Politique

Six mois après le rachat de la clinique MedPoint au « prix humanitaire » de Rs 144,7 millions par le ministère de la Santé, deux des « substantial shareholders » – la State Investment Corporation et la State Insurance Corporation of Mauritius – n’ont pas encore récupéré leurs placements au sein de cette compagnie. C’est ce qu’a confirmé hier après-midi le vice-Premier ministre et ministre des Finances à une interpellation du député du MMM à l’Assemblée nationale. Kee Cheong Li Kwong Wing s’est également interrogé sur le rôle des représentants de ces deux organismes d’État siégeant sur le board de MedPoint depuis 1993, d’autant que cette compagnie n’a jamais distribué de dividendes à ses actionnaires.

Les deux accidents mortels de la route, dimanche dernier, sur la route Royale à Beau-Bassin, dont un tuant un piéton qui empruntait un passage clouté, et s’étant produits à moins d’une demi-heure d’intervalle, n’ont pas laissé insensible le leader de l’opposition, Paul Bérenger. Il a saisi l’occasion de la Private Notice Question (PNQ) du jour à l’Assemblée nationale pour revenir à la charge contre les chauffards, qui circulent sur les routes, au mépris des vies humaines. Il a fait un pressant appel au Premier ministre Navin Ramgoolam pour accorder priorité à des amendements à la loi en vue de revoir la question des chauffeurs qui ne respectent pas les piétons engagés sur des passages cloutés vu que la loi comporte actuellement une grosse lacune. Aucune mention n’est faite à ce sujet.

« Un parti comme le Ptr n’agit pas en fonction de l’agenda des autres partis. Les municipales n’ont pas encore été déclarées. Nous ferons ce qu’il y a à faire lorsque ce sera nécessaire. » C’est ce qu’a déclaré samedi à une conférence de presse Patrick Assirvaden. Le président du Ptr a aussi demandé à Paul Bérenger de s’excuser auprès de la famille d’Abdullah Hossen, qui interpellait mardi le ministre des Collectivités locales Hervé Aimée, et du Parlement pour son langage. Nita Deerpalsing (directrice de communication) et Lormus Bundhoo (secrétaire) étaient parmi les autres intervenants.

« J’ai été tellement choqué et révolté par ce que j’ai entendu lorsque j’ai rencontré Mme Ameer que j’ai téléphoné au Premier ministre », a lancé samedi le leader de l’opposition à une conférence de presse à l’hôtel Labourdonnais. Navin Ramgoolam devait rappeler Paul Bérenger vendredi pour lui indiquer qu’il procédera à l’établissement d’un Fact Finding Committee sous la présidence de l’ancien magistrat Denis Vellien sur toute cette affaire.

Le projet visant de faire de Maurice un Duty Free Shopping Paradise, caressé depuis des années par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a été devancé par un autre projet, soit "Maurice : destination zougadère". Le lièvre, qui a été soulevé à l'Assemblée nationale, mardi dernier, par le député du MMM, Kee Chong Li Kwong Wing, risque de rebondir un peu plus loin, compte tenu des troublants et friands dessous, qui font actuellement l'objet d'enquête discrète en vue de démasquer l'intermédiaire local, haut placé, qui aurait facilité l'organisation d'un tournoi de poker par la Mauritius Million Paradise Poker Tour du 26 mars au 3 avril dernier à Le Paradis Hotel & Golf Club de Le-Morne.

Les consultations autour du nouveau Local Government Bill au niveau du ministère des Administrations régionales, du State Law Office et de la Commission électorale sont “in full swing” ces jours-ci compte tenu des implications pour traduire dans la réalité les nouvelles dispositions. En effet, l’une des premières conséquences affecte directement la Commission électorale, en particulier le délai pour la publication officielle des registres d’électeurs dans les 30 arrondissements urbains du pays.

Le député de la circonscription de Curepipe/Midlands (No 17) a, dans une déclaration au Mauricien hier, déploré ce qu'il estime " être le manque de transparence " dans les travaux de création d'infrastructures routières en cours, en particulier, sur la voie M 1. " Ces travaux sont visiblement parmi les plus importants jamais entrepris depuis l'indépendance. C'est la raison pour laquelle je demande aux autorités compétentes au nom du droit à l'information, fondement de toute démocratie, de nous éclairer sur ce qui se passe ", a dit Steeve Obeegadoo.

L'Independent Commission Against Corruption aurait déjà épuisé la première liste de témoins, principalement des fonctionnaires des différents ministères et départements dans le cadre de l'enquête initiée depuis janvier dernier en vue d'élucider des zones d'ombre majeures dans le rachat de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 millions sans compter la prime humanitaire de Rs 2,4 millions accordée au Dr Kishan Malhotra par la Banque de Développement. Les responsables de l'enquête à la commission anticorruption ont pris ce matin la décision de faire revenir Chanlokumar Ramchurn, Management and Financial Analyst des Finances, pour des compléments à des informations versées au dossier à charge à la fin d'avril dernier.

Le député du MMM Kee Cheong Li Kwong Wing a réalisé un coup de poker avec son interpellation au Parlement hier sur le déroulement à Maurice, fin mars dernier, d'une édition du tournoi World Series of Poker (Las Vegas). En effet, le vice-Premier ministre et ministre des Finances Pravind Jugnauth a concédé que le ministère de tutelle et encore plus la Gambling Regulatory Authority n'étaient pas concernés par cet événement majeur dans le monde du jeu international doté de prix en millions de roupies.

Le Premier ministre, qui était l’invité d’honneur à la cérémonie d’ouverture du Mauritius International Investment Forum organisé par le BoI, a lancé une sévère mise en garde contre les corps para-étatiques et les compagnies gouvernementales qui sont sous performantes. « Les lame duck institutions qui freinent nos efforts et qui sont en deçà de nos attentes en termes de développement devront être phased out », a lancé Navin Ramgoolam. 

Le nouveau ministre du Commerce Michaël Sik Yuen a répondu en des termes on ne peut plus clairs que les hedging losses d'un montant de Rs 4,7 milliards ainsi que les intérêts de Rs 250 M doivent être payés par les consommateurs. " Il faut bien que quelqu'un fasse les frais. The consumers will pay that amount ", a-t-il dit alors que l'opposition manifestait clairement sa désapprobation.

Le dépouillement des bulletins de vote pour les quatre sièges de l’Assemblée Régionale de Rodrigues à pourvoir à Baie-aux-Huîtres (N°4) et Grande-Montagne (N°6) dans les élections partielles d’hier a été expéditif. Ce matin, en moins de 90 minutes, les urnes ont rendu leur verdict, soit un match nul électoral sur toute la ligne. Le Front Patriotique Rodriguais (FPR) de l’ancien chef commissaire Johnson Roussety et le Mouvement Rodriguais du ministre de Rodrigues Nicolas Von Mally se renvoient dos à dos, chaque formation politique remportant deux sièges.

Des 8512 rodriguais appelés aux urnes dans les régions de Baie-aux-Huîtres (No 4) et Grande-Montagne (No 6) en vue d'élire 4 membres à l'Assemblée Régionale de Rodrigues, seuls 3612 se sont rendus aux urnes, en ce dimanche de Pentecôte, résultant ainsi 

à un taux de participation de 42.4%.

  • Soit le dimanche 9 octobre, soit le 16 comme étant plus probable avec les Writs émis en septembre et le budget 2011 annoncé pour fin octobre par les Finances
  • 90 édiles, dont au moins 30 femmes, siégeront dans les 5 conseils municipaux
  • Elimination des élections partielles dans les villes avec la formule de Reserve Group List
  • Le mandat des conseils municipaux étendu de 5 à 6 ans avec les maires élus pour une période de 2 années au lieu d'une

Une vingtaine de semaines se sont écoulées depuis le démarrage de l'enquête sur "le scandale du siècle" avec le rachat par le ministère de la Santé de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 millions avec la prime humanitaire de Rs 2,4 millions de la Banque de Développement, mais l'Independent Commission against Corruption (ICAC) se retrouve au point de départ. Les limiers de l'ICAC se heurtent au mur que constituent les dispositions de l'Official Secrets Act, régissant l'accès aux Cabinet Memoranda à des officiels non-autorisés autres que des ministres et chefs de Cabinet dans l'exercice de leurs fonctions

Quelque 9 000 électeurs inscrits dans les régions de Baie-aux-Huîtres (No 4) et Grande-Montagne (No 6) sont appelés aux urnes aujourd'hui pour des partielles en vue d'élire 4 membres à l'Assemblée Régionale de Rodrigues. Le mandat de ces nouveaux élus sera d'une durée maximale de 6 mois compte tenu du fait que des élections régionales pour le renouvellement de l'Assemblée Régionale devront intervenir avant la fin de cette année. 

Les changements qu’a proposés Hervé Aimée pour la réforme des Administrations régionales ont été sévèrement critiqués hier par les dirigeants du MMM à un meeting qui marquait le début de la campagne électorale des mauves pour les prochaines municipales. 

Après son introduction dans les écoles, Lalit estime que le kreol doit également faire son entrée au Parlement. Dans une lettre adressée au Premier ministre Navin Ramgoolam, Lalit réclame un amendement à l'article 49 de la Constitution pour que les langues officielles de l'assemblée nationale soient l'anglais et le kreol. " Cela va encourager une démocratisation politique car tout le monde sera en mesure de comprendre ce qui se passe ", soutient Jean-Yves Dick, le porte-parole de Lalit.

La Commission électorale a enclenché à la mi-journée une ultime étape en prévision des élections partielles ce  dimanche pour le choix de quatre nouveaux membres siégeant à l’Assemblée régionale de Rodrigues après la démission en bloc des représentants de l’Organisation du Peuple Rodriguais. Pour des raisons pratiques et sans sacrifier les mesures de sécurité, la Commission électorale a fait transférer à la mi-journée au poste de police de l’aéroport de Plaisance les urnes contenant les 9 000 bulletins de vote nécessaires pour le scrutin à Baie-aux-Huîtres et Grande-Montagne.

Le président de Singapour, qui a quitté le pays hier soir au terme d’une visite d’État de quatre jours, laisse un souvenir ému à tous ceux qui ont participé à l’organisation de sa visite en les accueillant à un déjeuner à Rêve d’Air à Petit-Raffray.

Graduellement, l’Independent Commission Against Corruption (Icac) épuise la liste de fonctionnaires à être convoqués dans le cadre de l’enquête sur le scandale du National Geriatric Hospital avec le rachat de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 M et le Waiver de Rs 2,43 M accordé par la Banque de Développement sur un prêt de Rs 24 M.

« Après ce qu’a dit le leader du MSM le 1er mai nous verrons ce qui reste de la dignité au MSM », a lancé samedi le leader du MMM. Paul Bérenger commentait la décision du Premier minister d’enlever le portefeuille du Commerce au ministre Showkutally Soodhun en échange des Coopératives.

Le cas du Chief Government Valuer, Yodhun Bissessur, continue à monopoliser les devants de la scène MedPoint en attendant d'autres développements majeurs. Le No 1 du Valuation Office, qui a repris ses fonctions, mardi dernier, devra repartir en congé prolongé à partir de lundi. Pendant ces quatre jours, Yodhun Bissessur s'était enfermé dans son bureau sauf le mardi quand il a reçu son conseil légal pour une séance de travail. Les membres du personnel du Valuation Office ont eu très peu de contacts avec lui.

Le président du Departmental Tender Committee (DTC) et Principal Assistant Secretary au ministère de la Santé, Ajay Kumar Utchanah, qui a retenu les services de Me Sayyad Boodhun, a été soumis au cours de la semaine écoulée, à d'intenses séances d'audition "Under Warning", dont la dernière en date remonte à jeudi, soit de 13h30 à 21 heures