FOOTBALL-CAN 2012: Le Congo prêt pour affronter Maurice

Des douze expatriés convoqués pour l'échéance, huit ont fait le déplacement à Maurice lundi en vue de la confrontation avec le Club M, dimanche à Belle Vue, pour les préliminaires de la CAN 2012 (groupe 5). Ils ont rejoint leurs coéquipiers qui évoluent dans le championnat local, arrivés le même jour. Et hier, le groupe a livré sa première séance d'entraînement à Bambous.

Ils sont au nombre de dix-neuf joueurs au total. Youssouf Mulumbu (West Brom Albion/Angleterre), Mutombo Mbuyi (ST Trond/Belgique) et Pelé Ilombe Mboyo (La Gantoise/Belgique), tous trois du secteur offensif, ont déclaré forfait en raison de blessures. Quant à Cédric Makiadi (Fribourg/Allemagne), il se marie ce week-end. Il a été remplacé par Nkanu Mbiyavanga du Tout Puissant Mazembé.

Le sélectionneur national, le Français Robert Nouzaret, doit faire avec. " C'est comme ça. Je n'y peux rien, nous a-t-il confié hier à Bambous. Mon seul regret c'est de ne pas disposer de tous les meilleurs joueurs congolais à travers le monde. Beaucoup ne veulent pas venir. "

La RDC devait effectuer une séance matinale à Bambous. Mais Robert Nouzaret a choisi d'effectuer un léger décrassage à l'hôtel Sofitel (où l'équipe réside), question d'éveiller les muscles. On apprend aussi que le technicien français a passé en revue l'effectif avant de conscientiser les joueurs sur l'enjeu de cette rencontre.

" D'habitude, avant un match de cette envergure, nous faisons le bilan des temps de jeu des joueurs convoqués de même qu'un état sur le plan physique tout en effectuant une préparation athlétique. Mais, cette fois, nous allons moins travailler car en cette fin de saison les joueurs sont saturés. Nous opterons pour une préparation technique et tactique ", a déclaré Robert Nouzaret.

Ce dernier mettra beaucoup l'accent sur le jeu qui sera prôné dimanche. " Je me concentre sur mon équipe et l'organisation de jeu, non pas sur celle de l'adversaire. Nous avons des forces et des faiblesses. Nous essayons de nous adapter à l'adversaire. Ma philosophie est d'aller de l'avant. J'aurais aimé que Maurice évolue un peu plus haut afin d'avoir plus d'espaces. Mais à chacun son système de jeu ", a ajouté le technicien français.