sports

Les écoliers seront gâtés durant les deux mois de vacances scolaires. Le Mauritius Sports Council, la State Bank et Vital se sont associés afin d’organiser deux camps de vacances — Nager C’est Vital et Summer Holiday Sports Camp — qui se dérouleront du 21 novembre au 15 décembre.

L’entraîneur national de cyclisme, José Achille, n’occupe plus ce poste depuis une semaine. Il a envoyé une lettre en ce sens à la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), qui a accusé réception du courrier. À l’heure actuelle, les deux parties ont confirmé la démission du technicien.

C’est demain au stade George V que se tiendra le Charity Shield, le premier match de la saison, qui mettra aux prises le Pamplemousses SC, champion de Maurice en exercice, à l’ASPL 2000, vainqueur de la dernière édition de la MFA Cup. Quand on sait que les deux formations se sont affrontées pour ce premier trophée il y a un an, on peut s’attendre à de chaudes retrouvailles.

La sélection mauricienne continue son dur apprentissage de l’Africa Tour au Rwanda. Engagée dans le Tour du Rwanda depuis dimanche dernier, la sélection a connu une cinquième journée plutôt difficile au cours des 121 km reliant Musanze à Nyamata, une étape qui a vu la victoire de l’Érythréen Metkel Eyob de la Dimension Data en 2h52’54.

La prédiction de Judex Jeannot s’est avérée. Lui qui n’avait pas hésité à déclarer que Fabrice Bauluck décrocherait le titre mondial en kick-boxing cette année. Pourtant, la course vers la consécration n’aura pas été de tout repos et soutient qu’il aurait assumé les conséquences en cas de défaite. Dans l’entretien qui suit, l’entraîneur national de kick-boxing élabore sur le parcours du quadruple champion du monde, mais soutient que les autorités concernées n’accordent pas la reconnaissance voulue aux sportifs qui font la fierté du pays.

La deuxième étape du Tour du Rwanda, qui a débuté dimanche à Kigali, a vu les Mauriciens caler sur la première étape de plus de 150 km. Certes, la victoire est allée au Suisse Simon Pellaud de la Team Illiminate. Mais les Mauriciens ont quelque peu sauvé les meubles, même si Olivier Lecourt, le mieux classé, a rétrogradé à la 19e place.

Le temps pluvieux a causé le renvoi d'un certain nombre de matchs qui devaient avoir lieu dimanche au centre de tennis de Petit Camp lors des Championnats nationaux UBP. Les premiers tours du tableau progressif du simple hommes ont rendu leur verdict et c'est Lucas Lai Fat Fur qui a émergé aux dépens d'Érick Totozafy. Il affrontera samedi en quarts de finale Thomas Clark.

Le doute planait sur la participation des vice-championnes de Maurice à la Coupe des clubs de l'océan Indien prévue du 25 novembre au 2 décembre vu leur mauvais début de championnat. Mais le Plaisance SC sera bien au rendez-vous.

Dure journée pour les Mauriciens hier au cours de la troisième étape du Tour du Rwanda. Pour l’arrivée du troisième acte à Musanze, c’est le Rwandais Joseph Areruya, de la Dimension Data for Qhubeka, qui s’est imposé au terme d’un sprint devant Edwin Avila (Team Illuminate) et Jean-Paul Ukiniwabo de la sélection rwandaise.

La troisième édition des Jeux des Jeunes qui s’est déroulée du 4 au 10 novembre sur huit différents sites sportifs de l’île a vu quelques bonnes performances. Ils étaient environ 1700 jeunes âgés entre 12 et 13 ans en compétition. Rodriguais et Agaléens se sont aussi joints à cet événement. 

Le duel à distance continue pour les deux équipes qui représenteront Maurice lors de la Coupe des clubs de l’océan Indien. Alors que le Curepipe Starlight a remporté son match la semaine dernière, l’Association Sportive de Vacoas-Phœnix a quant à elle disposé du Plaisance SC 44-31 samedi.

Auréolé d’un deuxième titre de champion du monde seniors de kick-boxing, Fabrice Bauluck s’apprêtait à recevoir un accueil triomphal à son retour au pays cet après-midi. Parents, amis, membres de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées, et représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports devaient ainsi être présents afin de saluer à juste titre la prestation du tireur, qui a fait parler toute sa classe lors de cette compétition qui s’est déroulée la semaine dernière à Budapest en Hongrie.

Ce n’était pas l’accueil en grande pompe de 2013 quand Fabrice Bauluck et James Agathe revenaient de leur campagne victorieuse du Brésil. Au défilé, hymne national et la présence de quelques hautes personnalités du pays ont succédé cette fois un accueil plus sobre et intime, même si les jeunes des clubs de Beau Vallon et de Quatre Sœrs n’ont cessé de créer l’ambiance en attendant l’arrivée de la délégation de kick-boxing, notamment celle de Fabrice Bauluck qui, magnifique trophée en main et médaille autour du cou, a difficilement pu se frayer un passage pour se retrouver en dehors de l’aérogare, hier en fin d’après-midi.

« Le tournoi tant attendu par tous les joueurs », a pris son envol samedi au centre national de tennis à Petit Camp. La 20e édition des Championnats de Maurice UBP, qui ne met en opposition que les joueurs locaux, a débuté sous de bons auspices avec le soutien du sponsor et une prime globale de Rs 66 000, dont Rs 10 000 revenant aux vainqueurs des simples hommes et dames, Rs 5 000 à chaque finaliste ainsi que Rs 1 500 aux 3es et 4es joueurs (euses) au classement.

La sélection mauricienne qui dispute actuellement le Tour du Rwanda se comporte plutôt bien. En effet, après son baptême du feu hier sur les routes de Kigali pour un prologue de 3,3 km, la sélection a découvert les difficultés d’une épreuve de l’Africa Tour, avec l’escalade du Mur du Huye en fin d’étape, qui a vu la victoire du Rwandais Joseph Areruya. Le Mauricien Olivier Lecourt se glisse dans le top 10, à 1’36 du vainqueur du jour.

Kevin Ghunowa a une nouvelle fois été pénalisé pour une faute d’interférence. Il a écopé d’une mise à pied d’une journée et d’une amende de Rs 25 000. Les Racing Stewards n’ont cependant pas pris en considération le fait qu’il avait déjà été suspendu pour une faute similaire alors qu’il était associé à Heart Of Darkness samedi dernier. Le board des RS a décidé que la seconde faute devra être purgée concurremment avec la première. Le jockey mauricien sera donc absent pour deux journées seulement.

Il n’y avait définitivement pas photo lors de la rencontre amicale opposant la sélection togolaise à celle du Club M hier soir. Au stade de Kégué à Lomé, les footballeurs mauriciens n’ont pu soutenir la comparaison en s’inclinant sur le lourd score de 0-6. Face à un adversaire qui avait récemment participé à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, le résultat ne surprend guère. Et ce, même si la rencontre disputée en mars 2015 sur le sol mauricien s’était soldée sur un nul (1-1).

Le Mauricien Olivier Lecourt a pris, hier à Kigali où il dispute actuellement le Tour du Rwanda, la 12e place du prologue, à 12 secondes du Rwandais Jean Bosco Nsengimana. Trois des cinq Mauriciens engagés terminent la première journée dans le top 20 de cette première épreuve.

Captain Magpie qui renoue avec le succès après plus d’un an n’est pas une surprise en soi dans un champ qui était à sa portée. Cependant, on n’arrive toujours pas à expliquer pourquoi Yashin Emamdee l’avait pratiquement arrêté lors de sa dernière sortie alors que rien de mauvais n’a été décelé le cheval avait été examiné.

Le directeur technique national, le Cubain Roberto Ibanez Chavez, met le cap sur Rodrigues demain dans le but de former les entraîneurs pendant une semaine au gymnase Malabar. Une semaine au cours de laquelle il sera assisté du sport coach à la Commission de la Jeunesse et des Sports, Mandino Farla. Selon le président de l'Association mauricienne de Boxe (AMB), Indiren Ramsamy, une compétition est même prévue pour samedi prochain au cours de laquelle le DTN aura l'occasion de jauger du niveau des boxeurs de l'île surtout en marge des présélections en vue de des 10es Jeux des Iles de l'océan Indien qu'organisera Maurice en 2019.

Le Comité Olympique Mauricien (COM) a décidé de repenser à sa stratégie en matière de contribution au développement du sport à Maurice. Dans cette optique, l’expertise française a été sollicitée à travers le professeur Laurent Boyer, basé à l’INSEP, à Paris en France, depuis 1999.

Médaillé de bronze, il y a deux années de cela lors des Championnats du monde de Serbie, Fabrice Bauluck s'est racheté de la plus belle manière qui soit à la veille de ses 30 ans. C'était vendredi après-midi, lors des Mondiaux de Hongrie où il s'est défait du Brésilien Rafaël Spin en finale des moins de 54 kg. Bravo à ce champion hors pair, mais également à son entourage, l'entraîneur national Judex Jeannot, aussi bien tous les membres de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA), les entraîneurs et les tireurs. Pour Fabrice Bauluck : « Ce n'est pas la victoire d'un homme seulement, mais celle de toute une équipe et aussi de tous ceux qui étaient là avant, et ceux qui ont contribué à faire du kick-boxing, ce qu'il est aujourd'hui » Bravo à tous.

Le président de l'Association mauricienne de Boxe (AMB), Indiren Ramsamy, aussi bien que le DTN Roberto Ibanez Chavez, ont établi des contacts avec la fédération indienne lors de leur déplacement en août dernier, à Hambourg en Allemagne, pour les championnats du monde. L'idée étant de permettre à la sélection nationale de profiter d'un stage de trois semaines dans le centre de haut niveau indien et ce, dans le cadre de la préparation mauricienne en vue des Jeux du Commonwealth prévus du 4 au 15 avril prochain, à Gold Coast en Australie. « Nous avons relancé la fédération indienne récemment, mais n'avons toujours pas obtenu de réponse. Nous en ferons de même prochainement, car ce stage en Inde sera d'une importance capitale pour nos boxeurs », a indiqué Indiren Ramsamy.

Le Tour du Rwanda débute aujourd'hui avec le Tour du Rwanda qui prendra fin le 19 courant. Après avoir remporté le Tour de La Réunion par l'intermédiaire de Christopher Lagane, et le Tour de Maurice avec Olivier Lecourt de Billot, voilà que la Team MCB-Maurice s'attaque au tour du Rwanda, qui demeure une autre paire de manche. Réputé tactique, les coureurs locaux auront à se surpasser face aux forces en présence.