Questions D’actualités

Qu’est-ce que c’est que ceknowledge huboù les branches des supposées universités ne sont pas reconnues dans leur pays d’origine, où les chanceliers démissionnent régulièrement ? Qu’est-ce que c’est que  ce knowledge hubdont le gouvernement veut faire un des futurs piliers du développement national où on s’occupe plus de faire payer les élèves que de leur offrir les cours qu’on leur a vendus sur internet? Qu’est-ce que c’est que ce secteur où le mari d’une ministre  se transforme en expert en pédagogie et loue des immeubles placés sous la responsabilité de sa moitié? Les relations familiales semblent être un élément intrinsèque à ce supposé carrefour des connaissances: les pères, frères et neveux de ministres y poussent comme les champignons après la pluie. On se demande comment le ministère de la Santé peut autoriser des  élèves d’une de ces “institutions” à donner des consultations dans des hôpitaux, sur de vrais malades. On continue à se demander comment la Tertiary Education Commissionpeut continuer à laisser fonctionner des  “institutions” qui n’ont pas toutes les qualifications nécessaires et dont la  principale activité semble être d’arnaquer leurs élèves. Autant de questions qui demeureront sans réponses, le ministre concerné étant très occupé à faire ouvrir un nouveau “campus” dans sa circonscription !
*
Navin Ramgoolam est de retour.  On l’avait perdu à Davos, on l’a retrouvé à Maurice lors des inaugurations de showroom automobiles ou de routes déjà ouvertes à la circulation. Je parle de routes ouvertes, pas de celles éventrées avant même d’être utilisées, ce qui met le ministre Bachoo — toujours responsable de rien — hors de lui. Au cours d’une des fonctions de la semaine écoulée, Navin Ramgoolam a révélé le secret de polichinelle de l’année: il va se représenter aux prochaines élections générales. Pour justifier sa décision, il a cité François Mitterrand et affirmé que les Mauriciens avaient besoin d’un dirigeant qui avait de la culture. Est-ce qu’il pensait à lui-même en faisant cette affirmation?
*
Le Remake 2000 est cliniquement mort, assurait hier un des animateurs de la conférence hebdomadaire du PTr. Ce qui ne l’a pas empêché de «piller» allégrement sur le cadavre de l’alliance supposément décédée. Ce décès, les animateurs de la conférence des rouges du samedi – qui n’a pas grand-chose à envier à celui des mauves du même jour – l’annoncent depuis plus d’un an. Parfois, pour varier, ils annoncent cette mort au présent et au passé. Hier, ils se sont basés sur les déclarations de Paul Bérenger lors de la dernière assemblée des délégués du MMM pour faire leur habituelle annonce funèbre.
*
Il faut tout de même dire qu’elle était un peu bizarre, cette l’assemblée des délégués mauves. Elle était bizarre parce qu’elle avait été convoquée pour prendre  une décision déjà prise. En effet,  l’avant-dernière assemblée des délégués du MMM s’était prononcée, l’année dernière, à une très forte majorité, pour le maintien du Remake 2000. C’est la même question qui était à l’ordre du jour, dimanche dernier, à Rose-Hill. Comme la fois précédente, elle avait été précédée par une série de rumeurs – ou de fuites savamment organisées dans la presse – sur le mooddes militants. Ils étaient supposément au bord de la révolte, à la veille de réclamer la cassure du Remake pour que le MMM aille seul aux élections. Les militants, disaient ces rumeurs, en avaient assez des prétentions du MSM, des 30 tickets qui leur revenaient et surtout des places qu’ils réclamaient dans les circonscriptions dites safe. On s’attendait à des débats passionnés, des dénonciations argumentées:  ce ne fut pas le cas. Non seulement la montagne a accouché d’un souriceau mais en plus, aucune décision n’a été prise concernant le Remake. La décision de maintenir ou de briser le Remake sera prise lors de la prochaine assemblée des délégués! En attendant, le Remake va continuer, comme si de rien n’était, à discuter partage de circonscriptions et candidatures.
Comme quoi, plus ça change, plus c’est la même chose, et ce, dans tous les partis politiques!


Commentaires

mais qui peut me dire quelle culture a notre premier ministre si ce n'est celle de l'inde et de ces traditions? Cultivé il l'est certainement, a telle point que ceux qu'il nomme au ministère de la culture sont incapables d'organiser des vrais événements socio-culturels , tels que le théâtre, un grand carnaval, des vrais concerts à dimension internationale. Bref, on se rend compte que tout ce qui le concerne c'est de protéger ces petits copains politiques afin qu'ils ont les poches bien remplis par le business des soit disant "universités". Qu'apprend vraiment les jeunes, on se le demande. C'est peut-être pour cela que les employeurs préfèrent employer des jeunes qui ont fait leurs études à l'étrangers, signe que le niveau existant dans ces universités sont très hauts ! Au lieu de pense au Remake ou d'alliance politique, les partis politiques actuel devraient penser comment redresser ce pays qui va à la décadence et dont la populace devient de plus en plus pauvre, AVEC UNE MONNAIE ET UN PASSE PORT QUI NE VALENT RIEN DANS LE MONDE !

It seems that the human body has no value whatsoever in the eyes of certain politicians. administrators and health professionals. The human body in need of health care/assistance needs to be treated with dignity, but do those involved with
(1)allowing the implantation of non recognized institutions to deliver post graduate medical qualifications
(2)setting up of locally awarding bodies-TEC etc to recognize these PG qualications.The list of all the members of the TEC and their qualifications should be made public.
(3)allowing the "illegal practice of medicine" in the hospital under his directorship
(4)not monitoring the activities in the health care points despite the monthly management meetings held under the chairmanship and in the presence of top MOHQL officials
(5)failing as watchdog to ensure that medical practice is dispensed as per scientific norms. The Mauritius Medical Council-health professionals-public cannot deny that the Patil institution has been dispensing courses for years.
(6)allowing top health administrators to continue to serve as executive members of the Mauritius Medical Council.-Conflict of interest/"Manze bananes dans deux boutes!!"
(7)Employing(eternally) advisors with poor scientific knowledge but strong political connections probably to ease all "maldonne"....

care at all for the patient ? Are there other factors- vested interests.. involved?
It is scary to trust one`s body in the hands of a medical practitioner these days. The MOHQL which has the overall responsibility of the health of the population has /is failing miserably. The Prime Minister- a medical practitioner himself though cannot be held responsible for each and every activity in other ministries should act strongly towards those at fault. Gone are the days of the holocaust.

Bachoo, Assirvaden et Hossen nepli capave prend zotte au serieux.
Quant a fami Bappoo apres seki zotte fine subir au nivo personnel ou pou croire ki zotte imper pli spirituel et honnetes.
Mais non. Continuer Kokin banes pov etudiants.