- Publicité -

Développement durable : Opportunités d’investissements identifiées dans 17 secteurs

-Ken Poonoosamy de l’EDB parle de « impact investment that will create jobs »

- Publicité -

Le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) a conçu le SDG Investor Map, avec le concours de l’Economic Development Board (EDB). Il s’agit d’un outil d’information, fournissant des données, des informations et des idées sur les opportunités d’investissements ayant le potentiel de contribuer au développement durable. Le SDG Investor Map de Maurice (puisque ce programme concerne plusieurs pays) a été lancé hier. Il identifie 17 Investment Opportunity Areas (IOAs) dans  six secteurs, dont entre autres, les ressources renouvelables et énergies alternatives, infrastructures, services, éducation, soins de santé, alimentation/boissons) qui peuvent générer des rendements tout en ayant un impact positif sur les priorités nationales de développement.

 Le lancement s’est déroulé en présence d’Ahunna Eziakonwa, sous-secrétaire générale, administratrice assistante et directrice du bureau régional pour l’Afrique du PNUD, Amanda Serumaga, UNDP Resident Representative pour Maurice et les Seychelles, Gülçin Salingan, directrice adjointe du Centre international d’Istanbul pour le développement du secteur privé du PNUD et Ayodele Odusola, représentant résident et directeur du PNUD en Afrique du Sud.

 Amanda Serumaga explique que ce guide est le fruit d’un long travail entamé en juin 2021 : « le travail s’est fait avec l’EDB pour voir comment l’UNDP peut collaborer pour augmenter les investissements dans le développement durable. » Ahunna Eziakonwa a qualifié le SDG Investor Map de Key Piece of Work pour l’avancement du développement durable dans divers pays.

Le document fournit des analyses sectorielles, identifie des opportunités de création de valeur et représente un point de convergence entre les intérêts du gouvernement et du secteur privé tout en mettant les humains et la planète comme “central piece of how we do business.”

Ahunna Eziakonwa a situé l’importance du SDG Investor Map dans le contexte des SIDS (Small Island Developing States) groupe qui inclut Maurice. Des pays qui sont souvent loin de grands marchés mondiaux, qui font face à de la volatilité, à de faibles niveaux de diversification économique et à la Debt Distress. Elle a indiqué que ces petits états représentent deux-tiers des pays qui subissent chaque année des pertes de PIB à cause de catastrophes climatiques.

“Covid-19 has led to a 40% decline in foreign direct flows to SIDS”, dira Ahunna Eziakonwa, contre 31% pour les pays enclavés, par exemple. Face à ces disruptions majeures, il y a l’impératif de construire des économies résilientes et pour cela, l’investissement privé est un élément crucial, tout comme les efforts concertés.

Elle a également évoqué l’accès au financement innovant et le rôle majeur que Maurice peut jouer dans la région en tant que porte d’entrée entre l’Asie et l’Afrique. Ahunna Eziakonwa relève que le pays possède une très vaste zone économique exclusive qui offre d’énormes possibilités pour les investisseurs, afin de développer “a vibrant and sustainable blue economy” et le SDG Investor Map peut justement aider dans ce projet.

Ce guide a déjà été développé – ou est en cours de développement – dans une quinzaine de pays en Afrique subsaharienne : Ghana, Kenya, Namibie, Nigeria, Rwanda, Afrique du Sud, Ouganda, Eswatini, Gabon, Malawi, Maurice, Gambie, Tanzanie, Djibouti, Maroc et Tunisie.

Les cinq Target Sectors (IOAs) les plus en vue par le guide en Afrique subsaharienne sont : Food and Beverage, Infrastructure, Healthcare, Education

et ressources renouvelables/énergie alternative.

Ken Poonoosamy, Chief Executive Officer (CEO) de l’Economic Development Board, déclare que  lorsque l’UNDP a approché les autorités pour collaborer sur ce projet, « nous ne savions pas qu’il aurait un tel impact sur la communauté des investisseurs. »

Il ajoute que «  cet Investor Map donne un message clair sur l’engagement de Maurice en matière d’énergies renouvelables,” rappelant que Maurice veut réduire ses émissions de carbone par 40% d’ici 2030. “We are far from that but there is a real commitment”, maintient-il.

Le SDG Investor Map s’aligne sur les objectifs du gouvernement, et servira de Value Proposition à la communauté des investisseurs. Ce document qui a adopté une méthodologie rigoureuse, selon le CEO de l’EDB, a nécessité la mise en place d’une Task Force comprenant divers représentants des secteurs public et privé.

“Tout le monde s’est réuni pour voir les opportunités dans différents secteurs et travailler sur des Business Models ainsi que des taux de rendement, des informations qui intéressent  à coup sûr les investisseurs. Avant, on n’avait jamais identifié les Key Metrics comme le taux de rendement de divers projets qui pourraient être mis en œuvre, » dit-il, en rappelant que l’EDB est engagé à attirer davantage d’investissement dans les énergies renouvelables, et du “impact investment that will create jobs.”

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour