- Publicité -

Takamaka ou l’esprit d’entreprise mauricien à l’honneur !

Du vin à 100% mauricien à base de letchis. Tous les Mauriciens se délectent d’avance des letchis qui seront bientôt disponibles et espèrent pouvoir les apprécier à condition que cyclones, chauve-souris et rats les épargnent. Combien de Mauriciens savent  toutefois que les letchis sont mis à contribution pour faire un excellent vin à 100% mauricien ? Cinq qualités de vin sont préparées en vue d’un apéritif ou pour accompagner repas et dessert.

- Publicité -

Pour découvrir la belle histoire de cet exploit et le site où le vin est préparé et mis en bouteille, une visite s’impose à l’endroit intitulé Takamaka. C’est une virée dans le plein centre du pays juste avant la Mare aux Vacoas. C’est là que se trouve le bâtiment où se confectionne le vin mais qui accueille aussi les visiteurs pour déguster le vin et apprendre comment tout cet exploit a commencé.

La visite guidée nous apprend que l’initiateur de cette entreprise est Alexander Oxenham, diplômé en oenologie, qui, avec la collaboration de son épouse, s’est attelé à la fabrication du vin à base de produits locaux. Ils ont tout planifié et mis en train en espérant que le produit final plairait aux connaisseurs en vin. La culture des arbres de letchis se fait dans le nord du pays où les fruits sont cueillis, puis épluchés par une main-d’œuvre locale. Le jus obtenu est ensuite transporté à Takamaka où la fermentation se fait dans des appareils importés d’Europe qui servent à transformer les jus en alcool par le processus de fermentation. Six différents types de vin sont finalement produits dans des cuves.

Saluons ce bel exemple d’un magnifique esprit d’entreprise, sans savoir au départ quels en seraient les résultats et si les investissements en valaient la chandelle et porteraient les fruits que nous ne pouvons qu’admirer et apprécier. C’est une belle histoire d’un couple qui s’est investi pour mettre en œuvre ce projet et qui peut constater maintenant que cela valait la peine.

Ce projet donne du travail à deux équipes de Mauriciens :

Une dans le nord pour les planteurs qui préparent le terrain et récoltent les produits.

L’autre à Takamaka où se trouve l’usine qui fabrique le vin.

Le site web takamaka.com permet de voir toutes étapes dans la production du vin mais c’est encore plus passionnant quand on vient sur place voir le travail qui se fait.

Monique DINAN

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour