Société

La présidente de la République a regagné le pays dimanche après avoir participé la semaine dernière à la conférence internationale organisée par le Planet Earth Institute sur le thème « Mobilizing science and technology for sustainable development in Africa : Towards a new agenda for new times ». Dans son keynote speech prononcé à cette occasion, Ameenah Gurib-Fakim a souhaité que les Africains ne se contentent pas d’être des consommateurs de connaissance mais en deviennent des producteurs.

Maurice accueille depuis hier dimanche et cela jusqu’à demain mardi, la US Science Envoy de la Science Team du président Barack Obama Jane Lubchenco. Celle-ci sillonne les pays de notre région pour élaborer des partenariats, améliorer la collaboration et promouvoir les relations d’autres pays et les États-Unis pour stimuler une coopération accrue dans le domaine des sciences et promouvoir la prospérité économique.

La Mauritius Revenue Authority (MRA) a fêté ses neuf années d’existence en participant à la campagne “Save a life, give blood”. De 8 h à 16 h, le personnel de cet organisme s’est mobilisé pour accueillir des donateurs à Mer-Rouge et à l’aéroport de Plaisance. Un chèque de Rs 36 000 a également été remis à trois associations caritatives : Gayasingh Ashram, les Missionaires de la Charité et le Foyer Père Laval.

Les forces policières mauriciennes accueillent quatre jours de réflexion du Federal Bureau of Investigation National Academy Associates (FBINAA) à l’hôtel Le Méridien. L’objectif : approfondir les connaissances techniques d’investigation auprès de la FBI. « Les conférenciers pourront également être témoins de la stabilité des forces de police mauricienne », soutient Mario Nobin, qui a participé à la cérémonie d’ouverture ce matin.

La compagnie de téléphonie Emtel a lancé hier son nouveau service de paiements effectués directement de son portable. Emtel Cash permettra aux abonnés d’Emtel de conserver et de recevoir de l’argent à partir de leur mobile, cela sans obligatoirement avoir de compte bancaire. Le service gratuit sera opérationnel dès aujourd’hui. Le lancement a eu lieu en présence du CEO de la Banque de Maurice Ramesh Basant Roi.

La nouvelle loi concernant les infractions au Code de la route est entrée en vigueur aujourd’hui. Le président du Forum des Citoyens libres (FCL), Georges Ah-Yan, qui milite pour la sécurité sur la route et qui a participé au comité technique du ministère des Infrastructures publiques en prélude à cette nouvelle loi, dit approuver ce nouveau système de pénalités. Toutefois, il avance qu’« il faut donner six mois pour une évaluation et d’éventuels ajustements ». Le système du permis à points, au contraire, selon lui, « avait créé une psychose ». Pour sa part, Rafick Bahadoor, président de la Taxi Proprietors Union (TPU), estime que « beaucoup de choses ont été maquillées » et regrette qu’il « y ait des lois pour sanctionner les automobilistes et aucune pour les piétons ».

Le Premier ministre suppléant et ministre du Tourisme a reçu hier au bâtiment du Trésor des représentants des organisations créoles. Le but était de présenter les grandes lignes de la 10e édition du Festival International Kreol. Xavier-Luc Duval veut marquer cet anniversaire de manière particulière avec des activités décentralisées dans dix villages. Le point sera aussi fait sur la langue kreol à l’école.

La délégation dirigée par le ministre des Finances, qui est actuellement en tournée à Rodrigues, a visité hier la zone portuaire de Port-Mathurin, où des grands chantiers d’agrandissement sont prévus. La nouvelle configuration du port comprendra un port de pêche entièrement équipé. « Rodrigues doit se doter de facilités portuaires performantes, car elle a une grande vocation océanique. L’activité de la pêche sera redynamisée à une échelle industrielle avec ces nouvelles installations et deviendra un des principaux moteurs de croissance à Rodrigues », a affirmé Vishnu Lutchmeenaraidoo.

Depuis ce matin, dix motards de la Traffic Enforcement Squad (TES) ont été déployés sur nos routes avec comme mission principale de sévir contre toute infraction au Code de la route. En prélude de ce déploiement, une cérémonie de lancement a eu lieu aux Casernes centrales ce matin en présence du ministre des Infrastructures publiques Nando Bodha. À cette même occasion, les “mobile cameras” qui serviront à établir les contraventions d’excès de vitesse, en attendant le retour des “speed cameras” installées à travers l’île, ont été présentées à la presse.

Le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, a reçu une délégation du Parlement Populaire, vendredi. Cette rencontre fait suite à l’envoi au ministre, le 6 juin dernier, d’un rapport « alarmant » de cette instance de délibération citoyenne sur la sécurité alimentaire.

La 60ème session de la Conférence générale des adventistes du 7e jour s’est tenue à San Antonio au Texas du 2 au 11 juillet. Le président en exercice (soit le No. 1 de l’Eglise adventiste mondiale), le pasteur Ted Wilson, a été reconduit à son poste pour un nouveau mandat de cinq ans. La communauté adventiste mauricienne a déjà eu une visite éclair de ce dignitaire en mai 2011. En effet, cette visite aura duré moins de 24 heures, étant arrivé dans l’île tard dans la matinée du lundi 9 mai et repris l’avion pour La Réunion dans la matinée du 10 mai.

Face aux problèmes d’érosion, de perte agricole et d’accumulation d’eau, les habitants de Grand-Port ont pris les choses en main. Ils ont fondé la Grand Sable Women Planters Farmers Entrepreneurs Association, visant à l’émancipation de la femme et la Grand Sable Fishermen Assocation for the Mangrouve Plantation, ayant pour but de planter des mangliers afin d’empêcher l’érosion. Dans le sillage, après avoir bénéficié des cours de la Climate Change Adaptation Programme in Coastal Zone of Mauritius, proposés par la UNDP et le ministère de l’Environnement, ils bénéficieront, d’ici 2016, d’un centre de refuge en cas de catastrophe naturelle. Financés par l’Adaptation Fund en Allemagne, approximativement à Rs 25 millions, les travaux débuteront d’ici six mois après consultation des experts.

A la Cité-Perdue, poche de pauvreté de Poste-Lafayette, où elle vit avec sa famille, Laurie Achille, une jeune femme de 23 ans, est la seule à détenir un diplôme en health care. Après avoir suivi deux formations dans une école privée et réussi avec succès un stage dans une clinique l’année dernière, Laurie Achille peine à trouver du travail. Se sentant discriminée pour des raisons géographiques, la jeune femme a fini par travailler dans un centre d’appels et dans une usine de fabrication de montres avant de jeter l’éponge. Aujourd’hui, elle sert les clients de la boutique familiale .

Le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui est en mission à Rodrigues depuis hier, se propose d’insuffler un nouvel élan à la lutte contre les poches de pauvreté dans l’île. En prélude à la mise en place de ce programme d’encadrement en vue d’éliminer la pauvreté, deux villages, soit Terre-Rouge et Grand La Fouche Mangues, ont été identifiés en raison de l’état d’extrême précarité qui y prévaut. Lors d’une visite des lieux aujourd’hui, des indications seront annoncées officiellement avec très probablement le groupe hôtelier Le Tecoma de la famille Jhuboo montrant la voie en accompagnant les villageois hors des sentiers de la pauvreté avec une formule de parrainage. A son arrivée, hier soir à Rodrigues, le ministre a annoncé un plan Marshall pour lutter contre la pauvreté à Maurice et à Rodrigues.

L’évêque de Port-Louis, Mgr Maurice Piat a procédé, la semaine dernière à Rose-Hill, à la pose de la première pierre du futur Mémorial Cardinal Jean Margéot.

Alors que le ministère de l’Environnement donne son feu vert au groupe Currimjee pour son projet Le Chaland Resorts Hotel à La Cambuse, les écologistes - aux côtés des ONG EcoSud et le collectif Aret Kokin Nu Laplaz - intensifient leur campagne d’opposition contre ce projet en raison des impacts négatifs qu’il causerait à l’écosystème. À vendredi, 1 400 lettres d’objection avaient été déposées au Conseil de district de Grand-Port/Savanne en vue d’interdire l’octroi d’un Building and Land Use Permit au groupe Currimjee.

Avec le système cauchemardesque du permis à points aboli depuis le début de l’année, une nouvelle méthode de sanction accompagnée d’un barème d’amende modifié sera en vigueur à partir de minuit, ce soir. La principale information à retenir pour les automobilistes est que la disqualification du permis de conduire interviendra après 6 délits, en 24 mois, de la liste des 11 infractions de la First Schedule de la Road Traffic (Amendment) Act de 2015. En clair, les automobilistes devront scrupuleusement respecter onze commandements de la sécurité routière à compter du lundi 27 juillet 2015. En parallèle, après pratiquement huit mois au placard, les speed-cameras à travers l’île seront de nouveau opérationnelles, début septembre, sur la base des nouveaux amendements. Pour l’heure, six mobile cameras assurent la suppléance pour épingler les fous du volant. Entre-temps, le gouvernement de Lalyans Lepep a dévoilé une stratégie nationale de la sécurité routière (2015-2025) avec l’institution d’une commission nationale présidée par le Premier ministre. Principal objectif: réduire le taux d’accidents graves ou fatals à un niveau comparable à celui des pays les plus avancés (voir encart plus loin).

“L’État ne peut être un Drug supplier. Ce qui est le cas avec la méthadone. Nous devons revoir cela”. C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé vendredi lors d’une conférence de presse largement consacrée au programme de la méthadone que le ministère de la Santé met en suspens concernant les toxicomanes sur la liste d’attente. Pour eux, sans pour autant que le ministère puisse dire ce qu’il adviendra, il sera question d’un “screening rigoureux” en vue d’une “alternative mode of treatment”. Quand? Comment?  Le ministre de la Santé n’a aucune réponse

Dans un deuxième volet de sa conférence de presse vendredi, le ministre de la Santé a abordé d’autres sujets que la méthadone, dont l’amiante et la sécurité dans nos hôpitaux et le don d’organes. “Ce que raconte la presse n’est pas vrai”, dit-il, ajoutant cependant que les autorités enclencheront les démarches pour venir à bout de ce matériau qui a été utilisé dans la construction des maisons EDC.

Très mauvaise élève au collège, comme elle s’en souvient elle-même, Stéphanie Bell décide, à l’âge de 15 ans, de mettre fin à sa scolarité. Même si à l’époque, pour ses parents, terminer le collège sans le HSC en poche était inconcevable, l’adolescente ne pouvait se permettre « de leur faire payer mes examens dans le vide. Mes résultats étaient très médiocres ». Elle savait donc que le collège n’était pas fait pour elle. C’est ainsi qu’elle intègre la Maison familiale rurale du Nord à 16 ans, sans même son SC. Aujourd’hui, grâce à celle-ci, Stéphanie Bell mène une vie épanouie en travaillant comme opératrice administrative à Editiel. « Réussir, pour moi, c’est avoir trouvé sa voie. Et, j’ai trouvé la mienne. J’ai prouvé qu’on peut y arriver ! »

Une trentaine de boursiers, qui se rendent bientôt aux Etats-Unis pour leurs études tertiaires, étaient conviés à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Maurice, à la MacCarty House, à Floréal jeudi, pour une orientation prédépart.

QUESTION : Je suis une jeune maman et mon dernier enfant, un garçon de presque deux ans va chez la nanny deux fois par semaine, mais son comportement m’intrigue beaucoup. J’ai l’impression qu’il devient égoïste. Quand il joue avec les autres enfants, il n’aime pas leur prêter ses jouets et, si jamais ils décident de prendre un de ses jouets, il crie et hurle de toutes ses forces. Cela me perturbe et me donne beaucoup de soucis. Est-ce que c’est normal ? Que dois-je faire ? Votre aide, s’il vous plaît.

Jacques d’Unienville, CEO d’Omnicane, a remis hier un chèque de Rs 215 844 à Lekol Simin Lespwar de L’Escalier. Cette structure gérée par l’Organisation Fraternelle de la localité accompagne les enfants en difficultés scolaires depuis 2011. L’année dernière, le taux de réussite au CPE était de 77 %. Cette école fonctionne grâce au dévouement des enseignants du village qui donnent gratuitement de leur temps pour ces enfants.

Alors que l’année scolaire 2015 est déjà largement entamée et que les élèves se préparent à affronter les examens de fin d’année, le management du Collège La Confiance n’a pas été en mesure jusqu’ici de présenter un “time table” selon le règlement fixé par la Private Secondary Schools Authority (PSSA).