Politique

La composition du nouveau board de la Local Government Service Commission (LGSC) a été rendue public hier. L’ancienne maire MMM Leela Devi Aleear conserve son siège de présidente tandis que les membres ont été remplacés. Du côté de la Public Service Commission (PSC) et de la Disciplined Forces Service Commission (DFSC), aucune nomination officielle n’a encore été faite. Il nous revient toutefois que les huit commissaires, l’Acting Chairman et le Deputy Chairman de ces instances ont reçu leurs lettres de remerciement vendredi dernier.

La MCIA Act a été amendée hier afin, entre autres, de rationaliser la crop year dans l’industrie sucrière. Le ministre de l’Agro-industrie qui a présenté le texte de loi a dit sa fierté d’avoir réussi à fusionner six institutions de l’industrie sucrière en deux ans.

Intervenant hier en début de soirée à Camp-Carol, Grand-Baie, lors d’un congrès du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Sir Anerood Jugnauth a laissé entendre que son parti fera partie d’une alliance des partis de l’opposition se trouvant hors de l’Assemblée Nationale et que cette alliance défendra un programme électoral commun. Il a dit sa conviction en un 60-0 en sa faveur. Pravind Jugnauth a pour sa part exprimé sa « frustration » de n’avoir pas eu l’occasion, hier à l’Assemblée Nationale, de poser des questions supplémentaires sur le projet de métro léger.

Le projet de loi visant la création d'un Conseil des arpenteurs a été voté hier soir sur un ton consensuel.  Les quatre intervenants, des deux côtés de la Chambre, ont été unanimes à dire qu'il était temps de réguler la profession dans l'intérêt du public et de redonner ainsi au métier d'arpenteur ses « lettres de noblesse ». 

Les travaux parlementaires ont été ajournés au mardi 7 octobre. L’annonce a été faite hier soir par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, après l’adoption du Mauritius Cane Industry Authority (Amendment) Bill présenté par l’Attorney General et ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo, vers 21h45.

La politique étrangère et en particulier les sommets auxquels participera le chef du gouvernement ont fait l’objet d’un tête-à-tête entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger à la mi-journée à Clarisse House.

POLITIQUE: L'Assemblée nationale ajournée au 7 octobre
 
Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a ajourné, ce soir, les travaux de l'Assemblée nationale au 7 octobre pour les vacances d'hiver. Pour le Question Time du jour, un retour après trois mois, trois ministres se sont retrouvés sur des charbons ardents, soit Tassarajen Chedumbrum-Pillay, Rajesh Jeetah et Hervé Aimée.

Les trois sommets auxquels Maurice participera durant les prochaines semaines feront l’objet d’une rencontre officielle entre le Premier ministre, Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, à Clarisse House à la mi-journée demain. Les deux dirigeants politiques doivent s’adresser auparavant aux invités à la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale sur la diaspora tamoule au Mahatma Gandhi Institute.

La diffusion en direct des travaux parlementaires par la MBC lors des récents débats sur le mini-amendement a été critiquée par le leader de l’opposition, Paul Bérenger. C’était aujourd’hui lors de la tranche des questions adressées au Premier ministre. Le leader des mauves devait parler de « manipulation infecte » par le directeur général de la station de télévision nationale, avant de faire remarquer, non sans humour, au Premier ministre : « When koz koze is on, my moustache appears on tv ! ».

Le Premier ministre a annoncé la mise sur pied pour la première fois d'une commission d'enquête — sachons que trois comités d'enquête avaient déjà été institués dans le passé — suite aux récentes allégations concernant les courses hippiques à Maurice. C'était ce matin lors du Prime Minister’s Question Time en réponse à la question de Nita Deerpalsing qui demandait à Navin Ramgoolam s'il comptait mettre en place ladite commission après les récentes allégations autour de l'organisation des courses à Maurice.

Le PMSD est interpellé par le rapport de l’Equal Opportunities Commission (EOC), dans lequel l’opinion politique et l’appartenance ethnique occupent le haut du tableau des plaintes. Ce constat, précise Aurore Perraud, vient donner raison au parti qui avait dénoncé le recrutement dans la fonction publique. « C’est une gifle magistrale à nos détracteurs. Le rapport de l’EOC nous donne raison à 100 %. » Le PMSD soutient la demande de l’EOC pour des amendements à la Constitution, lui donnant ainsi la possibilité d’enquêter sur la fonction publique. Par ailleurs, le parti compte envoyer une lettre à l’ambassade des États-Unis pour réclamer l’arrêt des massacres dans la Bande de Gaza.

Les travaux de l’Assemblée nationale en fin de matinée ont démarré avec un bon quart d’heure de retard, poussant le leader de l’opposition, Paul Bérenger, de bonne humeur, à piquer le Chief Whip, Rihun Hawoldar et le leader of the House, Navin Ramgoolam. Privilégiant un vocabulaire hippique, il a trouvé que « bizin kravas bann souval-la » alors qu’à l’arrivée du Premier ministre au sein de l’hémicycle, il a trouvé simplement trouvé que « bannla pe dir souval inn tass dan padok ». D’autre part, les relations entre le MMM et le MSM dans les rangs de l’opposition sont toujours glaciales, avec aucun signe de détente entre les leaders respectifs du MMM et du MSM, Paul Bérenger et Pravind Jugnauth.

Les élections ne sont pas derrière la porte, a indiqué  samedi le Premier ministre, Navin Ramgoolam, dans son discours prononcé au Gymkhana, à Vacoas, à l'occasion de la “passing out parade” en honneur des 977 nouvelles recrues des services de police. Le Premier ministre est revenu sur la responsabilité des policiers, qui ont choisi un métier noble, celui de servir le public. Il a également annoncé que le prochain budget fera provision d'une “Police Academy”.

Le retour du Question Time, dont la dernière séance remonte au mardi 15 avril, devrait être marqué par un véritable barrage d’interpellations et d’interventions parlementaires, que ce soit des rangs du gouvernement comme de l’opposition, contre le Mauritius Turf Club (MTC). Les autres sujets d’intérêt national, comme le projet de métro léger – avec des investissements de Rs 22 milliards –, la contestation des empreintes digitales pour la New Biometric National Identity Card ou encore la décision d’Air Mauritius d’investir quelque Rs 70 milliards dans des A350-900 pourraient être relégués au second plan avec la situation explosive qui s’est développée au niveau du MTC, du fait de la tension prévalant lors de la journée des courses de samedi. Quelque 55 interpellations parlementaires sont à l’ordre du jour pour cette séance. D’autre part, tout semble indiquer que les travaux de l’Assemblée nationale pourraient être ajournés à la mi-septembre après la séance de demain. Cet ajournement devrait s’apparenter à des vacances d’hiver pour les parlementaires.

Abordant, une fois encore, hier, le dossier énergétique, Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM, a soutenu que si le projet CT Power ne s’est pas matérialisé, à ce jour, c’est dû au fait que le promoteur ne s’est toujours pas conformé à l’une des conditions rattachées à sa demande d’opérer qui est celle de fournir au ministère des Finances, “de manière acceptable et transparente”, les preuves de sa viabilité financière pour mener le projet jusqu’à son terme. “La balle est dans le camp des Finances”, estime, ainsi, Paul Bérenger.

Le leader du MMM et de l’opposition, Paul Bérenger, est, selon Pravind Jugnauth, pressé de voir la tenue des élections générales. Il montrerait même des signes d’empressement. Le leader du MSM, qui animait la conférence hebdomadaire de son parti hier matin au Sun Trust Building, est revenu sur des détails qui indiqueraient, selon lui, que, pour Paul Bérenger, les élections seraient une affaire de quelques semaines.

La mauvaise passe du PMSD continue. Le parti perd un nouveau membre. Et cette fois, ce n’est pas n'importe qui! C’est un Duval qui s’en va… Richard Duval, le frère du leader des bleus – qui avait, pourtant, emboîté le pas à Xavier Duval lorsque ce dernier claqua la porte du gouvernement –, a soumis sa démission, cette semaine, de toutes les instances du parti. Si, à ce stade, il dit réfléchir sur son avenir politique, des informations circulent à l’effet que l’ancien chef de file du PMSD dans la circonscription No 17 a été approché par le PTr et qu’une nomination est à la clé de ce départ de la basse-cour bleue.

  • Le PM au sujet d’élections générales anticipées : « Zot anvi galouper, beh galouper. Se tou ki mo pe dir »
  • Ajournement probable de l’Assemblée nationale à la mi-septembre, soit au retour du Leader of the House du sommet des Petits Etats          Insulaires aux îles Samoa
  • D’ici la mi-août, Ramgoolam annonce sa participation à la réunion de  la COI (Comores), à la grand-messe US/Afrique (Washington) et au sommet des chefs d’Etat de la SADC (Zimbabwe)

Le calendrier chargé de missions officielles du Premier ministre, Navin Ramgoolam, a pour effet immédiat de brouiller superficiellement les cartes sur le plan politique et surtout dans la perspective d’éventuelles élections générales anticipées avant la présentation du budget 2015 en novembre prochain. D’ailleurs, depuis ces derniers jours et à chaque contact avec la presse, il se fait un devoir de souligner que les élections générales ne sont pas pour demain car le mandat du présent gouvernement avec une majorité d’une voix n’expire qu’en 2015. Il l’a encore répété à deux reprises, hier matin, sur le terrain du Gymkhana, lors de la Passing Out Parade de 997 nouvelles recrues de la force policière. Sur le plan international, le chef du gouvernement a pris à contrepied le président des Etats-Unis, Barack Obama, au sujet des cas d’agression d’Israël contre la Palestine en affirmant être en parfait accord avec un boycott.

Air de campagne électorale hier soir à Cité Briquetterie du fait d'une réunion nocturne du MSM en présence de son leader, Pravind Jugnauth, et de l'ancien Président de la République Sir Anerood Jugnauth.

  • Les crimes en série, les scandales à répétition au Champ-de-Mars, les injections nocives pour la vue, la TEC, la nouvelle carte d’identité, le Bagatelle Dam au menu des interpellations
  • Pas de participation du PMSD qui dit observer une certaine réserve, mais tel n’est pas le cas pour Stéphanie Anquetil qui vise Xavier Duval avec sa question sur le Youth Empowerment Programme

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, qui était l'invité jeudi de Think Mauritius au Gymkhana Club, a souligné que la possibilité pour un candidat aux élections législatives de ne pas avoir à décliner sa communauté est une « avancée fondamentale » pour le pays et pour la démocratie.

Le MMSD a fait part hier après-midi de sa prise de position sur l'actualité politique, tout en présentant une partie de son programme en vue d’une meilleure démocratie participative. « Nou pann rant dan tou deba », a affirmé Eric Guimbeau, ne voulant pas s'attarder sur les « drames politiques » au sein du gouvernement.

L’Equal Opportunities Commission (EOC) a rendu public son rapport 2014 ce matin. En deux années d’existence, la commission a enregistré 1 058 plaintes dont 50 à Rodrigues, la majorité dans la catégorie des « multiple grounds ». L’opinion politique et l’origine ethnique suivent juste après. Mais au-delà d’une simple analyse des cas, le président de la commission, Brian Glover, a fait un plaidoyer pour repenser l’équité.

Ensam est un nouveau parti politique qui vient d’être créé avec à la tête une femme Roshni Mooneeram. Les dirigeants du pays ne répondent plus à l’appel et il est grand temps que chacun prenne son destin en main, dit-elle.