Politique

Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM, veut savoir qui a décidé de permettre la reprise des activités de l’ex-Apollo Bramwell Hospital par le groupe Omega Ark selon des conditions modifiées en cours de route. Il soutient que l’appel d’offres pour cette reprise n’a pas été fait selon les règles du jeu. Le chef de l’opposition rappelle qu’alors que le “deal” devait, au départ, rapporter Rs 2,2 milliards, il a, finalement, été conclu que pour Rs 657 millions. “Il est dans l’intérêt même du ministre des Finances, Pravind Jugnauth, de fournir les informations nécessaires”, estime Paul Bérenger qui ne manque pas de rappeler le précédent Medpoint. Toute cette affaire de reprise de l’ex-Apollo Bramwell par Omega Ark fera l’objet de la prochaine PNQ du leader de l’opposition, mercredi à l’Assemblée nationale.

La résolution logée au secrétariat des Nations unies par Maurice pour une advisory opinion contre la Grande-Bretagne sur les Chagos dicte désormais la politique diplomatique de Maurice. Participant au TICAD VI Summit sur la coopération Japon-Afrique à Nairobi depuis la fin de la semaine, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a multiplié les contacts politiques de haut niveau avec les différents chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique présents à cette occasion. En marge de la séance plénière d’hier, il s’est entretenu avec trois chefs d’Etat, alors qu’au moins cinq autres ont consenti à des échanges en tête-à-tête aujourd’hui. La délégation sera de retour au pays demain après-midi. Il est également intervenu lors des délibérations en faisant état des efforts de Maurice sur le plan énergétique avec une long term energy strategy axée sur les sources d’énergie renouvelable.

Après avoir obtenu le soutien de 2 000 délégués présents lors du Sommet des Peuples de la SADC organisé par le Southern African People’s Solidarity Network, tenu du 16 au 19 août de cette année à Manzini au Swaziland, Resistans ek Alternativ consolide son combat pour la reconnaissance de l’archipel des Chagos. Lors d’une conférence de presse tenue samedi matin à son siège à Moka, Jean Yves Chavrimootoo, membre de ce mouvement de gauche, affirme qu’une résolution a été adoptée dans la déclaration finale de ce sommet donnant raison à la République de Maurice.

Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, ne lâche pas le vice-Premier ministre et minstre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun. Ce dernier, soulignons-le, assume les fonctions de Premier ministre ce week-end en l’absence de sir Anerood Jugnauth et de Xavier-Luc Duval.

Pour la deuxième année consécutive, ABC Car Rental, sponsor officiel du concours Miss Mauritius, en partenariat avec Nissan, a remis les clés d’une Nissan Micra à la Miss Mauritius 2016, Bessika Bucktawor, âgée de 21 ans. Le véhicule sera à sa disposition durant son année de règne.

Le leader du Mouvement authentique mauricien (MAM), Eliézer François, a réagi ce matin sur le Budget 2016-17 lors d’une conférence de presse du parti au centre social Marie Reine de la Paix. Il précise avoir remarqué que le Budget « a été bien accueilli » par la majorité de la population dans plusieurs secteurs du pays et que « désormais, les intentions annoncées dans le Budget doivent être mises en pratique ».

Alors que le regroupement des corps parapublics, comme annoncé par Pravind Jugnauth dans son discours du Budget 2016-17, s’enclenche, le président de la Federation of Public Sector and other Unions, Rashid Imrith, a fait état hier de l’inquiétude des fonctionnaires concernés par ces fusions.

Le leader du Muvman Travayis Militan (MTM), Vasant Bunwaree, réclame une commission d'enquête sur « l'inside story » du projet Heritage City afin de savoir « ce qui s'est passé et le rôle de Gérard Sanspeur ». Il fait la même demande concernant l'affaire Trilochurn. C'était ce matin lors d'une conférence de presse à Port-Louis.

Fareed Muttur a organisé hier une réception dans la circonscription Stanley/Rose-Hill pour célébrer la fête Eid. Dans un bref discours, le leader du MMM et député de la circonscription, Paul Bérenger, s’est « réjoui » de cette réception organisée « avec un peu de retard » en raison des travaux parlementaires.

Le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval quitte Maurice cet après-midi pour une visite officielle au Sénégal, du 24 au 29 août, à l’invitation du gouvernement sénégalais.
Cette visite lui permettra de poursuivre les discussions concernant le projet de création d'une zone industrielle au Sénégal avec le concours des autorités mauriciennes. Il sera également question de la coopération entre nos deux pays.

Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, a réclamé hier, lors d’une conférence de presse, une enquête indépendante présidée par un magistrat afin de faire la lumière sur les dépenses déjà encourues pour le projet Heritage City avant que celui-ci ne soit abandonné.

Le leader du MMM, Paul Bérenger, a nié samedi, avec force, toutes les rumeurs de rapprochement entre le MMM et le MSM. « Il n’y a pas de rapprochement MSM-MMM et le MMM se prépare à aller seul aux élections générales. » Il a estimé que ces rumeurs se sont intensifiées en raison de ses remarques stipulant que le Budget contenait « certains éléments intéressants » ainsi que de l’abandon du projet Heritage City.

Le leader des Verts fraternels, Sylvio Michel, a été récemment élu président de la région sud de la Fédération des verts africains (FEVA), qui réunit des partis politiques verts en Afrique. C’était à l’issue d’un congrès régional pour la région du sud de l’Afrique et de l’océan Indien, tenu du 12 au 14 août dernier au Manisa Hotel, à Flic-en-Flac.

Le ministre de la Fonction publique a présenté hier le Public Officers' Protection (Amendment) Bill à l'Assemblée nationale. Alain Wong a expliqué que ces amendements visent à assurer la protection des fonctionnaires en augmentant les sanctions contre ceux portant atteinte à leur sécurité mais aussi, dans un deuxième temps, pour mieux former les fonctionnaires sur leur relation avec le public.

Extravaganza : résultat en question !
Des interrogations les plus troublantes circulent sur la validité des résultats proclamés récemment sur la promotion Extravaganza, concours organisé par Air Mauritius dans le cadre d’une promotion pour les voyages au départ de Maurice sur les 13 destinations suivantes: Paris, Londres, Mumbai, Delhi, Kuala Lumpur, Singapour, Hong Kong, Shanghai, Beijing, Perth, Johannesburg, Cape Town et Durban. Pour rappel, la première édition avait eu lieu du 15 juillet au 31 août 2015,  la deuxième, du 14 octobre au 30 novembre 2015, la troisième du 20 janvier au 15 mars et la dernière du 25 avril au 8 juin 2016 pour des voyages entrepris entre le 1er mai et le 30 juin 2016.  Le tirage a sort a désigné un député de l’alliance gouvernementale comme gagnant d’une Audi A5 Cabriolet, ce qui a déjà fait l’objet de commentaires sarcastiques de l’opposition et le questionnement du public en général. Il se confirme que le voyage au départ de Maurice en direction de l’Afrique du Sud  a été effectué sur un vol d’Air Mauritius. Par contre, la question est posée quant à la compagnie aérienne choisie pour le vol retour. Etait-ce ou non sur un vol d’Air Mauritius ? La réponse à cette question est fondamentale. En tout cas, selon des sources proches du transporteur aérien national il faut avoir fait l’aller-retour sur un avion d’Air Mauritius pour se qualifier pour le tirage au sort. A moins que…

Tenant un point de presse debout vendredi après-midi au quartier général du Parti travailliste au Square Guy Rozemont, le leader de ce parti, Navin Ramgoolam, a tiré à boulets rouges sur le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth. « Nous vivons une instabilité impensable. Nous n’avons pas de gouvernement ni de Premier ministre », a-t-il déclaré.

  • En prélude, le Premier ministre prévoit un lobbying intense de ses pairs africains en marge du TICAD VI Summit à Nairobi le week-end prochain
  • Suspense jusqu’au 14 septembre, date de la  réunion du General Committee des Nations unies pour confirmer l’agenda provisoire

Les échéances politiques et diplomatiques dans le nouveau chapitre de la revendication sur la souveraineté de Maurice sur les Chagos se précisent. Ainsi, dès le week-end prochain, le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, entamera la première étape de la campagne de lobbying sur le plan international alors que le tournant décisif dans cette démarche décisive en vue de cette Advisory Opinon de la Cour internationale de Justice n’interviendra qu’à la mi-septembre. A cette période, le General Committee des Nations unies devra confirmer l’agenda provisoire de la prochaine session de l’assemblée générale des Nations unies avec l’item 88 consacré à la demande de Maurice pour l’adoption d’une résolution sur les Chagos contre la Grande-Bretagne.

  • «Comment alors envisager un rapprochement du MMM avec un tel PM ?»
  • «Si Bhadain est toujours en poste, c’est par crainte d’une partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes»

“Sir Anerood Jugnauth fait preuve de lâcheté en n’assumant pas ses responsabilités. Il n’a plus aucune autorité sur ses ministres. Comment alors envisager un rapprochement du MMM avec un tel Premier ministre ?” se demande Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM. Pour lui, si Roshi Bhadain est encore en poste, c’est par “crainte” d’une partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Le leader des mauves rappelle qu’il avait prévu “des développements politiques” après les débats budgétaires. “Comment le pays peut-il être administré par un gouvernement comprenant Pravind Jugnauth, SAJ, Bhadain et ‘Sanspeur’ ?” se demande-t-il.

Les cicatrices laissées par le bras de fer autour du projet mort-né de Heritage City sont encores douloureuses et débouchent sur un tournant inédit sur l’échiquier politique. Le ministre de la Bonne Gouvernance, Roshi Bhadain, a pris l’initiative de consigner une déposition en au moins trois étapes auprès au Central CID accusant le Senior Adviser au ministère des Finances, Gérard Sanspeur, de Conspiracy dans cette affaire. Entre-temps, après une fin de semaine marquée par des spéculations les plus farfelues quant aux relations au sein du gouvernement, le ministre des Finances et leader du MSM, Pravind Jugnauth, tente de remettre les pendules à l’heure.

Après cinq mois de travaux parlementaires continus qui ont démarré le 29 mars, les parlementaires auront une semaine de pause. Ils reprendront le chemin de l’hémicycle le mercredi 31 août. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils vont tous chômer puisque certains d’entre eux, à commencer par la Speaker, auront à participer activement à la 47e conférence régionale africaine de la Commonwealth Parliamentary Association.

La fin des débats sur le budget 2016/17 à l’Assemblée nationale, avec l’adoption en troisième lecture des Budgetary Estimates, sera encore marquée par les séquelles du projet mort-né de Heritage City à Bagatelle. En effet, la direction du MSM est appelée à trancher un clash entre le ministre de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, et le Senior Adviser au ministère des Finances Gérard Sanspeur.

La motion de blâme contre le chef commissaire, Serge Clair, sera débattue lors d’une séance spéciale de l’Assemblée régionale de Rodrigues, fixée vendredi. À la fin de la semaine dernière, le Minority Leader, Gaëtan Jhabeemissur, a déposé cette motion au secrétariat. En parallèle, la présence à Rodrigues d’une mission officielle de la Commission électorale, dirigée par Irfan Rahman, est venue se greffer sur un début de fièvre électorale dans l’île. Cette visite coïncide avec la publication formelle des listes d’électeurs dans les six régions de Rodrigues pour les besoins des prochaines élections régionales, qui devront se tenir au plus tard en février de l’année prochaine.

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a dû répondre hier à l’Assemblée Nationale, durant les trois heures qu’a duré la toute première partie du Committee of Supply, à plus de 200 questions sur les dotations budgétaires de 19 départements du gouvernement. Ceux-ci vont du Bureau du Président de la République aux Services de la police en passant par le judiciaire, l’ICAC, la NDU et l’EOC, entre autres.

Lors de son summing up, le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, est revenu sur les mesures phares du Budget 2016-2017 et en a profité pour répondre à certaines critiques. Le Grand argentier a précisé qu’il n’était pas contre le Light Rail Transit System de l’ancien gouvernement, mais contre le fait que c’était un gros projet à la veille d’une élection, avant d’aborder son coût élevé. De même, il s’est dit convaincu que ce budget permettra la relance économique et a annoncé qu’il présidera un comité pour veiller à la mise en pratique des mesures budgétaires. Concernant Heritage City, il a dit que c’était un « bon projet », qui a dû être abandonné en raison de certains points soulevés.