Interview

Avec la mise en pratique du Nine-Year Schooling cette année, les enfants qui entrent en Grade 1 passent par le School Readiness Programme. Cette initiative a pour but de faciliter la transition du préscolaire au primaire.

Notre invité de ce dimanche est Ram Seegobin, syndicaliste, porte-parole de Lalit et observateur attentif de la société mauricienne. Dans cette interview, réalisée vendredi matin au bureau de Ledikasyon Pu Travayer, il nous livre son analyse de la situation politique mauricienne. Avec une grosse part consacrée au dossier de la revendication de Diego Garcia par Maurice.

En ce début d’année, Le Mauricien reçoit dans ses colonnes Jane Ragoo, syndicaliste et présidente de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). Elle nous parle de ses attentes pour 2017 : la révision des lois du travail pour mieux faire respecter les droits des travailleurs, l’introduction d’un salaire minimum national et l’institution d’un Portable Severance Allowance Fund. Elle s’élève contre ces « comités disciplinaires bidons » et contre la répression patronale, entre autres, qui freinent, selon elle, la syndicalisation des travailleurs du privé. Par-dessus tout, elle plaide pour davantage de respect des droits des travailleurs de la part du gouvernement de l’Alliance Lepep.

Lucie Lejeune est arrivée en septembre dernier pour assurer la direction culturelle de l'Institut français de Maurice (IFM), avec Jean-Marc Cassam Chenai comme directeur de l'établissement et conseiller culturel de l'ambassade française à Maurice.

Notre invité de ce dimanche est le Dr Monzer Kahf, spécialiste en économie et finances islamiques. Né en Syrie, le professeur a poursuivi ses études aux Etats-Unis où il réside et dont il a acquis la nationalité. Depuis quelques années, Monzer Kahf est enseignant en “Islamic Finance and Economics” à la Hamad Bin Khalifa University du Qatar. Notre invité vient d’effectuer une courte visite à Maurice à la demande de l’Al Barakah Multi-purpose Co-operative Society Limited de Rose-Belle qui pratique les principes de la finance islamique. Au cours de l’interview qu’il nous a accordée jeudi dernier, le Dr Kahf a répondu à nos questions sur la finance islamique et sur la situation au Moyen-Orient, plus précisément en Syrie.

L'anthropologue et expert en géopolitique, Jean-Christophe Victor, a disparu subitement le 28 décembre dernier. Nous l'avions rencontré au cours de son séjour à Maurice en février et vous proposons ci-dessous un entretien que les circonstances ne nous ont pas permis de publier à cette période. L'auteur de l'émission, Le Dessous des Cartes, avait donné deux conférences qui ont connu un grand succès d'affluence, l'une à l'IFM sur « L'état du monde qui vient » et l'autre à la résidence de France sur « Un monde vivable pour tous : que faire après la COP 21 ? ». Il avait aussi rassemblé suffisamment d'éléments pour consacrer une de ses émissions à Maurice, qui a été diffusée la première fois en mai sous le titre « Île Maurice : au-delà de la carte postale ». « L'espace des mondes polaires », le musée qu'il évoque ci-dessous, ouvre finalement début février, dans le Jura en France.

Greenpeace a manifesté de l'intérêt pour le projet d'un bateau pour les Chagos à la suite de l'appel lancé fin de l'année dernière par les dirigeants de Lalit, a indiqué Lindsey Collen, dirigeante de Lalit, dans un entretien accordé au Mauricien. Cette dernière, qui fait partie du paysage politique mauricien depuis près d'un demi-siècle, jette un coup d'œil sur la situation politique de Maurice et s'interroge sur les raisons profondes qui ont pu motiver le départ du PMSD du gouvernement. Elle exprime également son inquiétude par rapport à ce qu'elle appelle « la dilapidation des terres fertiles par la bourgeoisie locale » tout en insistant sur l'importance de la culture des produits agricoles, qui peuvent être traités dans des usines de transformation, créatrices d'emplois. Elle tire enfin la sonnette d'alarme contre la création des Smart Cities qui, selon elle, donne lieu à une « recolonisation de Maurice ».

Consultant en communication politique, Lecturer à l’Université de Maurice et président de l’Association pour la population et le développement (APD), Sangeet Jooseery livre ses impressions sur la situation politique dans le pays. Pour lui, la population a d’autres préoccupations, économiques surtout, que de songer à celui qui sera appelé à remplacer sir Anerood Jugnauth aux fonctions de chef du gouvernement.

Produire quelque 400 000 tonnes de sucre sur une superficie de 50 000 hectares sous canne. Tel est l'objectif fixé par le gouvernement en ce qui concerne la production sucrière. Toutefois, selon le ministre de l'Agro-industrie, Mahen Seeruttun, il convient de dépasser le sucre pour voir l'industrie dans son ensemble et tenir en considération son rôle dans la production énergétique ainsi que dans la production d'éthanol et de rhum, sans compter son importance au niveau de l'environnement. « J'ai demandé au bureau des statistiques de voir comment on peut quantifier ces différents produits sortant de l'industrie cannière afin de connaître son poids dans l'économie mauricienne et de situer ce poids réel dans le PIB », explique le ministre dans un entretien accordé au Mauricien.

Le président de la Fédération des travailleurs unis (FTU) s’élève contre certaines pratiques dans les fonds de pension privés. Selon lui, il n’est « pas normal » que la contribution de l’employeur soit déduite du « lump sum » de l’employé. Il fait un parallèle avec la pension de l’État, où les contributions des deux parties sont comptabilisées. Il réclame plus de transparence et la mise sur pied d’un mécanisme de contrôle tripartite. Atma Shanto évoque également les dossiers importants du monde du travail en 2017.

Pour respecter la tradition, notre première interviewée de la nouvelle année est la présidente de la République. Au cours de cette interview, réalisée vendredi matin au château du Réduit, Mme Ameenah Gurib-Fakim fait le bilan de son action en 2016 et donne sa version sur certaines controverses qui l’auront marquée.

Ancien président de la République, parlementaire, Lord-Maire et conseiller municipal, Cassam Uteem a dirigé un certain nombre de missions d’observation dans le cadre des élections à l’étranger.

En visite à l’occasion de la conférence sur la Route maritime de la soie dans l’océan Indien, le ministre malgache des affaires étrangères estime que le coût du transport aérien entre les îles de l’océan Indien est trop élevé. La circulation entre les îles de l’indianocéanie, en conséquence, est contrariée, constate-t-il, en préconisant une stratégie globale en matière de connexion aérienne.

Notre invitée de ce dimanche est Paula Atchia, présidente de l’ONG Mauritius Mental Health Association (MMHA). Elle vient d'annoncer que, comme beaucoup d’ONG, celle qu’elle préside va être obligée de cesser ses activités en janvier faute de fonds. A travers l’interview que vous allez lire, Paula Atchia fait un plaidoyer pour que le gouvernement donne les moyens aux ONG de continuer à faire leur travail pour les plus démunis de la société mauricienne, nos handicapés physiques et mentaux.

À l’hôtel Dinarobin la semaine dernière, le directeur des documentaires de Canal +, Diego Buñuel, est revenu sur son parcours à travers une interview accordée au Mauricien. Il argue que le défi du XXIe siècle face à la migration massive des peuples vers l’Occident, que ce soit pour des raisons économiques ou politiques, est de « trouver des façons pour conserver le travail et retenir les populations dans leurs pays ». Aujourd’hui, estime-t-il, le journalisme a un rôle social fondamental à jouer, notamment face aux flux d’informations et notamment de désinformations sur Internet. Diego Buñuel est à Maurice dans le cadre du projet Moris Dime, initié par l’agence d’ingénierie culturelle MétaMorphosis en marge des 50 ans de l’indépendance du pays.

M. Bob Corlew, président du Lions Clubs international, vient d’effectuer un bref séjour à Maurice dans le cadre d’une tournée dans la région. Selon un classement établi par le Financial Times en 2007, le Lions Clubs International était « la première ONG mondiale pour sa capacité à canaliser et coordonner l’engagement social et philanthropique des entreprises ».

L'espoir est permis, dit l'adage. Après plusieurs années, Kaysee Teeroovengadum, secrétaire général de l'AMVB, a décidé d'ouvrir ses portes à Week-End pour une interview. Un exercice qui s'est déroulé dans son bureau du Comité olympique de Port-Louis, en début de semaine, et qui nous a permis d'évoquer quelques questions d'actualité avec celui qui occupe également la présidence de la Zone 7. Le sujet de l'Assemblée générale élective de l'AMVB a notamment été au centre des discussions, Kaysee Teeroovengadum confiant qu'il n'y aura pas « d'équipe » pour contrôler la fédération. « J'ai pris la décision de ne pas constituer d'équipe pour ces élections… », nous annonce-t-il. Démarche électoraliste ou tentative de coup d'éclat de celui qui reste le mal-aimé du volley-ball mauricien ?

Le professeur Laurent Dumas, mathématicien, professeur au laboratoire de mathématiques appliquées de Versailles, et le professeur Alfio Quarteroni, mathématicien et directeur de l'institut de recherche de Suisse, sont à Maurice à l'occasion d'un séminaire international organisé du 5 au 16 décembre, connu également comme l'École de Recherche CIMPA (Centre international des mathématiques pures et appliquées).

L'écrivain français d'origine sibérienne Andreï Makine a fait hier son entrée officielle à l'Académie française. Cette nouvelle responsabilité consacre une œuvre impressionnante, souvent située en Europe, en Russie, aux confins de la Sibérie comme dans son dernier roman, L'Archipel d'une autre vie, parfois en Afrique. Souvent, il y dénonce les guerres et ne cesse de revendiquer la voie de la paix. Grâce à l'appui de Myriam Senghor, ce grand styliste de la langue française a accepté de nous accorder cet entretien début novembre à Paris. Il nous a proposé un rendez-vous à la brasserie Wepler, place Clichy, et dans une discussion d'une heure à bâtons rompus, il nous a livré ses convictions, qui sont fortes, et sa vision du monde d'aujourd'hui, souvent sans appel.

Marc Luyckx Ghisi était à Maurice le mois dernier à l’occasion du lancement de Moris Dime, à l’hôtel Le Canonnier, en présence d’autres personnalités. Moris Dime est une expérience artistique s’échelonnant sur 500 jours. Elle est liée aux futures célébrations des 25 ans de la République et aux 50 ans de l’indépendance. Marc Luyckx Ghisi est, lui, un intellectuel belge et a officié comme prêtre catholique. Docteur en théologie russe et grecque, il a fait partie de la cellule de prospective de Jacques Delors au temps où il était président de la Commission européenne. Marc Luyckx Ghisi est également l’auteur de nombreux ouvrages, dont le dernier intitulé « Surgissement d’un nouveau monde : Valeurs, vision, économie, politique… tout change », est publié chez l’Harmattan. Se présentant comme un accoucheur d’espérance, il parle avec passion de la société de la connaissance, celle qui replace l’homme au centre du développement. Pour lui, un changement inéluctable de la société est en cours et viendra des citoyens. Le Mauricien l’a rencontré durant son passage dans l’île, et présente un extrait de l’entretien qu’il nous a accordé.

Notre invitée de ce dimanche est Danielle Wong, présidente jusqu’à la fin de décembre du National CSR Committee. Dans l’interview réalisée mercredi dernier, elle fait le bilan de son action et nous donne son point de vue sur la lutte contre la pauvreté, l’action des ONG et le remplacement du NCSRC par une fondation à partir du 1er janvier.

L’expert de l’Unesco en mission à Maurice pour une évaluation des progrès accomplis par le gouvernement mauricien à la suite du rapport de la mission de février, Edmond Moukala, affirme que l’affaire en Cour concernant le litige opposant une société privée et le GM n’aura pas d’impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du site.

À l’occasion de la semaine de la logistique organisée par la MEXA la semaine dernière , nous avons rencontré un opérateur engagé pleinement dans le domaine de la logistique, Julien Audibert, CEO of Freight & Transit Ltd. Il considère que pour que le port devienne une plateforme régionale compétitive, celui-ci doit absolument être attractif.

Notre invitée de cette semaine est Nita Deerpalsing, ex-députée et membre du BP du PTr que l’on avait surnommée « la passionaria » du Labour. Nita Deerpalsing occupe aujourd’hui le poste de directrice de la programmation et du développement stratégique à l’Organisation internationale de la Francophonie, à Paris. Nous avons profité de son escale à Maurice en provenance du 16e sommet de la Francophonie qui vient de se tenir à Madagascar pour aller lui poser quelques questions d’actualité.