Anerood Jugnauth

juillet 18, 2014

« Il y a deux choses auxquelles il faut se faire, sous peine de trouver la vie insupportable : ce sont les injures du temps et les injustices des hommes. » Cette réflexion de Sébastien Chamfort (1741-1794) est toujours d’actualité quand on constate ce qui se passe dans ce monde où nous évoluons – si on peut parler d’évolution de la race humaine! Et la République de Maurice n’est pas en reste.

« Il y a deux choses auxquelles il faut se faire, sous peine de trouver la vie insupportable : ce sont les injures du temps et les injustices des hommes. » Cette réflexion de Sébastien Chamfort (1741-1794) est toujours d’actualité quand on constate ce qui se passe dans ce monde où nous évoluons – si on peut parler d’évolution de la race humaine! Et la République de Maurice n’est pas en reste.

juillet 3, 2014

Le leader du MMM, Paul Bérenger, qui s’adressait samedi à des délégués de l’aile jeune du MMM, a avoué qu’avec le recul le plus grand regret de sa carrière politique a été ce qui s’est passé en 1982. Il a toutefois précisé qu’il n’entretient aucune haine pour personne bien qu’il n’oublie rien et est toujours prêt à s’engager dans la lutte politique contre ses adversaires. Il a également invité les jeunes à garder une dose d’idéalisme tout en précisant que le MMM « qui sera dans le gouvernement dans quelque temps bizin pratike ».

Le leader du MMM, Paul Bérenger, qui s’adressait samedi à des délégués de l’aile jeune du MMM, a avoué qu’avec le recul le plus grand regret de sa carrière politique a été ce qui s’est passé en 1982. Il a toutefois précisé qu’il n’entretient aucune haine pour personne bien qu’il n’oublie rien et est toujours prêt à s’engager dans la lutte politique contre ses adversaires.

juin 22, 2014

Après son départ du gouvernement, Xavier Duval – humilié à maintes reprises par son ancien partenaire leader du PTr Navin Ramgoolam – semble être motivé pour se refaire une santé dans l'Opposition. Le leader des Bleus veut donner les moyens et un cadre au PMSD pour rebondir sur l'échiquier politique, et répondre sur le terrain  à l'ironie du Premier ministre sur le réel poids politique du PMSD dans le sondage qu'il a commandité et qui attend toujours d'être rendu public.

  • Un jeune pressenti pour la présidence des Bleus
juin 20, 2014

Xavier-Luc Duval a rencontré à la mi-journée Sir Anerood Jugnauth dans le cadre de sa série de rencontres avec les dirigeants de l’opposition. « Nous avons eu des discussions amicales et positives », a déclaré SAJ à l’issue d’une rencontre d’une demi-heure.

Xavier-Luc Duval a rencontré à la mi-journée Sir Anerood Jugnauth dans le cadre de sa série de rencontres avec les dirigeants de l’opposition. « Nous avons eu des discussions amicales et positives », a déclaré SAJ à l’issue d’une rencontre d’une demi-heure.

juin 11, 2014

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam a cumulé deux sorties publiques en ce mercredi 11 juin. Après la cérémonie de pose de la 1ère pierre du campus universitaire de Pamplemousses où il est resté silencieux,  il s’est rendu à la réception donnée dans le cadre du National Day de la Fédération Russe, à l'hôtel Intercontinental, Balaclava. Là, il a finalement répondu aux interrogations de la presse.

juin 8, 2014

Le temps des gémissements est terminé. Il ne sert vraiment plus à rien aux dirigeants du MSM des Jugnauth (père et fi ls) et à ce qui reste du PMSD du regretté Gaëtan Duval et à leurs partisans de continuer à geindre sur les ruptures forcées de leurs alliances électorales respectives. Tout comme cela ne mènera à rien, non plus, d'écouter d'innombrables sympathisants MMM avouer leur malaise d'être ballotés au gré des stratégies déconcertantes de la direction de leur parti. Il faut, d'ores et déjà, commencer à organiser — avec ou sans eux — la résistance nécessaire afi n de sauvegarder la démocratie dans notre pays contre toute dérive qui, généralement, tente tout gouvernement trop fort.

Le temps des gémissements est terminé. Il ne sert vraiment plus à rien aux dirigeants du MSM des Jugnauth (père et fi ls) et à ce qui reste du PMSD du regretté Gaëtan Duval et à leurs partisans de continuer à geindre sur les ruptures forcées de leurs alliances électorales respectives.

juin 8, 2014

À quelques minutes de la conférence de presse conjointe animée par Paul Bérenger et Navin Ramgoolam à la Clarisse House hier matin, où les deux leaders politiques devaient discuter de l'évolution de l'alliance PTr-MMM, Pravind Jugnauth a tenu sa conférence de presse hebdomadaire pour commenter l'actualité politique. Lors de ce point de presse qui a démarré aux alentours de 11h30, au Sun Trust Building, le leader du MSM a pris pour cible principale Paul Bérenger. Il a déclaré que l'alliance entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger est un complot pour "hijack le pouvoir politique et pour satisfaire leur intérêt personnel". Les qualifiant ainsi de "deux assoiffés de pouvoir qui se rejoignent pour boire dans le même verre". Selon lui, alors que le leader du MMM et celui du PTr soutenaient que leur priorité était la réforme électorale, il dit que c'est sans surprise que le MSM a constaté que ce projet de loi a servi à dévier l'attention du public.

À quelques minutes de la conférence de presse conjointe animée par Paul Bérenger et Navin Ramgoolam à la Clarisse House hier matin, où les deux leaders politiques devaient discuter de l'évolution de l'alliance PTr-MMM, Pravind Jugnauth a tenu sa conférence de presse hebdomadaire pour commenter l'actualité politique. Lors de ce point de presse qui a démarré aux alentours de 11h30, au Sun Trust Building, le leader du MSM a pris pour cible principale Paul Bérenger.

juin 7, 2014

L’essentiel des discours de Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth était articulé, sur ce qu’ils estiment être la « haute trahison » de Paul Bérenger envers le Remake 2000, lors du congrès du MSM à St-Pierre, hier. Ils se sont vivement attaqués au leader des mauves. SAJ, qui dit ressentir désormais de la pitié pour son ancien partenaire, a allégué que le PM Navin Ramgoolam posséderait des dossiers compromettants sur Bérenger qui auraient forcé ce dernier à conclure une alliance avec le PTr.

L’essentiel des discours de Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth était articulé, sur ce qu’ils estiment être la « haute trahison » de Paul Bérenger envers le Remake 2000, lors du congrès du MSM à St-Pierre, hier. Ils se sont vivement attaqués au leader des mauves.

juin 2, 2014

Les deux prochaines semaines seront décisives concernant la stratégie que compte adopter le MMM dans la perspective des prochaines élections, a fait comprendre samedi le leader du MMM lors de la conférence de presse hebdomadaire des mauves. Paul Bérenger a annoncé que les militants choisiront dans la sérénité et en toute connaissance de cause s’il faut que le MMM aille seul aux élections ou s’il faut conclure une alliance avec le PTr. Il a fait comprendre qu’à un certain moment il jettera tout son poids d’un côté ou de l’autre, mais que le choix final reviendra aux délégués de son parti.

Les deux prochaines semaines seront décisives concernant la stratégie que compte adopter le MMM dans la perspective des prochaines élections, a fait comprendre samedi le leader du MMM lors de la conférence de presse hebdomadaire des mauves. Paul Bérenger a annoncé que les militants choisiront dans la sérénité et en toute connaissance de cause s’il faut que le MMM aille seul aux élections ou s’il faut conclure une alliance avec le PTr.

juin 1, 2014

Sir Anerood Jugnauth a déclaré, lors de son intervention au meeting de Goodlands, que son parti ne compte nullement faire alliance, sauf avec le peuple. Insistant que l’avenir “c’est ou ki décidé”, il soutient que “rien ne nous empêchera de répéter un miracle économique et de faire de Maurice un paradis où il fait bon vivre.”

Sir Anerood Jugnauth a déclaré, lors de son intervention au meeting de Goodlands, que son parti ne compte nullement faire alliance, sauf avec le peuple.

mai 31, 2014

Sir Anerood Jugnauth a déclaré hier soir, lors du congrès du MSM à Goodlands, que l’avenir « se ou ki décide », ajoutant que le parti ne compte nullement faire alliance, « sauf avec la population ».

Sir Anerood Jugnauth a déclaré hier soir, lors du congrès du MSM à Goodlands, que l’avenir « se ou ki décide », ajoutant que le parti ne compte nullement faire alliance, « sauf avec la population ».

mai 25, 2014

Depuis la cassure confirmée du Remake 2000 (l’alliance MMS-MSM) et la reprise des tractations entre le MMM et le Parti travailliste, la presse et les citoyens de notre république semblent comme quotidiennement suspendus aux faits et gestes — pour ne pas dire simagrées — du Premier ministre et du leader de l’opposition entre guillemets. Et, ils sont aussi dans l’attente de savoir à quelle sauce le comité sur la “réforme électorale”, présidée par l’Attorney General Faugoo, va bouffer la démocratie représentative dans notre pays. Or, comme nous, beaucoup ont exprimé leur conviction que, à part, sans doute, quelques retouches au système existant, pratiquement rien de très révolutionnaire ne va sortir du projet de loi électorale qui est concocté et qui fera le lit à la prochaine coalition Travailliste-MMM (la deuxième de l’Histoire après le cuisant échec de 1997). Il pourrait, au contraire, en résulter des mesures qui, une fois votées à la majorité de trois quarts de l’Assemblée nationale et enracinées dans la Constitution, seront ensuite très diffi ciles à être révoquées.

Depuis la cassure confirmée du Remake 2000 (l’alliance MMS-MSM) et la reprise des tractations entre le MMM et le Parti travailliste, la presse et les citoyens de notre république semblent comme quotidiennement suspendus aux faits et gestes — pour ne pas dire simagrées — du Premier ministre et du leader de l’opposition entre guillemets.

mai 18, 2014

Commentant la possibilité évoquée, vendredi, notamment par sir Anerood Jugnauth, que le MSM pourrait ne pas voter en faveur de la réforme électorale, Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM, a estimé hier que, comme entre 2000 et 2005, l’ex-partenaire de son parti au sein du défunt Remake avance des “prétextes pour mettre des bâtons dans les roues”. Le leader de l’opposition se dit par ailleurs “très impressionné” par la première mouture d’un Draft Bill qui a déjà été travaillé et circulé par le comité d’experts présidé par l’Attorney General, Satish Faugoo, et qui a pour consultant l’ancien chef juge sir Victor Glover.

Commentant la possibilité évoquée, vendredi, notamment par sir Anerood Jugnauth, que le MSM pourrait ne pas voter en faveur de la réforme électorale, Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM, a estimé hier que, comme entre 2000 et 2005, l’ex-partenaire de son parti au sein du défunt Remake avance des “prétextes pour mettre des bâtons dans les roues”.

mai 17, 2014

Intervenant lors d’une réunion nocturne tenue hier soir au centre Idriss Goomany, à Plaine-Verte, Pravind Jugnauth s’est montré très critique à l’encontre du leader du MMM Paul Bérenger.

Intervenant lors d’une réunion nocturne tenue hier soir au centre Idriss Goomany, à Plaine-Verte, Pravind Jugnauth s’est montré très critique à l’encontre du leader du MMM Paul Bérenger. Il estime notamment que les contacts entre le Ptr et le MMM sont « très mal vus par une majorité de personnes » dans la population. Pour lui, « Paul pe deraye zordi. Ban militan koltar pe rod tir so manze », dit-il.

mai 12, 2014

Le pays vit un moment grave de son histoire, la fin d'un double cycle : économique et politique. Les forces politiques et économiques dominantes sont trop prises dans leurs calculs tactiques pour y consacrer le temps et l'énergie nécessaires pour une réelle prise de conscience et une réflexion sérieuse. Quant aux forces alternatives elles se cherchent pour sortir du statut de nébuleuse sans prise réelle alors que la population oscille entre tantôt la « dépression » tantôt l'abdication-soumission à une culture de « rod bout » quand elle n'exprime pas un souhait pour un assainissement général de la société.

Le pays vit un moment grave de son histoire, la fin d'un double cycle : économique et politique. Les forces politiques et économiques dominantes sont trop prises dans leurs calculs tactiques pour y consacrer le temps et l'énergie nécessaires pour une réelle prise de conscience et une réflexion sérieuse.

mai 4, 2014

La semaine écoulée marquant la Fête du travail n’a ressemblé en aucune manière aux années précédentes où le 1er-Mai rimait avec une guerre des foules entre les partis politiques et les discours les uns plus virulents que les autres sur les adversaires politiques sur les plateformes publiques. Celle de 2014 a surtout était dominée par l’intervention des trois leaders politiques, Navin Ramgoolam, Paul Bérenger et SAJ qui, d’une part, ont tenu à rassurer leurs éventuels partenaires, en soufflant le chaud et le froid et, d’autre part, ont tenté d’apaiser leur électorat quant à leur prochain “move” politique. Ce qui donne lieu, à ce jour, à davantage de flou en ce qu’il s’agit de l’avenir politique du pays.

La semaine écoulée marquant la Fête du travail n’a ressemblé en aucune manière aux années précédentes où le 1er-Mai rimait avec une guerre des foules entre les partis politiques et les discours les uns plus virulents que les autres sur les adversaires politiques sur les plateformes publiques.

mai 4, 2014

Le nom de Raffick Peerbaccus occupa la une de l’actualité mauricienne à la fin de 1986. Cet ancien employé d’Air Mauritius fut, en effet, la Star Witness de la Commission sur la drogue présidée par sir Maurice Rault. Il vint dénoncer des parlementaires, des membres de la force policière et des chefs de la mafia de la drogue qui furent arrêtés et poursuivis. Vingt-huit ans après, Raffick Peerbaccus se présente comme un ancien trafiquant de drogue repenti qui veut aider les Mauriciens à sortir de la drogue. Voici son portrait.

Le nom de Raffick Peerbaccus occupa la une de l’actualité mauricienne à la fin de 1986. Cet ancien employé d’Air Mauritius fut, en effet, la Star Witness de la Commission sur la drogue présidée par sir Maurice Rault. Il vint dénoncer des parlementaires, des membres de la force policière et des chefs de la mafia de la drogue qui furent arrêtés et poursuivis.

mai 2, 2014

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a réaffirmé hier qu’il ne peut y avoir de réforme électorale sans le MMM pour obtenir le soutien des trois quarts de l’Assemblée nationale. Il intervenait au MGI à l’occasion de la célébration du Shivaji Day 2014 par la Mauritius Marathi Mandali Federation (MMMF). Son intervention a été marquée par une sortie contre Showkutally Soodhun, qu’il accuse de ne pas dire la vérité, et il a annoncé qu’il intentera un procès contre lui dès cette semaine. Le Premier ministre a aussi accusé ceux qui s’élèvent contre le rapprochement entre Paul Bérenger et lui d’être contre le progrès.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a réaffirmé hier qu’il ne peut y avoir de réforme électorale sans le MMM pour obtenir le soutien des trois quarts de l’Assemblée nationale. Il intervenait au MGI à l’occasion de la célébration du Shivaji Day 2014 par la Mauritius Marathi Mandali Federation (MMMF).

mai 2, 2014

L’heure n’était pas aux grandes mobilisations populaires telles qu’on les a toujours connues à l’occasion des fêtes du Travail pendant des années. Ce qui ne veut pas dire que la politique n’avait pas envahi l’atmosphère durant toute la journée et même la veille. On a eu droit à trois discours retentissants qui ont été reliés presque en direct à la population par les trois radios privées.

L’heure n’était pas aux grandes mobilisations populaires telles qu’on les a toujours connues à l’occasion des fêtes du Travail pendant des années. Ce qui ne veut pas dire que la politique n’avait pas envahi l’atmosphère durant toute la journée et même la veille. On a eu droit à trois discours retentissants qui ont été reliés presque en direct à la population par les trois radios privées.

mai 2, 2014

Sir Anerood Jugnauth a voulu faire comprendre à son « camarade Paul », mercredi, lors d’un congrès nocturne à Rivière-du-Rempart, qu’il n’est pas question de refaire une nouvelle alliance entre le MMM et le MSM dans laquelle ce dernier aurait un rôle de « junior partner ». « Si Paul Bérenger persiste dans cette voie, je suis prêt à aller seul aux prochaines élections dans une alliance avec la population », a-t-il déclaré, sous les applaudissements de la foule présente.

Sir Anerood Jugnauth a voulu faire comprendre à son « camarade Paul », mercredi, lors d’un congrès nocturne à Rivière-du-Rempart, qu’il n’est pas question de refaire une nouvelle alliance entre le MMM et le MSM dans laquelle ce dernier aurait un rôle de « junior partner ».

April 29, 2014

Le pays vit depuis le 14 avril une ébullition de l'échiquier politique avec de fortes doses d'émotions, de passions et de suspense. On trouve pêle-mêle colère profonde, incompréhension, indignation, réalisme froid, calcul cynique, dégoût, aveuglement partisan etc. Et ce n'est que le début d'un processus qui va durer jusqu'aux prochaines législatives. Serait-on au début d'un nouveau fameux cycle de 40 ans ?

Le pays vit depuis le 14 avril une ébullition de l'échiquier politique avec de fortes doses d'émotions, de passions et de suspense. On trouve pêle-mêle colère profonde, incompréhension, indignation, réalisme froid, calcul cynique, dégoût, aveuglement partisan etc. Et ce n'est que le début d'un processus qui va durer jusqu'aux prochaines législatives. Serait-on au début d'un nouveau fameux cycle de 40 ans ?

April 27, 2014

La vérité finit toujours par éclater ! Et, comme il a été un des principaux acteurs du jeu sournois, Paul Bérenger, le leader du MMM et de l’opposition, a fi ni par avouer, hier, que le Remake 2000 était bien «mort depuis janvier dernier» et que donc, depuis, chaque samedi à ses conférences de presse tantôt en solo, tantôt à côté de son partenaire, sir Anerood Jugnauth, du MSM, ils nous jouaient la comédie.

La vérité finit toujours par éclater ! Et, comme il a été un des principaux acteurs du jeu sournois, Paul Bérenger, le leader du MMM et de l’opposition, a fi ni par avouer, hier, que le Remake 2000 était bien «mort depuis janvier dernier» et que donc, depuis, chaque samedi à ses conférences de presse tantôt en solo, tantôt à côté de son partenaire, sir Anerood Jugnauth, du MSM, ils nous jouaient la comédie.

April 18, 2014

Le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Pravind Jugnauth, estime que le Premier ministre Navin Ramgoolam est en train d’utiliser la réforme électorale pour des besoins purement politiques. « Li pe servi sa pou sov so lapo », a-t-il lancé dans une déclaration à la presse, hier après-midi, après la tenue du Bureau politique de son parti. Il a aussi commenté les secousses au sein du Remake 2000 et la tenue du meeting du 1er mai prochain.

Le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Pravind Jugnauth, estime que le Premier ministre Navin Ramgoolam est en train d’utiliser la réforme électorale pour des besoins purement politiques. « Li pe servi sa pou sov so lapo », a-t-il lancé dans une déclaration à la presse, hier après-midi, après la tenue du Bureau politique de son parti. Il a aussi commenté les secousses au sein du Remake 2000 et la tenue du meeting du 1er mai prochain.

April 16, 2014

La vie politique mauricienne est riche en rebondissements et surprises. Alors que pas plus tard que samedi le Remake, d’une part, et le Parti travailliste, de l’autre, évoquaient avec enthousiasme et énergie la mobilisation prévue pour le ler-Mai, nul n’aurait pu imaginer, ne serait-ce qu’un seul instant, que le vent allait subitement tourner pour secouer suffisamment le Remake et ainsi mettre en cause son avenir.

La vie politique mauricienne est riche en rebondissements et surprises. Alors que pas plus tard que samedi le Remake, d’une part, et le Parti travailliste, de l’autre, évoquaient avec enthousiasme et énergie la mobilisation prévue pour le ler-Mai, nul n’aurait pu imaginer, ne serait-ce qu’un seul instant, que le vent allait subitement tourner pour secouer suffisamment le Remake et ainsi mettre en cause son avenir.