- Publicité -

Tentative de fuite de Grand Patron : Un bateau l’attendait à Grand-Gaube

Le Central CID (CCID) veut tirer au clair cette affaire de tentative de fuite d’Angelo Raoul Thomas (32 ans), plus connu comme Grand Patron, vers Madagascar, alors qu’il doit faire face à un procès aux assises le 16 août pour trafic de drogue.

- Publicité -

Les éléments de la Special Intelligence Cell de la SSU l’ont intercepté à Mon-Choisy lundi. La police avait eu des renseignements qu’un bateau l’attendait dans la région de Grand-Gaube. Angelo Thomas et sa petite amie Megane Ophelie Badroodeenkhan (20 ans) avaient prévu de quitter notre territoire par voie maritime le soir pour ne pas éveiller les soupçons de la National Coast Guard. Ce qui allait rendre la tâche de la police difficile car prendre en chasse un bateau rapide pendant la nuit est assez compliqué, d’autant plus que les hommes sur le terrain ne pouvaient compter sur la collaboration de l’hélicoptère. D’où leur décision d’intercepter le couple avant qu’ils prennent la mer.

Depuis la semaine dernière, la police a placé sous surveillance Grand Patron alors qu’un huissier lui a servi une lettre de convocation pour qu’il se présente en Cour suprême le 16 août. Il était en liberté conditionnelle après la saisie de Rs 6,6 M d’héroïne chez une femme de ménage à Sainte-Croix en décembre. Cette dernière avait expliqué à l’Anti Drug & Smuggling Unit (ADSU) que cette drogue appartient à l’ancien kickboxeur Angelo Thomas, qui a lui aussi été arrêté dans cette affaire. Ainsi, les policiers ont noté un mouvement suspect au domicile du trentenaire à Cité Roche-Bois, lundi. Un van de couleur orange est arrivé à son domicile et il a embarqué plusieurs sacs. Ce qui a éveillé les soupçons des surveillants. Le suspect et sa petite amie ont mis le cap sur le nord.

Entre-temps, le Special Intelligence Cell avait obtenu des renseignements qu’Angelo Thomas était en contact avec un propriétaire de bateau à Grand-Gaube depuis la semaine dernière. Les enquêteurs estimaient que le suspect tenterait de s’enfuir soit vers Madagascar, soit vers l’île de La Réunion. En prenant la route du nord dans le van, ils ont compris que sa destination était la Grande île.

Des officiers ont suivi le couple sur moto alors qu’une équipe sous la supervision du chef inspecteur Seewoo a quitté les Casernes centrales en vitesse. Une fois sur la route principale à Mon-Choisy, ils ont arrêté le van. Angelo Thomas était assis à l’avant avec le conducteur alors que Megane Badroodeenkhan se trouvait sur le siège arrière. Ils sont restés silencieux sur leur destination. La police a fouillé le véhicule où elle a découvert six sacs remplis de vêtements et 9 950 euros (presque Rs 500 000).

Le couple a été intercepté et leurs effets personnels ont été remis au Central CID. Le duo est resté silencieux alors que le chauffeur du van a dit que ses services avaient été retenus par Angelo Thomas pour une course. Il a été autorisé à partir après son interrogatoire. Contrairement à Grand Patron et sa petite amie qui ont été placés en détention.
Ces derniers ont été inculpés sous une accusation provisoire de blanchiment d’argent et demeurent en détention préventive jusqu’au 8 août. Le trentenaire campe sur ses positions en restant silencieux. Cependant, la jeune femme a signifié son intention de donner sa version, assisté de l’avocat Yash Bhadain. Un calendrier de travail sera établi pour cet exercice.

Entre-temps, le CCID tente de remonter jusqu’au propriétaire du bateau. Les enquêteurs vont décrypter toutes les communications d’Angelo Thomas sur son portable. Ils souhaitent aussi savoir comment il a pu échanger une importante quantité de devises. Étant donné que l’Independent Commission Against Corruption enquête déjà sur les activités du trentenaire, elle pourrait bénéficier de la collaboration du CCID.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour