Le Mauricien

April 18, 2015

Dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de la petite Helena Gentil, 11 ans, dont le cadavre en décomposition a été retrouvé dans un chassé à Lapeyre, à Nouvelle-France, les enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) ont procédé à l’arrestation d’un suspect dans la soirée de jeudi. Arnaud Booderam a été interrogé et inculpé provisoirement devant le tribunal. Il a été reconduit en cellule policière en attendant les prochaines étapes de l’investigation.

Dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de la petite Helena Gentil, 11 ans, dont le cadavre en décomposition a été retrouvé dans un chassé à Lapeyre, à Nouvelle-France, les enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) ont procédé à l’arrestation d’un suspect dans la soirée de jeudi. Arnaud Booderam a été interrogé et inculpé provisoirement devant le tribunal.

April 18, 2015

Nandanee Soornack, l’une des plus importantes VVIPs sous le précédent gouvernement dirigé par Navin Ramgoolam, a été maintenue en détention policière suite à sa comparution, hier, devant le tribunal de Parme, en Italie.

Nandanee Soornack, l’une des plus importantes VVIPs sous le précédent gouvernement dirigé par Navin Ramgoolam, a été maintenue en détention policière suite à sa comparution, hier, devant le tribunal de Parme, en Italie. Des premiers détails de l’arrestation de Madam Ou Kone Ki Mwa ont filtré dans la presse italienne d’hier et sur les réseaux sociaux.

April 18, 2015

L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, qui avait été arrêté le 6 février dernier après la perquisition de ses résidences à rue Desforges et à River-Walk, demande que tous ses biens saisis chez lui, y compris les millions de roupies découverts dans ses coffres-forts, lui soient restitués. Dans une plainte logée en Cour Suprême, il réclame également une roupie symbolique comme dommages pour le préjudice subi. L’affaire sera appelée le 14 mai.

L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, qui avait été arrêté le 6 février dernier après la perquisition de ses résidences à rue Desforges et à River-Walk, demande que tous ses biens saisis chez lui, y compris les millions de roupies découverts dans ses coffres-forts, lui soient restitués. Dans une plainte logée en Cour Suprême, il réclame également une roupie symbolique comme dommages pour le préjudice subi. L’affaire sera appelée le 14 mai.

April 17, 2015

Fin de cavale en Italie hier pour Nandanee Soornack, recherchée par le Central CID dans le cadre de la double enquête sur le Cover Up du campement de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 et la Navin Coffers’ Saga avec Rs 224 millions, dont Rs 119 millions, saisies. Comme annoncé en primeur sur le site internet du Mauricien hier après-midi, l’ancienne patronne d’Airway Coffee au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport a été arrêtée par les autorités italiennes sur la base d’un mandat d’arrêt international émis sur une motion du Directeur des Poursuites publiques.

Fin de cavale en Italie hier pour Nandanee Soornack, recherchée par le Central CID dans le cadre de la double enquête sur le Cover Up du campement de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 et la Navin Coffers’ Saga avec Rs 224 millions, dont Rs 119 millions, saisies.

April 17, 2015
  • Des soupçons de “window dressing” contre cette banque commerciale qui a avancé un découvert bancaire aller/retour de Rs 3,6 milliards au groupe BAI le 31 décembre 2009
  • La BoM, l’ICAC et le CCID s’intéressent aux dessous de cette « transaction douteuse » avec l’empire Rawat susceptible de mettre en péril les dépôts de ses clients
  • La BA Exchange dans le collimateur des enquêteurs au sujet des transferts de fonds à l’étranger avec les roupies converties en devises et ensuite placées dans des valises de VVIPs
  • Trois charges contre Dawood Rawat en Cour de Port-Louis : blanchiment d’argent, complot et fraude sous la Companies Act 

Alors que la Banque des Mascareignes tente de prendre ses distances du BAI Mega-Scam, avec des détournements d’au moins Rs 10 milliards au profit de l’empire B(h)AI Dawood Rawat, la banque-écran BCBG, dans le collimateur des autorités depuis le début de la semaine, est actuellement mise à l’index. Les dernières révélations quant à son implication dans le scandale BAI sont plus accablantes que les informations initiales qui ont circulé. En cette fin de semaine, des sources autorisées soutiennent que cette banque commerciale aurait dérogé aux règles et procédures établies non seulement en ce qui concerne la lutte contre le blanchiment de fonds, mais se serait également rendue complice du délit de « Fraudulent manipulation of accounts ».
Alors que la Banque des Mascareignes tente de prendre ses distances du BAI Mega-Scam, avec des détournements d’au moins Rs 10 milliards au profit de l’empire B(h)AI Dawood Rawat, la banque-écran BCBG, dans le collimateur des autorités depuis le début de la semaine, est actuellement mise à l’index. Les dernières révélations quant à son implication dans le scandale BAI sont plus accablantes que les informations initiales qui ont circulé. En cette fin de semaine, des sources autorisées soutiennent que cette banque commerciale aurait dérogé aux règles et procédures établies non seulement en ce qui concerne la lutte contre le blanchiment de fonds, mais se serait également rendue complice du délit de « Fraudulent manipulation of accounts ».
La Banque de Maurice, qui passe au peigne fin les livres et documents de la banque BCBG, pourrait saisir le Central CID et l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) pour approfondir les Findings sous la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act ou encore la Banking Act. Une autre société du groupe BAI, la BA Exchange, qui gère une vingtaine de comptoirs de devises étrangères dans le pays, a été placée sous haute surveillance par la Banque Centrale vu les soupçons qu’elle aurait participé au processus de transfert de devises. À partir de ce matin, le Chairman Emeritus et décoré de la Légion d’honneur de la République Française, Dawood Rawat, devrait se retrouver sous le coup d’un mandat d’arrêt international avec trois accusations logées contre lui devant le magistrat siégeant au tribunal de Port-Louis.
La direction de la Banque des Mascareignes a préféré sortir de l’ombre dans une tentative de repousser des allégations à son encontre par rapport au scandale financier BAI. « Des vérifications approfondies réalisées par la Banque des Mascareignes permettent de démentir formellement ces allégations. La Banque des Mascareignes confirme qu’elle n’a détecté aucune opération anormale, qui serait passée dans ses livres », soutient la Banque des Mascareignes dans un communiqué payant, mais revu et corrigé en faisant état d’un détail diffusé sur une radio privée.
Depuis le début de cette semaine, Le Mauricien avait révélé en primeur qu’une banque-écran, connue pour être très BCBG dans les milieux de la haute finance, avait été utilisée par le groupe BAI pour assurer une couverture à des transferts illégaux de fonds au profit de Dawood Rawat. Ces opérations se faisaient à un rythme quotidien et plusieurs fois par jour à coup de Rs 5 millions pour ne pas éveiller les soupçons des autorités.

Livres de comptes épluchés

Les livres de comptes de la banque BCBG continuent à être épluchés par des inspecteurs de la Banque de Maurice en raison des centaines de transactions opérées par cette banque pour le compte du groupe BAI. À ce stade, les transferts frauduleux de fonds du Common Policy Holders Fund de BAI vers cette banque BCBG pour être « redirected » vers des comptes offshore à Malte, Chypre et Guernesey sont estimés à environ Rs 700 millions avec la possibilité que le chiffre soit révisé à la hausse au décompte final. Cette banque court le risque d’être prise en flagrant délit de violation des dispositions du FIAMLA car aucune de ces transactions, dont certaines avec des montants variant entre Rs 50 millions et Rs 90 millions, n’a fait l’objet de Suspicious Transactions Report du Compliance Officer concerné.
Néanmoins, les malheurs de la Banque BCBG ont été compounded de manière dramatique en cette fin de semaine. Ainsi, de lourdes accusations de Window dressing et de complicité de Fraudulent manipulation of companies accounts sous la Companies Act pourraient être retenues contre elle. Le Gist de cette nouvelle affaire frauduleuse révélée est un découvert bancaire aller-retour de Rs 3,6 milliards accordé par la Banque BCBG au groupe BAI le 31 décembre 2009, soit à la fermeture des comptes.
Un banquier avec une longue expérience de la place n’a pu dissimuler son étonnement devant cette transaction dépassant tout entendement bancaire. « Comment ont-ils pu oser réaliser un tel deal ? Ils doivent savoir le risque qu’ils couraient avec une telle démarche », s’est-il tout simplement demandé suite à ces révélations. Ces découverts bancaires de Rs 3,6 milliards du 31 décembre 2009 ont été répartis comme suit : BA Investment Co Ltd, Rs 1,4 milliard pour arranger le bilan financier d’Iframac/Courts du groupe BAI, Rs 1 milliard sur les comptes de British American Services Group of Companies avec le CEO, Seemadree Rajanah, ayant quitté le pays pour le Canada et Rs 1,2 milliard à la société ACRE du groupe Rawat.
Ces transactions ont été complétées en un jour confirmant le fait qu’il y a préméditation de manipulation criminelle et frauduleuse des bilans financiers de ces compagnies dans une tentative de leurrer les autorités de contrôle de même que le public en général. Du côté de la Banque de Maurice, l’on ne cache le fait que cette transaction « levé pillé » au nom de la Banque BCBG a mis en péril les dépôts des clients. Des explications ont été sollicitées de la direction de cette institution bancaire, dont les difficultés ne font que commencer aux yeux du régulateur des banques, qui évite d’aborder le volet des sanctions en cas d’infraction aux règles de conformité de lutte anti-blanchiment.

Valises transportées par des VVIPs

Toujours au chapitre des détournements de fonds, la BA Exchange Ltd, filiale du groupe BAI spécialisée dans la gestion de comptoirs de devises étrangères, est dans le collimateur des autorités en vue de faire la lumière sur le trou d’au moins Rs 10 milliards dans le Super Cash Back Gold. La BA Exchange Ltd est soupçonnée d’avoir complémenté la Banque BCBG pour le transfert de fonds.
Les millions de roupies mauriciennes puisées du Common Policy Holders Fund de BAI auraient été converties en devises étrangères aux comptoirs de BA Exchange Limited. Ces fonds n’ont jamais été injectés dans le circuit local, car ils ont été placés dans des valises transportées par des VVIPs lors de leurs déplacements avec des consignes strictes pour leurs placements. Une des personnalités qui détiendrait la clé de ce mystère ne serait autre que Nandanee Soornack, en détention en Italie depuis hier.
Lors de ses prochaines séances d’interrogatoire au Central CID, la femme d’affaires rouge, qui avait la main haute au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, pourrait cracher le morceau dans un éventuel deal de sauf-conduit pénal. Mais pour pouvoir franchir cette étape Self-Incriminating, il faudra attendre encore.
Dans l’immédiat, le Chairman Emeritus de la BAI devra voir incessamment sa photo publiée dans la catégorie des Wanted Persons par Interpol. Dans la matinée, le Central CID a logé trois accusations contre Dawood Rawat devant le tribunal de Port-Louis, soit Money Laundering, Conspiracy et de fraude commise par un directeur sous la Companies Act. D’aucuns affirment que l’arrestation du patron de la BAI est une question de jours, mais que la bataille pour l’extradition de la Grande-Bretagne s’annonce de longue haleine vu que Dawood Rawat a déjà pris ses précautions en recrutant un bataillon de Queen’s Counsels à Londres pour plaider son cas.
Toutefois, aucune confirmation si les conseils légaux, qui avaient paru pour l’ex-dictateur chilien Augusto Pinochet, accusé de crimes avec le renversement de Salvador Allende en septembre 1973, pour contester son extradition, font partie du Legal Panel de Dawood Rawat. Par contre, il est confirmé que l’Assets Recovery Unit, qui est encore sous le contrôle de l’Office of the Director of Public Prosecution, s’est déjà attelée à la tâche pour obtenir des Restraining Orders contre les avoirs bancaires et propriétés immobilières à Maurice et à l’étranger de Dawood Rawat et de ses trois filles, Kerima, Laina et Adeela.

Alors que la Banque des Mascareignes tente de prendre ses distances du BAI Mega-Scam, avec des détournements d’au moins Rs 10 milliards au profit de l’empire B(h)AI Dawood Rawat, la banque-écran BCBG, dans le collimateur des autorités depuis le début de la semaine, est actuellement mise à l’index. Les dernières révélations quant à son implication dans le scandale BAI sont plus accablantes que les informations initiales qui ont circulé.

April 14, 2015

Les Racing Stewards ont ouvert une enquête sur deux montes ce matin : les tactiques de New Star (Derreck David) et Blaze Of Noon (Brandon Lerena). Les RS ont décidé ne pas poursuivre avec leurs interrogations et les explications des deux jockeys ont été notées.

Les Racing Stewards ont ouvert une enquête sur deux montes ce matin : les tactiques de New Star (Derreck David) et Blaze Of Noon (Brandon Lerena). Les RS ont décidé ne pas poursuivre avec leurs interrogations et les explications des deux jockeys ont été notées.

April 18, 2014

À la fin d’une rencontre de quelque 175 minutes à Clarisse House hier après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont affiché un grand optimisme quant à l’introduction d’une bonne réforme électorale. « Nous allons vers un accord sur la réforme électorale », a déclaré le Premier ministre peu après la rencontre.

À la fin d’une rencontre de quelque 175 minutes à Clarisse House hier après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont affiché un grand optimisme quant à l’introduction d’une bonne réforme électorale. « Nous allons vers un accord sur la réforme électorale », a déclaré le Premier ministre peu après la rencontre.

March 27, 2013
  • Un premier suspect, Bheemal Bissessur (notre  photo), Manager chez White Dot International Consulting Ltd, passe aux aveux sur la collecte de Rs 24 M auprès de 80 victimes
  • Deux autres proches collaborateurs de Haroon Mussodee attendus aux Casernes centrales pour faire le point sur le Scheme avec pas moins de 700 épargnants leurrés
  • Les quatre bureaux de cette société, soit à Ébène Heights et à Port-Louis, et 25 voitures sous haute surveillance de la police depuis hier
  • Vives inquiétudes des épargnants, massés aux Casernes centrales ce matin au sujet de leurs placements
  • Un premier suspect, Bheemal Bissessur( notre photo), Manager chez White Dot International Consulting Ltd, passe aux aveux sur la collecte de Rs 24 M auprès de 80 victimes
  • Deux autres proches collaborateurs de Haroon Mussodee attendus aux Casernes centrales pour faire le point sur le Scheme avec pas moins de 700 épargnants leurrés
  • Les quatre bureaux de cette société, soit à Ébène Heights et à Port-Louis, et 25 voitures sous haute surveillance de la police depuis hier
April 19, 2015

Le groupe mauricien Alteo Ltd a, par le truchement de sa filiale, Sucrière des Mascareignes Limited (SML), signé un accord formel en vue d’une prise de participation majoritaire (51 %) dans une entreprise sucrière kenyane, Transmara Sugar Company Limited (TSCL).

Le groupe mauricien Alteo Ltd a, par le truchement de sa filiale, Sucrière des Mascareignes Limited (SML), signé un accord formel en vue d’une prise de participation majoritaire (51 %) dans une entreprise sucrière kenyane, Transmara Sugar Company Limited (TSCL).

April 18, 2015

Plus que huit jours avant le début des 2es championnats d'Afrique cadets d’athlétisme prévus du 23 au 26 courant au stade Maryse-Justin à Réduit. Hier, Josiane Boullé, présidente du Comité d'organisation de l'événement (Cocad), a présenté à la presse les maillots et dossards, rouge pour les filles (ENL) et bleu pour les garçons (Bega), que porteront les athlètes lors de la compétition. Elle a renouvelé ses remerciements aux sponsors et tous les partenaires pour leur générosité et leur soutien.

Plus que huit jours avant le début des 2es championnats d'Afrique cadets d’athlétisme prévus du 23 au 26 courant au stade Maryse-Justin à Réduit. Hier, Josiane Boullé, présidente du Comité d'organisation de l'événement (Cocad), a présenté à la presse les maillots et dossards, rouge pour les filles (ENL) et bleu pour les garçons (Bega), que porteront les athlètes lors de la compétition.

April 18, 2015

Le magistrat Daniel Dangeot, siégeant en cour de Bambous, a accordé le bénéfice du doute à Jean-François Abel, qui était poursuivi sous une charge de « rogue and vagabond ». Le magistrat a statué que les versions des policiers impliqués étaient incohérentes.

Le magistrat Daniel Dangeot, siégeant en cour de Bambous, a accordé le bénéfice du doute à Jean-François Abel, qui était poursuivi sous une charge de « rogue and vagabond ». Le magistrat a statué que les versions des policiers impliqués étaient incohérentes.

April 18, 2015

Plus de trois ans après l'organisation du 29e séminaire des secrétaires généraux de l'Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa), l'île Maurice sportive s'apprête à accueillir un autre événement d'envergure, savoir, la 47e session du comité exécutif et l'assemblée générale de cet organisme. Si le mois de novembre a été finalisé, le lieu de la manifestation ne l'a pas encore été. Le Centre de Conférences de Grand-Baie et le Centre Vivekananda à Pailles sont les options.

Plus de trois ans après l'organisation du 29e séminaire des secrétaires généraux de l'Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa), l'île Maurice sportive s'apprête à accueillir un autre événement d'envergure, savoir, la 47e session du comité exécutif et l'assemblée générale de cet organisme. Si le mois de novembre a été finalisé, le lieu de la manifestation ne l'a pas encore été.

April 18, 2015

À un point de presse hier après-midi, Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, a répondu à onze des points évoqués par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, lors de sa conférence de presse de lundi dernier. Les principaux arguments contenus dans un document mis en exergue par Me Yousuf Mohamed en défense du groupe BAI sont comme suit :

À un point de presse hier après-midi, Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, a répondu à onze des points évoqués par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, lors de sa conférence de presse de lundi dernier. Les principaux arguments contenus dans un document mis en exergue par Me Yousuf Mohamed en défense du groupe BAI sont comme suit :

La structure complexe du groupe BAI

April 18, 2015

La 25e journée de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL) ce dimanche verra le Cercle de Joachim, leader avec trois points d'avance, se déplacer au stade Anjalay pour affronter le Pamplemousses SC, cinquième du classement. Ce déplacement peut être synonyme de consolidation pour les meneurs ou éventuellement signifier la perte du leadership en cas de faux pas, d'autant que l'ASPL 2000, deuxième, affronte le Charamel SC, une équipe largement à sa portée.

La 25e journée de la Barclays Mauritius Premier League (BMPL) ce dimanche verra le Cercle de Joachim, leader avec trois points d'avance, se déplacer au stade Anjalay pour affronter le Pamplemousses SC, cinquième du classement. Ce déplacement peut être synonyme de consolidation pour les meneurs ou éventuellement signifier la perte du leadership en cas de faux pas, d'autant que l'ASPL 2000, deuxième, affronte le Charamel SC, une équipe largement à sa portée.

April 18, 2015

Les investisseurs étrangers continuent à liquider une partie de leurs portefeuilles sur le marché boursier local. Ces deux dernières semaines ont été marquées par des désinvestissements nets d’environ Rs 631 millions, indique un relevé d’Anglo-Mauritius Stockbrokers.

Les investisseurs étrangers continuent à liquider une partie de leurs portefeuilles sur le marché boursier local. Ces deux dernières semaines ont été marquées par des désinvestissements nets d’environ Rs 631 millions, indique un relevé d’Anglo-Mauritius Stockbrokers.

April 18, 2015

The rationale behind the measures that have and will be imposed to the “Nation Zougader” are still blurred when compared, for example, to the exception offered to the casinos by the Minister of Finance, in his budget 2015-2016, who stated “a total ban on issue of new gaming and betting licenses except for casinos, for a period of five years.”

The rationale behind the measures that have and will be imposed to the “Nation Zougader” are still blurred when compared, for example, to the exception offered to the casinos by the Minister of Finance, in his budget 2015-2016, who stated “a total ban on issue of new gaming and betting licenses except for casinos, for a period of five years.”

April 18, 2015

Contactée par des informateurs, une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit a été envoyée jeudi 16 avril dans la région de Rivière-Noire, à Cotteau-Raffin, La Gaulette, afin de perquisitionner le domicile d’un habitant de la région.

Contactée par des informateurs, une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit a été envoyée jeudi 16 avril dans la région de Rivière-Noire, à Cotteau-Raffin, La Gaulette, afin de perquisitionner le domicile d’un habitant de la région. 280 graines de cannabis, d’une valeur marchande de Rs 28 000, y ont été découvertes, gardées dans un conteneur en plastique. Le jeune homme, âgé de tout juste 21 ans, a aussitôt été arrêté.

April 18, 2015

Le cours de Volley-Ball Corporate Program (VCP), dirigé par l'instructeur international français, André Glaive, pourrait avoir des retombées positives. À l'issue de ce cours de cinq jours destiné aux jeunes volleyeurs de 15 à 18 ans et qui s'est achevé mercredi dernier, l'ancien directeur technique national de la fédération française a laissé entendre qu'il existe des possibilités qu'une convention soit bientôt signée entre le Centre de Formation de Lyon et l'Association mauricienne de volley-ball (AMVB).

Le cours de Volley-Ball Corporate Program (VCP), dirigé par l'instructeur international français, André Glaive, pourrait avoir des retombées positives.

April 18, 2015

Dans le cadre de la Décennie des Peuples d’ascendance africaine (2015-2024) proclamée par l’Organisation des Nations unies, le Centre Nelson Mandela pour la Culture africaine lance aujourd’hui une série de conférences/recherches dans le domaine de « Creole & African Studies ».

Dans le cadre de la Décennie des Peuples d’ascendance africaine (2015-2024) proclamée par l’Organisation des Nations unies, le Centre Nelson Mandela pour la Culture africaine lance aujourd’hui une série de conférences/recherches dans le domaine de « Creole & African Studies ». « How do we go beyond the trauma of slavery ?

April 18, 2015

Le groupe IBL va se lancer très bientôt en Inde dans la production de boîtes de sardines pour l’exportation. C’est ce qu’annonce le Chief Executive Officer du groupe, Nicolas Maigrot, dans la dernière édition d’IBL News, trois mois avant son départ pour rejoindre le groupe Terra.

Le groupe IBL va se lancer très bientôt en Inde dans la production de boîtes de sardines pour l’exportation. C’est ce qu’annonce le Chief Executive Officer du groupe, Nicolas Maigrot, dans la dernière édition d’IBL News, trois mois avant son départ pour rejoindre le groupe Terra.

April 18, 2015

Deux semaines après la révocation de la licence bancaire de la Bramer par la Banque de Maurice (BoM), avec une nouvelle entité d’État prenant le relais pour les opérations bancaires, le clan Rawat envisage de passer à l’offensive.

Deux semaines après la révocation de la licence bancaire de la Bramer par la Banque de Maurice (BoM), avec une nouvelle entité d’État prenant le relais pour les opérations bancaires, le clan Rawat envisage de passer à l’offensive. Du moins, c’est ce qui découle d’une conférence de presse de Me Yousuf Mohamed (SC), qui se présente comme le porte-parole du Chairman Emeritus du groupe BAI, à son bureau hier après-midi.

April 18, 2015

Le meurtre atroce de la petite Helena Gentil, portée disparue le 6 avril dernier et dont le cadavre a été retrouvé ce mercredi 15, suscite son lot d’interrogations et d’appréhensions. Pire que des craintes, un groupe de mères de famille, vivant à Cité Anoska, où vivait la petite victime de 11 ans, témoignent de leur « vives inquiétudes quant à la sécurité de nos enfants. » Elles lancent un appel pressant au gouvernement pour « créer et mettre en place des structures adéquates afin de protéger nos enfants. Nous ne pouvons les garder en permanence entre les quatre murs de la maison !»

  • « Nous faisons un appel pressant au gouvernement pour créer des structures à Anoska pour nous aider à protéger nos enfants »
  • Rita Venkatasawmy (CEDEM) : « L’alcool : source principale dans les cas d’abus sur les enfants »
  • Mariam Gopaul (éducatrice) : « Former les enfants dès le plus jeune âge à la sexualité afin qu’ils soient armés pour dire "non" aux agresseurs »
April 18, 2015

Le Croate Senad Grosic et le Tchèque Petr Kraus ont ébloui le public mauricien pendant leur tournée à Maurice la semaine dernière. Les deux riders ont mis le cap sur Rodrigues mercredi et y seront en démonstration ce week-end.

Le Croate Senad Grosic et le Tchèque Petr Kraus ont ébloui le public mauricien pendant leur tournée à Maurice la semaine dernière. Les deux riders ont mis le cap sur Rodrigues mercredi et y seront en démonstration ce week-end.

April 18, 2015

La Journée mondiale de l’Hémophilie a été observée hier. À Maurice, quelque 120 personnes seraient concernées par cette maladie rare de la coagulation. Alors que les traitements étaient indisponibles dans le pays avant la création en 2010 de la Hemophilia Association of Mauritius, aujourd’hui, les patients bénéficient de traitements appropriés dans les cinq hôpitaux de l’île, grâce à l’ONG. Celle-ci plaide pour qu’il y ait un service d’hématologie dans les hôpitaux, car « quand les patients saignent, ils ont mal. Or, on leur demande souvent de patienter… »

  • C’est le plaidoyer de la Hemophilia Association of Mauritius, qui souligne que « quand ils saignent, les patients ont mal. Or, on leur demande souvent de patienter… »
  • Quelque 120 personnes concernées à Maurice