Société

Les fidèles catholiques mais aussi des Mauriciens d’autres confessions religieuses ont répondu présents en grand nombre à l’invitation personnelle de l’évêque de Port-Louis pour la messe dédiée aux familles mauriciennes dans le cadre de la Pentecôte 2015. Dans son homélie, Mgr Maurice Piat a insisté sur le rôle crucial de la famille pour maintenir la société mauricienne « en bonne santé ». « Les familles ont un grand apport dans la stabilité d’une société. Elles ont beaucoup de ressources et beaucoup d’idées et elles peuvent apporter beaucoup à la société mauricienne », a dit Mgr Piat hier.

On ne le répétera jamais assez : l’eau est incroyablement bonne pour la santé. Elle joue un rôle dans presque toutes les fonctions du corps, et elle est une composante majeure de chaque cellule, tissu et organe.

La semaine dernière, nous est parvenue d’Australie la triste nouvelle du décès, le 10 mai dernier, du Dr Alfred Orian. Il vivait à Sydney et était âgé de 89 ans. Alfred Orian, c’est un éminent scientifi que mauricien qui, de manière inexpliquée — pour ne pas dire étrange — n’aura jamais eu l’honneur de recevoir une des multiples distinctions censées signifi er une reconnaissance de notre République pour contribution à la société. Et pourtant, que de services cet homme n’a-t-il pas rendus à son pays natal, à son industrie sucrière et à l’humanité entière dans le domaine de la science (entomologie et agriculture) ! Que de fois n’a-t-il pas été un ambassadeur emeritus de Maurice auprès de la communauté scientifi que internationale !

Sur le littoral, certains accueillent mal la décision du gouvernement de rendre l'accès aux plages davantage accessibles. À Pointe d'Esny récemment, un des panneaux installés en avril dernier par le ministère de l'Environnement indiquant l'accès à la plage a été repeint en blanc. Pour les observateurs et les habitants, cet acte de vandalisme témoigne d'un état d'esprit de certains bailleurs de campement qui ne tiennent pas à ce que le public vient empiéter sur leur portion de la plage qui font partie de leur terrain selon les dipositions de leur contrat avec l'Etat à qui une forte redevenace est payée.

La première édition du Social Entrepreneurship Award, en collaboration avec la SBM Bank (Mauritius) Ltd (SBM), le ministère de la Sécurité sociale, de la solidarité nationale et des institutions réformatrices et du NGO Trust Fund, a été lancée jeudi dernier. La ministre de tutelle, Fazila Jeewa-Daureeawoo, le Chief Executive - Banking (Indian Ocean Islands) de la SBM, Jairaj Sonoo, de même que d'autres responsables de ce ministère étaient présents à cette occasion.

Le gouvernement de Lalians Lepep, respectant sa parole donnée lors de la dernière campagne électorale, a défi nitivement rejeté le projet de construction de la centrale à charbon polluant de CT Power à Pointeaux- Caves (Albion). C’est un bon point. Toutefois, le choix d’un site alternatif devant permettre au Central Electricity Board (CEB) de répondre aux exigences énergétiques futures du pays pourrait être tout bonnement démentiel... Le CEB a été autorisé à implanter une centrale thermique dans l’enceinte du magnifi que Fort George, à Port-Louis, et il en a déjà la clé en sa possession. Il ne resterait plus qu’à donner le coup d’envoi d’un terrible massacre d’un patrimoine national historique vieux de près de 150 ans, voire plus en comptant des soubassements datant de Mahé de Labourdonnais !

Question
Je suis une femme de 33 ans en train de traverser une période pénible de ma vie. Je viens de me séparer de mon copain après cinq ans de vie commune.

  • Cette fondation est une émanation enregistrée et reconnue de l’Église de Scientologie, un mouvement controversé dans le monde entier
  • Danny Philippe (travailleur social) : « Très inquiet quant à cette démarche de la police car l’Église de Scientologie a une image très confuse de manipulation des esprits »
  • Un clip où le DCP Choolun Bhojoo témoigne posté en ligne sur le site officiel de l’Église de Scientologie depuis le 20 avril dernier

Levée de boucliers de la part de la communauté des travailleurs sociaux engagés dans la lutte contre la toxicomanie chez nous. Le point de discorde : un clip posté depuis plusieurs jours sur le site officiel de l’Église de Scientologie où le DCP Choolun Bhojoo témoigne et explique que « dans le cadre de notre politique de prévention contre la drogue, auprès des jeunes surtout, la force policière mauricienne a fait appel à la Foundation for a Drug-Free World ».

« La prévention et la sensibilisation des Mauriciens à un mode vie saine sont les seuls moyens pour faire face aux dépenses croissantes de santé dues au vieillissement de la population », a affirmé le ministre de la Santé Anil Gayan lors d’une allocution à une réunion du Commonwealth à Genève (Suisse) consacrée à la santé des personnes âgées.

  • Mariam Gopaul (éducatrice) : « Les jeunes ne font que répliquer ce qu'ils voient déjà se produire dans leur entourage immédiat »
  • Rita Venkatasamy (CEDEM) : « Ce n'est que le “tip of the iceberg” : hélas, les autorités ont ignoré continuellement les “warning signs” »
  • Ibrahim Koodoruth (sociologue) : « Il faut absolument trouver des espaces sains de canalisation d'énergie et d'adrénaline afin d'aider les jeunes »

En quelques semaines, l'univers estudiantin a connu une série de remous. Outre la circulation d'un clip où l'on voit des collégiennes s'en prenant violemment, verbalement et physiquement, à l'une des leurs, plusieurs autres foyers de violences ont éclaté au sein d'institutions secondaires. Raison principale évoquée : le transfert des recteurs. Le dernier incident en date s'est produit hier à la SSS Hassan Raffa de Terre-Rouge.

Un automobiliste, condamné à Rs 25 000 d’amende et à une suspension de trois ans de son permis par le tribunal de Pamplemousses pour conduite en état d’ivresse, avait interjeté appel. Selon les détails de l’affaire, l’automobiliste roulait sur l’autoroute à Terre-Rouge quand il a perdu le contrôle de son véhicule et heurté un taxi venant en direction opposée.

Rosa Kornfeld-Matte, experte indépendante des Nations Unies chargée de promouvoir l’exercice par les personnes âgées de tous les Droits de l’homme, souhaite que le gouvernement mauricien veille à ce que les personnes âgées jouissent pleinement de leurs droits. « Il faut faire de la détection de la maltraitance et de l’application des lois une priorité. L’engagement ferme des autorités à accorder la priorité aux personnes âgées doit se traduire en actes », a-t-elle déclaré dans un communiqué après une visite officielle de dix jours à Maurice.

La 3e édition du Night Market et la braderie du Caudan Waterfront se tiendront les 29 et 30 mai de 18 à 22 h à l’Allée des Artistes. Tous les magasins du Caudan, Barkly Wharf, Le Pavillon et Dias Pier seront exceptionnellement ouverts jusqu’à 22 h durant ces deux jours.

Instigateur de la commémoration de l'AIDS Candlelight Memorial à Maurice il y a 10 ans, le travailleur social et membre de l’Ong LEAD, Danny Philippe, soutient que « beaucoup a été réalisé en ces 10 dernières années, surtout pour les Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) ».

Vendredi dernier, dans le cadre de l'AIDS Candlelight Memorial tenu à son siège, à Port-Louis, PILS a souhaité mettre les points sur les “i”. Dix ans après la tenue du premier Candlelight national, et comptant plus d'une vingtaine d'années de militantisme autour du sida à Maurice, cette Ong phare a remis les pendules à l'heure.

Jeune quadragénaire, Nageem porte le poids de dures années de toxicomanie couplées à sa séropositivité. Les verres juchés sur le bout du nez, il décrypte inlassablement document sur document, dont il extrait des notes au fur et à mesure.

La National Housing Development Company (NHDC) a organisé, hier matin, un atelier de travail sur les droits et les responsabilités des syndics. Le ministre des Terres et du Logement, Showkutally Soodhun, a invité les syndics à assumer leurs responsabilités et faire régner la discipline.

Disparition, suicide, violence… Plusieurs affaires touchant des adolescentes ont fait l’actualité ces derniers temps. On découvre un nouveau visage de cette génération que l’on a du mal à comprendre. Les repères d’hier ne sont plus les mêmes. La société tente de réagir. Mais comment ?

Ces traces que nous laissons derrière nous en téléphonant, en surfant sur internet ou en utilisant notre carte bancaire en ligne peuvent dire tout de notre vie. Après les attentats de Charlie Hebdo, la France et le Canada ouvrent le spectre des écoutes au nom de la lutte contre le terrorisme avec une législation qui légitimise la surveillance en masse.

Nous ne sommes pas Veena pour pardonner à l’ancien Premier ses frasques et ses écarts de conduite, ni la démesure d’un ego prétendument classieux. Ce peuple admirable n’aime pas beaucoup les comportements outrageants envers les bonnes mœurs (quel exemple pour la jeunesse, vou zot ?) Nous ne sommes pas Veena. C’est une rumeur qui enfle. Un bruit confus et sourd.

C’est la guerre ouverte entre le président du Bar Council, Me Antoine Domingue, Senior Counsel, et l’Attorney General Me Ravi Yerrigadoo. Dans une correspondance adressée au secrétaire du Bar Council, Me Yahia Nazroo, il réclame la convocation d’une réunion spéciale de cette instance en vue de présenter une motion de blâme contre l’Attorney General et pour réclamer son expulsion.

Il y a deux semaines, le ministre de la Santé Anil Gayan effectuait une visite-surprise au Subramaniam Bharati Eye Hospital, plus connu comme l’hôpital de Moka. Il avait jugé « inadmissible » que la salle d’attente soit aussi engorgée. Ce qui l’avait poussé à dire qu’il faudrait encourager davantage de personnes à se rendre à l’hôpital de Souillac pour réduire le nombre de patients à Moka.

Le board de l’Outer Islands Development Corporation (OIDC), lors d’une réunion spéciale hier, a pris la décision de suspendre Vivek Kumar Pursum de ses fonctions de Deputy General Manager (DGM) en raison de divers manquements dans la gestion de cet organisme. Le board lui reprocherait aussi, sur la base de documents officiels, sa participation aux élections municipales de 2012 en parrainant un candidat du PTr à Quatre-Bornes.

Le MMM a présenté ce matin ses 120 candidats pour les municipales prévues le 14 juin. « Nous n’avons aucune leçon à recevoir concernant la gestion des municipalités », a affirmé ce matin Paul Bérenger lors d’une rencontre avec les candidats mauves au Centre Swami Vivekananda.