Faits divers

Ritesh Rughoonuth, alias Ti jockey, âgé de 26 ans, habitant rue Bacanadas, Pointe-aux-Sables, a été arrêté mercredi par la CID (Port-Louis sud). Il est suspecté d’être l’auteur de plusieurs vols survenus dans la région de Pointe-aux-Sables et qui ont été rapportés au poste de police de la localité ces derniers jours.

Un double bench de la cour d’appel, composé des juges Abdurafeek Hamuth et Aruna Devi Narain, a maintenu une peine de prison de trois ans infligée à un homme. Ce dernier avait enfreint un Protection Order émis contre lui, en cour de Pamplemousses, en agressant son épouse.

Le Directeur des Poursuites Publiques avait logé une demande en Cour suprême pour que les biens de Nazlim Moorebannoo, condamnée à quatre ans de prison par la Cour intermédiaire pour trafic de drogue, soient saisis. Cette marchande ambulante purge aussi une peine de 33 ans de prison pour un délit similaire. Selon le DPP, ces biens, soit un terrain à Port-Louis et la somme de Rs 80 250 sur le compte bancaire, proviennent des activités frauduleuses de Nazlim Moorebannoo. Le juge Prithviraj Fekna a rejeté la demande du DPP, concluant que ces biens avaient été acquis quatre ans avant l’arrestation de la détenue.

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) accentue la pression sur le réseau de prête-noms au service des trafiquants de drogue opérant dans cette partie de l’océan Indien.

Le litige opposant Airway Coffee à Airport Terminal Operators Ltd (ATOL) et Airport of Mauritius (AML) a été appelé hier devant le juge Nicolas Ohsan-Bellepeau. Le fils de Nandanee Soornack, Aditish Oogarah, ainsi que Dev Hurnam, qui se présente comme le « in house representative », avaient logé une demande pour intervenir dans cette affaire. Ils demandent à la Cour de ne pas accorder l’ordre d’éviction réclamé par ATOL contre les trois restaurants d’Airway Coffee à l’aéroport. La Cour fera connaître sa position le 1er décembre.

Reconnu coupable du meurtre de la fille de sa concubine par les jurés devant les Assises, Yavinash Luchmun, un boulanger de 32 ans, avait été condamné à 35 ans de prison. Il avait fait appel de sa condamnation et de la sentence, jugée « trop sévère ». Lors du procès en appel entendu hier devant le Full Bench composé du chef juge Keshoe Parsad Matadeen et des juges Asraf Caunhye et David Chan Kan Cheong Son, Me Deepak Rutnah a évoqué des « irrégularités » lors du procès devant les Assises.

François Mark, Managing Director d’Interactive Graphics Studio Ltd, sur une idée de Paul-Loup Sulitzer, proposera du 7 au 24 décembre, des démonstrations de réalité virtuelle. Le public est invité à venir à Grand-Baie La Croisette pour une démonstration en live.

Robin Maximilien Philippe Lombard-Truche, plus connu sous le nom d’Om Lombard, mannequin international d’origine française, avait été arrêté par les limiers de la Division Métropolitaine de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) le mercredi 13 avril 2016, suspecté d’avoir fait importer des graines de cannabis qui se trouvait dans de la nourriture pour oiseaux. Toutefois, lors de sa comparution en cour de Mapou hier, la magistrate Shavina Jugnauth-Chuttur a abandonné l’accusation provisoire retenue contre lui. La raison serait que 7 mois après la saisie de ces graines suspectes, la police n’avait toujours pas en sa possession le rapport du Forensic Science Laboratory (FSL) sur elles.

  • Arrestation par l’ICAC, ce matin, d’un habitant de Bambous, dont les aveux confirment la connexion entre la prison, le trafic de drogue entre Maurice et Madagascar et le réseau de Money Laundering
  • Mardi dernier un habitant du Nord, ayant facilité l’achat d’un des bateaux de plaisance de Mike Brasse, incarcéré à La Réunion pour Rs 2 millions inculpé par l’ICAC pour blanchiment de fonds

Deux semaines après la saisie record de 42,6 kg d’héroïne à Sainte-Rose, La Réunion, lors d’une opération conjointe des gendarmes et de la douane, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) se dit sûre de pouvoir remonter la filière. En cette fin de semaine, les indications disponibles indiquent que l’un des parrains du réseau de trafiquants de drogue dans l’océan Indien opère à partir de sa cellule de la prison. Le trafiquant concerné, habitant de Résidence Kennedy, purge actuellement une peine de 25 ans, suite à sa condamnation par les Assises pour trafic de drogue. Se basant sur des éléments d’informations, puisées du Money Trail avec les transactions d’achat et vente de bateaux de plaisance, dotés d’une forte capacité de moteurs, les enquêteurs de l’ICAC, travaillant de concert avec des éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), ont mené une série d’opérations sur le terrain avec au moins deux inculpations pour le délit de blanchiment de fonds et six autres suspects interpellés pour interrogatoire. D’autres arrestations devront intervenir d’ici le début de la semaine, l’ICAC procédant à la confirmation des détails qui émanent des séances d’interrogatoire.

Jean-Pierre Ramos, qui était poursuivi aux côtés de Laurent Dominique Thésée devant les Assises pour possession de drogue, sera poursuivi dans un procès séparé. Son avocat commis d’office, Me Steven Sauhoboa, a demandé du temps pour parcourir le dossier et s’entretenir avec son client. L’affaire sera à nouveau appelée le 18 janvier 2017. Le complice de Jean-Pierre Ramos, Laurent Dominique Thésée, était poursuivi devant les Assises sous une charge de possession de drogue à des fins de distribution. Il a ainsi été condamné à 10 ans de prison.

Les débats dans le cadre de la demande du Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, pour une révision judiciaire de la décision de l’ICAC de l’interroger dans l’affaire Suntan ont été entendus hier par le chef juge Keshoe Parsad Matadeen et le juge Asraf Caunhye. Si l’ICAC, pour objecter à cette demande, évoque un non arguable case et le fait que le DPP s’est précipité pour saisir la justice alors qu’il s’agissait simplement d’une enquête et non de poursuites, l’avocat de Me Boolell, Me Sanjay Bhuckory, a argué qu’il y a eu « ingérence politique » pour son arrestation. Le jugement a été mis en délibéré.

Neuf téléphones portables ont été saisis samedi dernier à la prison de Melrose. Cette importante saisie a été rendue possible par une surveillance accrue des officiers dans toutes les institutions pénitentiaires à travers l’île.

Le procès en réclamation qu’intente l’ex-directeur général de l’ICAC Anil Kumar Ujoodha à son ex-employeur pour rupture de contrat a été appelé mardi devant la Master and Registrar de la Cour Suprême. L’affaire a été renvoyée au 31 janvier 2017. L’État devra soumettre sa défense.

Les limiers de la Cybercrime Unit du Central Criminal Investigation Department (CCID) ont perquisitionné, hier après-midi, l’appartement de deux ressortissants bulgares, Vasko Yordanoc Georgiev, 35 ans, et Vladislav Enev, 30 ans, à Flic-en-Flac et y ont saisi tout un attirail servant au piratage de données de cartes bancaires. Tous deux avaient été arrêtés pour fraude à la carte bancaire dimanche matin.

Le Bar Council a infligé une réprimande à l’avocate Mary-Jane Yerriah, celle qui avait accepté le poste d’assesseur à l’Equal Opportunities Commission (EOC), alors qu’elle ne comptait pas cinq ans de pratique pour y accéder comme le requiert l’Equal Opportunities Act.

Dans le litige qui l’oppose à la Financial Intelligence Unit (FIU) en Cour suprême, où elle avait réclamé une enquête pour retrouver les Rs 13 M qui se trouvaient sur son compte en banque à la défunte Bramer Banking Corporation Ltd (BBCL), Laina Rawat a logé un nouvel affidavit hier. Elle demande cette fois-ci que son argent à l’ex-BBCL soit transféré sur un compte en son nom à la State Bank of Mauritius (SBM). Par ailleurs, elle a demandé à obtenir l’autorisation pour doubler son retrait mensuel à Rs 200 000 afin de subvenir aux besoins de sa famille.

Mohammed Iqbal Golamaully, 48 ans, et son épouse Nazimabee Golamaully, 45 ans, ont écopé de respectivement 27 et 22 mois de prison à l’Old Bailey Court, en Angleterre. Ils avaient plaidé coupable en octobre d’avoir financé leur neveu Zafirr Golamaully, un membre de l’État Islamique en Syrie depuis 2014. La juge Anuja Dhir QC avait statué que selon les échanges interceptés par les autorités lors d’un raid à leur domicile, cela démontrait « a sustained and very real sympathy for the ideology of Islamic state in Syria and their methods ».

Patrick Assirvaden, le président du PTr, accompagné de son homme de loi, Yatin Varma, et de Cader Sayed-Hossen, ancien ministre de l’Industrie, a consigné une déposition à la mi-journée aux Casernes centrales contre Showkutally Soodhun, vice-Premier ministre et ministre du Logement, et contre la police.

Le procès en réclamation qu’intente TUI (France), un des plus grands groupes touristiques mondiaux, à Apavou Hotels Ltd pour rupture de contrat, a été appelé hier pro-forma devant les juges Nirmala Devat, Aruna Devi Narain et David Chan Kan Cheong. Alors qu’un substituted service a été accordé au défendeur pour qu’il se présente en cour, Apavou Hotels Ltd a continué à briller par son absence. L’avocat de TUI (France) a demandé à la cour d’étendre l’ordre intérimaire rendant le jugement du tribunal arbitral de Paris effectif à Maurice. Dans un ordre émis le 1er novembre, le Chef Juge Keshoe Parsad Matadeen avait accédé à la demande de TUI (France) pour la réclamation de la somme de 2 308 928 euros.

Vers 6 h 30, samedi, Allymoon Domun, une pensionnaire de 67 ans domiciliée à Forest-Side, a été grièvement brûlée pendant qu’elle utilisait un réchaud à gaz.

L'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam ne fait plus l'objet d'accusations provisoires dans l'affaire Betamax. Le DPP, par l'intermédiaire de Me Shakeel Bhoyroo, a indiqué cet après-midi en cour de district de Port-Louis qu'il ne donnera pas suite aux accusations portées contre Navin Ramgoolam, étant donné qu'il n'y a aucune preuve d'un complot pour l'allocation  d'un contrat pour le transport de produits pétroliers de l'Inde vers Maurice à la compagnie Betamax Ltd. Il était accusé d« influencing public official» et « conspiracy».

Ackbar Goolamgoskhan, accusé d’avoir immolé son épouse Zarina Goolamgoskhan, qui avait 24 ans au moment des faits, a comparu devant les Assises ce matin. Son avocat, Me Ridwaan Toorbuth, a indiqué avoir obtenu tous les documents réclamés par la défense pour la tenue du procès mis à part le rapport médical de l’autopsie de la victime et les photos.

Le corps d’Alexia Katrine Rita, 23 ans, a été retrouvé hier à Montagne Jacquot, Pointe-aux-Sables, hier. Plus tôt dans la matinée, elle s’y était rendue par autobus avec son compagnon, Curtis Anthony Kendy Waller, un maçon de 25 ans habitant Roche-Bois, pour passer du bon temps.

Deux ressortissants bulgares ont été appréhendés par les enquêteurs de la Cybercrime Unit et du CCID, dimanche aux petites heures du matin à Grand-Baie. Ils sont suspectés d’avoir piraté des guichets automatiques dans l’ouest de l’île à l’aide de skimming devices.