Faits divers

L’Independent Commission Against Corruption est sur le point de démanteler un important réseau de blanchiment de fonds avec des « reçus de gains de complaisance » de bookmakers. Dans un premier temps, l’enquête de l’ICAC mise sur des fonds de plus de Rs 25 millions blanchies par cette filière du Champ-de-Mars avec des courses hippiques du Mauritius Turf Club en toile de fond.

Deuxième round du « match » engagé le jeudi 26 octobre dernier entre l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, actuel président de la Commission d’enquête sur la drogue, et l’avocat Raouf Gulbul, président de la GRA, hier. Son nom a été mentionné à diverses reprises depuis le début de cette année tant par des détenus et ex-détenus que des membres de la profession légale dans plusieurs cas, dont dans deux affaires de « devir lanket » : Me Raouf Gulbul est l’un des membres du barreau les plus attendus devant la Commission Lam Shang Leen. Si son premier passage devant la Commission, le jeudi 26 dernier, avait donné le ton, sa deuxième comparution, hier, a donné encore du fil à retordre à Paul Lam Shang Leen qui a dû stopper à deux reprises l’audition et finir par renvoyer le ténor du barreau à une troisième déposition le lundi 6 novembre.

La route a fait une nouvelle victime ce lundi matin, à D’Épinay, où un policier à la retraite a perdu la vie. Anand Seetul, 65 ans, était à moto lorsqu’il est entré en collision avec une voiture conduite par un habitant de Bramsthan âgé de 35 ans. La victime a chuté lourdement sur l’asphalte et a subi des blessures.

Peroumal Veeren, qui purge une longue peine d’emprisonnement pour trafic de drogue, sera interrogé “under warning” par les enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU), dans le sillage de la saisie des 157 kg d’héroïne dans le port, en mars 2017. Son nom a été balancé par Navind Kistnah, directeur de KUN Management International Ltd, comme étant un des commanditaires de cette cargaison de drogue.

Le front de la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême, Paul Lam Shang Leen, est en pleine ébullition ces jours-ci.  À l’audition du Chairman de la Gambling Regulatory Authority et une des VVIPs les mieux connectées politiquement, Me Raouf Gulbul, et l’enquête sur un « appel téléphonique » à l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) le vendredi 13 octobre, sont venus se greffer des détails troublants d’un complot avec pour objectif de conclure l’opération “Ferm laboutik”.

Le procès intenté à l’ex-PPS et député du PMSD Thierry Henry, impliqué dans un accident mortel en 2016 à Bois-Marchand, a été appelé ce matin devant le magistrat Pranay Sewpal. Thierry Henry fait face à cinq accusations, mais a plaidé non coupable. Son homme de loi a informé la poursuite qu’il n’avait pas reçu certaines photos dans le dossier à charge. La poursuite a pris l’engagement de les communiquer d’ici une semaine. Par ailleurs, la défense a évoqué certaines anomalies dans les documents adressés auparavant. Une lettre sera envoyée dans ce sens à la poursuite. La défense a également signifié son intention de contre-interroger certains témoins.

Ce n’est pas la première fois que ce quartier connaît de tels remous. Les habitants de La Marie Road à Vacoas, une zone entièrement résidentielle, ont eu l’étonnante surprise de voir une enseigne leur informant qu’une usine de textile sera construite dans les environs. Plus précisément au-dessus d’une quincaillerie appartenant à la famille du ministre Mahen Jhugroo.

Des accumulations d’eau risquent de perturber ce dimanche dans diverses régions de l’île. La station météorologique de Vacoas prévoit un temps similaire à celui d’hier, avec des développements nuageux principalement dans les régions ouest, sud-ouest et sud.. Une situation favorisée par le courant d’air chaud et humide qui couvre le pays. Les pluies seront localisées avec, par moments, des averses modérées et possibles accumulations d’eau. 

Depuis la reprise des auditions, la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême, Paul Lam Shang Leen, a épousé une nouvelle tangente. Certes, les révélations accablantes du témoin George au sujet ds VVIPs Politically Connected dénoncées comme des maillons forts d’importants réseaux de drogue à Maurice et au niveau de l’océan Indien continuent à faire l’objet de vérifications systématiques et méticuleuses sur le terrain. Mais un nouveau développement est venu apporter la preuve que ce témoin de dernière heure s’avère être extrêmement gênant dans certains milieux. En effet, la commission d’enquête serait en présence d’informations sûres que l’appel téléphonique au QG de l’Anti-Drug and Smuggling Unit déclenchant une perquisition au domicile de ce témoin le vendredi 13 octobre, soit au lendemain de son passage à huis clos devant l’ancien juge Lam Shang Leen et ses deux assesseurs, Sam Lauthan, et le Dr Domun, a été fait à partir d’un numéro de téléphone aux Police Headquarters des Casernes centrales. L’irritation initiale du président de la commission d’enquête au sujet de cette tentative d’intimidation d’un des plus importants témoins à ce jour a été « compouded » depuis le début de cette semaine, avec des informations troublantes au sujet de l’origine de ce soi-disant appel anonyme à l’ADSU. La commission devait boucler en fin de semaine les dernières étapes de cette enquête avant de convoquer le Deputy Commissioner of Police et Commissioner of Police-in-Waiting, le DCP Jhugroo, en vue d’élucider cette sinistre affaire. Toutefois, cet épisode n’a pas mis off track la commission d’enquête puisque le Chairman de la Gambling Regulatory Authority et de la Law Reform Commission, un des Senior Members at the Bar, Me Raouf Gulbul, a été entendu jeudi. Une séance n’aura pas suffi pour entendre le Legal Counsel du Premier ministre, qui devra revenir demain avec « le naufrage du Titanic » comme hantise puisque l’ancien juge Lam Shang Leen a choisi ses mots pour parler de « tip of the iceberg » pour le début de ce que des hommes de loi du pouvoir, dont Sanjeev Teeluckdharry, qualifie de « Spanish inquisition. »

Le tirage du Loto d’hier a permis à un veinard de décrocher le jackpot de Rs 5,5 millions. Toutefois, avec les huit ans du Loto à Maurice, la cagnotte du tirage de samedi prochain passera à Rs 13 millions, avec un bonus de Rs 8 millions.

La demande d'injonction de l'Air Mauritius Cabin Crew Association contre la compagnie aérienne nationale pour contester leurs nouvelles conditions de travail a été rejetée par la juge en référé Véronique Kwok. Après avoir écouté les arguments des deux parties, elle a conclu que la cour ne peut s'ingéger dans le management de la compagnie et que la décision prise se situe au niveau des affaires de la gestion interne. Dans leur demande, les Senior Flight Pursers soutenaient que les nouvelles attributions dans leurs fonctions constituent une « rétrogradation » de leur travail. Depuis janvier 2017, les Flight Pursers sont en effet appelés à accomplir certaines tâches auparavant exécutées par les hôtesses de l'air et stewards.

Le Central Criminal Investigation Department (CCID) a arrêté un dénommé Pradeep Puthyah, 44 ans, qui a simulé son décès en vue de toucher Rs 10M comme prime d'assurance... Des officiers de sa compagnie d'assurances ont découvert la supercherie et ils ont référé le cas à la police. D'autres arrestations sont à prévoir.

Hapsa Khoyratty, reconnue coupable de blanchiment d'argent aux côtés du trafiquant Curly Chowrimootoo en Cour intermédiaire, avait écopé de trois ans de prison le 8 août. Ayant décidé d'interjeter appel de ce jugement, elle demande la liberté conditionnelle jusqu'au verdict final du procès en appel. La poursuite ayant objecté à cette requête, la cour rendra sa décision le 3 novembre.

Les trois anciens ministres du Ptr Devanand Rittoo, Rajesh Jeetah et Cader Sayed-Hossen ainsi que cinq autres activistes du parti devront comparaître le 3 novembre devant la cour de district de Port-Louis. Ils répondent des charges de “taking part in an unlawful assembly” et “obstruction of road”.

Le procès intenté à Sooriadev Cheetamun, 30 ans, pour le viol et l'agression mortelle de Chandrama Bullywon arrive à son dénouement. Après avoir entendu le réquisitoire et la plaidoirie des avocats de la poursuite et de la défense, le juge Prithviraj Fekna a réservé son verdict. Lors de sa plaidoirie, Me Deepak Rutnah, avocat de Sooriadev Cheetamun, a demandé à la cour de prendre en considération l'état de santé mental de l'accusé et le fait qu'il ait plaidé coupable. L'homme de loi a aussi fait état « d'incohérences » dans la version des témoins.

Kevin Joygobin, 35 ans, soupçonné d'avoir violemment agressé sa femme, enceinte de huit mois, avant de la laisser pour morte dans la région de La Nicolière, est passé aux aveux lors d'un interrogatoire mené par les enquêteurs de la CID de Plaine-Magnien. Le suspect a déclaré avoir agressé son épouse Urvashi Joygobin, 20 ans, car cette dernière avait refusé de consigner une fausse déclaration pour viol contre certains individus. Kevin Joygobin a été traduit en justice, où une accusation provisoire de tentative de meurtre a été logée contre lui. Il demeure en détention préventive alors que son complice est toujours activement recherché. 

Peroomal Veeren ne sera plus détenu en isolation à l'ex-pirate wings de la prison de Beau-Bassin. Suite à une injonction qu'il avait logée en Cour suprême en juin dernier pour contester son transfert à l'ancienne prison des pirates somaliens, et ce en isolement, le commissaire de prison a accepté de le renvoyer dans une cellule avec trois autres détenus. Il aura par ailleurs droit aux facilités accordées aux prisonniers et toutes les restrictions ont été retirées.

Avec les conclusions de cette Highly Sensitive Probe au sujet de la perquisition de l'Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) au domicile du Temwin Sok Samachar au lendemain de ses révélations accablantes sur le trafic de drogue, il devient de plus en plus évident que des explications sont attendues des Police Headquarters. En effet, tout semble indiquer que soit le commissaire de police, Mario Nobin, soit l'un de ses proches collaborateurs, probablement du rang de Deputy Commissioner of Police (DCP), qui pourrait être convoqué formellement par la commission d'enquête sur la drogue, présidée par l'ancien juge de la Cour suprême Paul Lam Shang Leen, en vue d'élucider le mystère de ce « soi-disant appel anonyme » passé pour tenter de déstabiliser l'un des plus importants témoins. En parallèle, l'enquête sur la triple saisie de 157 kilos d'héroïne, d'une valeur marchande de Rs 2,5 milliards en mars dernier, a abordé une autre étape. Lors de son interrogatoire “Under Warning” au QG du Central CID hier, le Star Witness-in-Waiting Navin Kistnah a repoussé toute la responsabilité des importations sur le disparu Homanchal Ramdin.

La campagne électorale dans la circonscription N° 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) a pris une autre tournure après que le leader du Reform Party Roshi Bhadain a consigné une déposition pour agression verbale mercredi contre un certain Yasin Rahimbaccus. Cet habitant d’avenue Telfair, Quatre-Bornes, est accusé d’avoir menacé de mort l’ancien ministre de la Bonne gouvernance alors que ce dernier faisait du porte-à-porte en compagnie de sa fille et ses activistes. Mais le suspect conteste la version des événements de Roshi Bhadain.

Plusieurs unités de la police recherchent activement Louis Dean Hamilton Golding (40 ans) et son épouse Marie Clothida Golding (30 ans), dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’Ajith Kumar Tohubul (61 ans) commis le 10 octobre à la villa Lotus à Pointe-aux-Biches. Les limiers ont mené plusieurs opérations dans le Nord, dont à cité EDC Pamplemousses où réside le couple, mais sans succès. Les hommes du surintendant Gérard de la Major Crime Investigation Team (MCIT) soupçonnent qu’ils sont hébergés par un proche. Leur nom a été balancé par le suspect Jean Jacques Russie, 40 ans, qui a raconté à la police qu’il avait véhiculé le couple Golding au bungalow le jour du drame et que ces derniers sont entrés à l’intérieur pour commettre un vol. Les Casernes centrales ont lancé un appel à témoin pour capturer le duo en précisant que l’article 172 du Criminal code Act stipule que « Any person who harbours, or causes to be harboured any person whom he knew to have committed a crime, or to have been condemned for such crime, or against whom he knew that a warrant of arrest or imprisonment had been issued, shall be punished by imprisonment ». Toute information à leur sujet doit être communiquée à la police sur les numéros suivants : 2080034/35 ou le 999.

Lalji Hamir Tank, un ressortissant indien de 44 ans, fait face à un procès en Cour intermédiaire pour escroquerie. Il se retrouve sur le banc des accusés en compagnie de deux autres personnes pour avoir détourné Rs 35 M sur la vente d’une propriété immobilière. Il lui est reproché de s’être fait passer pour l’actionnaire d’une compagnie et d’avoir falsifié des documents pour vendre ladite propriété à une famille sans autorisation. Le ressortissant indien voulait se rendre en Inde pour s’occuper de sa mère souffrante, une requête qui a été rejetée en Cour intermédiaire la semaine dernière.

Dans une plainte consignée au Central Criminal Investigation Department (CCID) le vendredi 20 octobre, le directeur de compagnie, un habitant de la capitale, a fourni sa version sur l'origine de cette affaire. Il a expliqué qu'en 2010, Sylvio Tang l'a rejoint au sein de la société Power Hill Co.Ltd en tant que partenaire avec 33% d'actions.

Une équipe de la Divisional Supporting Unit (DSU) de Curepipe a pris part à une course-poursuite dans les rues de Vacoas où, pendant une vingtaine de minutes, elle a traqué une fourgonnette roulant à vive allure afin de semer les policiers. Le chauffard, avec quatre autres occupants à bord, a percuté plusieurs véhicules avant d'être arrêté.  

L'ADSU est toujours à la recherche du commanditaire des 7 kg d'héroïne, d'une valeur de Rs 105 M, saisis sur deux ressortissants kazakhs à l'aéroport international SSR vendredi. Les hommes du DCP Choolun Bhojoo et du surintendant Sharir Azima sont convaincus que la commande a été passée de la prison et s'intéressent de près aux contacts du ghanéen Robert Mensah Kordze Dzitse en Afrique. Cet avocat a été arrêté en octobre 2008 pour importation de Rs 9 M d'héroïne et avait été condamné à 35 ans de prison.