Société

Près d'un millier de jeunes, en compagnie de Mgr Maurice Piat et d'un bon nombre de religieux et de religieuses, ont pris la route hier du Collège St-Mary's jusqu'au Thabor dans le cadre de la 34e édition de la Marche des Vocations. Cette journée avait pour  thème « Dans sa miséricorde, Dieu m'a choisi » et l'évêque de Port-Louis dans son homélie a demandé aux jeunes de « se laisser toucher par le regard plein d'amour et de miséricorde de Jésus ».

  • Interdiction formelle au public, surtout des pêcheurs, de s’approcher du MV Benita et de l’Îlot Brocus dans un rayon d’un mille pour des raisons de sécurité
  • L’arrivée du second remorqueur pour le renflouage, le Coral Sea Flos, reporté de jeudi à samedi

Dix jours après le naufrage sur les récifs au large de Mahébourg du MV Benita, jaugeant quelque 45 000 tonnes, et battant pavillon libérien, de nouvelles dispositions de sécurité ont été prises dans la zone sinistrée. Ainsi, depuis hier matin, un rayon d’un mille autour du cargo en détresse et de l’Îlot Brocus a été décrété No Go Area pour les pêcheurs et autres membres du public, sauf pour les spécialistes engagés dans les étapes menant au renflouage. La raison principale de cette interdiction concerne la sécurité. Depuis la fin de la semaine dernière, les Salvors et responsables de Five Oceans Salvage de même que les membres de la cellule de crise sont confrontés à un autre grave problème avec le cargo. La coque a été perforée sur une distance d’au moins un mètre cinquante au niveau de la cale No 5 avec pour conséquence que l’eau atteint une hauteur d’au moins cinq mètres à l’intérieur. Des démarches ont été entreprises avec l’une des plus importantes sociétés internationales, spécialisées dans le « Marine salvage, explosive cleaning and demolition », DEMEX, approchée pour le dynamitage de ce bloc de roches basaltiques du récif en vue de libérer le MV Benita avant toute opération de renflouage.

Alors qu’en France, la Suède est sortie de l’Euro, éliminée par la Belgique, à Bagatelle, le drapeau jaune et bleu a la cote parmi les équipes qualifiées pour les huitièmes de finale ce samedi. C’est que FootFive Mauritius, ouvert depuis février dernier, et construit au coût de Rs 100 M environ, s’est mis à l’heure de l’Euro. Avec 250 équipes participantes au départ, 25 ont été qualifiées pour représenter des pays jouant à l’Euro 2016. L’occasion de mieux connaître cet espace de jeux disposant de quatre mini-terrains de foot recouverts. Un nouveau concept à Maurice.

Le vœu de l’école primaire de Grande-Rivière-Sud-Est (GRSE) a été exaucé. L’école est la grande gagnante de l’édition 2015 du concours “Make a Wish”, organisé par la Mauritius Comemrcial Bank (MCB) à l’intention des écoles primaires du pays. Comme souhaité, l’école est dotée, depuis jeudi dernier, d’un musée flambant neuf qui retrace la riche histoire de son village.

La Special Mobile Force (SMF), qui fait partie intégrante de la force policière, célébrera ses 56 années d’existence ce jeudi 30 juin. Pour commémorer l’événement, un calendrier d’activités sociales a été organisé du 20 au 28 juin, allant ainsi en ligne avec l’une des directions stratégiques de la Mauritius Police Force (MPF) qui est d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Comme révélé par Week-End, il existe bel et bien un projet d’aquaparc, dont le promoteur est Kassy Waters International Ltd. Toutefois, il ne sera pas implanté à Mont Choisy. C’est l’assurance donnée à Week-End par le Deputy Prime Minister et ministre du Tourisme, qui insiste “qu’aucun projet d’aquaparc ne sera autorisé dans ce lagon, décrété récemment Boat Free Zone pour garantir plus de sécurité aux baigneurs”. Toutefois, Xavier Duval, qui dit avoir pris connaissance du projet, n’y est pas réfractaire. Du moins, s’il se fait à plus petite échelle et surtout dans un autre site. C’est ce qui aurait été proposé au promoteur, Yashley Jootun, il y a deux semaines.

Si certaines mesures annoncées par le ministre de l’Industrie Ashit Gungah sont favorablement accueillies par les importateurs de véhicules de seconde main, toutefois réduire l’âge de véhicules importés à trois ans au lieu de 5 ans est comme signer ‘l’arrêt de mort’ du secteur. Le président de l’IDVA (Imported Vehicles Dealers’ Association), Zaid Ameer est d’avis que le ministre n’a pas été bien renseigné.

Comme la plupart de ces artistes « péi » qui se sont fait connaître à la fin des années 1970,
Jo Lauret a bâti sa carrière sur deux genres
musicaux : les chansons romantiques et les ségas qui disent sa créolité et renforcent une culture populaire. Il raconte qu’à ses débuts il payait l’entrée des bals pour observer le jeu des guitaristes. En 1983, il réalise son premier album « Chansons de l’île de la Réunion » avec l’accompagnateur Marco Payet. Il met sa carrière entre parenthèses jusqu’en 1989 pour s’occuper de ses enfants. Mais laissons Albert Weber, qui a été journaliste en France évoquer Jo Lauret : « Pour moi, parler de Jo Lauret c’est évoquer un auteur-compositeur interprète qui a marqué l’actualité musicale de la Réunion. D’abord dans les années 77 à 83, il a réussi une belle performance dont peu d’artistes peuvent se vanter : il a vendu six 45 tours et un 33 tours. C’est un des artistes réunionnais qui a fait une carrière et non un coup discographique. » L’actualité musicale de Jo Lauret : il reprendra sa guitare pour enchanter, pour la première fois, le public mauricien lors du spectacle Nostalgie qui aura lieu le 2 juillet au J&J Auditorium.

Après l’Uruguay en 2013, Maurice est le deuxième État non européen à avoir ratifié la « Convention 108 ». Il s’agit du seul traité international existant qui confère aux individus le droit à la protection de leurs données personnelles, l›objectif étant également de lutter contre les abus qui peuvent accompagner le traitement de ces données.

Un réseau de voleurs de bétail, notamment de moutons et de cabris, a été démantelé à Rodrigues au cours de la semaine écoulée. A ce jour, sept suspects, dont un mineur, ont été placés en état d’arrestation et d’autres interpellations sont prévues dans les jours à venir. Depuis ces trois dernières années, la communauté des éleveurs de Rodrigues a été victime de ces vols de bétail embarqué ensuite pour être écoulé sur le marché mauricien, ou mis sans vergogne sur le marché à Rodrigues après abattage. Le commissaire à l’Assemblée régionale de Rodrigues, Christian Agathe, qui est également éleveur, est à l’origine de cette opération policière qui a pu démanteler le gang qui sévissait et qui a apporté un soulagement aux autres éleveurs victimes eux aussi.

Officiellement raccordée au réseau du CEB depuis le 15 mars 2016, Eole Plaine-des-Roches Ltd a obtenu l’aval de la station nationale cette semaine. Cela, après avoir satisfait tous les tests démontrant que la qualité de l’énergie injectée sur le réseau est conforme aux normes du CEB, notamment avec la production d’un courant stabilisé. Après ce premier succès, les promoteurs songent à d’autres projets du genre à Maurice, dont l’installation d’un second parc éolien dans la région de Roches-Noires, et un autre dans le sud-est du pays. Ils envisagent également les possibilités d’exploitation de panneaux photovoltaïques.

En vue de mieux combattre les activités illicites, la Mauritius Revenue Authority (MRA) s’est dotée de nouveaux équipements. Un Fast Interceptor Boat (FIB) et un Gantry Container Scanner ont été inaugurés, hier matin, par le ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Une Stop Drug Platform (stopdrugs@mra.mu) a aussi été mise en œuvre. Étaient aussi présents, de hauts cadres de la MRA, notamment le directeur général, Sudhamo Lal et le directeur des Customs, Vivekanand Ramburun.

Les différents ponts du pays nécessitent aujourd’hui une réfection. Le temps et les érosions fréquentes grugent petit à petit leur base. C’est le bilan dressé par le ministère des Infrastructures publiques qui laisse entendre que le service des experts sera sollicité pour la restauration de ces ponts.

Dans la cour de la maison familiale à Baie-du-Tombeau, Pascal Li examine “ses arbres”. Tout autour de lui croissent paisiblement des bougainvilliers, des houx, des poiriers... Sauf que cet homme de 38 ans fait figure de Gulliver à côté de ses “arbres”, qui sont en réalité des bonsaïs. Entre son entreprise “Green plants” et son activité de moniteur de plongée à temps partiel pour les hôtels, Pascal consacre du temps à l’entretien de ces « représentations miniatures de paysages naturels ».

Le jumelage du Morne avec Robben Island en Afrique du Sud où le leader historique Nelson Mandela avait été incarcéré fera l’objet d’un accord qui sera signé le 18 juillet prochain. Les deux sites classés au patrimoine mondial de l’humanité par UNESCO sont deux lieux de mémoire pour la liberté et la lutte des opprimés face au joug colonial.

Placé sous le thème: “Dans sa miséricorde, Dieu m’a choisi”, la 34e édition de la marche des vocations se tiendra ce dimanche. Le but de cette manifestation est de “sensibiliser les chrétiens et plus largement les Mauriciens sur la question des vocations.” Dans une vidéo postée sur Youtube, l’évêque de Port-Louis, Mgr Maurice E. Piat invite les jeunes et les familles à se mobiliser et à marcher pour les vocations.

Un texte de loi portant sur la création de l'Independant Police Complaints Commission sera présenté bientôt au Parlement.

Le Mouvement Autosuffisance Alimentaire (MAA) a lancé cette semaine, avec le soutien du ministère de l'Agro-industrie, un programme de formation agricole à l'intention des élèves des écoles primaires de l'île. Ceux de deux écoles ZEP (Zone d'éducation prioritaire) – à savoir celles de Cité Vallijee et de Pointe-aux-Piments – ont été les premiers à en bénéficier.

Petit État insulaire ayant un espace territorial dépassant à peine les 2 000 km2, Maurice est un pays qui ne produit presque pas d’aliment de consommation de base de la population, notamment le riz et le blé. « Nous sommes un net importateur de produits alimentaires, soit environ 75 % de nos besoins », a fait ressortir le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, lors d’un atelier de la Plateforme régionale en Recherche agronomique pour le développement (PRERAD) sur la sécurité alimentaire dans la région.

L’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM) a, dans un communiqué diffusé ce matin, encouragé le dialogue entre tous les acteurs du tourisme, plus particulièrement entre les hôteliers et les différents partenaires.

La participante ghanéenne au Women’s Forum, Patience Damptey, affirme que la recherche est importante pour prévoir des situations à court, moyen et long termes liées au changement climatique, mais que cela nécessite des ressources financières importantes. « Or, les demandes des pays en voie de développement auprès des pays développés demeurent vaines », a-t-elle souligné lors d’une rencontre avec Le Mauricien, au Sugar Beach hier.

Les locaux de la National Institute for Cooperative Entrepreneurship (NICE), sis à Bois-Marchand, seront transformés en Cooperative College pour assurer la formation des jeunes intéressés par le mouvement coopératif. « L'idée est de faire un Coop Campus où on peut loger les coopérateurs rodriguais, qui viennent à Maurice pour la formation. Dans le prochain Budget, on aura de l'argent pour aménager ce campus pour accueillir les jeunes et les former dans le but d'augmenter le nombre de sociétés coopératives », a déclaré le ministre du Business et des Coopératives, Sunil Bholah, lors du lancement d'une publication sur les “Top 100 Cooperatives”.

Etienne Sinatambou participera, à l’invitation du Forum Économique Mondial (World Economic Forum), au sommet annuel des « New Champions » de la Science, de la Technologie et de l’Innovation qui se tiendra du 26 au 28 juin à Tianjin en Chine. La participation du ministre des TIC à ce sommet constitue sa première sortie dans le domaine depuis son élection au poste de vice-président de la Commission des Nations Unies sur la Science et la Technologie pour le Développement (CSTD) le mois dernier.

Chroniqueuse culinaire et de voyages, Emmanuelle Leonard est une blogueuse émérite gérant deux pages sur Internet : Saveurs et expériences, qui parle de recettes et de cuisine mauricienne, et Voyages et expériences, qui met en relief ses voyages dans les îles et ses découvertes de Maurice, où elle réside depuis 12 ans. Son créneau à elle repose sur l’art du “styling” de ses photos, où est mis en lumière des instantanés. Épicurienne, mais surtout “happycurienne”, elle est aussi maître reiki et encourage les gens à valoriser la beauté intérieure.