Politique

Le leader du MMM, Paul Bérenger, attribue tous les problèmes associés au projet Metro Express, qu’il persiste à appeler « Tramway Express », au fait que « le gouvernement ne dispose pas de mandat pour la réalisation de ce projet ». Déplorant que la réalisation du projet ne soit pas effectuée dans le dialogue, il souligne que les parlementaires ainsi que les candidats du MMM « étaient présents » sur les lieux lors des incidents qui se sont produits à Barkly et à La Butte, avant de préciser que le MMM, qui « travaille en équipe », s’oppose « à une politisation à outrance » du « Tramway Express ».

Le couperet est tombé : le juge N.F. Oh San Bellepeau a rejeté jeudi dernier la demande logée par le Dr Aziz Foondun contre le Medical Council qui avait décidé de lui retirer son siège en tant que membre du board.

Mardi 12 septembre verra l’enclenchement du compte à rebours pour la livraison de la première étape du Metro Express avec les 19 trains CAF Urbos 100 d’Espagne circulant sur la ligne Rose-Hill/Port-Louis dans deux ans jour pour jour. Dans quatre ans, ce sera au tour des premiers passagers d’effectuer le trajet complet de 26 kilomètres avec les 19 stations entre Curepipe et Port-Louis.

Lors d’un court point de presse tenu hier après-midi au siège du Mouvement Patriotique (MP) à St-Jean Quatre-Bornes, Alan Ganoo a commenté les événements majeurs de la semaine dernière.

Étienne Sinatambou s’est une nouvelle fois fait remarquer. Rien de bien surprenant pour un personnage connu pour son comportement arrogant et autoritaire, et qui depuis qu’il a été désigné porte-parole du gouvernement n’arrête pas de faire dans la provocation et la polémique. Le dernier épisode en date est la réunion tenue avec les habitants de Résidences Barkly lundi 4 septembre pour discuter du projet Metro Express et de la démolition de maisons le vendredi 1er septembre précédent et s’est terminée en eau de boudin, des ministres étant contraints de quitter précipitamment les lieux sous forte escorte policière.

En l’absence du leader de l’opposition qui est en visite privée à l’étranger, c’est Aurore Perraud, Robert Pallamy et Mamade Khodabaccus qui ont animé hier la conférence de presse du PMSD. Conférence où l’accent a été mis sur la situation sociale et économique dans le pays, le PMSD déplorant principalement l’opacité par rapport au dossier Metro Express et la manière d’agir du gouvernement vis-à-vis des personnes dont les maisons se trouvent sur le tracé et qui doivent être détruites.

Paul Bérenger, leader du MMM, condamne « la façon de faire » des autorités dans leur démarche de déloger de force les résidents de Barkly et de La Butte concernés par la mise en chantier du projet de Metro Express. Il rappelle à cet effet que depuis plusieurs semaines, son parti a appelé au dialogue dans le but de trouver une solution au problème dans la concertation. Le leader du MMM affirme néanmoins son « désaccord total avec la politisation à outrance de cette affaire par certains ».

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a procédé hier au lancement officiel de la Smart City de Médine, désormais connue sous l'appellation Unicity. La cérémonie de dévoilement de la plaque commémorative a eu lieu hier à Cascavelle, non loin du campus de la Middlesex University, qui fait partie intégrante de l'Unicity.

Après plus de deux heures dans les locaux du Central CID hier où il a consigné une nouvelle plainte contre le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, Xavier-Luc Duval s’est dit surpris d’apprendre que ce dernier a donné trois versions contradictoires sur les incidents survenus au Parlement le vendredi 30 juin 2017 suite à sa Private Notice Question sur les relations diplomatiques avec le Qatar. Il a déposé une nouvelle plainte contre le VPM hier.

Au lieu d’éviction des occupants des maisons sur le tracé du Metro Express dans la région de Résidence Barkly, des ministres, et non des moindres, avec le Deputy Prime Minister et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, ont dû être évacués d’urgence, hier soir.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, affirme qu’il ne prétend pas pouvoir éliminer complètement la pauvreté « relative », ajoutant que « cependant, il ne faut pas que l’écart entre les riches et les pauvres augmente, comme ça a été le cas durant les dix dernières années ». Déclaration faite hier après-midi, lors du lancement officiel de la Camp Thorel Cooperative Credit Union Ltd, à St-Julien d’Hotman.

Le site de la mairie de Curepipe semble s’être figé dans le temps. Alors que Hans Marguerite occupe le siège de premier magistrat de la ville depuis le 28 juin, pour le site de la Ville Lumière, le maire de la ville n’est autre que Sybille Lolochou. La photo et le message de cette dernière, qui elle-même avait succédé temporairement à Nathalie Gopee (PMSD), destituée de son poste en janvier dernier, figurent toujours sur la page d’accueil du site.

  • Étienne Sinatambou: “Nous avons respecté la loi et été conciliants”

Après la journée mouvementée de vendredi dernier à Barkly et à La Butte, où les pleurs, cris, l’amertume et le désespoir des déplacés du tracé Metro Express ont ému la population, le gouvernement a donné des explications pour rappeler qu’il a “à tout moment respecté la loi et a fait de son mieux pour être conciliant.” Actualité oblige, le porte-parole Étienne Sinatambou a commenté ce sujet lors d’une conférence de presse, hier. Il a aussi pointé du doigt “certains membres” de l’opposition qui, selon lui, ont fait une “tentative indigne de récupération” de cette affaire. Alors que d’autres, dit-il, se sont montrés plus responsables. Quant à la fiabilité du terrain de La Butte qui a été sujet à un glissement, récemment, le ministre Sinatambou indique à Week-End que l’Agence Japonaise de Coopération Internationale surveille les lieux de près depuis 25 ans, laissant comprendre que la question de danger ne se pose pas.

Évoquant les critiques à l’effet que le Metro Express va augmenter la dette publique, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a affirmé qu’il ne va « jamais hypothéquer l’avenir de nos enfants ». Il intervenait hier après-midi, à Réduit, dans le cadre de l’inauguration d’une nouvelle gare routière à côté du campus de l’Université de Maurice.

Malgré un calme apparent en surface, la marmite politique laisse trahir des signes d’ébullition en prévision de la prochaine échéance majeure, prévue pour le 20 septembre. En effet, cette date représente l’échéance pour le Premier ministre, Pravind Jugnauth, en vue de la publication du Writ of Election pour le scrutin de remplacement à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18), suite à la démission de l’Assemblée nationale de Roshi Bhadain, leader du Reform Party.

La polémique enfle toujours concernant les propos qu’à tenus le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun contre le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval lors d’un Eid Gathering à Flacq le 18 juillet dernier. Le Mauritian Supreme Council for Islamic Affairs (MSCIA) a condamné les propos du numéro 4 du gouvernement, lors d’un point de presse à la Hennessy Tower à Port-Louis vendredi.

La décision est tombée en début d’après-midi. La magisstrate Meenakshi Bhogun, siégeant au tribunal de Curepipe, a rayé les dernières charges provisoires logées contre l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam dans le cadre de l’opération Lakaz Lerwa Lion. L’inculpation provisoire dans l’affaire des Rs 220 millions, saisies dans des coffres-forts en la résidence de River Walk le 9 février 2015 lors de l’arrestation du leader du parti Travailliste, a été rejetée par la Cour. La principale raison avancée est que “the Prosecution has failed to lodge a case in a reasonable time”.

Le gouvernement a apporté une contribution de USD 100 000 pour aider le gouvernement sierra-léonais dans la crise humanitaire qui prévalait suite aux récentes inondations et aléas.

Rezistans ek Alternativ dénonce une fois de plus un taux d’inflation trop élevé, qui par effet domino, diminue le pouvoir d’achat des consommateurs. Dans sa conférence de presse, hier, à Moka, le parti éco-socialiste a tenu à tirer la sonnette d’alarme sur de nombreux points et invite ceux intéressés le 6 septembre au Batelage pour un débat. Le parti a par ailleurs affirmé avoir entendu l’appel de Jack Bizlall et reste ouvert aux éventuelles discussions.

À J-15 pour le début des travaux de la mise en place du métro express entre Curepipe et Port-Louis, dont priorité au segment Rose-Hill/Port-Louis pour septembre 2019, les premiers détails précis sur le schedule of work du main contractor de Larsen & Toubro commencent à émerger.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a fait l’impasse sur le récent sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Southern African Development Community (SADC) du week-end dernier, se prépare pour le prochain sommet des Nations unies à New York.

Evoquant les implications du projet chinois d’un nouveau port de pêche à Bain-des-Dames sur les questions relevant de la sécurité nationale, Paul Bérenger, leader du MMM, demande que les autorités rendent publics tous les détails y relatifs. « Serait-ce un projet entièrement privé ou le gouvernement chinois y sera-t-il impliqué ? », se demande le leader des mauves. Il réitère, parallèlement, sa demande pour que le Maritime Security Agreement, signé avec l’Inde dans le cadre du projet d’assistance indienne pour la construction d’une nouvelle piste d’atterrissage et d’une jetée à Agaléga soit tout aussi rendu public « en vue de faire taire les rumeurs ».

Après quelques semaines de relations tendues entre le pouvoir et la presse, le Premier ministre semble enclin à un assainissement de ses rapports avec les médias. En mode décrispation, il s’est remis à communiquer avec les journalistes sur le terrain et a rencontré les responsables des médias au PMO pour un dialogue constructif.

Jamais défaite n’aura été accueillie avec autant de joie à travers le pays. Celle de Somdath Dulthumun dimanche dernier lors des élections à la direction de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF) où il a été complètement grillé par une équipe adverse menée par Rajenrah Ramdhean. Celui qui avait fait campagne sur le concept de « charbon blanc et charbon noir » pour soutenir le projet controversé de CT Power est, en effet, sorti bien cramé après le scrutin qui a mis fin à 15 ans de règne sans partage marqué par des propos et des gestes aussi sectaires d’incendiaires, sa seule constante étant d’être un laquais du pouvoir du moment et du Premier ministre au bon profil.