société

Mahen Jhugroo, ministre du Logement, a annoncé qu'il inaugurera six nouveaux complexes de la National Housing Development Corporation (NHDC) à travers l'île avant les fêtes de Noël. En outre, des appels d'offres seront lancés incessamment pour la construction de 6 600 maisons pour l'année prochaine. C'était hier après-midi lors de l'inauguration de 98 nouveaux foyers de la NHDC, à Mon-Goût.

Alors qu’Air Mauritius a augmenté le nombre de certaines de ses dessertes en cette période de fin d’année, les perturbations continuent dans le trafic aérien. Trois de ses vols au départ de Maurice pour La Réunion et Rodrigues et un vol de La Réunion vers Maurice ont été annulés hier. Certains passagers ont été déployés sur d’autres vols un peu plus tard. Si la compagnie d’aviation nationale affirme que cela n’a rien à voir avec les pilotes, évoquant « des soucis techniques mineurs », il n’en demeure pas moins que la situation par rapport aux pilotes de MK reste tendue. D’autant que le président de la Airline Employees Association (AEA), Patrick Hofman, licencié depuis deux mois, n’a toujours pas été réintégré.

Avoir l’obligation de réussir en langue française aux examens de School Certificate (SC), ne serait-il plus un des critères de base pour être recruté dans la police mauricienne ? C’est la question que se posent depuis peu d’anciens membres de la force. Ces derniers, dde la nouvelle recrue au haut gradé, se déclarent outrés par une décision allant en ce sens prise par la Commission des forces disciplinaires publiques (PDFSC).

Brian Burns et ses partenaires ont lancé avec enthousiasme The Car Connexion il y déjà un an. Entreprise se spécialisant dans la vente de voitures haut de gamme de seconde main, The Car Connexion a su s’imposer dans le paysage mauricien. Un premier anniversaire fêté en toute intimité au showroom de Forbach, la semaine dernière.
“Nous nous sommes dit qu’il était grand temps de nous présenter et d’expliquer plus en détail la philosophie, les services et projets à venir de The Car Connexion. C’est le résultat de l’engagement professionnel d’une équipe d’experts, cela combiné à notre passion partagée pour l’industrie automobile”, explique Brian Burns, CEO de la société et véritable passionné de voitures depuis sa tendre enfance.
Il ajoute que “ce sont 3 000 clients et quatre partenaires exclusifs qui ont fait confiance à The Car Connexion lors de cette première année d’opération.” Si la vente de véhicules haut de gamme de seconde main a rapidement fait sa renommée, The Car Connexion accompagne également ses clients dans toutes les étapes de la vie de leurs voitures. L’entreprise propose ainsi une gamme de services étendue, allant de la maintenance automobile à la vente de pièces détachées et produits d’entretien.
Voitures électriques, garage pour motos et pourquoi pas une nouvelle marque automobile à représenter The Car Connexion voit les choses en grand pour 2018.

Plusieurs centaines de protestataires ont marché pacifiquement dans les rues de la capitale, hier après-midi. Ils disent « Non ! » à l’accaparement des plages. Lamars disab, une initiative d’Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL), fait suite à la « beach liberation » du 12 novembre sur la plage de Pomponette.

La Cour suprême connaîtra d’ici à fin 2019 un renouveau. 24 salles d’audience, trois cours d’assises, quatre cours commerciales, une grande salle de 200 places pour les questions formelles et la Master Court, une cour avec une salle d’audience de 100 places pour la division des affaires familiales, guichet séparé pour les Registries for Civil, Commercial, Family and Criminal Cases

Les gros ralentissements sur la connexion Internet découleraient, selon toute vraisemblance, d’une panne des liens sous-marins connectant Maurice au reste du monde et identifiée au large du Cap en Afrique du Sud. Cela concerne le câble SAFE/SAT3/WASC et ce n’est hélas pas la première fois. Le 12 juillet, en effet, une panne avait obligé l’autre câble sous-marin de fibre optique, le Lower Indian Ocean Network (LION), à prendre le relais. Oui, mais voilà, comme tous les câbles, le LION doit subir des maintenances. Et une opération de ce type était justement en cours au moment de la rupture du SAFE. Le déploiement d’un troisième câble, le METISS, est prévu sous peu.

La Pirogue, un des fleurons de l’industrie touristique à Maurice, fait peau neuve. Après six mois de rénovation, l’hôtel a rouvert ses portes mercredi dernier, en présence du Premier ministre, du ministre du Tourisme et d’un parterre d’invités composé de professionnels de l’industrie et d’hommes d’affaires, mais aussi des clients de l’hôtel. L’occasion de découvrir une des icônes de l’hôtellerie mauricienne, attaché au groupe Sun et qui en 41 ans d’existence n’a pas pris une ride. C’est toutes voiles dehors, en cette haute saison, que La Pirogue aborde une nouvelle ère, axée toujours sur l’authenticité mauricienne.

Pour faire découvrir les principaux attraits de Maurice qui se découvrent à travers ses paysages, sa culture, son histoire, sa gastronomie et l’hospitalité légendaire de ses habitants, le groupe Attitude, en partenariat avec Air Mauritius et la MTPA, a organisé, du 30 novembre au 4 décembre, un Eductour pour une soixantaine d’agents de voyage et de tour opérateurs venant de nombreux pays. Visite des hôtels du groupe, découverte du “Street food”, excursion en catamaran et “dîner chez l’habitant” étaient au programme de cette deuxième édition de “Like a local” qui a aussi accueilli des journalistes étrangers. L’objectif de ce circuit découverte est de faire tester la destination à ces professionnels afin de les inciter à proposer ensuite la destination à leurs propres clients.

Sensibiliser à travers l’art. C’est l’action entreprise hier par un groupement de citoyens, habitants et habitués de la ville de Beau-Bassin/Rose-Hill, anciennes élèves du QEC et autres citoyens engagés pour exprimer leur tristesse et appréhension face à la disparition prochaine de la promenade Roland Armand à Vandermesh dans le sillage du projet Metro Express.

Le cabinet de gestion des Ressources humaines, HR Pro, recrute une cinquantaine de professionnels de santé à Maurice et à Rodrigues pour travailler sur le continent africain dans le secteur public. 
En effet, selon la directrice d’HR Pro Ltd, « 500 Mauriciens et Rodriguais ont déjà été recrutés par notre cabinet lors d’un exercice similaire au cours de cette année par une société canadienne. Nous invitons ceux intéressés à nous contacter et nous veillerons à assurer la transparence de l’objectivité dans les traitements des dossiers de candidature ».  
La compagnie recherche dix médecins généralistes, dix médecins spécialistes, dix dentistes, dix techniciens de laboratoire et dix infirmiers. Si vous êtes âgé de moins de 40 ans, êtes inscrit au Medical Council de Maurice ou d’ailleurs, avec ou sans expérience et maitrisez l’anglais et le français à l’oral comme à l’écrit, contactez HR Pro Ltd sur le 54423345 ou par email sur : jobs@hrproltd.com. A savoir que le contrat durera une année et les billets et l’hébergement sont pris en charge par l’employeur.  

Le premier centre de réinsertion sociale pour les handicapés dans la région Est de l’île a été fondé en 1988 et celui-ci, qui porte le vocable de « Centre Joie de Vivre », et sis à Poste de Flacq, a célébré le trentième anniversaire de son existence le 10 novembre dernier dans une ambiance de gaieté et de fraternité en présence d’une nombreuse assistance. Prenant appui sur cet événement majeur, en cette occasion, ledit Centre a procédé à l’inauguration officielle d’un grand bâtiment moderne qui lui sert de siège depuis que celui-ci a été achevé dans le courant de l’année dernière. Voici le récit de cette journée mémorable

Le premier centre de réinsertion sociale pour les handicapés dans la région Est de l’île a été fondé en 1988 et celui-ci, qui porte le vocable de « Centre Joie de Vivre », et sis à Poste de Flacq, a célébré le trentième anniversaire de son existence le 10 novembre dernier dans une ambiance de gaieté et de fraternité en présence d’une nombreuse assistance. Prenant appui sur cet événement majeur, en cette occasion, ledit Centre a procédé à l’inauguration officielle d’un grand bâtiment moderne qui lui sert de siège depuis que celui-ci a été achevé dans le courant de l’année dernière. Voici le récit de cette journée mémorable

Le premier centre de réinsertion sociale pour les handicapés dans la région Est de l’île a été fondé en 1988 et celui-ci, qui porte le vocable de « Centre Joie de Vivre », et sis à Poste de Flacq, a célébré le trentième anniversaire de son existence le 10 novembre dernier dans une ambiance de gaieté et de fraternité en présence d’une nombreuse assistance. Prenant appui sur cet événement majeur, en cette occasion, ledit Centre a procédé à l’inauguration officielle d’un grand bâtiment moderne qui lui sert de siège depuis que celui-ci a été achevé dans le courant de l’année dernière. Voici le récit de cette journée mémorable

Le premier centre de réinsertion sociale pour les handicapés dans la région Est de l’île a été fondé en 1988 et celui-ci, qui porte le vocable de « Centre Joie de Vivre », et sis à Poste de Flacq, a célébré le trentième anniversaire de son existence le 10 novembre dernier dans une ambiance de gaieté et de fraternité en présence d’une nombreuse assistance. Prenant appui sur cet événement majeur, en cette occasion, ledit Centre a procédé à l’inauguration officielle d’un grand bâtiment moderne qui lui sert de siège depuis que celui-ci a été achevé dans le courant de l’année dernière. Voici le récit de cette journée mémorable

Le premier centre de réinsertion sociale pour les handicapés dans la région Est de l’île a été fondé en 1988 et celui-ci, qui porte le vocable de « Centre Joie de Vivre », et sis à Poste de Flacq, a célébré le trentième anniversaire de son existence le 10 novembre dernier dans une ambiance de gaieté et de fraternité en présence d’une nombreuse assistance. Prenant appui sur cet événement majeur, en cette occasion, ledit Centre a procédé à l’inauguration officielle d’un grand bâtiment moderne qui lui sert de siège depuis que celui-ci a été achevé dans le courant de l’année dernière. Voici le récit de cette journée mémorable

Le premier centre de réinsertion sociale pour les handicapés dans la région Est de l’île a été fondé en 1988 et celui-ci, qui porte le vocable de « Centre Joie de Vivre », et sis à Poste de Flacq, a célébré le trentième anniversaire de son existence le 10 novembre dernier dans une ambiance de gaieté et de fraternité en présence d’une nombreuse assistance. Prenant appui sur cet événement majeur, en cette occasion, ledit Centre a procédé à l’inauguration officielle d’un grand bâtiment moderne qui lui sert de siège depuis que celui-ci a été achevé dans le courant de l’année dernière. Voici le récit de cette journée mémorable

Le Human Tissue (Removal Preservation and Transplant) Bill sera présenté à la rentrée parlementaire en 2018. C’est ce qu’a déclaré récemment le ministre de la Santé et de la Qualité de vie, Anwar Husnoo, à son bureau. Il recevait la visite de deux spécialistes en cardiologie pédiatrique, arrivés d’Angleterre. Il souligne que son ministère travaille actuellement sur le projet.

Une vingtaine de marchands de la foire Monneron, à quelques mètres de la gare Victoria, Port-Louis, ont quitté les lieux depuis dimanche après-midi en raison des travaux, qui ont déjà commencé, dans le cadre du projet Metro Express. Toujours pas installés au site Lakaz, situé près de l’ancien bureau de poste de la gare et qui devait être opérationnel depuis hier, ces marchands sont très remontés contre la municipalité de Port-Louis. « Nou ankor pe atann pou instal nou. En atandan lezot marsan pe vinn instal zot dan bann letal vid. Sa pe kre enn gran konfizion ek dezord », a expliqué ce matin au Mauricien Twaleb Dulloo, entouré d’une dizaine de marchands également dans le flou.

La bataille entre les marchands de l’Arab Town et la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill a été au centre de l'actualité. Malgré la résistance, les commerçants ont dû abandonner leur ancien emplacement, à Rose-Hill, vers la mi-novembre, celui-ci se trouvant en effet sur le tracé du futur métro. Depuis le 1er décembre, les marchands opèrent ainsi à la New Arab Town. Si certains se réjouissent des nouveaux locaux, d’autres ne cachent pas leur mécontentement car ayant dû investir de grosses sommes pour aménager leurs étals. Rencontre…

Luchoomun Laxminarainsingh, alias Veer Luchoomun, frère de la Private Parliamentary Secretary, Sandhya Boygah et neveu de la ministre Leela Devi Dookhun, a été reconnu coupable sous les dispositions de la Dangerous Drugs Act. Il a été trouvé coupable hier par le magistrat Raj Seebaluck, siégeant en Cour intermédiaire. Il était poursuivi en Cour intermédiaire sous une charge de “drug dealing”. Du cannabis, représentant 10,3 g, avait été découvert à son domicile, à Rivière-du-Rempart, le 18 mars 2011. Il avait plaidé non coupable et était défendu par Me Steven Sauhoboa. Le magistrat Raj Seebaluck, dans un jugement rendu hier après-midi, a estimé que la poursuite avait établi les charges “beyond reasonable doubt”. Les plaidoiries sur la sentence ont été fixées au 22 décembre.

Après l’organisation des « beach reconnections » et tout récemment de la « beach liberation » à Pomponette, AKNL se mobilise en ville afin de sensibiliser davantage les Mauriciens. Une marche de protestation, intitulée « Lamars disab », se tiendra ainsi dans les rues de Port-Louis ce 9 décembre. Le public est invité à y participer « en pique-niqueur ».

À trois jours de la proclamation des résultats du PSAC, le syndicat des enseignants des collèges confessionnels questionne le ministère de l’Éducation sur l’attribution des places en Grade 7 dans les collèges régionaux à grande demande et particulièrement dans le cas d’élèves décrochant les mêmes résultats. « Il y a un flou par rapport à l’attribution des places lorsqu’on apprend que le ministère ces derniers jours n’avait pas encore finalisé les places dans certains collèges », dit Lysie Ribot, présidente de la Secondary and Preparatory School Teachers and Other Staff Union.

Environ 9 000 policiers seront mobilisés pour travailler durant les fêtes de fin d’année, soit les deux tiers de tout l’effectif de la force policière. « Les officiers opéreront sur une base rotative, et les activités normales dans les différents postes et d’autres unités ne seront pas affectées », avance l’inspecteur Shiva Coothen, Police press officer.