Politique

Jean-Claude Barbier, membre exécutif du Mouvement Patriotique (MP), n’écoutera pas l’appel de Raffick Sorefan, nouveau membre du MSM. Ce dernier avait demandé à son ancien collègue de rejoindre les rangs du gouvernement et d’abandonner le leadership dictatorial d’Alan Ganoo, lors de sa conférence de presse, vendredi dernier. Au même moment, le MP faisait aussi face à la presse. Interrogé par Week-End sur l’appel de Raffick Sorefan, Jean-Claude Barbier a déclaré: “Avec tout le respect que j’ai pour lui, je crois qu’il est tombé sur la tête! Mo rapel ki li ti pli farous pou rant ar gouvernman!” De son côté, Alan Ganoo a expliqué que le nouvel adhérent au MSM avait un agenda caché lorsqu’il était au parti de la rose.

  • Renvoyé en 2002, il perd tous ses recours; il est repris en 2009, mais il est licencié en 2010; il revient en février 2016, mais il est suspendu sur ordre de SAJ le 4 octobre 2016 et réintégré le jour de la St-Valentin 2017
  • Rarement, hormis dans les organisations opérant sur un modèle mafieux, n’a-t-on vu quelqu’un avec un tel dossier être ainsi protégé de bout en bout

Chronique d’un retour programmé ou juste le récit d’une fausse éclipse. C’est deux manières de voir une même situation, exceptionnelle dans l’histoire du fonctionnement des organismes publics, celle de Mike Seetaramadoo. Symbole du grand amour que lui porte le clan de Pravind Jugnauth, qui l’a protégé de bout en bout, celui qui avait été suspendu le 4 octobre 2016 sur ordre de nul autre que le Premier ministre d’alors, SAJ, c’est le 14 février dernier qu’il a été réintégré à son poste. Retour sur une saga dont la trame, aussi invraisemblable qu’elle puisse paraître, s’est déroulée, là, sous nos yeux, en 2017.

Avec la victoire de 10 contre 2 de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), devant gouverner avec une majorité de 10 contre 7, représentation proportionnelle oblige, Rodrigues a connu une première avec la cérémonie de prestation de serment des membres de l’Assemblée régionale, hier après-midi. En effet, pour la première fois, une Rodriguaise, Marie Princie Anjela Spéville, présidera pendant les cinq prochaines années aux destinées de l’Assemblée régionale de Rodrigues. Cette candidate battue de l’OPR dans la région No 1 La-Ferme, a été élue en succession à Sooprayen Soopramanien sur une proposition du chef commissaire et leader de l’OPR, Serge Clair. Elle aura pour adjoint Rex Ramdally, qui rempile pour un second mandat à ces mêmes fonctions. A l’exception du poste de Deputy Chief Commissioner où Nicolson Lisette, qui fait son come-back à l’Assemblée régionale, a remplacé Franchette Gaspard Pierre-Louis, Serge Clair a préféré jouer la prudence en reconduisant la même équipe de commissaires au sein de l’Executive Council. La cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres de l’Assemblée régionale s’est déroulée, hier après-midi, au pied du Monument de l’Autonomie à Malabar en présence de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, qui a saisi l’occasion pour lancer un appel à la réconciliation politique avec la fin des élections régionales. Le Deputy Prime Minister et leader du Muvman Liberater représentait le gouvernement à cet événement politique majeur dans l’île.

Une semaine après les révélations concernant le fournisseur des biscuits “Traditional Biscuit Coconut/Vanille” à Mauritius Duty Free Paradise (MDFP), qui n’est nul autre que Sheila Hanoomanjee, la fille de la Speaker Maya Hanoomanjee, Xavier Duval vient jeter un nouveau pavé dans la mare. “Faute de miracle économique, le miracle se fait dans le business des biscuits”, dit d’emblée le leader de l’opposition qui, boîte de biscuits à l’appui, s’est évertué à démontrer, lors de sa conférence de presse, qu’il s’agit d’une “arnaque” perpétrée au détriment des touristes et Mauriciens voyageurs.

Commentant la controverse qui a surgi autour de la désignation de cinq membres additionnels pour siéger au Rodrigues Regional Council, Paul Bérenger, leader du MMM, ne manque pas de souligner la position nettement contrastée de l’ancien Premier ministre et actuel No 3 du gouvernement, sir Anerood Jugnauth, sur la représentation proportionnelle par rapport à celle du No 2 du gouvernement, Ivan Collendavelloo. Il trouve “honteux” que, pour sa part, Pravind Jugnauth, Premier ministre en fonction, ne se prononce pas sur la question.

Sheila Hanoomanjee a fini par sortir de l’ombre. Dans un communiqué émis hier, elle revient sur l’affaire des biscuits fournis à la Mauritius Duty Free Paradise (MDFP), en vue de donner « une version exhaustive des faits, avec tous les éléments relatifs à cet approvisionnement ».

  • La Budgetary Circular du secrétaire financier, définissant les paramètres pour l’exercice financier 2017/18, aux Senior Chief Executives et PS à partir du 6 mars
  • L’échéance pour la soumission des Budget Memoranda par les partenaires sociaux arrivera à terme fin mars

À partir de la fin de ce mois, l’hôtel du gouvernement devrait passer en mode de préparatifs budgétaires pour le prochain exercice financier de 2017/18. Cette étape devrait coïncider avec le premier déplacement officiel à Rodrigues du nouveau Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui détient également le portefeuille des Finances, à partir du 27 courant. Entre-temps, le secrétaire financier, Dev Manraj, et ses plus proches collaborateurs au ministère des Finances mettent actuellement la dernière main au calendrier de travail pour les préparatifs menant à la présentation du prochain budget, entre autres la série de consultations prébudgétaires avec les partenaires sociaux, dont les représentants du secteur privé, du mouvement syndical et des Ong. A ce stade, la date limite pour la soumission des Budget Memoranda au ministère des Finances pourrait être fixée à la fin du mois de mars prochain.

Avec la proclamation des résultats pour les 12 sièges au niveau des six régions et la nomination des membres sous la formule de la représentation proportionnelle de l’Assemblée régionale de Rodrigues, la cérémonie de prestation de serment est programmée pour samedi à partir de 15h. La présidente de la république, Ameenah Gurib-Fakim, actuellement en mission à l’étranger, devra être de retour en fin de semaine pour pouvoir présider à l’installation du nouveau gouvernement régional avec Serge Clair, le leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues, en tant que chef commissaire pour la troisième fois.

La Conférence pour le commerce et le développement  (CNUCED) organise depuis hier un programme de formation à l'Université de Maurice. Placée sur le thème “Issues on the International Economic Agenda for Africa”, cette formation est destinée aux diplomates, décideurs et administrateurs publics. L'objectif est d'inculquer les meilleures pratiques en matière de politiques économiques pour développer le continent.

La victoire sans conteste de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) aux élections régionales en remportant 10 des 12 sièges à pourvoir dans les six régions de l’île s’est transformée en une majorité minimale de trois membres à l’Assemblée régionale.

Grande colère de Serge Clair à l'annonce que l'’écrasante victoire à la mi-journée de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) de Serge Clair au niveau des six régions, soit dix sièges sur douze, a été ramenée à une étroite majorité de 10 contre 7 au sein de la  nouvelle Assemblée Régionale de Rodrigues pour les cinq prochaines années.

Pancartes à la main, des membres de la Plateforme citoyenne ont exprimé leur désaccord ce matin sur le Petroleum Hub devant le haut-commissariat indien, à Port-Louis. Ils ont également remis une lettre au haut-commissaire, Abhay Thakur, dans laquelle ils font un parallèle entre ce projet et le National Initiative for a Green India.

Rezistans ek Alternativ ne baisse pas les bras et maintient sa campagne “Kasrol” visant à dénoncer le « deal Papa-Piti » du Prime-ministership entre sir Anerood Jugnauth et son fils, Pravind. À la mi-journée samedi, les militants de ce parti de gauche ont tenu à être présents dans l’enceinte du Jardin de la Compagnie pour le lancement de la mobilisation sur le thème “Nou Tour Koze” ou encore “Nou Pa Dakor ! Nou pou Koze”. Cette manifestation symbolique s’est déroulée dans le calme et la discipline en dépit de la décision du Lord-Maire, Oumar Khooleegan, d’interdire l’accès au jardin à cette occasion.

Le leader du MMM, Paul Bérenger, est revenu à la charge samedi afin de réclamer la tenue « de nouvelles élections générales dans un délai raisonnable ». Il a insisté sur le fait que par raisonnable, il comprenait « dans quelques mois ». Paul Bérenger a également insisté sur le fait qu’il n’y ait aucun rapprochement entre le MMM et le MSM et encore moins avec le PTr. Il a également annoncé l’intention du MMM d’organiser un meeting à la Place Edward VII le ler mai prochain.

Finalement, le taux de participation aux élections régionales du jour à Rodrigues est sensiblement le même que celui pour la précédente édition de 2012. En effet, huit électeurs sur dix (80,18%) se sont rendus aux urnes aujourd’hui contre 80,19% en 2012. A partir de 9 heures 30, demain matin, le personnel affecté dans  six centres de dépouillement feront le décompte de quelque 23 085 bulletins déposés dans les urnes en vue de désigner les premiers douze membres élus de l’Assemblée Régionale de Rodrigues contre 22 550 en 2012. Les résultats devront être proclamés par les différents Returning Officers sur le coup de midi.

“Les critiques de Paul Bérenger vont à l’encontre de l’opposition”. C’est ce qu’estime le leader de l’opposition qui déplore les “agissements” du leader du MMM, y entrevoyant un rapprochement entre le MMM et le MSM. Pour cela, il s’appuie sur “le refus du MMM de porter plainte en Cour en ce qui concerne le deal Papa/Piti ; le refus du MMM de participer à la manifestation du vendredi 27 janvier ; le refus de Paul Bérenger d’un front bench unissant les chefs de file des partis de l’opposition ; et toutes les critiques du leader du MMM qui vont plutôt contre l’opposition elle-même”. “Tout ceci démontre clairement la position du MMM”, dit Xavier Duval, qualifiant les agissements Paul Bérenger de “bien louches”. C’est d’ailleurs “le talk of the town”, dit-il, indiquant que selon ses informations , “Bérenger cherche à entrer au gouvernement. Le leader du MMM lorgnerait une place au Réduit”.

Le chef commissaire sortant et leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), Serge Clair, qui a voté en compagnie de son épouse Danielle en début d’après-midi au centre de vote l’école primaire Antoinette Prudence (Lataniers), a exprimé le souhait que l’électorat ait pu opter pour la continuité.  C’est ce qu’il a laissé entendre à sa sortie du bureau de vote.

Paul Bérenger, leader du MMM, dément tout rapprochement de son parti avec le MSM. Le leader du MMM réitère de même que son parti n'entend tout aussi pas s'associer au PTr de Navin Ramgoolam. Il indique en revanche son intention de provoquer un débat au sein du MMM autour d'un projet de réunification de "la grande famille militante". En ce qu'il s'agit des élections régionales de ce dimanche à Rodrigues, il souhaite que le meilleur gagne.

Reunion marathon rarissisme chez les rouges, le Bureau politique du PTr, qui se tenait vendredi, a en effet duré près de cinq heures. Longue séance due au fait que, contrairement à ce que souhaitaient certains, le leader des rouges a permis à tous les membres qui le souhaitaient de s'exprimer librement. Notamment sur les propos du député Ezra Jhuboo au sujet de "la vieille garde" et du "PTr qui doit se réinventer" qui ont fait polémique.

Avec  l’ouverture des bureaux de vote dans les six régions de Rodrigues pour les élections régionales du jour, le taux de participation devrait passer la barre des 50% à la mi-journée alors que les centres de vote devront fermer leurs portes à 15 heures 30. En effet, depuis ce matin, la tendance enregistrée est une moyenne horaire de 10% de votants.

Celui-là bien qu’étant un parfait connu constitue quand même la première grosse surprise du Prime ministership de Pravind Jugnauth. Week-End annonçait dimanche dernier le retour de sir Bhinod Bacha au bureau du Premier ministre comme Senior Adviser. Aussitôt appelé au Bâtiment du Trésor le 3 février, aussitôt le contrat signé. Ce recrutement est, en tout cas, interprété comme un geste de défiance vis-à-vis de sir Anerood Jugnauth. Parce que ce dernier, après avoir déclaré “il a trahi ma confiance” en 1994, juste après l’incendie survenu à la résidence de sir Bhinod Bacha à la rue Sir Virgil Naz à Quatre-Bornes, n’a plus voulu entendre parler de lui.

Depuis très tôt ce matin, l’électorat de Rodrigues, soit officiellement 28 797 électeurs inscrits dans les six régions, doit faire un choix pour les cinq prochaines années. Qui de Serge Clair, chef commissaire sortant et leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), ou de Nicolas Von Mally, leader du Mouvement Rodriguais (MR), tous deux ayant déjà servi en tant que ministres dans des gouvernements à Maurice, sera installé à la tête de l’Assemblée Régionale de Rodrigues ? En cas de victoire de l’OPR, Serge Clair y retournera pour la troisième fois; au cas contraire, ce sera une première pour le leader du MR. À la veille du scrutin, que ce soit à Maurice ou à Rodrigues, chacun y va de son pronostic pour spéculer si le MR se retrouvera à égalité avec l’OPR, soit deux mandats chacun, ou si l’OPR rempilera pour un deuxième mandat consécutif à l’Executive Council de Rodrigues autonome avec trois victoires électorales régionales au total. Toutefois, force est de constater que l’attention sera braquée sur Port-Mathurin (région N°5), où le leader du Front Patriotique Rodriguais (FPR), Johnson Roussety, à la faveur d’une investiture du MR, tente un come-back face au commissaire sortant Richard Payendee, assurant la succession d’Ismaël Vallimamode dans le chef lieu.

Avec des bulletins de vote déjà sous bonne garde à Rodrigues en vue du scrutin de demain dans les six régions de l’île, la Commission électorale entamera aujourd’hui une dernière vérification. Interrogé par Le Mauricien alors que les procédures de transfert des quelque 30 000 bulletins de vote venaient d’être complétées à Rodrigues, hier après-midi, le commissaire électoral, Irfan Rahman, s’est déclaré satisfait du déroulement des préparatifs pour les élections régionales à Rodrigues.

Le retour de la momie. C’est ainsi que Xavier-Luc Duval qualifie le retour de sir Bhinod Bacha au bureau du Premier ministre. « Un gouvernement qui fait dans le copinage comme l’ancien régime qui s’est fait sévèrement sanctionner par la population pour cela », rappelle le leader du PMSD. D’où, l’importance, insiste-t-il, d’une unité au sein de l’opposition, face à un gouvernement, dit-il, « prêt à tout faire ».