sociéte

Discrétion et surprise pour le veinard qui a décroché le jackpot du tirage du loto de samedi. Il s'est présenté seul hier au comptoir de Lottotech pour récupérer son chèque de Rs 33 645 549. Âgé d’une soixantaine d’années, ce fonctionnaire, presque à la retraite, a décidé de faire une surprise à sa famille en évitant d'ébruiter cette bonne nouvelle à ses proches jusqu'à hier soir. « Ce soir je vais leur annoncer que nous avons gagné au loto », indique celui-ci, selon un communiqué de Lottotech.

Discrétion et surprise pour le veinard qui a décroché le jackpot du tirage du loto de samedi. Il s'est présenté seul hier au comptoir de Lottotech pour récupérer son chèque de Rs 33 645 549. Âgé d’une soixantaine d’années, ce fonctionnaire, presque à la retraite, a décidé de faire une surprise à sa famille en évitant d'ébruiter cette bonne nouvelle à ses proches jusqu'à hier soir. « Ce soir je vais leur annoncer que nous avons gagné au loto », indique celui-ci, selon un communiqué de Lottotech.

Après avoir attendu en vain une réponse du ministre Nando Bodha sur leur relocalisation, les marchands ambulants de la capitale espèrent trouver une oreille attentive en Fazila Jeewa-Daureeawoo. Une demande de rencontre sera ainsi formulée au nouveau numéro quatre du gouvernement, également ministre des administrations régionales. Hyder Raman, président de la Street Vendors Association (SVA), souhaite que la ministre fasse le lien avec Nando Bodha concernant le terminal urbain de la gare Victoria.

Lancée il y a un mois et demi, la classe affaires de la compagnie aérienne française Corsair semble être une bonne décision. Pour que le client ait une expérience qui dépasse ses attentes, Corsair s’est associée avec le chef Michel Rostang pour offrir un menu signature ou prestige rendant ainsi le voyage exceptionnel. Tout a été repensé pour sa nouvelle classe sur tous ses avions.

L’Overseas Education Centre (OVEC) a tenu durant le week-end son salon annuel de l’étudiant au Flying Dodo, Bagatelle. Cette plateforme, comme chaque année, a permis aux jeunes ayant récemment terminé leurs examens de HSC de rencontrer les représentants des établissements d’enseignement supérieur en vue d’obtenir des informations précises sur les programmes, les conditions d’admission, les cursus, les diplômes proposés ou encore les débouchés.

Avec les examens de fin de scolarité secondaire achevés, quatre syndicats d'enseignants du secondaire privé et public se sont regroupés en une intersyndicale pour dénoncer ce qu'ils qualifient de « cafouillage et de zones d'ombre » dans la mise en pratique de la réforme en Grade 7 l'an prochain.

La Journée des droits des enfants est l'occasion pour l'Ombudsperson for Children (OC), Rita Venkatasamy, de faire le point sur les acquis en cette matière et ce qui reste à faire dans le pays pour le mieux-être des mineurs, particulièrement les plus vulnérables. Dans ce contexte, elle constate que si « Maurice traite généralament bien ses enfants », il existe « un nombre grandissant de mineurs auteurs d'abus sexuels dans le pays » alors qu'au moins « un enfant par jour est victime d'abus sexuel à Maurice ». Pour elle, « il n'y a pas un droit plus important que l'autre » car les « droits sont interdépendants ». D'autre part, elle rappelle que si Maurice a signé la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, « cette convention n'est pas dans nos lois ». D'où le tant attendu Children's Bill, annoncé pour bientôt par l'ex-ministre du Bien-être de l'enfant, Fazila Dawreawoo. « Le Children's Bill devra tenir compte des réalités de 2017 », insiste-t-elle. Elle plaide ainsi pour une loi qui permette à un enfant en conflit avec la loi de bénéficier d'un avocat commis d'office et d'un cadre de réhabilitation de qualité.

Les conseillers du village de Goodlands, et principalement son président, Damri Ramparsad, sont préoccupés par la prolifération de drogues dans la localité. « La lutte contre ce fléau est notre priorité. La drogue cause des ravages parmi les jeunes », constate le président du conseil de village avant d’annoncer une marche contre la drogue, le 25 novembre, durant laquelle la prévention contre ce fléau sera mise en avant. Des Ong, qui luttent contre la toxicomanie, y participeront.

Le constructeur indien Larsen & Toubro prend officiellement possession du marché de l'Arab Town dans le cadre des travaux pour le projet Metro Express. Les commerçants qui exerçaient sur le site s’affairent depuis hier à récupérer leurs effets ainsi que les structures qu’ils avaient érigées. La situation est suivie de près par plusieurs unités de la force policière mandées sur les lieux durant le week-end. 

L’importance de l’enseignement du fait religieux dans les écoles de la République a été soulignée la semaine dernière par Philippe Charuel, Grand Maître de la Grande Loge de France, qui était en visite à Maurice dans le cadre d’une tournée dans la région. Le dignitaire maçonnique a eu l’occasion d’animer une conférence au MGI sur le thème « la franc-maçonnerie au XXIe siècle ».

Le président du conseil de village de Montagne-Longue, Dravindra Kumar Ajoodhea, déplore l’absence de développement dans sa localité. Selon lui, l’ancien gouvernement dirigé par Navin Ramgoolam était « léthargique », mais celui des Jugnauth « n’est pas meilleur ». Le gouvernement Lepep « ne fait rien dans notre village, pourtant, nous souffrons de nombreux problèmes », regrette Dravindra Kumar Ajoodhea, avant de citer quelques-uns, tels la prolifération de la drogue et l’absence d’un hôpital moderne et d’un lieu de crémation approprié au bénéfice des habitants de la localité.

Les activistes de la plateforme Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL) estiment que Maurice est « au bord d’une grande explosion sociale ». Lors d'une conférence de presse hier, à Port-Louis, ils ont mis en garde le gouvernement tout en réclamant la mise sur pied d’une National Tourism and Coastal Land Audit Commission. Ashok Subron, du mouvement Rezistans ek Alternativ, est catégorique : « Maurice risque une explosion sociale de grande envergure si une solution n’est pas apportée. Nous mettons en garde le gouvernement ainsi que les décideurs politiques et économiques pour qu’ils se ressaisissent sur la question des plages publiques. »

« Le défi environnemental ne se limite pas qu’à une entrée dans l’ère du zéro papier. » C’est ainsi que résume Lawrence Boodhoo l’action que son entreprise, CBE (Central Busaness Equipement Ltd), en adoptant la politique Green Technology de Kyocera, l’entreprise Sud-Coréen dont il assure la distribution à Maurice et dans l’océan Indien.

Trois mois après son naufrage à La Carangue, le capitaine Reimer Kobs est toujours à Maurice. Trois mois durant lesquels il s’est retrouvé seul à l’hôpital, sans autres vêtements que ceux qu’il portait sur lui, sans passeport et sans bateau. Avec l’aide de quelques bons samaritains, il repart pour l’Allemagne mardi. Il se confie à Week-End sur ses périples en terre mauricienne.

Après deux rencontres, le comité ad hoc, sous la présidence de Me Patrice Doger de Spéville, devrait à nouveau siéger le 27 novembre, avant de soumettre ses conclusions sur l’affaire des pilotes licenciés le 6 octobre dernier à Air Mauritius. Des développements pourraient toutefois intervenir au courant de cette semaine.

Mettant à profit un déplacement éclair à Rodrigues, le Premier ministre Pravind Jugnauth a procédé au lancement d’un des plus importants projets stratégiques pour le développement de l’île. MARS (Mauritius Rodrigues Submarine Cable) a fait son entrée dans le paysage de techologie informatique de Rodrigues et le calendrier de travail établi prévoit que le câble optique devra devenir une réalité dans un maximum de 24 mois. Que ce soit du côté du PM ou du chef commissaire de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, Serge Clair, l’on veut tout mettre en œuvre pour que le délai des travaux ne soit nullement dépassé.

Nouveau plan pour le trafic routier sur l’autoroute M3 depuis une semaine. La bretelle de déviation en direction du Sud, mise en place depuis 2016 à la hauteur de Ripailles-Valton, a été fermée à la circulation. Les véhicules sont désormais déviés sur une des deux voies montantes sur la droite de l’autoroute M3. En cause : des travaux de fouille en cours sur ce tronçon fissuré depuis janvier 2015.

La démission de Showkutally Soodhun et le portefeuille ministériel des Terres et du Logement repris par Mahen Jhugroo semblent tomber à point nommé s’agissant de la lutte contre l’accaparement des plages. Du moins, avec ce remaniement ministériel, le mouvement Aret Kokin Nu Lapaz (AKNL) espère que le nouveau ministre de tutelle sera sensible aux griefs et doléances des citoyens, notamment en ce qui concerne la plage de Pomponette, et qu’une décision sera prise dans le plus bref délai pour reproclamer la plage publique. Dans cette optique, outre une carte postale symbolique remise au Premier ministre, les membres de AKNL ont envoyé la semaine dernière une lettre à Mahen Jhugroo exposant la situation dans le sud du pays.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth a pris possession depuis jeudi du rapport du High Powered Committee présidé par le secrétaire financier Dev Manraj qui s’est penché sur le cas des femmes “cleaners” des établissements scolaires qui travaillaient pour un salaire de misère.

Six jours après un violent incendie qui s’est déclaré dimanche dernier dans l’entrepôt de l’hypermarché à Trianon, Danish Ismael, le propriétaire de Trianon Shopping Park, a donné des directives hier pour que l’entrepôt soit nettoyé de fond en comble.

Le lancement  officiel du festival kreol, événement annuel organisé dans le cadre de la Journée internationale de la culture créole, et visant à promouvoir son l’authenticité, a eu lieu vendredi à l’Aventure du Sucre.

La tension était à son comble hier soir vers 19h30 à New Arab Town, les commerçants ayant reçu la visite du DPM Ivan Collendavelloo, de la VPM Fazila Daureeawoo, et du maire Ken Fong dans le cadre d’une site visit. Le N°2 du gouvernement aurait à un certain moment demandé aux marchands « d’évacuer dans le plus bref délai » et a ajouté « sinon mo pou donn sa lot dimounn. »

Roubina Jadoo, qui participait pour la première fois au conseil des ministres, a présenté les activités qui seront organisées à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes le 25 novembre.

Elle a commencé par six employés en 2006 dans un petit bâtiment loué dans le morcellement Saint-André. Mais aujourd’hui, elle emploie environ 65 personnes, dont deux tiers d'expatriés, dans un plus grand bâtiment situé à Plaine-des-Papayes. Fabriquant environ 50 000 « polo shirts » chaque mois, le directeur de Fine Textiles, Mamade Nohur – un ingénieur en textile dans le domaine depuis près de 25 ans –, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. « L'espace me manque et je compte bien faire construire mon propre bâtiment bientôt afin d'agrandir mon entreprise », dit-il.