PARIS HIPPIQUES: Les bookmakers bientôt confinés au Champ-de-Mars

Les bookmakers seront confinés au Champ-de-Mars conformément aux recommandations d'un comité technique présidé par le secrétaire au Cabinet et chef de la Fonction publique Suresh Seebaluck. " Cela nécessitera, toutefois, un amendement à la Gambling Regulatory Authority Act ", a déclaré ce matin le Premier ministre en réponse à une interpellation parlementaire de Nita Deerpalsing.

La députée Nita Deerpalsing avait demandé au Premier ministre Navin Ramgoolam " whether in regard to the horse racing bookmakers, he will state if the High Level Committee on Gambling will consider the relocation thereof back to the Champ-de-Mars, as a matter of priority ".

Répondant à la question de Nita Deerpalsing, le PM a déclaré que le gouvernement a institué un comité de haut niveau sous sa présidence pour examiner la question de prolifération de maisons de jeu et de discothèques dans le pays. Un comité technique a été institué sous la présidence du secrétaire du cabinet et du chef de la Fonction publique pour examiner les conséquences de la prolifération des maisons de jeu et des discothèques et de faire des recommandations à un comité de haut niveau.

Les attributions du comité techniques étaient limitées aux maisons de jeu et aux discothèques. Toutefois, dans le but de régler le problème d'une manière exhaustive, le comité a aussi couvert d'autres types d'activités, incluant celles des bookmakers opérant en dehors du Champ-de-Mars.

Le comité technique a déjà soumis son rapport dans lequel il a fait de nombreuses recommandations pour mitiger les " unintended consequences "des paris, incluant les activités des bookmakers opérant en dehors du Champ-de-Mars.

Aux termes de la loi, les bookmakers sont habilités à opérer " outside the race course or off course ". Il y a actuellement 11 bookmakers qui opèrent en " off course " dont un à Rodrigues. Afin d'atténuer les conséquences négatives des activités de ces " off course bookmakers ", le comité technique a recommandé que les bookmakers soient éventuellement confinés au Champ-de-Mars. Toutefois cela nécessitera un amendement à la Gambling Regulatory Authority Act.

Navin Ramgoolam a souligné que depuis l'institution du High Level Committee, aucun nouveau permis n'a été accordé aux bookmakers pour opérer " either on or off course ". De plus, les permis des maisons de jeu qui sont devenues une menace à l'ordre public ne sont pas renouvelés à l'expiration. À la demande de la Gambling Regulatory Authority, les autorités locales avec l'assistance de la Police conduisent actuellement un exercice en vue d'identifier les maisons de jeu qui constituent une nuisance publique.

Le Premier ministre a aussi rappelé que le ministre des Finances a annoncé des mesures budgétaires afin de minimiser des dégâts causés par le " compulsive gambling ". Les mesures incluent une augmentation de 67 % des permis à tous les bookmakers. De plus, les permis de deux bookmakers n'ont pas été renouvelés.

Le PM a aussi évoqué le projet de regroupement des maisons de jeu dans un seul endroit.

À une question de Cehl Meeah qui lui demandait s'il est pour ou contre la promotion des maisons de jeu, le Premier ministre a évoqué le droit à la liberté et a estimé qu'il revient aux parieurs de prendre leurs responsabilités.