Faits divers

juillet 29, 2015

Thierry Lagesse, ex-président du conseil d’administration de GML, Dhaneshwar Toolsee, directeur de la société d’importation de véhicules SS Motor Point et Ashish Seeburun ont comparu en cour intermédiaire ce matin dans le procès qui leur est intenté pour complot dans une affaire de fraude sur l’importation d’une voiture de luxe. Thierry Lagesse, dans ses dépositions à la police lues en cour, nie toute charge portée contre lui, insistant qu’il n’avait rien à faire avec l’importation d’une Mercedes Benz.

Thierry Lagesse, ex-président du conseil d’administration de GML, Dhaneshwar Toolsee, directeur de la société d’importation de véhicules SS Motor Point et Ashish Seeburun ont comparu en cour intermédiaire ce matin dans le procès qui leur est intenté pour complot dans une affaire de fraude sur l’importation d’une voiture de luxe.

juillet 29, 2015

Le Head of Department de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), Maoumar Pooloo, qui est à sa deuxième visite depuis le début de la semaine au QG du Central CID, devra procéder au décorticage des Toxic Loans de l’ordre de Rs 1,5 milliard octroyés à quatre groupes d’affaires.

Le Head of Department de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), Maoumar Pooloo, qui est à sa deuxième visite depuis le début de la semaine au QG du Central CID, devra procéder au décorticage des Toxic Loans de l’ordre de Rs 1,5 milliard octroyés à quatre groupes d’affaires.

juillet 29, 2015
  • Avec l’affaire DPP en Cour suprême, l’interrogatoire d’un patron de presse dans l’opération BAI – Daylight Robbery de lundi reporté
  • Comité parlementaire de l’ICAC: nouveau report de la réunion de mardi prochain

L’affaire de l’injonction intérimaire obtenue par le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, contre l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) et la police dans le cadre de la Sun Tan Hotels Saga, sera relancée lundi matin. Le DPP est attendu au pays en fin de semaine, très probablement demain. Une première conséquence de ce développement est que l’interrogatoire Under Warning d’un patron de presse, concerné par les Deals de MediaMetrix Ltd, qui avait été fixé à lundi, a été reporté à la mi-journée.

L’affaire de l’injonction intérimaire obtenue par le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, contre l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) et la police dans le cadre de la Sun Tan Hotels Saga, sera relancée lundi matin. Le DPP est attendu au pays en fin de semaine, très probablement demain.

juillet 28, 2015

La dix-septième semaine après l’écroulement de l’empire Rawat avec l’opération Daylight Robbery devra voir les Special Administrators de BAI (Mtius) Co Ltd and Related Entities, Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet, soumettre un Carving Out of Assets de ce conglomérat.

  • Un comité d’officiels supervise le day-to-day running de la clinique Apollo Bramwell jusqu’à la reprise par l’État pour le projet de CHU
  • Brian Burns, détenteur d’un Proxy du Chairman Emeritus de la BAI, pourrait se retrouver en présence de toutes les réclamations tirées par les Special Administrators au nom de Dawood Rawat
juillet 28, 2015

Les trois ressortissants chinois Wanted depuis jeudi dernier après leur tentative frauduleuse de récupérer des données informatiques sur des cartes bancaires des clients de la Mauritius Commercial Bank (MCB) ont été appréhendés ce matin. Zhang Guiping, 47 ans, Hu Yiao Mao 42 ans et Lui Yioa Yong ont été interpellés par une escouade de limiers de la Cyber Crime Unit, menée par le chef inspecteur Barkatally alors qu’ils se trouvaient dans les parages de la MCB à la rue La Reine.

Les trois ressortissants chinois Wanted depuis jeudi dernier après leur tentative frauduleuse de récupérer des données informatiques sur des cartes bancaires des clients de la Mauritius Commercial Bank (MCB) ont été appréhendés ce matin. Zhang Guiping, 47 ans, Hu Yiao Mao 42 ans et Lui Yioa Yong ont été interpellés par une escouade de limiers de la Cyber Crime Unit, menée par le chef inspecteur Barkatally alors qu’ils se trouvaient dans les parages de la MCB à la rue La Reine.

juillet 27, 2015
  • Dégel des avoirs des filles Rawat : Me Gavin Glover, SC, faisant état de « développements » en Cour suprême, préfère obtenir un renvoi au 10 août avant de se prononcer

L’enquête du Central CID, initiée dans le sillage de l’écroulement de l’empire Rawat avec l’opération Daylight Robbery, entamera cette semaine un nouveau chapitre avec la convocation de Seemadree Rajanah, Chief Operating Officer (COO), le dossier de Media Metrix Ltd refaisant surface. C’est ce que laissent entendre des sources bien informées en ce début de semaine. D’autre part, les deux filles du Chairman Emeritus de BAI, Dawood Rawat, Laina Rawat et Adeela Rawat-Feistritzer, accompagnées de leur époux Brian Burns et Claudio Feistritzer, étaient en Cour suprême en vue des procédures pour obtenir un dégel de leurs avoirs et comptes bancaires. Mais les deux sœurs Rawat devront retourner le 10 août suite à une demande formulée par leur conseil légal, Me Gavin Glover, Senior Counsel, pour se prononcer sur des « développements » en vue.

  • Dégel des avoirs des filles Rawat : Me Gavin Glover, SC, faisant état de « développements » en Cour suprême, préfère obtenir un renvoi au 10 août avant de se prononcer
juillet 26, 2015
  • Le Central CID en quête de Disclosure Orders contre des bénéficiaires des transferts/virements bancaires à partir du Super Cash Back Gold et du fonds d’assurance.
  • La MRA émet un premier Tax Assessment de Rs 56,7 millions contre le Chairman Emeritus de BAI  pour éviter le “Time Bar” avec d’autres réclamations à venir
  • Iframac/Courts : suspense toujours de rigueur avec une bouée de sauvetage de Rs 44 millions en faveur des entrepreneurs sous contrat avec Courts

Quelque 115 jours après l’écroulement de l’empire Dawood Rawat, surévalué à Rs 35 milliards, le mystère plane toujours par rapport au trou sans fond que fut Yukondale Ltd, le pôle des médias. Les derniers Money Flows établis par les comptables et auditeurs travaillant sous la supervision des Special Administrators de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities, Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet, confirment que Media Metrix Ltd n’était nulle autre qu’une boîte postale pour canaliser des centaines de millions de roupies détournées du Super Cash Back Gold et du fonds d’assurance vers Yukondale Co Ltd. Des fonds de l’ordre de Rs 360 millions ont été identifiés ainsi alors qu’un précédent exercice de Debt Recollections avait estimé que des réclamations  Rs    358 056 033  devaient être logées auprès de Yukondale Co Ltd, société dont la mission avait été de propulser Dawood Rawat, décoré de la Légion d’Honneur de la République Française, en orbite médiatique. Au fur et à mesure que les enquêtes sur la BAI Mega-Financial Scam progressent, le détenteur d’un passeport français qui a trouve refuge à Paris, se met à collectionner des réclamations de la Mauritius Revenue Authority dans le cadre d’un exercice de redressement fiscal. À Maurice, l’incertitude continue à miner le personnel d’Iframac et de Courts principalement, car le choix des repreneurs se fait attendre.

Quelque 115 jours après l’écroulement de l’empire Dawood Rawat, surévalué à Rs 35 milliards, le mystère plane toujours par rapport au trou sans fond que fut Yukondale Ltd, le pôle des médias.

juillet 25, 2015

Depuis la fin de la semaine, l’état-major de la Mauritius Commercial Bank (MCB) est en état d’alerte avec des tentatives de fraude sur des guichets automatiques (ATM) à Port-Louis. Des informations à l'effet que l’ATM de Grand-Baie aurait été également ciblé n'ont pas été confirmées officiellement, même si la MCB a pris la décision de procéder à une vérification systématique de ses 140 guichets à Maurice.

  • Le signalement de trois ressortissants étrangers, asiatiques, communiqué par la police
juillet 24, 2015

Depuis ce matin, la boucle est bouclée dans le cadre de l’operasyon netwayaz initiée par l’Alliance Lepep au lendemain des élections générales du 10 décembre de l’année dernière. Même l’ancien président de la république Kailash Purryag, qui a affirmé avoir soumis sa démission suite à un Gentleman’s Agreement depuis janvier dernier avec le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, a eu à plier à une invitation formelle à grimper les 23 marches menant au QG du Central CID. Pour les besoins de cette audition, l’ancien chef d’État a retenu les services de Me Sanjay Bhuckory. Cette convocation s’est avérée incontournable suite à la série d’allégations proférées contre Kailash Purryag par l’Acharya Sonu Kumar Jha, lors de ses derniers déplacements aux Casernes centrales.

Depuis ce matin, la boucle est bouclée dans le cadre de l’operasyon netwayaz initiée par l’Alliance Lepep au lendemain des élections générales du 10 décembre de l’année dernière.

juillet 23, 2015
  • Des témoins entendus par l’ICAC affi rment que « le DPP avait suggéré qu’un Legal Advice soit obtenu du Solicitor General’s Offi ce, plus particulièrement de Me Rajesh Ramloll »
  • Le paragraphe 25: “The Director General did call the DPP on Friday 10 July 2015 and did mention that there was ‘pressure’”
  • L’ICAC confi rme son intention de poursuivre la « further investigation » sous la POCA
  • Quatre options, allant d’un Nolle Prosequi à un Referral en passant par des poursuites au pénal, sous l’article 93 de la Constitution régissant tout cas de « Misbehaviour »  de la part du DPP

L’Independent Commission against Corruption (ICAC), par l’intermédiaire du directeur de l’Investigation Division Chimunlall Ghoorah, est passée à l’offensive dans l'affaire Sun Tan Hotels Pty Ltd, dont le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, est l'un des protagonistes. Dans un contre-affidavit juré hier après-midi, la commission anti-corruption a dévoilé une partie de ses batteries en soulignant qu’elle est « duty bound » d’instruire des enquêtes sur des allégations, notamment suite à un “referral” en bonne et due forme. De ce fait, l’ICAC a confirmé son intention d’aller de l’avant avec la “Further Inquiry” dans l’affaire de la réduction des “Indemnity Fees” pour le renouvellement du bail de deux arpents de Pas Géométriques pieds dans l’eau à Palmar et donne la garantie que cet exercice sera mené en toute impartialité. Toutefois, avant de s’attaquer au cœur du problème de la contestation de l’injonction temporaire émise par la juge Ah Foon Chui Yew Cheong en faveur du DPP, le directeur de l’Investigation Division de l’ICAC prend soin de mettre en avant le caractère exceptionnel de ce contre-affidavit, rédigé par Me Sivakmaren Mardemootoo.
 

L’Independent Commission against Corruption (ICAC), par l’intermédiaire du directeur de l’Investigation Division Chimunlall Ghoorah, est passée à l’offensive dans l'affaire Sun Tan Hotels Pty Ltd, dont le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, est l'un des protagonistes.

juillet 22, 2015

Dans la matinée, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) mettait la dernière main à l’affidavit pour contester l’injonction temporaire obtenue par le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, contre sa convocation formelle dans le cadre de l’enquête sur la Sun Tan Hotels Saga.

Dans la matinée, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) mettait la dernière main à l’affidavit pour contester l’injonction temporaire obtenue par le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, contre sa convocation formelle dans le cadre de l’enquête sur la Sun Tan Hotels Saga.

juillet 21, 2015

Alors que le Central CID marque un temps d’arrêt avec la série de convocations dans le cadre de l’opération « Daylight Robbery » avec l’écroulement de l’empire BAI, évalué à quelque Rs 35 milliards, la Mauritius Revenue Authority monte en première ligne avec l’exercice de redressement fiscal (Income Tax Assessments).

  • Ashok Subron de la GWF : « Nous demandons au gouvernement de geler les procédures pour la vente d’Iframac jusqu’à nouvel ordre »
  • Les sœurs Adeela et Laina Rawat toujours dans l’attente d’une décision de la Cour suprême par rapport au gel des avoirs obtenu par le DPP sous l’Assets Recovery Act
juillet 21, 2015

L’acquisition du domaine résidentiel des Maingard à Floréal par Nandanee Soornack au prix annoncé de Rs 30 millions à la fin de 2011 est devenue une pièce à conviction de premier plan dans le dossier à charges en vue de soutenir la demande d’extradition en Italie.

  • Probable réouverture du dossier de l’acquisition du bungalow de Roches-Noires au coût de Rs 45 millions par le Valuation Office en vue de confirmer d’éventuelles zones d’ombre
juillet 20, 2015

Un grave accident de la route survenu peu avant 23 h samedi a été fatal pour trois occupants d’une voiture, appartenant tous à la même famille. L’état de leur voiture, heurtée par un 4x4 conduit par un ressortissant belge, laisse deviner la violence de cette collision.

Un grave accident de la route survenu peu avant 23 h samedi a été fatal pour trois occupants d’une voiture, appartenant tous à la même famille. L’état de leur voiture, heurtée par un 4x4 conduit par un ressortissant belge, laisse deviner la violence de cette collision.

juillet 20, 2015
  • Roshnee Bissessur, la No 2 au Valuation Office, qui assurait la suppléance en tant que Chief Valuation Officer en 2011, interrogée Under Warning au Central CID depuis la mi-journée
  • Duty Free : l’ex-CEO de la SIC, Iqbal Mallam-Hasham devrait précéder Serge Petit, ex-CEO d’AML et membre du board d’ATOL et d’AML sous Ramgoolam, pour interrogatoire sur les commissions de Rs 100 M à Ramgoolam/Soornack

La résidence achetée par Nandanee Soornack à Floréal en 2011 au coût annoncé de Rs 30 millions retient l’attention du Central CID dans le cadre de l’enquête sur des délits de trafic d’influence contre l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. Depuis la mi-journée, la No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui avait assuré la suppléance au poste de Valuation Office à cette époque, est interrogée Under Warning au QG du Central CID. L’enquête du Central CID dans la Mauritius Duty Free Paradise Saga, avec des commissions de Rs 100 millions versées sur des comptes en banque en Suisse, a atteint un stade avancé. Les pièces à conviction compilées constituent l’ossature du dossier devant être transmis aux autorités en Italie pour l’extradition de Nandanee Soornack, soupçonnée d’être de connivence avec l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam dans cette affaire de commission représentant 4,2 % du chiffre d’affaires de la Mauritius Duty Free Paradise Ltd, calquée sur le modèle appliqué par Dawood Rawat sur les différentes entités du groupe BAI.

La résidence achetée par Nandanee Soornack à Floréal en 2011 au coût annoncé de Rs 30 millions retient l’attention du Central CID dans le cadre de l’enquête sur des délits de trafic d’influence contre l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. Depuis la mi-journée, la No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui avait assuré la suppléance au poste de Valuation Office à cette époque, est interrogée Under Warning au QG du Central CID.

juillet 19, 2015

La route a été encore une fois meurtrière. Une collision d'une rare violence entre deux voitures sur la route principale à Piton a fait deux victimes avec une autre passagère de la voiture dans un état très critique dans la nuit d'hier à ce matin.

La route a été encore une fois meurtrière. Une collision d'une rare violence entre deux voitures sur la route principale à Piton a fait deux victimes avec une autre passagère de la voiture dans un état très critique dans la nuit d'hier à ce matin. Grièvement blessée, elle a été transportée d'urgence au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital par les soins du SAMU et admise à l'Intensive Care Unit.

juillet 19, 2015

La décision de l'Independent Commission against Corruption (ICAC) d'initier une further investigation dans la Sun Tan Hotels Saga, avec le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, dans le collimateur, a eu l'effet d'une bombe dans le judiciaire.

  • Le DPP : "The inescapable inference that the decision to refer, and the decision to open an enquiry were made for improper and oblique motives and not because there is a proper basis for them"
  • L'ICAC sur la piste de "potential offences in breach of sections 9 and 13 (2) of the POCA" contre Satyajit Boolell, DPP et directeur de Sun Tan Hotels Pty Ltd
juillet 18, 2015
  • Me Domingue, président du Bar Council, s’étonne de la coïncidence du mandat d’arrêt contre le DPP et la sentence contre
Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint
  •      Guerre de tranchées au sein de la profession légale avec 
des accusations échangées de part et d’autre
  •      Me Valayden : « Peu importe le gouvernement, la police a toujours agi de la sorte. Il est temps de mettre un terme à cette situation 
de «zordi to bann, dime mo bann»

En dépit du gel des mandats d’arrêt émis contre le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, dans la double enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) et du Central CID, la tension est toujours palpable au sein de la profession légale, le torchon continuant à brûler avec la police.

En dépit du gel des mandats d’arrêt émis contre le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, dans la double enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) et du Central CID, la tension est toujours palpable au sein de la profession légale, le torchon continuant à brûler avec la police.

juillet 18, 2015
  • Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet critiqués pour avoir agi 
davantage en liquidateur qu’en tâchant d’assurer la protection 
des 322 employés
  •      CFAO (ILC), le concessionnaire De Factor de Mercedes-Benz, 
avec la prise de contrôle de 62 berlines bloquées jusqu’ici en douane

Au terme de bientôt 110 jours après l’écroulement de l’empire de Dawood Rawat, le sort d’une partie des employés du groupe BAI demeure encore en suspens. En fin de semaine, les quelque 1 200 travailleurs du secteur des assurances devaient compléter les procédures pour leur intégration au sein de la National Insurance sous de nouvelles conditions.

Au terme de bientôt 110 jours après l’écroulement de l’empire de Dawood Rawat, le sort d’une partie des employés du groupe BAI demeure encore en suspens. En fin de semaine, les quelque 1 200 travailleurs du secteur des assurances devaient compléter les procédures pour leur intégration au sein de la National Insurance sous de nouvelles conditions.

juillet 17, 2015

La juge Ah Foon Chui Yew Cheong, siégeant en référé dans la Sun Tan Hotels Pty Ltd Probe, initiée par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), a étendu jusqu’au 3 août prochain l’injonction contre l’arrestation et l’interrogatoire du Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, Senior Counsel.

  • Annulation de la réunion du comité parlementaire de l’ICAC de cet après-midi vu que le directeur général Lutchmyparsad Aujayeb est pris en Cour suprême
  • Le Deputy Chief Surveyor du Logement et des Terres : « Des officiers de l’ICAC avaient débarqué au ministère le 25 juin avec une coupure de presse du 21 »
juillet 17, 2015

En marge de l’exécution avortée du mandat d’arrêt contre le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, Me Anwar Moollan, dont les services ont été retenus par ce dernier, a juré un affidavit détaillant les événements de la matinée d’hier.

En marge de l’exécution avortée du mandat d’arrêt contre le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, Me Anwar Moollan, dont les services ont été retenus par ce dernier, a juré un affidavit détaillant les événements de la matinée d’hier.

juillet 15, 2015
  • Me Satyajit Boolell, SC, sollicite une injonction de la Cour suprême 
interdisant toute enquête de l’ICAC ou de la police et son arrestation dans le cas de conflits d’intérêts dans l’affaire Sun Tan
  •      Une réunion d’urgence du comité parlementaire de l’ICAC 
réclamée au vu des « serious and grave allegations made
by the DPP against individuals » dans cette enquête
  •      Me Shakilla Jhungeer confirme sa démission du board de l’ICAC 
et attaque de front les décisions du directeur général dans 
l’affaire Sun Tan avec le DPP au centre de la controverse

Le Directeur des Poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, a saisi, hier après-midi, la Cour suprême pour une injonction contre l’enquête de l’ICAC sur la Sun Tan Hotels Saga le concernant. Il maintient que selon la section 93 de la Constitution «any acts done by him (DPP) in the performance of his duties can only be investigated by a tribunal appointed by the President of the Republic».

Le Directeur des Poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, a saisi, hier après-midi, la Cour suprême pour une injonction contre l’enquête de l’ICAC sur la Sun Tan Hotels Saga le concernant. Il maintient que selon la section 93 de la Constitution «any acts done by him (DPP) in the performance of his duties can only be investigated by a tribunal appointed by the President of the Republic».

août 2, 2015

Tej Kumar Hanseraz, 26 ans, Nitish Hanseraz, 21 ans, et Sarwan Bedassur, 25 ans, devront purger une peine de prison de sept ans pour l’agression mortelle de Kevin Kumar Ubhee, le 2 mars 2010. Nitin Kumar Bipin, 22 ans, qui a plaidé coupable, a quant à lui écopé de cinq ans de prison.

Tej Kumar Hanseraz, 26 ans, Nitish Hanseraz, 21 ans, et Sarwan Bedassur, 25 ans, devront purger une peine de prison de sept ans pour l’agression mortelle de Kevin Kumar Ubhee, le 2 mars 2010. Nitin Kumar Bipin, 22 ans, qui a plaidé coupable, a quant à lui écopé de cinq ans de prison. Les quatre hommes avaient été reconnus coupables en Cour intermédiaire de coups et blessures sans l’intention de tuer.

août 2, 2015

Poursuivi pour complicité dans le meurtre d'Hélène Lam Po Tang, Sanjeev Nunkoo, ex-Assistant Production Manager de la firme Lam Po Tang, a été acquitté à l'unanimité des jurés et libéré après avoir passé quatre ans et huit mois en détention préventive. Depuis l'ouverture de son procès le 20 juillet dernier, il n'a cessé de clamer son innocence en insistant qu'il avait été piégé. Les jurés ont donc été convaincus des arguments de son avocat dans cette affaire, Me Rama Valayden, qui a réclamé l'ouverture d'une nouvelle enquête cinq ans après les faits. Pour l'heure, si Sanjeev Nunkoo savoure sa liberté retrouvée et annonce qu'il demandera réparation, la famille d'Helène Lam Po Tang continue à vivre dans la douleur de l'inconnu de ce qui est arrivé lors de cette tragique nuit du 13 octobre à leur proche. Retour sur les dix jours qui ont marqué ce procès pour rien, puisque l'assassin (ou les assassins) d'Hélène Lam Po Tang court toujours.

Poursuivi pour complicité dans le meurtre d'Hélène Lam Po Tang, Sanjeev Nunkoo, ex-Assistant Production Manager de la firme Lam Po Tang, a été acquitté à l'unanimité des jurés et libéré après avoir passé quatre ans et huit mois en détention préventive. Depuis l'ouverture de son procès le 20 juillet dernier, il n'a cessé de clamer son innocence en insistant qu'il avait été piégé.