All

  • Les paramètres de l’interrogatoire Under Warning du Star Witness-in-Waiting définis lors d’une première prise de contact formelle avec l’ADSU, hier
  • Les 19 noms d’avocats dans le Karne Laboutik de l’ICAC avec des paiements réguliers allégués de la mafia suscitent l’intérêt

Le suspense autour des premières révélations de Navind Kistnah sur les protagonistes et le Modus Operandi du réseau d’importation d’héroïne dans des compresseurs durera jusqu’au moins la fin de cette semaine. C’est l’impression qui se dégage après l’une des premières prises de contact des hommes de loi du suspect, en l’occurrence Me Rama Valayden et Me Neelkant Dulloo, avec la direction générale de l’Anti-Drug and Smuggling Unit, représentée par le surintendant Azima, hier après-midi, aux Casernes centrales. La préoccupation majeure, que ce soit du côté de l’ADSU, des conseils légaux et de l’entourage de Navind Kistnah, porte sur des garanties pour la sécurité des différentes parties au fur et à mesure que les révélations sur le réseau de drogue seront consignées dans le dossier à charge dans les jours à venir. En parallèle dans cette même affaire d’enquête sur les trois dernières saisies d’héroïne, soit 135 kilos le 9 mars, 20,34 kilos le 24 mars et deux kilos de 25 mars, la liste de 19 noms d’avocats sur le Karne Laboutik de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) suscite un intérêt grandissant dans ces mêmes milieux professionnels.

Invité dans le cadre de la troisième édition de la Fête de la Jeunesse à l’Institut Français de Maurice, Stéphane Servant, écrivain français de renom, est venu spécialement pour conter ses histoires aux enfants et pour apprendre à connaître la culture mauricienne. Il nous raconte son parcours fascinant pour les livres.

Histoire de Maurice est une bande dessinée tout public racontant l’histoire de Maurice. Elle porte les signatures de Shenaz Patel, Jocelyn Chan Low, Laval Ng et Christophe Carmona. Pour la journaliste et auteure mauricienne, il s’agit de raconter une histoire passionnante et largement méconnue de Maurice à travers quatre tomes, dont le premier sera lancé le mercredi 26 avril au Blue Penny Museum.

La motion d’annulation présentée par Adrien Duval contre le GN 15 de 2017, émis par la FSC en janvier dernier, a été rejetée par le parlement au terme des débats qui ont pris fin aux petites heures du matin aujourd’hui.

Le litige entre la Mauritius Housing Company (MHC) et le dénonciateur d’une fraude à hauteur de Rs 700 M au sein de cette dernière est loin d’être arrivé à ses fins avec le limogeage de Ranjivsingh Boolauck. Le board de la MHC a en effet procédé à son licenciement jeudi dernier pour « breach of trust » et « unrecognised qualification and institution », avançant avoir mené une enquête et avoir sollicité la Tertiary Education Commission (TEC). Le board de la MHC soutient que les qualifications de Ranjivsingh Boolauck « ne sont pas reconnues » car l’institution dont elles proviennent « n’est pas reconnue ». Ce dernier se dit « persécuté » car il a toujours eu les qualifications requises et qu’il avait passé le Qualification Test auprès de la TEC et de la BoM avant d’être recruté.

« Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présente jamais sa candidature, il ne sera pas élu et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance…» Applaudissements frénétiques pour approuver ces propos porteurs d’espoir du candidat du Parti socialiste (PS) Hollande lors du fameux discours du Bourget en 2012. Aujourd’hui, cinq ans plus tard, son fils spirituel, d’ailleurs affublé de son surnom, Emmanuel ‘Hollande’, moulé à la banque d’affaires Rothschild, où il était qualifié de « Mozart de la finance », s’apprête à gravir les marches de l’Élysée. Quel talent ce Hollande pour dénicher le dépositaire du statu quo!

La sélection mauricienne minimes est rentrée bredouille de l'île sœur. Après deux années de domination, elle s'est inclinée tant chez les garçons que chez les filles lors de la rencontre interîles qui l'opposait samedi dans la compétition de pentathlon à son homologue réunionnais au stade Marc Nasseau de Ste Clothilde à St Denis. La Réunion s'est en effet imposée avec un total de 26 531 pts contre 23 518 pts à son invité.

… À frôler les bagnoles les yeux comme des têtes d’épingle. Oui Zaz, mais ici à Maurice, c’est Ébène la nuit, cette forêt de bêton qui ne dort jamais. La vie trépidante au bureau ne s’arrête pas. On travaille de huit heures au lendemain à une heure du matin. On dort à peine.

The French political class is not that different from ours. It nurtures incestuous ties with financiers, is enamoured with what Tariq Ali terms ‘extreme centre’ policies, surfs on racial tensions for political gain, has cultivated an elitist mindset which has ostracised the majority of people and is highly sensitive when it comes to its privileges. Recently, Lyon’s Mayor Gerard Collomb, a prominent supporter of Macron, complained about having his salary decreased to 4000 Euros as a result of his high absenteeism level at the Senate. This is akin to the kind of tactless utterance which we have witnessed locally with pearls such as “We are being given, as Opposition Whip, a poor BMW.”

Daniel Mourgues et Philippe Houbert présentent Stationnement alterné, une pièce du dramaturge Ray Cooney, découvert par le grand public l’année dernière à travers Espèces menacées. Les deux compères nous reviennent avec une nouvelle production au Théâtre Serge Constantin à Vacoas (13 mai, du 17 au 20 mai et du 24 au 27 mai).

Le boad d'appel a statué en faveur d’une enquête de novo dans l'affaire Gameloft. Un nouveau board comprenant au moins trois personnes devra être mis sur pied pour essayer de faire la lumière sur la positivité du cheval qui avait été trouvé sous l'influence de l'EPO à usage humain en octobre dernier. Ainsi, l'appel de Shirish Narang n'a pas été entendu hier après-midi.

PH

Lors d’un Family Get-Together au Collège Royal de Curepipe récemment, deux lauréats des années soixante reçurent chacun le ‘RAFAL Award for Academic Excellence’ : Marc Serge Rivière, lauréat en 1965 et, à titre posthume, feu Mohammad Idriss Ghawss, lauréat en 1966.

Le compte à rebours pour le prochain budget sera déclenché dès le début de la semaine prochaine, soit au lendemain des meetings politiques du 1er mai. La présentation du budget 2017/18 étant prévue en juin prochain, la date devant être précisée officiellement, le mois de mai sera consacré aux étapes cruciales des préparatifs du troisième budget du gouvernement MSM/Muvman Liberater. La semaine prochaine devra voir le coup d’envoi des consultations pré-budgétaires avec les Stakeholders économiques et les partenaires sociaux.

Aux alentours de 17h45 hier dans ses nouveaux locaux à Trianon, le nouveau bureau du Comité olympique mauricien (COM) pour les quatre prochaines années était constitué. Et ce, à l'issue de l'assemblée générale élective placée sous la supervision des représentants de la Commission électorale.

Un électricien était soupçonné de s’adonner à des activités illicites. Ce qui a été confirmé hier lors d’une descente policière à son domicile à Goodlands hier, lors de laquelle des armes et munitions ont été saisies.

« Il y avait une réunion que Pravind Jugnauth avait tenue dans son bureau de ministre des Finances et où il avait demandé à tous ceux concernés d’accorder tous les permis à Omega Ark en 48 heures. Même Wenda Sawmynaden y était ». C’est ce qu’a soutenu l’ancien ministre de la Bonne gouvernance et actuel leader du Reform Party, Roshi Bhadain, lors d’une conférence de presse aujourd’hui pour réagir à son expulsion de l’Assemblée nationale hier. Il trouve « choquant » que la Speaker ait trouvé son geste (NdlR : il s’est retourné pour montrer son postérieur) obscène alors que le Premier ministre a quant à lui dit : « You were licking my hands and other parts. » A ses yeux, « la kwizinn pe fini pei (…) L’heure est grave. Le gouvernement ne travaille pas pour le pays ». Selon les allégations de Roshi Bhadain, « Omega Ark opérait l’hôpital Apollo en encaissant de l’argent des patients sans même avoir payé ».

La Mauritius Ports Authority Marine and Other Staff Union (MPAMOSU) approchera le State Law Office (SLO) pour lui demander s’il avait donné son accord au management de la Mauritius Ports Authority (MPA) pour que les employés du port travaillent au-delà des heures prescrites par la loi.

Le ministre de l’Environnement, Etienne Sinatambou, a indiqué que des Mauriciens seront « formés par la compagnie hollandaise experte dans la gestion des drains ». C’était lors de son intervention au parlement hier, dans le cadre des débats sur le texte de loi de la LDA.

Un détenu de 26 ans, incarcéré à la prison de Beau-Bassin, a tenté hier soir de se débarrasser d’un colis de drogue. Alors que deux gardes-chiourmes étaient de service au Reception Office, se trouvant près d’une porte, ils ont aperçu le jeune homme qui manipulait un morceau de papier. En apercevant les gardiens, il a laissé tomber le colis. Mais, les surveillants l’ont aussitôt ramassé et se sont rendu compte qu’il contenait une certaine quantité de cannabis. Ils ont alerté le Principal Prison Officer qui de son côté a contacté le bureau de l’ADSU de la Western Division.

Presque huit mois depuis que cet ambitieux projet a connu un enterrement de première classe au conseil des ministres, le fantôme de Heritage City, avec des investissements annoncés de Rs 29 milliards, continue à hanter les arcanes du pouvoir. L’interpellation du député du MMM Aadil Ameer Meea, au sujet du contrat de consultancy alloué à la société Stree Consulting, a été l’occasion pour le nouveau ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, de reprendre à rebrousse-poil tout ce que son prédécesseur, Roshi Bhadain, avait entrepris. Il est allé jusqu’à soutenir qu’il n’y a eu jamais de G to G Agreement avec Dubaï pour la réalisation de ce projet de nouvelle capitale politique et administrative tout en se permettant de contredire la décision du conseil des ministres du début de mars 2016, comme il lui a été rappelé par les députés Shakeel Mohamed et Osman Mahomed. Un autre sujet qui est revenu aux devants des préoccupations parlementaires demeure les séquelles de la fièvre aphteuse avec le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, jouant sur deux fronts. Il a signifié l’intention de Maurice de réclamer de la World Animal Health Organisation son Disease Freedom Status maintenant que la situation a été rétablie. Il a également voulu être rassurant concernant l’approvisionnement en bétail en vue de la prochaine fête Eid-ul-Adha. Parailleurs, le Deputy Prime Minister et ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, a annoncé que le Central Electricity Board sera doté d’un General Manager par intérim vu que l’actuel No 1, Gérard Hébrard, a prolongé son congé de maladie de nouveau.

La décision d’aller de l’avant avec une telle opération a été prise hier, par le conseil d’administration du groupe hôtelier. Sun Ltd annonce que la levée de capitaux se fera par le truchement 1) d’une émission d’actions en numéraire (Rights Issue) pour un montant de Rs 746,1 millions ; 19 129 924 nouvelles actions “ordinaires” seront émises dans la proportion de 0,1511 nouvelle action pour chaque action détenue alors que le prix de l’action a été fixé à Rs 39 ; 2) d’un placement privé pour un montant de Rs 1,12 milliard par la société Di Cirne Hlt Ltd, une filiale indirecte à 100 % du holding d’investissement européen Dentressangle Initiatives SAS ; cette dernière obtiendra 28 684 380 nouvelles actions “ordinaires” de Sun Ltd à un prix d’émission de Rs 39 l’action. L’augmentation de capital (Rights Issue) et le placement privé seront conduits simultanément et seront sujets à l’approbation des actionnaires de Sun Ltd et des autorités compétentes.

Les travaux parlementaires ont été ajournés au 9 mai prochain à l’issue de la dernière séance, qui a pris fin tôt ce matin. Deux textes de loi, à savoir le Land Drainage Authority Bill et le Mauritius Institute of Education Amendment Bill, présentés respectivement par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun, ont été adoptés dans la nuit d’hier. Une motion d’annulation présentée par Adrien Duval concernant le règlement GN 15 concernant les services financiers a été rejetée après des débats qui ont pris fin à 5 heures ce matin.

 
Rutnah propose des sanctions à l’encontre des compagnies

Le député du gouvernement Ravi Rutnah a proposé que des sanctions soient prises contre les compagnies trouvées coupables d’obstruer les drains naturels ou construits. Lors de son intervention au parlement hier, dans le cadre des débats parlementaires sur la Land Drainage Authority (LDA), il a invité le Premier ministre, Pravind Jugnauth, à considérer sérieusement sa proposition.
« Les gros propriétaires terriens, notamment ceux propriétaires des champs de cannes à sucre ont obstrué des drains naturels en les remblayant et que les autorités, sous le précédent gouvernement, n’ont rien fait pour les en empêcher », a affirmé hier Ravi Rutnah au Parlement, avant de soutenir qu’il « n’y a pas eu de loi passée par le gouvernement travailliste contre ces propriétaires irresponsables ». D’où la raison de sa proposition d’inclure une section les concernant.
Ravi Rutnah s’est longuement appesanti sur les études faites dans le passé concernant les conséquences des catastrophes naturelles dont certaines ont été mortelles, à l’instar de celles de 2008 et de 2013. Toutefois, observe-t-il, les différents gouvernements qui se sont succédé depuis 2003 n’ont pris aucune mesure nécessaire pour parer de nouvelles catastrophes. Le présent gouvernement, dit-il, s’attaque à ce problème. Il affirme : « We are going to take the country to the next level of development and development has already started. » Et de soutenir que le fait de dire que les collectivités locales ne sont pas impliquées dans ce projet de loi « est faux ».
Ravi Rutnah a observé hier que les membres de l’opposition qui sont intervenus sur le LDA souffrent du « but syndrom ». Cela en raison de leur reconnaissance de l’importance d’un LDA mais pour avoir, à chaque fois, rajouté un « mais » à leur discours.

Fawza Legentil, une jeune femme habitant Plaine-Verte, avait été reconnue coupable par la Cour intermédiaire d’avoir vendu son bébé en 2010 à un couple qui prévoyait de s’établir avec l’enfant en Grande Bretagne. Cela, contre la promesse d’avoir une maison à Maurice et de se voir offrir un séjour en Grande-Bretagne. Elle avait alors 28 ans. La mère avait écopé de deux ans de prison pour trafic d’enfant. Elle avait également été condamnée à deux autres peines de prison de six mois chacune pour avoir fait une fausse déclaration au bureau de l’État civil et pour avoir donné des instructions à deux personnes pour jurer un faux affidavit. La magistrate Darshani Gayan avait cependant suspendu la sentence, ordonnant qu’une enquête sociale soit menée sur la jeune femme pour déterminer si la sentence pouvait être commuée en travaux communautaires. La Cour fera connaître sa décision le 3 mai prochain.

Maurice recevra prochainement la visite de Jean Todt, envoyé spécial des Nations unies pour la sécurité routière. Le ministère des Infrastructures publiques et du Transport routier envisage d’engager un grand débat public sur la stratégie nationale sur la sécurité routière.