Barack Obama

août 13, 2015

Si le réchauffement des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba après plus d'un demi-siècle de guerre froide de même que l'accord signé entre Washington – dans le cadre du groupe 5+1 – et Téhéran sur le nucléaire iranien sont de bon augure pour les relations internationales, l'ambivalence de la stratégie géopolitique américaine pèse néanmoins comme une épée de Damoclès sur la paix globale. Dans ce contexte, deux points chauds de la planète sont aujourd'hui suivis de très près par la communauté internationale.

Si le réchauffement des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba après plus d'un demi-siècle de guerre froide de même que l'accord signé entre Washington – dans le cadre du groupe 5+1 – et Téhéran sur le nucléaire iranien sont de bon augure pour les relations internationales, l'ambivalence de la stratégie géopolitique américaine pèse néanmoins comme une épée de Damoclès sur la paix globale.

juillet 30, 2015

When President  Barack Obama was awarded the Nobel Peace Prize in 2009 critics asked on what basis the decision was made. Obama had just started serving as the first black President of the United States and pledged to create a new climate in international relations. The Nobel Prize Committee put a high premium on Obama, praising him for “his promotion of nuclear of non proliferation and his extraordinary efforts to strengthen international diplomacy and cooperation between people.” Can one say he was rewarded in anticipation? Let us  look at Obama’s recent mega diplomatic successes in Cuba and Iran.

When President  Barack Obama was awarded the Nobel Peace Prize in 2009 critics asked on what basis the decision was made. Obama had just started serving as the first black President of the United States and pledged to create a new climate in international relations. The Nobel Prize Committee put a high premium on Obama, praising him for “his promotion of nuclear of non proliferation and his extraordinary efforts to strengthen international diplomacy and cooperation between people.” Can one say he was rewarded in anticipation?

juillet 26, 2015

C’est un fait indéniable: l’extraordinaire feel good factor ressenti dans le pays au lendemain des élections de décembre 2014 est bel et bien chose du passé. Il y a une usure naturelle de ce genre de phénomème, et rien là de bien extraordinaire. Partout, à travers le monde, les lendemains qui chantent promis par candidats et partis s’émoussent dès lors que l’épreuve du pouvoir impose ses réalités. Qu’il s’agisse de l’élection de Barack Obama aux États Unis ou du retour de la gauche menée par François Hollande en France, l’enthousiasme dans le monde politique ne semble pas chose à même de durer.

C’est un fait indéniable: l’extraordinaire feel good factor ressenti dans le pays au lendemain des élections de décembre 2014 est bel et bien chose du passé. Il y a une usure naturelle de ce genre de phénomème, et rien là de bien extraordinaire. Partout, à travers le monde, les lendemains qui chantent promis par candidats et partis s’émoussent dès lors que l’épreuve du pouvoir impose ses réalités.

juillet 23, 2015

After long months of laborious negotiations, the birth of a nuclear deal between Iran and the P5+1 is being received with mixed feelings. It is no secret that the BRICS are hell bent to redraw the international architecture to end a unipolar world led by the US. After a long drawn war in the Middle East and Afghanistan at the cost of $6trillion, the US is bleeding and feels incapable of talking on Russia, China, Iran, and the Islamic State simultaneously.

After long months of laborious negotiations, the birth of a nuclear deal between Iran and the P5+1 is being received with mixed feelings. It is no secret that the BRICS are hell bent to redraw the international architecture to end a unipolar world led by the US. After a long drawn war in the Middle East and Afghanistan at the cost of $6trillion, the US is bleeding and feels incapable of talking on Russia, China, Iran, and the Islamic State simultaneously.

juillet 1, 2015

La Trade Preferences Extension Act de 2015, texte de loi faisant notamment provision pour une extension sur dix ans (jusqu’à fin septembre 2025) de l'African Growth and Opportunity Act (AGOA), a reçu l'aval de Barack Obama. Le président américain a en effet apposé sa signature sur le texte de loi lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à la Maison Blanche ce lundi vers 22 h, heure de Maurice.  

La Trade Preferences Extension Act de 2015, texte de loi faisant notamment provision pour une extension sur dix ans (jusqu’à fin septembre 2025) de l'African Growth and Opportunity Act (AGOA), a reçu l'aval de Barack Obama. Le président américain a en effet apposé sa signature sur le texte de loi lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à la Maison Blanche ce lundi vers 22 h, heure de Maurice.   

juillet 1, 2015

It seems like yesterday. Twice the challenge upheld and victory claimed. After a sweeping victory at the 2012 U.S.A. presidential elections, Barack Obama addressed the whole world saying that America stands for Equality for All, for women rights, for youth empowerment, for emancipation and opportunities and for Lesbians, Gays, Bisexuals and Trans (LGBT) rights.

It seems like yesterday. Twice the challenge upheld and victory claimed. After a sweeping victory at the 2012 U.S.A. presidential elections, Barack Obama addressed the whole world saying that America stands for Equality for All, for women rights, for youth empowerment, for emancipation and opportunities and for Lesbians, Gays, Bisexuals and Trans (LGBT) rights.

juin 26, 2015

Un vote final portant sur l’extension, pour une période de dix ans, de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), incluant les dispositions du « Third Country Fabric », est intervenu hier soir à la Chambre des Représentants des États-Unis après que le Sénat eût donné son aval, la veille, au renouvellement de l’AGOA avec l’adoption de la Trade Preferences Extension Act 2015. Il ne reste plus qu’au président américain Barack Obama à apposer sa signature au bas du texte de loi en vue de son application.

Un vote final portant sur l’extension, pour une période de dix ans, de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), incluant les dispositions du « Third Country Fabric », est intervenu hier soir à la Chambre des Représentants des États-Unis après que le Sénat eût donné son aval, la veille, au renouvellement de l’AGOA avec l’adoption de la Trade Preferences Extension Act 2015.

mai 5, 2015

No doubt alarmed by the excitement around Mrs. Clinton’s candidacy in the next US Presidential election, an American TV host put the following question to a political observer:

No doubt alarmed by the excitement around Mrs. Clinton’s candidacy in the next US Presidential election, an American TV host put the following question to a political observer:
“Ms. Huffington,” he asked, “can Hillary Clinton be stopped?”
Ms. Huffington answered:
“Why does she have to be stopped? How come whenever a woman wants power, we treat her like Godzilla? She wants to be President, not destroy Tokyo.”

April 17, 2015

Ils sont six Mauriciens œuvrant chacun dans un secteur différent à avoir été sélectionnés pour participer au Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders. Didier Ho, Hemlata Ramsohok, Irshad Goolamally, Rick Bonnier, Sandrine Ah-Choon et Jean-Michel Ravina (Rodrigues) seront affectés dans différentes universités américaines et y séjourneront du 19 juin au 5 août.

Ils sont six Mauriciens œuvrant chacun dans un secteur différent à avoir été sélectionnés pour participer au Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders. Didier Ho, Hemlata Ramsohok, Irshad Goolamally, Rick Bonnier, Sandrine Ah-Choon et Jean-Michel Ravina (Rodrigues) seront affectés dans différentes universités américaines et y séjourneront du 19 juin au 5 août.

March 23, 2015

L’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, a rencontré la presse samedi pour affirmer que le jugement rendu par la Cour permanente d’arbitrage, sous la Convention des Droits de la Mer, déclarant illégale la création par la Grande-Bretagne d’une aire marine protégée autour de l’archipel des Chagos, était une « victoire » pour Maurice. « C’est une victoire non seulement pour Maurice, mais aussi pour le droit international dans la mesure où ce jugement fera jurisprudence », a-t-il déclaré. Il s’est prononcé pour une réaction rapide des autorités mauriciennes en vue de développer une stratégie sur la ligne à suivre et a estimé qu’une réunion de tous ceux, Mauriciens et étrangers, qui faisaient partie de la délégation mauricienne était urgente. Pour l’ancien Premier ministre, qui avait pris l’initiative de contester la création de la MPA devant la Cour permanente d’arbitrage, après un jugement d’une telle envergure, il faut remettre la question de la souveraineté de Maurice sur les Chagos sur la table tout en préservant la base militaire de Diego Garcia. De plus, il estime que Maurice doit  faire partie des négociations  concernant le renouvellement du bail alloué par les Britanniques aux Américains sur Diego Garcia.

L’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, a rencontré la presse samedi pour affirmer que le jugement rendu par la Cour permanente d’arbitrage, sous la Convention des Droits de la Mer, déclarant illégale la création par la Grande-Bretagne d’une aire marine protégée autour de l’archipel des Chagos, était une « victoire » pour Maurice.

March 22, 2015

Navin Ramgoolam, en congé (leave without say) en tant que leader par le Parti travailliste en attendant qu’il règle ses problèmes avec la justice, a repris, exceptionnellement la parole, hier matin, lors d’une conférence de presse, pour commenter le jugement du Tribunal arbitral permanent pour la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS) en faveur de la République de Maurice dans le litige qui l’a opposé à l’Angleterre autour du projet de parc marin protégé (Marine Protected area) dans l’archipel des Chagos.

Navin Ramgoolam, en congé (leave without say) en tant que leader par le Parti travailliste en attendant qu’il règle ses problèmes avec la justice, a repris, exceptionnellement la parole, hier matin, lors d’une conférence de presse, pour commenter le jugement du Tribunal arbitral permanent pour la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS) en faveur de la République de Maurice dans le litige qui l’a opposé à l’Angleterre autour du projet de parc marin protégé (Marine Protected area) dans

February 21, 2015

One of the priority tasks of a new government in a democratic system is to present its programme of work to Parliament and the nation.This is in line with the Westminster pattern of  government  and other democratic systems. When we were a colony the government programme was called ‘The Speech from the Throne’ and was read in the Throne Room at the Government House Port Louis by the Governor. Since we became a Republic in 1992, the President  of the Republic  has the duty to read the speech, setting out the government programme at the Sir Harilall Vaghjee Hall,Port Louis.The military parade and other ceremonial  aspects of the function have remained the same, except that the Speaker and the Clerk, National Assembly  no longer wear wigs!

One of the priority tasks of a new government in a democratic system is to present its programme of work to Parliament and the nation.This is in line with the Westminster pattern of  government  and other democratic systems. When we were a colony the government programme was called ‘The Speech from the Throne’ and was read in the Throne Room at the Government House Port Louis by the Governor.

décembre 26, 2014

“…these 50 years have shown that isolation has not worked.  It’s time for a new approach” U.S. President Barack Obama said on Wednesday, December 17, speaking of the standoff between the United States and Cuba. “In the most significant changes in our policy in more than fifty years, we will end an outdated approach that, for decades, has failed to advance our interests, and instead we will begin to normalize relations between our two countries.”

“…these 50 years have shown that isolation has not worked.  It’s time for a new approach” U.S. President Barack Obama said on Wednesday, December 17, speaking of the standoff between the United States and Cuba. “In the most significant changes in our policy in more than fifty years, we will end an outdated approach that, for decades, has failed to advance our interests, and instead we will begin to normalize relations between our two countries.”
The Cuban Revolution

octobre 3, 2014

Nearly seven decades after his assassination Gandhi lives in the hearts of millions, if not billions of people across the globe.  Gandhi’s greatness lies in the fact that he single handedly stood up against the mighty British Empire and compelled the then colonial power to quit and to give India its independence.

Nearly seven decades after his assassination Gandhi lives in the hearts of millions, if not billions of people across the globe.  Gandhi’s greatness lies in the fact that he single handedly stood up against the mighty British Empire and compelled the then colonial power to quit and to give India its independence.

août 15, 2014

Un père travesti en nounou excentrique, un DJ militaire irrévérent, un professeur de littérature rebelle, un tueur... Robin Williams a joué pendant 40 ans en virtuose toute la partition du rire au larmes. Jusqu’à être rattrapé par ses “démons” !

Un père travesti en nounou excentrique, un DJ militaire irrévérent, un professeur de littérature rebelle, un tueur... Robin Williams a joué pendant 40 ans en virtuose toute la partition du rire au larmes. Jusqu’à être rattrapé par ses “démons” !

août 13, 2014

Nouvelle venue dans le monde de l’éducation spécialisée pour les personnes infirmes, l’école I Can a ouvert ses portes en mars 2013 à la rue Fadeulle, à Beau-Bassin. Actuellement, cette école spécialisée accueille quotidiennement quinze stagiaires pour une journée faite de scolarisation et de saine détente.

Nouvelle venue dans le monde de l’éducation spécialisée pour les personnes infirmes, l’école I Can a ouvert ses portes en mars 2013 à la rue Fadeulle, à Beau-Bassin. Actuellement, cette école spécialisée accueille quotidiennement quinze stagiaires pour une journée faite de scolarisation et de saine détente.

août 11, 2014

L'allusion à une éventualité quant à la possibilité que la formule de co-gestion sur Tromelin soit appliquée aux Chagos a fait l'objet de précisions émanant du Prime Minister's Office au retour du Premier ministre, Navin Ramgoolam, ce matin, du sommet Etats-Unis/Afrique de la semaine dernière à Washington.

L'allusion à une éventualité quant à la possibilité que la formule de co-gestion sur Tromelin soit appliquée aux Chagos a fait l'objet de précisions émanant du Prime Minister's Office au retour du Premier ministre, Navin Ramgoolam, ce matin, du sommet Etats-Unis/Afrique de la semaine dernière à Washington.  Un communiqué de peesse publié cet après-midi vient rectifier l'impression se dégageant à cet effet suite à une communication officielle du service de pres

août 11, 2014

La campagne BDS Mauritius a été lancée hier par un groupe d’une quinzaine de personnes représentant des organisations nationales ou en leur nom personnel qui se sont réunies dans les locaux de Ledikasyon Pu Travayer à Grande-Rivière-Nord-Ouest. Parmi ceux présents à cette réunion figurent les représentants de la CTSP et de Lalit.

La campagne BDS Mauritius a été lancée hier par un groupe d’une quinzaine de personnes représentant des organisations nationales ou en leur nom personnel qui se sont réunies dans les locaux de Ledikasyon Pu Travayer à Grande-Rivière-Nord-Ouest. Parmi ceux présents à cette réunion figurent les représentants de la CTSP et de Lalit.

août 10, 2014

Certains n’ont pas tardé à véhiculer la formule assassine: le père a “vendu” les Chagos, le fils les a “revendues”.  C’est suite à l’annonce par le Premier ministre d’une proposition de cogestion de Diégo Garcia faite aux États Unis lors d’une rencontre avec Susan Rice, la National Security Advisor de Barack Obama en marge du sommet États Unis/Afrique qui s’est tenue à Washington du 4 au 6 août. C’est la surprise de Washington. Du moins pour les Mauriciens et les Chagossiens. Rien ne laissait, pourtant, entrevoir que Navin Ramgoolam ferait cette proposition choc aux Américains. Lorsqu’on sait que la cogestion de Tromelin avec la France, initiée par le même Pm, n’avait pas été bien accueillie par tous ceux qui restent profondément attachés à l’intégrité territoriale de la République de Maurice, le dernier move sur les Chagos a de quoi susciter des interrogations et des inquiétudes.

Certains n’ont pas tardé à véhiculer la formule assassine: le père a “vendu” les Chagos, le fils les a “revendues”.  C’est suite à l’annonce par le Premier ministre d’une proposition de cogestion de Diégo Garcia faite aux États Unis lors d’une rencontre avec Susan Rice, la National Security Advisor de Barack Obama en marge du sommet États Unis/Afrique qui s’est tenue à Washington du 4 au 6 août. C’est la surprise de Washington.

août 10, 2014

Le PM a bien tenté, premièrement, de rassurer les Américains sur le maintien garanti de leur base militaire de Diego Garcia tout en leur réclamant de reconnaître, en contrepartie, la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos. Ensuite, Navin Ramgoolam a, avec ses pairs, essayé de négocier le prolongement de l’accord commercial préférentiel de l’Africa Growth Opportunity Act (l’AGOA) et, enfin, il a invité les dirigeants africains à s’inspirer de l’exemple de Maurice afin de mettre en place chez eux des structures légales transparentes susceptibles d’attirer et de garantir les investissements.

Si les résultats des deux premiers objectifs de Navin Ramgoolam vont devoir se faire attendre — les dirigeants américains n’ayant pris aucun engagement concernant les Chagos et n’ayant fait que promettre que l’AGOA serait reconduit — par contre, le PM peut se consoler d’avoir obtenu, en aparté, de son ami personnel, le président Denis Sassou-Nguesso de la République populaire du Congo (ex-Brazzaville), un renforcement des échanges économiques avec Maurice…

août 8, 2014

La semaine écoulée a été dominée par le sommet États-Unis/Afrique que le président américain Barack Obama a convié à Washington cette semaine et auquel ont participé une quarantaine de Chefs d’État et de gouvernement dont le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam.

La semaine écoulée a été dominée par le sommet États-Unis/Afrique que le président américain Barack Obama a convié à Washington cette semaine et auquel ont participé une quarantaine de Chefs d’État et de gouvernement dont le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam.

août 7, 2014

L’importance des structures légales transparentes pour garantir les investissements a été soulignée hier par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, dans son intervention au sommet États-Unis/Afrique hier.

L’importance des structures légales transparentes pour garantir les investissements a été soulignée hier par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, dans son intervention au sommet États-Unis/Afrique hier. Il a invité les dirigeants africains à s’inspirer de l’exemple de Maurice.

août 6, 2014

Le président des États-Unis, Barack Obama, s’est dit confiant hier de pouvoir travailler avec le Congrès américain en vue du renouvellement et de la modernisation de l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA) qui arrive à expiration l’année prochaine.

Le président des États-Unis, Barack Obama, s’est dit confiant hier de pouvoir travailler avec le Congrès américain en vue du renouvellement et de la modernisation de l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA) qui arrive à expiration l’année prochaine.

août 5, 2014

Un soutien bipartisan en faveur du renouvellement de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) se dégage au sein du Congrès américain. Des représentants du Parti Démocrate, dont fait partie le président Barack Obama et qui contrôle par ailleurs le Sénat, ainsi que du Parti Républicain, qui détient la majorité à la Chambre des Représentants, se sont exprimés pour une extension de l’AGOA.

La MEXA insiste sur le renouvellement sur 15 ans de la loi-cadre et des dispositions sous le « Third Country Fabric »