Anerood Jugnauth

juillet 5, 2015

Ils sont non seulement surpris mais complètement sonnés au MSM par le verdict de condamnation prononcé mardi contre Pravind Jugnauth. Même si les magistrats ont été relativement cléments pour ne pas lui avoir infl igé une peine de plus de douze mois de prison – ce qui l’aurait automatiquement et mécaniquement cassé comme député –, le choc reste quand même considérable dans les rangs du gouvernement.

Ils sont non seulement surpris mais complètement sonnés au MSM par le verdict de condamnation prononcé mardi contre Pravind Jugnauth. Même si les magistrats ont été relativement cléments pour ne pas lui avoir infl igé une peine de plus de douze mois de prison – ce qui l’aurait automatiquement et mécaniquement cassé comme député –, le choc reste quand même considérable dans les rangs du gouvernement.

juillet 3, 2015

Donc voilà ! Encore une page de l’histoire des MAM de tournée. Cela en fait déjà beaucoup depuis leur arrivée au pouvoir ! Et c’est tant mieux pour le changement que nous recherchions. Le meilleur signal aura été surtout la dignité de Pravind Jugnauth dans sa manière d’assumer une décision de justice qui l’aura frappé de plein fouet.

Donc voilà ! Encore une page de l’histoire des MAM de tournée. Cela en fait déjà beaucoup depuis leur arrivée au pouvoir ! Et c’est tant mieux pour le changement que nous recherchions. Le meilleur signal aura été surtout la dignité de Pravind Jugnauth dans sa manière d’assumer une décision de justice qui l’aura frappé de plein fouet.

juin 28, 2015

Une semaine après le scrutin du 14 juin, les nouveaux maires et leur adjoint ont été élus cette semaine. Pour les deux premières années au terme d’un fort différend MSM/PMSD, où les bleus ont cédé face à l’intransigeance des oranges, trois villes en l’occurrence Port-Louis, Vacoas et  Quatre-Bornes sont revenus au MSM, alors la mairie de Curepipe aura un maire PMSD et Beau-Bassin/Rose-Hill un premier magistrat ML. La prestation de serment des nouveaux conseillers s’est déroulée pendant la semaine écoulée. Week-End fait le tour d’horizon auprès de ces nouveaux maires.

Une semaine après le scrutin du 14 juin, les nouveaux maires et leur adjoint ont été élus cette semaine. Pour les deux premières années au terme d’un fort différend MSM/PMSD, où les bleus ont cédé face à l’intransigeance des oranges, trois villes en l’occurrence Port-Louis, Vacoas et  Quatre-Bornes sont revenus au MSM, alors la mairie de Curepipe aura un maire PMSD et Beau-Bassin/Rose-Hill un premier magistrat ML.

juin 25, 2015

« L’espérance de vie moyenne pour Maurice, qui était de 69 ans en 1990, est passée à 74 ans en 2014. » C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, hier à l’ouverture de la conférence réunissant les ministres de la Santé de l’Organisation mondiale de la santé pour la région africaine, soit des PEID (Petits États insulaires en développement).

« L’espérance de vie moyenne pour Maurice, qui était de 69 ans en 1990, est passée à 74 ans en 2014. » C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, hier à l’ouverture de la conférence réunissant les ministres de la Santé de l’Organisation mondiale de la santé pour la région africaine, soit des PEID (Petits États insulaires en développement).

juin 25, 2015

L’incompréhension règne toujours au sein des 5 500 membres de la Vacoas Popular Multi-Purpose Cooperative Society (VPMCS). Demain, vendredi 26 juin, ils comptent descendre dans les rues de Port-Louis pour une marche pacifique, afin d’exprimer leurs sentiments.

  • Ils lancent à SAJ : « Certains membres avaient été informés que la VPMCS était en difficulté et ont retiré leurs sous. Nous n’en savions rien ! Il faut nous aider ! »
  • « Le ministre Bholah dit que nous allons récupérer 60 à 70 % de nos investissements. En revanche, il omet de dire que nous en perdons 40 % ! »
juin 25, 2015

La répression n’a pas fonctionné. À Maurice comme ailleurs le durcissement des lois et des peines pour des délits liés à la drogue n’ont pas empêché le problème de prendre de l’ampleur. Bien au contraire, ce système a rendu la situation plus difficile avec des déséquilibres sociaux et économiques importants. C’est pourquoi ailleurs, plusieurs pays ont opté pour une nouvelle approche à travers la dépénalisation ou la décriminalisation.

La répression n’a pas fonctionné. À Maurice comme ailleurs le durcissement des lois et des peines pour des délits liés à la drogue n’ont pas empêché le problème de prendre de l’ampleur. Bien au contraire, ce système a rendu la situation plus difficile avec des déséquilibres sociaux et économiques importants. C’est pourquoi ailleurs, plusieurs pays ont opté pour une nouvelle approche à travers la dépénalisation ou la décriminalisation.

juin 21, 2015

Il y a nécessité d'espacer la tenue des différentes élections si la volonté existe réellement de diminuer le taux d'abstention. Seul un électeur sur trois a voté !
Des élections gagnées même avec 65% des électeurs ne se rendant pas aux urnes, demeurent, malgré tout, des élections gagnées.

Il y a nécessité d'espacer la tenue des différentes élections si la volonté existe réellement de diminuer le taux d'abstention. Seul un électeur sur trois a voté !
Des élections gagnées même avec 65% des électeurs ne se rendant pas aux urnes, demeurent, malgré tout, des élections gagnées. Et, ce n'est certes pas Lalians Lepep  qui fera la fine bouche.

juin 18, 2015

Plus de 2 000 personnes sont attendues au centre Swami Vivekananda dimanche matin pour la première Journée internationale du Yoga. Le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, qui sera présent à cette cérémonie, procédera au lancement d’une série de timbres-poste pour marquer l'événement.

Plus de 2 000 personnes sont attendues au centre Swami Vivekananda dimanche matin pour la première Journée internationale du Yoga. Le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, qui sera présent à cette cérémonie, procédera au lancement d’une série de timbres-poste pour marquer l'événement.

juin 14, 2015

Contrairement aux élections générales, Sir Anerood Jugnauth n’est pas descendu sur le terrain pour la campagne des municipales. Cependant, vendredi, à la veille de la tenue des élections, SAJ a tenu une conférence de presse visant à faire le bilan de ses premiers six mois au pouvoir. Une façon également de faire campagne, le Premier ministre profitant de l’occasion pour demander à la population de faire preuve de patience, avançant que le gouvernement respectera ses engagements vis-à-vis du peuple, affirmant que la justice ira de l’avant dans les différentes enquêtes initiées. Il a aussi parlé d’un des objectifs qui vise à “detrir sato Soornack.” Très critique envers Paul Bérenger et Navin Ramgoolam qui, selon lui, seraient jusqu’ici encore dans un accord, le Pm demande aux citadins de voter en faveur de l’Alliance Lepep pour les municipales.

Contrairement aux élections générales, Sir Anerood Jugnauth n’est pas descendu sur le terrain pour la campagne des municipales. Cependant, vendredi, à la veille de la tenue des élections, SAJ a tenu une conférence de presse visant à faire le bilan de ses premiers six mois au pouvoir.

juin 14, 2015

Paul Bérenger, leader du MMM, a, au cours d’une conférence de presse hier matin, mis au défi le MSM de démentir que ce parti n’a pas encaissé des contributions du groupe BAI pour un montant global de Rs 19 millions sur un compte à l’ex-Bramer entre le 3 avril 2010 et le 23 novembre de la même année. Le leader des mauves a fait ces allégations en donnant les détails des montants précis qui auraient été, selon lui, versés sur ce compte que le MSM aurait détenu à l’ex-Bramer ainsi que des dates auxquelles les différents versements auraient été effectuées.

Paul Bérenger, leader du MMM, a, au cours d’une conférence de presse hier matin, mis au défi le MSM de démentir que ce parti n’a pas encaissé des contributions du groupe BAI pour un montant global de Rs 19 millions sur un compte à l’ex-Bramer entre le 3 avril 2010 et le 23 novembre de la même année.

juin 14, 2015

Après les nominations au compte-gouttes le temps de la campagne des municipales, les vannes sont de nouveau ouvertes. Vendredi ont été annoncés les nominations de Kee Chong Li Kwong Wing, de Lindsay Rivière et de Sachin Jootun tandis que, dans le judiciaire, le départ du juge Paul Lam Shang Leen devrait voir de nouvelles têtes faire leur entrée à la Cour suprême.

Après les nominations au compte-gouttes le temps de la campagne des municipales, les vannes sont de nouveau ouvertes. Vendredi ont été annoncés les nominations de Kee Chong Li Kwong Wing, de Lindsay Rivière et de Sachin Jootun tandis que, dans le judiciaire, le départ du juge Paul Lam Shang Leen devrait voir de nouvelles têtes faire leur entrée à la Cour suprême.

juin 8, 2015

La première garden-party organisée à la State House après l’investiture d’Ameenah Gurib-Fakim à la présidence a attiré grand monde hier. L’événement était marqué par la présence du Premier ministre sir Anerood Jugnauth, du Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval, du vice-Premier ministre Ivan Collendavelloo et de plusieurs autres ministres.

La première garden-party organisée à la State House après l’investiture d’Ameenah Gurib-Fakim à la présidence a attiré grand monde hier. L’événement était marqué par la présence du Premier ministre sir Anerood Jugnauth, du Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval, du vice-Premier ministre Ivan Collendavelloo et de plusieurs autres ministres.

juin 7, 2015

Répondant à l'accusation à l'effet que la campagne électorale du MMM aux dernières législatives aurait été financée par la BAI, Paul Bérenger réitère son défi au gouvernement de l'Alliance Lepep pour qu'un projet de loi sur le financement des partis politiques "avec effet rétroactif aux élections de 2014" soit présenté à l'Assemblée nationale. "Je suis prêt à parier que, comme entre 2000 et 2005, le MSM va se défiler", affirme, à ce propos, le leader des mauves.

  • Après les accusations de financement du MMM par la BAI, il allègue, à son tour, que le MSM aurait reçu, aux dernières législatives, de l'argent de "bookmakers pourris"
juin 6, 2015

Moment historique hier au Château du Réduit. La première femme dans l’Histoire de l’île prêtait serment comme présidente de la République. Devant un parterre d’invités composé du Premier ministre, de ministres, députés, proches et amis, Ameenah Gurib-Fakim, scientifique et chercheuse dont la renommée a dépassé nos frontières, a été installée au plus haut poste du pays. Prenant la parole pour la première fois en tant que chef de l’État, la toute nouvelle présidente a invité les femmes à « croire en elles-mêmes, à oser et à se dévouer à leur famille. Foncez ! » devait-elle déclarer. Elle a dédié son couronnement à sa famille, notamment à son père.

Moment historique hier au Château du Réduit. La première femme dans l’Histoire de l’île prêtait serment comme présidente de la République. Devant un parterre d’invités composé du Premier ministre, de ministres, députés, proches et amis, Ameenah Gurib-Fakim, scientifique et chercheuse dont la renommée a dépassé nos frontières, a été installée au plus haut poste du pays.

juin 6, 2015

« Moris dan bez », a lancé hier soir le leader du MMM, Paul Bérenger, au centre Idrice Goomany, lors du congrès de son parti à Plaine-Verte, dans le cadre des élections municipales du 14 juin. Ces élections, dit-il, sont municipales mais elles ont pris des allures nationales.

« Moris dan bez », a lancé hier soir le leader du MMM, Paul Bérenger, au centre Idrice Goomany, lors du congrès de son parti à Plaine-Verte, dans le cadre des élections municipales du 14 juin. Ces élections, dit-il, sont municipales mais elles ont pris des allures nationales.

mai 31, 2015
  • Le poste de président, éjectable à souhait, reste encore tributaire du calendrier politicien et partisan et, pire, du calcul communal
  • Sir Veerasamy Ringadoo, premier président entre mars et juillet 1992, suivi de Cassam Uteem, celui qui a le mieux incarné la fonction jusqu’à février 2002 avant que ne se succèdent Karl Offmann, Sir Anerood Jugnauth et              Kailash Purryag
  • C’est après l’annonce d’une personnalité musulmane au Réduit pendant la campagne électorale de décembre 2014 que Ameena      Gurib-Fakim est désignée à ce poste
  • La vice-présidence à un tamoul annoncée à la télévision à la veille des dernières élections par SAJ

C’est un poste qui est devenu, à quelques rares exceptions près, avant tout, un symbole communal. Non seulement le président est resté coincé dans les équations politiciennes, mais la République elle-même constitue une étape tourmentée de l’histoire politique post-indépendance alors qu’elle devait symboliser la rupture définitive avec le passé colonial et un avancement dans la consécration des valeurs citoyennes.

C’est un poste qui est devenu, à quelques rares exceptions près, avant tout, un symbole communal. Non seulement le président est resté coincé dans les équations politiciennes, mais la République elle-même constitue une étape tourmentée de l’histoire politique post-indépendance alors qu’elle devait symboliser la rupture définitive avec le passé colonial et un avancement dans la consécration des valeurs citoyennes.

mai 28, 2015

Malgré toute la bonne volonté de la direction du Mauritius Turf Club de faire de ce début de saison un tremplin pour la relance de notre industrie hippique, l’actualité négative continue à frapper avec acharnement au point où des turfi stes avertis fi nissent par se résigner à l’incontournable « plus ça change, plus c’est la même chose. »

Malgré toute la bonne volonté de la direction du Mauritius Turf Club de faire de ce début de saison un tremplin pour la relance de notre industrie hippique, l’actualité négative continue à frapper avec acharnement au point où des turfi stes avertis fi nissent par se résigner à l’incontournable « plus ça change, plus c’est la même chose. »

mai 28, 2015
  • Le président de la République devrait soumettre officiellement sa démission demain après-midi, ouvrant la voie à Ameenah Gurib-Fakim en tant que première femme-chef d’État à Maurice
  • Le Réduit ce matin : « Aujourd’hui le président de la République est en tête-à-tête avec le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, qui est déjà là »
  • Les états-majors politiques, que ce soit au GM ou dans l’opposition, préfèrent attendre la confirmation du “move” du chef de l’État avant de se prononcer
  • Avec le scénario de démission en cette fin de semaine, une séance spéciale de l’Assemblée nationale pourrait être convoquée incessamment pour l’élection de Madam The President of the Republic

Les dernières indications officielles sont que le président de la République, Kailash Purryag, n’ira pas au bout de son mandat, soit jusqu’à mars 2017. Dans les milieux politiques autorisés, l’on mise sur une démission officielle du président de la République en cette fin de semaine, bousculant du même coup le calendrier des activités sous le Government Business à 17 jours du scrutin pour les prochaines élections municipales. Dans la matinée, toutes les tentatives officielles pour entrer en contact avec le principal protagoniste, en l’occurrence Kailash Purryag, ont été vaines alors que d’autres sources avancent que l’opération de “packing up” à la State House en prévision du départ de demain après-midi est déjà enclenchée.

  • Le président de la République devrait soumettre officiellement sa démission demain après-midi, ouvrant la voie à Ameenah Gurib-Fakim en tant que première femme-chef d’État à Maurice
  • Le Réduit ce matin : « Aujourd’hui le président de la République est en tête-à-tête avec le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, qui est déjà là »
mai 18, 2015

Alors que sir Anerood Jugnauth, Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo ont tour à tour ciblé le MMM et le PTr, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a situé l’enjeu pour l’Alliance Lepep des prochaines élections municipales à « ki lepep plebisit nou ». C’était samedi lors de la présentation des 120 candidats de l’Alliance Lepep aux municipales du 14 juin, au Sun Trust.

Alors que sir Anerood Jugnauth, Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo ont tour à tour ciblé le MMM et le PTr, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a situé l’enjeu pour l’Alliance Lepep des prochaines élections municipales à « ki lepep plebisit nou ». C’était samedi lors de la présentation des 120 candidats de l’Alliance Lepep aux municipales du 14 juin, au Sun Trust.

mai 17, 2015

Le question a, à raison, été posée la semaine dernière. Celle de savoir pour quelles raisons les mœurs de notre classe politique sont si éloignées de celles qui se pratiquent dans les grandes démocraties. Le sujet a été évoqué après les dernières élections en Grande Bretagne où deux des leaders battus se sont immédiatement retirés après avoir concédé la défaite, tandis qu'un troisième a repris son tablier une semaine après l'avoir rendu. Pourquoi on n'en fait pas autant chez nous et pourquoi les leaders politiques battus ne se retirent pas? Bonne question. Mais les comparaisons ont leurs limites et ne doivent pas s'arrêter qu'aux politiciens. Même si c'est à eux d'indiquer la voie. Un pays c'est un tout. Il a toujours les dirigeants qu'il mérite. En Grande Bretagne comme à Maurice. Contrairement à ceux dont nous sommes censés nous inspirer, nous ne sommes pas une grande démocratie, nous ne sommes pas un État-nation. Nous sommes pétris d'une toute autre culture. Notre pratique de la démocratie ne commence et ne s'arrête finalement qu'à aller aux urnes tous les cinq ans. Un point, c'est tout.

Le question a, à raison, été posée la semaine dernière. Celle de savoir pour quelles raisons les mœurs de notre classe politique sont si éloignées de celles qui se pratiquent dans les grandes démocraties.

mai 16, 2015

Dans une nécessaire démarche de clarifi er une situation confuse au sein des cinq conseils municipaux du pays, le gouvernement de l’Alliance Lepep a décidé la tenue d’élections municipales anticipées le 7 juin prochain. Normalement ces élections ne devraient avoir lieu qu’en 2017. Toutefois, la question se pose : dans quelle mesure les prochaines consultations de l’électorat urbain seraient-elles plus crédibles, plus équitables, vu que le précédent redécoupage des arrondissements imposé à travers le Local Government Act de 2011 par l’ancien régime est maintenu ?

Dans une nécessaire démarche de clarifi er une situation confuse au sein des cinq conseils municipaux du pays, le gouvernement de l’Alliance Lepep a décidé la tenue d’élections municipales anticipées le 7 juin prochain. Normalement ces élections ne devraient avoir lieu qu’en 2017.

mai 13, 2015

Le leader du PTr, Navin Ramgoolam, s’est repositionné sur l’orbite politique hier après-midi en faisant un retour surprise à la réunion de l’exécutif du parti au square Guy Rozemont.

Le leader du PTr, Navin Ramgoolam, s’est repositionné sur l’orbite politique hier après-midi en faisant un retour surprise à la réunion de l’exécutif du parti au square Guy Rozemont. « J’ai décidé de revenir par passion pour mon pays, pour mon parti. L’unité de mon parti est importante. Je ne peux pas permettre qu’on fasse le jeu de Jugnauth consistant à “finir” le PTr », a-t-il lancé lors d’un point de presse.

mai 7, 2015

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui procédait hier à l'inauguration d'un hangar appartenant l'YU Lounge Mauritius GAM Terminal, a dénoncé la mentalité consistant à mettre en oppposition le gouvernement et le secteur privé. Il a par la même occasion observé que le gouvernement a mis à jour des scandales « d'une proportion incroyable ». Et de lancer : « We are more than ever determined to flush out all the ills and evils that have been besetting our country for so many years. »

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui procédait hier à l'inauguration d'un hangar appartenant l'YU Lounge Mauritius GAM Terminal, a dénoncé la mentalité consistant à mettre en oppposition le gouvernement et le secteur privé. Il a par la même occasion observé que le gouvernement a mis à jour des scandales « d'une proportion incroyable ». Et de lancer : « We are more than ever determined to flush out all the ills and evils that have been besetting our country for so many years.

mai 3, 2015

Quatre mois après le dernier grand meeting où ils avaient rencontré leurs partisans avant les élections générales du 10 décembre 2014, les membres de l’Alliance Lepep étaient de nouveau à Vacoas la semaine dernière pour marquer le 1er-Mai. Foule moins dense, mais toujours de l’enthousiasme autour de Sir Anerood Jugnauth et des siens, pour un rassemblement où les membres du gouvernement ont choisi le ton politique pour commenter les affaires qui font l’actualité, pour critiquer l’adversaire et pour réitérer les engagements pris durant la campagne électorale.

Quatre mois après le dernier grand meeting où ils avaient rencontré leurs partisans avant les élections générales du 10 décembre 2014, les membres de l’Alliance Lepep étaient de nouveau à Vacoas la semaine dernière pour marquer le 1er-Mai.