- Publicité -

SBM : croissance entre 6,5% et 6,7% en 2022, et de 5,3% en 2023

Les dernières prévisions de la State Bank of Mauritius sont légèrement en-dessous des 7,2% de Statistics Mauritius en fin de semaine dernière. La banque d’État note que l’économie présente des signes de reprise de plus en plus perceptibles et généralisés, soutenus par la confiance renouvelée des entreprises. La croissance devrait être dans la fourchette de 6,5 % à 6,7 % cette année. C’est ce qui ressort du dernier bulletin d’analyse économique, SBM Insights. Pour 2023, le groupe prévoit une croissance de l’ordre de 5,3 %.

- Publicité -

SMBGroup avance que l’environnement mondial est caractérisé par diverses incertitudes et des défis persistants, notamment la guerre qui se prolonge en Ukraine et la hausse du prix de l’énergie et des denrées de base, bien que ceux-ci semblent se rétablir depuis quelque temps. Ainsi, l’économie mauricienne fait les frais, en premier lieu, de la révision à la baisse des trajectoires de croissance de ses principaux partenaires commerciaux, avec des répercussions sur l’évolution des exportations et les flux de capitaux, et en second lieu, de pressions inflationnistes généralisées.

« Le taux de croissance du PIB prévu pour 2022 serait soutenu par une série de facteurs, notamment l’amélioration significative du paysage sanitaire, favorisée par un taux de vaccination élevé (couvrant plus de 90 % de la population éligible) ; la levée, il y a quelque temps, des restrictions sur la circulation des personnes, contribuant ainsi à l’augmentation des activités ; une amélioration relative de la confiance des entreprises à différents niveaux ; (iv) les mesures d’allègement mises en place par les autorités monétaires et fiscales ; les projets clés de modernisation des infrastructures mis en œuvre par le gouvernement, associés à des politiques visant à stimuler les activités productives ; et les initiatives stratégiques lancées par le secteur privé dans différentes sphères économiques », souligne Nuvin Balloo, Group Head Research & Strategic Planning & Execution et Lead Economist à la SBM (Bank) Holdings Ltd, dans cette nouvelle édition de SBM Insights.

Le document fait ressortir que, pour cette année, la croissance du PIB devrait largement reposer sur la revitalisation du tourisme et les performances appréciables des autres piliers, cela en dépit de la conjoncture difficile sur le plan international.

« Il convient de bien examiner les perspectives de croissance pour 2022. Tout d’abord, comme c’est d’ailleurs le cas pour d’autres économies, il s’agit, dans une certaine mesure, d’un rebond technique, dans le sens où notre estimation reflète encore l’impact statistique favorable découlant de l’importante contraction du PIB observée en 2020. Deuxièmement, un rétablissement total de la valeur ajoutée économique du pays prendrait du temps, comme on peut s’y attendre, compte tenu de l’ampleur des difficultés passées, des effets cicatrisants de la pandémie et de la persistance d’un paysage mondial éprouvant. Troisièmement, l’incertitude entourant les perspectives de croissance économique à court et moyen terme reste relativement élevée, avec une visibilité restreinte sur la manière dont l’environnement opérationnel se dessinerait dans les semaines et mois à venir, un élément clé étant l’ampleur et l’impact de la guerre en Ukraine », note la SBM dans son analyse.

« À la lumière de ces observations, l’île Maurice est confrontée à l’urgence de maintenir la relance économique tout en favorisant la stabilité financière ; d’apporter un soutien ciblé et continu aux groupes vulnérables ; et de mettre en œuvre un ensemble efficace de politiques budgétaires, monétaires, macroprudentielles et structurelles qui favoriseraient une croissance du PIB élevée, durable et riche en emplois à moyen terme », souligne M. Nuvin Balloo.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour