Le groupe de réflexion mené par Rama Poonoosamy revient à la charge avec le même objectif : continuer sa mission d’assainissement du sport mauricien. Lors d’un point de presse qui s’est tenu jeudi à l’hôtel Le Labourdonnais à Port-Louis, ce comité a une nouvelle fois réclamé la démission du président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, car il y a une enquête en cours concernant la centrale électrique St-Louis.

Tout d’abord, comme lors de leur dernier point de presse en novembre 2020, plusieurs ex-sportifs, notamment Judex Lefou (athlète ayant participé à trois reprises aux Jeux Olympiques), Alain Offman (médaillé d’or aux JIOI 2003 en volley-ball) et Bruno Julie (seul sportif mauricien à ce jour à avoir décroché une médaille aux JO en boxe). « Je veux aider ce comité afin de défendre les vraies couleurs du sport. Dans le passé, avec l’actuel comité dirigé par Philippe Hao Thyn Voon, j’ai été dans des moments difficiles et je ne veux pas qu’un autre sportif subisse la même mésaventure », a déclaré l’ancien boxeur.

Lors de ce point de presse, Rama Poonoosamy et les autres membres présents ont une nouvelle fois réclamé la démission de Philippe Hao Thyn Voon. « Il y a une enquête très sérieuse en cours. Depuis l’année dernière, nous avons dénoncé certains scandales et cela par respect pour les sportifs et les valeurs de l’olympisme. Avec tous les membres de notre comité, nous demandons que Philippe Hao Thyn Voon démissionne de son poste au COM, en attendant la fin de l’investigation de l’ICAC », a faire ressortir Rama Poonoosamy.

Soulignons que les frères de Navacelle, Thibault et Martin, arrière-petits-neveux du fondateur des JO modernes, le Baron Pierre de Coubertin, avaient rejoint ce groupe , mais l’ont quitté par la suite. L’ancien président de l’Association mauricienne d’athlétisme, Vivian Gungaram, a fait ressortir qu’il avait rencontré Thibault de Navacelle lors d’une réunion à Réduit afin de « me persuader de bâtir une équipe à l’élection du COM. J’ai refusé son idée et il m’a ensuite demandé comment faire pour être coopté au sein du COM. »

Le cas du spécialiste du 110m haies Jérémie Lararaudeuse, qui s’alignera aux JO le 3 août, et de son entraîneur Georges Vielliesse ont été commentés par Vivian Gungaram. Alors que le jeune homme a quitté Maurice le 25 juillet, il n’a pu avoir sa tenue portée par la délégation mauricienne lors de la cérémonie d’ouverture le 23 juillet. « Samedi dernier, nous avons appris que concernant les deux représentants de l’athlétisme aux JO, le COM ne leur a pas donné leur uniforme, pour la simple raison que l’athlétisme a débuté plus tard. Les deux Mauriciens ont été victimes des frictions qu’il y a entre le COM et moi. Au final, c’est l’athlète et son entraîneur qui sont les perdants. Ils ne pourront garder cette tenue en signe de souvenir d’une compétition qui est la plus importante de la carrière d’un sportif », a conclu Vivian Gungaram.