- Publicité -

Bilan financier : hausse des profits pour la MauBank

La MauBank enregistre des profits de Rs 85,9 millions pour le premier trimestre de son année financière se terminant au 30 septembre 2021, par rapport à Rs 15 millions sur la même période l’année dernière. Le revenu d’exploitation total s’élève à Rs 331,8 millions contre Rs 255,5 millions sur la période correspondante en 2020. La banque maintient ainsi la croissance affichée lors de l’année financière 2020/21.

- Publicité -

En effet, à la fermeture de son année financière se terminant au 30 juin 2021, la banque avait enregistré un bénéfice net de Rs 115,07 millions, soit une progression de 6,3%. Le revenu net d’intérêts pour l’exercice clos au 30 juin 2021 s’élevait à Rs 724,4 millions contre Rs 587,2 millions au 30 juin 2020, soit une augmentation de 23,3% des marges, portée principalement par une augmentation des valeurs mobilières de placement et l’expansion des produits internationaux.

La valeur totale des actifs de la banque s’élève à Rs 32,9 milliards, en hausse de 4,1%, ce qui est attribué à une augmentation de Rs 2,2 milliards du portefeuille de prêts et créances de la banque. Les prêts et avances bruts ont, en effet, augmenté de 14,3% à Rs 18,3 milliards au 30 juin 2021 dont Rs 1,5 milliard accordé aux clients du segment B.

La base de dépôts de MauBank a augmenté de 7,9%, passant de Rs 26,31 milliards au 30 juin 2020 à Rs 28,3 milliards au 30 juin 2021. Les revenus nets d’honoraires et de commissions ont progressé de 3,5% à Rs 206 millions grâce à la croissance du portefeuille de prêts et avances. Toutefois, une réduction des activités de change, en raison de la faiblesse des approvisionnements en devises étrangères en raison de la situation de Covid-19, a entraîné une baisse des revenus des transactions en devises et des gains nets sur les instruments financiers à Rs 164,4 millions, soit une baisse de 35,2% par rapport à l’année dernière.

« Les stratégies de génération de revenus mises en œuvre ont commencé à porter leurs fruits. Aujourd’hui, nous pouvons constater un niveau de revenus soutenu de nos différentes filières : notre dépendance vis-à-vis des revenus traditionnels via les services bancaires conventionnels a été réduite pour faire de la place à des revenus basés sur les commissions. En parallèle, nous avons gardé le focus sur les mesures de maîtrise des coûts afin de continuer à faire baisser les dépenses totales d’exploitation en termes absolus », a fait ressortir Premchand Mungar, Chief Executive de la MauBank.

Par ailleurs, la gestion des risques de crédit liés à IFRS 9 a permis à la banque de mieux gérer la provision pour dépréciation au 30 juin 2021. Elle continue d’adopter une approche prudente en matière de gestion des liquidités. Outre le suivi de l’asymétrie des échéances de ses actifs et passifs, MauBank s’assure également de disposer d’une base de dépôts « relativement importante et stable », tout en conservant suffisamment d’actifs liquides pour répondre à des besoins imprévus de liquidité.

À noter que le ratio d’adéquation des fonds propres (CAR) de la banque s’établit à 14,76% au 30 septembre 2021, bien au-dessus du minimum réglementaire de 11,75%, et qui comprend un coussin de conservation du capital de 1,875%.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour