Linion Moris – Nando Bodha — « Finn amenn dereglemantasion lemond travay ki danzere »

Linion Moris estime que la politique d’immigration libérale prônée par le gouvernement impactera négativement l’avenir des jeunes du pays, estimant que « finn amenn dereglemantasion lemond travay ki danzere ». C’est ce qu’a fait ressortir le leader Nando Bodha lors d’un point de presse sur le budget 2024/25 hier.

- Publicité -

« Kan nou ekout Premie minis so komanter, Front Bench, rezime minis finans, nou pli inkie ki lavenir sa pei-la, lavenir bann zenes dan lame sa gouvernma la ek sa PM la », a-t-il décaré. Il s’est dit appréhensif de la manière dont le gouvernement ouvre la porte aux étrangers sur le marché du travail. « Nou per ki sa gouvernman la pe ipotek lavenir pei ek ban zenerasion ki pe vini. Pe adopte enn politik imigrasion pou etranze vinn travay Moris. Ban fasilite pou Occupational Permit, Work Permit zot fer dan ban meyer kondision pli vit posib », poursuit-il.

Nando Bodha est d’avis qu’il est grand temps de revoir plusieurs aspects par rapport à l’avenir des générations futures. « Nou bizin reget konpletman system ledikasion, formasion e pou kreasion lanplwa dan ban nouvo sekter. Zordi zenes morisien an konpetision avek etranze dan tou sekter, lor tou santie, dan lizin, dan lotel », dénonce-t-il. « Sa bidze la pa pou fer planter ogmant prodiksion pou ki ena lotosifizans de ban produi a enn pri marse ki rezonab ek akseptab », regrette-t-il.

Pour sa part, le responsable du dossier économique de Linion Moris, Dev Sunnasy a mis en relief ce qu’il estime être une contradiction entre le Premier ministre, Pravind Jugnauth et le Grand Argentier, Renganaden Padayachy. « Tou Morisien kone ki enn roupi feb pe fer nou soufer dan so lansanb. Depi 2014 tou pe ogmante dan enn manyer ki pa pe kapav kontrole. Premie minis dir ki pa’nn fer enn devaliasion volonter roupi. Zot bizin akord zot violon. Padayachy dir ki roupi for li enn foli », a-t-il fait part.

Il a fait ressortir que la politique financière du gouvernement permet aux riches de s’enrichir davantage. « Popilasion pe pey profi gran lantrepriz. Ban gro ki inporte, pe distribie. Ki bizin fer ? Depi pliss ki 20 an pe amen enn politik fiskal me pa pe fer developman ekonomik. Nou’nn retrograd developman ekonomik », a-t-il affirmé.

Dev Sunnasy préconise une séparation entre les finances et le développement économique. Il a avancé que Linion Moris a déjà entamé la réflexion pour la mise sur pied d’une nouvelle structure économique pour apporter des résultats de manière rapide dans tous les secteurs.

Pour sa part, Jean Claude Barbier a qualifié le budget comme étant « sans âme sur le plan économique ». « Se enn lekzersis kontap ki pena vizion. Gouvernman ti panse li pou ena enn lefe wow. Me finn ena plizir fristrasion. Dimounn finn fini pran zot desizion », trouve-t-il.

Il dit souhaiter que Linion Moris trouve la formule idéale pour les prochaines élections. « Nou pa ferme a lide de met tou ban konpetans posib pou travay ansam », a-t-il conclu, annonçant la tenue d’une assemblée des délégués de Linion Moris ce dimanche.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour

- Publicité -