Grande-Bretagne

September 25, 2015

Depuis le 15 mars dernier, l’équipage du trimaran MOD70 Race for Water sillonne la planète à travers les cinq principales plaques de plastiques qui polluent les océans. Objectif : dresser un état des lieux global et scientifique de cette pollution.

Depuis le 15 mars dernier, l’équipage du trimaran MOD70 Race for Water sillonne la planète à travers les cinq principales plaques de plastiques qui polluent les océans. Objectif : dresser un état des lieux global et scientifique de cette pollution. Dans le cadre des célébrations marquant les 20 ans de l’implantation du Global Environment Fund-Small Grants Programme, l’équipage fait une escale à Rodrigues.

September 20, 2015
  • Situation cornélienne pour Navin Ramgoolam, face à des réclamations d’impôts de Rs 67 millions : soit un dépôt de Rs 34 millions pour contester l’Assessment de la MRA, soit concéder une inscription conservatoire sur ses propriétés personnelles, dont sa résidence de River Walk
  • Le bungalow « maudit » de Roches-Noires déjà sous le coup de réclamations des Receivers de l’ex-Bramer Bank pour non-remboursement du prêt bancaire de Rs 40 millions
  • L’ancien chef du gouvernement rejette les allégations contre lui au sujet d’un pot-de-vin de $ 2 millions versé dans une banque à Singapour en marge du contrat de Bagatelle Dam

En marge des célébrations marquant le 115e anniversaire du Père de la Nation, sir Seewoosagur Ramgoolam, l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, doit gérer des problèmes d’un autre niveau et davantage plus accablants sur le plan personnel. En effet, la Mauritius Revenue Authority (MRA), se basant sur le dossier d’enquête du Central CID au sujet des Rs 224 millions saisies dans les trois coffres-forts de River Walk lors de l’opération” Lakaz Lerwa Lion” du vendredi 6 février dernier, et des transactions bancaires identifiées à Maurice, a émis trois Income Tax Assessments de Rs 67 millions, soit  Rs 60 millions, Rs 4,6 millions et Rs 2,4 millions respectivement.

En marge des célébrations marquant le 115e anniversaire du Père de la Nation, sir Seewoosagur Ramgoolam, l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, doit gérer des problèmes d’un autre niveau et davantage plus accablants sur le plan personnel.

September 20, 2015

En réponse à une interpellation parlementaire écrite que lui a adressée le député Kaviraj Ramano (Mouvement Patriotique), le Premier ministre a annoncé que le dernier redécoupage des circonscriptions du pays recommandé par de l’Electoral Boundaries Commission (EBC) ne sera finalement pas appliqué. La commission avait déposé son rapport en 2009, soit il y a six ans, suscitant quelques controverses à l’époque. Ni le gouvernement PTr-MSM-PMSD d’alors ni l’opposition MMM n’avaient insisté pour son application. Puis, la tenue de élections de 2010 avaient relégué les débats autour du rapport aux oubliette

En réponse à une interpellation parlementaire écrite que lui a adressée le député Kaviraj Ramano (Mouvement Patriotique), le Premier ministre a annoncé que le dernier redécoupage des circonscriptions du pays recommandé par de l’Electoral Boundaries Commission (EBC) ne sera finalement pas appliqué. La commission avait déposé son rapport en 2009, soit il y a six ans, suscitant quelques controverses à l’époque.

September 18, 2015

La vie parlementaire internationale a été marquée durant la semaine écoulée par trois événements qui méritent d’être soulignés dans la mesure où ils démontrent la vitalité démocratique et politique dans les pays du Commonwealth.

La vie parlementaire internationale a été marquée durant la semaine écoulée par trois événements qui méritent d’être soulignés dans la mesure où ils démontrent la vitalité démocratique et politique dans les pays du Commonwealth.

September 17, 2015

L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam livre actuellement une rude bataille avec la Mauritius Revenue Authority au sujet de la première série d’Income Tax Assessments contre lui. La contestation de ces redressements fiscaux, nécessitant les services d’experts-comptables de la firme Bacha & Bacha, vient s’ajouter aux différentes objections logées par Navin Ramgoolam en Cour suprême, notamment contre le gel de ses avoirs bancaires et autres propriétés.

  • La première série de redressement fiscal porte sur une somme de Rs 67 millions, des Rs 224 millions des coffres-forts de River Walk
  • La MRA dans l’attente de compléments d’informations sous la Mutual Legal Assistance avec Londres sur d’autres comptes opérés par l’ex-PM à l’étranger pour émettre des réclamations
September 16, 2015

Un certain Ramdoyal, répondant d'une charge provisoire de “carrying on an activity without licence”, avait fait une demande pour que, avant qu'il ne soit fixé sur son sort en cour, son interdiction de voyager soit temporairement levée afin qu'il puisse accompagner son fils en Angleterre pour ses études. La magistrate Yashumatee Gopaul, siégeant en Cour de District de Grand-Port, l'a autorisé, et ce via Dubaï, du 12 au 18 septembre, et ce malgré l'objection de la police. Cette dernière suspectait en effet que le prévenu puisse prendre la fuite en Grande-Bretagne, Ramdoyal ayant déjà tenté de s'échapper le 28 mai dernier.

Un certain Ramdoyal, répondant d'une charge provisoire de “carrying on an activity without licence”, avait fait une demande pour que, avant qu'il ne soit fixé sur son sort en cour, son interdiction de voyager soit temporairement levée afin qu'il puisse accompagner son fils en Angleterre pour ses études. La magistrate Yashumatee Gopaul, siégeant en Cour de District de Grand-Port, l'a autorisé, et ce via Dubaï, du 12 au 18 septembre, et ce malgré l'objection de la police.

September 15, 2015

Trente-trois semaines depuis son arrestation, avec le déclenchement de l’opération Lakaz Lerwa Lion, et vingt-cinq ans depuis son retour « définitif » de Londres pour se jeter dans l’arène politique à Maurice, l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam doit se réconcilier avec une autre réalité. Sous la Legal Mutual Assistance, la Grande-Bretagne l’a littéralement abandonné en donnant le feu vert à la National Crime Agency (UK), présentée officiellement comme le FBI anglais, pour une « Full-Fledged investigation » au criminel sur les transactions financières et bancaires opérées par l’ancien chef du gouvernement.

  • Le Central CID devra procéder à l’inventaire de ces informations de nature confidentielle dans les trois coffres à la Banque de Maurice en présence du principal concerné
  • Navin Ramgoolam, représenté par les experts-comptables Bacha & Bacha, acculé par la MRA à des explications sur les « sources of fund » de Rs 224 millions dans les River Walk Vaults
September 6, 2015

Le rapport de la firme d’experts-comptables KPMG sur l’audit de BAI Co (Mtius) Ltd au 31 décembre 2010, confirmant la banqueroute du groupe et esquissant les grandes lignes du BAI Ponzi Scheme, ouvre une nouvelle ligne d’enquête au criminel. Alors que le Chairman Emeritus de BAI, Dawood Rawat, bardé de sa Légion d’honneur, a trouvé refuge en France contre toute tracasserie judiciaire à Maurice dans cette fraude de l’ordre de Rs 23 milliards, ses plus proches collaborateurs étrangers pourraient être inquiétés dans un avenir pas très lointain. Ainsi, les autorités mauriciennes ont pris l’initiative sous la Legal Mutual Assistance avec la Grande-Bretagne pour réclamer l’arrestation de Nicholas Ashford-Hodges, Vice-Chairman de BAI Co (Mtius) Ltd, et de Christopher Pace, un ancien Executive Chairman de GlobalCapital plc Malte, de même qu’un dénommé Ian Zammit, un ancien Chief Executive Officer de British American Investment à Malte. Ces trois ressortissants étrangers sont soupçonnés d’avoir assumé un rôle de premier plan dans la mise en place de ce Ponzi Scheme affectant 135 283 détenteurs de polices d’assurance, 14 570 clients avec 24 690 polices sous le Super Cash Back Gold Scheme. D’autre part, le début de la semaine prochaine devrait voir le dénouement de l’Iframac Saga avec une éventuelle annonce au cas où les négociations pour la reprise sont bouclées avec les résultats escomptés.

Le rapport de la firme d’experts-comptables KPMG sur l’audit de BAI Co (Mtius) Ltd au 31 décembre 2010, confirmant la banqueroute du groupe et esquissant les grandes lignes du BAI Ponzi Scheme, ouvre une nouvelle ligne d’enquête au criminel.

août 25, 2015

Le bras de fer entre la Financial Services Commission (FSC) et les Special Administrators de la BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities a atteint son point culminant en ce début de semaine.

  • La signature officielle du transfert de la clinique Apollo-Bramwell sous le contrôle du National Property Fund Ltd repoussée
  • Réclamations de Rs 35 milliards de Dawood Rawat : le choix du cabinet d’avocats internationaux pour assurer les intérêts du GM déterminé à la fin du mois
  • Poursuite des consultations avec Londres sous la Mutual Legal Assistance pour des échanges sur les transferts de plus de Rs 1 milliard au profit de BA UK
août 25, 2015

De tout le week-end nous n’avons entendu que cela, ‘’la grande messe’’, comme l’ont qualifié les médias. Le wish list du Premier ministre est certes envoûtant : quel patriote ne souhaiterait-il pas que les vœux pieux du Premier ministre soient exaucés, que d’ici 2019 soient créés 100.000 emplois, que nous atteignions un taux de croissance du PNB de 5,5 % à partir de 2017 [il a oublié que le Ministre des Finances a dit dans son discours du Budget que le taux de croissance serait de 5,2 % en 2015 et de 5,6 % en 2016 déjà !!!] et que le PNB par tête d’habitant soit de US$ 13.500 en 2018 ?

De tout le week-end nous n’avons entendu que cela, ‘’la grande messe’’, comme l’ont qualifié les médias.

août 24, 2015

Le projet de Resettlement concocté par Londres pour accueillir entre 150 et 1 500 Chagossiens dans l’archipel, dépendant des conclusions d’un projet pilote, se heurte à un premier obstacle majeur. Le Groupe Réfugiés Chagos, qui regroupe la majorité des descendants d’exilés, rejette de manière catégorique les conditions contraignantes imposées par les autorités britanniques à cet effet. Cette décision a été entérinée lors d’une assemblée des Chagossiens au centre de Pointe-aux-Sables hier. Le leader du GRC, Olivier Bancoult, a annoncé que toute la question sera évoquée lors de la prochaine visite de deux émissaires du Foreign and Commonwealth Office de Londres à partir du 13 septembre. Il s’est appesanti sur le fait qu’avec le rejet de ces conditions, la communauté chagossienne ne renonce nullement au retour dans leur archipel natal.

Le projet de Resettlement concocté par Londres pour accueillir entre 150 et 1 500 Chagossiens dans l’archipel, dépendant des conclusions d’un projet pilote, se heurte à un premier obstacle majeur. Le Groupe Réfugiés Chagos, qui regroupe la majorité des descendants d’exilés, rejette de manière catégorique les conditions contraignantes imposées par les autorités britanniques à cet effet.

août 23, 2015

On comprend mieux, aujourd’hui, la petite colère affichée par SAJ l’autre jour face à une journaliste qui voulait s’enquérir un peu plus sur son voyage “privé” en Grande-Bretagne. Une cure de jouvence n’est, en effet, l’affaire de personne d’autre. D’autant que tous les frais de cette remise en forme, on s’en doute – nouvelle coiffe, déplacement aérien aller-retour compris – ne risquent pas d’atterrir à la trésorerie de la MTPA ou autre petite caisse d’appoint, grise ou pas. Comme l’auraient été de petites additions, très peu salées on en convient, portant les initiales du roi coq, lors de quelques rares et furtives escapades, tout à fait légitimes certes, hors de son enclos trop restreint. Et, une fois n’est pas coutume, de délaisser le maïs d’usage, prendre la clé des champs et se laisser tenter par de petits et discrets becquetages 3-4 étoiles ici et là !

On comprend mieux, aujourd’hui, la petite colère affichée par SAJ l’autre jour face à une journaliste qui voulait s’enquérir un peu plus sur son voyage “privé” en Grande-Bretagne. Une cure de jouvence n’est, en effet, l’affaire de personne d’autre.

août 19, 2015

Le dossier des Chagos a figuré en bonne place parmi les résolutions qui ont été adoptées par le Sommet des chefs d'Etat de la SADC, qui s'est déroulé lundi et mardi à Gaborone, au Botswana. La SADC a en effet renouvelé son appel à la Grande-Bretagne « à mettre fin à l'occupation illégale des Chagos ».

Le dossier des Chagos a figuré en bonne place parmi les résolutions qui ont été adoptées par le Sommet des chefs d'Etat de la SADC, qui s'est déroulé lundi et mardi à Gaborone, au Botswana. La SADC a en effet renouvelé son appel à la Grande-Bretagne « à mettre fin à l'occupation illégale des Chagos ».

juillet 26, 2015

La forte poussée de fièvre qui avait dominé l’actualité la semaine dernière semble être maintenant plus ou moins sous contrôle. A croire, presque, que le phénomène avait quelque incidence avec l’absence, temporaire, des deux figures de proue de notre, jusqu’ici, très paisible République – le PM et la nouvelle Présidente, tous deux en voyage en Grande Bretagne. Et celle, également, du PM in waiting qui, précautionneux à souhait et avant la lettre, semble bien entendre assurer ses arrières pour un éventuel recours au Privy Council au cas où son appel devant la Cour suprême, contre la décision de la Cour intermédiaire, lui serait défavorable.

La forte poussée de fièvre qui avait dominé l’actualité la semaine dernière semble être maintenant plus ou moins sous contrôle. A croire, presque, que le phénomène avait quelque incidence avec l’absence, temporaire, des deux figures de proue de notre, jusqu’ici, très paisible République – le PM et la nouvelle Présidente, tous deux en voyage en Grande Bretagne.

juillet 19, 2015

Patrick Crouche, Mauricien installé en Australie depuis plus de vingt-cinq ans , vient de publier son premier  livre. Intitulé "A journey of Pride" avec comme sous-titre "From Mauritius to Melbourne". C'est un roman très autobiographique qui raconte la vie de l'auteur depuis les petites rues de Beau-Bassin jusqu'aux larges avenues de la Cité de Melbourne. Dès que je suis arrivé à Melbourne, le mois dernier, on m'a parlé de Patrick Crouche et de son livre qui est une sorte de "coming out" littéraire. Un Mauricien qui parle ouvertement de son homosexualité, dans un livre et, qui plus est, à visage découvert : il méritait qu'on lui fasse son portrait. Le voici.

Patrick Crouche, Mauricien installé en Australie depuis plus de vingt-cinq ans , vient de publier son premier  livre. Intitulé "A journey of Pride" avec comme sous-titre "From Mauritius to Melbourne". C'est un roman très autobiographique qui raconte la vie de l'auteur depuis les petites rues de Beau-Bassin jusqu'aux larges avenues de la Cité de Melbourne.

juillet 16, 2015

Port-Louis accueillera du 17 au 21 juillet le navire de guerre australien HMAS Anzac, parti de Sydney le 15 mars dernier pour se rendre dans la péninsule de Gallipoli, en Turquie, où, pour la première fois, l’armée nationale australienne avait participé à un conflit, à savoir la Première Guerre mondiale. L’Australie commémore les 100 ans de l’Anzac (Australian and New Zealand Army Corps) cette année et une série d’activités sont prévues dans ce cadre.

Port-Louis accueillera du 17 au 21 juillet le navire de guerre australien HMAS Anzac, parti de Sydney le 15 mars dernier pour se rendre dans la péninsule de Gallipoli, en Turquie, où, pour la première fois, l’armée nationale australienne avait participé à un conflit, à savoir la Première Guerre mondiale. L’Australie commémore les 100 ans de l’Anzac (Australian and New Zealand Army Corps) cette année et une série d’activités sont prévues dans ce cadre.

juin 27, 2015

Le dégel dans les relations diplomatiques entre Maurice et la Grande-Bretagne, suite au froid engendré par le projet unilatéral des Britanniques pour un Marine Protected Area (MPA) dans l’archipel des Chagos, semble être amorcé. C’est du moins ce qui découle des réponses fournies à la Chambre des Communes, cette semaine, par le sous-secrétaire d’État britannique pour les Foreign and Commonwealth Affairs, James Duddridge, aux interpellations du député Patrick Grady, le porte-parole du Scottish National Party sur le développement international.

  • Le sous-secrétaire d’État au FCO annonce l’ouverture de consultations en juillet avec le gouvernement de l’Alliance Lepep sur le projet de Marine Protected Area dans l’archipel
  • La Grande-Bretagne : « The BIOT remains a vital strategic asset for the UK and the US, and a key contributor to our broader bilateral defence relationship »
juin 26, 2015

Pour la saison de 1964, deux lots de nouveaux chevaux étaient attendus. L’un en provenance de la Grande-Bretagne et l’autre de l’Afrique du Sud. Suite aux recommandations d’un ami de la famille établi en Afrique du Sud, l’écurie Gujadhur jeta son dévolu sur Sudden Draw — le cheval n’était pas arrivé à Maurice — alors que dans le lot britannique figurait un certain Chapelle, un produit de Doutelle, un étalon qui avait défendu les couleurs de sa Majesté la Reine Elizabeth II.

Pour la saison de 1964, deux lots de nouveaux chevaux étaient attendus. L’un en provenance de la Grande-Bretagne et l’autre de l’Afrique du Sud. Suite aux recommandations d’un ami de la famille établi en Afrique du Sud, l’écurie Gujadhur jeta son dévolu sur Sudden Draw — le cheval n’était pas arrivé à Maurice — alors que dans le lot britannique figurait un certain Chapelle, un produit de Doutelle, un étalon qui avait défendu les couleurs de sa Majesté la Reine Elizabeth II.

juin 12, 2015

La venue d'Ameenah GURIB-FAKIM à la tête de l'Etat mauricien est tout à fait exceptionnelle et porte les espoirs de tout un peuple, pour différentes raisons.

La venue d'Ameenah GURIB-FAKIM à la tête de l'Etat mauricien est tout à fait exceptionnelle et porte les espoirs de tout un peuple, pour différentes raisons.
 Soulignons néanmoins, qu'elle n'est pas, comme certains l'écrivent, la première femme à être portée au sommet de notre représentation nationale.

juin 3, 2015

Lalit a, dans un communiqué diffusé ce matin, réclamé l’ouverture d’une enquête sur le montant de Rs 1,1 milliard, « dépensé inutilement » en vue de l’introduction de la nouvelle carte d’identité biométrique.

Lalit a, dans un communiqué diffusé ce matin, réclamé l’ouverture d’une enquête sur le montant de Rs 1,1 milliard, « dépensé inutilement » en vue de l’introduction de la nouvelle carte d’identité biométrique.

mai 31, 2015
  • Initiatives diplomatiques de haut niveau avec la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis pour diligenter des enquêtes pour délits de blanchiment contre le Chairman Emeritus de BAI
  • Les sœurs Rawat, Adeela Fiestritzer et Laina Burns, avec des salaires d’un demi-million par mois, au programme des convocations du Central CID à partir de cette semaine
  • Bramer Asset Management : Déclenchement de l’offensive pour recouvrer les fonds détournés en vue de maintenir à flots les coquilles vides, dont Iframac et Apollo-Bramwell, ou alloués sans aucune autre considération

Une première étape de la BAI Mega-Financial Scam, avec un préjudice de plus de Rs 23 milliards, a été complétée à la fin de la semaine écoulée. En effet, le Conseil des ministres a donné son aval à un autre volet de remboursement programmé pour juillet prochain aux clients de Bramer Asset Management Ltd avec des placements inférieurs à la barre des Rs 500 000.

Une première étape de la BAI Mega-Financial Scam, avec un préjudice de plus de Rs 23 milliards, a été complétée à la fin de la semaine écoulée. En effet, le Conseil des ministres a donné son aval à un autre volet de remboursement programmé pour juillet prochain aux clients de Bramer Asset Management Ltd avec des placements inférieurs à la barre des Rs 500 000.

mai 17, 2015

Le question a, à raison, été posée la semaine dernière. Celle de savoir pour quelles raisons les mœurs de notre classe politique sont si éloignées de celles qui se pratiquent dans les grandes démocraties. Le sujet a été évoqué après les dernières élections en Grande Bretagne où deux des leaders battus se sont immédiatement retirés après avoir concédé la défaite, tandis qu'un troisième a repris son tablier une semaine après l'avoir rendu. Pourquoi on n'en fait pas autant chez nous et pourquoi les leaders politiques battus ne se retirent pas? Bonne question. Mais les comparaisons ont leurs limites et ne doivent pas s'arrêter qu'aux politiciens. Même si c'est à eux d'indiquer la voie. Un pays c'est un tout. Il a toujours les dirigeants qu'il mérite. En Grande Bretagne comme à Maurice. Contrairement à ceux dont nous sommes censés nous inspirer, nous ne sommes pas une grande démocratie, nous ne sommes pas un État-nation. Nous sommes pétris d'une toute autre culture. Notre pratique de la démocratie ne commence et ne s'arrête finalement qu'à aller aux urnes tous les cinq ans. Un point, c'est tout.

Le question a, à raison, été posée la semaine dernière. Celle de savoir pour quelles raisons les mœurs de notre classe politique sont si éloignées de celles qui se pratiquent dans les grandes démocraties.

mai 17, 2015

Le question a, avec raison, été posée la semaine dernière. Celle de savoir pour quelles raisons les mœurs de notre classe politique sont si éloignées de celles qui se pratiquent dans les grandes démocraties. Le sujet a été évoqué après les dernières élections en Grande Bretagne où deux des leaders battus se sont immédiatement retirés après avoir concédé la défaite, tandis qu’un troisième a repris son tablier une semaine après l’avoir rendu. Pourquoi on n’en fait pas autant chez nous et pourquoi les leaders politiques battus ne se retirent pas? Bonne question. Mais les comparaisons ont leurs limites et ne doivent pas s’arrêter qu’aux politiciens. Même si c’est à eux d’indiquer la voie. Un pays c’est un tout. Il a toujours les dirigeants qu’il mérite. En Grande Bretagne comme à Maurice. Contrairement à ceux dont nous sommes censés nous inspirer, nous ne sommes pas une grande démocratie, nous ne sommes pas un État-nation. Nous sommes pétris d’une toute autre culture. Notre pratique de la démocratie ne commence et ne s’arrête finalement qu’à aller aux urnes tous les cinq ans. Un point, c’est tout.

Le question a, avec raison, été posée la semaine dernière. Celle de savoir pour quelles raisons les mœurs de notre classe politique sont si éloignées de celles qui se pratiquent dans les grandes démocraties.

mai 9, 2015

La victoire du Parti conservateur dirigé par David Cameron, qui a obtenu une majorité de siège à la House of Commons, a été accueillie avec une certaine surprise en Grande-Bretagne.

La victoire du Parti conservateur dirigé par David Cameron, qui a obtenu une majorité de siège à la House of Commons, a été accueillie avec une certaine surprise en Grande-Bretagne. Lors de la fermeture des bureaux de vote jeudi soir, les sondages prévoyaient bien une victoire de ce parti, mais sans qu'il n'obtienne la majorité. On parlait déjà de “hung parliament”.