Politique

Nita Jaddoo sera la candidate du MMM à l’élection partielle prévue dans la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18), a annoncé hier le leader du MMM, Paul Bérenger, à l’issue de la réunion du bureau politique de son parti hier après-midi.

Les États-Unis célèbrent aujourd’hui l’Independence Day, qui commémore la déclaration de l’indépendance de l’Amérique vis-à-vis de la Grande-Bretagne, le 4 juillet 1776.

Le candidat du MMM à l’élection partielle prévue dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes pourrait être annoncé cet après-midi à l’issue de la réunion du bureau politique de ce parti, a fait comprendre Paul Bérenger samedi lors d’une conférence de presse.

La suppléance au poste de Premier ministre d’Ivan Collendavelloo démarre sur des chapeaux de roue. En effet, dès hier matin, il a dû intervenir auprès de la police pour demander que toutes affiches contre le PMSD dans l’affaire entre le Qatar et l’Arabie saoudite soient enlevées. Cette affaire représente un embarras pour le gouvernement car le nom d’un conseiller municipal des Plaines-Wilhems est cité en première ligne. Il aurait payé des travailleurs étrangers pour aller placarder ces affiches en vue de gêner le PMSD et le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui avait soulevé cette question à l’Assemblée nationale par voie de Private Notice Question.

Le CCID et d'autres unités de la police ont débarqué au domicile d'un conseiller municipal du MSM du Ward 2 à Quatre-Bornes peu avant midi ce lundi à la suite d'une plainte logée au Casernes centrales par Mahmade Khodabaccus, secrétaire général du PMSD, concernant des affiches illégales placardées dans certains endroits spécifiques de l'île. Ces affiches, avec des inscriptions “nou pas le l'Arabie Saoudite”, et portant l'emblème du PMSD, ne seraient pas l'œuvre de ce parti, avance le plaignant, « comme ont voulu faire croire certains individus mal intentionnés ». D'ailleurs, le nom de l'imprimeur ne figure pas sur ces affiches.

Lors d’un point de presse samedi, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Sécurité sociale Etienne Sinatambou a parlé « d’un moment grave qui doit être dénoncé », soutenant ainsi que « nou trouv nou dan lobligasion reklam demision Paul Bérenger ».

Le vote du 22 juin aux Nations unies en faveur de la résolution de Maurice pour une Advisory Opinion de la Cour internationale de Justice sur les Chagos a constitué un des arguments de taille dans l’appel contre le Marine Protected Area de l’archipel. Cette affaire logée par le Groupement des réfugiés des Chagos contre le Secretary of State for Foreign and Commonwealth Affairs a été plaidée devant un Bench de sept juges de la Cour suprême de Londres au cours de la semaine écoulée.

Dix jours après la démission du leader du Reform Party, Roshi Bhadain de l’Assemblée nationale, aucun move n’a été noté du côté de l’Hôtel du gouvernement. Dans l’entourage du Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, l’on fait comprendre que les premières initiatives sur le plan du calendrier pour la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18) ne seront révélées qu’à son retour du sommet de l’Union Africaine, le prochain week-end.

L’imam Reza Damaree et M. Dawood Beg, président des mosquées du Sud du pays, qui affirment parler au nom d’un mouvement dénommé « Regroupement de la communauté musulmane » ont fait une sortie, hier matin, pour condamner ce qu’ils considèrent comme des « propos inquiétants tenus à l’Assemblée nationale à l’encontre de l’Arabie Saoudite ». Manifestement pro-gouvernement, ils ont ciblé en particulier le leader de l’opposition et du PMSD, Xavier-Luc Duval, et le leader du MMM, Paul Bérenger, et disent « ne pas comprendre leur démarche » .

Un seul candidat pour les prochaines élections partielles de la circonscription no. 18. C’est ce que réitère le président du Mouvement Patriotique, Alan Ganoo qui animait la conférence de presse hebdomadaire du parti hier après-midi à son QG à Quatre-Bornes. «L’heure est à l’unité et à la synchronisation de toutes les énergies de l’opposition pour construire un front commun contre le gouvernement. Nous devons nous efforcer pour créer une plate-forme unie et mettre de côté notre ego”, dit-il, entouré des membres de son parti.

La séance de l’Assemblée nationale a été houleuse suite à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition vendredi après-midi. Maya Hanoomanjee a tour à tour expulsé les députés du MMM Rajesh Bhagwan et le Paul Bérenger. Les deux ont refusé de quitter l’hémicycle, ce qui a contraint la Speaker à suspendre la séance pour une dizaine de minutes. À la fin de la PNQ, le Leader of the House, Pravind Jugnauth, devait intervenir pour une exemption aux Standing Orders afin de permettre un éventuel night-sitting quand le député Rajesh Bhagwan, déjà très en verve lors de la PNQ, a attaqué vertement le Premier ministre le fustigeant sur les deux claques qu’il aurait reçues avec les affaires Medpoint et Gunness.

Le député et leader du MMM, Paul Bérenger, est actuellement dans la ligne de mire du gouvernement. Il ferait depuis plusieurs mois preuve de léthargie dans l’hémicycle, a estimé le tandem Lepep MSM-ML lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Le porte-parole du gouvernement et ministre de la Sécurité sociale, Etienne Sinatambou, n’a pas été tendre envers l’ex-leader de l’opposition. Et le walk-out de l’opposition à l’Assemblée nationale, vendredi dernier, lui a, dit-il, « donné raison » sur l’attitude désinvolte du député Bérenger.

Paul Bérenger, leader du MMM, critique « l’hypocrisie » du Premier ministre, Pravind Jugnauth, par rapport au combat contre le trafic de la drogue. Il considère sous ce rapport que le maintien de Me Raouf Gulbul à la tête de la Gambling Regulatory Authority (GRA) est « tout un symbole ». « Alors que Pravind Jugnauth prétend qu’il sera sans pitié contre les trafiquants, c’est lui qui fait pitié à voir à l’oeuvre », estime le leader des mauves.

Cette fois-ci a été la bonne. Avec le départ du Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour assister au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, le Deputy Prime Minister et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, assure la suppléance au poste de Premier ministre depuis hier soir.

Intervenant hier à l'Assemblée nationale à l'item “Statement by Ministers”, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, a informé la Chambre du vote de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la « request for an advisory opinion of the International Court of Justice on the legal consequences of the seperation of the Chagos Archipelago from Mauritius in 1965 ». Il a expliqué que Maurice « n'a pas d'objection » à ce que la base militaire de Diego Garcia continue d'opérer, du moment que la souveraineté de Maurice sur les Chagos soit reconnue.

Pour sa première en tant que Leader of the House suppléant, mardi prochain, Ivan Collendavelloo devra s’attaquer à un os politique dur pour l’ouverture du Prime Minister’s Question Time. Ainsi, la coïncidence politique a voulu que la première Parliamentary Question à l’agenda de mardi soit celle du chef de file du Labour, Shakeel Mohamed. Pour cette tranche du Question Time, 53 interpellations sont annexées à l’ordre du jour, dont les craintes d’Alan Ganoo quant à la saisie des avoirs publics dans le sillage de l’award arbitral de Rs 4,8 milliards en faveur du groupe Bhunjun dans l’affaire Betamax, la controverse du Petroleum and Port Jetty à Albion au nom de Rajesh Bhagwan et les charges  provisoires logées depuis décembre 2014 (Danielle Selvon).

  • Le député du MMM au Premier ministre, Pravind Jugnauth : 
« To inn gagn to de klak, MedPoint avek Gunness »
  •     Le leader du MMM, Paul Bérenger, et Rajesh Bhagwan, expulsés sur ordre 
de la Speaker, qui a suspendu la séance après la PNQ faute d’avoir 
perdu le contrôle au sein de l’hémicycle
  •     Le Budget 2017/18 adopté en troisième lecture en l’absence 
du bloc de l’opposition, qui a effectué un Walk-Out après les incidents post-PNQ
  •     Le leader de l’opposition, XLD, fait le procès du communiqué du VPM Soodhun sur le Qatar, avec la crainte de voir Maurice être impliquée dans une crise au Moyen-Orient

La reprise des travaux de l’Assemblée nationale, hier après-midi, après une coupure d’une dizaine de jours et en prélude aux prochaines vacances, a été marquée par de vives tensions au sein de l’hémicycle. Le ton des hostilités entre les deux blocs est monté crescendo avec la Private Notice Question du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, sur la controverse du communiqué au sujet de la « rupture annoncée » des relations avec le Qatar et acculant le vice-Premier ministre et ministre du Logement, Showkutally Soodhun, pour ce faux pas diplomatique mettant dans l’embarras le pays.

La plainte constitutionnelle logée en Cour suprême par Rezistans ek Alternativ concernant la déclaration de communauté des candidats aux élections générales a été appelée devant le Master and Registrar de la Cour suprême hier. Il en ressort que le procès sera entendu sur le fond en mai de l'année prochaine.

Toute indication sur le calendrier officiel de la campagne électorale pour la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (N°18) ne devrait intervenir qu’au retour de mission officielle du Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth.

C'est la conseillère MSM Soolekha Jepaul-Raddhoa qui a été élue hier après-midi maire de la Ville des Fleurs tandis que Pamela Ayacanoo, conseillère du Mouvman Liberater, a été reconduite à son poste d'adjointe au maire, qu'elle occupait depuis environ cinq mois. La construction d'un multicomplexe commercial à côté de la nouvelle foire rénovée sur le site de l'ancien bureau de poste est la priorité de la nouvelle maire.

Le PMSD a créé la surprise à la municipalité de Curepipe hier en faisant élire son conseiller Dany Chellen comme adjoint au maire à la place de Toorawtee Gokool, du Muvman Liberater. De son côté, Hans Marguerite a été élu à l’unanimité.

Ken  Fat Fong Suk Koon, du parti Mouvman Liberater, a été reconduit au poste de maire de Beau-Bassin/Rose-Hill pour la période 2017-2019 hier lors de la prestation de serment pour élire le nouveau maire, laquelle s'est déroulée à la salle des fêtes du Plaza. Il aura pour adjointe Elvanee Anamalay, du MSM, qui succède à Alain Cerveaux.

Farhad Dowlut a été élu maire de Vacoas-Phoenix à l’unanimité hier lors d’une séance spéciale du conseil. Il succède ainsi à Navin Ramsoondur et aura pour adjoint Ajay Nunkoo.

Le bureau politique du Labour, qui s'est réuni hier au Square Guy Rozemont, a tranché : le parti participera à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18). Et c'est Arvin Boolell qui portera les couleurs du parti. L'annonce a été faite par le leader des rouges, Navin Ramgoolam, qui a confié que si plusieurs candidats potentiels – dont des jeunes et des femmes – ont exprimé leur désir de se porter candidat, il avait personnellement proposé le nom d'Arvin Boolell.