Politique

Une première réunion entre les leaders du MSM, du PMSD et du Mouvement Liberater, en la résidence du leader de l’opposition, Pravind Jugnauth, à Vacoas, s’est tenue hier soir en vue de concrétiser une coalition pour affronter l’alliance PTr-MMM. Elle s’est poursuivie jusqu’à fort tard dans la nuit. À l’heure où nous mettions sous presse ce matin, la rencontre marathon était toujours en cours.

“  Un monstre”, c’est ainsi que le MSM a d’emblée qualifié l’accord qui a scellé l’alliance MMM/PTr, au Hennessy Park Hotel, hier.  “Après neuf mois de discussions, ils ont accouché d’un monstre. Le feuilleton d’horreur est en train de continuer en ce moment même (ndlr : hier) à Hennessy Park (…) Alors que la population est en souffrance, deux acteurs et leurs troupeaux font la fête. Ils agissent dans leur intérêt personnel. D’ailleurs, comment Navin Ramgoolam peut dire qu’il va travailler pour les travaillistes, alors que les deux cogèrent le pays?”, a déclaré Pravind Jugnauth, leader du MSM, en animant la conférence de presse de son parti au Sun Trust Building. Et ce au même moment que Paul Bérenger, leader du MMM, et Navin Ramgoolam, leader du PTr, signaient l’accord qui unit leur parti respectif, en marge des prochaines élections générales.

Le PTr et le MMM ont choisi la transparence pour démontrer la confiance qui existe entre les deux partis qui, avec l’accord signé entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, hier devant la presse réunie au Hennessy Park Hotel, officialise l’alliance PTr-MMM. Un exercice pour démontrer également la vision commune des deux leaders de l’avenir du pays. Un avenir qu’ils ont scellé dans un document d’une dizaine de pages, détaillant les principes de leur accord. S’il a beaucoup été question de transparence, les deux leaders n’ont cependant pas laissé transpirer les informations attendues, relatives à la dissolution du Parlement et à la tenue des élections générales. Si le chef du gouvernement insiste sur son mandat jusqu’à 2015, Paul Bérenger, lui, laisse entendre que nous entrons dans une phase cruciale de campagne électorale.

C’est aux côtés de ses adversaires directs, en l’occurrence Paul Bérenger, leader du MMM, et le Premier ministre, Navin Ramgoolam, que Pravind Jugnauth a participé à sa première fonction officielle en tant que leader de l’opposition, lors de la cérémonie rendant hommage à sir Seewoosagur Ramgoolam, au Caudan Waterfront, jeudi dernier. Depuis, c’est à son bureau, au siège du MSM au Sun Trust Building, que le néochef de l’opposition assume ses responsabilités.

Jack Bizlall, politicien et syndicaliste, sera-t-il candidat aux prochaines élections générales? Il ne nie pas qu’il est l’objet de fortes sollicitations de part et d’autre pour qu’il affronte le trio Rajesh Bhagwan-Rama Sithanen-Franco Quirin que l’alliance PTr-MMM se proposerait d’aligner dans la circonscription de Beau-Bassin-Petite Rivière (no. 20)

Le contrat du Professeur Anand Kumar Bakhshi, directeur de la Tertiary Education Commission (TEC), a été renouvelé sur une base mensuelle. C’est ce qu’a décidé le conseil d’administration de la TEC réunie mercredi dernier. Dans les milieux officiels, on explique que cette décision d’octroyer un contrat court s’inscrit dans la perspective d’une profonde remise en ordre du secteur agité de l’enseignement supérieur par le prochain gouvernement.

Rendez-vous rouge-mauve à Quatre-Bornes le 12 octobre
Le dimanche 12 octobre a été arrêté comme étant le jour de la première sortie officielle conjointe sur le terrain de Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Les dernières indications sont que les deux partenaires de l’alliance PTr-MMM ont préféré couper la poire en deux avec ce premier rendez-vous se déroulant à la place Jules Kœnig à Quatre-Bornes et non à Pamplemousses/Triolet (N°5) et ni à Rise-Hill/Stanley (N°19).
 

Dans le cadre du Programme Based Budget 2015-2017 et suivant le Budget Call Circular en date du 20 août dernier du ministère des Finances et du Développement économique, le ministère des Administrations régionales rappelle, à son tour, aux municipalités non seulement les « policy guidelines » des Finances mais leur recommande, entre autres, de « minimiser » leurs demandes de recrutement pour 2015. Rappelons que c’est la Local Government Service Commission qui procède aux recrutements dans les collectivités locales suivant les demandes de ces dernières.

Le leader du MSM Pravind Jugnauth annonce les points phares de son programme gouvernemental dans l'éventualité où son parti remportait les prochaines élections

Racheed Daureeawoo, élu maire en décembre 2013, a présidé hier sa dernière séance du conseil municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill. Au terme de 9 mois de mandat en tant que premier magistrat des Villes Sœurs, cet avocat de profession a préféré soumettre sa démission, et ce au vu de la situation politique.

La conclusion d'une alliance entre le MMM et le Ptr  a figuré en bonne place dans le discours prononcé par le Premier ministre Navin Ramgoolam, qui intervenait hier à Kewal Nagar. Il a par la même occasion affirmé qu'un Président avec des pouvoirs « doit être élu par le peuple ».

Les états-majors du Ptr et du MMM mettent actuellement la dernière main à l’impression de l’accord électoral, négocié depuis au moins le 14 avril dernier, et dont la cérémonie officielle se déroulera à la Clarisse House demain matin. Les deux leaders, Navin Ramgoolam pour le Ptr et Paul Bérenger pour le MMM, auront également l’occasion de s’adresser à la presse pour passer en revue la situation politique, même s’il ne faudra pas s’attendre à des annonces officielles quant aux principales étapes menant aux prochaines élections générales anticipées, données comme devant se dérouler pour la fin de la première quinzaine du mois de novembre. Selon une première indication, les premières coordinations sur le terrain entre le Labour et le MMM tournent autour de la tenue d’un premier rassemblement conjoint national le dimanche 12 octobre, même si aucune décision n’a encore été prise quant à l’endroit qui accueillera cette première manifestation politique marquant le coup d’envoi de la campagne électorale.

Lors d’une conférence de presse au bâtiment du Sun Trust à la mi-journée, en vue du lancement du nouveau site web du MSM et d’une nouvelle plateforme pour les jeunes Mauriciens, Pravind Jugnauth, le leader du parti et nouveau leader de l’opposition, a confirmé que les tractations dans le cadre d’une coalition entre les forces de l’opposition en vue de contrer l’alliance électorale rouge et mauve progressent.

Sir Anerood Jugnauth a été très sévère à l’égard du Premier ministre Navin Ramgoolam et du leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger, hier soir, lors d’un congrès du Mouvement Socialiste Militant (MSM) à Fond-du-Sac, en déclarant qu’il serait sans pitié contre eux s’il prenait le pouvoir.

Les dirigeants du PTr et du MMM se sont retrouvés pour la première fois depuis l’annonce de la conclusion de l’Alliance MMM/PTr autour de leurs leaders Navin Ramgoolam et Paul Bérenger lors d’un get together hier soir au Hennessy Park Hotel, qui accueillera également la cérémonie de signature de l’accord samedi.

Au cours d’une conférence de presse hier soir après la tenue de son comité exécutif, le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, a laissé comprendre que la fédération des partis opposés à l’alliance Parti Travailliste/Mouvement Militant Mauricien est en passe d’être concrétisée.

Dans quelques jours, sauf imprévu, les dirigeants du PTr et du MMM célébreront leur nouvelle alliance. La démission de Paul Bérenger comme leader de l’opposition confirme que les choses s’accélèrent entre les farouches adversaires d’hier, devenus soudainement nouveaux meilleurs alliés.

"Aujourd'hui c'est un nouveau départ". C'est ainsi que le leader du MMM Paul Bérenger a qualifié la "rencontre sociale" entre les membres dirigeants de son parti et ceux du PTr au Hennessy Park hôtel. Une rencontre des plus cordiales entres les deux nouveaux partenaires qui se regardaient, il y a peu, en chien de faïence. Mais avec la nouvelle alliance rouge-mauve c'est déjà l "esprit d'équipe" qui régnait.  D'où le message du leader du PTr Navin Ramgoolam, qui plaide, comme  son «camarade» Paul Bérenger, pour "mettre les différences de côtés". L'objectif étant de  faire avancer le pays, disent-ils. Quelques absences dont plusieurs ministres ne sont pas passées inaperçus.

Sushma Swaraj, la ministre indienne des Affaires étrangères, procédera à l’inauguration du Beekrumsing Ramlallah Interpretation Centre (BRIC) le 2 novembre prochain à l’occasion de la commémoration du 180e anniversaire de l’arrivée des premiers travailleurs engagés à Maurice. Elle arrive au pays le 1er novembre et repartira le 3.

Il n’y est pas passé par quatre chemins. Harish Boodhoo estime en effet qu’il est « grand temps de sauver la démocratie ». Pour cela, il demande à sir Anerood Jugnauth de « laisser deux circonscriptions ouvertes aux syndicalistes méritants et aux autres personnes ayant travaillé pour l’avancement du pays ». Estimant que les élections se rapprochent à grands pas, il poursuit : « Listwar reconet kan pays fer face problem Belle-Terre crie et mwa, mo fier mo parcours, contribution ki mo fine amene pu mo pays. Mais zordi, situasyon bien grave. »

Le leader de l’opposition, Pravind Jugnauth, a pris l’engagement, ce matin, lors d’une conférence de presse, d’être un véritable chien de garde et de faire entendre la voix de la population au Parlement comme en dehors. « Je lui assure que ses doléances aussi bien que les grands enjeux auxquels fait face le pays seront nos priorités », a-t-il déclaré, avant de dresser une longue liste de ses priorités qui comprennent, entre autres, le combat contre la pauvreté, le chômage et la drogue, l’investissement, les PME, la criminalité, le coût de la vie et le permis à points.

  • Le comité constitutionnel sur la IIe République en discussions probables lors du tête-à-tête Ramgoolam/Bérenger à la Clarisse House cet après-midi
  • PTr/MMM : préparatifs en vue de la première sortie officielle sur le terrain politique de Navin Ramgoolam et de Paul Bérenger la semaine prochaine
  • Pravind Jugnauth, leader de l’opposition : « Contacts à la mi-journée entre Ivan Collendavelloo et Xavier-Luc Duval au sujet des conditions de l’alliance de l’opposition »

 
En prévision des prochaines élections générales anticipées, l’échiquier politique aborde un tournant ces jours-ci. La nouvelle configuration politique se précise que ce soit dans les rangs de la nouvelle majorité gouvernementale PTr/MMM ou au sein de la nouvelle opposition reconstituée avec une nouvelle formule de répartition des tickets, soit un 35/25 avec le MSM en tant que Leading Partner.

Rezistans & Alternativ maintient la pression en vue d’une réforme du système électoral avec l’élimination de la classification communale et du Best Loser System.

Le Parti Justice Sociale (PJS), mené par Sheila Bunwaree, a organisé une marche dans les rues de Port-Louis aujourd’hui, en faveur de la démocratie. Pancartes en main, les manifestants ont réclamé la réouverture du Parlement et invité le public à rejeter « la dictature ».