Politique

Des 8512 rodriguais appelés aux urnes dans les régions de Baie-aux-Huîtres (No 4) et Grande-Montagne (No 6) en vue d'élire 4 membres à l'Assemblée Régionale de Rodrigues, seuls 3612 se sont rendus aux urnes, en ce dimanche de Pentecôte, résultant ainsi 

à un taux de participation de 42.4%.

  • Soit le dimanche 9 octobre, soit le 16 comme étant plus probable avec les Writs émis en septembre et le budget 2011 annoncé pour fin octobre par les Finances
  • 90 édiles, dont au moins 30 femmes, siégeront dans les 5 conseils municipaux
  • Elimination des élections partielles dans les villes avec la formule de Reserve Group List
  • Le mandat des conseils municipaux étendu de 5 à 6 ans avec les maires élus pour une période de 2 années au lieu d'une

Une vingtaine de semaines se sont écoulées depuis le démarrage de l'enquête sur "le scandale du siècle" avec le rachat par le ministère de la Santé de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 millions avec la prime humanitaire de Rs 2,4 millions de la Banque de Développement, mais l'Independent Commission against Corruption (ICAC) se retrouve au point de départ. Les limiers de l'ICAC se heurtent au mur que constituent les dispositions de l'Official Secrets Act, régissant l'accès aux Cabinet Memoranda à des officiels non-autorisés autres que des ministres et chefs de Cabinet dans l'exercice de leurs fonctions

Quelque 9 000 électeurs inscrits dans les régions de Baie-aux-Huîtres (No 4) et Grande-Montagne (No 6) sont appelés aux urnes aujourd'hui pour des partielles en vue d'élire 4 membres à l'Assemblée Régionale de Rodrigues. Le mandat de ces nouveaux élus sera d'une durée maximale de 6 mois compte tenu du fait que des élections régionales pour le renouvellement de l'Assemblée Régionale devront intervenir avant la fin de cette année. 

Les changements qu’a proposés Hervé Aimée pour la réforme des Administrations régionales ont été sévèrement critiqués hier par les dirigeants du MMM à un meeting qui marquait le début de la campagne électorale des mauves pour les prochaines municipales. 

Après son introduction dans les écoles, Lalit estime que le kreol doit également faire son entrée au Parlement. Dans une lettre adressée au Premier ministre Navin Ramgoolam, Lalit réclame un amendement à l'article 49 de la Constitution pour que les langues officielles de l'assemblée nationale soient l'anglais et le kreol. " Cela va encourager une démocratisation politique car tout le monde sera en mesure de comprendre ce qui se passe ", soutient Jean-Yves Dick, le porte-parole de Lalit.

La Commission électorale a enclenché à la mi-journée une ultime étape en prévision des élections partielles ce  dimanche pour le choix de quatre nouveaux membres siégeant à l’Assemblée régionale de Rodrigues après la démission en bloc des représentants de l’Organisation du Peuple Rodriguais. Pour des raisons pratiques et sans sacrifier les mesures de sécurité, la Commission électorale a fait transférer à la mi-journée au poste de police de l’aéroport de Plaisance les urnes contenant les 9 000 bulletins de vote nécessaires pour le scrutin à Baie-aux-Huîtres et Grande-Montagne.

Le président de Singapour, qui a quitté le pays hier soir au terme d’une visite d’État de quatre jours, laisse un souvenir ému à tous ceux qui ont participé à l’organisation de sa visite en les accueillant à un déjeuner à Rêve d’Air à Petit-Raffray.

Graduellement, l’Independent Commission Against Corruption (Icac) épuise la liste de fonctionnaires à être convoqués dans le cadre de l’enquête sur le scandale du National Geriatric Hospital avec le rachat de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 M et le Waiver de Rs 2,43 M accordé par la Banque de Développement sur un prêt de Rs 24 M.

« Après ce qu’a dit le leader du MSM le 1er mai nous verrons ce qui reste de la dignité au MSM », a lancé samedi le leader du MMM. Paul Bérenger commentait la décision du Premier minister d’enlever le portefeuille du Commerce au ministre Showkutally Soodhun en échange des Coopératives.

Le cas du Chief Government Valuer, Yodhun Bissessur, continue à monopoliser les devants de la scène MedPoint en attendant d'autres développements majeurs. Le No 1 du Valuation Office, qui a repris ses fonctions, mardi dernier, devra repartir en congé prolongé à partir de lundi. Pendant ces quatre jours, Yodhun Bissessur s'était enfermé dans son bureau sauf le mardi quand il a reçu son conseil légal pour une séance de travail. Les membres du personnel du Valuation Office ont eu très peu de contacts avec lui.

Le président du Departmental Tender Committee (DTC) et Principal Assistant Secretary au ministère de la Santé, Ajay Kumar Utchanah, qui a retenu les services de Me Sayyad Boodhun, a été soumis au cours de la semaine écoulée, à d'intenses séances d'audition "Under Warning", dont la dernière en date remonte à jeudi, soit de 13h30 à 21 heures

À Jour J-8 du scrutin pour les partielles à Rodrigues et indépendamment de la décision hypothétique du gouvernement pour la dissolution de l'Assemblée régionale, les préparatifs initiés par la Commission électorale pour le scrutin traversent une phase décisive ce week-end. En effet, depuis la fin de la semaine, la maquette des bulletins de vote pour les électeurs de Baie-aux-Huîtres (N°4) et pour ceux de Grande-Montagne (N°6) a été avalisée par la Commission électorale à des fins d'impression.

Le couperet est tombé pour le ministre de l’Industrie et du Commerce Showkutally Soodhun, le N°3 du MSM au sein du gouvernement de l’Alliance de l’Avenir.

Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Pravind Jugnauth a apporté des précisions sur les transactions entre la Banque de Développement (DBM) et les anciens propriétaires de la clinique MedPoint, rachetée par le ministère de la Santé au prix gonflé de Rs 144,7 millions en décembre de l'année dernière. Il a apporté la confirmation que les anciens propriétaires de la clinique, dont le Dr Krishan Malhotra, ont bénéficié de la générosité de la DBM sous forme de waiver (renonciation) sur des intérêts dus et des amendes pour des retards de paiements, soit une somme de Rs 2,43 M.

Les graves problèmes affectant les étudiants du Lycée professionnel Sir Guy Forget à Centre-de-Flacq, qui participent à une grève depuis douze jours déjà contre des changements au niveau de la structure des examens, se sont transposés à l'Assemblée nationale lors du Question Time d'hier. Le Government Chief Whip Suren Dayal et le ministre de l'Éducation Vasant Bunwaree ont manifestement été les collateral damages de ces échanges parlementaires, principalement animés par le député du MMM et ancien ministre de l'Éducation Steve Obeegadoo.

La Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition Paul Bérenger au sujet de la déclaration des avoirs des membres de l’Assemblée nationale, s’est déroulée dans un mood très cool à l’ouverture des travaux parlementaires à la mi-journée.

L'Independent Commission Against Corruption (ICAC) est de nouveau soumise à l'épreuve des dispositions de l'Official Secrets Act régissant l'accès aux informations divulguées lors des délibérations du conseil des ministres et l'impérieuse nécessité de confirmer les versions consignées par les hauts fonctionnaires de la Santé dans le cadre de l'enquête sur le rachat de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 millions.

  • Arrivé au QG de l'ICAC en cours d'après-midi, le secrétaire financier a quitté les lieux vers 19h après une nouvelle séance de travail
  • L'enjeu du Project Plan Committee, institué depuis 2009, risque d'être embarrassant pour les Finances en particulier
  • Le président du BID Evaluation Committee, le PAS Jairaj Hauroo, poursuit encore ses explications sur les procédures et correspondances dans l'affaire MedPoint

  • Début de l’audition du secrétaire financier, qui n’a pas retenu les services d’un homme de loi, sur les procédures adoptées pour l’octroi du contrat de Rs 144,7 millions à la clinique MedPoint
  • À l’Assemblée nationale, mardi prochain, Rajesh Bhagwan voudra la confirmation que le projet MedPoint a été avalisé par le Project Plan Committee

L'un des dessous de l'affaire MedPoint, avec le rachat de cette clinique au coût de Rs 144,7 M, à savoir le processus d'évaluation sous la responsabilité du Director of the Valuation and Real Estate and Consultancy Services, a été abordé lors de la Private Notice Question (PNQ) du jour du leader de l'opposition Paul Bérenger en début de séance.

Après un premier round d'observations d'au moins huit heures hier dans les locaux de l'Independent Commission Against Corruption dans le cadre de l'enquête sur le scandale du rachat de la clinique Medpoint au coût de Rs 144,7 millions, Jairaj Hauroo, Principal Assistant Secretary suppléant au ministère de la Santé et président du Bid Evaluation, y est retourné pour la reprise de son audition " under caution " en compagnie de son homme de loi, Me Rajoo Vythelingem.

Le compte à rebours en vue de situer les responsabilités d'abus de procédures lors de l'octroi à la clinique MedPoint du contrat du National Geriatric Hospital au coût de Rs 144,7 millions a été enclenché.

Deux interpellations anodines du député du MMM Kee Chong Li Kwong Wing à l'Assemblée nationale hier après-midi ont soulevé de véritables tempêtes dans l'hémicycle. D'abord, la State Trading Corporation (STC) traîne encore les séquelles de la " Hedging Losses Saga " sur le carburant même si le ministre de l'Industrie et du Commerce a confirmé que les " hedging losses (Rs 4,7 billion) have been fully paid ". Ce détail fourni par Showkutally Soodhun a suscité l'indignation de l'opposition, avec l'auteur de la Parliamentary Question réclamant l'abolition de la contribution de Re 1 imposée aux consommateurs sur chaque litre d'essence acheté.