- Publicité -

Bilan : Le déficit commercial s’élève déjà à Rs 139,6 milliards

– La facture des importations explose en septembre (+41,1%)

- Publicité -

Après avoir crevé la barre de Rs 95,5 milliards en 2020, puis atteint Rs 132,6 milliards en 2021, le déficit commercial se creuse davantage et prend des dimensions alarmantes. C’est ce qui découlent des chiffres du mois de septembre, affichant un déficit de Rs 18,1 milliards, comparé à Rs 11,5 milliards en septembre 2021, soit une progression de 57,3%. Ce chiffre de septembre dernier porte le déficit global pour les neuf premiers mois de l’année à Rs 139,6 milliards, soit déjà largement au-dessus du déficit enregistré en 2021.

Dans le détail, les exportations en septembre ont atteint Rs 9,1 milliards, en hausse par rapport à septembre 2021 (Rs 7,8 milliards). En contrepartie, les importations enregistrent également une forte progression (+41,1%), passant à Rs 27,3 milliards contre Rs 19,3 milliards en septembre 2021. D’autre part, le montant total des échanges commerciaux pour le mois de septembre s’élève à Rs 36,5 milliards, alors que cet indicateur était de Rs 27,2 milliards en septembre 2021.

Les importations de Food & Live Animals ont augmenté de Rs 4,6 milliards en septembre 2021 à Rs 4,7 milliards en septembre 2022. Les importations de produits pétroliers grimpent en flèche à Rs 5,6 milliards (contre Rs 2,4 milliards en septembre 2021) et celles des articles de prêt-à-porter ont augmenté à Rs 4,8 milliards. Les importations de machines et d’équipements sont passées de Rs 3,5 milliards (en septembre 2021) à Rs 5,4 milliards en septembre 2022.
S’agissant des exportations, le pays reste confronté au même problème, soit qu’elles augmentent bien moins rapidement que les importations. Elles ont, en effet, progressé de 17,1% en septembre 2022 par rapport à septembre 2021. Les exportations de produits textiles ont augmenté de Rs 1,0 milliard à Rs 1,2 milliard et celles des produits manufacturés (miscellaneous) de Rs 2,4 milliards à Rs 2,6 milliards. Parallèlement, le bunkering (soutage) continue de progresser lentement mais sûrement, passant à Rs 1,3 milliard (contre Rs 1,2 milliard en septembre 2021.)

Enfin, notons qu’en septembre dernier, l’Afrique du Sud est le premier marché d’exportation (Rs 1,2 milliard), suivi des États-Unis et de la France. Tandis que le principal fournisseur est la Chine (pour Rs 4,3 milliards sur un total de Rs 27,3 milliards d’importations), suivie d’Oman et de l’Inde.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour