Faits divers

Suivant un contrat de vente, Vivo Energy Mauritius Ltd avait affirmé être le propriétaire d’un terrain appartenant à la famille Babajee, à Paillotte. Le contrat devait toutefois être annulé, car la compagnie de fourniture d’essence n’avait pas respecté les termes établis.

En dépit d’une fin de non-recevoir contextuelle de la part de la Banque de Maurice quant à l’accès au rapport préliminaire de 82 pages de nTan Corporate Advisory Pte Ltd, le Central CID ne compte nullement baisser les bras avec le nouveau volet de l’enquête criminelle sur le BAI Mega Ponzi Scheme de Rs 25 milliards. Ainsi, en marge de la reprise des convocations pour interrogatoire Under Warning en ce début d’année, deux noms sont cités en priorité et avec persistance, soit ceux de Eshan Mohamud Swadeck Taher, considéré comme le bras droit du Chairman Emeritus de la BAI Dawood Rawat, et de l’ancien Managing Partner de KPMG (Mauritius) Jean-Claude Liong, à la retraite depuis le 31 décembre dernier.

  • La Banque de Maurice approchée officiellement en ce début d’année en vue de verser une copie du rapport des Forensic Auditors de Singapour dans le dossier à charge du BAI Ponzi Scheme
  •       Sur Rs 5,4 milliards venant des poches des clients de Bramer Property Fund, la bande à Dawood Rawat s’approprie plus de la moitié, soit Rs 2,8 milliards
  •       Le rapport nTan : « Bramer Property Fund Ltd was not generating sufficient funds to meet its financial commitments to investors », soit un Rate of Return de 7,3 % à 20,62 % annuellement
  •       Au cours de la période de 2007 à 2014, Bramer Property Fund a essuyé des pertes de Rs 1,3 milliard alors que les livres de comptes maquillés indiquaient des profits de Rs 193 millions

Neuf mois après l’écroulement de l’empire Rawat, évalué dans le rapport nTan Corporate Advisory Pte Ltd à Rs 33,6 milliards, la Banque de Maurice, institution qui avait tout déclenché avec la révocation de la Banking Licence de Bramer, sera propulsée au premier plan. Ainsi, le Central CID, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi, compte passer à l’offensive pour réclamer du gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, une copie du rapport des Forensic Auditors singapouriens sur la fraude du BAI Mega Ponzi Scheme de Rs 25 milliards.La demande pourrait être transmise dès aujourd’hui.

La chaîne de supermarchés Dream Price, présente à travers l’île, a connu un second hold-up depuis le début de cette année. Après le cas rapporté le samedi 2 janvier avec le braquage de la filiale de Montagne-Blanche, le supermarché de Baramia à Rose-Belle a été victime d’une attaque avec une somme de Rs 125 000 emportée. Le hold-up a eu lieu hier après-midi vers 15 h 15.

Nandanee Soornack, arrêtée en Italie le jeudi 16 avril dernier avant d’être assignée à résidence après avoir été traduite en Cour de justice de Parme, fait l’objet de quatre charges provisoires devant la Cour correctionnelle de Port-louis pour des délits de blanchiment d’argent et complot allégué dans l’affaire Roches-Noires. Lors de l’appel pro-forma de l’affaire ce matin, les mandats d’arrêt émis contre elle ont été étendus, en attendant les dénouements de sa prochaine comparution en Cour d’appel de Bologne, le 26 janvier prochain.

Le magistrat Neeshal Jugnauth, siégeant en Cour de District de Flacq, a rayé une accusation de conduite en état d’ivresse portée contre un automobiliste, arrêté en janvier 2013 sur la route principale d'Argy. Le magistrat a donné raison à la défense, estimant que les preuves portées contre l’accusé sont « inadmissibles ».

La magistrate Nadiyah Dauhoo a accédé hier à la demande de l’avocat Ashvin Ramdin pour qu’il puisse rentrer au Canada, là où il habite. Dans une motion, son homme de loi, Me Antoine Domingue, avait soutenu que l’avocat est un résident du Canada et y vit et travaille avec toute sa famille. Le DPP n’a pas objecté à cette demande mais a imposé certaines conditions. Ashvin Ramdin devra être de retour à Maurice le 28 juillet pour se présenter en Cour.

Trois hommes encagoulés et armés ont fait main basse sur quatre caisses.

Reconnu coupable sous trois charges de possession et de consommation de cannabis le 21 décembre, un menuisier de 30 ans a écopé de trois amendes en Cour intermédiaire.

La route a fait une nouvelle victime hier soir. Seelochurn Sobhanand, 33 ans, habitant L’Espérance, Piton, a été découvert vers 21 h 10 gisant sur le bord de la route avec des blessures. Transporté d’urgence à l’hôpital du Nord à bord d’une ambulance, il devait rendre l’âme peu de temps après.

Le troisième chapitre du rapport préliminaire de nTan Corporate Advisory Pte Ltd sur l’écroulement de l’empire Rawat avec la Daylight Robbery Operation fait le procès sans équivoque de la firme d’experts-comptables de KPMG (Mauritius), responsable de l’audit des comptes du groupe BAI depuis 2004.

Un homme d’affaires, en provenance de Kuala Lumpur, avait été intercepté le 13 octobre 2013 à l’aéroport de Plaisance par des douaniers de la Mauritius Revenue Authority. Il lui était reproché de n’avoir pas payé la taxe douanière sur un surplus de produits, dont des bouteilles de whisky et des cigarettes. Bien qu’il ait plaidé non coupable, le magistrat Daniel Dangeot a conclu qu’il avait présenté plusieurs excuses pour éviter de payer la taxe sur ces produits.

Le Bagatelle Shopping Mall, équipé de tout un système de sécurité et de surveillance, a enregistré en ce début d’année un cambriolage d’une hardiesse remarquable. L’enseigne de restauration Spur a en effet été victime d’un vol, l’un de ses deux coffres-forts ayant été complètement vidé, soit d'une somme comprise entre Rs 115 000 et Rs 150 000, représentant au moins les recettes de la journée d’hier.

L'ingénieur du son Kenny Seenien, arrêté après l’altercation survenue entre les artistes, les marchands ambulants et la police le 30 décembre, a recouvré la liberté hier après avoir fourni deux cautions de Rs 2 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 20 000. Au tribunal de Port-Louis hier, Me Rama Valayden, un des avocats des artistes, a demandé qu’une enquête soit ouverte contre les allégations de brutalités policières.

Trois ex-employés de Nova Industries, compagnie spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de mobilier de bureau, réclament Rs 927 516 à leur ancien employeur pour « licenciement injustifié ». Ces derniers, dont l’un comptait près de 30 ans de service dans cette compagnie, soutiennent avoir été licenciés car ils faisaient partie du syndicat des employés. L’affaire sera appelée le 21 janvier et une date sera retenue pour la tenue du procès.

La pharmacie Desforges avait logé une demande d'injonction en Cour suprême demandant que le Pharmacy Board et la municipalité de Port-Louis n'octroient pas de permis à la Rite Aid Pharmacy Ltd pour opérer rue Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Port-Louis. La pharmacie Desforges avait justifié sa demande par le fait qu'elle tient une pharmacie depuis plus de 60 dans cette localité et que la venue de la Rite Aid Ltd constituerait ainsi « une concurrence déloyale ». La juge Aruna Devi Narain n'a pas accédé à cette demande, statuant que l'octroi d'un permis d'opération à une pharmacie ne portera aucun préjudice au plaignant.

Kenny Seenien, arrêté dans le sillage de la bagarre qui a éclaté entre les artistes, les marchands de CD et la police le 30 décembre, a été présenté en cour cet après-midi. Un groupe d’artistes s’est mobilisé depuis ce matin en guise de soutien au jeune homme. Il est défendu par Me Jean-Claude Bibi, comme c’est le cas pour le chanteur Boyzini et le producteur Michel Nany. Me Rama Valayden est, lui, à la tête d’un mouvement pour des actions concrètes contre le piratage. Il n’est pas exclu non plus que les artistes contre-attaquent concernant le traitement reçu par la police.

Le compte à rebours dans la nouvelle étape de l’écroulement de l’empire Rawat dans le cadre de l’opération « Daylight Recovery » – avec un Mega-Ponzi Scheme de Rs 25 milliards, chiffre cité par la Banque de Maurice –, a été enclenché. Depuis la fin de l’année dernière, l’attention est braquée sur la teneur des 82 pages du rapport intérimaire soumis sous pli confidentiel par nTan Corporate Advisory Pte Ltd au gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi. Ce document comporte des indications accablantes au sujet de la fraude financière perpétrée au fil des années, soit au cours des sept dernières, avec les placements contribués par les clients de la BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, soit un montant global de Rs 50 milliards, dont le plus gros morceau de Rs 45 milliards des clients de BA Insurance, notamment le Super Cash Back Gold. Ce rapport intérimaire précède le document final et officiel, avec toutes les annexes de Documentary Evidence d’au moins 400 pages, qui devra être transmis à la Bank of Mauritius Tower vers la fin de ce mois, aux termes du calendrier déterminé après consultations entre la Banque centrale et le tandem de Nicky Tan Ng Kuang et Michael Martin. Entretemps, des changements ont été annoncés en ce début d’année à la tête de KPMG Mauritius, société d’audit, qui a été emporté par le BAI Mega-Ponzi Scheme de Rs 25 milliards, la Banque de Maurice imposant des restrictions aux banques commerciales pour avoir recours aux services de cette firme de comptabilité. Dans le même contexte d’écroulement de l’empire Rawat, la compagnie d’assurances Mauritius Union Assurance se retrouve avec, sur les bras, de nouvelles réclamations de Rs 200 millions logées par le Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Yacoob Ramtola, et le Receiver Manager de Bramer Bank Corporation In Receivership, Gerald Lincoln.

Le début de 2016 a été marqué par trois accidents de la route meurtriers. Les deux derniers en date, soit en moins de vingt-quatre heures, ont eu pour victimes deux anciens hauts gradés de la police. L’assistant commissaire de police, Gian (Jaymar) Unmar, 69 ans, ancien patron de la Major Crime Investigation Team (MCIT), aujourd’hui à la retraite, a été victime d’un Hit and Run fatal à l’avenue Belle-Rose dans la soirée d’hier. De son côté l’ancien assistant surintendant de police Deosaran Kowlessur, 77 ans, a été fauché mortellement par un 4 x 4, très tôt, hier matin, à Coromandel, alors que la victime pratiquait son footing matinal. D’autre part, la première victime d’accident de la route cette année a succombé à ses graves blessures vers les 3h30 au matin du 1er janvier. Jean Yvan Hilary Pierrot, 19 ans, au volant de la voiture immatriculée 597 ZT 04, avait été victime d’une sortie de route meurtrière à Midlands en fin de journée du 31.

Trois individus ont fait irruption chez une septuagénaire de Beau-Bassin à la mi-journée hier. L’un d’eux, qui était masqué, lui a arraché sa chaîne en or. Les deux autres malfrats, armés de cutters, ont alors saccagé sa maison avant de ligoter leur victime et prendre la fuite, emportant au passage un téléphone portable, un appareil photo et une tortue. Lorsque la septuagénaire est parvenue à se libérer, elle a aussitôt appelé son voisin à l’aide, qui a alerté la police de la localité. Deux heures plus tard, un récidiviste de 28 ans, domicilié à Chébel, était arrêté et avouait son forfait. Ses complices sont toujours recherchés.

La Mauritius Union Assurance (MUA) est en passe de décrocher le titre de victime collatérale assurée du scandale financier de BAI. Déjà confrontée à une première réclamation de Rs 1,2 milliard logée en Cour suprême par le Special Administrator de BA Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Yacoob Ramtoola, cette compagnie d'assurance s'est retrouvée à la veille du Nouvel An avec une autre de Rs 200 millions au terme de la Directors and Officers Liability Policy au nom de la Bramer Banking Corporation Ltd. En parallèle, la direction de la compagnie d'assurance a tenu à rassurer sa clientèle et ses partenaires que cette police d'assurance a fait l'objet de réassurance comme le veut la pratique. Mais les détails de cette nouvelle plainte mettant en cause 16 directeurs de BAI accusant Dawood Rawat, le Chairman Emeritus de BAI, et Mohammad Asraf Esmael, le CEO de la New Commercial Bank d'être responsables de la faillite de la Bramer Bank Corporation Limited, affectée par des Toxic Loans and Assets de Rs 5 milliards selon un audit au 3 novembre dernier, sont révélateurs à plus d'un titre.

Au terme de neuf mois de Forensic Auditing pour le compte de la Banque de Maurice, la nTan Corporate Advisory Pte Ltd de Singapour devra soumettre un Indictment sans équivoque au sujet de la fraude massive et du BAI Ponzi Scheme avec un préjudice évalué à Rs 25 milliards. Les conclusions de cette enquête contre le clan mené par le Chairman Emeritus de BAI, Dawood Rawat, devront être soumises officiellement au gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, au plus tard à la fin de ce mois. A partir de là, conformément à l'engagement pris, la Banque centrale devra se lancer dans une course contre la montre pour rendre publique une Redacted Version de ce volumineux document au sujet de l'un des plus importants cas de fraude dans le monde des affaires, y compris le secteur bancaire, avec des risques de mettre en péril les services financiers. Entre-temps, les recoupements d'informations effectués par Week-End auprès de sources concordantes indiquent que les éléments compilés au fil des mois sur les dessous de ce qui a été présenté comme une opération de Daylight Robbery avec un paravent de Profits With Integrity sont encore plus accablants, Documentary Evidence à l'appui. Les conclusions de l'enquête de nTan Corporate Advisory Pte Ltd devront servir de base pour contester les réclamations de Rs 35 milliards de Dawood Rawat devant le Tribunal arbitral en voie d'être constitué.

Le conducteur de la voiture accidenté à Midlands et grièvement blessé le 31 décembre vers 18 heures est donc la première victime de la route de l’année 2016. 

Un individu a arraché la chaîne en or, valant Rs 10 000, d'une quadragénaire sur la route principale de Rivière-du-Rempart mardi vers 19 h 30. Un peu plus tard, la victime a relaté les faits à un policier de la localité. Le suspect, un jeune de 24 ans domicilié à Plaine-des-Roches, a été appréhendé et positivement identifié par la plaignante. Le butin a été récupéré.