- Publicité -

Youth champion-Jeremie Manoula, travailleur social de RocheBois: Croire en soi pour surpasser les préjugés

Dix ans depuis que Jeremie Manoula est actif dans le social, l’athlétisme et la musique. Ce natif de Roche Bois, âgé de 30 ans, prend très à coeur sa mission d’inspirer les autres autour de lui. Ancien chauffeur de forklift il a sacrifié plusieurs nuits de sommeil pour étudier et décrocher son Degree en Occupationnel Health & Safety à l’Université de Maurice avant de compléter un Master en Sustainability.

- Publicité -

Jeremie Manoula investit pour se sentir utile dans la vie : “Ce que je fais n’a rien d’exceptionnel. D’autres le font aussi, voire même mieux que moi.” Aux jeunes de sa région, il se fait toujours un devoir de dire que tous sont dotés d’un potentiel inné : “Cependant il faut avoir le cran, avec ou sans support, de venir de l’avant pour montrer de quoi on en est capable.”

Quand il était chauffeur de forklift, Jeremie Manoula a sacrifié plusieurs soirées pour étudier et décrocher un Degree en Occupational Health & Safety en 2015. Sa persévérance fut aussi récompensée par un Student Award. Il a continué vers un Master en Sustainability qui lui a permis une reconversion professionnelle comme Health & Safety Officer au Ministry of Civil Service. “Ce n’était guère facile, j’avoue avoir eu des périodes de découragements mais j’étais bien décidé à réussir.”

C’est après scolarité au London College que ce natif de Roche Bois ressent un besoin de transmettre et de partage : “Nous n’avons qu’une vie sur terre et du jour au lendemain tout peut basculer. D’où l’importance de laisser une trace de nous quelque part. Et surtout de ne jamais baisser les bras face aux difficultés.” Ainsi lorsqu’il s’est vu contraint de mettre un terme à son parcours d’athlète en long & middle track running suite à un problème de santé, Jeremie Manoula a vite rebondi pour mettre son expérience au service d’autres sportifs. En sus d’être coach et vice-président du club athlétique de Roche-Bois, il est aussi National Official et trésorier régional d’athlétisme de Port-Louis auprès de la Mauritius Athletics Association (MAA).

La musique fait aussi partie de ses passions. S’il a une préférence pour le chant, il a souhaité avoir une notion de plusieurs instruments afin de pouvoir créer ses propres arrangements musicaux. Ainsi une fois avoir acquis les bases en guitare, ukulélé et ravanne, il s’est tourné vers le Conservatoire National de Musique François-Mitterand pour la théorie et le piano, avant de prendre des cours de saxophone en individuel à l’atelier Moz’Art et de batterie auprès de Mathieu Carosin. Depuis 2018, il a ouvert une école de musique dans le centre Les Amis d’Agaléga pour offrir gratuitement des cours.

Le but de Jeremie Manoula était d’amener du changement dans cette région trop souvent critiquée : “J’ai pu encadrer plusieurs jeunes et les tenir éloignés des fléaux. Je leur ai fait prendre conscience que même avec de mauvaises étiquettes sur le dos, nous pouvons changer la donne et surmonter les préjugés. Ena move zafer, me ena osi bon zafer isi.”

En 2021, son groupe Sa Rai a terminé à la 3ème place lors de la compétition Zeness Montre to talan, tandis que lui, en solo, s’est retrouvé finaliste lors du concours Révélation 2021. “Il suffit de croire en soi. Je n’ai pas eu d’encadrement et c’est cela qui m’a poussé à faire davantage. J’espère inspirer d’autres à se prendre en main.”

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour