sociéte

Le groupe New Mauritius Hotels (NMH) fait état de sa satisfaction devant l'accueil réservé par la communauté des investisseurs à sa dernière opération de levée de fonds sur le marché des capitaux. En effet, pour un montant de Rs 1,5 milliard, cet important groupe hôtelier a enregistré des demandes de souscription en excédent de l'ordre de Rs 4,4 milliards. Les fonds levés lors de cette opération seront utilisés pour le refinancement des engagements financiers existant, en ligne avec le “debt re-engineering programme” mis en place par le groupe pour réduire le coût de l’endettement et poursuivre les projets de rénovation des hôtels.

Les candidats à la partielle du No 18 (Belle-Rose/ Quatre-Bornes) ainsi que leur directeur de campagne se sont réunis hier autour d'une table avec les membres de l'Electoral Supervisory Commission pour passer en revue la tenue de la campagne jusqu'à l'échéance du 17 décembre. Les discussions ont vite tourné sur le besoin d'utiliser des oriflammes, banderoles ou autres billboards, qui tendent à polluer la ville des fleurs. Si certains appellent à un consensus entre les différentes parties pour tout enlever, d'autres ne partagent pas le même avis, soutenant que cela affecterait leur visibilité.

Le syndicat dit n’avoir jamais donné son accord sur le montant de la compensation à ceux qui seront appelés à prendre leur retraite

Les locataires de l’Arab Town avaient jusqu’à mercredi après-midi pour quitter le marché et se reloger dans le nouveau site construit par la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill. C’est ce qu’a affirmé à la presse l’adjointe au maire, Elvanee Anamalay, mercredi matin à la salle du conseil municipal de Rose-Hill. Entourée des conseillers, elle avance que tout est fin prêt pour accueillir les locataires.

Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, qui était en campagne à Cité Père Laval en vue de l’élection partielle dans la circonscription N° 18, a justifié ses dénonciations contre Showkutally Soodhun qui a été forcé à la démission du gouvernement. « Ti bizin demaske li », a-t-il lancé. Et d'estimer qu’il n’avait d’autre choix que de remettre l’enregistrement qui était à sa disposition à des journalistes car « je n’ai pas confiance ni en les institutions ni en le Premier ministre ».

La première réunion du comité tripartite portant sur le paiement de la compensation salariale s’est tenue hier après-midi. Les échanges gravitaient autour du taux d’inflation, avec le chiffre de 3,6% soumis par Statistics Mauritius. À l’issue de la réunion qui s’est déroulée pendant presque deux heures, le ministre du Travail Soodesh Callichurn a laissé entendre qu’une rencontre, présidée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, devra se tenir mercredi. N’empêche qu’il s’est dit satisfait de cette première prise de contact.

Quatre jours après l'éclatement de l'incendie de l'entrepôt de l'hypermarché Shoprite, les sauveteurs sont toujours à la recherche de Sandesh Domah (24 ans), le seul employé manquant à l'appel après le sinistre. La police a entendu un collègue du disparu, qui affirme avoir aperçu le jeune homme dans le bâtiment avant que la fumée ne commence à prendre de l'ampleur.

Ahmed Riaz Gulbul est le fils de Raffick Gulbul, frère aîné de l’avocat Raouf Gulbul. Ce dernier a monopolisé l’attention via ses quatre dépositions devant la Commission d’enquête sur la drogue ces dernières semaines. Le nom de Riaz Gulbul a été cité relativement à des documents officiels dans l’affaire concernant la détenue Parwiza Jeeva, qui a déclaré que Riaz Gulbul lui avait demandé de « devir lanket » en faveur de Peroumal Veeren. C’est le neveu du controversé “chairman” de la GRA et de la Law Reform Commission qui a écrit à la Commission Lam Shang Leen et a émis son souhait d’évoquer devant l’ancien juge des “abnormal activities” et “any other things” afin de donner sa version des faits, ayant été employé comme clerc auprès de Me Gulbul de 1997 à 2010 et de janvier à août 2013.

De l’Alliance Lepep au gouvernement MSM/ML, le conseil des ministres institué en décembre 2014 a changé en huit occasions en presque trois ans. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a procédé hier à un mini-remaniement ministériel pour recomposer son gouvernement avec la démission forcée de Showkutally Soodhun en tant que vice-Premier ministre. Tandis que Roubina Jadoo-Jaunbocus a accédé à un maroquin ministériel, à savoir celui de l'Égalité des genres, Fazila Daureeawoo hérite, elle, du portefeuille des Administrations régionales. Cette dernière devient ainsi la première Mauricienne à accéder au Front Bench du gouvernement.

Ce matin, Fazila Daureeawoo a été nommée vice-Première ministre et ministre des Administrations régionales et No 4 du gouvernement, alors que Roubina Jadoo-Jaunbocus accède, elle, au portefeuille de l'Égalité du genre. C'est la première fois qu'une femme est nommée VPM. La cérémonie de prestation de serment, ce matin, à la State House, devant la présidente de la république, Ameenah Gurib-Fakin, s'est déroulée en l'absence du Mentor Minister, sir Anerood Jugnauth, et du Deputy Prime Minister et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, en mission. Le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaradoo, était également absent vu qu'il se trouve à Moscou offociellement.

Le président de la Mauritius Academy of Science and Technology (MAST), Jean Claude Autrey, a souhaité vendredi voir cette académie devenir un corps constitué. C’était à une cérémonie organisée en la salle Boname, au MSIRI, pour célébrer le 10e anniversaire de la création de cette organisation. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a, à cette occasion, été fait président d’honneur de l’académie.

La Cour a demandé aux deux parties concernées par la demande d’une Judicial Review concernant l’obligation de « Five Credits » en Lower VI de trouver une date commune pour que l’affaire soit prise sur le fond. Pour sa part, l’Education Officers Union (syndicat d’enseignants des Collèges d’État), en cette fin d’année, attire l’attention du ministère de l’Education et d’autres autorités de l’éducation sur la baisse continuelle de la qualité des résultats au niveau du SC/“O” Level. Ce syndicat met en exergue le faible nombre de candidats arrivant à décrocher un crédit (au moins 50 % de points) dans les matières.

Les résultats des examens du barreau, qui se sont tenus en octobre dernier, ont été rendus publics hier. Sur 125 candidats souhaitant entrer au barreau, seuls 16 ont été reçus, dont 11 avoués. Parmi, on retrouve la fille d’Alan Ganoo et le fils de l’avoué Me Hiren Jankee. Avec ce taux d’échec, qui persiste d’année en année, malgré la création en 2012 du Council of Vocational Legal Education (CVLE) pour remplacer le Council of Legal Education (CLE), les légistes se disent inquiets.

La Government General Services Union (GGSU) a tenu hier son Assemblée générale annuelle au Rabita Hall, rue Pope Hennessy, Port-Louis. Rashid Imrith, son président, a estimé que « le salaire minimum devrait être dans les Rs 19 280 ». Il a mis l’accent sur le “Health and Safety” et a insisté sur le fait que « tous les sites de travail devraient être munis d’un “certificate of clearance”, évoquant le grand incendie qui a ravagé le Shoprite de Trianon.

La famille d'experts-comptables ayant réussi dans la filière ACCA (Association of Chartered Certified Accountants) s'agrandit. Le bureau local de l'ACCA a en effet célébré vendredi dernier l'intégration de 280 nouveaux membres mauriciens lors de la tenue de la 8e édition de la « New Member Ceremony » à l'hôtel Le Méridien, Pointe-aux-Piments, en présence du président adjoint mondial de l'ACCA, Leo Lee.  

À ceux qui pensent à Maurice que la recherche ne donne rien et ne mérite pas qu’on y investisse, le Prof Theeshan Bahorun, directeur du Centre for Biomedical and Biomaterials Research (CBBR), les invite à venir voir ce qui se fait dans son laboratoire à Réduit et à prendre connaissance des résultats obtenus jusqu’ici sur le diabète, le cancer, et la pharmacologie marine. « Nous sommes maintenant au bord de la commercialisation de certains produits qui peuvent aider à guérir (sic) ces deux maladies dont le taux de prévalence est très élevé dans notre pays », souligne-t-il, avant d’encourager le gouvernement à créer d’autres postes dédiés à la recherche.

Ambal Jeanne, de SOS Femmes, et Marlène Ladine, du centre La Chrysalide, montent au créneau pour ponctuer une campagne de sensibilisation autour des violences faites à l’encontre des femmes. Ces deux figures de proue de la lutte pour le respect des droits des femmes et leur valorisation notent que « les types de violence à l’encontre des femmes ont pris une nouvelle tournure. Désormais, les bourreaux frappent, jusqu’à tuer ».

Après le coup de gueule des marchands ambulants, qui déplorent leur non-relocalisation après 18 mois, ce sont cette fois les commerçants qui montent au créneau. Le front commun, qui a écrit au commissaire de police à ce sujet, note « un retour des marchands ambulants dans la rue » en cette période de fin d’année, ce qui, selon lui, occasionnerait d’autres « activités illégales ».

Le Tourism Employees Welfare Fund (TEWF) a récompensé, lors d’une remise de prix vendredi après-midi, au Caudan, des baristas, Chefs d’hôtels, femmes de chambre ainsi que des artisans en fruit et “food carving” ayant brillé dans différentes disciplines. Soobeeraj Goorapah, secrétaire du TEWF, a félicité les participants venant de 39 hôtels. « Vous avez gagné par votre courage et en maturité mais vous avez aussi approfondi votre connaissance par les formations qui vous ont été dispensées », a-t-il dit.

Le 12e Festival International Kreol, qui aura lieu du 17 au 26 novembre, aura pour thème « Kreolite-Linite ». C’est ce qui ressort d’un point de presse animé hier par Anil Gayan, ministre du Tourisme, qui a aussi laissé entendre que le même budget que l’an dernier sera alloué pour la réalisation du festival. « Autour de Rs 20 millions. C’est largement suffisant. Nous n’allons pas dépasser le budget prévu », dit-il. L’invité d’honneur sera le ministre du Tourisme des Seychelles, Maurice Loustau Lalane.

Le département des ressources humaines de la Barclays s’est embarqué dans une initiative visant à offrir une formation à environ 50 jeunes étant à la recherche d’un emploi. Cette initiative a été présentée la semaine dernière lors d’une conférence de presse par les dirigeants de la Barclays, dont le Managing Director, Ravin Dajee, en présence du ministre du Travail et des Relations industrielles, Soodesh Callychurn.

C’est à travers un communiqué émis sur le site web de la Financial Services Commission (FSC) vendredi, sans faire grand bruit, qu’on apprend désormais qu’à la suite de la réunion du board du 30 octobre dernier, « no further regulatory action is required » dans l’affaire New Mauritius Hotels (NMH).

À en croire Ravi Bhayraw, président de Dubreuil, ce village de quelque 5 000 habitants est négligé par tous les gouvernements, sans exception. Il pense avant tout au chômage et aux problèmes sociaux tels que l’alcoolisme, le tabagisme et la toxicomanie qui commencent à devenir des nuisances dans le village.

Les habitants du Sud, surtout ceux de Souillac, de Surinam et de Chemin-Grenier, sont remontés. Ils contestent les constructions et projets hôteliers prévus dans la région, notamment à Gris-Gris et à Pomponette. Leurs craintes sont que l’environnement et le paysage entourant les plages publiques perdent de leur cachet naturel, et que ces espaces leur soient interdits d'accès. Ils témoignent leurs inquiétudes au Mauricien.