Société

Au cœur de Saint-Pierre, trois générations de la famille Kissoon nous ouvrent les portes de leur demeure pour nous parler de Maha Shivaratree. Les souvenirs d’autrefois refont surface pour nous plonger dans un temps où simplicité, ferveur et sacrifice étaient les compagnons de route des pèlerins convergeant vers le Ganga Talao.

Autrefois connu comme Pari Talao, le lac des anges, Grand Bassin est le lieu de convergence de milliers de pèlerins depuis des générations. Ganga Talao a pris ce caractère sacré vers la fin du 19e siècle, souligne Deeal Ragoonath. Le lac sacré était apparu dans un rêve et avait été découvert lors d’un premier pèlerinage, vers la fin du 19e siècle, par un groupe de dévots menés par le pandit Jhummungeer Napal Gosayne.

Aujourd’hui, ils aspirent à une carrière professionnelle, à une vie de famille stable, et parlent de l’avenir. Mais ces rêves leur avaient été amputés par le système éducatif classique auquel ils n’ont jamais pu s’adapter. Pris en charge dans le cadre de l’accompagnement pédagogique de l’École Saint Famille, ces jeunes de Bois Marchand et des régions avoisinantes sont convaincus de pouvoir sortir de l’exclusion.

Alors que plusieurs artistes locaux appellent au boycott du concert du 12 mars pour montrer leur ras-le-bol de la condition des artistes à Maurice, d’autres se désolidarisent de ce mouvement. Alain Ramanisum a fait savoir à travers son compte Facebook qu’il participerait au concert du 12 mars. Le ministère des Arts et de la Culture indique qu’une vingtaine d’artistes ont postulé pour participer au concert. Le ministre Roopun déplore que le front commun des artistes n’ait pas choisi le dialogue.

Selon Gordon Leaks, des mélomanes avertis auraient allégué que les mélodies de certains ségas et autres créations locales seraient inspirées du répertoire variétoche occidental. Sacrilège, me suis-je écrié ! C’est comme si l’on prétendait que Panik dans baz de nos amis Plaisanciers est une reprise mozartienne, que le kawali d’Abou ne serait pas une révélation onirique apparue à bhaï Claudio. Red bull shit !

L’Université Sainte-Anne est la seule institution d’enseignement postsecondaire de langue française en Nouvelle-Écosse, au Canada. Présente au salon de l'étudiant de l'Overseas Education Centre (OVEC), qui s'est tenu à la MCB, cette institution, nouvelle à Maurice, vise à offrir à ses étudiants un enseignement facilitant leur épanouissement personnel et professionnel. Le représentant, Luc Tardieu, explique que l'approche de cette université est différente des grandes institutions canadiennes.

Lalit organise sa session d'informations annuelle ce samedi 25 février de 13h à 16h en son siège à Grande-Rivière-Nord-Ouest. L'occasion autant pour les nouveaux membres que le public en général, et surtout les travailleurs, les jeunes et les femmes, d'en apprendre sur la politique qu'il préconise.

Maurice assurera la présidence de la Commission de l’océan Indien à partir du 1er mars prochain à l’occasion de la 32e session du Conseil des ministres qui se tiendra le 1er mars prochain à La Réunion.

« La langue kreol est un géant traité par l’État comme un nain. Il y a un manque de volonté politique. » C’est ce qu’estime Alain Ahvee, de Ledikasyon pou Travayer (LPT), qui s’est exprimé dans le sillage de la Journée mondiale de la Langue maternelle, observée chaque 21 février. Selon lui, alors que le kreol est la langue maternelle de 95% de la population, il est relégué à une matière optionnelle en milieu scolaire. Le porte-parole de LPT reconnaît toutefois qu’il y a eu une « certaine avancée », notamment au niveau de l’éducation, depuis 2012. Il souligne la position de l’Unesco, qui prône l’utilisation de la langue maternelle pour davantage de progrès chez les scolaires.

Le Sugar Insurance Fund Board (SIFB) compte proposer son modèle d'assurance aux producteurs agricoles en Afrique. Des démarches sont en cours dans ce sens dans certains pays, dont le Ghana, le Kenya, la Côte d'Ivoire et le Mozambique. « Tout en proposant son expertise aux Africains, le SIFB veut aussi accompagner les entrepreneurs mauriciens qui investissent dans ces pays », déclare Vivekanand Lochun, président du conseil d'administration du SIFB. Pour lui, le SIFB ne peut faire autrement : « Si notre institution ne bouge pas dans ce monde de la globalisation, elle implosera », dit-il.

La branche mauricienne de l'Institute of Chartered Accountants in England and Wales (ICAEW) a organisé en début de semaine, au Hennessy Park Hotel, à Ébène, la 2e édition de la Student Academy, une initiative visant à permettre aux étudiants de 3e année en finances et comptabilité de mettre en pratique, à travers des études de cas, les théories apprises pendant leurs cours.

Le président du Ghana, Nana Akuffo-Ado, a annulé cette semaine son déplacement à Maurice, prévu dans le cadre des fêtes nationales du 12 mars. Il sera remplacé par son vice-président, Mahamudi Bawumia. Le président du Ghana avait accepté dans un premier temps l’invitation du Premier ministre mauricien.

Le Club Export Réunion (CER) et la Chambre de commerce et d'industrie France-Maurice (CCI France-Maurice) s'attendent à accueillir des représentants d'une trentaine d'entreprises mauriciennes à la 5e édition des « Rencontres Maurice-Réunion », qui se tiendra les 13 et 14 avril prochains au Mercure Créolia de Saint-Denis. Le thème principal de ces rencontres professionnelles sera le « Développement durable et le financement de projets ». Les participants devront se pencher sur les opportunités de coopération dans les domaines du tourisme (incluant l'écotourisme), des énergies renouvelables ainsi que de la gestion de l'eau et des déchets, entre autres, mais aussi de la mutualisation des ressources en vue d'accéder à des marchés africains.

Présentant une motion d’urgence pour la convocation d’une réunion entre la municipalité de Quatre-Bornes, le ministère des Administrations régionales et le gouvernement pour la recherche d’un site alternatif en vue de reloger les 600 maraîchers de la foire de l’Avenue Doyan (Ollier), qui seront déplacés dans le cadre du projet métro express, le conseiller MSM Guy Troylukho a prédit une « manifestation massive » de ces marchands et a signifié son intention de manifester avec eux. La foire se trouve sur le tracé du métro express.

La Public Service Commission (PSC) procède en ce moment, pour le compte du ministère de l’Éducation, au recrutement du responsable d’un SEN Resource Centre. Selon l’appel à candidatures, la sélection devrait se faire parmi les assistants directeurs des écoles spécialisées du gouvernement. A la date limite, un seul candidat avait le profil requis. Or, deux autres candidates auraient fait repousser la date limite pour être éligible au poste.

Le Conseil de l’Université de Maurice (UoM) sera appelé dans quelques jours à nommer le nouveau vice-chancelier de l’institution après le départ du Pr Romeela Mohee en décembre. Cet exercice, comme les années précédentes, suscite une fois de plus la polémique. Alors que la liste des candidats qui ont postulé pour ce poste de responsabilité est connue, plusieurs sur le campus de Réduit disent appréhender le manque d’impartialité de cet exercice. La proximité du Pr Theeshan Bahorun avec le Premier ministre ainsi que le passé d’un autre candidat ne sont pas vus d’un bon œil. Le contrat de l’actuel acting vice-chancellor, le Pr Soobratty, arrivant à terme le 27 février, le Conseil de l’UoM devra se pencher sur la nomination du nouveau VC dès la semaine prochaine.

Face au fait que nombre de Mauriciens souffrent d’insomnie, le Dr Janine Rivalland, médecin généraliste à la Fortis Clinique Darné, a choisi d’animer hier une causerie sur l’importance du sommeil. « Le nombre d’insomniaques est alarmant », a-t-elle indiqué, ajoutant que le manque de sommeil engendre des conséquences néfastes, notamment l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, la somnolence au volant et la dépression.

Compte tenu du suspense quant à l’issue des consultations au niveau des officiels mauriciens et britanniques sur la question de la souveraineté des Chagos, l’heure est aux grandes manœuvres. Alors que l’hôtel du gouvernement se penche sur des propositions soumises récemment par des Britanniques pour éviter le recours à une Advisory Opinion de la Cour internationale de justice, Londres passe à l’offensive sur un autre front. L’objectif étant de tenter de pacifier les Chagossiens avec le Government Support Package de £ 40 millions sur dix ans. Dans une communication officielle, rendue publique ce matin, le Haut-Commissariat britannique brandit la promesse d’une prochaine visite organisée des membres de la communauté chagossienne dans l’archipel pour cette année. En parallèle, les Britanniques tiennent à justifier leur démarche avec la mise à exécution de ce Support Package même si le Groupe Réfugiés Chagos, par le truchement d’Olivier Bancoult, a rejeté cette approche en dépit des pressions exercées à ce jour.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, procédera au lancement officiel de la campagne nationale Clean-up Mauritius le 5 mars. L’idée de cette campagne est d’inviter à tous les citoyens à assurer la propreté de leur environnement immédiat, des villes et villages et du pays en entier en vue de la célébration en mars de l’année prochaine du 50e anniversaire de l’accession de Maurice à l’indépendance. Un comité présidé par le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun a procédé à la mobilisation de tous les acteurs et parties prenantes dans le cadre de cette campagne.

La célébration du 81e anniversaire du Parti travailliste a été marquée ce matin par une cérémonie de dépôt de gerbes au Square Guy Rozemont par les dirigeants du parti. Son leader, Navin Ramgoolam, a à cette occasion affirmé que le Parti travailliste a « changé la vie des Mauriciens et le visage de Maurice ».

Depuis ce matin, avec le grand retour des pèlerins du lac sacré dans le contexte de Maha Shivaratree, l’heure est au décompte. Tout semble indiquer que le cap des 300 000 visiteurs au Ganga Talao devra être franchi d’ici ce soir. De leur côté, les autorités maintiennent les dispositifs de sécurité sur la route de Grand-Bassin pour demain de même que durant le week-end car de nombreux Mauriciens s’apprêtent à s’y rendre pour compléter les célébrations du Maha Shivaratree. Ainsi, à ce matin, le compte officiel effectué par la police donne un relevé de 20 821 véhicules et 212 160 pèlerins.

Lindsay Dhookit est un scientifique. La science de cet ancien maître de conférences ou chargé de cours à l’université de Maurice est informatique. Le titre a une moindre importance face au contenu de l’œuvre, dont on vantera a posteriori la prémonition.
Scope vous propose d’explorer l’univers d’un scientifique lettré, d’un informaticien qui compte les étoiles.

Café-crème et double expresso sur un plateau. Daniel Mourgues croise Philippe Houbert sur le tournage de Paul et Virginie en 1973. Une histoire qui dure, à la ville comme à la scène. Scope en esquisse les grandes lignes… du salon de coiffure au théâtre. En attendant la représentation de Stationnement alterné, en mai.

Des milliers de Mauriciens fêteront le Maha Shivaratree vendredi. Des processions de dévots défilent actuellement dans les différentes régions du pays, faisant les louanges du dieu Shiva. La longue marche vers le lac sacré se fait dans la dévotion et le sacrifice. Les pèlerins sont vêtus pour la plupart de blanc et portent sur les épaules des kanwars de différentes dimensions, magnifiquement ornés d'effigies de divinités hindoues. Une grosse foule est attendue à Ganga Talao aujourd'hui avec le départ des pèlerins des Plaines-Wilhems et du Sud vers le lac sacré.