Articles

En désespoir de cause, Reeaz Chuttoo, Jane Ragoo, Claudette Gafoor, Shirley Beaumon, Dharmawtee Boodram, Marie-Mireille Sandanum et Aartee Nawoor, observent depuis hier après-midi une grève de la faim illimitée au Jardin de la Compagnie, Port-Louis.

L’agrandissement du film du départ de Glorious Goodwood, cheval de l’entraînement Rameshwar Gujadhur aligné dans la quatrième épreuve de la 29e journée, a été fatal à Yashin Emamdee. Le board des Racing Stewards a trouvé que le cavalier mauricien était fautif dans le mauvais départ de sa monture. Les RS sont aussi arrivés à la conclusion qu’il avait aussi brisé l’élan de son cheval et n’avait pu suivre les instructions de son entraîneur. De ce fait, il a été suspendu pour six journées et aura aussi à payer une amende de Rs 50 000.

Une sortie familiale a viré au drame hier après-midi après qu'une voiture, une Kia Picanto, a violemment percuté un arbre sur la route de La Gaulette menant vers Bambous. À bord se trouvaient neuf personnes, dont un nourrisson de 10 jours, qui n'a pas survécu à l'accident. Selon la police, le conducteur, âgé de 22 ans, a déclaré « avoir perdu le contrôle de son véhicule » après l’éclatement d’un pneu.

Repoussées de samedi après-midi à dimanche matin à cause du temps pluvieux, les finales du simple hommes et du simple dames du Gymkhana Grass Open ont connu leur dénouement dans le suspense. Si le Malgache Jean-Richard Randriamanantsoa, fort de son expérience, a pris la mesure d’Amaury de Beer 7-6 (1), 7-5, c’est Sarah Introcaso qui est venue à bout d’Astrid Tixier 6-4, 7-6 (3) pour étrenner son deuxième titre de l’année sur la surface.

Les choses bougent pour l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT). En effet, le comité directeur a avalisé, la semaine dernière, le nouvel organigramme, qui inclut la Direction technique nationale et les entraîneurs nationaux.

La motion de censure présentée ce matin contre la présidente du Conseil de District de Rivière-Noire, Véronique Leu, a été votée avec une majorité de 7 contre six. Une nouvelle élection doit avoir lieu d’ici sept jours pour élire un nouveau président. Mais déjà, un nom circule pour remplacer l’ancienne présidente : celui de Steeve Magdeleine, conseiller du village d’Albion.

En vue de la première édition de la Confédération Africaine de Natation Amateur Zone IV Jr (Open Water Swim) qui se tiendra durant le week-end 2-3 décembre prochain à Mont Choisy, la Fédération Mauricienne de Natation (FMN) a retenu huit nageurs pour représenter le pays à ce rendez-vous de jeunes.

L’Information And Communications Technologies Appeal Tribunal a écouté hier la plaidoirie de Me Anwar Moolan, Senior Counsel, représentant MC Vision. La compagnie s’est tournée vers cette instance après que l’ICTA a rejeté sa demande d’interdire la diffusion des chaînes de Canal + par French Expat TV et Vision France, sur le territoire mauricien. MC Vision estime que l’ICTA est l’instance appropriée pour gérer ce genre de situation, de par son statut légal. Une simple demande de leur interdire l’accès à internet pourrait régler l’affaire, selon l’avocat du plaignant.

La demande du bureau du Directeur des Poursuites publiques pour obtenir une extension du délai pour expédier le dossier complet au Privy Council en vue de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth en Cour suprême a été appelée ce matin devant le chef juge Keshoe Parsad Matadeen. Les hommes de loi de Pravind Jugnauth, qui avaient informé la cour qu’ils avaient reçu le “notice” tard lors de la dernière séance, n’ont pas objecté à la requête du DPP. Il a toutefois été avisé que ce délai s’étend jusqu’à fin novembre. Les représentants du DPP ont demandé à la partie défenderesse de suggérer une date précise. Toutefois, le chef juge a ajourné l’affaire au 20 novembre, avançant que le DPP avait demandé deux semaines additionnelles pour faire le nécessaire.

Flacq était vêtu de ses plus beaux atours samedi pour vibrer à l’unisson avec des artistes locaux et particulièrement avec des artistes bollywoodiens, à savoir Antara Mitra, Nakash Aziz, Amit Mishra et Shalmali Khodgade. Ce spectacle organisé par le Conseil de district de Flacq en collaboration avec Indian Oil a attiré la grande foule et a aussi vu la présence du Premier ministre Pravind Jugnauth et du ministre des Arts et de la Culture, Pradeep Roopun.

Lors de la 3e journée du championnat national de handball féminin qui s’est jouée au gymnase de Phœnix, le Plaisance Sporting Club a dû se démener durant les dernières minutes pour arracher le match nul contre une bonne équipe des Rangers sur le score 15-15.

  • Des changements dans les Seating Arrangements dans les rangs de l'opposition à l'agenda alors que la nomination du Chief Whip du gouvernement se fait toujours attendre

À une semaine de la reprise des travaux de l'Assemblée nationale, les parlementaires de l'opposition fourbissent leurs arguments en prévision principalement de la tranche du Question Time de chaque mardi. De leur côté, les membres du gouvernement se préparent à contrer l'offensive de l'opposition vu que le background politique en cette fin d'année demeure la campagne pour l'élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18) du dimanche 17 décembre. De ce fait, il n'est pas exclu que cette prochaine session de l'Assemblée nationale entre en vacances à la mi-décembre, selon toute probabilité le mardi 12 décembre pour reprendre après les célébrations officielles marquant le 50e anniversaire de l'indépendance du 12 mars 2018. En attendant la date limite de mercredi pour la soumission des Parliamentary Questions au secrétariat de l'Assemblée nationale, une première indication de cette première séance du Question Time se dégage avec les Chairmanships du secrétaire au Cabinet et chef de la Fonction publique, Nayan Koomar Ballah, en vedette. Les autres préoccupations des parlementaires de l'opposition sont axées sur la gestion de la station de la radio et de la télévision nationales, la MBC, les missions officielles effectuées par des ministres depuis juillet 2016 ou encore la controverse autour du projet de Metro Express.

 

Incubateur et accélérateur d'entreprise, l'organisation « La Turbine », basée à Moka, lance une nouvelle édition de son programme de formation à l'entrepreneuriat, dénommé « INSPIRE ». Sous ce programme, un accompagnement gratuit sur trois semaines est proposé aux aspirants entrepreneurs afin de les aider à développer leurs idées d'entreprises en véritable projet de start-up. Cet accompagnement sera assuré en collaboration avec STING, un incubateur suédois comptant plus de 15 ans d'expérience dans le domaine et partenaire stratégique de La Turbine. Deux coaches de STING participeront au programme en question.  

Le 21 octobre se tiendra la toute première édition de la Fête du Sport (10h-15h) organisée par CitySport à Bagatelle. Pour cela, l'organisateur a fait appel à cinq centres de remise en forme,  Riverland Sports Club Tamarin, SweatBox, Fitness Hub, Club Moving et Riverland Sports Club La Croisette.

Alors que les dirigeants de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) et un groupe d’une dizaine de femmes employées comme cleaners par les PTA des établissements scolaires s’apprêtent à entamer une grève de la faim cet après-midi, le leader du MMM, Paul Bérenger, a estimé samedi que le gouvernement devrait intervenir afin de trouver une solution acceptable à ce problème.

L’apprenti Jameer Allyhosain a couru seulement dans l’argent lors de la 10e étape du HH Sheikha Fatima World Apprentice Championship, hier à Tarbes (France). Une quatrième place pour le Mauricien, dont c’était la deuxième participation cette année, avec Saarah.

Selon le dernier sondage effectué par la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé et Public (CTSP), le panier de la ménagère est passé à Rs 9 400 contre Rs 7 421 en 2016, soit une hausse de Rs 2 000. Or, souligne Jane Ragoo, secrétaire générale de la CTSP, dans la Zone franche, « il y a des femmes qui touchent encore Rs 5 600 et des cleaners d’établissements scolaires encore Rs 1 500 par mois ». Ce qui la pousse à dire qu’« il y a une extrême pauvreté à Maurice ». « Une telle situation n’est plus possible. Il faut un salaire minimum d’au moins Rs 8 500 », dit-elle.

Ready To Attack a retrouvé ses automatismes après deux courses quelconques. Sans vouloir diminuer ses mérites, il faut néanmoins admettre que Rye Joorawon n’a pas été bien inspiré avec Everest. Non content d’être en tête de l’épreuve, il a jugé utile d’accélérer au début de la descente alors qu’il avait déjà une marge conséquente. Au final, le gris n’a pu continuer sur le même rythme et n’a pu conserver la deuxième place qu’au courage, avec à la clé une boiterie. Cette victoire de Ready To Attack a permis à la casaque bleu électrique de briller pour la deuxième fois de la journée.

Le Private Parliament Secretary (PPS) Kalyan Tarolah est arrivé au Central Criminal Investigation Department ce lundi matin pour faire face à un interrogatoire under warning à la suite de deux plaintes logées contre lui par Latchmee Devi Adheen pour infraction à l’Information and Communication Technology Act (ICTA). Il était accompagné de l’avocat Dick Ng Sui Wa qui l’assistera lors de cet exercice.

Le 17 octobre, chaque année, marque la Journée du Refus de la Misère. Cette année, le thème choisi par ATD Quart-Monde est Pa kit Personn Deryer. Cela fait cinquante ans que Caritas s’engage auprès des plus nécessiteux de la société. Pour Patricia Adèle Félicité, secrétaire générale de l’ONG, « le monde n’est pas pauvre. Mais, la richesse est mal distribuée ». Elle plaide pour que l’écart entre les riches et les pauvres soit réduit. Et constate par ailleurs qu’en dépit du fait que Maurice est un État providence, « d’autres n’arrivent pas à suivre le système et se retrouvent broyés et rejetés ». Pour combattre la pauvreté efficacement, selon elle, il faut aller vers un développement humain intégral et non pas se contenter de « construire ici une maison » ou de dispenser là « quelques formations ».

In 1861, Massimo d'Azeglio one of the pioneers of Italian unification made the following remark: we have made Italy; now we must make Italians.

La Police des Jeux (PDJ) a réussi un joli coup de filet samedi en interpellant un bookmaker illégal opérant dans la région de Bassin, Quatre-Bornes. En se basant sur certains renseignements, une équipe de police a débarqué chez le suspect alors qu’il suivait les courses hippiques avec son téléphone portable à la main. Dans un premier temps, il a nié être impliqué dans une quelconque activité illégale. Mais, un de ses clients l’a appelé alors qu’il discutait avec des policiers. Ces derniers lui ont demandé de mettre son cellulaire sur haut-parleur, et son interlocuteur lui a demandé « cheval After Midnight konbien pe vande ». Ce à quoi, le bookmaker illégal a répondu « Mo pa pe vande aster la ». La PDJ lui a alors demandé s’il a une licence sous la Gambling Regulatory Authority (GRA) pour prendre des paris sur les courses hippiques. Le suspect a répondu par la négative.

La Police des Jeux (PDJ) a réussi un joli coup de filet samedi en interpellant un bookmaker illégal opérant dans la région de Bassin, Quatre-Bornes. En se basant sur certains renseignements, une équipe de police a débarqué chez le suspect alors qu’il suivait les courses hippiques avec son téléphone portable à la main. Dans un premier temps, il a nié être impliqué dans une quelconque activité illégale. Mais, un de ses clients l’a appelé alors qu’il discutait avec des policiers. Ces derniers lui ont demandé de mettre son cellulaire sur haut-parleur, et son interlocuteur lui a demandé « cheval After Midnight konbien pe vande ». Ce à quoi, le bookmaker illégal a répondu « Mo pa pe vande aster la ». La PDJ lui a alors demandé s’il a une licence sous la Gambling Regulatory Authority (GRA) pour prendre des paris sur les courses hippiques. Le suspect a répondu par la négative.

So, it’s finally on; December 17 next will be the target date for yet another masquerade characteristic of our politicians. So far, we have several known candidates to contest the single vacant seat caused by the resignation of Mr. Reformer, himself one of the contenders, yet another of those clowneries our parliamentary system and related legislation allow.