Joe Lesjongard, ministre de l’Energie : « Le GM est resté constant dans sa politique sociale »

Le ministre de l’Énergie et des Services publics, Joe Lesjongard, affirme que le budget 2024/25 traduit la vision d’apporter une justice sociale accrue et un meilleur partage du gâteau national. Il ajoute que le gouvernement de Pravind Jugnauth est demeuré constant dans sa politique sociale et économique. Répliquant au commentaire du leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, selon lequel le ministre des Finances Renganaden Padayachy a agi en marsan kalamindas, le président du Mouvement Socialiste Militant (MSM) a fait ressortir que « marsan kalamindas finn ras manze dan labous zanfan malere ek ranpli so kof ».  Il a fait ressortir que sous le régime travailliste l’on parlait de Bumper Crop et qu’au final, d’après lui, « finn bwar disan dimounn mizer ».

- Publicité -

Abordant le volet énergétique, le ministre a ciblé les députés de l’opposition qui interviennent souvent sur les dessous de ce secteur, notamment Paul Bérenger, Patrick Assirvaden aussi bien que Joanna Bérenger. « Les arguments avancés par la députée Joanna Bérenger m’interpellent étonnamment. Cette jeune députée qui veut faire croire qu’elle défend les causes écologiques, n’a jamais dit un mot sur la centrale thermique de charbon de  CT Power », dit-il, ciblant la parlementaire du MMM pour sa prise de position sur le contrat de ferme solaire alloué à la société Corexsolar. « Ses whistleblowers lui ont refilé de fausses informations. Je suis informé par le CEB que Corexsolar a déjà déposé un Lease Agreement, qui a été fait devant un notaire. Il faut savoir que Corexsolar a payé une pénalité de Rs 60,78 millions », trouve le ministre de l’Énergie.

« De 2002 à 2022, sur une période de 20 ans, nous avons connu une baisse de 40% dans la production de l’électricité à base de la bagasse, ce qui a affecté la contribution des énergies renouvelables annuellement. C’est un des défis du secteur énergétique et nous sommes venus de l’avant avec le National Biomass Framework qui définit un plan pour la consolidation du secteur de la canne à sucre, une meilleure production de la bagasse, cane trash et woody biomass », fait-il comprendre.

Joe Lesjongard a fait part qu’il n’y a pas de s’alarmer dans la conjoncture et que l’opposition tente de faire accroire que le secteur des énergies renouvelables régresse. Il a soutenu que les énergies à travers le solaire sont en augmentation ces cinq dernières années.

En ce qui concerne le secteur de l’eau, le ministre de tutelle a laissé entendre que Maurice ayant l’ambition de devenir un High-Income Country doit pouvoir assurer une production d’eau pour répondre à la demande nationale et que de ce fait cette production-là doit être augmentée. « Le programme de remplacement de tuyaux se poursuit à travers le pays. Depuis 2019 à ce jour la Central Water Authority (CWA) a effectué des travaux de rehaussement de son réseau. 570 km de tuyaux ont été installés au coût de Rs 1,4 milliard », a-t-il déclaré. La CWA devra, d’après lui, redoubler d’efforts et être plus efficiente pour atteindre l’objectif d’effectuer une nouvelle connexion dans un délai de 30 jours.

Joe Lesjongard conclut que c’est un véritable défi pour la CWA qui devra répondre à la demande de la population et des opérateurs économiques

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour

- Publicité -