Politique

En attendant de dévoiler le nom de son candidat à la partielle du 17 décembre, l’Alliance Lepep dit ne pas bouder son plaisir de regarder les autres partis de l’opposition s’entre-déchirer au No 18. Il était évident qu’en l’absence du Premier ministre, Pravind Jugnauth au pays, le porte-parole du gouvernement, Etienne Sinatambou, qui animait la conférence de presse hebdomadaire à la mi-journée hier, n’allait pas donner une indication quant à la participation du tandem MSM/ML à la partielle. En revanche, le représentant du gouvernement s’est contenté de prolonger le suspense sur le profil d’un éventuel candidat à Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Après le départ de Jonathan Drew, c’est Keith Allan qui prend les commandes du haut-commissariat britannique à Maurice. Pour marquer son affectation, le nouveau haut-commissaire a reçu un parterre d’invités composés de politiciens de divers bords, diplomates et hommes d’affaires à la Westminster House pour une réception mardi dernier. L’occasion de réitérer l’engagement de la Grande-Bretagne de travailler avec Maurice, en dépit des désaccords entre les deux pays sur certains dossiers.

  • A prévoir, la publication du rapport du comité d’enquête Aujayeb sur les salaires (Rs 323 200 par mois) et allocations de Vijaya Sumputh en tant qu’Executive Director du Trust Fund for Specialised Medical Care
  • Une épée de Damoclès toujours sur la tête du VPM et président du MSM, Showkutally Soodhun, avec l’enquête du Central CID toujours “Live” au sujet des menaces de mort contre le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval
  • Le leader du MSM devra également décider si l’alliance gouvernementale alignera un candidat pour la partielle au No 18 avec le siège laissé vacant par la démission de Roshi Bhadain

 
 
A quelques heures de son départ pour sa première mission officielle aux Nations unies, le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, a fait publier le Writ pour la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18). Le Nomination Day pour le dépôt des candidatures se déroulera le 4 novembre avec les 42 052 électeurs inscrits et répartis dans 13 Wards appelés aux urnes pour le dimanche 17 décembre. Sur le terrain, les principaux partis d’opposition sont déjà passés à la vitesse supérieure pour galvaniser leurs partisans et réduire au maximum les risques d’un fort taux d’abstention en cette période de fin d’année. Il y a aussi le fait que l’alliance MSM/Muvman Liberater au pouvoir n’a pas encore confirmé sa décision d’aligner un candidat à cette élection partielle. Toutefois, en cas de décision dans un sens comme dans l’autre, des zones de turbulence se profilent à l’horizon de l’Hôtel du gouvernement. Il n’y a pas que la Yerrigadoo Saga de BET365, dont les séquelles et la pression sur le terrain politique s’annoncent difficiles à gérer en dépit de l’optimisme affiché par l’ancien Attorney General, Ravi Yerrigadoo, forcé à la démission, que « ce n’est qu’un au-revoir ». Dès son retour au pays, vers le 25 septembre, Pravind Jugnauth a rendez-vous que la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge, Paul Lam Shang Leen, pour répondre aux allégations du parrain des parrains, Peroumal Veeren. D’autre part, le rapport du comité d’enquête Aujayeb au sujet des salaires de Rs 323 000 par mois alloués à l’anciennne Chief Executive du Trust Fund for Specialised Medical Care et proche du ministre Anil Gayan, Vijaya Sumpith. Puis il y a la hantise des conclusions de l’enquête du Central CID sur les menaces de mort proférées par le vice-Premier ministre et ministre du Logement Showkutally Soodhun, à l’encontre du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval.

Le parti Rezistans ek Alternativ a donné la date officielle du début de sa campagne au No 18. A partir du 27 septembre, les activistes éco-socialistes, déjà sur le terrain, commencent une campagne de porte-à-porte au plus près des habitants de la région. Dans sa conférence de presse hebdomadaire, le parti a également tiré à boulets rouges sur l’ancien Attorney General, Ravi Yerrigadoo qui « n’est qu’un énième exemple de ‘pouritir’ dans ce pays ».

« Après l’épisode minis bizness l’or, après l’épisode Sobrinho, voici le Yerrigadoogate. Le feuilleton se poursuit avec des scandales semaine après semaine et continue de faire du tort à l’image du pays sur le plan international. La presse étrangère parle de ces maldonnes à Maurice et les investisseurs observent la situation chaotique. Maurice est sur une mauvaise pente. » C’est l’avis du PMSD au vu des derniers événements dans le pays. « Par-dessus cela, nous avons un Premier ministre prisonnier de so bann dimounn », estime le secrétaire général des bleus, qui soutient que « le PM pa ti ena okenn choix a par fer Ravi Yerrigadoo alé. » Cela, dit-il, pour éviter des élections générales, quecertains auraient brandies comme menace devant le leader du MSM, évoquant ainsi leur démission si toutefois il ne demandait pas à l’ex-Attorney General de se retirer, avance Mamade Khodabbaccus.

Paul Bérenger, leader du MMM, se dit honoré que son parti soit le seul du “mainstream” à avoir choisi d’aligner une femme en la personne de Nita Juddoo pour la partielle du 17 décembre à Belle-Rose/Quatre-Bornes. « Le MMM s’engage dans cette partielle pour gagner et nous gagnerons », répète le leader des mauves. Commentant les incidents de vendredi à un rassemblement du Mouvement Patriotique (MP), il dénonce sans détour le Reform Party de Roshi Bhadain d’avoir ameuté les personnes impliquées dans ces incidents. Selon lui, cette même bande avait précédemment visé le candidat du PTr Arvin Boolell.

Deux membres du personnel de la National Empowerment Foundation ont été suspendus. Cela faisait un certain temps déjà que ces derniers — un couple marié —s’arrangeaient pour faire pointer leur carte de présence à des heures où ils ne seraient pas présents physiquement au bureau de la NEF. Et ce, soit pour bénéficier d’allocations pour des heures supplémentaires, qu’ils n’ont pas faites, ou pour que leur absence ne les pénalisent pas. Cette pratique avait été dénoncée dans une lettre anonyme adressée au Chief Administrator de la NEF, Clive Auffray et au ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong, respectivement. Et suite aux dénonciations, la NEF a initié une enquête qui a mené à la suspension du couple. Il s’avère qu’en matière d’abus, certains membres du personnel n’hésiteraient pas à trouver des stratégies en tous genres pour profiter des allocations. 

Avec la fin de la réunion du conseil des ministres d’hier, soit à quelques heures de son départ en mission officielle pour l’assemblée générale des Nations unies, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a donné le feu vert pour la publication du Writ pour la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18).

Cela fait longtemps qu’ils l’attendaient. Les partisans du MSM de Rivière des Anguilles/Souillac accueillent un ministre dans leur circonscription après 27 ans ! Les deux derniers en date étaient Vishnu Lutchmeenaraidoo et Ramduth Jadoo, en 1990.

Le Writ pour l'élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18) a été publié en début d'après-midi. Le scrutin pour le remplacement du siège laissé vacant par la démission de Roshi Bhadain de l'Assemblée nationale a été fixé au dimanche 17 décembre prochain avec le Nomination Day pour le dépôt des candidatures se déroulant 4 novembre prochain. Ce développement est intervenu après les délibérations du conseil des ministres du jour soit à quelques heures du départ du Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour l'assemblée générale annuelle des Nations unies à New York.

Dans une déclaration officielle, cet après-midi (mercredi), le Premier ministre Pravind Jugnauth a annoncé qu'il a demandé à son ministre de la Justice Ravi Yerrigadoo de démissionner.
Il a ajouté qu'il avait pris cette décision vu qu'une plainte officielle a été déposée à l'Icac et qu'elle contient de graves allégations à l'encontre de l'Attorney General. Une plainte a aussi été déposée à la police.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, quitte le pays ce week-end pour New York afin de participer pour la première fois aux travaux de l’Assemblée générale des Nations unies. Il s’adressera à l’Assemblée plénière dans le cadre des débats généraux dans le courant de la semaine prochaine.

Aurore Perraud, Mamade Khodabaccus et Robert Pallamy sont intervenus samedi lors du point de presse du PMSD en l'absence de Xavier-Luc Duval, en visite privée à l'étranger. Aurore Perraud devait s'appesantir sur la situation sociale dans le pays, abordant les récents événements à La Butte et Barkly, et qui, selon elle, prouvent « l'incompétence du gouvernement » qui, désormais, « se cherche des boucs émissaires pour se défaire de toute responsabilité ». Robert Pallamy, président du PMSD, a, lui, mis en garde contre « l'état d'urgence dans le secteur économique » alors que le secrétaire du parti, Mamade Khodabaccus, s'est interrogé sur la stratégie du MMM tout en tirant à boulets rouges sur Roshi Badhain.

C'est vendredi prochain, lors d'une réunion de mobilisation Avenue Berthaud, à Quatre-Bornes, que le Mouvement Patriotique (MP) commencera sa campagne électorale dans le cadre de l'élection partielle qui s'annonce dans cette circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Le parti n'a néanmoins pas encore tranché sur le mode de sa participation dans cette partielle, a révélé son président, Alan Ganoo.

Le leader du MMM, Paul Bérenger, attribue tous les problèmes associés au projet Metro Express, qu’il persiste à appeler « Tramway Express », au fait que « le gouvernement ne dispose pas de mandat pour la réalisation de ce projet ». Déplorant que la réalisation du projet ne soit pas effectuée dans le dialogue, il souligne que les parlementaires ainsi que les candidats du MMM « étaient présents » sur les lieux lors des incidents qui se sont produits à Barkly et à La Butte, avant de préciser que le MMM, qui « travaille en équipe », s’oppose « à une politisation à outrance » du « Tramway Express ».

Le couperet est tombé : le juge N.F. Oh San Bellepeau a rejeté jeudi dernier la demande logée par le Dr Aziz Foondun contre le Medical Council qui avait décidé de lui retirer son siège en tant que membre du board.

Mardi 12 septembre verra l’enclenchement du compte à rebours pour la livraison de la première étape du Metro Express avec les 19 trains CAF Urbos 100 d’Espagne circulant sur la ligne Rose-Hill/Port-Louis dans deux ans jour pour jour. Dans quatre ans, ce sera au tour des premiers passagers d’effectuer le trajet complet de 26 kilomètres avec les 19 stations entre Curepipe et Port-Louis.

Lors d’un court point de presse tenu hier après-midi au siège du Mouvement Patriotique (MP) à St-Jean Quatre-Bornes, Alan Ganoo a commenté les événements majeurs de la semaine dernière.

Étienne Sinatambou s’est une nouvelle fois fait remarquer. Rien de bien surprenant pour un personnage connu pour son comportement arrogant et autoritaire, et qui depuis qu’il a été désigné porte-parole du gouvernement n’arrête pas de faire dans la provocation et la polémique. Le dernier épisode en date est la réunion tenue avec les habitants de Résidences Barkly lundi 4 septembre pour discuter du projet Metro Express et de la démolition de maisons le vendredi 1er septembre précédent et s’est terminée en eau de boudin, des ministres étant contraints de quitter précipitamment les lieux sous forte escorte policière.

En l’absence du leader de l’opposition qui est en visite privée à l’étranger, c’est Aurore Perraud, Robert Pallamy et Mamade Khodabaccus qui ont animé hier la conférence de presse du PMSD. Conférence où l’accent a été mis sur la situation sociale et économique dans le pays, le PMSD déplorant principalement l’opacité par rapport au dossier Metro Express et la manière d’agir du gouvernement vis-à-vis des personnes dont les maisons se trouvent sur le tracé et qui doivent être détruites.

Paul Bérenger, leader du MMM, condamne « la façon de faire » des autorités dans leur démarche de déloger de force les résidents de Barkly et de La Butte concernés par la mise en chantier du projet de Metro Express. Il rappelle à cet effet que depuis plusieurs semaines, son parti a appelé au dialogue dans le but de trouver une solution au problème dans la concertation. Le leader du MMM affirme néanmoins son « désaccord total avec la politisation à outrance de cette affaire par certains ».

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a procédé hier au lancement officiel de la Smart City de Médine, désormais connue sous l'appellation Unicity. La cérémonie de dévoilement de la plaque commémorative a eu lieu hier à Cascavelle, non loin du campus de la Middlesex University, qui fait partie intégrante de l'Unicity.

Après plus de deux heures dans les locaux du Central CID hier où il a consigné une nouvelle plainte contre le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, Xavier-Luc Duval s’est dit surpris d’apprendre que ce dernier a donné trois versions contradictoires sur les incidents survenus au Parlement le vendredi 30 juin 2017 suite à sa Private Notice Question sur les relations diplomatiques avec le Qatar. Il a déposé une nouvelle plainte contre le VPM hier.

Au lieu d’éviction des occupants des maisons sur le tracé du Metro Express dans la région de Résidence Barkly, des ministres, et non des moindres, avec le Deputy Prime Minister et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, ont dû être évacués d’urgence, hier soir.