All

Les opérateurs de bateaux montent au créneau et déplorent le manque de communication et les menaces de cette nouvelle mesure sur leur gagne-pain.

L’homme d’affaires Rakesh Gooljaury qui a regagné les rangs de Lalyans Lepep en marge des dernières élections générales, connaît ses premiers déboires, au point où des observateurs du monde des affaires et de la politique n’hésitent pas d’avancer qu’il est sur le point d’être lâché par ses nouveaux protecteurs. Le coup de massue a été administré par deux banques commerciales, la MauBank Ltd (anciennement la Mauritius Post and Cooperative) avec des Toxic Loans de l’ordre de Rs 1,5 milliard, et AfrAsia, avec la mise en liquidation de huit sociétés du groupe Fashion Style.

À Azuri, un groupe de copropriétaires a entamé un véritable bras de fer avec le promoteur de BlueLife Ltd, se disant peu satisfaits des explications de la société,dont nous avions longuement fait état dans nos colonnes la semaine dernière. Pour sa part, BlueLife Ltd, reconnaît par la voie de son CEO, Christine Marot, certains de ces problèmes qui relèveraient notamment de cas isolés mais aussi d’autres facteurs dont «la difficulté de satisfaire des cultures, egos et agendas différents». Elle affirme dans un entretien donné à Week-End, hier, que le syndic s’est chargé de résoudre les problèmes évoqués là où il avait la permission de la faire, vu les litiges autour du lui. Pour les copropiétaires insatisfaits, la  situation à Azuri n’est pas telle que la présente le promoteur.  Cette semaine encore, d’autres copropriétaires d’Azuri  se sont adressés à Week-End et, documents à l’appui crient leur mécontement. Il convient en toute équité de dire qu’il y a aussi des copropréitaires satisfaits que Week-End a rencontré, hier, sur le site à Roche-Noires.

Bien que le paiement de leur capital devrait intervenir le 30 juin prochain, l’association des clients de la Bramer Asset Management Ltd représentant 1889 personnes en doute. Pour cause: un manque de communication du gouvernement.

  • Consultations en cours entre, d’une part, le ministère des Services financiers et la NPFL, et, d’autre part,  les représentants attitrés des victimes de la fraude du Super Cash Back Gold
  • La vente des actions de BAI au sein de Britam (Kenya), soit Rs 2,6 milliards, concrétisée avec une annonce incessante sur la Nairobi Stock Exchange
  • Une délégation d’Omega Oak plc, attendue en début de semaine, pour un ultime tour de table avant le rachat de la clinique Apollo-Bramwell avec un Price Tag de Rs 2,1 milliards
  • Le deal entré avec des repreneurs pour le complexe Kapu Kai , soit Rs 200 M, pourrait être révoqué avec de nouveaux propriétaires en vue
  • Directives au Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities pour passer à l’étape supérieure dans le recouvrement des fonds, dont le Media Financial Footprint de Rs 500 M

La prochaine quinzaine s’avérera cruciale dans le cadre du recouvrement des fonds en vue de régler le remboursement aux 5 371 victimes du Super Cash Back Gold avec l’échéance de la fin du mois de juin se précisant. L’objectif est de constituer une cagnotte d’un montant minimal de Rs 5,5 milliards d’ici le 15 juin en vue d’effectuer le paiement au plus tôt et mieux que les 20% annoncés pour les Zero-Coupon Debentures par la National Property Fund Ltd. À cet effet, le Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities Yacoob Ramtoola de BDO et son équipe de collaborateurs multiplient les initiatives sur différents fronts, de la vente des actions de BAI au sein de Britam (Kenya) au recouvrement du Media Financial Footprint de l’ordre de Rs 500 millions avec notamment l’axe Media Matrix Ltd et Yukondale Ltd en passant par la vente de BA Exchange et les guichets de Western Union sans compter le complexe Kapu Kai à Grand’Baie.

  • Annoncée « dans les délais prescrits », la présentation du budget 2016-17 à l’Assemblée nationale pourrait intervenir au début de la première quinzaine de juillet
  • Le « Vote on Account » permettra au gouvernement d’assurer ses dépenses à partir du 1er juillet en attendant l’adoption des Budget Estimates
  • Le nouveau ministre des Finances prévoit un nouveau round de consultations prébudgétaires avec des ONG et autres associations pour asseoir la touche sociale
  • Le secteur privé souhaite voir « the real and pressing economic issues be tackled », principalement la relance des investissements

Pour la troisième fois dans sa carrière de ministre, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, se voit confier la responsabilité de gérer l’économie. En effet, dès le prononcé du jugement de la Cour d’appel renversant la condamnation à douze mois de prison dans l’affaire MedPoint, les procédures ont été mises en branle pour un retour de Pravind Jugnauth au sein du conseil des ministres. Après la prestation de serment jeudi matin devant la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, le nouveau ministre des Finances a pris la mesure de la tâche qui l’attend. Une première décision en consultations avec le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth : le rescheduling of the Budget speech, qui avait été fixé initialement au lundi 6 juin. Tout en ne mettant nullement en cause le travail qui a été accompli sur le plan des préparatifs pour le budget 2016-17, le nouveau Grand Argentier a préféré se donner du temps pour se remettre en perspective et ajouter sa touche personnelle. En marge de cet exercice, qui s’avère crucial pour le pays, toujours dans l’attente des signes de relance économique pour concrétiser la promotion dans la high income league. Et également sur le plan politique, car même s’il affirme que la question du Prime ministership ne se pose pas dans la conjoncture, il est un fait que le poste de ministre des Finances peut être perçu comme une stepping stone pour accéder au Treasury Building en tant que successeur de son père à ces fonctions suprêmes.

La Cour d’appel de la Cour suprême de Maurice a cassé, mercredi dernier, la condamnation à douze mois de prison qu’avait infligés la Cour criminelle intermédiaire à l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances et du Développement économique, Pravind Jugnauth, sous l’accusation de conflit d’intérêts dans l’achat par l’Etat de la clinique Medpoint en décembre 2010.

La communication autour de ce qui est advenu au traité DTAT entre l’Inde et Maurice recèle une maladroite diversion. La critique épargne le responsable des malheurs qui frappent aujourd’hui notre secteur offshore. Les uns mettent de l’avant les grands efforts de l’Inde et l’argent qu’elle nous donne en consolation. Les autres tirent sur les manquements du négociateur. Pour la population, c’est de la communication poudre aux yeux.

Il nous revient que la Mauritius Football Association (MFA) a demandé de geler  toutes les activités dans l'île. D'autre part, des dérapages ont eu lieu, dimanche dernier à Grande Montagne, lors de la rencontre opposant Rivière Banane à Wembley, rencontre au cours de laquelle un juge de touche a été agressé par un supporteur. Une déposition a d'ailleurs été faite à l'encontre de cette personne, dit-on, à la station de police de la localité.

Le leader du MSM et nouveau ministre des Finances, Pravind Jugnauth, peut compter sur le soutien indéfectible de ses collègues du Mouvement Liberater. Réunissant la presse hier après la réunion du comité exécutif de son parti, Ivan Collendavelloo est intervenu pour réitérer la confiance et le soutien du parti envers Pravind Jugnauth après le jugement de la Cour suprême dans l’affaire Medpoint. Le leader du ML a qualifié “d’inélégants” les commentaires du leader du MMM et de l’opposition, Paul Bérenger, plus tôt, a l’effet que le DPP détient les pleins pouvoirs pour faire appel suite au jugement rendu.  “Quand Paul Bérenger vient dire que: Aster tou dan lame DPP, ce n’est pas vrai. On peut l’excuser car il ne connaît pas les procédures. Si le DPP veut faire appel, il doit d’abord demander la permission à la Cour suprême. Je pense que le leader du MMM a dit cela pour semer des embrouilles ou par ignorance et incompétence. Comme la Cour suprême, nous au ML nous avons toujours cru en l’innocence de Pravind Jugnauth. La culpabilité qui avait été prononcée contre lui était injuste!”, a fait ressortir Ivan Collendavelloo. Pour ce dernier, les commentaires du leader du PTr, Navin Ramgoolam et ceux de Paul Bérenger relèvent du “délire.” Et de soutenir ses propos: “Zot dir zot pou sanz lalwa POCA. Si zot anvi al kont bann konvansion internasional, zot kapav. Zot lib pou koze. Me nou bizin mazine ki ena enn lalwa internasional ki aplike pou Maurice egalman.”

Plusieurs matches étaient au programme des différents championnats de volley-ball (Super Cup hommes, Premier League hommes et dames) de la Fédération mauricienne des Sports Corporatifs (FMSC).

  • D’où l’utilité, selon le leader de l’opposition, d’amender la disposition y relative de la PoCA
  • L’affaire Augusta Westland : “Tort immense à l’offshore mauricien qui passe déjà par une phase difficile”

Commentant le verdict d’acquittement de la Cour d’appel dont a bénéficié Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint, Paul Bérenger estime que par certains aspects, ce jugement donne à penser que dans certaines circonstances, il pourrait être difficile d’établir en droit un cas de conflit d’intérêts, “même si tout concourt à faire penser que l’accusé est effectivement coupable”. D’où l’utilité, selon lui, d’amender la présente disposition de la Prevention of Corruption Act (PoCA) relative aux cas de conflit d’intérêt. Le chef de l’opposition ne se prononce par ailleurs pas sur l’utilité ou pas pour le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) d’interjeter appel auprès du Conseil Privé. Il laisse au DPP décider librement de son choix en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés sous la Constitution.

  • “Au sein de l’Assemblée nationale il y a des parlementaires qui connaissent bien mieux les tenants et aboutissants de ce traité que le ministre qui a été le renégocier et ceux qui l’ont accompagné !”
  • “Si pour les Indiens la renégociation du traité est une grande victoire pour Modi, par ricochet, c’est une grande défaite pour Maurice”
  • “Les fats cats ne sont pas les pionniers de l’offshore, mais ceux qui voyagent en première classe avec des allocations de plus $ 1 000 par jour payées par les contribuables”

Notre invité de ce dimanche est Dan Maraye, expert comptable et observateur politique. Il partage son analyse sur le traité de non-double imposition renégocié par Maurice avec l’Inde et ses conséquences sur le secteur offshore local.

Le secrétaire Général de la Mauritius Football Association (MFA) Didier Pragassa et l'entraîneur de la sélection nationale, Joe Tshupula, ont animé conjointement une conférence de presse vendredi au siège de la fédération à Trianon dans le cadre du match international des éliminatoires de la CAN 2017 contre le Ghana dimanche 5 juin au Stade Anjalay. Le sélectionneur du Club M a étalé sa liste de 25 pré-sélectionnés qui comprend des absents de poids mais aussi des joueurs appelés pour la première fois en sélection.

Inactif depuis le début du mois de mai en raison d'une rupture du tendon du genou droit, contracté avant son départ pour les Championnats d'Afrique d'Haltérophilie au Cameroun, Cédric Coret panse actuellement ses plaies. Pourtant, le leveur de fonte crie haut et fort son malaise, lui qui s'estime lésé par les autorités concernées. Le numéro 1 de la catégorie des -77 kg, qui faisait il n'y a pas si longtemps résonner très haut le 'Motherland' vit désormais un véritable calvaire...

Après le calme vient toujours la tempête dit le dicton. Dans la question des affaires du football mauricien depuis l'installation forcée de Samir Sobha et son équipe à la Football House de Trianon les cas de favoritisme ou de passe-droits en font le quotidien de cette administration. Cette fois, c'est le Grand Port Regional Executive Committee qui revèle au grand jour un nouveau scandale qui frappe le football mauricien et qui nous laisse aussi comprendre, une fois de plus, que le président de la Mauritius Football Association (MFA) se comporte comme un omnipotent au sein de cette discipline. Bafouant au passage toutes les règles élémentaires des lois du football et de ses propres règlements.

Les marchands saisonniers qui vendent de la nourriture et des gâteaux aux abords des lieux de culte ne seront pas autorisés à le faire cette année à l’occasion du Ramadan. Les pouvoirs publics, l’Etat, la municipalité de Port-Louis et les forces policières ne comptent pas les laisser faire, comme c’était le cas auparavant pour les marchands ambulants qui sont interdits des rues de la capitale depuis quelques semaines et qui ont rejoint les deux lieux désormais réservés à leur activité, à la gare de l’Immigration et sur la Place Decaen.

L’International Fund for Agrcultural Development (IFAD) apportera son assistance technique à la réforme institutionnelle de l’industrie locale des semences. Un accord en ce sens a été signé, jeudi, par le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, et le directeur régional de l’IFAD pour la région de l’Afrique orientale et australe, Sana Jatta. D’un montant de quelque Rs 44 millions, cette Reimbursable Technical Assistance qui s’étalera sur 30 mois vise à atténuer l’insécurité alimentaire et la pauvreté à Maurice en lien avec les priorités nationales et les engagements pris au niveau régional.

Le Mauritius Union Group Tennis Open, compétition annuelle de la Fédération mauricienne de Tennis (FMT) a connu son dénouement hier après-midi à Petit Camp avec les différentes finales. Comme l'on pouvait s'y attendre, le Malgache Jacob Rasolondrazana et la Mauricienne Astrid Tixier ont encore une fois été au-dessus du lot, dominant facilement leurs adversaires du jour en finale simple hommes et dames.

Dans le second volet de son texte sur la thématique « Erreur et rareté en philatélie – Le cas des Mauritius Post Office », l’auteur s’attarde sur « l’erreur graphique » et « l’erreur historique »  autour des Mauritius Post Office. Reste donc à élucider le plus grand mystère de la philatélie, le seul à justifier et expliquer la rareté des Post Office, celui de leur substitution en une nouvelle version Post Paid après seulement huit mois de bons et loyaux services.

Repos pour le championnat de la Barclays Mauritius Premier League cette semaine avec les joueurs locaux qui se préparent activement pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2015 face au Ghana dimanche prochain. L'occasion pour nous, de revenir sur cette 2e saison professionnelle, avec l'ASPL 2000 qui est bien parti pour succéder à Cercle de Joachim au palmarès.

 Des experts malaisiens seront dépêchés sous peu à Maurice  pour récupérer les deux débris d’avion retrouvés sur les côtes mauriciennes et qui sont soupçonnés d’être des parties du Boeing  du vol MH370 de la Malaysia Airlines qui a disparu le 8  mars 2014, faisant ainsi 239 morts dont on n’a toujours aucune trace depuis plus  de deux ans.

La National Coast Guard a arraisonné tôt ce dimanche matin le bateau de pêche Hsin Chun No 16 à la suite d’une alerte donnée par la Mauritius Port Authority. En effet,  vers 3 heures ce matin, ce bateau de pêche chinois, qui est sous le coup d’une saisie de revendication émise par la Cour suprême, avait engagé des manœuvres pour quitter illégalement le port et fuir les autorités mauriciennes.

Est-ce bien à Week-End qu’était destinée la « patente » de la The Bank of Mauritius (BOM) ? Ou visait-elle à répondre par anticipation aux interpellations parlementaires de Raffick Sorefan ?