— Je te dis: si ça continue comme ça, je vais finir par le jeter par la fenêtre!

— Qu’est-ce qui t’arrive comme ça? Tu es encore en bisbise avec ton bonhomme.

— Pourquoi tu parles de mon bonhomme ? Quel palabre tu as entendu sur lui?

— Je n’ai rien entendu du tout. Quand tu as dit que tu voulais le jeter par la fenêtre…

—  Tu as tout de suite pensé que je parlais de mon bonhomme! Désolée de te décevoir, ma chère, on ne va pas se séparer.

— Mais de qui tu parlais alors. De ta bonne?

— Ayo, celle-là, il vaut mieux ne pas en parler. Je parlais de ma télévision.

— Il ne marche pas? Mais c’est un appareil pratiquement neuf, non?

— Ce n’est pas le téléviseur qui ne marche pas, mais le décodeur 4K.

— C’est sans doute à cause du mauvais temps. Tu as sans doute de la neige sur ton écran ?

— De la neige? Qu’est-ce que tu es en train de raconter?

— Tu n’as pas remarqué? Quand il pleut ou qu’il fait mauvais temps, ton écran de télévision devient comme de la neige.

— Pour pouvoir regarder ce qu’il y a sur mon écran, il faudrait que je puisse entrer dans le décodeur 4K qui déconne! C’est mari compliqué!

— Qu’est-ce qui arrive comme ça à ton décodeur 4K. C’est pourtant supposé être de la dernière technologie.

— Dis plutôt une technologie deux fois K!

— Tu me fais rire, toi. Pourquoi tu dis ça?

— Parce que pour pouvoir suivre un programme, il faut allumer et éteindre tout de suite ton décodeur et ensuite veiller pour presser sur le bouton back, sinon tout est bloqué.

— Ne me dis pas que tu dois faire tout ça pour regarder un programme de télévision?

— Oui toi. Et comme chez moi la télé, le décodeur, le DVD et le téléphone sont branchés un à côté de l’autre, je dois tout éteindre et rallumer à chaque fois que je veux regarder la télévision. Je vais finir par abîmer tous mes appareils, toi!

— C’est sans doute ton décodeur qui a un problème…

—  Non, ce n’est pas mon décodeur qui a un problème, mais tous les décodeurs deux fois K.

— Comment tu sais ça, toi?

— Parce que c’est eux-mêmes qui ont envoyé un message par SMS à tous leurs abonnés pour dire comment faire pour pouvoir regarder la télévision.

— Ah, je comprends maintenant. C’est comme ça que tu sais qu’il faut allumer et éteindre ta télévision pour avoir des programmes.

— Ça même. Tu crois que c’est possible qu’à chaque fois que je veux regarder une série, je dois couper le courant dans ma maison et rallumer après ? !

— Tu as raison: c’est embêtant.

— C’est pas normal, toi. Et en plus ils viennent d’envoyer une lettre à leurs abonnés pour souhaiter l’année…

—  Admets que c’est quand même sympa…

—  Attends un coup: ils souhaitent la bonne année tout en annonçant une augmentation de l’abonnement à cause de la dépréciation de la roupie! Il faudrait aussi qu’ils nous donnent des décodeurs qui marchent. On se demande où ils vont les acheter ces décodeurs: dans des soldes!

— Qu’est-ce que tu vas faire, recommencer à regarder la MBC ?

— Pour voir les meetings du MSM et les ministres matin midi et soir? Non merci. D’ailleurs, même si je voulais, je ne pourrais pas. Je crois qu’on a fini de jeter l’antenne de la MBC dans les saletés.

— Tu vas résilier ton abonnement?

— Je voudrais bien, mais je ne peux pas.

— Pourquoi? Tu peux prendre un autre bouquet, ils ont tous à peu près les mêmes programmes.

— Je voudrais bien, mais d’après ce que j’ai compris, même si tu quittes, tu es obligé de payer ton abonnement jusqu’à la fin de l’année.

— Qu’est-ce qui t’a dit ça?

— Plusieurs personnes, toi. Il paraît que c’est dans le contrat et qu’il faut faire toutes sortes de longues procédures pour réussir à annuler ton abonnement.

— Qu’est-ce que tu vas faire alors: continuer à couper et allumer le courant chez toi, faire un allumé teigne à chaque, pour pouvoir regarder la télévision ?

— Je suis bien obligée dans un premier temps. Mais en même temps, je vais faire des démarches pour les dénoncer.

— Tu vas aller voir les associations de consommateurs?

— Mieux que ça!

— Ne me dis pas que tu vas aller voir un député ou un ministre?

— Je vais faire mieux que ça encore.

— Tu vas aller voir le Premier ministre lui-même. C’est lui qui s’occupe des affaires de la télévision?

— Je sais qu’il est souvent sur la MBC qui est devenue comme sa propriété privée. Non, c’est pas lui que je vais aller voir.

— Tu vas aller voir l’opposition, alors ?

— Tu vas croire toi-même! Je vais aller voir les seules personnes qui peuvent faire bouger les choses à Maurice aujourd’hui!

— Mais Kisenla que tu vas aller voir comme ça!

— Les Avengers.