Magazine

Shred The Glory est un groupe mauricien de métal formé en 2014. Les cinq membres de cette formation façonnent dans l’ombre une musique déjantée et déroutante.

Bon, je vais être cash sur ce coup-là ! Si j’trainais des pieds mercredi dernier, aux alentours de 14h, ce n’était pas parce que j’voulais pas rentrer à la rédaction. Mais parce que j’avais trop bien mangé. J’étais lourde comme un éléphant. J’avais du mal à fouler les 698 (j’exagère, bien entendu !) marches qui mènent à Scope. Même que les dames préposées à l’entretien, étonnées par ma démarche, voulaient m’aider à avancer vers mon bureau !

Le bio est populaire depuis quelque temps. Que ce soit à la cuisine ou dans la salle de bains, la tendance du moment est le retour au naturel. Scope vous donne les raisons pourquoi il est raisonnable de se pencher vers le maquillage bio.

Avec les subventions offertes aux familles par l’État mauricien sur les chauffe-eau solaires, le nombre de foyers qui possèdent cet appareil a grandement augmenté ces dernières années. Son utilisation optimale est sujette à plusieurs facteurs à considérer, avant et après l’installation. Pascal Guy, plombier, nous explique comment tirer le meilleur de votre chauffe-eau solaire.

Après son triomphe au SVICC à Pailles en 2012, Rahat Fateh Ali Khan effectuera son deuxième tour de piste demain à 19h30 au même endroit. Un concert de plus de trois heures est annoncé avec un répertoire composé de ses hits bollywoodiens, de morceaux soufis et de quawalis.

Rassurez-vous ce n’est qu’une bourde, la vraie Panik qui s’est instaurée hier dans la Salle du MCiné à Trianon est le lancement du premier long-métrage des Komiko du même titre. Une réussite comme pour prouver que ces acteurs ne font pas uniquement dans du populaire.

En partant de rien, ils avaient imaginé un festival de musique qui, quelques éditions plus tard, est devenu l’un des grands rendez-vous des amateurs de musique nouvelle. Laura Hebert et Lionel Permal se laissent ainsi guider par leurs cœurs et ont conféré une âme au Kaz’Out Muzik Festival. La quatrième édition de cet événement est prévue le 4 novembre à l’Aventure du Sucre à Belle-Vue.

Dévoilé  lors de son lancement global à Munich, le Huawei Mate 10 sera disponible sur le marché mauricien dans les mois à venir. Cette nouvelle série est équipée du premier processeur au monde dopé à l’intelligence artificielle.

Voici ce texte inédit où il est question de migrants, des mots que Le Clézio a prononcés le 5 octobre sur les ondes de France Interau terme de l’émission consacrée à son roman, Alma. Face à la crise des migrants, le développement des pays d’Afrique et la responsabilité de l’Europe sont les seules voies à la mesure du défi humain. La deuxième voie est pour l’Europe de s’organiser sur la durée pour traiter l’accueil des migrants. Ce que nous vivons n’est à l’évidence pas une crise ponctuelle, mais une caractéristique durable du monde qui vient. Il faut bien reconnaitre que jusqu’à présent le déni, le désordre, le chacun pour soi ont été au rendez-vous. On pouvait attendre mieux de l’Europe des pères fondateurs. Nous nous devons, à la fois pour les Européens et pour ceux qui pensent émigrer vers l’Europe, fixer des règles claires. Le migrant que le Prix Nobel de littérature fut aussi, avec sa mère et son frère. C’était en temps de guerre à Nice face à l’avancée des troupes nazies.
 

Kaz’Out, le festival à l’Aventure du Sucre, sera le phare culturel des musiques du monde puisqu’il propose une traversée culturelle par la force et la vitalité des artistes programmés. « L’objectif de la programmation est d’allier découverte, diversité et qualité. La quantité de concerts sur l’ile étant en constante augmentation, nous tenons à proposer au public une série de concerts avec une vraie personnalité scénique, tout en mettant chaque artiste en évidence sur l’affiche. Cette variété de genres est liée à l’envie de ne pas s’enfermer dans une case réductrice et de faire preuve d’ouverture musicale autant que possible… »

Le 22 octobre marque la célébration du bicentenaire de Baha’u’llah, le prophète fondateur de la foi baha’ie. Partout dans le monde, les baha’is louent la manifestation de Dieu pour cette époque. A Maurice, le Conseil National de baha’is a marqué cet évènement au Baha’i Convention Center à Belle-Rose en la présence de Paramasivum Pillay Vyapoory, président de la République par intérim et de son épouse, les représentants du conseil des religions, les chefs religieux, la mairesse de la ville de Quatre-Bornes, Soolekha Jepaul-Raddhoa, entre autres.

Le centre swami Vivekananda à Pailles vibrera le mercredi 1er novembre aux sons de la musique bollywoodienne, soufie et quawali distillée par l’un de ses plus brillants ambassadeurs: Rahat Fateh Ali Khan. Le chanteur à la voix suave qui s’est produit pour la première fois chez nous en 2012 sera accompagné de 20 musiciens. La compagnie Spelmedia dirigée par Shailen Sookha et Star International offrira plus de trois heures de bonheur aux mélomanes mauriciens.

Son bouquet, il l’a composé avec des mots puisés dans une langue — le kreol morisien — qu’il n’a eu de cesse d’aimer et valoriser. “Enn bouke bwa tanbour” du poète et parolier Michel Ducasse est aussi l’oeuvre d’une âme passionnée, animée par l’envie de partager avec les autres les vers des plus grands poètes qui ont marqué son parcours: celui d’un Mauricien, tantôt sur son île, tantôt ailleurs… Ces 23 grands poètes, Baudelaire, Tagore, Andrée Chedid, Aragon, Shakespeare, Prévert, Césaire, Damas, Maunick… du domaine public ou reproduits avec l’autorisation de prestigieuses maisons d’édition (Gallimard, Seuil, Flammarion, l’Harmattan, Seghers, Minuit et Présence Africaine), Michel Ducasse les a traduits en kreol morisien. Pour mettre en image certains des 26 poèmes de sa sélection, il a fait appel à Ennri Kums, tandis que Patrice Offman s’est chargé de la conception graphique du livre, lequel est préfacé par Bruno Jean-François. Plus qu’un travail de traduction où les versions originales sont présentes au fil des pages, “Enn bouke bwa tanbour” dévoile la sensibilité d’un homme, d’un éternel amoureux des mots et qui ne s’en lasse pas depuis 40 ans. Dans cet ouvrage, en quatre parties, le poète mauricien prend le soin de rester fidèle à l’état d’âme des auteurs auxquels il rend hommage. Ainsi, Menwizie, Zenfan lamour, Ti nek zis bizin, Lapriyer pou bann mask, Barbara, Lespwar, Fidelite, Boul later kouma zoranz, Fer gagn loke et les autres gardent l’émotion originelle de leurs auteurs légitimes.

Scène ouverte… Musique, lumière, danses, ambiance de fête pour une première collaboration entre le Bagatelle Mall et l’Institut Mahatma Gandhi (MGI) qui se sont mis aux couleurs de Divali, la fête des lumières, symbole de la victoire de la lumière sur l’obscurité… Tous s’entendent pour parler d’une réussite grâce à l’implication de ces partenaires, du public présent samedi dernier à Bagatelle, mais surtout, grâce au travail d’artistes d’ici pour donner une meilleure visibilité à la musique classique indienne pratiquée à Maurice. Et le spectacle conçu par le Dr Adi Sankara Peruman, du département de musique du MGI, un véritable festival à ciel ouvert.

Un concert Jaminn se tiendra à Petite-Rivière aujourd'hui de 18h à 3h du matin, et ce à l'initiative de Jahmayka Roots & Spirit & Soul Production. Les deux artistes Jahmayka et Stevie parlent du premier festival Dub Track, qu'ils espèrent fera déplacer plus de 1 000 personnes.

Il y a treize ans encore, Liang Fengen vivait de son braconnage, n’ayant alors aucun scrupule à abattre ses victimes. Depuis, il s’est transformé en garde forestier. Une reconversion qu’il dédie aux derniers tigres de Sibérie, qu’il espère sauver de l’extinction.

Le Lac des Cygnes sera interprété par la troupe de Tianjin, les 3 et 5 novembre au J&J.  Une initiative du Centre Culturel Chinois, qui s’inscrit dans une ouverture culturelle et artistique. Scope vous rappelle l’histoire de cette princesse qui se transforme en cygne le jour et redevient femme le soir.

Elle est connue pour sa passion pour la photographie, mais Stéphanie Desvaux a d’autres cordes à son arc. Elle touche également à la peinture, à la sculpture, au dessin et aux installations. Du 27 octobre au 10 novembre au Dock 13 à Port-Louis, l’artiste fera découvrir ses talents cachés à travers l’exposition Zig Ziggurat, réalisée en collaboration avec The Third Dot.

Trente-cinq portraits exposés en noir et blanc. Une quinzaine d’autres dans le catalogue pour poursuivre la déambulation des visages et des figures qui ont contribué aux réflexions du plasticien. Firoz Ghanty invite à regarder au-delà de la pensée occidentale dominante. Scope propose un avant-goût corsé. Expo visible à la galerie Imaaya à compter du 27 octobre.

Au mois de mai, Scope rencontrait un Elpassii impatient de dévoiler son nouvel album. Le chanteur déchantera très vite, se heurtant à des obstacles de production qui n’auront pourtant pas raison de sa détermination.
Six mois plus tard, le jeune homme de 39 ans persiste et signe. Roots fera officiellement son entrée dans les bacs lors d’un concert de lancement à Kas Poz, le vendredi 3 novembre. Avec de nouvelles couleurs musicales façonnées dans un rythme festif et accrocheur.

En amont de la publication du livre Lalang pena lezo, Jacques Maunick porte un regard aiguisé sur le langage pratiqué sur les ondes et invite à redécouvrir les richesses du langaz kreol, victime d’un certain mépris à la radio. Des vérités qui dérangeront les bien-pensants.

Le Grand Salon de la Maison et du Jardin a ouvert ses portes hier au public, au centre Swami Vivekananda à Pailles. L’inauguration a été faite par le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, en présence de l’ancienne vice-présidente Monique Ohsan-Bellepeau, du directeur de Publi-Promo Ltd, Didier de Senneville, et du CEO du Groupe Evaco, Arnaud Mayer. Il se tiendra se tiendra jusqu’au dimanche 29 octobre.

Il n’a fallu que d’un simple coup de fil pour que la mécanique se mette en place. Dans son beau jardin à Pointe aux Canonniers, Ennri Kums nous parle des treize illustrations qu’il a réalisées pour son ami et poète Michel Ducasse. Il nous dépeint avec art Enn bouke bwa tanbour, qu’il a pris plaisir à illustrer, voire à compléter… d’un seul jet.

Patrice Offman s’est chargé de la maquette et de la conception graphique du recueil Enn bouke bwa tanbour. Dans l’esprit de cet ouvrage, il s’est engagé dans une réflexion poussée sur l’origine et l’évolution de l’identité culturelle de Maurice. Aboutissant sur un travail sur mesure, qui équilibre à la fois l’écriture du poète et les illustrations originales d’Ennri Kums. Une approche classique et contemporaine à la fois, mariant les règles traditionnelles de la typographie et l’utilisation des Fleurons Granjon à l’Infini de Sandrine Nugue, créatrice de caractères.