Faits divers

  • Des éleveurs rodriguais désemparés : « Nou pe pass enn moman ki zame nou finn viv dan nou lavi »
  • La formule de compensation financière variant de Rs 1 500 à Rs 35 000 pas au goût des Rodriguais, dont les troupeaux sont décimés
  • À Maurice, 258 bestiaux, porteurs du virus, éliminés durant le week-end, notamment à Vallée-des-Prêtres et à Richelieu avec la région de Cité-La-Cure sous surveillance

Depuis le week-end dernier, la lutte en vue d’enrayer la progression de l’épidémie de fièvre aphteuse à Rodrigues et à Maurice est passée à une étape supérieure. En attendant la réception des quelque 60 000 doses de vaccins pour Rodrigues et 10 000 pour Maurice, les premiers abattages de têtes de bétail ont été entamés – 328 bœufs, moutons, cabris et porcs à Rodrigues, et 258 autres à Vallée-des-Prêtres et à Richelieu. L’exercice devrait se poursuivre en crescendo à Rodrigues où l’épidémie est plus répandue avec quelque 4 000 bêtes à être éliminées dans une tentative d’éradiquer la fièvre aphteuse.  Toutefois, cet épisode s’avère une épreuve des plus traumatisantes pour les éleveurs, qui doivent se séparer de leurs troupeaux et assister à l’abattage de leurs bêtes en leur présence. Entre-temps, un vent de protestation commence à souffler sur l'île, les éleveurs soutenant qu’ils auraient préféré voir leurs têtes de bétail être substituées au lieu de la compensation financière annoncée, qu’ils considèrent nettement insuffisante. En ce début de semaine, que ce soit à Port-Mathurin ou à Port-Louis, les cellules de crise et de veille sanitaire, mises sur pied, devront se réunir pour passer en revue la situation et renforcer, si besoin, le plan d’action sur le terrain car qu’on le veuille ou non, l’heure est grave pour l’élevage.

La route a fait une nouvelle victime ce matin à la rue Raymond Rivet, à Mont-Roches, à quelques mètres de la boutique Saravana. Une collision entre un poids lourd et une moto, aux alentours de 6 h 30, a fait un mort et un blessé grave. Kovalen Veerapen, un motocycliste de 18 ans habitant Stanley, n’a pas survécu au choc de ses multiples blessures. Son passager, âgé de 19 ans et habitant également à Stanley, a été admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Victoria, à Candos, où son état de santé est jugé préoccupant.

Des habitants du village de Triolet étaient choqués en apprenant la mort de Vashish Varma Jugnah âgé de 22 ans. Il est décédé jeudi, au petit jour, après avoir été pris d’un malaise lors d’une fête organisée chez un ami dans la même localité. La famille Jugnah a appris la mort de Vashish par la petite amie du jeune homme.

Il aura fallu l’institution d’une commission d’enquête après le décès de deux enfants pour que le parc aquatique de Belle-Mare ferme ses portes. Une fermeture qui avait satisfait la famille Racktoo de Trou-d’Eau-Douce après l’accident d’un des leurs. C’est après avoir été projeté dans la piscine à vagues (wave pool), suite à une défaillance technique, que Sarvesh Racktoo, aujourd’hui âgé de 21 ans, est devenu handicapé. Depuis lors, il est obligé de garder le lit. Aujourd’hui, alors que le Sugar Investment Trust compte réinjecter de l’argent pour la réouverture du parc, Pravin Racktoo, le père de Sarvesh, précise qu’il fera opposition si les normes internationales ne sont pas respectées.

  • Véritable drame et graves inquiétudes au sein de la communauté des éleveurs de Rodrigues, leurs cheptels représentant leurs « trésors ou dépôts bancaires » étant en danger
  • En moins d’une nuit, l’éleveur Bernardin Isaure de  Plaine-Corail voit son troupeau de 37 bœufs, dont 16 taureaux, décimé
  • Le conseil exécutif de l’Assemblée Régionale de  Rodrigues consacre un budget de Rs 35 millions pour assurer la compensation des éleveurs affectés
  • Le leader du MR Nicolas Von Mally réclame la démission du chef commissaire Serge Clair  et demande au leader de l’opposition, Paul Bérenger, d’aborder la fièvre aphteuse dans une PNQ

Depuis mercredi dernier, les autorités à Rodrigues sont en état de veille sanitaire d’urgence. Les craintes de la présence du virus de la fièvre aphteuse (Food and Mouth Disease) dans l’île et affectant de manière irrémédiable le cheptel de l’île s’avèrent dramatiques. Depuis, le décompte de têtes de bétail contaminées par cette grave maladie virale ne cesse d’augmenter. À moins d’une centaine en début de semaine, le nombre de bestiaux, principalement de bœufs, affectés par la fièvre aphteuse, a déjà passé la barre des 400, soit plus exactement 420 à hier matin, avec de nouveaux cas rapportés aux autorités vétérinaires de jour en jour, et 12 bœufs ayant déjà succombé au virus, de même que 22 porcs, 19 cabris et 11 moutons. À ce stade, le conseil exécutif de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, qui prévoit un budget de Rs 35 millions sous forme de compensation aux éleveurs, a pris la décision que tous les animaux infectés seront abattus dans une tentative d’enrayer la progression du virus hautement contagieux. Mais au sein de la communauté des éleveurs de Rodrigues, qui considèrent leurs troupeaux comme un « véritable trésor », l’on arrive difficilement à comprendre comment la situation a pu dégénérer, au point où l’élevage bovin, porcin et ovin est menacé de disparition. Pour ne pas être en reste, le leader du Mouvement Rodriguais, Nicolas Von Mally, est monté au créneau en fin de semaine réclamant la démission du chef commissaire, Serge Clair.

Elles étaient 12 à rêver de coiffer la couronne de Miss Mauritius 2016. Mais c’est Bessika Bucktawor, une habitante de Triolet âgée de 21 ans, qui a remporté la 46 édition de Miss Mauritius qui s’est déroulée hier soir au Club Med d’Albion. Julie Charles s’est classée première dauphine, tandis que Shavina Hulkua a remporté la troisième place. La gagnante qui avait aussi remporté l’épreuve « Miss Élégance »représentera Maurice au concours Miss World l’année prochaine.

5 août 2005 — 6 août 2016 : 11 ans après Fokette, un autre bébé phoque a été découvert à Maurice. Cette fois, on n’aura pas eu le temps de lui donner un prénom. À peine découvert par un marchand hier non loin de l’hôtel Coralia Palm Azur à Trou aux Biches, il a été relâché en haute mer. Ce qui attriste les pêcheurs, plaisanciers et habitants du Nord, estimant qu’il serait vite mangé par des requins. Mais au niveau de la National Coast Guard, qui a pris en charge cette opération hier matin, on affirme qu’il s’agit du protocole, car le bébé phoque n’était ni malade ni blessé. “Il va retrouver son habitat naturel”, nous dit-on.

Trois joueurs ont trouvé la combinaison gagnante en alignant les six bons numéros pour le tirage du Loto d’hier soir. Ils se partagent le jackpot de Rs 25 616 580 et empochent Rs 8 538 860 chacun. Le jackpot de samedi prochain passera à au moins Rs 5 millions.

Jean Gergino Rabaye était poursuivi en Cour intermédiaire sous des accusations d'abus sexuel et de sodomie sur une mineure. Toutefois, la cour avait rayé l'accusation de sodomie portée contre lui en raison des incohérences dans la version de la victime. Il prendra connaissance du verdict du magistrat Azam Neerooa  sur le délit d'abus sexuel le 9 août.

Vanessa Curpen, une mère d’une trentaine d’années, fait face à un deuxième procès pour la mort de son nouveau-né en 2007. Le Directeur des poursuites publiques (DPP) avait entamé des poursuites contre elle et son époux pour la mort d’un autre bébé en 2009. Elle avait tenté de brûler le nouveau-né avant de l’enterrer dans sa cour. Vanessa Curpen répond cette fois d’une charge de « wounds and blows causing death without intention to kill ». Selon sa version des faits, elle aurait accouché de l’enfant quand elle a fait une chute. Elle est défendue par Me Neelkanth Dulloo.

Vashish Varma Jugnah, âgé de 22 ans et habitant Triolet, est décédé après avoir été pris d’un malaise lors d’une fête organisée chez un ami dans la même localité au petit matin de jeudi. Les résultats du Forensic Scientific Laboratory (FSC) sont attendus pour déterminer si le jeune homme aurait consommé une drogue quelconque.

Jean Gergino Rabaye était poursuivi en Cour intermédiaire sous des accusations d'abus sexuel et de sodomie sur une mineure. Toutefois, la cour avait rayé l'accusation de sodomie portée contre lui en raison des incohérences dans la version de la victime. Il prendra connaissance du verdict du magistrat Azam Neerooa  sur le délit d'abus sexuel le 9 août.

L'ancien vice-premier ministre Anil Bachoo fait l'objet de deux accusations provisoires en Cour de District de Port-Louis dans le cadre de l'allocation d'un contrat pour le transport de produits pétroliers de l'Inde vers Maurice à la compagnie Betamax, sans l'approbation du Central Procurement Board (CPB). Le CEO de Betamax, Veekram Bhunjun, est également inquiété dans cette affaire.

Cela fera bientôt trois mois que Jean Bernard Steven Laval Bonnefemme, un jeune de 21 ans domicilié à Cité Mangalkhan, Floréal, n’a plus donné signe de vie. La dernière fois qu’il a été aperçu remonte au 15 mai dernier, après qu’il a accompagné son grand-père, un pensionné de 79 ans, chez un proche. Emmanuel Laperotine a consigné une déposition au poste de police de Floréal après être resté plus d’un mois sans nouvelles de son petit-fils, qu’il croyait parti habiter chez des amis.

Le procès intenté en Cour intermédiaire au directeur du bureau d’évaluation Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun, Lead Government Valuer, pour abus dans l’exercice de leurs fonctions, s’est poursuivi hier en Cour intermédiaire. Trois témoins ont été appelés à la barre. Talib Banker, Acting Lead Governement Valuer en 2010, ainsi que Taramatee Khedhun-Sewgobin, l’Acting Deputy Director au Government Valuation Office, se sont attardés sur les différentes techniques d’évaluation. Si les deux témoins n’étaient aucunement impliqués dans l’évaluation de la clinique MedPoint, ils ont tous deux concédé que les services d’un Quantity Surveyor étaient « nécessaires » pour l’exercice d’évaluation.

L’ex-Chief Executive Officer du groupe BAI et ancien Blue-Eyed Boy du Chairman Emeritus, Dawood Rawat, Saleem Eshan Beebeejaun, est retourné au QG du Central CID des Casernes centrales ce matin. Il doit subir une nouvelle séance d’interrogatoire Under Warning dans le cadre de l’enquête du BAI Ponzi Scheme, dont le préjudice varie entre Rs 19 milliards et Rs 25 milliards dépendant des sources que ce soit le ministère de la Bonne gouvernance ou de la Banque de Maurice. Accompagné de son conseil légal, Me Raouf Gulbul, il est interrogé sur les dessous de la transaction éclair de Rs 3,6 milliards de découverts bancaires fictifs octroyés à la société BA Investment par la Banque des Mascareignes le 31 décembre 2009. À ce stade, il s’avère que ce deal avec cette banque est au cœur de tout le système mis en place par les Top Guns du groupe Rawat depuis cette date spécifique pour maquiller les pertes conséquentes déjà enregistrées et pour camoufler les opérations subséquentes.

La Top Hierarchy de la force policière a été mise K.-O dans la Coin Idéal Saga avec le Deputy Commissioner of Police et No 2 de la police, Tangavel Seerungen, au centre de la tempête. En effet, à la lumière d’une Private Notice Question du leader de l’opposition, Paul Bérenger, hier, après une précédente interpellation inscrite au nom du Whip du MMM, Rajesh Bhagwan, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a administré un magistral coup de semonce à la direction générale de la police. Le DCP Seerungen a été forcé à prendre un « leave » et se tenir à distance des affaires de la police, littéralement une quasi-interdiction. Et ensuite, la police a été dessaisie de l’enquête sur les dessous de la Coin Idéal Saga avec le Leader of House appelé à instituer une enquête indépendante présidée par un Sitting Magistrate et de préférence un Senior Magistrate, selon le souhait exprimé par le leader de l’opposition. Suite à la première interpellation du député Bhagwan, le commissaire de police, Karl Mario Nobin, profitant de la cérémonie pour la livraison du dernier Dornier, s’était évertué à soutenir qu’il n’était pas question d’enquête indépendante vu que le CID de Rose-Hill se penchait déjà sur la question. Dans cette même perspective et plus grave encore est cette déclaration du Premier ministre à l’effet que « I must say from all the circumstances of this case it is clear that there has been an attempt to cover up ».

Le Directeur des Poursuites publiques (DPP) a décidé de ne pas donner suite aux poursuites contre l’ancien directeur de l’Information and Communication Technologies Authority (ICTA), Krishna Oolun et deux ex-employés de cet organisme, Jean Patrick Jérôme Louis, ex-Engineering Director, et Usha Bhujan, Senior Procurement Officer. Ils étaient accusés provisoirement d’avoir comploté pour l’achat de deux voitures de la marque Audi, d’une valeur de Rs 2,5 millions, sans qu’il y ait eu un appel d’offres, en infraction aux dispositions de la Procurement Act.

Devant l’urgence de la situation avec l’épidémie de fièvre aphteuse qui sévit actuellement à Rodrigues, les autorités multiplient les initiatives pour venir en aide à la communauté des éleveurs et pour contrer la progression du virus. Le conseil exécutif de l’Assemblée régionale de Rodrigues, présidée par le chef commissaire Serge Clair, s’est réuni d’urgence hier matin pour passer en revue la situation et décider d’une enveloppe de Rs 35 millions pour accorder une compensation aux éleveurs affectés et d’un plan d’action pour l’éradication de cette épidémie dans l’île. Ce matin, 313 cas de contagion de fièvre aphteuse avaient déjà été rapportés aux services vétérinaires. Dix bœufs, 13 porcs, 11 cabris et deux moutons ont déjà succombé de cette maladie.

L’avocat du religieux réunionnais Jean Julien Latchimy Hadji Marouff, décédé d’une septicémie mercredi 3 août, est catégorique : son client « aimait profondément » la jeune fille de 21 ans (Ndlr : qu’il était soupçonné d’avoir tué) « et ils avaient des projets ensemble ». L’homme de loi soutient que cette affaire « n’est pas enterrée » tant que la lumière n’a pas été faite sur les circonstances du meurtre de Wendina Narayasawmy à son domicile le 19 juillet, en raison d’éléments qu’il juge « intrigants ».

Depuis 4h33 ce matin les autorités portuaires, dont les Port Fire Services, luttent contre un incendie, qui s’est déclaré à bord d’un chalutier en rade de Port-Louis. Selon le protocole établi, le bateau, où se trouve le foyer d’incendie, le FV Shandrani N° 3 et un autre bateau de pêche amarré à côté, soit le FV Shandrani N° 1, ont été remorqués en haute mer pour éviter toute propagation des flammes à d’autres navires dans le port. En fin de matinée, les sapeurs-pompiers des Port Fire Services étaient parvenus à maîtriser les flammes dans une certaine mesure et poursuivaient le travail visant à éteindre le feu à bord.

L’Anti Drug Smuggling Unit (ADSU) et la Criminal Investigation Division de Port-Mathurin à Rodrigues ont démantelé un réseau de prostitution impliquant des collégiennes mineures. Ramaya Boodhun, un Mauricien vivant à Rodrigues depuis 2014 et s’étant présenté comme un homme d’affaires, est soupçonné d’être à l’origine de ce réseau. C’est grâce à la collaboration de la population locale que la police a intercepté le proxénète en flagrant délit.

Revirement dans la Coin Idéal Saga: le Deputy Commissioner of Police, Tangavel Seerungen, a été interdit de ses fonctions au sein de la police (on leave) et une enquête indépendante instituée. C’est ce qu’a obtenu le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui est revenu lors de la Private Notice Question du jour sur les dessous de la Coin Idéal Saga, dénoncée en primeur par Le Mauricien le 25 juin dernier. Cette enquête indépendante sera présidée par un Senior Magistrate.

Aucune arrestation n’a été effectuée dans le cadre de l’enquête sur l’importation d’une grosse quantité d’héroïne en provenance du Pakistan. Cette importante saisie remonte au 4 juin et avait été effectuée au Plaisance Air Transport Services (PATS) Warehouse, à Plaine-Magnien.