Faits divers

Il avait été condamné à purger 18 mois de prison en Cour intermédiaire pour possession d’héroïne, trouvée à son domicile, et il avait décidé de faire appel de la sentence. Dans un jugement rendu hier, Rudolf Derek Jean Jacques alias Gro Derek a été débouté, les juges David Chan Kan Cheong et Iqbal Maghooa ayant maintenu la peine de prison, en statuant que la magistrate de la Cour intermédiaire était arrivée aux bonnes conclusions en trouvant que Gro Derek était en possession de cette drogue à des fins de distribution.

Sada Curpen, qui est poursuivi sous deux charges de blanchiment d'argent, devait comparaître en Cour intermédiaire ce matin. Il a toutefois brillé par son absence. De ce fait, la cour a émis un mandat d'arrêt contre lui. Son avocat, Me Assad Peeroo, a expliqué que son client a dû se rendre en cour de Pamplemousses aujourd'hui, où il fait face à un procès pour avoir enfreint des conditions attachées à sa remise en liberté. Son procès sera appelé à nouveau en Cour intermédiaire le 3 novembre.

La plainte constitutionnelle logée par des membres de Rezistans ek Alternativ pour contester la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre a été appelée devant le Master and Registrar de la Cour suprême hier. L'État, qui devait apporter des “amended particulars” à sa défense, a déclaré par le biais de son avocat qu'il n'était pas prêt. L'affaire sera de nouveau appelée le 20 juin. Rezistans ek Alternativ sera appelé à donner sa position.

À l’issue de l’audition d’Oomar Karrimbaccus, le 8 mai dernier, Paul Lam Shang Leen avait pris la décision de convoquer son fils, Umayr. Cela parce que le numéro de téléphone trouvé en communication avec l’ex-détenu Gérard Prosper est enregistré au nom du fils du premier nommé. Hier, Umayr Karrimbaccus s’est présenté devant la Commission Lam Shang Leen mais a nié être en contact avec l’ex-détenu…

Après les récentes décisions politiques concernant ceux n'ayant pas encore pris possession de la nouvelle carte d'identité, Me Neelkanth Dulloo, qui a logé une plainte contre l’État pour contester la mise en application de la nouvelle carte d’identité, a apporté des amendements à sa plainte pour être en ligne avec ces nouveaux développements. Son action civile a été appelée devant le Master and Registrar hier. L'avocat évoque une démarche « anticonstitutionnelle » de l’État et une violation des articles 1, 3, 9, 10 et 16 de la Constitution. L’État devra faire connaître sa position le 20 juin.

Le procès en réclamation intenté par l'ancien gouverneur de la banque de Maurice, Rundheersing Bheenick, à l’État a été appelé hier devant la Master and Registrar de la Cour suprême, Shameem Hamuth-Laulloo. Rundheersing Bheenick réclame Rs 50 M à l'État pour arrestation arbitraire dans le cadre d'une enquête sur des documents saisis à son domicile. Il est représenté par l'avoué Me Hiren Jankee. L'État a obtenu un renvoi pour soumettre sa liste de questions. L'affaire sera de nouveau appelée le 20 juin.

Un mois après le meurtre de Sylvio Lamoureux, 70 ans, dont le cadavre avait été découvert dans une maison modeste de l’avenue Bounty, Albion, la police a mis la main sur l’auteur du crime. Jerry Bhojah, 34 ans, a en effet avoué aux enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) avoir battu le septuagénaire avant de l’étouffer lors d'une dispute.

Une jeune femme, âgée de 20 ans, a affirmé dans une déposition consignée au poste de police de Poudre-D'Or jeudi, avoir été victime d'un viol collectif. Les faits se seraient selon elle déroulés mercredi soir sur une plage de la localité, plus connue comme « Paul et Virginie ».

Steeve Patrick Prinslet Serret, plus connu sous le sobriquet de Polocco, fait face à un procès en Cour intermédiaire dans lequel cinq accusations ont été retenues contre lui, notamment pour agression préméditée et pour avoir saccagé des véhicules à Ste-Croix, en 2012. Le procès sera appelé pro-forma ce 25 mai.

Le jockey mauricien Reaz Hoolash, exerçant au Champ-de-Mars, a été arrêté ce jeudi matin dans le sillage d’une affaire d’agression sur un policier. Ce dernier a déclaré qu’il était en service au Hochet, Terre-Rouge, quand il a aperçu qu’une voiture, conduite par le jockey, s’était garée sur le trottoir. Le policier a alors demandé au conducteur de déplacer son véhicule car il incommodait les piétons. Mais le jockey aurait refusé d’obtempérer. Le policier s’apprêtait à le verbaliser, quand Reaz Hoolash l’aurait saisi par la chemise avant de violemment le pousser. Il aurait ensuite quitté les lieux, mais le policier avait déjà relevé les numéros de sa plaque d’immatriculation.

Hanson Mungrah et Michel Buckland, respectivement secrétaire et président de la Prisons’ Officers Association (POA), se sont présentés hier devant la Commission Lam Shang Leen. Leur but était d’« apporter notre contribution au travail engagé par la Commission, mais aussi faire ressortir que tous les Prisons Officers ne sont pas corrompus ». Outre le temps imparti au plaidoyer, les deux hommes ont également témoigné à huis clos pour « donner des éclairages sur certaines choses qui se produisent dans l’enceinte de nos prisons… »

Kamlesh Radha, qui a avoué à la police en janvier dernier avoir agi comme bailleur de fonds dans un réseau de drogue dont fait partie Ashish Dayal, a participé à un exercice de reconstitution des faits ce matin. Cet habitant de Solférino, Vacoas, âgé de 27 ans, est détenu en permanence dans une cellule à l'Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), aux Casernes centrales. Des dispositions similaires ont été prises pour Navind Kistnah pour des raisons de sécurité.

L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), dirigée par le Deputy Commisioner of Police Choolun Bhojoo, a récidivé, hier après-midi, avec la saisie de 10,5 kg d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 157,5 millions. Trois suspects ont été interpellés lors de cette descente des lieux l’ADSU avec la saisie de quelque Rs 1 million en devises étrangères, Rs 88 000 en liquide, trois téléphones cellulaires, deux voitures, dont une Nissan Quasquai de même qu’une balance électronique. Les limiers de l’ADSU, menés par le Chief Investigating Officer, le surintendant Sharir Azima, soupçonnent que la commande pour cette importante quantité de drogue émanerait d’un caïd connu, qui purge une longue peine d’emprisonnement pour le délit de trafic de drogue.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a demandé ce matin aux grévistes d'arrêter leur action « parce que la grève de la faim n'est pas la solution à leur problème ». Il a par ailleurs précisé n'avoir jamais affirmé qu'une proposition serait formulée vendredi.

La Cour a rendu son verdict. Marjorie Bazerque, 48 ans, directrice de la compagnie d’investissement Je T’aime Marketing, a écopé de 15 mois de prison en Cour intermédiaire pour chèque sans provisions. Marjorie Bazerque répondait de trois accusations, soit pour « issuing cheque without provision », « limitation of payment in cash » et « embezzlement ». Elle était poursuivie pour avoir émis un chèque en bois de Rs 1,3 M le 7 août 2007 à l’ordre de Biosphere Trading Ltd. La magistrate Wendy Rangan avait conclu que l’accusée avait admis dans ses dépositions être celle qui avait émis le chèque. L’absence des plaignants en cour n’avait de ce fait aucune incidence sur les preuves versées dans le dossier à charge. « The defence has submitted that there is no evidence against the accused since the prosecution witnesses did not turn up. I find that the evidence on record and the admissions of the accused in her defence statement are sufficient to establish the case against her », avait relevé la magistrate. Marjorie Bazerque était représentée par Me Siddartha Hawaldar et Me Yatin Varma.

Naserah Bibi Vavra, 36 ans, aussi connue comme la « reine de Plaine-Verte », a comparu devant la Cour intermédiaire ce matin dans le cadre du procès qui lui est intenté pour blanchiment d’argent. Elle est poursuivie sous dix accusations, sous les articles 3 (1) (b), 6 et 8 de la Financial Intelligence and Anti Money Laundering Act 2002 (FIAMLA). Son procès a cependant été reporté pour le 11 septembre, son avocat n’ayant pu être présent aujourd’hui.

Reconnue coupable par la Cour intermédiaire d'avoir émis un chèque sans provision, Marjorie Bazerque prendra connaissance de sa sentence demain. Son homme de loi, Me Yatin Varma, a fait une plaidoirie lundi et a demandé à la cour d’infliger à sa cliente une “ non-custodial sentence ”.

Poursuivi pour l’assassinat de sa mère, Rashida Noorah, 65 ans, l’ex-constable Ziaoudeen Noorah, 33 ans, a comparu hier devant le juge Benjamin Marie-Joseph aux Assises. Bien que l’accusé affirme avoir retenu les services de Me Rama Valayden, ce dernier n’était pas présent en cour. Ce qui a suscité une remarque de l’avocat de la poursuite, Me Shakeel Bhoyroo, qui a déclaré que le procès de Ziaoudeen Noorah « a déjà été renvoyé à trois reprises en raison de l’absence de son avocat ». Son procès, cette fois, a été fixé au 27 juin.

La demande du secrétaire général de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM), Jayen Chellum, et de Poorranarnenden Sungeelee, un consommateur, réclamant une révision judiciaire de la décision du ministère de l’Industrie et du Commerce d’imposer la taxation et les contributions sur les carburants a été appelée hier devant le Chef Juge Keshoe Parsad Matadeen. Les défendeurs dans cette affaire, le ministère de l’Industrie, la State Trading Corporation et le Petroleum Pricing Committee, ont informé la Cour qu’ils vont objecter à cette demande. Ils ont obtenu un renvoi pour loger leur défense. L’affaire sera de nouveau appelée le 29 mai prochain.

L’Imam Moossa Beeharry, qui fait partie des dix accusés poursuivis en Cour intermédiaire pour blanchiment d’argent dans des affaires de drogue, conteste la tenue de son procès en Cour intermédiaire. Ayant déjà écopé de cinq ans de prison pour blanchiment d’argent, il soutient avoir déjà purgé sa peine et s’est acquitté d’une amende de Rs 400 000 pour un délit similaire. Il réfute ainsi les 21 accusations portées contre lui en Cour intermédiaire. Le représentant de l’ICAC a demandé du temps pour donner sa décision. La magistrate Renuka Dabee a renvoyé l’affaire au 20 juin.

Steven St-Pierre, 38 ans, était attendu en cour d'assises ce matin dans le sillage d'une affaire de drogue, mais l'Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a fait une descente chez lui où plusieurs plants de cannabis ont été saisis.

Il y a six semaines a été annoncée officiellement la commission d’enquête sur la vente des avoirs du groupe BAI au sein de BRITAM Kenya. La date limite pour se faire connaître en vue des auditions a été fixée au 31 mai. Ceux voulant déposer devant cette commission sur les dessous de cette transaction dans le sillage du démantèlement de l’empire de Dawood Ajum Rawat, en avril 2015, devront contacter le secrétaire de la commission, Iswardeo Seebaluck, au Level 7 de SICOM Tower, à Ébène, soit au ministère des Services financiers. Comme déjà annoncé, les délibérations de cette enquête se dérouleront en public. Et ce, contrairement aux Fact-Finding Committees sur les cas de Vijaya Sumputh, ancienne Executive Director du Trust Fund For Specialised Medical Care, et de Youshreen Choomka, ex-directrice de l’Independent Broadcasting Authority (IBA).

Sooriadev Cheetamun, un jeune habitant de Phoenix, est poursuivi devant les Assises pour le meurtre d'une octogénaire en 2013. Il a comparu devant le juge Benjamin Marie-Joseph la semaine dernière. Son homme de loi, Me Ravi Rutnah, a réitéré sa demande pour que le dossier médical de la victime ainsi que celui de l'accusé lui soient remis. Par ailleurs, l'homme de loi a attiré l'attention du juge sur le fait qu'à plusieurs reprises, il n'a pas pu s'entretenir en privé avec son client en raison des escortes policières. Le juge a ordonné à ce que l'accès lui soit facilité. Sooriadev Cheetamun sera de retour en cour le 11 juillet.

Poursuivis pour le meurtre de Marley Marianne en 2013, Dylan Ross et ses complices ont comparu hier devant le juge Benjamin Marie-Joseph, siégeant aux Assises. L’un d’eux, qui était en liberté conditionnelle, n’a pu se présenter en cour, ayant été appréhendé dans une autre affaire.