Société

Daneshar Babooa, dirigeant de l'Agricultural and Environmental Protection Association, estime que les planteurs abusent toujours de produits chimiques dans leurs plantations, et ce malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation lancées à cet effet. « Le problème des pesticides reste entier », laisse-t-il entendre.

Si elle accepte de relater son histoire, ce n’est pas pour faire pleurer dans les chaumières. Mais uniquement parce qu’elle souhaite que le regard que porte la société sur les gens obèses s’atténue. En deux ans, Emilie Nicolas, 26 ans, est passée de 100 à 218 kilos. Le résultat d’années de galères qui ont presque eu raison de sa volonté de vivre.

Des couleurs pour ouvrir le bal. Valse menée par un ancien chef des armées. Ce Monsieur a en quelque sorte donné le la. Il s’est retiré pour ne pas gêner l’orchestre. Depuis, bien de fausses notes sont entendues par ceux qui écoutent la musique. Faut-il s’étendre sur le couac de notre Prima Donna ? Sur ce duo tant contesté avec un ténor des affaires ? D’aucuns disent qu’elle aurait eu commerce avec le méchant, et que cela pourrait contrarier l’allégeance vouée au pays. Depuis, elle semble réduite au silence. En sortira-t-elle ou n’en sortira-t-elle point ?

La formation de “Communication efficace” dispensée par Gordon Training Mauritius est dorénavant accréditée par la Mauritius Qualifications Authority (MQA). Ces cours, abordant une approche de communication “gagnante-gagnante”, selon l'institut, favorisent « le développement d’une communication harmonieuse au sein de toute relation humaine », à commencer par la famille. Aussi à l’agenda : une formation de formateurs, aussi accréditée par la MQA, prévue pour le mois de juin, en présence de la représentante des Ateliers Gordon France.

Après le succès de la première édition de Home Wonders, qui a attiré plus de 60 000 visiteurs à Mer Rouge l'année dernière, Eventsworks Ltd propose, du 1er au 10 avril, et toujours au même endroit, un salon dédié à la maison et au jardin. L'occasion pour les visiteurs d'y trouver des solutions pour l'habitat et des nouveautés pour leur décoration intérieure et l'aménagement extérieur. Le public pourra aussi se familiariser sur les dernières innovations en matière de décoration, d'artisanat, d'art et de design. Les billets seront en vente à Rs 40 avec un accès gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Une navette gratuite sera disponible entre la gare du Nord et Mer Rouge.

Une quinzaine d'employés du D.Y Patil Medical College sont sans salaire depuis quatre mois. Une dizaine d'entre eux ont retenu les services de Me Arun Bhinda.

L’Action familiale, en collaboration avec le Service diocésain de l’éducation catholique (SEDEC), a invité à Maurice Thérèse Hargot, une sexologue belge habitant Paris, du 31 mars au 13 avril. Elle s'adressa principalement aux jeunes sur les thèmes de l’affectivité, de la manière de construire une relation et des dangers auxquels ils sont exposés.

Le métro express – qualifié par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, de « la meilleure option » face au problème de congestion routière et de moyen de moderniser le système de transport – est entré dans sa phase de concrétisation peu après la pose de la première pierre, le 10 mars dernier. Pourtant, ils sont nombreux – résidents, jeunes ou encore opérateurs économiques – à dire se trouver « dans le flou », ne sachant, d’une part, pas où passera exactement ce nouveau mode de transport et, d’autre part, quel sera leur devenir, surtout pour ceux se trouvant sur son tracé et qui seront délogés. Ils déplorent le manque d’informations à ce niveau.

Dans le sillage de la Journée des Femmes, le groupe hôtelier LUX* Resorts & Hotels a lancé une campagne de sensibilisation dans la région de Curepipe, où se trouve le siège social du groupe. Elle fait suite à un programme d’alphabétisation et d’entreprenariat lancé le 14 mars à Cité Mangalkhan avec la collaboration de la municipalité de Curepipe, l’Ong Gender Links, le Centre d’éveil de Mangalkhan et Caritas.

Depuis la fusion du MSIRI avec cinq autres institutions de l’industrie sucrière sous la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) en 2012, les employés, regroupés au sein de la MSIRI Manual Workers Union (MMWU), ont vu leur salaire baisser. Aujourd’hui que le gouvernement a décidé de détacher le MSIRI de la MCIA, le syndicat dit être « encore plus inquiet ». Le président de la MMWU, Sateedanand Biltoo, déclare : « Nous avons appris qu’une MSIRI Act ira bientôt au Parlement alors qu’il n’y a pas eu de discussions avec les employés. Nous nous posons des questions sur les nouvelles conditions de travail. » Les membres sollicitent ainsi une rencontre avec le Premier ministre en vue d’obtenir des éclaircissements sur le sujet.

Hier matin, les 17 salariés du Swami Vivekananda, à Pailles, ont manifesté devant le centre de conférences afin de faire part de leurs griefs. Depuis janvier 2013, ces salariés n'ont en effet plus de directeur général.

L’Academic Council de l’University of Technology Mauritius a examiné et donné son accord hier à un seul nouveau cours proposé par la School of Health Sciences alors qu’a été effectuée une annonce publique pour plusieurs nouveaux cours de cette même faculté. Selon nos informations, cette instance décisionnelle a été catégorique envers la direction de l’UTM hier s’agissant du respect des procédures : seuls les cours avalisés par l’Academic Council peuvent figurer dans les publicités et sur le site de l’institution.

Le ministre de la Santé, le Dr Anwar Husnoo, de retour au pays hier après sa participation au Crans Montana Forum 2017 à Dakhla (Maroc), parle de « travaux très riches en discussions pour les Petits États insulaires en développement (PEID) ». Lors de son intervention, il a abordé la santé publique à Maurice et s'est attardé aussi, dit-il, sur les maladies propres aux PEID, tout en soulignant la nécessité de l'aide internationale pour le financement concernant les traitements et la recherche. Le ministre se dit « très heureux » de cette médaille d'or que le pays a reçue lors de cette conférence pour la qualité de son  service de santé.

Depuis quelques années, la permaculture a fait son chemin auprès des populations du monde entier. À Maurice, le public commence à s’y habituer, si l’on se fie aux quelques projets mis en avant ces dernières années. Dans le but de promouvoir ce concept, Denis Madeleine, consultant dans le domaine, organise un atelier, le 25 mars. Il nous fait découvrir ce mode de vie.

Ougadi (Nouvel An télougou) sera célébré le mercredi 29 mars au niveau national à 15h au Centre culturel Indira Gandhi, à Phoenix. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, sera l'invité d'honneur à cette célébration, qui verra également la participation de la célèbre chanteuse et présentatrice de Tollywood Sunitha Upadrashta. Cette cérémonie sera aussi marquée par le lancement du livre Bolala Bodhana, basé sur les valeurs morales, de même que par la projection d'un documentaire sur l'arrivée des télougous à Maurice.

Avec la saturation du centre d’enfouissement des déchets à Mare-Chicose à l’horizon 2020, le ministère de l’Environnement bénéficie de l’expertise et du soutien financier de l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 200 000 euros pour l’élaboration d’une stratégie de gestion. Un atelier de travail dans ce sens s’est ouvert hier à l’hôtel Labourdonnais, au Caudan Waterfront, lors duquel le ministre de l’Environnement, Etienne Sinatambou, a souligné que « 475 000 tonnes de déchets ont été produites à Maurice en 2016, dont seulement 6,25% ont pu être recyclés ».

« À Maurice, il ne nous reste que 25% de forêts et seulement 2% de forêts indigènes. Nous sommes allés très loin dans l’élimination de nos forêts. Pourtant, nous connaissons tous le rôle qu’elles jouent dans notre vie », a affirmé le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Mahen Seeruttun, lors de la célébration hier après-midi de la Journée mondiale des Forêts au collège d’Etat de Bel-Air. Environ 800 élèves étaient présents à cette occasion ainsi que deux autres ministres, soit Sudhir Seesungkur et Sunil Bholah, et un PPS en la personne de Kalyan Tarolah,  pour donner une plus grande dimension à cette célébration.

Les examens du 1er trimestre se tiendront la semaine prochaine dans les écoles primaires. Cependant, enseignants et maîtres d’école se disent toujours dans le flou par rapport à certains aspects du Nine-Year Schooling. Outre les « specimen papers » de l’examen du Primary School Achievement Certificate (PSAC), qui se fait toujours attendre, les principaux concernés ne savent pas non plus comment évaluer les enfants pour les matières dites « non-core ».

Le ministère de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation (TIC) a tranché. Ceux qui enfreignent les lois en falsifiant et usurpant la nouvelle carte d’identité seront passibles d'une amende de Rs 100 000 et d'une période d’emprisonnement allant jusqu'à cinq ans. Le ministre des TIC, Yogida Sawmynaden, qui animait une conférence de presse ce matin, en vue de faire le point sur la carte d’identité biométrique, a tenu à rassurer la population « qu’aucune sanction ne sera prise contre ceux qui n’ont pas respecté la date butoir du 31 mars ». Toutefois, il est recommandé d’avoir sa nouvelle carte pour toutes les procédures. À ce jour, 984 661 personnes sont détentrices de la carte biométrique.

Une plateforme regroupant les députés de l’opposition et ceux du gouvernement autour d’une même cause : la parité des genres. Tel est le but du Parliamentary Gender Caucus, lancé hier par la Speaker, Maya Hanoomanjee, à l’hôtel du gouvernement.

Le ministère des Arts et de la Culture attend toujours les suggestions concernant les amendements proposés au Copyright Bill. La date limite a été fixée au 28 mars. Une trentaine d’amendements au total, allant du changement d’appellation et de la composition du board de la Rights Management Society aux amendes pour ceux trouvés coupables de piratage ont été inclus. Le public est invité à donner son avis avant que le projet de loi ne soit présenté au Parlement.

Ils sont quelque 150 employés du Registrar General à être concernés. Lors du dernier budget, le ministre des Finances d’alors et actuel Premier ministre avait annoncé « sans justification » l’incorporation du département du Registrar General sous la MRA. Pour Narendranath Gopee, président de la Federation of Civil Services and Other Unions (FCSOU), une telle condition est « illégitime ». Il pointe du doigt la série d’advisers et de senior advisers dont un particulier, « qui a travaillé sous tous les gouvernements » et qui, selon lui, « avisent mal le Premier ministre et mènent le système vers la banqueroute ».

Barclays South Africa, en collaboration avec pARTage, invite les jeunes artistes mauriciens à participer à l'Atelier Art Competition 2017. La date limite pour soumettre sa candidature et ses travaux est fixée au 28 avril.

L’action civile engagée par Me Neelkanth Dulloo contre l’État pour contester la mise en application de la nouvelle carte d’identité biométrique a été appelée ce matin devant la Master and Registrar de la Cour suprême. L'homme de loi compte présenter des amendements à sa plainte initiale compte tenu des jugements déjà prononcés sur les précédentes actions légales quant à la carte d'identité biométrique.