Opinions

Il a été dit et répété que ce sont les hommes qui font les institutions. Jamais postulat ne serait aussi bien appliqué qu'à l'Assemblée Nationale, un des piliers de tous les régimes qui se réclament de la démocratie.

Dans le feu des alliances politiques, en train d’être négociées ou qui viennent  tout juste d’être rompues,  la question du leader de l’Opposition est passée inaperçue.

La saison régulière 2011 a pris fin samedi dernier dans l'attente générale de la journée internationale prévue ce week-end. Cette ultime journée avait perdu tout son attrait depuis que la suspension logique du jockey Johny Geroudis avait été maintenue malgré sa tentative de renverser cette décision des commissaires des courses par un comité d'appel qui n'a finalement pas bougé d'un iota la position initiale des juges hippiques.

Avec l’adoption des amendements à l’Equal Opportunities Act cette semaine un pas important a été franchi vers la création d’une île Maurice plus solidaire, plus juste et plus équitable. Cet amendement ouvre la voie vers la proclamation tant attendue de cette législation adoptée en décembre 2008.

L'année a filé à la vitesse du vent et nous voilà déjà arrivés à la fin de saison et l'on se demande toujours, à ce moment-là, à quoi nous occuperons nos samedis en attendant la reprise prévue pour mars 2012, la prochaine saison qui marquera le bi-centenaire du Maurtius Turf Club et des courses hippiques à Maurice.

Quatre ans après la création de la Fédération créoles mauriciens (FCM) son président charismatique Jocelyn Grégoire a présenté une image renouvelée du mouvement – dont il est l’initiateur – au rassemblement organisé dimanche dans le cadre de cet anniversaire. Il n’est pas exagéré de dire qu’il a mis de l’eau dans son vin. Et c’est très bien ainsi !

En fin de compte, il finira par ressembler à son père, Navin Ramgoolam. Pas comme un politicien dont on respectait l'érudition même si on n'était pas d'accord avec ses décisions politiques. C'est dans le domaine des décisions contestables, anti démocratiques que Navin ressemble à son père, qu'il dit tant aimer.

De raclée, il y en a bien eu cette semaine, et c'est le gouvernement qui en a pris une bonne à l'examen en comité des provisions budgétaires. Il y a longtemps que l'opposition n'avait pas réalisé une telle performance, un tel barrage de questions et de motions sur les différents items des dépenses des 25 ministères.

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Après une année difficile dans plusieurs secteurs de l’économie et les ménages, l’heure est à la détente… sans toutefois perdre de vue que 2012 s’annonce encore plus difficile.

C’est déjà la dernière journée régulière de la saison et l’heure des bilans a sonné. Nous reviendrons dans notre prochaine édition sur le bilan sportif de cette saison 2011 riche en événements et soubresauts mais pour l’heure nous nous concentrerons sur l’aspect politique et économique de l’industrie hippique mauricienne.

L’examen en comité du budget constitue un des moments les plus forts dans le cadre de l’agenda annuel des travaux parlementaires. 

Devenir médecin est le  rêve  professionnel de milliers de jeunes Mauriciens. Pendant des années, la réalisation de ce rêve a été le domaine réservé des enfants de riches.

Quel triste pays! Quels dirigeants sans principes et, surtout, sans cœur et inhumains! Quels organismes loufoques, travestis par la petite et basse politique.

Les critiques contre le centre financier mauricien, relayées avec engouement par la presse indienne, ont pénétré profondément dans le subconscient de la population de la Grande Péninsule au point où pour le commun des mortels en Inde aujourd’hui, il est presque normal d’associer Maurice non seulement à un paradis touristique mais également à un paradis fiscal.

Les récents événements qui ont secoué le football mauricien au plus haut niveau, puisqu’il s’agit de la MFA, démontrent une nouvelle fois l’amateurisme béat de nos dirigeants. L’astuce appliquée lundi dernier l’atteste grandement. Deux hommes qui se partagent les pouvoirs du poste de président, l’un au niveau international et l’autre sur le plan local, c’est grotesque.

Le conflit ouvert entre le Mauritus Turf Club et l'écurie Gujadhur a pris une nouvelle dimension cette semaine avec l'institution d'un Fact Finding Committee, institué pour enquêter sur les déclarations publiques de la hiérarchie de la plus vieille écurie du turf mauricien dans le sillage de la journée controversée de la Coupe d'Or.

Le tout dernier épisode de la saga Medpoint ne fait qu'accentuer le doute quant à ses tenants et aboutissants réels et quant aux vraies responsabilités des uns et des autres dans la vente de la clinique privée de la famille Jugnauth à l'Etat pour la somme de Rs 144,7 millions. Verra-t-on jamais clair dans cette affaire qui défraie la chronique depuis bientôt une année? La question doit être posée dans la mesure où il existe encore de nombreuses zones d'ombre qui n'ont pas été vraiment éclaircies à la satisfaction du grand public.

Il aura donc fallu plus d’une année, une tonne de procédures, autant de conférences de presse et de déclarations ministérielles et un  fact finding committee  pour que l’affaire  Rehana Ameer trouve sa conclusion. Pour qu’on reconnaisse enfin que la direction de la MBC n’a pas le droit de disposer de ses employés comme  elle l’entend.

Les travaux parlementaires dominés par les débats sur le budget 2012 nous ont réservés quelques bonnes surprises cette semaine.