Interview

L’on ne cesse de prendre lecture, dans les journaux, de cas d’agressions sexuelles sur les enfants, le dernier en date étant celui d’un grand-père accusé d’attouchements par sa petite-fille. Dans cet entretien, la directrice de Pédostop, ONG luttant contre les abus sexuels sur les enfants, souligne que « dans plus de 90 % des cas, l’agresseur est un proche ». Et que, parmi les agressions sexuelles sur les enfants, « environ 80 % relèvent de l’inceste ».

Alison Beck, spécialiste de la gestion des risques financiers, était à Maurice cette semaine à l’invitation de KPMG pour une conférence sur les risques auxquels sont confrontés les banques et les opérateurs dans le domaine financier. Dans un entretien accordé au Mauricien, elle parle des risques des produits dérivés, entre autres. Elle s’appesantit surtout sur le risque que représentent les cyber-menaces pour les banques.

Unnati Negi, Chief Operation Officer dirige les opérations de Fortis Clinique Darné depuis six mois. Elle s’est fixé pour objectif de porter les soins offerts par les services hospitaliers à Maurice à un niveau tertiaire et quaternaire. À ce niveau, dit-elle, les Mauriciens n’auront plus besoin dans la majorité des cas de quitter le pays pour se faire soigner à l’étranger. De plus, Maurice sera en mesure d’offrir des services de santé au niveau régional et pourra se positionner sur la carte du tourisme médical.

Week-End a rencontré cette semaine Jean-Michel Pitot, CEO du groupe Attitude Hospitality Ltd (AHL), qui fera son entrée sur le marché boursier secondaire, la DEM, à travers son entité Attitude Property Ltd (APL), en septembre prochain en proposant 56% de son capital au public. Il nous fait un rapide tour d'horizon de la réussite fulgurante de son groupe, désormais promu second groupe hôtelier mauricien, grâce à une stratégie basée sur le mid-market et l'authenticité mauricienne. Il met l'accent sur le prochain lancement de son dernier né pour octobre prochain, le Ravenala, ex-hôtel La Plantation, dont le financement est à l'origine de cette opération boursière. Il nous dit ensuite son feeling sur la situation du tourisme dans le pays.

En dépit de son bandeau qui le fait ressembler à un pirate, le Dr Arthur Mitchell est un scientifique. C'est un spécialiste de la protection des ressources naturelles, de l'écologie marine, de la conservation de la biodiversité et de la gestion des zones à protéger, dont les parcs marins. Ce consultant a travaillé dans plusieurs pays d'Afrique et d'Asie. Il se trouve à Maurice à la demande de l'ONG ECO Sud engagée dans le combat contre la construction d'un hôtel à la Cambuse. Une construction qui, selon Art Mitchell, met en danger l'existence du parc marin de Blue-Bay, comme il l'explique dans l'interview qu'il nous a accordée, jeudi soir.

Dès qu’il a été alerté par l’ONG EcoSud que le groupe Currimjee Jeewanjee se proposait de faire construire son projet hôtelier Le Chaland Resort à La Cambuse, à côté du parc marin de Blue-Bay, le Dr Arthur Mitchell, expert en écologie marine et élaboration des plans de gestion des parcs marins, a sauté dans le premier avion pour Maurice pour venir soutenir les écologistes qui se battent contre ce projet. Il le dit sans ambages : ce projet met en danger le parc marin.

Devon Duffield, Managing Director de KPMG pour la politique fiscale en Afrique, était à Maurice la semaine dernière à l'occasion de l'Africa Tax Academy de KPMG.

Plus d’un an après son départ forcé, l’ancien directeur de la Tertiary Education Commission (TEC), Praveen Mohadeb, a été nommé en juin à la tête de la JSS Academy. Souhaitant toujours apporter sa contribution à l’enseignement supérieur, le Dr Mohadeb revient sur son départ de la TEC ainsi que l’action lancée en cour.

Notre invité de ce dimanche est Ram Seegobin, animateur du Parti Lalit et surtout observateur attentif de la politique locale. Dans cette interview réalisée vendredi matin, Ram Seegobin nous livre son analyse sur la situation politique et les questions d’actualité.

Pour essayer de comprendre l’affrontement entre le DPP, l’ICAC et la police qui occupe la une de l’actualité depuis plusieurs semaines et divise les avocats, nous sommes allés questionner Me Datta Panray. Avocat, ancien magistrat démissionné, il a poursuivi et obtenu gain de cause contre le Judicial and Legal  Services Commission devant le Conseil Privé, il y a neuf ans. Depuis, il se bat pour que ce jugement soit appliqué. Il nous propose sa lecture de ce que certains ont qualifié de «crise institutionnelle».

Avec le lancement prochain du High Powered Committee sut la stratégie de développement du pays pour les 10 ou 15 prochaines années, l’économie devrait revenir au premier plan des préoccupations mauriciennes. Dans une interview accordée au Mauricien cette semaine, Pierre Dinan passe en revue la situation économique.

Shabana Azmi, grande dame du cinéma indien, était à Maurice la semaine dernière en compagnie de son époux, le poète, parolier et scénariste Javed Aktar. Shabana Azmi se propose de réaliser, conjointement avec des Mauriciens et Indiens, une série télévisée à Maurice. De son côté, Javed Aktar a profité de son passage dans l’île pour participer à une soirée bilingue de lecture de ses poèmes en ourdou et en français. Le Mauricien les a rencontrés à l’hôtel Constance Le Prince Maurice la semaine dernière. Pour Shabana Azmi, l’art est un moyen pour apporter un changement dans la société.

Le premier voyage à l'étranger de la présidente de la République a suscité une polémique. Nous sommes allés demander à Mme Ameenah Gurib-Fakim sa version des choses. Dans cette interview réalisée jeudi apres-midi, nous avons également posé des questions à la Présidente sur sa conception de son rôle à la tête de l'État mauricien et des moyens de développer le pays.

Après ses études au collège St-Esprit, Reschad Noordally abandonne ses rêves de devenir ingénieur et va étudier la médecine générale puis la néphrologie, c'est-à-dire la spécialité médicale qui s'occupe des maladies rénales. Après ses études, il revient à Maurice avec un projet sur la maladie rénale qui n'a pas été accepté par le ministre de la Santé de l'époque. Le jeune Dr Noordally rentre en France, va d'abord travailler à Marseille puis à La Réunion, d'où est originaire son épouse.

Après 46 ans dans l’administration publique, Awadhkoomarsing Balluck partira sous peu à la retraite. Commis-clerk à son entrée, il boucle sa carrière en occupant la fonction de Registrar of Associations. Le Conseiller Technique du Senior Public Officers Union a la maîtrise des rouages de l’administration publique, et ses observations dans l’interview qui suit, en tant que syndicaliste, ne laisseront pas ses collègues et les politiciens indifférents. Connu dans le milieu syndical pour son franc-parler, il livre une analyse sans complaisance et transparente sur les passages de certains hauts cadres de la Fonction publique dans les bureaux des enquêteurs de police.

Notre invité de la semaine est Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Liberater et ministre des Services publics. Dans l’interview qu’il nous a accordée vendredi soir, il donne son point de vue — souvent assez particulier — sur les affaires qui ont agité le judiciaire et le milieu des avocats ces dernières semaines. Et d’autres questions d’actualité.  Ivan Collendavelloo parle également de son nouveau parti et de son rêve de devenir le leader du MMM.

Carolyn Briggs Chair est un membre de la communauté aborigène de l’état de Victoria. Active dans le combat pour la reconnaissance des droits des aborigènes, elle est une Elder – une personne respectée de la communauté - , une Story teller - qui raconte aux jeunes les histoires et les légendes des ancêtres - et la fondatrice de la Boon Wurrung Foundation. Carolyn Briggs Chair a accepté de répondre à mes questions lors d’une récente rencontre à Melbourne où elle participait à une série d’activités sur la question aborigène. Pour plus de renseignements sur sa fondation et son action: www.boonwurrung.org.au

À Maurice dans le cadre d’une rencontre entre coordonnateurs de la Brahma Kumari World Spiritual University (BKWSU) de divers pays de la région, Charles Hogg, coordonnateur de la branche australienne de cette société spirituelle, pratique la méditation au quotidien depuis 40 ans.

Week-End est allé interroger le président du Bar Council suite aux différents épisodes de l'affaire DPP v/s ICAC et le commissaire de police. Me Antoine Domingue a répondu à nos questions en ne mâchant pas ses mots et en partageant ses inquiétudes sur la situation sociale du pays.

Dans une interview accordée au Mauricien mercredi dernier à l’occasion du lancement des activités dans le cadre du Nelson Mandela Day, à La Tour Koenig, le père Philippe Fanchette, président du centre Nelson Mandela pour la culture africaine (CNMCA), explique qu'on « ne peut pas simplement dire que Nelson Mandela est un grand homme parce qu'il a pardonné après 27 années de prison ». Selon lui, il faut comprendre sa lutte, savoir qu’il était considéré comme un terroriste et comprendre que, sans réparation, il n’y a pas de pardon.

Dans une courte entrevue accordée au Mauricien samedi dernier dans le cadre du projet « Livre pour Tous », à Bambous, de la Fondation pour l’Interculturel et la Paix (FIP), le prix Nobel de Littérature 2008, Jean-Marie Gustave Le Clézio, relève un certain engouement pour la littérature à Maurice et une grande capacité de création. Pour lui, « la future génération se prépare ».

Le renvoi des élections de la Rights Management Society (RMS) suite à une décision de la cour remet sur le tapis toute la problématique des artistes et des droits d’auteur à Maurice. Le ministère des Arts et de la Culture, par voie de communiqué, a signifié son intention de revoir la Copyright Act 2014. Jean-Jacques Arjoon, président de l’Association des Auteurs-Compositeurs mauriciens (AACM) et ancien membre du board de la MASA, revient sur ces nouvelles secousses et sur les contradictions de la nouvelle loi sur les droits d‘auteurs. Selon lui, la RMS ne décollera pas tant que la Copyright Act 2014 ne sera pas revue.

Que représente ce vol inaugural pour Air Mauritius ?
Pour Air Maurituis, cela représente d’abord une expansion. Chengdu est une nouvelle destination qui est excitante et prometteuse. Nous avons tous été impressionnés par ce que nous avons découvert. Que ce soit en termes d’attractions touristiques ou de technologies, mais aussi d’architecture et de propreté. Les habitants de Chengdu sont très accueillants et charmants. Il existe plusieurs opportunités d’affaires, comme le cargo.

Nathalie Gopee, seule maire PMSD issue de la victoire de l’Alliance Lepep aux dernières élections municipales, se définit comme « une politicienne œuvrant dans le social ». Pour redonner à Curepipe son titre de Ville Lumière, elle estime qu’il faudra s’occuper de tous les aspects touchants à l'environnement.