Magazine

Rivière des Galets, quartier du village de Chemin Grenier, dans le sud du pays, est surtout connu pour sa plage faite de galets. Depuis quelques années, ses quelque 300 habitants vivent dans la peur après que leurs maisons ont été inondées : en 2007, avec le passage du tsunami; en 2010, avec un raz-de-marée; le mois dernier, avec de fortes houles. Le traumatisme est réel.

Cela fait bientôt deux semaines que le conflit israélo-palestinien a connu sa tournure la plus grave depuis la seconde Intifada. Malgré les innombrables demandes de l’ONU pour un cessez-le-feu, et les manifestations tenues à travers le monde, ce conflit continue de défrayer l’actualité. Chaque jour, le nombre de victimes innocentes augmente, suite aux attaques et aux bombardements.

Une rencontre spirituelle et révolutionnaire dans un esprit de fraternité et de partage. L’hommage que rend la communauté rasta à Hailé Sélassié 1er prend une dimension encore plus grande à travers cette session de Nyabinghi, prévue dans la soirée du 26 juillet à Chamarel. De la musique, de la prière et des chants pour cette rencontre ouverte à l’ensemble de la communauté mauricienne.

Pour démontrer leur attachement à leur cité respective, six jeunes filles aux parcours divers ont accepté de faire preuve d’originalité. Sans se prendre la tête, sans se départir de leur sourire et de leur fraîcheur, elles ont posé devant notre objectif dans les rues de leur quartier, tout en nous parlant d’elles et de leur environnement. Elles ont accepté de jouer la carte glamour, balayant les habituels préjugés envers les cités. En couleur et avec simplicité…

L’enseigne « Nabeel » est ancrée dans les habitudes alimentaires de nombre de Mauriciens depuis désormais plus de trois décennies. L’aventure qui a commencé comme une modeste entreprise familiale, soutenue par les efforts conjugués du couple composé de Yasi-Ine Ladoo et de son épouse, a porté ses fruits… Une des spécialités de la pâtisserie Nabeel est, bien entendu, son fameux “naan” (variation de pain, mais parfois plus consistant, car fourré au fromage ou au poulet) dont les Mauriciens de toutes communautés confondues raffolent, et qui fait les délices, surtout durant les dîners du Ramadan. Incursion dans les cuisines de Nabeel…

Le plus ancien membre du staff de la Mauritius Wildlife Foundation (MWF), Gabriel d'Argent, a été un collaborateur précieux au cours de ces 30 dernières années. Pour le remercier, l'organisation a fêté dignement ses 90 ans. Et, cerise sur le gâteau, le titre de Research Associate lui a été décerné par le président de la Missouri Botanical Garden, le Dr Peter Wyse-Jackson.

Après le lancement de son dictionnaire bilingue hindi-français l’année dernière, Vijaye Kumar Beeharry, ancien enseignant et inspecteur de la PSSA dans le domaine de l’enseignement de l’hindi, présente cette année un dictionnaire hindi-anglais destiné spécialement aux élèves du SC et HSC. Conçu avec l’aide son épouse Meenakshi, cet ouvrage contenant la traduction de 8 000 mots couramment utilisés en hindi sera une aide pratique et un outil pour ces jeunes. Le lancement a eu lieu samedi à la municipalité de Quatre-Bornes.

Il habite la scène avec aisance, distillant ses ségas qui fleurent bon la nostalgie. Il, c’est Claudio Veeraragoo, qui fête cette année ses 50 ans de carrière. L'artiste invite tous ses fans à le rejoindre au J&J Auditorium le 27 septembre pour un show spécial avec, pour invité principal, Maxime Le Forestier.

Cette semaine, c’est un voyage dans le temps que vous propose Le Mauricien, à travers la tendance des bijoux anciens. Les modèles de bague anciens font leur grand retour dans les vitrines, comme les chaînes aux perles discrètes et au design travaillé. Nous vous proposons de découvrir cette dernière tendance. Qui sait, peut-être allez-vous vous laisser tenter par ces modèles qui ont marqué le temps !

Le festival Art’la li la que l’association Tipa organise dans les écoles où cette association intervient se tient ce dimanche à partir de 20 heures, à l’école gouvernementale André Bazerque de Plaisance, à Rose-Hill. Un second festival aura lieu le 24 août à l’école Guy Rozemont à Tranquebar, Port-Louis. Présente dans les écoles depuis 2007, l’association Tipa s’est recentrée en 2013 et 2014 sur un plus petit nombre d’école, ce qui lui a permis de travailler à la qualité de ses activités.

Le pianiste hongrois Adam Gyorgy ne se lasse pas de Maurice et de son public. Il revient en effet donner deux récitals mercredi 23 et vendredi 25 juillet sur une invitation de la Société musicale de l’île Maurice. Le premier sera donné dans la salle de l’Audi Zentrum à Réduit, tandis que le second illuminera l’église de Cassis, dont les qualités acoustiques sont bien connues. Des morceaux de Mozart, Chopin et Liszt sont annoncés au programme mais il faut compter aussi avec l’inspiration du moment qui pourrait réserver quelques surprises et improvisations.

Parmi les préparations qui sont sur la table du repas du soir pour rompre le jeûne du Ramadan, figure le half moon. Gâteau très apprécié pour sa saveur, il peut être farci de viande, de poulet ou de légumes. Yasmina Mahomed Khan nous explique les rudiments de sa fabrication.

Chaque tombe du cimetière de Pamplemousses raconte une histoire. Certaines remontent à la colonisation française et d’autres nous emmènent même jusqu’en Europe. Venu pour s’occuper de l’entretien des lieux, il y a 17 ans, Raymond Govart s’est fait le gardien de ce pan du patrimoine mauricien.

Elles ont pour mission d’aller vers les gens vulnérables aux quatre coins de l’île. Après avoir pris connaissance des cas, elles établissent un programme adapté pour venir en aide à ces personnes en difficulté. Ces femmes, qui sont toutes des mamans, œuvrent au sein de Women Help Our Children (WHOC) et se dévouent pour apaiser la douleur et la souffrance des autres.

La Mauritian Wildlife Foundation (MWF), en collaboration avec le Decentralised Cooperation Programme (DCP), a lancé un projet alliant conservation et allégement de la pauvreté dans la réserve naturelle d’Anse Quittor, située dans l’ouest de Rodrigues.

Nous ne cultivons pas seulement la canne à sucre et les préjugés. Maurice présente un terreau propice aux paradoxes. Nous ne sommes plus à une contradiction près. Les fantasmes trompeurs, emballés dans des raisonnements ambigus, sont légion.

Ne pas révéler le nom du violeur. Le dur parti pris concédé par Anita. Elle a cru protéger sa fille et a appliqué le baume de l’oubli sur l’attentat à la pudeur d’Hannah. Pouvait-elle dénoncer son propre sang et exposer sa fillette de six ans au feu roulant des questions des enquêteurs, des médecins, des hommes de loi, et au regard des autres ? Ce silence est un remède inefficace; le temps n’apaise en rien le mal qui ronge sournoisement sa famille.

Eric Laviolette, 34 ans, présentera sa première exposition en solo du vendredi 18 au samedi 26 juillet à l’Alliance Française de Bell Village. De fil en peinture réunira dix-huit œuvres de mixed media et d’acrylique.

La tâche n’a pas été facile, mais si elle avait été trop aisée, la joie n’aurait pas été si grande. Au bout de trois ans d’accompagnement avec l’Association Culturelle de Sensibilisation et d’Éveil Artistique (ACSEA), les enfants de Ste-Catherine et d’Alma présentent le spectacle Ti Koson riy nene Bolom Loulou, du 25 juillet au 3 août.

Pour certains, il est difficile de dissocier l’homme de l’artiste. Pour d’autres, il a purgé sa peine et demeure toujours cette icône du rock français. Bertrand Cantat garde des inconditionnels, férocement protecteurs ou étrangement fascinés par son vécu.

Un baiser déposé sur la paume de la main et soufflé vers la salle : Jean-Claude Gaspard salue son public. C’est la dernière fois. Les larmes qu’il avait tenté de cacher pendant qu’il terminait Enn o-revwar, se enn o-revwar noient son visage crispé par l’émotion.

Elle n’aime pas le prévisible. Après la populaire Marie-Clarence, Rachel de Spéville endosse un personnage dramatique dans Marika est partie. Une adaptation du roman d’Alain Gordon-Gentil, Le voyage de Delcourt. Elle confie à Scope ses premiers pas sur les planches.

Lorna, 26 ans, est venue au monde dans le corps d’un homme. Aujourd’hui, c’est une femme sexy et élégante, à la fois réservée et forte de caractère. Sa beauté attire les regards, son assurance provoque des critiques. Elle assume parfaitement sa transsexualité et son couronnement comme Miss Trav/Trans 2013 à l’île de La Réunion.

L’indiscipline dans certains établissements scolaires est décriée et le phénomène prend de l’ampleur. Cette semaine, nous avons donné la parole aux élèves du collège La Confiance de Beau Bassin. Ils nous livrent leurs impressions sur la discipline et le comportement de certains de leurs pairs.