Politique

Le discours-programme reflète l’effort que le gouvernement veut déployer pour réconcilier le développement économique et le social, relève le directeur du Joint Economic Council, Raj Makoond. « C’est très important du point de vue du développement global », a-t-il observé.

« Le programme gouvernemental couvre beaucoup de secteurs d’activités. Il est très ambitieux et la Mauritius Employers Federation apportera tout son appui à sa réalisation », a déclaré Vincent d’Arifat, président de l’association patronale.

  • Durant 70 minutes, le Président de la République a défini la vision  d’« Innovative Socialism » du nouveau gouvernement de l’Alliance Lepep pour les cinq prochaines années
  • « Le gouvernement compte sur la jeunesse et les PME pour réaliser le second miracle socio-économique de Maurice »
  • L’emploi, une priorité avec un objectif déclaré de création  de 15 000 emplois par an pour les cinq ans à venir Lutte contre la fraude et le gaspillage : « Ministers and Accounting  officers will be held accountable for misuse of public funds »
  • La réforme électorale avec une dose de proportionnelle et la tenue de référendums sur des sujets d’importance nationale  également à l’ordre du jour
  • Confirmation du droit des membres de la force policière  de se regrouper dans un syndicat

Pendant 70 minutes et devant un parterre représentant tous les aspects de la vie à Maurice, que ce soit du monde politique à l’économique et le social, le président de la république, Kailash Purryag, a défini la vision d’« Innovative Socialism » prônée par le gouvernement de l’Alliance Lepep, mené par sir Anerood Jugnauth, pour les prochaines années. C’était lors de la lecture du programme du gouvernement 2015-2020 au Sir Harilall Vaghjee Memorial Hall à la mi-journée. Il a mis l’accent sur le fait que l’objectif consiste à réaliser un second miracle socio-économique en misant sur le génie du Mauricien. Dans cette perspective, en conclusion à la lecture du discours programme le président de la république a fait état de la nécessité d’un véritable appel à l’unité de la nation mauricienne derrière le gouvernement de sir Anerood Jugnauth pour réaliser les ambitions définies dans le discours programme, allant de faire de Maurice une véritable référence économique dans cette région de l’Afrique ou encore le « Virtual Office of Africa » dans le domaine de la technologie informatique et des communications.

Le Central CID est sur le point d’initier une quatrième série d’enquêtes depuis l’avènement du gouvernement de l’Alliance Lepep. Ainsi, après l’épisode de l’enregistrement du micro caché en la résidence de sir Anerood Jugnauth, la réouverture de l’enquête sur l’agression alléguée au campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 et le suicide présumé d’Anand Kumar Ramdony en cellule au poste de police de Rivière-du-Rempart le 30 juillet 2011, dossiers toujours en suspens, les hommes de l’assistant commissaire de police Heman Jangi s’apprêtent à instruire des affaires encore plus complexes, en l’occurrence la dilapidation du patrimoine foncier des State Lands par une « clique proche de Navin Ramgoolam ». Les premières indications sont que dans une douzaine de cas répertoriés les spéculations foncières ont rapporté entre Rs 5 millions et Rs 336 millions aux bénéficiaires et démarcheurs politiques. En marge de cette nouvelle série de dénonciations, une institution financière s’est mise en situation délicate dans une transaction foncière conclue le 6 août dernier pour un montant de Rs 179 millions avec une importante personnalité de l’ancien gouvernement travailliste impliquée.

Le Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme a affirmé sa volonté de rehausser le niveau de l’industrie du tourisme mauricien, samedi dernier. Autour du thème « Quand le tourisme va tout va bien », Xavier-Luc Duval entend mobiliser tous les ministères concernés, toutes les parties prenantes et la population en général en vue de redonner ses lettres de noblesse à cette industrie.

La Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, a supervisé en fin de matinée les derniers préparatifs à la Place d’Armes en vue de l’ouverture officielle des travaux de l’Assemblée nationale de demain. Cet événement sera marqué par la traditionnelle parade de membres de la Special Mobile Force pour accueillir le Président de la République, Kailash Purryag, qui devra, en principe, donner lecture du programme gouvernemental 2015/2020 de l’Alliance Lepep au Sir Harilal Vaghjee Memorial Hall.

Intervenant ce matin à la Customs House, à Mer Rouge, lors d’une cérémonie marquant la Journée internationale de la Douane 2015, le ministre des Finances et du Développement économique, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a donné un aperçu de son  Budget 2015. Port-Louis serait transformée en un bunkering-hub de 2 km et Highlands deviendrait le centre administratif du pays, dit-il, en faisant également mention d’un système fiscal « équitable ».

Le procès que la Commission indépendante anticorruption (ICAC) intente à Pravind Jugnauth en sa capacité d’ancien ministre des Finances pour conflit d’intérêts dans l’achat de la clinique MedPoint a repris cette semaine en Cour intermédiaire. Ainsi, Pravind Jugnauth, ministre des Technologies, des Communications et de l’Innovation dans le présent gouvernement, a passé les journées de mardi et jeudi derniers au banc des accusés.

En dépit de la mise en demeure que lui a servie le ministère des Terres et du Logement le 24 décembre dernier, le sommant d’évacuer la place au plus tard hier, le Pandit Sungkur n’a pas décampé de la plage de Trou-aux-Biches. Le restaurant Rittum Coffee, qui a subi des travaux de démolition, en partie, en début de la semaine dernière et ne disposant plus de terrasse couverte, a opéré normalement hier, même si la pluie a joué aux trouble fêtes. Le Pandit Sungkur que Week-End a rencontré est catégorique : “Il n’y a aucune raison pour laquelle le Rittum Coffee devrait fermer. Nous nous sommes conformés à l’ordre de la Cour. Nous disposons de tous nos papiers en règle. Pas question d’évacuer.” C’est dans cette optique que le Pandit Sungkur a, à son tour, servi une mise en demeure à l’État, indiquant que s’étant conformé à la loi, il ne se voit dans aucune obligation légale d’évacuer les lieux, sauf sur ordre de la Cour suprême. Des poursuites contre l’État sont de ce fait à l’étude.

Le PMSD tiendra son congrès annuel le dimanche 19 avril prochain au cours duquel ce parti procédera au renouvellement de ses instances. Lors d’une conférence de presse hier, le leader des bleus et Premier ministre-adjoint et ministre du Tourisme a laissé comprendre que le PMSD entend mieux occuper le terrain. C’est ainsi que ce parti mettra sur pied des comités régionaux et des cellules de base dans l’ensemble des 21 circonscriptions du pays.

Après sa défaite lors des dernières élections, le débat pour que le PTr revoie sa structure et son fonctionnement est plus que jamais d’actualité. Le point focal des changements éventuels à venir est son leadership qui était jusqu’ici incontesté. Mais puisque d’aucuns imputent la raclée aux élections directement à Navin Ramgoolam, le positionnement pour  une éventuelle relève est en mouvement d’autant que l’actualité policière et en particulier l’affaire Roches-Noires est susceptible de toucher au cœur le leader actuel du parti. Yatin Varma, par voie épistolaire, et Arvin Boolell par celles des ondes, ne cachent pas la nécessité d’une refonte des structures du parti et le second nommé se déclare même  aspirant légitime au poste de leader du parti. Il y en a d’autres qui se font discrets et qui attendent le moment propice pour se déclarer.

Ce ne sera qu’une reprise protocolaire . La séance de mardi prochain à l’Assemblée nationale à un agenda qui  se résume en deux items, la prestation de serment du premier député de Port-Louis Est/Port-Louis Maritime et leader du groupe travailliste au sein de l’hémicycle, Shakeel Mohamed, qui sera suivie juste après de la lecture par le président de la République Kailash Purryag du Discours-Programme 2015-2020 de l’alliance MSM-PMSD-ML.

Avec lui, on n’est jamais à l’abri d’un coup de gueule ou d’une action d’éclat. Lui, c’est Hervé Aimée, le trublion du N°14, cet ancien chauffeur du taxi 240 ZA 84 qui opérait à l’hôtel La Pirogue et qui cumulait aussi des emplois de responsable de compagnie de location de voitures et qui plantait aussi des légumes durant son temps libre. Sa carrière de député, il l’a passée surtout sous les couleurs du PTr, qu’il a représenté durant trois mandats. Privé d’investiture aux dernières élections générales, il a, cette semaine, rejoint les rangs du PMSD et s’est soudain souvenu qu’avant de se trouver des affinités avec les rouges, il avait été un fervent partisan de sir Gaëtan Duval.

Un peu plus d’un mois après les élections générales du 10 décembre dernier, deux anciens ministres, sous le régime de Navin Ramgoolam, ont été entendus Under Warning au poste de police de Trou-aux-Biches cette semaine suite à des plaintes logées contre eux. En effet, l’ex- Attorney General, Satish Faugoo, et l’ex-ministre de la Santé, Lormus Bundhoo, sont accusés d’avoir participé à un défilé illégal à la veille du scrutin et d’avoir insulté copieusement un haut gradé de la police à cette même occasion. Des consultations devront incessamment être engagées entre les responsables de l’enquête et l’Office of the Director of Public Prosecutions en vue d’entériner la décision ou non d’inculper provisoirement ces deux membres du Parti travailliste.

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a reçu les félicitations de son homologue libanais Tammam Salaam pour son succès lors des élections générales du 10 décembre et sur l’installation de son nouveau gouvernement. C’est par le biais du consul honoraire de Maurice au Liban que Tammam Salaam, qui est aussi le président du Conseil des ministres, a envoyé sa lettre de félicitations. En effet, Salem Beydoun a remis, durant la semaine écoulée (voir photo), la lettre de son homologue libanais au PMO. Outre les félicitations, Tammam Salaam a également souhaité, dans sa lettre, un renforcement des liens diplomatiques, économiques, culturels, touristiques, entre autres, entre Maurice et le monde arabe en particulier avec le Liban.

Après la scène apocalyptique de la Phase I de la Ring Road à Pailles en mars 2014 et maintenant les fissures notées dans les cinq couloirs du tronçon Ripailles-Valton de l’autoroute M3 Terre Rouge-Verdun à hauteur de Boulingrin, la fiabilité du réseau routier à Maurice est fortement remise en question. Cette autoroute, qui faisait jusque-là la fierté des réalisations de l’ancien régime, est partiellement fermée à la circulation après l’apparition des fissures qui se sont transformées en crevasses comme nous montre la photo prise samedi après-midi sur les lieux. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, lors d’un point de presse en fin de semaine au siège de son ministère.

Harold Lui Man Hin, de la compagnie Edendale à Maurice, a été nommé membre honoraire de l’Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande par la Reine Elizabeth II.

Avec le rappel de tous les ambassadeurs et diplomates, nominés politiques de l’ancien gouvernement, effectif à partir de la fin de la semaine écoulée, la liste des ambassadeurs probables est actuellement en voie d’être mise au point au ministère des Affaires étrangères. Des noms ont été proposés et les aspirants-diplomates sont actuellement en attente de la confirmation des nominations. Toutefois, avant toute annonce officielle, l’agrément formel des pays concernés doit être obtenu. Affaire à suivre dans les jours à venir…

Le ministère des Terres et du Logement compte reprendre 1 150 arpents alloués à bail à plusieurs personnes. Les dossiers sont actuellement étudiés par le State Law Office (SLO). Le ministère scrute de près le cas des 70 personnes ayant bénéficié de terrains pour des développements divers afin de savoir si les procédures ont été respectées. Là où il y a eu des abus, les dossiers seront référés à la police pour enquête. Déjà, des démarches ont été entreprises en vue de reprendre 30 arpents à Palmar, alloués au tandem Soornack-Gooljaury.

L’aile pro-résiliation du contrat jackpot de plus de Rs 10 milliards de Betamax pour le fret pétrolier a remporté une manche cruciale en cette fin de semaine. La réunion du conseil des ministres de ce matin, avec la présentation d’un Position Paper sur l’état des négociations avec la direction générale de Betamax et un prochain rendez-vous entre les deux parties, est suivie avec un intérêt redoublé portant sur une éventuelle rupture de contrat signé en une seule journée un 27 novembre 2009 sur des instructions émanant du gouvernement de Navin Ramgoolam. La possibilité que le Central CID soit appelé à initier une enquête au pénal sur la signature et les conditions du contrat avec Betamax n’est pas à écarter sur la base des pressions exercées par des membres du gouvernement.

Le leader du Muvman Liberater (ML), Ivan Collendavelloo, maintient la pression sur l’actuel Président de la République en affirmant que s’il était à sa place, il aurait depuis longtemps démissionné. « Je ne demande pas le départ de Kailash Purryag, qui est un ami, mais si j’étais à sa place, je serais parti depuis longtemps », a-t-il déclaré hier à Port-Louis, en réponse à une question de la presse suite à la première réunion du comité exécutif du ML pour 2015.

L’ancien ministre des Administrations régionales Hervé Aimée, qui était en conflit avec le PTr avant les dernières élections, vient de rejoindre le PMSD.

Face à la prolifération des maison de jeux dans le pays ayant eu pour conséquence une nation zougader, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a garanti qu'il s'attellerait changer cela dans le prochain budget prévu au mois de mars. Il a promis de "met lord" et de faire "enn gran nettoyaz". Par ailleurs, il a aussi expliqué la raison pour laquelle le prix de l'essence et du diesel restera inchangé. C'était lors d'une conférence de presse, hier matin, à l'hôtel du gouvernement. Laquelle a été coanimée avec le ministre du Commerce, Ashit Gungah.

La nomination d’Arnaud Martin aux fonctions de président de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) a été entérinée hier par le conseil des ministres. Par la même occasion, Robert Desvaux a été nommé à la présidence de la Tourism Authority. De son côté Roshan Seetohum a été nommé à la présidence d’Airports of Mauritius Ltd.