Magazine

On le classe dans le mouvement littéraire romantique. John Keats est un poète anglais né le 31 octobre 1795 et mort à 25 ans, emporté par la tuberculose.

Le Divali Show organisé par le ministère des Arts et de la Culture a été marqué cette année par la présence de deux vedettes indiennes, l’actrice Madhuri Dixit et l’acteur-réalisateur-chanteur Farhan Akhtar.

Il est Mauricien, porte des dreads et s’exprime en créole. Elle est Française, arbore des cheveux bleus et nous parle dans sa langue maternelle. Il est musicien, elle est styliste. Menwar et Florence Drachsler-Honoré forment un couple métis. Ils s’aiment depuis vingt ans. Loin des résonances de la ravanne et du bruit de machine à coudre, les deux artistes échangent un regard tendre, en évoquant les grandes lignes de leur romance.

On ne saurait dissocier Boopen Doobah de l’indianocéanisme qui caractérise les populations métissées des îles australes de l’océan Indien. L’ancien chargé de cours aux Beaux-Arts du MGI œuvre depuis des années pour ce concept esthétique, en passe de se concrétiser.

Halloween est célébrée chaque 31 octobre. Cette fête ne fait pas partie de la culture locale, mais elle se fraye petit à petit un chemin. Collecte de bonbons, décorations et déguisements vendus dans les magasins, soirées en boîtes de nuit : l’esprit d’Halloween fait le bonheur des petits, des fêtards, et remplit surtout les caisses des commerçants.

C’est décidé, je me lance. Je vais me porter candidat aux élections générales. Je me vois déjà haranguer la foule sur une estrade, crier des promesses creuses à la population et me faire acclamer par mes suiveurs bariolés aux couleurs de mon parti.

Le 2 novembre, cela fera 180 ans que les premiers travailleurs engagés ont débarqué à la rade de Port-Louis, du côté de l’ancienne Custom House. Le 2 novembre 1834, ils arrivèrent de Calcutta à bord du navire Atlas, après un voyage de plus de six semaines.

Le kreol morisien a une graphie et une orthographe officielles approuvées par les autorités depuis quelques années. Il existe même un dictionnaire unilingue du kreol. Mais dans plusieurs communiqués officiels, certaines publicités et affiches, etc., l’orthographe de certains mots n’est toujours pas respectée. Les graphies du kreol et du français cohabitent…

Elles se racontent en toute simplicité. Elles sont femmes et célèbrent la féminité en musique. En attendant de partager la scène le 8 novembre au J&J Auditorium, Caroline Jodun, Linzy Bacbotte, Laura Beg et Nancy Dérougère parlent de leur quotidien et partagent avec nous leur complicité.

En peinture comment échapper au cycle de la vie et son rapport à l'œuvre ? Nalini Treebhoobun (Nin) explore les perspectives giratoires à peinture nue, cet art prodigieux de l'affrontement, de la relation du monde. Le thème du cercle permet visuellement de tourner à la moindre interrogation, à la part d'ombre de la condition humaine, au souffle de la lumière.

Chacun se construit avec son passé et même si celui-ci est douloureux, il est souvent mieux de le connaître pour se reconstruire ensuite. C'est ce qui attend Hans Nayna dont on connaît à présent l'affaire. "On est le résultat de ce que l'on pense", a-t-il déclaré lors de son passage au Big Willies, Tamarin, samedi dernier. Hans nous confie qu'il pense à présent différemment, qu'il a d'autres projets en tête, qu'il va peut-être changer de répertoire et bientôt un single qui veut tout dire Welcome to paradise. Mais les fans de Hans ne peuvent que saluer son courage quand il dit qu'il assume les conséquences de ses actes et poursuit sa route avec une plus grande énergie.

UNE des photos réalisées par Brahms Mahadea sur le sommet du Kilimandjaro (Tanzanie) en 2013, s’est vue décerner cinq étoiles par le National Geographic Allemagne, lors de la 33e édition de Photokina, le plus grand salon dédié au monde de l’image qui s’est tenue à Cologne du 16 au 21 septembre dernier. Cette photo qui fait partie de la sélection des meilleures photographies de National Géo, sera visible sur le site internet de la Photokina et publié dans son magazine 2014.

Quand on parle gastronomie, on pense souvent à restaurant mais une nouvelle génération, qui parfois boude les restaurants classiques, contre-attaque en vantant ces produits qui sont vendus dans la rue ou dans les « Food Court ».

Tous les ans, à Maurice, les politiciens confisquent la fête de Divali et son discours pour traiter leurs adversaires de Rawan, le démon vaincu par Khrishna à son retour d'exil de Lanka. Leurs adversaires du moment, car avec le jeu des alliances, les ennemis d'hier peuvent devenir les alliés d'aujourd'hui, comme c'est le cas actuellement. Cette année, en sus des discours politiques, la fête de la lumière sera marquée par la présence d'une véritable déesse de l'écran indien : Madhuri Dixit. Nous lui rendons hommage avec un portrait grand format que voici.

Le jackpot du 260e tirage du 25 octobre 2014 a été remporté par deux retraités. L’un habite à Rose Hill tandis que l’autre habite les hautes Plaines Wilhems. Ils remportent chacun Rs 5,668,091.

De gros moyens avaient été déployés pour un National Divali Show grandiose hier soir au stade Anjalay à Belle-vue avec la présence de deux grosses pointures de Bollywood, Madhuri Dixit et Farhan Akhtar, mais la pluie a joué les trouble-fêtes durant une bonne partie de la soirée. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui avait annoncé sa présence, ne s’est toutefois pas déplacé. Si les stars indiennes ont brillé de mille feux hier malgré la pluie, des manquements ont été notés au niveau de l’organisation. Si bien que la diva Madhuri Dixit n’aura dansé qu’une dizaine de minutes sur scène.

La célébration de la Journée internationale de la Langue créole, le lundi 27 octobre, à l’université de Maurice (amphithéâtre Burrenchobay), associe, d’un côté, le monde de la recherche, qui regroupe certains textes de réflexions dans un ouvrage intitulé Langues créoles, mondialisation et éducation, et, de l’autre, le monde de l’oralité et de la création artistique en créole sous ses formes les plus variées.

François Leguat a quitté au mitan de sa vie sa Bresse natale (il avait 50 ans) pour fuir la répression qui risquait de l’accabler comme tous ses frères et sœurs protestants ou huguenots vivant en France, suite à la révocation de l’édit de Nantes décidée par Louis XIV. Il s’exilera en Hollande en août 1689 avant de partir vers l’océan Indien en quête d’un Eden qu’il ne trouvera pas… Mais les deux longues années qu’il passera à Rodrigues apporteront les premières descriptions de la vie qui grouillait sur cette île jusqu’alors inhabitée.

When young dodos meet young dragons est le titre du prochain ouvrage que lancent les éditions de l’Atelier, à l’Institut français de Maurice, le jeudi 30 octobre, à 18 h.

« Sans savoir où nous allons, tout ce qui a accompagné l’idée de progrès — économie, démocratie, travail, politique, société — est en train de changer ; en un mot, les rapports de l’homme à son évolution et à la nature du progrès sont à inventer. » Ces quelques mots qui concluent l’essai paru fin 2013 chez Odile Jacob, du paléoanthropologue français Pascal Picq, De Darwin à Lévi-Strauss, ne viennent pas dire que l’homme doit recréer la vie dans des laboratoires de biologie ou trouver la formule génétique du surhomme ou de l’homme évolué, bien au contraire ! Un ouvrage de réflexion qui envisage tous les enjeux de la diversité aujourd’hui, à mettre entre toutes les mains.

Du 15 septembre au 19 octobre, des Mauriciens, tous âges confondus, ont pu être initiés à la peinture chinoise par le grand maître Li Ruiqun, venu de la province de Liaoning. Cet héritier du patrimoine culturel immatériel chinois est aussi un spécialiste de l’art au fer rouge. Le Mauricien l’a rencontré au Centre culturel chinois (CCC) à l’occasion d’une exposition de ses travaux et des œuvres issues de cet atelier. La venue de ce grand maître d’art à Maurice s’inscrit dans le programme culturel de l’ambassade de Chine qui, tous les ans, fait venir des personnes-ressources pour animer des conférences et des ateliers ainsi que faire la promotion d’une province chinoise.

Le dernier visiteur de marque attendu au pays dans le cadre du grand concert national au stade Anjalay ce soir, à savoir Farhan Akhtar, arrive au pays aujourd’hui à 9h50 en provenance de Dubai. Il sera accueilli à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam par le chef du cabinet du ministère des Arts et de la Culture, Chettandeo Bhugun, ainsi que des représentants du Bureau du Premier ministre et de l’agence événementielle Spellmedia.

Le salon Vog, situé rue St-George à Port-Louis, a rouvert ses portes depuis quelques semaines, apportant un nouveau savoir-faire et un nouveau style. Aujourd’hui, toujours sous la direction de Sounia, le salon se perfectionne et propose un nouveau concept pour les femmes, avec par exemple la possibilité de se coiffer très tôt le matin avec un petit budget, ou encore des poses de vernis offertes…

L'artiste Salim Currimjee est bien connu à Maurice pour ses propres tableaux, qu'il expose régulièrement dans des lieux souvent inattendus, tels des bâtiments en voie de rénovation. Aussi est-il connu en tant qu'architecte.