Opinions

Si dans les westerns traditionnels la cavalerie arrive toujours a l’heure , à Maurice la police semble ne pas avoir de règle précise pour traiter des différentes  personnes  soupçonnées  d’avoir violé la loi sur la diffamation en diffusant de fausses informations.

600 victoires ! Voilà le nouveau haut vol du palmarès de Serge Henry, déjà bien rempli de paillettes et de champagne, avec 8 titres de champion des écuries, dix victoires classiques, 4 jockeys champions et 4 chevaux champions de l'année. Celui qui a consacré, avec des hauts et des bas, une demi décennie de sa vie au monde hippique n'est que le deuxième à franchir ce palier des 600 premières places dans notre pays.

Les méthodes de l'ICAC ne finiront pas de surprendre. Elle avait, par la voix de son directeur général, Anil Kumar Ujodha, annoncé sur Radio Plus la conclusion pour bientôt de l'enquête dans l'affaire Medpoint et, plus d'un mois après, les investigations continuent toujours alors que des personnes qui, de toute évidence, doivent être entendues sont toujours maintenues en dehors du champ d'intervention de la commission.

La séance de déshabillage continue de plus belle entre les deux ex-alliés. Après avoir passé deux semaines à s'expliquer sur les raisons de la cassure de l'Alliance de l'Avenir, en multipliant les interventions à la radio et dans les conférences de presse, ils en sont maintenant aux congrès nocturnes d'explications. Plus précisément à des congrès de révélations ponctués de défis. Le PTr demande au MSM de rendre les votes travaillistes qui lui ont permis de faire élire ses candidats dans les circonscriptions rurales. Souvent en tête de liste, aux dépens du candidat rouge.

La population a eu droit cette semaine à des hauts et il y a eu des bas dans les débats politiques. Les échanges d’idées autour de l’introduction éventuelle de la réforme électorale et du profil de la 2e République continuent à susciter un certain intérêt.

Cela fait bien longtemps que bien avant le jour J, le Maiden, l’épreuve reine du calendrier hippique mauricien, suscite autant d’intérêt. Au Champ de Mars et dans de très nombreux foyers mauriciens lorsqu’on a fini d’évoquer les tribulations de Navin, Paul et Pravind, on parle du Maiden.

Le leader de l’opposition a formulé dimanche une proposition formelle au Premier ministre concernant la réforme électorale et ce qui doit suivre. Paul Bérenger demande le rappel du Parlement…

S'il fallait un terme pour qualifier le comportement des politiciens et leurs déclarations de ces derniers jours, le terme indécence est celui qui conviendrait le mieux...

Et si certains de nos politiques étaient atteints du syndrome de Stockholm. Voilà la question qui nous est venue à l'esprit après le spectaculaire revirement de Mireille Martin...

Le Mauritius Turf Club a été contraint d’annuler les deux journées hippiques de samedi et dimanche derniers  placées sous l’égide de la « Red Ribbon Week-End ». Dommage ...

Si l'on en croit les confidences des nouveaux divorcés politiques que sont Pravind Jugnauth et Navin Ramgoolam, les tiraillements ont commencé dans l'Alliance de l'Avenir, dès sa conclusion. 

Qui aurait dit qu'à peine 15 mois après avoir été installé au pouvoir le troisième gouvernement Ramgoolam aurait ainsi volé en éclats? 

Pour le commun des mortels, les simples électeurs, les profanes en tactique et autres magouilles politiques, ce que nous témoignons en ce moment sur la scène politique est un véritable capharnaüm. Oubliés les attaques personnelles de nature communale, les injures et dénigrements envoyés en pâture sur la tête des uns et des autres ...

Le Mauritius Turf Club a réuni la presse, hier, pour faire un tour d’horizon de la situation dans l’industrie hippique. Animé par le Président Gavin Glover, cet exercice, qui se devait être plus régulier mais qui a au moins eu le mérite d’être, était axé sur plusieurs volets d’actualité et des projets en cours.

L’installation du nouveau gouvernement de Navin Ramgoolam ce week-end et la rupture annoncée entre le Ptr-PMSD et le MSM sont venues mettre fin à un malaise qui commençait à prendre des proportions dramatiques et inquiétantes alors que l’économie mondiale est vraisemblablement dans une nouvelle crise.

Grand a été notre étonnement hier d'entendre le Premier ministre dire à la presse que l'ancien ministre dont le leader de l'opposition a révélé le nom comme étant celui qui l'a impliqué dans le scandale du siècle MedPoint, vendredi, à l'Independent Commission against Corruption est celui de Shawkatally Soodhun. Comment le sait-il ? 

Navin Ramgoolam a été beaucoup plus rapide cette fois : un remaniement en deux semaines alors que d'habitude il faut compter plusieurs mois pour qu'il procède à tel exercice. Encore que le dernier a été plus un pas de musical chair qu'un vrai remaniement. Quels sont les enseignements à tirer de la crise et de son règlement temporaire ? Oui, temporaire, car qui pense que le MSM va se comporter en opposition loyale du gouvernement cette fois-ci.

À la base, dans l’Affaire MedPoint, qui défraie l’actualité depuis ce début d’année, se trouve une affaire de corruption. L’ICAC s’en est saisi et mène une enquête approfondie comme c’est le cas pour les autres dossiers, petits ou grands...

Le handicap est souvent un sujet extrêmement sensible entre professionnels de course et handicapeurs car ce facteur déterminant pour les courses hippiques peut changer de façon significative la donne d’une épreuve...