Politique

La situation dans la bande de Gaza a été au centre des interventions du Premier ministre et du leader de l’opposition lors de la célébration nationale de la fête Eid-ul-fitr par la Sunni Razvi Society à Plaine-Verte hier matin. « Nos frères et sœurs palestiniens passent par des moments difficiles. Ce que fait Israël dans la bande de Gaza est inacceptable », a lancé Navin Ramgoolam.

Patrick Assirvaden, principal animateur de la conférence de presse hebdomadaire du Parti travailliste tenue samedi dernier, a très bien accueilli l’institution d’une commission d’enquête avec des pouvoirs étendus. Il trouve qu’il était grand temps que l’État intervienne après les scandales qui s’étalent journée après journée au Champ de Mars. Dans un autre ordre d’idées, la prise de position du PMSD sur le rapport de l’Equal Opportunity Commission (EOC) a été l’objet de critiques relativement sévères.

Le leader du MMM est revenu à la charge samedi pour réclamer l’organisation des élections générales le plus vite possible. Pour Paul Bérenger, le plus tôt les élections sont organisées le mieux ce sera pour l’économie du pays et le budget devrait être présenté après les élections générales.

Le leader du MSM condamne les vacances parlementaires jusqu’au 7 octobre prochain, estimant que le gouvernement « en complicité » avec l’Opposition officielle MMM empêche son parti de faire son travail d’opposition à l’Assemblée Nationale. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire samedi dernier au Sun Trust Building, Pravind Jugnauth a également présenté six nouveaux adhérents au MSM.

« Je serai le premier content si jamais une alliance PTr/MMM se concrétisait », a affirmé le leader de l’Union Nationale, lors de la réunion du comité central de ce parti samedi. Ashok Jugnauth a également commenté le cas des patients ayant perdu l’usage d’un œil après une injection d’Avastin, et a dit attendre les conclusions du Dr Isabelle le mois prochain.

Et si c’était tout le pays qui était passé en mode on and off? C’est une question qui mérite d’être posée au vu le rythme auquel l’Assemblée nationale se réunit. Un bref rappel de ce qui s’est passé depuis le début de l’année suffira pour établir que tel est effectivement le cas. C’est le 25 mars que les travaux ont démarré, une séance normale qui a été suivie de trois autres les 1, 8 et 15 avril, jour de l’ajournement des travaux pour cause, selon le Premier ministre, de concentration prioritaire sur la réforme électorale. Coup de théâtre, pourtant, le 12 mai avec le prorogation de l’Assemblée nationale toujours avec pour motif que l’urgence est la réforme électorale. Rappel du Parlement le 4 juillet pour examiner ce qui finalement ne sera qu’un mini-amendement qui vise à permettre aux candidats de se présenter à une élection générale sans être obligés de déclarer leur communauté. Les débats durent plus longtemps que prévu et au terme de deux séances, les 7 et 11 juillet, le texte est finalement adopté. Le Parlement est ensuite ajourné au 22 juillet pour repartir pour de longues vacances qui sont supposées prendre fin le 7 octobre prochain à un mois de la présentation du budget 2015. Résultat des courses, thème décidément d’actualité, c’est qu’il n’y a eu que huit séances depuis le début de l’année dont cinq seulement où il y a eu un Question Time permettant aux députés de poser des questions sur des sujets d’actualité.

Le chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues et leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), Serge Clair, qui a dû prendre du repos sur ordre des médecins du Queen Elizabeth Hospital II, a repris ses fonctions jeudi. Dès vendredi, il a présidé la réunion hebdomadaire de l’Executive Council du gouvernement régional et hier matin, il a animé un point de presse pour remercier toux ceux qui lui ont présenté des vœux de prompts rétablissements, plus particulièrement le ministre de la Pêche, Nicolas Von Mally, et l’exécutif du Mouvement Rodriguais pour les messages et le bouquet.

L’accaparement des plages par les activistes rouges continuent allègrement et ce avec le silence des autorités, et pour cause. C’est une nouvelle fois, l’hôtel Tarisa Resorts de Leckram Nundlall, un proche du Premier ministre, qui poursuit l’objectif de transformer son hôtel de «l’autre côté de la route» en un établissement «pied dans l’eau» sur une plage publique. Cette semaine, l’ancienne route côtière B38, goudronnée devant l’établissement – qui a été interdite d’accès au public depuis mars 2013 suivant sa déviation juste devant Tarisa Resorts sur une longueur de 250 mètres – a été supprimé pour de bon.

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth a affirmé que la Commission d’enquête instituée pour remettre sur les rails le club bicentenaire qu’est le Mauritius Turf Club (MTC), sous l’égide du bureau du Premier ministre, ne servira à rien. “Ce n’est qu’un eye wash”, a-t-il dit lors de sa conférence de presse hebdomadaire, hier, à Port-Louis. L’occasion pour le MSM de revenir à la charge contre le rapprochement du Premier ministre, Navin Ramgoolam, et du leader de l’Opposition, Paul Bérenger.

“Le projet CT Power sera une catastrophe pour Maurice.” C’est ce qu’a déclaré Nizaar Dowlut, président de l’aile jeune du PMSD, lors d’un point de presse hier matin au siège du parti au Astor Court à Port-Louis.

Le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Cehl Meah, a estimé, hier, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, que la population mauricienne mérite mieux en politique. Il n’arrive pas, a-t-il dit, à distinguer qui de Navin Ramgoolam ou de Paul Bérenger est le Premier ministre et qui est le leader de l’opposition du pays.

“Le scandale au Champ de Mars a duré trop longtemps. C’est un mal nécessaire. Il le fallait et le Premier ministre a été très bien avisé en décidant de nommer une commission d’enquête sur le Mauritius Turf Club”. Ce sont en ces termes que le président du PTr, Patrick Assirvaden, a salué les réponses du chef du gouvernement à l’Assemblée nationale mardi dernier. Lors de la conférence de presse des rouges hier qu’il animait conjointement avec le directeur de communication du parti Abdullah Hossen, Patrick Assirvaden, estimant que la commission d’enquête instituée viendra mettre de l’ordre dans l’industrie des courses qui brasse Rs 5,5 milliards annuellement, a souhaité la mise sur pied au plus vite d’une Turf Authoritypour veiller au bon fonctionnement du monde hippique.

“   Il n’y a à ce jour aucune alliance PTr-MMM mais la reprise des koz-kozé entre nos deux partis a permis d’accomplir plusieurs pas positifs” : propos de Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM. Le leader des mauves persiste par ailleurs à souhaiter de nouvelles élections générales “dans un délai raisonnable, avant la fin de l’année”. Ce qui, trouve-t-il, est “d’autant plus souhaitable pour la relance de l’économie”.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui étaient les invités hier soir de la Mauritius Tamil Temples Federation lors d’une réception en marge de la conférence internationale sur la diaspora tamoule, ont adopté la même attitude par rapport à la réforme électorale, le dossier de CT Power et le Sri Lanka.

Deux épisodes ne sont pas passés inaperçus au sein de l’hémicycle lors de la séance parlementaire, les travaux ayant été ajournés au 7 octobre. Deux ministres, en l'occurrence le vice-Premier ministre et ministre des Utilités publiques Rashid Beebeejaun et son collègue des Administrations régionales Hervé Aimée, se retrouvent en effet au centre de ces affaires, ce dernier ministre ayant eu un long entretien avec le Premier ministre, Navin Ramgoolam, au sein de l’hémicycle alors que les travaux parlementaires avaient déjà été bouclés.

La composition du nouveau board de la Local Government Service Commission (LGSC) a été rendue public hier. L’ancienne maire MMM Leela Devi Aleear conserve son siège de présidente tandis que les membres ont été remplacés. Du côté de la Public Service Commission (PSC) et de la Disciplined Forces Service Commission (DFSC), aucune nomination officielle n’a encore été faite. Il nous revient toutefois que les huit commissaires, l’Acting Chairman et le Deputy Chairman de ces instances ont reçu leurs lettres de remerciement vendredi dernier.

La MCIA Act a été amendée hier afin, entre autres, de rationaliser la crop year dans l’industrie sucrière. Le ministre de l’Agro-industrie qui a présenté le texte de loi a dit sa fierté d’avoir réussi à fusionner six institutions de l’industrie sucrière en deux ans.

Intervenant hier en début de soirée à Camp-Carol, Grand-Baie, lors d’un congrès du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Sir Anerood Jugnauth a laissé entendre que son parti fera partie d’une alliance des partis de l’opposition se trouvant hors de l’Assemblée Nationale et que cette alliance défendra un programme électoral commun. Il a dit sa conviction en un 60-0 en sa faveur. Pravind Jugnauth a pour sa part exprimé sa « frustration » de n’avoir pas eu l’occasion, hier à l’Assemblée Nationale, de poser des questions supplémentaires sur le projet de métro léger.

Le projet de loi visant la création d'un Conseil des arpenteurs a été voté hier soir sur un ton consensuel.  Les quatre intervenants, des deux côtés de la Chambre, ont été unanimes à dire qu'il était temps de réguler la profession dans l'intérêt du public et de redonner ainsi au métier d'arpenteur ses « lettres de noblesse ». 

Les travaux parlementaires ont été ajournés au mardi 7 octobre. L’annonce a été faite hier soir par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, après l’adoption du Mauritius Cane Industry Authority (Amendment) Bill présenté par l’Attorney General et ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo, vers 21h45.

La politique étrangère et en particulier les sommets auxquels participera le chef du gouvernement ont fait l’objet d’un tête-à-tête entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger à la mi-journée à Clarisse House.

POLITIQUE: L'Assemblée nationale ajournée au 7 octobre
 
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a ajourné, ce soir, les travaux de l'Assemblée nationale au 7 octobre pour les vacances d'hiver. Pour le Question Time du jour, un retour après trois mois, trois ministres se sont retrouvés sur des charbons ardents, soit Tassarajen Chedumbrum-Pillay, Rajesh Jeetah et Hervé Aimée.

Les trois sommets auxquels Maurice participera durant les prochaines semaines feront l’objet d’une rencontre officielle entre le Premier ministre, Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, à Clarisse House à la mi-journée demain. Les deux dirigeants politiques doivent s’adresser auparavant aux invités à la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale sur la diaspora tamoule au Mahatma Gandhi Institute.

La diffusion en direct des travaux parlementaires par la MBC lors des récents débats sur le mini-amendement a été critiquée par le leader de l’opposition, Paul Bérenger. C’était aujourd’hui lors de la tranche des questions adressées au Premier ministre. Le leader des mauves devait parler de « manipulation infecte » par le directeur général de la station de télévision nationale, avant de faire remarquer, non sans humour, au Premier ministre : « When koz koze is on, my moustache appears on tv ! ».