Magazine

Ce n’est que le fruit du hasard si cette exposition intervient à cette période de l’année. Du 15 au 29 juillet, Siddick Nuckcheddy expose des scènes de champs de cannes en feu à la Galerie Malcolm de Chazal. Il laisse à voir Caramel, une saveur folklorique.

Nous avons tous appris quelques notions de filographie en classe d’art au collège. Avec son exposition tenue au Centre Nelson Mandela récemment, Patrick Norton donne une nouvelle dimension à cette pratique. L’artiste du Morne dépasse les motifs basiques des classes d’art pour révéler les différentes possibilités de cette technique. De la gare en trois dimensions au Temple du Savoir grec, Patrick Norton démontre une maîtrise des fils tendus qui suscite l’admiration.

Incursion dans l’univers de Thierry Permal à travers des travaux inédits du dessinateur. Le lecteur appréciera la sensibilité glissée du papier.

Rire jusqu’à s’en décrocher la mâchoire est un anti-stress efficace. Pour la présente édition du Festival du Rire tenue au KaféT@Komiko du 22 au 31 juillet, la chose est prise au sérieux. Car on ne badine pas avec l’humour, même si le parrain de l’événement s’appelle Georges Mathieu et que des humoristes réunionnais et seychellois prêtent main-forte aux comiques mauriciens armés jusqu’aux dents.

Drame d’amour et satire mondaine sur fond de dépassement de soi. Du Chazal comme jamais vu sur les planches. Les Désamorantes a été présentée pour la première fois en création scénique sous la direction de Maryse D’Espaignet.

Le Long Beach a été conçu par Sun Resorts pour être un nouveau fleuron du secteur touristique mauricien. À travers un design contemporain inspiré de la tradition, il propose un cadre exceptionnel et réunit plusieurs facilités sur 83 arpents.

L’École de Bambous de Lewis Dick est à l’honneur. Lors du Symposium International de Sculpture qui s’est tenu le mois dernier à Morges en Suisse, Jean-Daniel Orian a reçu le prix du public. Le prix d’encouragement est revenu à Steffie Kaleecharan et le Prix spécial aux élèves de l’atelier de Lewis Dick pour l’ensemble du travail de clonage mettant en relief Ewald Brigger, sculpteur Suisse.

Activité peu connue à Maurice, le quad a pris une nouvelle dimension hier avec la Xtreme Quad Rally Cross Edition 2011. Organisée dans le sud du pays, cette première édition officielle a réuni 24 participants sur un circuit fermé de 36 km. Un parcours à travers champs de canne et bois où les différents concurrents ont participé à des courses contre la montre… Adrénaline, fun et liberté étaient les maîtres mots de cette journée…

Qui a dit que le public mauricien ne savait pas apprécier le séga ? L’ambiance samedi soir à l’auditorium J & J à Phœnix dans le cadre de la célébration des quinze ans de carrière d’Alain Ramanisum démontre que tel n’est pas le cas. Pour l’artiste, le séga est immortel.

Le Kwazulu-Natal est la plus grande des neuf provinces d'Afrique du Sud. Elle est réputée pour sa riche culture et son histoire empreinte d'émotion. On connaît tous le film Shaka Zulu, inspiré de la vie du roi Shaka, grand rassembleur des tribus zoulous face à l'envahisseur. Mais le Kwazulu-Natal, c'est aussi ces grandes étendues de terre encore vierges et ses hautes montagnes auxquelles se mêlent lodges et Eco-lodges, construits en total respect avec la nature. Ici, la vie se déroule au ralenti, au son des chants d'oiseaux et des cris des animaux sauvages. Tourism Kwazulu-Natal et Air Mauritius nous emmènent à la découverte de cet havre de paix.

25 étudiants en Higher National Diploma (HND) — 15 en HND2 et 10 en HND1 — du Fashion & Design Institute (FDI) ont présenté leurs réalisations lors du défilé annuel de fin d'études au MGI vendredi 1er juillet. Concevant une garde-robe à partir du thème "Natural Skin", ils nous ont gratifiés d'une belle collection de six pièces chacun, autant d'occasions de laisser libre cours à un mélange de fantaisie et de savoir-faire. Une des élèves en dernière année s'est même plu à revisiter les tenues d'une pièce de Shakespeare, d'autres puisant leurs idées dans le "Bharatanatyam". Le défilé a mis en lumière des tenues tantôt plus sophistiquées, tantôt davantage sobres et simples. Il a permis d'apprécier l'aisance dans le maniement des matières, la création de formes incongrues ou le rendu esthétique de la transparence. Nous avons rencontré cinq gradués qui nous parlent de leur inspiration.

Ils ont quitté leur pays pour se lancer dans une folle aventure : faire le tour du monde dans leur véhicule. Depuis 1984, Emil et Liliana Schmid bourlinguent aux quatre coins du globe. Au total, ils ont déjà visité pas moins de 170 pays, constituant ainsi un périple de plus de 650 000 kilomètres. Après le Sri Lanka et la Suisse, les Schmid sont aujourd’hui à Maurice.

Le 3e festival d’opéra avec pour point de mire la Traviata de Verdi programmé en octobre et novembre prochains pourrait ne pas prendre la forme initialement prévue.

La présentation des 12 finalistes du concours Miss Mauritius a eu lieu hier à l’hôtel The link à Ébène. Les candidates participeront à plusieurs concours dans les semaines à venir, notamment ceux de Miss Élégance – qui se tiendra le 21 juillet à l’Imperial China – et de Miss Talent, qui aura lieu à l’hôtel Sofitel le 30 juillet. Après une « journée sportive » le 31 juillet, ce sera alors le moment de la grande finale, programmée le 6 août au J&J auditorium à 20 heures. Portraits de 12 reines de beauté.

Lewis Dick, directeur de l’École de Sculpture de Bambous, a toutes les raisons d’être fier. Lors d’un symposium international de sculpture en Morges (Suisse), il y a deux semaines, deux de ses élèves se sont distingués. Le prix du public est revenu à Jean-Daniel Orian et celui d’encouragement à Stephie-Magdalla Kaleecharan. L’École de Sculpture de Bambous a aussi reçu le prix spécial Myron pour une sculpture de clonage d’Ewald Brigger, à qui revient le concept du symposium.

La troupe Komiko peut se vanter cette année d’accueillir son deuxième Festival du Rire chez elle ! Exit les marquises étouffantes et les salles inadaptées : les comédiens et humoristes invités vont jouer pendant dix jours, du 21 au 31 juillet, dans une vraie salle de spectacle avec les lumières et le confort requis au Kafé T@ Komiko à Belle-Rose.

L’association artistique pARTage, animée par Krishna Luchoomun et Sultana Haukim, propose une nouvelle résidence collective — et régionale — autour du “land art”. Vingt-six artistes, avérés ou en devenir, vont s’immerger pendant deux semaines dans la forêt de Rivière-Noire pour créer des œuvres sur place, avec les moyens du bord, si possible biodégradables ou sinon faciles à enlever. pARTage invitera le public à rencontrer les artistes et découvrir leurs œuvres sous les arbres, les 23 et 24 juillet prochains. Espérons que cette exposition in situ donne matière à penser notre relation à la nature.

Le restaurant librairie l’Atelier accueille les travaux de Roland Schär du jeudi 14 au mercredi 27 juillet. Intitulée, « Fragments — îlots — inventaires », cette exposition est le fait d’un artiste qui a souvent séjourné à Maurice pour accompagner celui dont il partage la vie. Enseignant à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris depuis 2007, Roland Schär questionne l’espace, la géographie et les objets pour réinventer une nouvelle organisation spatiale, imaginaire et propre à l’artiste lui-même.

Le département « Culture et avenir » du bureau du Premier ministre a conclu un accord de partenariat avec Gérard Noyau dans lequel il s’engage à éditer et publier les écrits de son père, le poète, essayiste et journaliste, René Noyau, qui signait notamment sous les pseudonymes de Jean Erenne ou encore de Jean-Claude Bouais. 

Comprendre la peinture chazalienne, c’est comprendre l’enthousiasme de sa pensée, car toutes ses œuvres écrites et picturales se répondent dans une certaine féerie.

Les Mauriciens sont insensibles au génie chazalien probablement par ignorance ou par méconnaissance du propos esthétique et philosophique de ce géant. Un collégien ayant fait l’école buissonnière le croisera un jour dans Port-Louis. Une rencontre impromptue qui aura grandement marqué Devarajen Kanaksabee.

L’hiver 2011 s’annonce plus calme que les deux années précédentes avec la fin de la pandémie de la grippe AH1N1 annoncée par l’OMS. Mais cela ne signifie pas que le virus ne continue pas à circuler. Les autorités appellent à la vigilance car même la grippe saisonnière peut entraîner des complications respiratoires si elle n’est pas traitée.

Selon une récente étude de TNS Analysis, 90% de jeunes Mauriciens âgés de 12 à 19 ans sont croyants. Alors que ces jeunes découvrent l’indépendance et font de nouvelles expériences de la vie, l’étude menée sur un échantillon de 400 jeunes démontre qu’ils ne délaissent pas les valeurs religieuses pour autant. Rencontre avec quelques jeunes qui ont les pieds sur terre, mais qui n’imaginent pas leurs vies sans religion.

“Son œuvre est une poubelle dans laquelle on trouve des diamants.” Chazal est un visionnaire ayant contribué à modifier le regard sur Maurice à travers une plume féerisant les paysages. Scope propose à ses lecteurs de mieux connaître ce créateur hors du commun, car comme il l’écrivit lui-même : “Jamais le poète n’est plus vivant que quand il est mort.” Retour sur un monument du patrimoine mauricien à l’occasion du premier festival de théâtre chazalien prévu à compter du 8 juillet.