Faits divers

octobre 6, 2017

Hemant Kalisaran, Senior Civil Engineer à la Wastewater Management Authority, demande à la Cour suprême de revoir sa suspension, décision prise lors de la tenue d’un comité disciplinaire. L’employé a été interdit de son poste pour avoir recommandé un contrat à Gibb (Maurice) Ltd pour un projet d’assainissement à Rivière-du-Rempart.

Hemant Kalisaran, Senior Civil Engineer à la Wastewater Management Authority, demande à la Cour suprême de revoir sa suspension, décision prise lors de la tenue d’un comité disciplinaire. L’employé a été interdit de son poste pour avoir recommandé un contrat à Gibb (Maurice) Ltd pour un projet d’assainissement à Rivière-du-Rempart.

octobre 5, 2017

La demande logée par la State Trading Corporation pour contester le jugement arbitral de Singapour en faveur de la compagnie Betamax a été appelée ce matin en Cour suprême. Le conseiller légal de Betamax, Me Rishi Pursem, insiste sur le fait que le délai pour loger la demande n’a pas été respecté. De ce fait, l’homme de loi a soutenu que la STC n’aura pas à fournir de sûreté car Betamax n’a pris aucun engagement pour ne pas rendre le jugement exécutoire. L’affaire a été fixée pour être entendue les 13, 14 et 15 mars 2018. Les objections sur l’aspect de délai seront aussi débattues.

La demande logée par la State Trading Corporation pour contester le jugement arbitral de Singapour en faveur de la compagnie Betamax a été appelée ce matin en Cour suprême. Le conseiller légal de Betamax, Me Rishi Pursem, insiste sur le fait que le délai pour loger la demande n’a pas été respecté.

octobre 5, 2017

C'est désormais au tour de la mère de Latchmee Devi Adheen, la plaignante, de se rendre au CCID. Agissant comme témoin, elle devra notamment confirmer aux enquêteurs si le PPS Tarolah avait réellement brandi la menace de lui faire perdre son emploi.

C'est désormais au tour de la mère de Latchmee Devi Adheen, la plaignante, de se rendre au CCID. Agissant comme témoin, elle devra notamment confirmer aux enquêteurs si le PPS Tarolah avait réellement brandi la menace de lui faire perdre son emploi.

octobre 5, 2017

Andy et Sylvana Victoire, habitant La Ferme, Bambous, étaient sur la sellette hier pour la grande reprise des travaux de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen. L’ancien détenu Andy Victoire, maçon, aurait passé au moins six coups de fil à Peroumal Veeren, chose qu’il nie en bloc. Le nom du même Andy Victoire a aussi été balancé par Sanjeev Nunkoo, également ancien détenu et qui a été entendu par la Commission dans l’affaire du règlement de l’amende de Rs 300 000 pour la libération du trafiquant de drogue africain Jackson Kamasho. Son épouse Sylvana a été convoquée par la Commission Lam Shang Leen en raison des « gros dépôts en liquide » sur ses comptes bancaires et ses voyages à Dubaï. En revanche, cette gérante d’un snack et d’un magasin n’a pas payé un sou à la MRA concernant ses déclarations fiscales de 2009 à maintenant.

  •     Six échanges téléphoniques enregistrés entre Andy Victoire et un téléphone saisi sur Peroumal Veeren, en prison
  •     Le nom d’Andy Victoire balancé par Sanjeev Nunkoo comme étant celui qui aurait réglé l’amende de Rs 300 000 du trafiquant de drogue africain Jackson Kamasho
octobre 5, 2017

L'ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, était attendu dans les locaux du CCID ce jeudi, où il devait prendre connaissance des 23 charges formelles sous les sections 3 et 5 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA) retenues contre lui. Or, seuls ses avocats, Mes Gavin Glover et Showkut Oozeer, y ont fait le déplacement  ce matin. Après s'être entretenus  avec l'ACP Devanand Reekoye et ses lieutenants pendant moins d'une demi-heure, ils ont fait comprendre à la presse que le leader du Ptr ne sera pas présent aujourd'hui car n'ayant pas obtenu certains documents.

L'ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, était attendu dans les locaux du CCID ce jeudi, où il devait prendre connaissance des 23 charges formelles sous les sections 3 et 5 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA) retenues contre lui. Or, seuls ses avocats, Mes Gavin Glover et Showkut Oozeer, y ont fait le déplacement  ce matin.

octobre 5, 2017

Le patron de Gloria Fast Foods, Shahebzada Azaree, dit Dade, est en fâcheuse posture. Le constable Govindasamy Basana-Reddi a déclaré à l’ADSU que le businessman « est le commanditaire des Rs 18 M d’héroïne » saisies dans les toilettes de l’aéroport international SSR en juin de cette année. C’était lors de son interrogatoire cette semaine.

Le patron de Gloria Fast Foods, Shahebzada Azaree, dit Dade, est en fâcheuse posture. Le constable Govindasamy Basana-Reddi a déclaré à l’ADSU que le businessman « est le commanditaire des Rs 18 M d’héroïne » saisies dans les toilettes de l’aéroport international SSR en juin de cette année. C’était lors de son interrogatoire cette semaine.

octobre 4, 2017

Contre-interrogé hier, le Néerlandais Antonius Theodorus Wilhelmus Johannes de Goede dit avoir été témoin de la mésaventure de son collègue, Jan Cornelius Haak, qui avait été forcé de prolonger son séjour sur le territoire mauricien après sa comparution au tribunal de Port-Louis en 2013. De ce fait, le témoin ne souhaite pas se déplacer à Maurice de peur de subir le même traitement. 

Contre-interrogé hier, le Néerlandais Antonius Theodorus Wilhelmus Johannes de Goede dit avoir été témoin de la mésaventure de son collègue, Jan Cornelius Haak, qui avait été forcé de prolonger son séjour sur le territoire mauricien après sa comparution au tribunal de Port-Louis en 2013. De ce fait, le témoin ne souhaite pas se déplacer à Maurice de peur de subir le même traitement. 

octobre 4, 2017

La demande du bureau du Directeur des Poursuites publiques pour obtenir un délai pour expédier le dossier complet au Privy Council en vue de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth en Cour suprême a été appelée devant le chef juge ce matin. Les hommes de loi de Pravind Jugnauth, informant la cour qu’ils ont reçu le “notice” tard, ont demandé un renvoi pour prendre une décision. Pravind Jugnauth pourrait objecter à la demande du DPP. L’affaire sera de nouveau appelée le 16 octobre prochain.

La demande du bureau du Directeur des Poursuites publiques pour obtenir un délai pour expédier le dossier complet au Privy Council en vue de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth en Cour suprême a été appelée devant le chef juge ce matin. Les hommes de loi de Pravind Jugnauth, informant la cour qu’ils ont reçu le “notice” tard, ont demandé un renvoi pour prendre une décision.

octobre 4, 2017

La demande du bureau du Directeur des Poursuites publiques pour obtenir un délai pour expédier le dossier complet au Privy Council en vue de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth en Cour suprême a été appelée devant le chef juge ce matin. Les hommes de loi de Pravind Jugnauth, informant la cour qu’ils ont reçu le “notice” tard, ont demandé un renvoi pour prendre une décision. Pravind Jugnauth pourrait objecter à la demande du DPP. L’affaire sera de nouveau appelée le 16 octobre prochain.

 

La demande du bureau du Directeur des Poursuites publiques pour obtenir un délai pour expédier le dossier complet au Privy Council en vue de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth en Cour suprême a été appelée devant le chef juge ce matin. Les hommes de loi de Pravind Jugnauth, informant la cour qu’ils ont reçu le “notice” tard, ont demandé un renvoi pour prendre une décision.

octobre 4, 2017

La plainte constitutionnelle logée par le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, contre l’ICAC, le Commissaire de police et le ministère du Logement et des Terres, a été appelée hier en Cour suprême. Le représentant légal du DPP avait logé une demand of particulars afin d’obtenir certaines précisions sur la défense soumise par l’ICAC. Cette dernière, dans un document produit hier, a répondu aux 39 questions du DPP qui portent sur son implication dans l’affaire Suntan et l’enquête de la commission.

La plainte constitutionnelle logée par le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, contre l’ICAC, le Commissaire de police et le ministère du Logement et des Terres, a été appelée hier en Cour suprême. Le représentant légal du DPP avait logé une demand of particulars afin d’obtenir certaines précisions sur la défense soumise par l’ICAC.

octobre 4, 2017

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 24.0px Times; color: #407993}

Sewraj Seetal, receveur d’autobus, et sa mère Hansaree Seetal, âgée de 41 ans, tous deux habitant Mahébourg et soupçonnés d’avoir tué mardi soir Shalini Basama-Seetal, l’épouse de Swaraj, âgée de 25 ans, ont été arrêtés par la CID de Mahébourg. Mère et fils auraient tenté de maquiller le crime en suicide. L’époux est passé aux aveux mais les enquêteurs tentent à présent de savoir s’il dit vrai ou s’il couvre le véritable coupable.

Sewraj Seetal, receveur d’autobus, et sa mère Hansaree Seetal, âgée de 41 ans, tous deux habitant Mahébourg et soupçonnés d’avoir tué mardi soir Shalini Basama-Seetal, l’épouse de Swaraj, âgée de 25 ans, ont été arrêtés par la CID de Mahébourg. Mère et fils auraient tenté de maquiller le crime en suicide.

octobre 4, 2017

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica}

L’interrogatoire de Navind Kistnah, principal suspect dans la saisie de 157 kg d’héroïne au port, se poursuit après un “break” pour permettre aux enquêteurs de l’ADSU de vérifier certaines informations sur le volet international et les différentes connexions avec le caïd Peroumal Veeren. « Cet exercice risque d’être plus long que prévu. Ena bokou laspe nou pe bizin cheke. Ena posibilite ki nou terminn avek Kistnah ver fin novam ou debi desam », avance une source proche du dossier.

L’interrogatoire de Navind Kistnah, principal suspect dans la saisie de 157 kg d’héroïne au port, se poursuit après un “break” pour permettre aux enquêteurs de l’ADSU de vérifier certaines informations sur le volet international et les différentes connexions avec le caïd Peroumal Veeren. « Cet exercice risque d’être plus long que prévu. Ena bokou laspe nou pe bizin cheke.

octobre 3, 2017

Mohamad Husein Abdool Rahim, celui, qui est à la base de l’affidavit dans l’opération Dhobi de Klas avec des opérations de blanchiment de fonds à partir de BET365, fait face à sept accusations de Swindling dans un autre cas. En effet, ces accusations font l’objet d’un procès en Cour intermédiaire. Mais avec les derniers développements impliquant ce suspect, Mes Gavin Glover, Senior Counsel et Ashwin Luckeeram, se sont retirés en tant qu’avocats de la défense car ils se disent « professionally embarrassed ». De ce fait, l’audition du jour a été renvoyée au 9 en vue de permettre à l’accusé de retenir les services d’hommes de loi.

Mohamad Husein Abdool Rahim, celui, qui est à la base de l’affidavit dans l’opération Dhobi de Klas avec des opérations de blanchiment de fonds à partir de BET365, fait face à sept accusations de Swindling dans un autre cas. En effet, ces accusations font l’objet d’un procès en Cour intermédiaire.

octobre 3, 2017

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica}

Mohamad Hussein Abdool Rahim, 32 ans, le principal dénonciateur d’un réseau de blanchiment de fonds avec le système international de paris en ligne BET365, forçant Ravi Yerrigadoo a step down comme Attorney General, fait face à un procès en Cour intermédiaire sous sept charges d’escroquerie. Il aurait utilisé un faux profil Facebook pour extirper une somme totalisant Rs 790 000 à un policier, du nom de Roopeshsing Lofur, se faisant passer pour une jeune femme vivant aux États-Unis. Il devra se trouver un autre avocat, ses hommes de loi, Me Gavin Glover et Ashvin Luckeeram, ayant préféré se retirer.

Mohamad Hussein Abdool Rahim, 32 ans, le principal dénonciateur d’un réseau de blanchiment de fonds avec le système international de paris en ligne BET365, forçant Ravi Yerrigadoo a step down comme Attorney General, fait face à un procès en Cour intermédiaire sous sept charges d’escroquerie. Il aurait utilisé un faux profil Facebook pour extirper une somme totalisant Rs 790 000 à un policier, du nom de Roopeshsing Lofur, se faisant passer pour une jeune femme vivant aux États-Unis.

octobre 3, 2017

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 24.0px Times; color: #407993}

Latchmee Devi Adheen a logé une plainte à la Cybercrime Unit du Central CID hier, accusant le Private Parliament Secretary (PPS) Kalyan Tarolah de lui avoir envoyé des photos et vidéos indécentes en plusieurs occasions. Cette habitante de Quatre-Cocos, âgée de 26 ans, ne nie pas avoir elle aussi envoyé des photos intimes d'elle à l'élu de la circonscription No 10. « Mo ti avoy PPS Tarolah mo foto avek lespwar gagn enn travay », a-t-elle justifié à sa sortie des Casernes centrales.

Latchmee Devi Adheen a logé une plainte à la Cybercrime Unit du Central CID hier, accusant le Private Parliament Secretary (PPS) Kalyan Tarolah de lui avoir envoyé des photos et vidéos indécentes en plusieurs occasions. Cette habitante de Quatre-Cocos, âgée de 26 ans, ne nie pas avoir elle aussi envoyé des photos intimes d'elle à l'élu de la circonscription No 10.

octobre 3, 2017

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 5.0px 0.0px; font: 24.0px Times; color: #407993}

La commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, semble vouloir prévoir un cadeau de Noël en matière de lutte contre la drogue. C’est du moins ce qui découle du calendrier de travail établi par le président de la commission en collaboration avec ses deux assesseurs, Sam Lauthan et le Dr Doomun.

  • Le calendrier de travail établi indique que l’étape de la rédaction du rapport de la commission sur la drogue passerait à la phase active en décembre prochain
  • Avec la reprise des auditions prévue demain, les noms de trois Senior Members at the Bar, soit Mes Stephen, Trilochun et Gulbul, cités
octobre 1, 2017

 
Un avion de la compagnie aérienne émiratie de transport de fret Etihad Cargo a été contraint de dérouter vers l’aéroport international de Koweït City après que le commandant de bord de l’appareil, le Mauricien Patrice Grenade, qui détient la nationalité canadienne, a fait un malaise après une heure de vol. Il n’a malheureusement pas pu être réanimé.

 

octobre 1, 2017

Trente-deux mois après son arrestation et la saisie en sa résidence de River Walk de trois coffres-forts avec des dollars américains et des coupures de Rs 1 000 et de Rs 2 000 de la Banque de Maurice pour un montant total de
Rs 220 millions, l’ancien Premier ministre et leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam, devra affronter un nouveau procès au criminel. En effet, l’Office of the Director of Public Prosecutions a transmis en fin de semaine au Cental CID le dossier d’enquête avec des directives en vue de loger dans les meilleurs délais 23 counts sous les clauses 3 et 5 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundring Act. 

Trente-deux mois après son arrestation et la saisie en sa résidence de River Walk de trois coffres-forts avec des dollars américains et des coupures de Rs 1 000 et de Rs 2 000 de la Banque de Maurice pour un montant total de

octobre 1, 2017

 
Au cours de la semaine écoulée, un séisme administratif a ébranlé la SBM Tower. Les autorités compétentes, en l’occurrence la Stock Exchange of Mauritius, la Banque de Maurice et l’Hôtel du gouvernement, principal actionnaire de la banque, ont été informés des tenants et aboutissants de cette affaire, qui risque de faire beaucoup de bruit, que ce soit dans le monde des affaires ou sur le plan politique. C’est presque du jamais vu et du jamais vécu à la tête d’une institution bancaire à Maurice. L’ancien Chief Executive Officer de la State Bank of Mauritius, Jairaj Sonoo, qui a été muté pour s’occuper des opérations internationales, le Head of Accounting and Finance, Chandradev Appadoo, et le Head of Infrastructure and Maintenance, Kumar Dursun, celui-là même qui avait officialisé l’évaluation de la résidence de ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo à Rs 45 millions en marge du prêt d’un million d’euros, dans ce qui fut connu comme l’opération Goldfinger, ont été suspendus de leurs fonctions séance tenante et sans aucune autre forme de procès. Dans des cas, les codes d’accès à la SBM Tower de ces Top Guys avaient été désactivés à leur insu, avec pour conséquence qu’en croyant vouloir venir travailler, ils ont été tenus tout simplement à l’écart en attendant l’institution d’un comité disciplinaire, dont la présidence sera confiée probablement à Me Désiré Basset, Senior Counsel. Toutefois, les conclusions accablantes de cette enquête concernent également l’ancien Chairman de la State Bank of Mauritius, Muni Krishna Reddy, qui fut également l’alter-ego de Dawood Ajum Rawat en tant que Vice-Chairman du groupe BAI, qui s’est effondré dans la nuit du 2 avril 2015 avec l’opération Daylight Robbery. Le board de directeurs de la State Bank of Mauritius, avec le soutien de SBM Holding Ltd, étudie les recours disponibles pour faire que Muni Krishna Reddy réponde de ses actes au nom de la bonne gouvernance et des dispositions de la Banking Act.

 

September 30, 2017

La plainte logée par Navin Ramgoolam, réclamant des dommages moraux de Rs 225 M conjointement à l’État, au Commissaire de police et à l’ACP Heman Jangi, a été appelée hier devant le Master and Registrar de la Cour suprême. Les défendeurs avaient soumis leur “demand of particulars” pour réclamer certaines précisions sur les faits reprochés par l’ancien Premier ministre dans son affidavit. Son homme de loi, Me Bhooneshwar Sewraj, a obtenu un renvoi pour donner sa réplique. L’affaire sera appelée de nouveau le 14 novembre.

La plainte logée par Navin Ramgoolam, réclamant des dommages moraux de Rs 225 M conjointement à l’État, au Commissaire de police et à l’ACP Heman Jangi, a été appelée hier devant le Master and Registrar de la Cour suprême. Les défendeurs avaient soumis leur “demand of particulars” pour réclamer certaines précisions sur les faits reprochés par l’ancien Premier ministre dans son affidavit.

September 30, 2017

La State Trading Corporation (STC) et Betamax se retrouveront de nouveau devant la justice la semaine prochaine, dans le cadre de l’award du Singapore International Arbitration Centre ordonnant à la STC de verser Rs 4,7 milliards de dédommagements à Betamax pour rupture de contrat pour le transport de carburant.

La State Trading Corporation (STC) et Betamax se retrouveront de nouveau devant la justice la semaine prochaine, dans le cadre de l’award du Singapore International Arbitration Centre ordonnant à la STC de verser Rs 4,7 milliards de dédommagements à Betamax pour rupture de contrat pour le transport de carburant.

September 30, 2017

L’ex-constable Ziaoudeen Noorah, 33 ans, plaidera coupable sous une charge réduite de meurtre sans préméditation devant les Assises. Il est accusé d’avoir mis le feu à la maison de sa mère, à Phoenix, lorsqu’elle se trouvait à l’intérieur, dans la nuit du 25 au 26 octobre 2011. Son procès n’a toutefois pas encore été pris sur le fond. L’ex-constable a été admis à l’hôpital Brown-Séquard.

L’ex-constable Ziaoudeen Noorah, 33 ans, plaidera coupable sous une charge réduite de meurtre sans préméditation devant les Assises. Il est accusé d’avoir mis le feu à la maison de sa mère, à Phoenix, lorsqu’elle se trouvait à l’intérieur, dans la nuit du 25 au 26 octobre 2011. Son procès n’a toutefois pas encore été pris sur le fond. L’ex-constable a été admis à l’hôpital Brown-Séquard.

September 30, 2017

Deux hommes, dont un portant une burka, ont été arrêtés hier matin à Morcellement Circonstances, St-Pierre, par les hommes de l’inspecteur Cowlessur, de la Criminal Investigation Division de Moka.

Deux hommes, dont un portant une burka, ont été arrêtés hier matin à Morcellement Circonstances, St-Pierre, par les hommes de l’inspecteur Cowlessur, de la Criminal Investigation Division de Moka. Les deux suspects aux allures louches ont été aperçus tôt hier matin dans la localité faisant le va-et-vient. Des habitants les ont suivis et les ont interrogés sur leur présence dans cette région.

September 29, 2017

Les débats sur la motion logée par l’avocat de Raj Dayal, Me Gavin Glover, SC, pour abus de procédures dans le procès qui lui est intenté dans le sillage de l’affaire « Bal kouler », ont repris hier avec le témoignage de l’ACP Heman Jangi.

Les débats sur la motion logée par l’avocat de Raj Dayal, Me Gavin Glover, SC, pour abus de procédures dans le procès qui lui est intenté dans le sillage de l’affaire « Bal kouler », ont repris hier avec le témoignage de l’ACP Heman Jangi.