Central Electricity Board

September 27, 2015

Le ministre de l'Énergie, Ivan Collendavelloo, se félicite du niveau des débats parlementaires autour du "sujet d'intérêt national" qu'est le Renewable Energy Agency Bill. Il assure s'être laissé guidé sur la question par le rapport de la National Energy Commission soumis en 2013 et qui, dit-il, avait depuis été mis sous scellé "sur les ordres de Ramgoolam". Ivan Collendavelloo fait aussi état de pressions qui auraient été exercées sur le conseil de direction du Central Electricity Board (CEB) sous le précédent gouvernement PTr en vue d'un accord de hedging. Pressions auxquelles trois membres du conseil ont résisté, dit-il.

Le ministre de l'Énergie, Ivan Collendavelloo, se félicite du niveau des débats parlementaires autour du "sujet d'intérêt national" qu'est le Renewable Energy Agency Bill. Il assure s'être laissé guidé sur la question par le rapport de la National Energy Commission soumis en 2013 et qui, dit-il, avait depuis été mis sous scellé "sur les ordres de Ramgoolam".

September 23, 2015
  •   Intervention du ministre Dayal, du député Abbas Mamode et des policiers pour éviter des échauffourées physiques entre d’un côté les députés du MMM Rajesh Bhagwan, Veda Baloomoody et Franco Quirin, et de l’autre le député Ravi Rutnah
  •  À la fin du Question Time, Ravi Rutnah rappelé à l’ordre par la Speaker, Maya Hanoomanjee, pour des « unparliamentary words » à l’encontre du leader de l’opposition Paul Bérenger lors de la PNQ
  •  Les députés du MMM n’ont pas apprécié les propos « moustas blan, ti rekin » du député de la majorité contre Paul Bérenger, qui l’avait traité de « ti roke » auparavant
  •  Sucre : le député Bhagwan demande au ministre Seeruttun de mettre en application la recommandation visant à répartir la part du Bagasse Transfer Price des IPPs aux petits planteurs
  •  Match Duval/Lesjongard sur les retombées de la Commission Justice et Vérité au sujet de la restitution des terres volées
  •  Le VPM Soodhun : « Le ministère se penche sur les 1 054 cas de squatting des terres de l’État recensés officiellement à juillet dernier »

Alors que rien ne le présageait durant toute la seconde tranche du Question Time hier après-midi, la tension est montée d’un cran au sein de l’hémicycle, qui aura vécu ses premières scènes d’échauffourées entre parlementaires des deux côtés de la Chambre.

Alors que rien ne le présageait durant toute la seconde tranche du Question Time hier après-midi, la tension est montée d’un cran au sein de l’hémicycle, qui aura vécu ses premières scènes d’échauffourées entre parlementaires des deux côtés de la Chambre.

September 20, 2015
  • Il rappelle l’engagement pris, à cet effet, par le ministre Gungah en réponse à sa PNQ
  • Electricité: «Comme dans le passé, le CEB est de mauvais conseil au ministre de tutelle»

Prenant au mot le ministre du Commerce et de la Protection des consommateurs, Ashik Gungah, qui répondait à sa PNQ de mardi dernier, Paul Bérenger, leader de l’opposition, avertit qu’il veillera à ce que le gouvernement respecte son engagement de baisser les prix des carburants dès que le nouveau mécanisme de détermination des prix de l’essence et du diesel à la pompe sera mis en place. Revenant, par ailleurs, sur toute la question de nos besoins en énergie électrique, le chef de l’opposition estime que, «comme par le passé», le CEB est «de mauvais conseil» au ministre de tutelle, Ivan Collendavelloo.

Prenant au mot le ministre du Commerce et de la Protection des consommateurs, Ashik Gungah, qui répondait à sa PNQ de mardi dernier, Paul Bérenger, leader de l’opposition, avertit qu’il veillera à ce que le gouvernement respecte son engagement de baisser les prix des carburants dès que le nouveau mécanisme de détermination des prix de l’essence et du diesel à la pompe sera mis en place.

September 16, 2015
  • Industrie sucrière : le ministre Seeruttun veut boucler la récolte à la fin de cette année avec Rajesh Bhagwan évoquant les difficultés des petits planteurs
  •  Finances : le ministre Lutchmeenaraidoo croit en une baisse du chômage et parle d’une Bumper Year pour les FDI de plus de Rs 10 milliards
  •  Transport : le ministre Bodha fait état de la situation financière de la CNT avec des pertes depuis 2008
  •   Pauvreté : le ministre Roopun annonce la publication du plan Marshall pour la fin de l’année
  •  Ambiance : tensions et clashes électriques sur les détails de la visite du ministre Anil Gayan à Agalega

Les préoccupations socio-économiques ont dominé les échanges lors de la seconde tranche des travaux de l’assemblée nationale, consacrée aux Parliamentary Questions, hier.

Les préoccupations socio-économiques ont dominé les échanges lors de la seconde tranche des travaux de l’assemblée nationale, consacrée aux Parliamentary Questions, hier.

September 15, 2015

Le feuilleton du projet d’installation par le Central Electricity Board (CEB) de quatre turbines de 15 MW chacune à la centrale thermique de Saint-Louis, pour repousser toute menace de black-out, tourne au mélodrame. Le dernier épisode de ce début de semaine a vu la confirmation que le torchon brûle entre le State Law Office et les institutions publiques.

  • Un nouveau ruling de l’Independent Review Panel en date du 17 août et signé de R. Laulloo, V. Mulloo et R. Ragnuth soumis en Cour suprême
September 6, 2015
  • La Banque mondiale tire la sonnette d’alarme sur des mesures d’urgence d’ici janvier prochain pour repousser la menace d’un Black-Out
  • Le VPM Collendavelloo concède qu’avec un Statu Quo, le Capacity Gap se détériorera à 71,8 MW d’ici 2017
  • Un avertissement: «If demand grows vigorously as projected in the high growth scenario, there may be more significant capacity shortages in the short term»
  • Recours à deux turbines à gaz de 36 MW chacune avec des investissements de Rs 2,6 milliards et procédures enclenchées dès janvier 2016

Le rapport de la Banque mondiale, intitulé Assessment of Electricity Demand Forecast and Generation Expansion Plan with Focus on the 2015/17 Period, est venu confirmer une préoccupation majeure: le Central Electricity Board (CEB) est sur la corde raide. L’heure est à des mesures et des investissements d’urgence, et cela à partir de 2016 si le pays veut repousser la menace de Black-Out à court terme. D’ailleurs, présentant ce rapport de 150 pages à l’Assemblée nationale, mardi dernier, le vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie, Ivan Collendavelloo, a reconnu qu’en cas de Statu Quo en politique énergétique, le Capacity Gap du CEB passera à 50,9 MW en 2016 et à 71,8 MW en 2017. Il mise sur une série de mesures à court terme pour réduire cet écart de capacité à 11,5 MW en 2017. Toutefois, les consultants de la Banque mondiale ne font pas dans la dentelle pour rappeler au pays qu’en cas de relance de la croissance économique, le risque de Power Outage deviendra encore plus réel à court terme en dépit des mesures palliatives recommandées dans le rapport.

Le rapport de la Banque mondiale, intitulé Assessment of Electricity Demand Forecast and Generation Expansion Plan with Focus on the 2015/17 Period, est venu confirmer une préoccupation majeure: le Central Electricity Board (CEB) est sur la corde raide. L’heure est à des mesures et des investissements d’urgence, et cela à partir de 2016 si le pays veut repousser la menace de Black-Out à court terme.

September 3, 2015

Le rapport de la Banque mondiale sur le secteur de l’énergie, dont copie a été déposée sur la table de l’Assemblée nationale mardi par le vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie, Ivan Collendavelloo, préconise un cocktail de mesures d’urgence pour repousser la menace d’un black-out à partir de 2018.

  • La Banque mondiale préconise cinq mesures d’urgence pour ramener la « Capacity Gap » de 71,8 MW à 11,5 MW en 2017
  • De 2019 à 2022, le CEB devra se doter de capacité supplémentaire de 180 MW, soit 90 MW en 2019 et 45 MW pour chacune des deux années subséquentes
September 2, 2015
  • Au 31 décembre l’ardoise du GM se montait à Rs 237,7 milliards, déjà au-delà de la barre des 60 % du PIB
  • D’ici décembre prochain, le Trésor Public aura à trouver Rs 45,8 milliards pour honorer des engagements par rapport à la dette locale
  • Des Outstanding Loans de Rs 15,6 milliards à des corps para-étatiques, dont Rs 2,7 milliards au CEB, Rs 1,9 milliard à la CWA et Rs 1,6 milliard à la WWMA
  • Le GM récolte des dividendes de seulement Rs 942,8 millions, soit Rs 500 millions de moins, avec des investissements de Rs 4 milliards ne rapportant même pas un sou

Au-delà de la série de scandales identifiés dans les différents ministères, le rapport de la Directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, pour l’exercice se terminant au 31 décembre dernier tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la dette publique.

Au-delà de la série de scandales identifiés dans les différents ministères, le rapport de la Directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, pour l’exercice se terminant au 31 décembre dernier tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la dette publique.

September 2, 2015
  • Au 31 décembre l’ardoise du GM se montait à Rs 237,7 milliards, déjà au-delà de la barre des 60 % du PIB
  • D’ici décembre prochain, le Trésor Public aura à trouver Rs 45,8 milliards pour honorer des engagements par rapport à la dette locale
  • Des Outstanding Loans de Rs 15,6 milliards à des corps para-étatiques, dont Rs 2,7 milliards au CEB, Rs 1,9 milliard à la CWA et Rs 1,6 milliard à la WWMA
  • Le GM récolte des dividendes de seulement Rs 942,8 millions, soit Rs 500 millions de moins, avec des investissements de Rs 4 milliards ne rapportant même pas un sou

Au-delà de la série de scandales identifiés dans les différents ministères, le rapport de la Directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, pour l’exercice se terminant au 31 décembre dernier tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la dette publique.

Au-delà de la série de scandales identifiés dans les différents ministères, le rapport de la Directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, pour l’exercice se terminant au 31 décembre dernier tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la dette publique.

août 30, 2015

Les Management Accounts du Central Electricity Board (CEB) pour les cinq premiers mois de cette année et les Revised Forecasts pour la période allant jusqu'à décembre prochain sont venus valider les indications publiées par Week-End dans son édition du 16 août au sujet des profits escomptés pour cette année.

  • Le coût de génération est de Rs 3.30 le kWh en moyenne contre une unité facturée à Rs 5.88, soit Rs 2.58 de plus chaque fin de mois à chacun des 434 393 abonnés du CEB
  • Des License Fees de Rs 526,4 millions collectés annuellement pour le compte de la MBC, qui est endettée à hauteur de Rs 1 milliard
août 28, 2015

Le Central Electricity Board a sorti son plan B pour contourner les risques d’un black-out à partir de 2017. Ainsi, un exercice d’Expression of Interest a été lancé pour un projet de consultancy pour une unité de Combined Cycle Gas Turbine aux Grandes-Salines dans l’enceinte portuaire d’une capacité de 135 à 150 MW. Les consultants intéressés à participer au processus de design, d’installation et de commisioning de cette centrale thermique, nécessitant des investissements d’au moins Rs 12 milliards, ont jusqu’au 7 octobre prochain pour soumettre des cotations.

  • Centrale Saint-Louis : dans un contre-affidavit en Cour suprême, « the CEB had to look after other generation capacity to curb the risks of black-out […] The new engines at Saint-Louis will be necessary by 2017 »
août 16, 2015

La rentrée politique s'annonce chaude avec la reprise des travaux de l'assemblée nationale pour le mardi 1er septembre après trois mois de vacances. Les préoccupations, tantôt économiques tantôt constitutionnelles, se bousculent aux portes de l'hémicyle, alors que le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, anticipant la pression de cette rentrée sur le gouvernement bien après la période de grâce post-élections 10 décembre 2014, prévoit de dévoiler une Mission Economic Statement ayant pour thème Achieving the Second Economic Miracle and Vision 2030. Ce blueprint, avec accent sur des mesures facilitant les investissements majeurs du secteur privé, sera lancé samedi prochain au Conference Centre de Business Parks of Mauritius Ltd à Ebène.

  • La fonction publique et les corps para-étatiques sur le qui-vive avec le premier rapport triennal du PRB annoncé pour octobre prochain et en vigueur à partir de janvier 2016
  • À ne pas écarter la réforme électorale en panne avec le vacuum des provisions intérimaires, l'immobilisme apparent sur le dossier des Chagos avec l'échéance de 2016 et l'effervescence autour du financement des partis politiques dans le sillage du BAI Mega-Financial Scam
août 6, 2015

Avec l’approche de l’été et un hypothétique renversement de tendance sur le plan économique, dont une consommation accrue d’énergie électrique, le Central Electricity Board (CEB) se trouve sur des charbons ardents. Outre le dernier rapport de la Banque mondiale où le risque de black-out est explicité en des termes techniques détaillés et précis, le CEB fait face à des pressions de plus en plus intenses venant de deux secteurs spécifiques.

  • Le plan B du CEB avec le projet d’Alteo pour tenter d’éviter tout black-out à partir de la fin de 2017 s’invite à la controverse
  • Centrale St-Louis : BWSC projette d’interjeter appel contre la décision de l’Independent Review Panel
août 2, 2015

La gestion et la performance des corps paraétatiques, qui bénéficient des finances publiques représentant plus de 3% du Produit intérieur Brut (PIB), demeurent une préoccupation majeure.

  • La MBC sommée de soumettre un plan en vue d'un « Revamping » de sa grille de production locale et de sa News Coverage
  • Le CEB et la CWA sous haute tension et sous pression avec respectivement CT Power et le scandale de Pailles Water Treatment
juillet 30, 2015

La municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill procède cette semaine à la distribution de poubelles aux habitants de la ville. Selon une source, la distribution se fait par du porte-à-porte selon les régions.

La municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill procède cette semaine à la distribution de poubelles aux habitants de la ville. Selon une source, la distribution se fait par du porte-à-porte selon les régions.

juillet 19, 2015

La fin de la semaine a été des plus électriques pour le compte du Central Electricity Board (CEB), qui n'arrive pas encore à dégager les solutions pour repousser les risques de Black-Out à partir du troisième trimestre de 2017 faute d'investissements dans ce secteur névralgique. Le CEB a essuyé un double revers avec la décision de l'Independent Review Panel (IRP) d'ordonner le gel du second exercice d'appel d'offres pour équiper la centrale thermique de Saint-Louis de quatre moteurs de 15 MW chacune.

  • Le GM débouté par la Cour suprême sur la clause financière avec la porte d'une Judicial  Review de l'abandon du projet ouverte pour les promoteurs de Malaisie
juillet 14, 2015

Le torchon continue à brûler entre la firme Burmeister & Wain Scandinavian Contractor (BWSC) et le Central Electricity Board (CEB) au sujet de l’allocation du contrat de réhabilitation de la centrale thermique St-Louis. La conséquence de ce bras de fer — qui a commencé par la décision du CEB en date du 25 novembre 2014 visant à annuler le contrat des quatre moteurs de 15 MW — est que la mise en service de cette centrale pour remédier à tout « black-out » potentiel annoncé pour octobre 2017 pourrait être remise en question.

  • L’exercice de « open international bidding » de la centrale St-Louis fait l’objet d’un « challenge » sous la section 43 (3) (b) de la Public Procurement Act
juillet 5, 2015

Par le biais du document Mauritius — Systematic Country Diagnosis, la Banque mondiale attire non seulement le risque d'appauvrissement de la classe moyenne à Maurice, mais ce document met également en exergue des lacunes majeures dans des secteurs clés comme la fourniture d'énergie électrique, la distribution d'eau potable et l'infrastructure routière. Ce qui semble davantage préoccuper n'est autre que l'inertie notée par rapport à la mise à exécution des investissements dans le secteur de l'énergie, au point où la Banque Mondiale relève sans aucune hésitation que « limited installed capacity in the energy sector requires quick investment in electricity generation and renewal resources ».

Par le biais du document Mauritius — Systematic Country Diagnosis, la Banque mondiale attire non seulement le risque d'appauvrissement de la classe moyenne à Maurice, mais ce document met également en exergue des lacunes majeures dans des secteurs clés comme la fourniture d'énergie électrique, la distribution d'eau potable et l'infrastructure routière.

juin 14, 2015

Le combat pour la préservation du Fort George contre une menace de destruction a connu une certaine avancée cette semaine. Dans un communiqué émis jeudi dernier, la direction du Central Electricity Board affirme n’avoir nullement envisagé de détruire ou de dégrader tout ouvrage existant faisant partie du patrimoine historique de notre pays. Le combat, rappelons-le, avait été bravement déclenché par le chef des pompiers urgentistes du Port, Heymand Beekee, au prix d’une suspension immédiate de ses fonctions.

Le combat pour la préservation du Fort George contre une menace de destruction a connu une certaine avancée cette semaine. Dans un communiqué émis jeudi dernier, la direction du Central Electricity Board affirme n’avoir nullement envisagé de détruire ou de dégrader tout ouvrage existant faisant partie du patrimoine historique de notre pays.

mai 31, 2015

Il s’y attendait, le chef des sapeurs-pompiers de l’Emergency Section du port, Heymant Beekee, celui qui a pris courageusement l’initiative d’alerter l’opinion publique contre la destruction imminente du Fort George à Port-Louis à travers sa transformation en centrale électrique, a été suspendu de ses fonctions mardi dernier.

Il s’y attendait, le chef des sapeurs-pompiers de l’Emergency Section du port, Heymant Beekee, celui qui a pris courageusement l’initiative d’alerter l’opinion publique contre la destruction imminente du Fort George à Port-Louis à travers sa transformation en centrale électrique, a été suspendu de ses fonctions mardi dernier.

mai 24, 2015

Le gouvernement de Lalians Lepep, respectant sa parole donnée lors de la dernière campagne électorale, a défi nitivement rejeté le projet de construction de la centrale à charbon polluant de CT Power à Pointeaux- Caves (Albion). C’est un bon point. Toutefois, le choix d’un site alternatif devant permettre au Central Electricity Board (CEB) de répondre aux exigences énergétiques futures du pays pourrait être tout bonnement démentiel... Le CEB a été autorisé à implanter une centrale thermique dans l’enceinte du magnifi que Fort George, à Port-Louis, et il en a déjà la clé en sa possession. Il ne resterait plus qu’à donner le coup d’envoi d’un terrible massacre d’un patrimoine national historique vieux de près de 150 ans, voire plus en comptant des soubassements datant de Mahé de Labourdonnais !

Le gouvernement de Lalians Lepep, respectant sa parole donnée lors de la dernière campagne électorale, a défi nitivement rejeté le projet de construction de la centrale à charbon polluant de CT Power à Pointeaux- Caves (Albion). C’est un bon point. Toutefois, le choix d’un site alternatif devant permettre au Central Electricity Board (CEB) de répondre aux exigences énergétiques futures du pays pourrait être tout bonnement démentiel...

mai 12, 2015

Alors que le Chairman Emeritus de BAI, décoré de la Légion d’Honneur de la République Française, Dawood Rawat, est installé dans ses appartements privés en France, le démembrement du conglomérat surévalué à plus de Rs 30 milliards gagne en intensité. Le Board de la Financial Services Commission (FSC) se réunit cet après-midi sous la présidence du secrétaire financier, Dev Manraj, pour décider de la mise en liquidation de Bramer Asset Management Ltd avec des Book Assets entre Rs 4,2 milliards et Rs 6 milliards.

  • Bramer Asset Management : Nomination imminente d’un liquidateur et démarrage d’une Forensic Investigation pour situer les responsabilités des directeurs
  • Jaya Allock, CEO de Bramer Property Fund, confrontée à une directive non-respectée de la FSC en septembre 2014 en vue de mettre un terme aux opérations de fonds
  • Impatience d’une soixantaine de clients d’Iframac, ayant déjà payé depuis mars dernier pour leurs voitures, dont des Mercedes
April 1, 2015
  • Paul Bérenger attire l’attention sur le risque de « rolling Black Out » et réclame que ce dossier soit traité sans aucune complaisance
  • Le pays est sur la corde raide, insiste le leader de l’opposition
  • Le CEB n’a ni président ni General Manager en titre actuellement ; ils seront nommés incessamment

La production d’énergie électrique et le risque de “rolling Black Out” ont été ce matin au centre de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition, Paul Bérenger, au VPM et ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo.

La production d’énergie électrique et le risque de “rolling Black Out” ont été ce matin au centre de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition, Paul Bérenger, au VPM et ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo. Cette question a donné lieu à des échanges très sérieux entre les deux parlementaires sur la situation actuelle concernant la production énergétique et les projections futures.

March 29, 2015

La confirmation de la création de huit Smart Cities à travers l'île dans le discours du budget prononcé par le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, lundi, s'inscrit dans la logique visant à relancer l'industrie de la construction, un des tremplins pour réaliser la croissance à 5,7%. Les chiffres cités par le Grand Argentier donnent le tournis. Aucun doute ! ces villes intelligentes font partie d'une liste de 13 mégas projets, nécessitant au bas mot des investissements de Rs 120 milliards au cours des cinq prochaines années et couvrant une superficie de quelque 7 000 arpents, soit schématiquement les villes de Beau-Bassin, Rose-Hill et de Quatre-Bornes réunies. Une façon de dire que les paris des Smart (le nouveau buzz word budgétaire) Cities sont bel et bien ouverts.

  • Une mission de « Senior Leaders » de l'enseignement supérieur de France à Maurice en prospection du potentiel du Médine Education Village ciblant une population de 12 000 étudiants

  • Le financement de la réalisation de ces mégas projets annoncés dans le budget Lutchmeenaraidoo assuré en majeure partie par le secteur privé