Société

Le vol inaugural du deuxième Airbus A350-900 XWB d’Air Mauritius, le Pieter Both, s’est déroulé sans encombre, samedi soir. Il a atterri sur notre sol hier à 8 h 55. Une délégation de journalistes était à bord, de Toulouse à Plaisance.

Située à Poste-de-Flacq à côté de l’hôtel Prince Maurice, la plage de Choisy a été rendue publique par le Conseil de district de Moka-Flacq depuis 2004, mais peu de Mauriciens la connaissent. L’avenir de cette plage inquiète toutefois Prakash Bhunsee, conseiller au village de Centre-de-Flacq et également District Councillor, cela en raison d’un litige opposant l’établissement sucrier de Constance et le gouvernement central.

Tous les services des utilités publiques (dispensaire, sécurité sociale, poste...) sont éparpillés dans des bâtiments loués à Médine/Mont Ida/Bel Étang, trois localités qui tombent sous un seul conseil de village et dont le président, depuis 2012, est Raffick Elahee. « Les sièges du dispensaire et de la Sécurité sociale ont changé de bâtiment en plusieurs occasions. Nous n’avons pas de bureau de l’État civil. Il y a un manque d’espaces, pas assez de facilités. Nous avons donc besoin d’un “multi-purpose complex” pour réunir tous les services offerts par le gouvernement à la population locale », dit-il.

Des  marchandises d’environ 300 tonnes stockées dans 600 mètres carrés ont été découvertes après le récent incendie à l’hypermarché Shoprite. Les responsables doivent assumer leurs responsabilités”, a répondu à Week-End, hier, Ashok Kelary, Deputy Chief Fire Officer (DCFO). Le Fire Certificate d’une grande surface est automatiquement révoqué, a appris Week-End dès que les inspecteurs de la Fire  Services soumettent un rapport et concluent qu’il y avait “substantial damages.”  Cela s’applique dans le cas de Shoprite. Les gestionnaires doivent tout recommencer sur de nouvelles bases, cela pourrait prendre du temps car il y a de longues procédures à suivre”, a expliqué une source.

  • Les syndicats réclament une réunion d’urgence avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour justifier l’exclusion de la compensation salariale de 2018, soit un National Minimum Wage de Rs 8 860
  • Avec la compensation salariale coûtant Rs 2,2 milliards, l’introduction du salaire minimal ajoutera Rs 3,9 milliards à la masse salariale

La bataille pour le National Minimum Wage à partir de janvier 2018 fait toujours l’objet de bras de fer entre partenaires sociaux. Avec la compensation salariale de Rs 360 across the board décidée lors des négociations tripartites de mercredi dernier, présidées par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le Chairman du National Minimum Wage Consultative Council, Beejaye Coomar Appanah, s’est vu administrer une première gifle par l’Hôtel du gouvernement. Une seconde est sur le point de suivre, le gouvernement envisageant de mettre en pratique un salaire minimal de Rs 8 500 au début de l’année prochaine. Les recommandations initiales du conseil étaient que les catégories d’employés susceptibles de bénéficier de la mise en application du National Minimum Wage devaient être privés de la compensation salariale sous l’Additional Remuneration Bill à être voté. Ensuite avec le soutien du patronat, notamment les représentants de Business Mauritius sur le National Minimum Wage Council, Beejaye Coomar Appanah avait préconisé une phase de transition pour le salaire minimal de Rs 8 500, soit  Rs 8 000 en janvier prochain et Rs 8 500 en janvier 2019.
 

Imtazally Jaumeer et Naushad Bundhoo, respectivement président et porte-parole de l’Association Distributeurs Trade Union Arab Town, n’affichaient visiblement pas le même enthousiasme à la sortie d’une réunion avec le maire des villes sœurs, jeudi dernier au conseil municipal. Si cette situation n’enchante toujours guère le premier nommé, Naushad Bundhoo dit lui croire aux « garanties que lui a données le maire quant à l’achèvement des travaux. »

L’assemblée générale annuelle du Mauritius Institute of Directors, renvoyée plusieurs fois, aura lieu finalement de 2 décembre. Le MIoD, institution créée pour propager et appliquer les concepts de la bonne gouvernance à Maurice, a été dans l’actualité pour la manière très particulière de son conseil d’administration d’appliquer les règles dans le cas de la révocation de son ancien CEO.

La compagnie aérienne Corsair sort le grand jeu et invite la gastronomie à son bord. Une façon d’achever sa montée en gamme en conviant ses passagers de la classe Affaires à un repas de fête servi à bord de ses Bœing 747, dotés désormais d’une cabine reconfigurée et privative de douze sièges convertibles en lits. Au menu des vols longs courriers, dont Maurice, Corsair propose depuis plus deux mois les produits de la prestigieuse maison Petrossian, arrosés de Billecart-Salmon, le nouveau fournisseur de champagne de Corsair.

En confinant des familles en situation de précarité économique dans des lotissements de logements sociaux appelés village ou résidence, sans programme d’accompagnement structuré à long terme et à visage humain, les autorités élargissent davantage le clivage entre ces foyers et la communauté. La Valette en est l’exemple. Trop de maisons (200), impossible pour la National Empowerment Foundation (NEF) d’y mettre de l’ordre. Le jeune village, repère de fléaux sociaux, est devenu la hantise des régions avoisinantes. On la compare même à Batterie Cassée, à l’époque où cette région était jugée dangereuse. À Tamarin, Camp La Colle et ses tôles ont laissé place à un village, Le Tamarinier, avec ses 40 maisons de la NHDC. La gestion sociale, sous la responsabilité d’une ONG, le Pont du Tamarinier, est la preuve même que le partenariat avec des associations qui ont à coeur le développement humain des plus vulnérables peut faciliter l’intégration sociale de ces derniers dans la communauté.

Parviendra-t-on à trouver un consensus dans l’affaire des pilotes licenciés à Air Mauritius le 6 octobre dernier? C’est le souhait émis des deux côtés, pilotes et direction, afin que la compagnie d’aviation nationale retrouve sa sérénité. Cette semaine, Bain Ulyate – licencié en même temps que les commandants Patrick Hofman et Frédéric Gébert, ce dernier ayant repris son poste après des excuses à MK – a adressé une nouvelle correspondance à Air Mauritius, demandant sa réintégration. Des échanges ont eu lieu entre la direction d’Air Mauritius et ce commandant, selon Me Gavin Glover. Toutefois, rien n’a transpiré même si l’on apprend que les discussions sont à un stade avancé sur la réintégration des pilotes. Le cas du commandant Hofman devrait être abordé lors de la 3e réunion du comité ad hoc qui se tiendra ce mardi. En attendant, alors que le sentiment général auprès des deux parties est d’en finir avec l’ego, une consigne cette semaine d’Air Mauritius, demandant à ses employés de ne divulguer aucune information relative à la compagnie, notamment à la presse, est susceptible de raviver le feu. 

Parviendra-t-on à trouver un consensus dans l’affaire des pilotes licenciés à Air Mauritius le 6 octobre dernier? C’est le souhait émis des deux côtés, pilotes et direction, afin que la compagnie d’aviation nationale retrouve sa sérénité. Cette semaine, Bain Ulyate – licencié en même temps que les commandants Patrick Hofman et Frédéric Gébert, ce dernier ayant repris son poste après des excuses à MK – a adressé une nouvelle correspondance à Air Mauritius, demandant sa réintégration. Des échanges ont eu lieu entre la direction d’Air Mauritius et ce commandant, selon Me Gavin Glover. Toutefois, rien n’a transpiré même si l’on apprend que les discussions sont à un stade avancé sur la réintégration des pilotes. Le cas du commandant Hofman devrait être abordé lors de la 3e réunion du comité ad hoc qui se tiendra ce mardi. En attendant, alors que le sentiment général auprès des deux parties est d’en finir avec l’ego, une consigne cette semaine d’Air Mauritius, demandant à ses employés de ne divulguer aucune information relative à la compagnie, notamment à la presse, est susceptible de raviver le feu. 

Un profond malaise s’est installé parmi les employés des administrations régionales (Conseils municipaux, Conseils de districts et de villages) depuis que, à l’insistance de la Local Government Service Commission (LGSC), ils sont contraints de révéler tout démêlé qu’ils ont ou auraient déjà eu avec la justice. Cette exigence d’informer l’autorité s’impose à tous les échelons (cadres administratifs, cadre techniques, cléricaux et travailleurs manuels) et elle commence sérieusement à inquiéter le personnel des  mairies et les conseils de district lequel estime que la LGSC dépasserait les bornes sous prétexte de vouloir veiller au respect de la loi-cadre régissant les collectivités locales.

«La  Corporation Nationale de Transport sera appelé à être la colonne vertébrale de la new national transport network avec le Metro express. » Dans ce contexte, Nando Bodha tient à rassurer les compagnies de transport en commun « qu’ils ont toute leur place dans l’industrie de demain » et  d’ajouter « que nous viendrons avec un plan d’action afin de tenir en compte vos doléances. » Le ministre des Infrastructures Publiques et du Transport s’exprimait lors de l’inauguration du Corporate Office de la Corporation Nationale de Transport (CNT) au NG Tower à, Ebene et au cours de laquelle la nouvelle identité visuelle et le nouveau site web  de la compagnie ont été dévoilés.

Les festivités approchent et il est grand temps de faire ses courses ! Vous êtes à la recherche de bonnes affaires et de produits 100% locaux? La 6e édition du marché de Noël vous ouvre ses portes le jeudi 30 novembre au Caudan Waterfront et le vendredi 8 décembre au Phoenix Mall. Ne le manquez pas.

Votre enfant est un amoureux des animaux ? Casela sait comment lui faire plaisir. Pour les vacances d’été, Casela organise le Zookeeper Camp, soit une activité qui s’étend sur cinq jours pour les enfants et adolescents âgés entre 8 à 16 ans. Deux sessions auront lieu au mois de décembre, notamment du
4 au 8 décembre et du 18 au 22 décembre. Les horaires sont de 9h à 16h.

“I’ve lived a life that’s full, I’ve traveled each and every highway, but more, much more than this, I did it my way.” Hier à l’église Immaculée Conception, les paroles et la mélodie de My Way de Sinatra ne pouvaient mieux convenir pour accompagner Daniel Marie dans son dernier passage à la rue St George où il a passé 30 ans de sa vie dans cette partie de Port-Louis après qu’il eut rejoint Le Mauricien en 1987.

Une grosse foule était présente pour la consécration du Siva Soopramanien Kovil à Vacoas. La Maha Kumbabishegum, présidée par le Swami Thirouththondar Patti Appan Govindarajoo Nayagum, a permis la consécration du temple une nouvelle fois après 12 ans. La dernière fois, en 2005 donc, le temple était doté de nouvelles structures dont une sannadi pour le Dieu Muneeswaran, celui qui veille sur les dévots lorsque ces derniers quittent le temple après les rituels.

Elle va courir 250 km dans le désert de l’Ica en autosuffisance. Sarah Mayer-Camoin surprend encore une fois en participant à l’édition 2017 du Marathon des Sables qui se tiendra du 26 novembre au 6 décembre 2017. Représentant l’association Lovebridge qui oeuvre pour le logement, elle court pour la bonne cause. Le but de cette course est de récolter des fonds qui serviront à effectuer des travaux sur un maximum de maisons des bénéficiaires de Lovebridge.

La station-service de Shell Latanier à Roche-Bois a été particulièrement animée hier après-midi avec tout le personnel de Vivo Energy Mauritius dont le Managing Director est Kiran Juwaheer pour lancer WelcomeOnline, son tout nouveau site d’achat en ligne, en partenariat avec le grossiste Supercash et Farm Basket.

Le centre d'arbitrage et de médiation de la MCCI, aussi connu sous l'appellation MARC, et la cour d'arbitrage international de Shenzhen, en Chine, ont signé cette semaine un accord de coopération qui, selon les parties concernées, devrait aider à la mise en place d'un mécanisme solide de résolution des litiges commerciaux entre la Chine et l'Afrique. Il est question de contribuer au développement des échanges commerciaux et des investissements.

Qui dit fêtes de fin d'année dit aussi cadeaux pour les enfants. Depuis quelques mois, les magasins spécialisés dans la vente de jouets se sont en effet préparés à affronter le traditionnel pic au niveau de la clientèle. La vente de jouets a d'ailleurs démarré depuis quelques semaines et est appelée à s'accroître à partir de décembre. De nouveaux jouets sont ainsi d'ores et déjà disponibles dans les magasins tandis que d'autres viendront très bientôt agrandir la gamme.

Statistics Mauritius estime que, pour l'année prochaine, les arrivées touristiques s'élèveront à 1 425 000, par rapport à une estimation de 1 360 000 pour cette année. Les recettes en 2018 pourraient ainsi atteindre Rs 61,6 milliards, contre Rs 58,8 milliards en 2017.

Lancée le 28 avril, la Citizen Support Unit (CSU), placée sous la responsabilité du Premier ministre, présente un bilan positif après six mois. Au 31 octobre dernier, le site avait ainsi recueilli 19 768 plaintes, dont 13 841 ont été résolues. La plupart concernaient les prestations sociales et les autorités locales.

Lorsqu’en 2005 il perd son père, Kavinen Parasuraman n’a que neuf ans et ses frères un et six ans. Amigo est alors un restaurant coté ayant accueilli notamment des personnalités françaises comme Jacques Chirac, Chantal Goya, Julien Lepers et Emmanuelle Béart. Mais la mère des jeunes garçons peine à tenir la barre. La voyant lutter pendant des années, de surcroît dans un contexte de « concurrence déloyale », le jeune Kavinen n’a qu’une idée en tête : terminer ses études pour reprendre le business. Depuis avril dernier, à 21 ans seulement et formé au Vatel Hotel & Business School et au Royal Monceau, à Paris, il a enfin pris les rênes de ce qui faisait la fierté de son père. Avec des idées les unes plus innovatrices que les autres, le jeune homme, très mature pour son jeune âge, mise sur le « wow effect ». Depuis 2016, Amigo a boosté son chiffre d’affaires par 3,5 fois. La relève ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.