Interview

Notre invitée de ce dimanche est Laurence Tubiana, ambassadrice spéciale du gouvernement français chargée des négociations sur le changement climatique et représentante spéciale pour la conférence Paris Climat 2015. Mme Tubiana vient d’effectuer un bref séjour dans l’île pour participer au Women’s Forum 2016 qui vient de se tenir à Maurice sous l’égide de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim.

Nommé Haut-Commissaire de Maurice en Australie, Patrick Cavalot était récemment en visite privée à Maurice. Le Mauricien a saisi cette occasion pour lui demander de parler de sa mission au pays des kangourous. Il nous parle de ses dossiers prioritaires et de ses projets pour promouvoir les intérêts de Maurice en Australie. Il nous a révélé avoir profité de son court séjour au pays pour discuter avec ses stakeholders.

Dans un entretien accordé au Mauricien à l'occasion de l'ouverture du premier Women's Forum for the Economy and Society, sur le thème “Meeting the climate challenge for SIDS and Africa”, à l'hôtel Sugar Beach, Flic-en-Flac, la Chief Executive Officer de cette instance, Jacqueline Franjou, indique que ce forum sert « à alerter sur des problèmes et à y apporter des solutions ». Selon elle, le forum a été organisé en six mois et est parti d'une conversation entre la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, et elle-même sur l'avenir de l'Afrique, qui est en pleine expansion, face aux enjeux du changement climatique. En outre, ce forum est une opportunité, dit-elle, pour créer des liens entre des hommes et des femmes de différentes générations, venus du monde entier.

Manifestations, indiscipline… les collèges catholiques n’en sont pas plus épargnés que d’autres établissements d’État ou privés. Cette semaine, personnel et élèves du collège Saint-Mary’s West ont unis leur voix pour décrier haut et fort les méthodes dictatoriales de la rectrice. Au Bureau de l’Éducation Catholique, sa directrice, Gilberte Chung, concède que celui-ci “a pris trop de temps” pour gérer une situation qui a débouché sur un grand malaise. Gilberte Chung aborde aussi le Nine-Year Schooling, sujet sur lequel le syndicat des enseignants du secondaire catholique lui a reproché son silence. C’est ainsi qu’elle laisse comprendre que les collèges catholiques les plus convoités ne devraient pas être convertis en centres d’excellence.

Le Dr Balbir Verma, urologue à la clinique Fortis-Darné, explique, dans un entretien accordé au Mauricien, que le cancer de la prostate est guérissable à Maurice. La chirurgie est devenue une pratique courante mais pour qu’elle soit une réussite il faut que le cancer ait été détecté dans un état précoce. « Si on constate une infection limitée à la prostate, on peut entreprendre une chirurgie dans le but de guérir le patient », insiste le Dr Verma.

Notre invité de ce dimanche est Rajiv Seervansingh, ancien politicien et aujourd’hui directeur d’une entreprise qui travaille avec l’Afrique. Dans cette interview, il revient sur le Traité de non double imposition avec l’Inde (DTAT) et répond à des questions d’actualité.

Des amendements à la Protection Against Domestic Violence Act ont été présentés à l’Assemblée nationale cette semaine. Parmi ceux-ci, la reconnaissance du viol conjugal et le « power of arrest » accordé à des policiers haut gradés dans des cas de violences domestiques, qui suscitent le débat. Pour certains, il peut y avoir abus de ces provisions de la loi. Ambal Jeanne, directrice de SOS Femmes, commente ces nouveaux amendements et revient sur les cas de violences extrêmes envers les femmes enregistrés récemment. Elle est d’avis qu’il faut beaucoup plus que la loi pour en finir avec la violence domestique. Elle fait ressortir que la loi est « gender neutral » et que les hommes peuvent autant en abuser que les femmes.

Dr Marie France Lan, professeur associé en médecine générale au département de médecine à la Faculté des Sciences, à l’Université de Maurice (UoM), a reçu, en même temps que Bruno Jean François, les insignes de Chevalier de l’ordre des Palmes académiques de l’ambassadeur de France au nom du gouvernement français. Dans un entretien accordé au Mauricien, elle évoque l’importance de cette reconnaissance pour l’UoM et insiste sur la collaboration en matière de formation médicale entre l’Université de Maurice et l’Université de Bordeaux.

Dans nos colonnes, divers commentaires et analyses ont été faits sur la fin du traité de Non Double Imposition avec l’Inde (DTAT). La plupart étaient centrés sur les conséquences économiques sur notre secteur offshore. Kris Valaydon, avocat, diplômé en sciences politiques, ancien Assistant-Clerk à l’Assemblée nationale, ancien haut fonctionnaire des Nations unies et auteur politique, jette un autre regard sur la question et évoque, lui, la dimension identitaire. Détenteur d’un doctorat de la Sorbonne, il est en train de terminer un livre sur les « dérives identitaires » à Maurice. Il argue qu’« il y avait dans l’épisode DTAT, une occasion (ratée) de promouvoir le nationalisme mauricien ».

Notre invité de la semaine est Aurore Perraud, la ministre de l’Égalité du Genre. Dans l’interview qu’elle nous a accordée jeudi après-midi, elle défend les amendements qui seront bientôt proposés à la Protection From Domestic Violence Act de 1997. Elle répond également à des questions sur le fonctionnement de son ministère.

À Maurice récemment à l’invitation de l’International Fiscal Association Mauritius à l’occasion de la 16e conférence Asie-Afrique, Valerio Barbantini, Coordinateur BEPS et pays en développement à l’OCDE, a exhorté Maurice à être présente à Kyoto (Japon) le 29 juin à l’occasion de la première réunion du nouveau cadre inclusif crée par l’OCDE et le G20. Le représentant de l’OCDE a à cette occasion tiré la sonnette d’alarme en affirmant que l’ère des traités de non double imposition et des centres financiers est révolue.

Ancien directeur de la division de politique commerciale (Trade Policy Unit) du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, Assad Bhuglah affirme, dans l'interview qui suit, que le commerce des services continuera à stimuler l'économie mauricienne. Il estime que Maurice aura encore des défis à relever en matière de politique commerciale mais ajoute que le pays est un acteur « crédible et respecté » dans les forums régionaux et internationaux.

  • “Au sein de l’Assemblée nationale il y a des parlementaires qui connaissent bien mieux les tenants et aboutissants de ce traité que le ministre qui a été le renégocier et ceux qui l’ont accompagné !”
  • “Si pour les Indiens la renégociation du traité est une grande victoire pour Modi, par ricochet, c’est une grande défaite pour Maurice”
  • “Les fats cats ne sont pas les pionniers de l’offshore, mais ceux qui voyagent en première classe avec des allocations de plus $ 1 000 par jour payées par les contribuables”

Notre invité de ce dimanche est Dan Maraye, expert comptable et observateur politique. Il partage son analyse sur le traité de non-double imposition renégocié par Maurice avec l’Inde et ses conséquences sur le secteur offshore local.

Alors que des collèges d’État nationaux s’apprêtent, théoriquement, à changer de profil en marge du Nine-Year Schooling, les enseignants des collèges catholiques sont contre l’idée de convertir certains de leurs établissements en académies. Leur syndicat, la Secondary and Preparatory School Teachers and other Staff Union (SPSTSU), est catégorique à ce sujet. Lysie Ribot, la présidente du syndicat, demande même aux autorités de l’éducation catholique de ne pas mettre les enseignants au pied du mur en leur imposant un choix qui n’est pas le leur. La conversion des collèges catholiques en académies, selon le syndicat, irait à l’encontre de l’identité et de la mission de ces établissements confessionnels.

Le dernier rapport du Comité des Nations Unies sur les Droits de la Personne Handicapée a été très critique sur la situation à Maurice. L’absence de lois appropriées, d’infrastructures et d’encadrement, notamment, est pointée du doigt. Le comité parle même de « ségrégation » dans le système éducatif. Nalini Ramasamy, secrétaire de Disabled People International (DPI) Mauritius, réagit à ce rapport et évoque la dure réalité des personnes handicapées à Maurice.

À la tête de New Mauritius Hotels (Beachcomber) depuis l’an dernier, Gilbert Espitalier-Noël constate que l’industrie touristique se trouve dans un cercle vertueux, permettant à Maurice et aux acteurs de l’industrie du Tourisme de voir l’avenir avec « plus de sérénité ».

Dans une interview accordée au Mauricien dans le cadre du premier festival de planeur à modèle réduit organisé par la Société Aéronautique de Maurice (AeSM) et le Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC), le Capitaine Richard Twomey, aussi connu comme Capitaine Dick, d’origine irlandaise, 85 ans, avec 60 ans d’expérience comme pilote militaire et pilote de ligne, affirme qu’il est plus « en sécurité dans un avion que dans une voiture, à vélo ou même en faisant ses courses dans un supermarché ».

Dans un entretien accordé au Mauricien en marge de la journée de l'Europe, célébrée le 9 mai dernier, Marjana Sall, ambassadeur et chef de la délégation de l'Union européenne (UE) auprès de Maurice, annonce la signature prochaine d'un accord portant sur l'octroi d'un portefeuille d'aide de 9,9 millions d'euros dans le cadre du programme indicatif du développement.

Cela fait exactement 25 ans aujourd’hui que Mgr Maurice Piat a été ordonné évêque. Ce jubilé célébré dimanche dernier par le diocèse de Port-Louis coïncide aussi avec la fin de son mandat car il présentera sa démission au Pape en juillet prochain, date à laquelle il aura 75 ans. Sur un ton serein et sans détours, Mgr Maurice Piat aborde dans l’interview qui suit les principales questions ayant jalonné son épiscopat. Aucune amertume envers le syndicaliste Tengur pour le procès intenté aux collèges catholiques et que le diocèse a perdu, ni envers ceux qui l’ont interpellé, d’une manière brusque parfois, sur des sujets d’actualité. Nous sentons qu’il est préoccupé par l’étendue du problème de la drogue. Et s'agissant de ses collaborateurs, l'évêque de Port-Louis fait part de son appréciation quant à l'approche féminine dans le travail pastoral.

Monseigneur Maurice Piat célèbre aujourd’hui ses 25 ans à la tête de l’église catholique de Maurice. Nous avons profité de l’occasion pour aller l’interroger sur les points forts de son épiscopat.

 Le partenariat entre l’Inde et Maurice va bien au-delà du traité de non double imposition (DTAC) entre nos deux pays. C’est ce qu’a déclaré le Haut-commissaire de l’Inde à Maurice, Anup Kumar Mudgal, qui commentait pour la première fois pour Le Mauricien l’accord signé par le secrétaire financier, Dev Manraj, et lui mercredi sur la révision du traité. Les amendements apportés au traité, dit-il, réduisent l’incertitude et améliorent la prévisibilité des services financiers indien et mauricien. Le traité de non-double imposition, estime-t-il, sera un instrument précieux qui servira nos deux pays pour des années encore, aussi longtemps qu’il répond aux exigences qu’impose le changement rapide au niveau international. Le Haut-commissaire précise que le grant de Rs 12,7 milliards n’est pas une compensation. « India has been a steadfast partner in the socio-economic development of Mauritius from the very beginning – be it capacity and institution building or iconic landmarks such as the Cyber City and SVICC », soutient-il.

Spécialiste en sustainable development, longtemps employé par la Banque mondiale, le Dr Vasant Jogoo a été jusqu’à ces dernières semaines un nominé politique du MSM. Dans l’interview qui suit, il nous explique pourquoi il a été révoqué deux fois, justifie son opposition au projet « Smart cities » et affirme que le gouvernement est prisonnier de certains hauts fonctionnaires.

Avec le boycott des classes dans le secondaire privé mardi dernier, Yahya Paraouty, le président de la Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) pense avoir fait un premier pas pour faire reculer le Nine-Year Schooling. Si l'UPSEE a défendu son action en évoquant des raisons liées à l'emploi, le flou qui subsiste dans le projet de réforme, en revanche, on a peu entendu son président s'exprimer sur la question de mixité dans les futures académies. L'UPSEE est farouchement opposée à celle-ci au secondaire. Yahya Parouty en parle ici et affirme que "la mixité va pervertir l'élite". Il prévoit même un soulèvement social en cas de mixité dans les futures académies.

Pour la deuxième année consécutive Ryan Dobbs est aux commandes de l'AfrAsia Bank Mauritius Open. Une compétition haut en couleurs qui réunit quelque 120 golfeurs professionnels issus de trois Tours, nommément l"Europeen, l'Asian et Sunshine. Dans un entretien qu'il a accordé à Week-End en fin de la semaine écoulée, l'ancien Golf Director d'Heritage Golf Course dit souhaiter une victoire mauricienne.