Le Mauricien

January 19, 2017

Alors que les tractations politiques continuent par rapport au remaniement ministériel, qui s’impose dans la conjoncture, le dossier de l’économie devrait tenter de se frayer un passage au premier plan à l’approche de la fin de janvier. Pour cause, la Managing Director (No 1) du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, sera en visite officielle à Maurice à partir du 28. Le but principal de sa présence sera de présider à l’ouverture d’une importante réunion des gouverneurs de banques centrales de cette partie d’Afrique, soit la Pan African Conference on Cross Border Banking sous l’égide de l’Africa Training Institute (ATI) et organisée conjointement par la Banque de Maurice. La patronne du FMI devra également avoir des échanges de vue sur l’économie lors des visites de courtoisie au Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, et au ministre des Finances, Pravind Jugnauth. A sa demande expresse, elle aura également des échanges de vue avec la présidente de la république, Ameenah Gurib-Fakim, à la State House. Toujours sur le plan économique, le Budget Ministerial Implementation Committee, placé sous la présidence du ministre des Finances, a été convoqué pour une nouvelle séance de travail, lundi prochain, en vue de faire le suivi de la mise à exécution des mesures annoncées dans le dernier budget pour l’exercice 2016/17.

  • La No 1 du FMI présidera à une conférence régionale des gouverneurs de Banques Centrales en Afrique et effectuera des visites de courtoisie au Premier ministre, 
au ministre des Finances et à la présidente de la république
  • Le Prime Minister-In-Waiting et ministre des Finances convoque une nouvelle 
réunion du Budget Ministerial Implementation Committee pour lundi prochain
January 18, 2017
  • Cette étape devra être franchie officiellement une fois l’interrogatoire avec une centaine de questions sur la « source of funds » complétée
  •  Ambiance contrastée et cool dans la matinée pour la fin de l’interrogatoire de l’ex-PM Navin Ramgoolam au QG du CCID

Le probable dernier rendez-vous de Navin Ramgoolam au QG du Central CID dans le cadre de l’opération Lakaz Lerwa Lion, ce matin, s’est déroulé dans une ambiance contrastée. Contrairement à lundi dernier, aucune bousculade aux abords de l’entrée principale des Casernes centrales où des éléments de la Special Supporting Unit avaient été déployés depuis très tôt le matin pour assurer le contrôle de l’accès.

Le probable dernier rendez-vous de Navin Ramgoolam au QG du Central CID dans le cadre de l’opération Lakaz Lerwa Lion, ce matin, s’est déroulé dans une ambiance contrastée. Contrairement à lundi dernier, aucune bousculade aux abords de l’entrée principale des Casernes centrales où des éléments de la Special Supporting Unit avaient été déployés depuis très tôt le matin pour assurer le contrôle de l’accès.

January 18, 2017

Retour à la case départ pour le dossier Tromelin. Avec la levée de boucliers contre l’accord de cogestion sur Tromelin sur le plan politique en France, et également avec la puissante fédération patronale française, le MEDEF, s’alignant sur la position adoptée par Marine Le Pen, présidente et candidate du Front National à la présidentielle française, le gouvernement de François Hollande a fait machine arrière. Le projet de loi, qui devait être débattu par les parlementaires français aujourd’hui, a été retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Tout indique qu’avec l’approche de la prochaine élection présidentielle en France, l’inscription du dossier Tromelin parmi les priorités de la politique française a été repoussé sine die.

Retour à la case départ pour le dossier Tromelin. Avec la levée de boucliers contre l’accord de cogestion sur Tromelin sur le plan politique en France, et également avec la puissante fédération patronale française, le MEDEF, s’alignant sur la position adoptée par Marine Le Pen, présidente et candidate du Front National à la présidentielle française, le gouvernement de François Hollande a fait machine arrière.

January 17, 2017

Si Alain Wong a décidé de quitter le PMSD, c’est qu’il en avait « ras-le-bol », a-t-il confié au Mauricien ce matin. La goutte qui a fait déborder le vase, poursuit-il, c’est le traitement qu’il dit avoir subi de la part de son ancien leader, Xavier-Luc Duval, vendredi lors du bureau politique du parti. « Les bassesses» endurées durant le week-end, poursuit-il, l’ont conforté dans sa décision de quitter la basse-cour bleue. Outre ses confidences, c’est sur WhatsApp qu’Alain Wong a expliqué sa démission.

Si Alain Wong a décidé de quitter le PMSD, c’est qu’il en avait « ras-le-bol », a-t-il confié au Mauricien ce matin. La goutte qui a fait déborder le vase, poursuit-il, c’est le traitement qu’il dit avoir subi de la part de son ancien leader, Xavier-Luc Duval, vendredi lors du bureau politique du parti. « Les bassesses» endurées durant le week-end, poursuit-il, l’ont conforté dans sa décision de quitter la basse-cour bleue.

January 17, 2017

L’atelier de travail sur la pratique privée-publique organisé hier après-midi par le ministère de la Santé a débuté dans un tumulte avec les protestations des dirigeants syndicaux de la Fonction publique contre le choix des organisateurs de confier le rôle de modérateur à Finlay Salesse, animateur d’une radio privée. Les spécialistes et généralistes du service public ont soutenu leurs représentants syndicaux en applaudissant et les ont suivis dans leur walk-out. La discussion s’est poursuivie sans les principaux concernés dans la polémique en cours et avec des propos parfois aigres dans les interventions des professionnels de deux secteurs de la santé.

L’atelier de travail sur la pratique privée-publique organisé hier après-midi par le ministère de la Santé a débuté dans un tumulte avec les protestations des dirigeants syndicaux de la Fonction publique contre le choix des organisateurs de confier le rôle de modérateur à Finlay Salesse, animateur d’une radio privée. Les spécialistes et généralistes du service public ont soutenu leurs représentants syndicaux en applaudissant et les ont suivis dans leur walk-out.

January 16, 2017

Une foule remontée s’est manifestée ce matin à l’arrivée de Navin Ramgoolam aux Casernes centrales. L’ex Premier ministre et leader du Parti travailliste était convoqué au CCID pour un nouvel interrogatoire sur les Rs 220 M saisies à son domicile en février 2015.

Une foule remontée s’est manifestée ce matin à l’arrivée de Navin Ramgoolam aux Casernes centrales. L’ex Premier ministre et leader du Parti travailliste était convoqué au CCID pour un nouvel interrogatoire sur les Rs 220 M saisies à son domicile en février 2015.

January 16, 2017
  • Nandanee Soornack : l’appel interjeté contre le rejet de l’extradition probablement entendu par la Cour de Cassation à Rome le vendredi 3 février
  • Les déplacements de Madam Ou Kone ki Mwa en Slovénie le 23 février 2015 intéressent les enquêteurs du Central CID

Presque une centaine de semaines après l’opération Lakaz Lerwa Lion, avec la saisie par le Central CID de trois Vaults contenant des coupures bancaires d’une valeur de Rs 220 millions à River Walk, l’ancien Premier ministre et leader du Parti travailliste Navin Ramgoolam a été de nouveau convoqué aux Casernes centrales dans la matinée. Le principal dossier de cette nouvelle séance d’interrogatoire Under Warning porte sur la « Source of Funds » de ces Rs 220 millions, dont les Rs 110 millions sous forme d’Unused Dollar Notes de 100 dollars US, montant qui avait transité à la Commerz Bank de Francfort, entre autres. Navin Ramgoolam, qui est accompagné de son panel de conseils légaux, dont Me Gavin Glover, Senior Counsel et Me Showkat Ooozeer, Senior Counsel, devait être confronté aux conclusions d’un exercice de Money Trail avec la confirmation officielle, que ce soit de la Banque de Maurice ou des banques commerciales, que ces coupures de 100 dollars avec des numérotations successives n’ont jamais été mises dans le circuit bancaire avant leur découverte le vendredi 6 février 2015. Des développements sont également attendus sur le front de la demande d’extradition de Nandanee Soornack avec l’appel interjeté par les autorités mauriciennes entendu par la Cour de la VIe Division de la Cour de Cassation à Rome le vendredi 3 février prochain, soit littéralement le deuxième anniversaire de l’arrestation de Navin Ramgoolam, jour pour jour.

Presque une centaine de semaines après l’opération Lakaz Lerwa Lion, avec la saisie par le Central CID de trois Vaults contenant des coupures bancaires d’une valeur de Rs 220 millions à River Walk, l’ancien Premier ministre et leader du Parti travailliste Navin Ramgoolam a été de nouveau convoqué aux Casernes centrales dans la matinée.

January 14, 2017

Avec l’échéance des premières convocations pour interrogatoire devant la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, se précisant, un vent de panique a saisi des Chambers et non des moindres.

Avec l’échéance des premières convocations pour interrogatoire devant la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, se précisant, un vent de panique a saisi des Chambers et non des moindres.

January 14, 2017

« Dans les semaines à venir, nous présenterons des motions de blâme pour démontrer que le MSM est là illégitimement », a déclaré le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, hier en conférence de presse. Il se prononçait sur les motions de blâme émises par le MSM à l’encontre des conseillers bleus. Xavier-Luc Duval a ajouté que ceux-ci ont attendu ces motions de blâme avant de partir car « nous avons été élus par l’électorat ». Sans le PMSD, a soutenu le leader de l’opposition, « jamais le MSM ne se serait trouvé dans les municipalités ».

« Dans les semaines à venir, nous présenterons des motions de blâme pour démontrer que le MSM est là illégitimement », a déclaré le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, hier en conférence de presse. Il se prononçait sur les motions de blâme émises par le MSM à l’encontre des conseillers bleus.

January 13, 2017

L’arrangement électoral au sein de l’opposition en vue du scrutin du 12 février à Rodrigues a fait l’objet d’une annonce conjointe du leader du Mouvement Rodriguais (MR), Nicolas Von Mally, et de Johnson Roussety, du Front Patriotique Rodriguais (FPR).

L’arrangement électoral au sein de l’opposition en vue du scrutin du 12 février à Rodrigues a fait l’objet d’une annonce conjointe du leader du Mouvement Rodriguais (MR), Nicolas Von Mally, et de Johnson Roussety, du Front Patriotique Rodriguais (FPR). Au terme de ce développement, le leader du FPR sera candidat sous la bannière du MR dans le chef-lieu de Port-Mathurin alors que le même FPR ne contestera pas ces élections.

January 13, 2017

La polémique initiée à l’Assemblée nationale en France autour de l’accord de cogestion de Tromelin par Maurice, avec un projet de loi inscrit à l’agenda pour le 18 courant, interpelle le gouvernement et a également gagné les rivages de l’île de la Réunion. Ainsi, tout semble indiquer que la question de la souveraineté de Maurice sur Tromelin devait être évoquée lors des délibérations du jour du Conseil des ministres.

  • L’ex-SG de la COI, Wilfrid Bertile : « En droit international, la position de Maurice est très faible. Mais pour des raisons diplomatiques pas toujours pertinentes, une fois de plus, la France cède aux demandes de nos voisins »
January 12, 2017

En ce début d’année, qui verra la tenue d’élections présidentielles en France, Maurice, par le truchement du dossier de Tromelin, s’invite aux débats politiques au plus haut niveau dans l’Hexagone, soit à l’Assemblée nationale française. En prévision des débats sur un projet de loi portant sur la cogestion de Tromelin par Maurice, qui est inscrit à l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée nationale française mercredi prochain, une véritable mobilisation se tient à l’initiative de la droite et de l’extrême droite, avec la candidate du Front national aux prochaines présidentielles, Marine Le Pen, montant en première ligne, alors que des députés du Parti socialiste envisagent de soutenir la fronde anti-cogestion. Une pétition contre le projet de cogestion franco-mauricienne de Tromelin a d’ailleurs été lancée en ligne à l’initiative du député centriste Philippe Folliot, qui a bénéficié de la collaboration du député socialiste Gilbert le Bris et de l’ancien député socialiste Laurent Furst, passé aux Républicains. La congestion de Tromelin a également fait l’objet d’une interpellation à l’Assemblée nationale à l’heure des questions des députés, hier. Les explications du porte-parole du gouvernement Cazeneuve n’ont, semble-t-il, pas convaincu les anti-cogestion.

  • Une pétition en ligne dénonçant l’accord de cogestion de Tromelin avec Maurice à l’initiative de trois députés français, le socialiste Le Bris, le centriste Folliot et le Républicain Furst
  • Le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, Matthias Fekl : « Rien dans ce texte ne constitue une contestation de la souveraineté de la France sur Tromelin »
January 11, 2017

Avec la fin de la première étape des procédures pour les prochaines élections régionales du 12 février à Rodrigues, le ton est donné. Lors de l’enregistrement des partis dans les locaux de la Commission électorale à Port-Mathurin, hier, les dirigeants de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) et ceux du Mouvement Rodriguais (MR) se sont croisés et se sont regardés en chiens de faïence, traduisant une indication que la lutte sur le terrain pour le contrôle de la prochaine Assemblée régionale sera sans merci. De son côté, le commissaire électoral, Irfan Rahman, accompagné de ses plus proches collaborateurs de la Commission, qui ont fait le déplacement dans l’île, ont déjà mis au point la logistique pour le déroulement du vote dans les six régions. Outre les six Returning Officers et les 15 Senior Presiding Officers (Senior), la Commission électorale aura besoin d’embaucher 475 fonctionnaires pour être déployés dans les différents centres de vote.

Avec la fin de la première étape des procédures pour les prochaines élections régionales du 12 février à Rodrigues, le ton est donné.

January 11, 2017

L’hôtellerie mauricienne continue à constituer un attrait particulier pour les investissements étrangers. Le dernier développement en date reste l’intérêt de l’émir de Dubaï, le cheikh Al Maktoom, pour l’un des fleurons de l’hôtellerie à Maurice, soit l’établissement fétiche du tourisme, le St Géran. Ce dirigeant de Dubaï, qui avait engagé des négociations avec la société Kerzner International, qui gère les hôtels de ce groupe, a été autorisé à investir quelque Rs 7,3 milliards (200 millions de dollars américains) dans un double projet de rénovation et de construction de 60 villas dans l’enceinte de cet hôtel de l’est de l’île. Le président du Board et le Chief Executive Officer de Kerzner International sont attendus à Maurice le 19 en vue de compléter les formalités vu que la première phase des travaux devra être entamée dès le mois prochain.

L’hôtellerie mauricienne continue à constituer un attrait particulier pour les investissements étrangers. Le dernier développement en date reste l’intérêt de l’émir de Dubaï, le cheikh Al Maktoom, pour l’un des fleurons de l’hôtellerie à Maurice, soit l’établissement fétiche du tourisme, le St Géran.

January 11, 2017
  • Dubaï n’avait prévu que 23 millions de dollars US (Rs 800 millions) au cours de deux ans alors qu’en Somalie, le montant est de Rs 16 milliards
  • DP World exigeait le contrôle absolu sur la gestion de la Cargo Handling Corporation, dont la nomination du CEO, du Chief Operating Officer et du Chief Financial Officer
  • Aucune garantie pour les quelque 1 200 emplois dans le port avec des Unfunded Liabilities de Rs 1 milliard à la fin de 2015

Presque après deux ans de consultations et de négociations entre le gouvernement et DP World Ltd en vue d’un partenariat stratégique avec la Cargo Handling Corporation Ltd, le deal a été rejeté officiellement. La prochaine réunion du conseil des ministres, vendredi, prendra note de la recommandation du comité interministériel, présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Terres, Showkutally Soodhun.

Presque après deux ans de consultations et de négociations entre le gouvernement et DP World Ltd en vue d’un partenariat stratégique avec la Cargo Handling Corporation Ltd, le deal a été rejeté officiellement. La prochaine réunion du conseil des ministres, vendredi, prendra note de la recommandation du comité interministériel, présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Terres, Showkutally Soodhun.

January 10, 2017

Avec la reprise au début de la semaine des travaux de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge, Paul Lam Shang Leen, avec pour assesseurs Sam Lauthan, ancien ministre et membre de la Human Rights Commission, et le Dr Ravind Kumar Domun, directeur des services au ministère de la Santé, l’étau se resserre sur une vingtaine de membres de la profession légale. Il en est de même pour un certain nombre de membres de la force policière, dont des Top Guns déclarés dans la lutte contre la drogue; ces avocats, hommes et femmes, seront convoqués formellement pour des auditions au sujet de leurs accointances avec des trafiquants de drogue déjà condamnés à de lourdes peines de prison mais probablement sur des aspects d’Unexplained Wealth. Par ailleurs, depuis la révélation des dessous de ces contacts suspects et réguliers de ces avocats avec des barons de la drogue en prison, ces visites ont complètement cessé au regard de cette catégorie de détenus complètement abandonnés depuis la fin de l’année dernière.

Avec la reprise au début de la semaine des travaux de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge, Paul Lam Shang Leen, avec pour assesseurs Sam Lauthan, ancien ministre et membre de la Human Rights Commission, et le Dr Ravind Kumar Domun, directeur des services au ministère de la Santé, l’étau se resserre sur une vingtaine de membres de la profession légale.

January 9, 2017

Depuis hier, Rodrigues est entrée de plain-pied dans la campagne électorale pour le renouvellement du mandat de l’Assemblée régionale de Rodrigues à travers le scrutin du dimanche 12 février. Des trois principales formations politiques en lice, soit l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), le Mouvement Rodriguais et le Front Patriotique Rodriguais, le parti du chef commissaire sortant, Serge Clair, a tiré son épingle du jeu au niveau de la mobilisation populaire en ce premier week-end de l’année à Pointe-Coton. À 34 jours du Polling Day régional, les dirigeants de l’OPR affichent confiance et sérénité tout en appelant à accentuer la mobilisation des Rodriguais à la cause de l’OPR. De son côté, le leader du MR, Nicolas Von Mally, qui avait réuni ses partisans à Saint-François en ce premier dimanche, a désigné l’absentéisme comme le principal adversaire à battre sur le terrain électoral. Pour sa part, Johnson Roussety n’a pas baissé les bras en vue de réaliser un regroupement de l’opposition face à l’OPR, dont le bilan est « inexistant ». En ce début de semaine, les représentants des partis politiques doivent se faire enregistrer auprès de la Commission électorale, soit à Port-Louis ou à Port-Mathurin, en vue de la prochaine étape du Nomination Day du samedi 21.

Depuis hier, Rodrigues est entrée de plain-pied dans la campagne électorale pour le renouvellement du mandat de l’Assemblée régionale de Rodrigues à travers le scrutin du dimanche 12 février.

January 9, 2017

Le prochain round des négociations sur les Chagos, devant se dérouler à Londres les 21 ou 22 janvier, se révèle des plus décisifs dans le contentieux politico-diplomatique de plus de 50 ans, entre Maurice et la Grande-Bretagne. La délégation mauricienne, qui s’apprête à se rendre dans la capitale dès la confirmation de la date par le Foreign and Commonwealth Office, est déjà en présence d'une consigne très stricte au sujet de la ligne à être adoptée : aucune hésitation à quitter la table des négociations, donc un Deadlock, au cas où les Anglais maintiennent la position énoncée lors des précédentes discussions du 9 novembre à Port-Louis. La Fall Back Position du gouvernement demeure l’adoption par la présente session de l’Assemblée générale des Nations unies de la résolution 87 inscrite au nom de Maurice pour une Advisory Opinion de la Cour internationale de Justice contre la Grande-Bretagne.

Le prochain round des négociations sur les Chagos, devant se dérouler à Londres les 21 ou 22 janvier, se révèle des plus décisifs dans le contentieux politico-diplomatique de plus de 50 ans, entre Maurice et la Grande-Bretagne.

January 7, 2017

À la veille de Noël, la Competition Commission, présidée par l’ancien chef juge, Arriranga Pillay, avec pour assesseurs Alberto Mariette et Mariam Rajabally, a administré au gouvernement une magistrale gifle au sujet du monopole alloué à Samlo Koyenco Steel Co Ltd dans le business de « vye feray ». Dans une décision formelle en date du 21 décembre, la commission ordonne que la décision du Conseil des ministres en date du 16 janvier de l’année dernière, conférant des faveurs exclusives à cette entité dans le commerce des Scrap Metals au préjudice d’autres opérateurs sur le marché, soit renversée. La conclusion de la Competition Commission est sans appel dans la mesure où mention est faite que cette situation n’encourage pas une compétition saine dans ce secteur, générant un chiffre d’affaires à l’exportation de quelque Rs 271 millions annuellement. Les membres de la commission enjoignent également le ministre de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, d’agir sous la section 19 de la loi pour évaluer les effets pervers de la décision du 16 janvier 2016 du Conseil des ministres.

  •  Competition Commission : « The current ban  which gives an undue advantage to Samlo Koyenco Steel Co Ltd is not conducive to encouraging  competition »  Le président de la CCM, Arriranga Pillay,
  • et ses deux assesseurs recommandent que la décision du cabinet en date du 15 janvier 2016, favorisant le monopole accordé à Samlo, soit renversé
January 7, 2017

La rentrée 2017 sera spéciale car elle marque l’entrée dans la “Nine Year Continuous Basic Education” (NYCBE). Cette réforme du système éducatif, présentée il y a deux ans, se concrétisera cette année par un nouvel examen, le Primary School Achievement Certificate (PSAC), en remplacement du CPE, et l’introduction de nouvelles matières dites « non core ». Toutefois, dans le milieu scolaire, c’est la grogne. Alors que les maîtres d’école sont appelés à jouer un rôle important, beaucoup assument cette responsabilité en suppléance. De même, les ICT Support Officers sont d’avis que tout n’est pas prêt pour l’introduction de cette matière à l’examen du PSAC, en 2018.

  •  Maîtres d’école et enseignants en ICT attendent la confirmation de leurs nouveaux statuts
  • Appréhensions sur le « modular assessment » pour l’histoire/géo et les sciences
  • Demandes de révision du questionnaire type du PSAC
January 6, 2017
  • Olivier Bancoult : « If Barack Obama does, the world will remember him as someone who restored the fundamental rights of Chagossians to live on our birthplace »

Avec la décision en catimini de Londres de reconduire pour 20 ans encore le bail aux Américains de la base militaire et nucléaire de Diego Garcia avec interdiction de “resettlement”, les Chagossiens bénéficient d’un soutien diplomatique sans égal. En effet, sept lauréats du prix Nobel de la paix, menés par l’infatigable lutteur des Droits de l’Homme, l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel en 1984, ont signé en ce début d’année une lettre commune adressée à un autre prix Nobel de la paix, soit celui de 2009, le président sortant des États-Unis, Barack Obama, réclamant une ultime intervention en tant que chef des armées américaines en faveur des déracinés des Chagos depuis plus de 50 ans déjà. Cette initiative politico-diplomatique comprenant cinq demandes spécifiques, à 15 jours de la fin du mandat présidentiel de Barack Obama, pourrait constituer un véritable embarras personnel pour ce dernier tout en accentuant la pression sur Washington. Dans cette correspondance du 5 janvier, ces prix Nobel de la paix placent Barack Obama devant ses responsabilités en soulignant sans aucun détour que « only you now have the power to help the Chagossians return to their ancestral homeland ». Du côté du Groupe Réfugiés Chagos, dont le leader Olivier Bancoult, l’on s’attend à un pas décisif venant du 44e locataire de la Maison Blanche.

  • Olivier Bancoult : « If Barack Obama does, the world will remember him as someone who restored the fundamental rights of Chagossians to live on our birthplace »
January 5, 2017

Comme déjà annoncé par Le Mauricien, la dissolution de l’Assemblée régionale de Rodrigues et la publication des Writs of Elections sont une des premières décisions annoncées par le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth en ce début de 2017. En effet, depuis ce matin, avec la publication par la State House du Writ of Dissolution de cette instance régionale, la date des prochaines élections à Rodrigues a été fixée au dimanche 12 février prochain, soit dans cinq semaines. Du côté de la Commission électorale, le commissaire Irfan Rahman se rendant à la State House sur le coup de 11 heures pour prendre possession des Writs signés par la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, l’on se dit prêt pour organiser le scrutin dans le délai prescrit et dans le nouveau contexte de réforme adoptée par l’Assemblée nationale sous forme d’amendement à la Constitution et au Rodrigues Regional Assembly Act. Sur le terrain politique, l’animation électorale montera d’un cran avec les deux rassemblements, organisés par l’Organisation du Peuple de Rodrigues de Serge Clair et le Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally.

  •   Publication officielle aujourd’hui des Writs of Elections pour les six régions de l’île avec la dissolution de l’Assemblée Régionale de Rodrigues
  •  Les nouvelles Elections Regulations approuvées et signées, hier, par la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, et publiées dans la Gazette du Gouvernement hier soir
January 5, 2017

À la rentrée, ce 9 janvier, les élèves de Grade 1 et 5 découvriront leurs nouveaux manuels d’ICT. C’est la première fois qu’un manuel a été réalisé pour l’enseignement de l’informatique au primaire. Ce changement s’inscrit dans le contexte du “Nine-Year Schooling”, où l’ICT comptera comme un “non-core subject” à l’examen du PSAC l’année prochaine.

À la rentrée, ce 9 janvier, les élèves de Grade 1 et 5 découvriront leurs nouveaux manuels d’ICT. C’est la première fois qu’un manuel a été réalisé pour l’enseignement de l’informatique au primaire. Ce changement s’inscrit dans le contexte du “Nine-Year Schooling”, où l’ICT comptera comme un “non-core subject” à l’examen du PSAC l’année prochaine.

January 4, 2017

Les premiers jours de 2017 ont été marqués par une série d’accidents de la route, avec cinq victimes, dont une grand-mère, Devi Pooroosotumaren, 57 ans, et sa petite fille, Yiogesawree, 4 ans. Une collision frontale entre deux autobus à la hauteur du stade Anjalay, à Belle-Vue Harel, a fait 18 blessés, qui ont dû recevoir des premiers soins au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital avant de rentrer chez eux.

Les premiers jours de 2017 ont été marqués par une série d’accidents de la route, avec cinq victimes, dont une grand-mère, Devi Pooroosotumaren, 57 ans, et sa petite fille, Yiogesawree, 4 ans. Une collision frontale entre deux autobus à la hauteur du stade Anjalay, à Belle-Vue Harel, a fait 18 blessés, qui ont dû recevoir des premiers soins au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital avant de rentrer chez eux.