Encore

décembre 1, 2014

Bientôt sur internet et dans un supermarché près de chez vous, FaceBok, le réseau révolutionnaire qui effacera de la planète virtuelle toutes les traces d’un autre réseau au nom plus ou moins semblable, nom que la pudeur et l’esprit de compétition nous obligent à taire. FaceBok s’imposera car il a le mérite d’affi cher ses couleurs, il ne joue pas à être ce qu’il n’est pas, il vous dit carrément ce qu’il est et à quoi il sert. Il ne se cache pas derrière un masque et ne prétend pas servir, de façon éhontée, “à vous relier à des amis”. Notre devise est la franchise en toutes circonstances.

Bientôt sur internet et dans un supermarché près de chez vous, FaceBok, le réseau révolutionnaire qui effacera de la planète virtuelle toutes les traces d’un autre réseau au nom plus ou moins semblable, nom que la pudeur et l’esprit de compétition nous obligent à taire. FaceBok s’imposera car il a le mérite d’affi cher ses couleurs, il ne joue pas à être ce qu’il n’est pas, il vous dit carrément ce qu’il est et à quoi il sert.

novembre 30, 2014

À J-10 pour le scrutin et avec le Nomination Day déjà loin derrière, un premier bilan est possible. D’abord, les 739 candidats enregistrés pour le dépôt de candidatures de lundi dernier et même avec les 13 retraits, les élections générales du 10 décembre confirment un intérêt et constituent même un record. Et de loin, car la participation pour les trois dernières éditions s’établit comme suit : 535 candidats en septembre 2000, 634 en juillet 2005 et 529 en mai 2010. Il faut s’attendre à une moyenne de dix candidats par siège à pourvoir.
Pour la première fois dans les annales des législatives, le nombre de candidats dans une circonscription dépasse la barre de 40. C’est le cas avec les 69 candidats à Pamplemousses/Triolet (N°5) ou encore les 53 à Port-Louis Sud et Port-Louis Central (N°2) et les 42 à Flacq/Bon-Accueil. Face à une telle situation, la Commission électorale doit résoudre un véritable casse-tête, notamment la longueur du bulletin de vote avec les noms de tous ces candidats dans une seule et même colonne.
En fin de semaine, après consultations avec l’Electoral Supervisory Commission, des amendements ont été apportés aux regulations régissant les élections autorisant le commissaire électoral a scindé des bulletins de vote en deux parties en vue de les raccourcir, comme c’est le cas pour les élections municipales et villageoises. Tel devrait être le cas pour la première fois aux législatives dans les N°2, N°5 et N°9.
Une autre première avec le Nomination Day 2014 est la possibilité de la candidature citoyenne suite au combat multifront de Rezistans ek Alternativ. C’est sans surprise qu’au moins un candidat sur trois a choisi d’affirmer son mauricianisme sur le Nomination Form au lieu de privilégier sa communauté. Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, candidat à Quartier-Militaire/Moka (N°8), s’est joint à ce mouvement. Michael Sik Yuen a préféré retourner à ses anciennes amours en se présentant comme un membre de la communauté sino-mauricienne au lieu de celle de la population générale du temps où il était un die-hard du PMSD.
Sur le plan de la représentation féminine, il y a du chemin à parcourir et des préjudices à éliminer pour que la fierté soit de mise. Pour le scrutin du 10 décembre, l’on recense une candidate sur six, soit 17,32%, alors que le minimum de la Southern Afican Development Community est de 30%. L’éventualité de la réforme électorale pourrait pallier cette grave lacune genderwise lors des législatives subséquentes

À J-10 pour le scrutin et avec le Nomination Day déjà loin derrière, un premier bilan est possible. D’abord, les 739 candidats enregistrés pour le dépôt de candidatures de lundi dernier et même avec les 13 retraits, les élections générales du 10 décembre confirment un intérêt et constituent même un record.

novembre 27, 2014

Le leader de l’alliance PTr/MMM, Navin Ramgoolam, n’a donné aucune chance à son ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, qui a été privé d’une investiture pour le prochain scrutin.

Le leader de l’alliance PTr/MMM, Navin Ramgoolam, n’a donné aucune chance à son ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, qui a été privé d’une investiture pour le prochain scrutin. Le ministre et député sortant de la circonscription de Savanne/Rivière-Noire (N° 14) a été coiffé au poteau par le néophyte Ezra Jhuboo.

novembre 23, 2014

Dramatique et rarissime accident que celui survenu jeudi matin au large du banc de pêche de Soudan, à proximité de St-Brandon. Vikash Dauhoo, 39 ans, un skipper célibataire habitant Pailles, a été attaqué mortellement par un requin blanc mesurant 1,50m qu'il tentait de ramener à bord de son embarcation avec l'aide d'autres marins-pêcheurs. La victime a été mordue par surprise à son avant-bras gauche par le squale. Saignant abondamment et en dépit des premiers soins prodigués à bord, il devait succomber à cette blessure. La controverse dans cette affaire porte sur les dénonciations du propriétaire du Royal Phœnix, Ritesh Gurroby, 31 ans, qui est très remonté congre des membres de la National Coast Guard et de la police pour non-assistance à personne en danger.

  • Le propriétaire du "Royal Phœnix" très remonté contre la NCG et la police pour non-assistance lors de cet incident au large de Saint-Brandon
novembre 4, 2014

Hier soir à La Source, le leader du MMM s’est dit « attristé » par le mot d’ordre donné par Voice of Hindu dimanche dernier de « voter pour les candidats hindous valables ». « Ena danzer ladan, pa less zot influencer par sa poizon vot-transe-la », a réagi Paul Bérenger qui a exhorté l’assistance à « voter bloc ».

Hier soir à La Source, le leader du MMM s’est dit « attristé » par le mot d’ordre donné par Voice of Hindu dimanche dernier de « voter pour les candidats hindous valables ». « Ena danzer ladan, pa less zot influencer par sa poizon vot-transe-la », a réagi Paul Bérenger qui a exhorté l’assistance à « voter bloc ».

octobre 31, 2014

Priorité aux JIOI 2015 ou aux mondiaux de Kazan ? Une question importante qui, à l'approche des deux compétitions phares de la Fédération mauricienne de natation (FMN), reste sans réponse.

Priorité aux JIOI 2015 ou aux mondiaux de Kazan ? Une question importante qui, à l'approche des deux compétitions phares de la Fédération mauricienne de natation (FMN), reste sans réponse.

octobre 26, 2014

Les prévisions de la météo n’augurent pas de bon présage pour les habitants de Sable-Noir. Pour cause: ils redoutent d’être à nouveau victimes d’inondations. Si des travaux ont été effectués pour agrandir les drains existants et en aménager d’autres dans la région, pour permettre l’évacuation de l’eau des pluies, les habitants de la localité pointent du doigt l’évolution de ces travaux, craignant une montée des eaux en cas de grosses pluies. Ce, du fait que le canal d’évacuation qui transite sous un ponton, proche des maisons, risque de déborder en raison de son étroitesse, et formant de même un goulot d’étranglement. Pour alerter les autorités, qui malgré leurs doléances n’ont jusqu’ici pas réagi, les habitants du quartier ont installé diverses banderoles dans la région déplorant qu’au prochain cyclone : “Pa pou ena barer. Sable-Noir : drain de la mort.”

Les prévisions de la météo n’augurent pas de bon présage pour les habitants de Sable-Noir. Pour cause: ils redoutent d’être à nouveau victimes d’inondations. Si des travaux ont été effectués pour agrandir les drains existants et en aménager d’autres dans la région, pour permettre l’évacuation de l’eau des pluies, les habitants de la localité pointent du doigt l’évolution de ces travaux, craignant une montée des eaux en cas de grosses pluies.

octobre 19, 2014

À l’invitation de l’Institut français de Maurice, le professeur Rémi Brague vient de donner une série de conférences à Maurice. Chercheur en philosophie au CNRS, de 1978 à 1988, il a été deux ans professeur de philo à l’université de Dijon, puis de philosophie arabe à Paris I de 1990 à 2010. Le Pr Brague a également enseigné à l’université de Munich et aux États-Unis. Depuis sa retraite, il travaille « beaucoup plus qu’avant », selon son épouse, au point d’avoir publié une dizaine d’ouvrages et donné de nombreuses conférences. Voici l’essentiel des réponses qu’il nous a données lors d’une rencontre jeudi dernier.

À l’invitation de l’Institut français de Maurice, le professeur Rémi Brague vient de donner une série de conférences à Maurice. Chercheur en philosophie au CNRS, de 1978 à 1988, il a été deux ans professeur de philo à l’université de Dijon, puis de philosophie arabe à Paris I de 1990 à 2010. Le Pr Brague a également enseigné à l’université de Munich et aux États-Unis.

octobre 16, 2014

Le 3 décembre prochain, Journée mondiale des Handicapés, notre quadricolore brillera à l’auditorium de l’Unesco. Jane Constance, 14 ans, étoile montante mauricienne dans la chanson et non-voyante de naissance, y donnera un concert unique. Elle aura à ses côtés une Guadeloupéenne de 15 ans, Luan Pommier, autre talent dans le monde de la musique et également malvoyante.

Le 3 décembre prochain, Journée mondiale des Handicapés, notre quadricolore brillera à l’auditorium de l’Unesco. Jane Constance, 14 ans, étoile montante mauricienne dans la chanson et non-voyante de naissance, y donnera un concert unique. Elle aura à ses côtés une Guadeloupéenne de 15 ans, Luan Pommier, autre talent dans le monde de la musique et également malvoyante.

octobre 11, 2014

Dans le cadre de la semaine internationale des sourds, Le Mauricien est allé se plonger dans l’univers des personnes malentendantes. De la fabrication des prothèses auditive au dépistage de surdité à l’éducation et l’apprentissage de métiers… En 2014, quelle place ont les malentendants dans la société et quelles avancées avons-nous su réaliser depuis l’introduction du langage des signes créole à Maurice en 2004 ? Des réponses que l’on vous propose de découvrir à travers ce reportage…

Dans le cadre de la semaine internationale des sourds, Le Mauricien est allé se plonger dans l’univers des personnes malentendantes. De la fabrication des prothèses auditive au dépistage de surdité à l’éducation et l’apprentissage de métiers… En 2014, quelle place ont les malentendants dans la société et quelles avancées avons-nous su réaliser depuis l’introduction du langage des signes créole à Maurice en 2004 ?

octobre 11, 2014

En cette veille de 12 octobre qui a pris très rapidement des allures de 1er mai hors saison, tous les regards sont braqués sur les deux grands rassemblements politiques de Quatre-Bornes et de Vacoas, où s’affronteront les deux colosses de l’arène politique, plus que jamais en ébullition, depuis maintenant quelques semaines.

En cette veille de 12 octobre qui a pris très rapidement des allures de 1er mai hors saison, tous les regards sont braqués sur les deux grands rassemblements politiques de Quatre-Bornes et de Vacoas, où s’affronteront les deux colosses de l’arène politique, plus que jamais en ébullition, depuis maintenant quelques semaines.

octobre 5, 2014

Rien que quelques petites heures nous séparent encore du lancement effectif de la prochaine campagne électorale. On le saura vite, demain, après-demain au plus tard, avec l’annonce imminente de la dissolution de l’Assemblée nationale, dont l’ultime séance était originellement prévue pour ce mardi 7 octobre. Au placard et donc aux oubliettes, spéculations et autres hypothèses quant à la pertinence ou non de ce retour précipité aux urnes, programmé et pratiquement imposé même.

Rien que quelques petites heures nous séparent encore du lancement effectif de la prochaine campagne électorale. On le saura vite, demain, après-demain au plus tard, avec l’annonce imminente de la dissolution de l’Assemblée nationale, dont l’ultime séance était originellement prévue pour ce mardi 7 octobre.

September 21, 2014

Elle trace sa route. Petit à petit, Kimberley Le Court de Billot, jeune espoir féminin du cyclisme mauricien ne cesse de monter en puissance. Impressionnante lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing, elle sera cette fois-ci en action sur le contre-la-montre individuel ce lundi et la course en ligne quatre jours plus tard. Encore une occasion pour elle de prouver sa valeur sur l'échiquier mondial...

Elle trace sa route. Petit à petit, Kimberley Le Court de Billot, jeune espoir féminin du cyclisme mauricien ne cesse de monter en puissance. Impressionnante lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing, elle sera cette fois-ci en action sur le contre-la-montre individuel ce lundi et la course en ligne quatre jours plus tard. Encore une occasion pour elle de prouver sa valeur sur l'échiquier mondial...

September 17, 2014

Les propriétaires d’une boutique à Bain-des-Dames ont été agressés dimanche soir par trois individus qui ont emporté quelques paquets de cigarettes. Habitant la région depuis déjà 39 ans, la victime déclare que c’est la première fois qu’elle subit un tel acte depuis qu’elle gère cette boutique aux côtés de son mari. Ce dernier est actuellement admis à l’unité de soins intensifs de l’hôpital Jeetoo et n’a pas encore pu donner sa version des faits.

Les propriétaires d’une boutique à Bain-des-Dames ont été agressés dimanche soir par trois individus qui ont emporté quelques paquets de cigarettes. Habitant la région depuis déjà 39 ans, la victime déclare que c’est la première fois qu’elle subit un tel acte depuis qu’elle gère cette boutique aux côtés de son mari.

août 25, 2014

Dans un projet logé en Cour suprême, un homme a réclamé que celle-ci le déclare comme étant le père de l'enfant de sa maîtresse. Cette dernière, qui était mariée, a en effet affirmé ne plus avoir de relations intimes avec son époux depuis janvier 2003. Quant à sa fille, elle est née en décembre de la même année. Cependant, après voir étudié l’affaire, la Cour a préféré refuser la paternité de l'enfant au plaignant.

Dans un projet logé en Cour suprême, un homme a réclamé que celle-ci le déclare comme étant le père de l'enfant de sa maîtresse. Cette dernière, qui était mariée, a en effet affirmé ne plus avoir de relations intimes avec son époux depuis janvier 2003. Quant à sa fille, elle est née en décembre de la même année.

août 24, 2014

Aucun démenti à ce jour, et pour cause, une semaine après que nous avons relevé au grand jour la tenue d’une réunion dans les bureaux privés du président du MTC, Gilbert Merven, pour «éliminer Turf Magazine». Encore moins les protagonistes qui ont participé, de plein gré ou contre leur gré, à cette réunion dont l’objectif était clair comme l’eau de roche pour certaines personnes dont nommément le président, Gilbert Merven, l’employé du Mauritius Commercial Bank (MCB), Michael Choyen qui se dit aussi consultant sportif.

Aucun démenti à ce jour, et pour cause, une semaine après que nous avons relevé au grand jour la tenue d’une réunion dans les bureaux privés du président du MTC, Gilbert Merven, pour «éliminer Turf Magazine».

août 23, 2014

Les médias se sont autopropulsés sous les feux des projecteurs depuis le week-end dernier. Avec la publication en Une chez notre confrère de l’express, deux jours à la suite, de ces photos, assorties de détails et de textes sur les relations qu’entretiendraient le Premier ministre et cet agent rouge jusqu’ici anonyme, mais qui désormais, semble-t-il, n’aura plus besoin de se fendre de son légendaire : « Ou koner kisanela moi ? »

Les médias se sont autopropulsés sous les feux des projecteurs depuis le week-end dernier. Avec la publication en Une chez notre confrère de l’express, deux jours à la suite, de ces photos, assorties de détails et de textes sur les relations qu’entretiendraient le Premier ministre et cet agent rouge jusqu’ici anonyme, mais qui désormais, semble-t-il, n’aura plus besoin de se fendre de son légendaire : « Ou koner kisanela moi ? »

août 21, 2014

Un homme rapporta à Omar, devenu chef des musulmans, que son voisin s’adonnait à des actes illicites.  Omar lui  en demanda  la preuve. L’homme admit qu’il espionnait son voisin, jusqu’à l’épier  le soir à l’intérieur de sa maison. Omar ne  fit  rien contre le voisin mais sanctionna l’homme qui avait violé l’intimité de ce dernier.

Un homme rapporta à Omar, devenu chef des musulmans, que son voisin s’adonnait à des actes illicites.  Omar lui  en demanda  la preuve. L’homme admit qu’il espionnait son voisin, jusqu’à l’épier  le soir à l’intérieur de sa maison. Omar ne  fit  rien contre le voisin mais sanctionna l’homme qui avait violé l’intimité de ce dernier.

août 17, 2014

Elles n’habitent pas la même localité, mais des familles dont le sort n’est pas inconnu du public, ont l’attente et l’exclusion en commun. A Dubreuil, entre les murs moisis, froids et humides, de l’ancienne usine à thé oùelles y vivent depuis quatre ans, cinq familles attendent le logement qui leur a été  promis par les autorités. Lassées, dépitées elles disent avoir été presque délibérément oubliées malgré la signature de nombreux papiers! A Mare-Chicose, une trentaine de familles gardent encore l’espoir de quitter un hameau qui a pourtant fait partie de leur histoire personnelle et profonde. Mais, il leur faut partir. Tous, voire le pays entier savent qu’il serait déraisonnable de laisser ces familles de continuer à vivre dans cet environnement pollué par le centre d’enfouissement du village. Elles avaient fait confiance au gouvernement, institutions, et autres ministères, qui depuis dix ans maintenant, leur ont promis une compensation dans le sillage de leur délocalisation. Vendredi, quand nous les avons rencontrés, il n’était plus question de confiance. Ce sont des habitants déçus, frustrés, amers qui se sont exprimés sur leur sort. “Nous sommes des laissés pour compte. Voilà ce que nous sommes!”, se désolent-ils. L’incendie de l’année dernière n’a fait qu’amplifier la colère qui anime les familles depuis une décennie. Elles pensaient que les flammes qui ont donné des sueurs froides aux autorités — une explosion aurait entraîné des conséquences dramatiques — auraient aidéà accélérer les procédures en vue de leur relogement à Rose-Belle, mais il n’en a été rien

Elles n’habitent pas la même localité, mais des familles dont le sort n’est pas inconnu du public, ont l’attente et l’exclusion en commun. A Dubreuil, entre les murs moisis, froids et humides, de l’ancienne usine à thé oùelles y vivent depuis quatre ans, cinq familles attendent le logement qui leur a été  promis par les autorités.

août 16, 2014

Le Maulana Qamarruzaman Azmi, secrétaire de la World Islamic Mission International en Grande-Bretagne, est à Maurice depuis lundi pour une visite de quatre jours. Il est accompagné de son fils le Dr Waqar Azmi. Ce dernier est actuellement ambassadeur de l’Union européenne pour le dialogue interculturel. Il est également gouverneur de la Birmingham City University et a été le principal conseiller en matière de diversité auprès du gouvernement britannique. Le Mauricien les a rencontrés.

Le Maulana Qamarruzaman Azmi, secrétaire de la World Islamic Mission International en Grande-Bretagne, est à Maurice depuis lundi pour une visite de quatre jours. Il est accompagné de son fils le Dr Waqar Azmi. Ce dernier est actuellement ambassadeur de l’Union européenne pour le dialogue interculturel. Il est également gouverneur de la Birmingham City University et a été le principal conseiller en matière de diversité auprès du gouvernement britannique. Le Mauricien les a rencontrés.

août 10, 2014

Rodrigues a fêté, hier, de manière faste, son troisième centenaire encore en vie et mieux encore l’un de ses rares centenaires masculins. Jusqu’ici, vivre jusqu’à cent ans et même au-delà est une affaire de femmes dans l’île. D’ailleurs, les deux centenaires encore vivantes sont, Noëllie Augustine, âgée de 103 ans, habitant Allée Tamarin, Baie-aux-Huîtres et Laurestine Augustin, 101 ans, habitant Anse-aux-Anglais. Gabrielle Rose, qui avait célébré ses cent ans le 27 janvier dernier, est décédée le 14 juillet dernier. Depuis hier, Pierre Plaiche, aussi connu sous le nom de Papen, de Grande-Montagne, s’est joint à ce club select en devenant le premier Rodriguais à passer le cap des cent ans.

Pour marquer cet événement, le centenaire était entouré, avec toute l’affection attendue et méritée de six enfants encore vivants, de ses 32 petits-enfants et 36 arrière-petits-enfants et des amis et connaissances.

août 8, 2014

Sa désillusion et sa lassitude sont grandes; les héros sont éphémères de nos jours. Elle réfléchit dans son miroir. Ferme les yeux. On chuchote les exploits du voisin durant les dernières inondations. On cite aussi volontiers “papa” ou “maman”, en ne plaisantant qu’à moitié. Ne pas avoir de héros nuit gravement à la santé personnelle et collective.

Sa désillusion et sa lassitude sont grandes; les héros sont éphémères de nos jours. Elle réfléchit dans son miroir. Ferme les yeux. On chuchote les exploits du voisin durant les dernières inondations. On cite aussi volontiers “papa” ou “maman”, en ne plaisantant qu’à moitié. Ne pas avoir de héros nuit gravement à la santé personnelle et collective.

août 4, 2014

Du 13 au 15 août, onze guerriers du Shaolin, parmi lesquels le Grand Maître Zheng-Lei — désigné comme l'un des dix plus grands maîtres d'arts martiaux chinois — seront à Maurice, à l'initiative de l'ambassade de Chine pour présenter leur art lors d'un spectacle qui se tiendra à l'auditorium Octave Wiéhé. Le but de leur visite: faire connaître la culture shaolin et leurs arts martiaux. En attendant leur arrivée, nous vous proposons une immersion dans le temple mythique de Shaolin à Henan, grâce à deux Mauriciens qui y ont reçu une formation pendant trois mois. Ils ont accepté de nous partager leur expérience, le quotidien au monastère, les règles et la spiritualité...

Du 13 au 15 août, onze guerriers du Shaolin, parmi lesquels le Grand Maître Zheng-Lei — désigné comme l'un des dix plus grands maîtres d'arts martiaux chinois — seront à Maurice, à l'initiative de l'ambassade de Chine pour présenter leur art lors d'un spectacle qui se tiendra à l'auditorium Octave Wiéhé. Le but de leur visite: faire connaître la culture shaolin et leurs arts martiaux.

juillet 18, 2014

Chaque tombe du cimetière de Pamplemousses raconte une histoire. Certaines remontent à la colonisation française et d’autres nous emmènent même jusqu’en Europe. Venu pour s’occuper de l’entretien des lieux, il y a 17 ans, Raymond Govart s’est fait le gardien de ce pan du patrimoine mauricien.

Chaque tombe du cimetière de Pamplemousses raconte une histoire. Certaines remontent à la colonisation française et d’autres nous emmènent même jusqu’en Europe. Venu pour s’occuper de l’entretien des lieux, il y a 17 ans, Raymond Govart s’est fait le gardien de ce pan du patrimoine mauricien. Ce retraité français ramène à la vie des histoires et des anecdotes du passé à l’intention des nombreux visiteurs qui arpentent les lieux.