Magazine

Du 13 au 22 mars a eu lieu l’un des événements mode les plus importants de l’Amérique du Nord: le Vancouver Fashion Week. Diverses personnalités du monde de la mode étaient venues en grand nombre à cette traditionnelle semaine dédiée exclusivement à la mode, pour découvrir les collections d’une cinquantaine de créateurs originaires de plusieurs pays. Cet événement majeur a été l’occasion pour de jeunes créateurs du monde entier de se révéler et de présenter leurs travaux à des professionnels de la mode, groupes de presse et acheteurs. Parmi eux, le designer mauricien, Samuel Yeung. Celui-ci a présenté sa collection inspirée des travaux de l’artiste peintre Jean-Claude Baissac, ainsi que quelques pièces de sa nouvelle collection.

« Color Gitano », est un titre que beaucoup fredonnent et qui a lancé la carrière de Kendji Girac après que celui-ci a remporté The Voice 3 ? Le chanteur qui a décroché en 2014 deux NRJ Music Awards: révélation francophone de l’année et meilleure chanson pour « Color Gitano » sera bientôt à Maurice pour un concert unique. En effet, il donne rendez-vous à ses fans le vendredi 28 octobre 2016 à 20 h sur l’esplanade de Grand-Baie La Croisette.

C’est en début de semaine qu’a eu lieu, en la salle municipale de Beau-Bassin/Rose-Hill, le lancement de l’oeuvre « Cette brûlante envie de servir » de Jean-Lindsay Dhookit (JLD). Cette pièce de théâtre satirique a été primée conjointement avec « La proscrite », une nouvelle satirique signée Sandiabye (Davina) Ittoo, à l’édition 2015 du Prix Jean Fanchette. Le livre de JLD, sorti des presses de Cathay Printing Ltd, est disponible en librairie à Rs250 l’exemplaire.

DJ ABS sera présent pour la première fois au Loft Parisien à Bagatelle le samedi 7 mai 2016. ABS est originaire de Leeds, en Angleterre, une étoile montante qui possède un répertoire musical extraordinaire. Il s’est perfectionné dans les mixes de différents types de musiques, tels que le Rnb, l’électro, la house, la techno pour plaire à ses fans.

En préparant nos pages d’histoire parues dans l’édition du Week-End du 10 avril (pp. 68,69), nous avons fait référence au séjour effectué par l’explorateur écossais David Livingstone à Maurice du 12 août au 22 octobre 1856, soit d’une durée de plus de deux mois. Nous étions alors sous l’impression que l’historiographie mauricienne avait fait peu de cas de cette visite. Or, rien n’est plus loin de la réalité. En fait, plusieurs sources, et pas des moindres, ont répertorié la visite mauricienne de l’éminent explorateur et philanthrope écossais. Toutefois, il est vrai que les sources généralement les plus consultées (Toussaint, Nagapen, entre autres) font l’impasse sur l’événement.

En mai et en juin, les amateurs de théâtre auront l’embarras du choix. En effet, ils auront droit à pas moins de trois festivals présentés par des artistes étrangers ou locaux et un spectacle avec une des grosses pointures de la scène comique française, Jean-Marie Bigard. Le coup d’envoi de cette série de festivals sera donné le 4 mai par la troupe Komiko avec le début de son septième festival du rire. Les festivités se poursuivront par la troisième édition du festival international

Rasika Shekar, chanteuse indo-américaine et virtuose de la flûte au bambou de l’Inde, sera sur la scène du Mahatma Gandhi Institute le samedi 28 mai pour un unique concert. Ce spécialiste de la world music âgée de 27 ans qui est le playback singer du célèbre trio Shankar-Ehsaan-Loy, compte également quelques succès à Bollywood, dont « Hulla Re è de 2 States, « Sau Aa soon » de Katti Batti.

Bleuets et coquelicots, Mémoire des engagés mauriciens dans la Grande Guerre. Exposition du 13 mai au 21 mai 2016 à l’Institut français de Maurice. C’est la deuxième et dernière partie du projet « L’île Maurice et la Grande Guerre ». L’exposition comprend le monument du Centenaire à la mémoire des engagés mauriciens; une vingtaine de panneaux informatifs sur l’île Maurice et la Grande Guerre; une quinzaine de créations artistiques; la bibliothèque des documents et ouvrages mauriciens sur la Grande Guerre.

Vidya Iyer, chanteuse américaine d’origine indienne et spécialiste du mash-up, est à Maurice depuis lundi. Elle proposera plusieurs morceaux en exclusivité et d’autres surprises ce soir à 20 heures au J&J Auditorium à Phoenix. Vidya Iyer doit son irrésistible ascension grâce à ses mash-ups des succès occidentales et orientales. « Je puise ma force et ma fluidité dans cet équilibre entre différents styles de musique », a confié Vidya à la presse jeudi à l’hôtel Intercontinental. Vidya séduit à la fois par son allure altière et son immense culture acquise grâce à ses contacts avec des musiciens venant de différents horizons. Dans ses morceaux d’une extrême diversité circule l’énergie d’un hymne à la vie.

La lingerie a une grande importance dans la vie de toute femme qui se respecte. Ce sont ces bouts de tissu qui nous rendent si irrésistibles lorsque l’on veut plaire ! Cette année la lingerie propose un tournant vers une couleur qui a longtemps été mise de côté. Le bleu nuit fait son grand retour sur les rayons des magasins et se décline en plusieurs modèles, du classique au plus excentrique. Le choix est vaste…

Après son dernier concert chez nous en 2012, le chanteur-compositeur italo-belge, Frédéric François est de retour à Maurice à l’occasion de la sortie de son tout nouvel album « Les Femmes sont la lumière du monde », sorti en avril dernier et composé de 12 chansons d’amour. En plus de ses nouveaux titres, celui qui a conquis beaucoup de coeurs à Maurice distillera ses tubes inoubliables le samedi 11 juin à 20 heures au J&J Auditorium à Phoenix.

Le festival Passe-Portes propose cette année plusieurs pièces de théâtre hors compétition, qui ont non seulement largement fait leurs preuves sur les scènes dans la région ou en Europe, mais qui en plus vont apporter un joyeux vent frais de bonne humeur, sans renoncer à leur exigence de qualité. Nous pensons notamment au solo de la comédienne Valérie Mairesse, « Partie en Grèce », à la comédie « La maîtresse de maillot de bain » de Fabienne Galula et bien sûr au grand lauréat du festival de l'an dernier, qu'a été le merveilleux acteur et metteur en scène comorien, Ahmed Soumette, avec « Je n'ai pas de nom ». Comme le veut ce rendez-vous annuel du théâtre francophone, il revient cette fois-ci présenter en intégralité, ce qui avait apporté 45 minutes de bonheur sur scène l'an dernier.

30 ans d’amour, quand le bonheur est plus que jamais là, ça se fête. Percy Yip Tong, le manager de Cyper Produktion, propose sa rétrospective musicale à l’occasion de la prochaine édition de Samemsa, qui se tient au J & J auditorium, le 21 juin prochain. Le programme fera honneur aux groupes qu’il a lancés — et souvent créés — à Maurice, sans oublier les deux petits derniers, Koool Kreol Konektion, un voyage dans le temps hérité de la compilation Soul Sok Sega et Mauravann featuring Linzy Bacbotte, pour découvrir en avant-première une nouvelle Linzy. Seront aussi sur scène Jane Constance, OSB, Lespri Ravann, Natir, Panchamoukam, Ras Natty Baby et Philippe Thomas. Ne manqueront que Triton et Patyatann qui ont d’autres engagements.

Depuis avril, l’Executive Chef Vasoo Mootoosamy du restaurant Courtyard à Port-Louis propose des mois thématiques afin de faire découvrir aux clients les produits dans toute leur splendeur durant la période dédiée. Profitant du poisson d’avril du 1er avril, le chef a démarré avec des poissons et le mois prochain sera consacré aux crevettes.

Sur l’invitation d’Aude Gooly et de Sharon Feenan, deux profs d’arts plastiques respectivement française et écossaise, travaillant au lycée français d’Ang Mo Kio, à Singapour, l’artiste Firoz Ghanty a mis le cap sur la cité État trois semaines durant, soit du 26 mars au 16 avril. L’objectif était de partager ses expériences artistiques avec les élèves du lycée dans le cadre du programme “Artiste en résidence” de l’établissement. De retour au pays, il nous conte, en présence de ses hôtes, actuellement en vacances chez nous, les belles découvertes qu’ont constitué les échanges en Asie du sud-est.

La peintre Alix Le Juge propose une nouvelle étape dans ses peintures abstraites méditatives, que les lumières d’estompe du crépuscule ou de l’aube favorisent si bien. Ces moments du jour et de la nuit à la fois, où un phénomène extérieur et supérieur semble soudain modifier notre existence, notre perception et nos sensations, sont de ceux où l’on médite. Alors qu’elle a presque totalement fait disparaître les personnages de ses tableaux, Alix Le Juge s’adresse pourtant à des êtres dotés de parole dans le titre de ce nouveau solo : I know you are there. Les 30 tableaux, sans oublier deux vidéos et quelques autres toiles accrochées dans l’atelier de la galerie, sont visibles chez Imaaya, à Phœnix, jusqu’au 13 mai.

Les badauds qui se promenaient au Caudan ce midi ont pu voir un rassemblement intriguant se former aux alentours du casino… Les promeneurs et clients du centre commercial ont en effet l'habitude d'entendre les musiciens de l'atelier Moz’art ajouter régulièrement à la bonne humeur et à l'atmosphère de détente avec quelques bons petits standards de jazz sur lesquels ils jamment autant que faire se peut. Mais cette fois, ils se sont prêté un jeu du “flash mob”, qui semble improvisé pour le public, mais qui ne l'est pas tout à fait en réalité, et qui demande beaucoup de “feeling”.

Maurice créée à l’image du Paradis, une boutade de Mark Twain à laquelle est articulé un de nos slogans touristiques. Il s’agit d’une phrase tronquée de l’écrivain, essayiste et humoriste. Mark Twain, de son vrai nom Samuel Langhorne Clemens, est mort le 21 avril 1910 à Redding aux États-Unis. Il était le père de Tom Sawyer et de Huckleberry Finn.

Coquillages en symbiose, c’est le titre de l’exposition de Said Hossanee qui se tient au showroom d’Allied Motors à Réduit depuis le vendredi 22 avril. Une quarantaine de tableaux sont exposés sur canevas et papier pour montrer pochoirs et collages.

La nouvelle star du mash-up, Vidya Iyer, chanteuse née à Chennai mais élevée aux États-Unis, sera en concert ce dimanche 1er mai au J & J Auditorium à Phoenix. Comme le Sanam Band, l’artiste s’est fait un nom grâce à YouTube, où ses chansons ont été vues par des millions de personnes à travers le monde.

C’est une prestation de haute facture qu’a livré Inna samedi au J & J Auditorium à Phoenix. En un peu plus d’une heure, la star roumaine a créé une ambiance de folie devant un public acquis à sa cause. Au préalable, Stéphan Gébert et son Crazy Gang avaient bien fait chauffer l’ambiance.

Samedi, Hans Nayna n’a eu aucun mal à prouver qu’il était bel et bien un chanteur talentueux et surtout aguerri. C’était sur la scène du Conservatoire François Mitterrand à l’occasion du lancement officiel des douze titres figurant sur son premier album solo Music for Soul. Émotion, partage et confidences ont été au rendez-vous de ce showcase exceptionnel. Du grand standing offert par un passionné dont l’âme musicale s’annonce sous de meilleurs auspices.

Un nouveau single électro mystique remet Alchemia sur la voie de la lumière. Tokyo Haze est la suite de l’album Mandala que nous présentions l’année dernière. La dernière création du duo de Vacoas a rejoint son autre succès, Warriors of Light, sur la scène internationale.

Dagger Killa revient. Accompagné de quelques membres du groupe Fusional Mind, il sera en concert à Flic en Flac le 29 avril. Chanteur d’OSB qui a contribué à l’éclosion du mouvement hip-hop à Maurice, Pascal Ferdinand débarque avec ses nouveaux titres et ses grands classiques. Ce projet annonce la sortie prochaine de son album.