Maison Blanche

juillet 1, 2015

La Trade Preferences Extension Act de 2015, texte de loi faisant notamment provision pour une extension sur dix ans (jusqu’à fin septembre 2025) de l'African Growth and Opportunity Act (AGOA), a reçu l'aval de Barack Obama. Le président américain a en effet apposé sa signature sur le texte de loi lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à la Maison Blanche ce lundi vers 22 h, heure de Maurice.  

La Trade Preferences Extension Act de 2015, texte de loi faisant notamment provision pour une extension sur dix ans (jusqu’à fin septembre 2025) de l'African Growth and Opportunity Act (AGOA), a reçu l'aval de Barack Obama. Le président américain a en effet apposé sa signature sur le texte de loi lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à la Maison Blanche ce lundi vers 22 h, heure de Maurice.   

March 21, 2014

Si les prémices de l’internet datent des années 60, le réseau des réseaux, dans sa version moderne, n’aura cependant officiellement vu le jour qu’en 1989. Mais que de chemin parcouru en 25 ans ! Retour sur un phénomène mondial.

Si les prémices de l’internet datent des années 60, le réseau des réseaux, dans sa version moderne, n’aura cependant officiellement vu le jour qu’en 1989. Mais que de chemin parcouru en 25 ans ! Retour sur un phénomène mondial.

September 30, 2013

Bon exercice que celui entrepris par ceux qui aiment mesurer le degré de transparence des uns et celui de l'opacité des autres. Il en a été ainsi de la 68e assemblée générale des Nations unies qui s'est ouverte le 17 septembre et qui termine ses travaux ce lundi 30.

Bon exercice que celui entrepris par ceux qui aiment mesurer le degré de transparence des uns et celui de l'opacité des autres. Il en a été ainsi de la 68e assemblée générale des Nations unies qui s'est ouverte le 17 septembre et qui termine ses travaux ce lundi 30.
Comme tous les dirigeants des pays démocratiques de la planète, Barack Obama est présent sur le site de la Maison Blanche et tous ses faits et gestes y sont détaillés.

September 27, 2013

Il est président du Kenya depuis à peine six mois, mais détrompez-vous, Uhuru Kenyatta n'est pas un innocent héritier politique qui a été happé par les affaires de l'État ; voilà 16 ans qu'il se fait les dents dans ce domaine, emportant enfin le morceau avec une victoire controversée en mars dernier.

Il est président du Kenya depuis à peine six mois, mais détrompez-vous, Uhuru Kenyatta n'est pas un innocent héritier politique qui a été happé par les affaires de l'État ; voilà 16 ans qu'il se fait les dents dans ce domaine, emportant enfin le morceau avec une victoire controversée en mars dernier.

September 18, 2013

Alors que Barack Obama et Vladimir Poutine échangeaient une poignée de mains ferme tout en affichant des larges sourires devant les caméras du monde entier à Saint-Pétersbourg le 5 septembre dernier, les États-Unis et la Russie renforçaient leur présence militaire en Méditerranée en y dépêchant des navires lance-missiles, des bâtiments de surveillance électronique, des destroyers, des navires de débarquement, etc dans le cadre de la crise syrienne.

Alors que Barack Obama et Vladimir Poutine échangeaient une poignée de mains ferme tout en affichant des larges sourires devant les caméras du monde entier à Saint-Pétersbourg le 5 septembre dernier, les États-Unis et la Russie renforçaient leur présence militaire en Méditerranée en y dépêchant des navires lance-missiles, des bâtiments de surveillance électronique, des destroyers, des navires de débarquement, etc dans le cadre de la crise syrienne.

août 30, 2013

Vu le rapport de forces qui prévaut sur le plan géopolitique au niveau global, il ne fait plus de doute que la situation en Syrie aujourd'hui représente une véritable poudrière non seulement pour la région du Proche-Orient - où croisent déjà des navires de guerre américains - mais pour la planète toute entière. À l'initiative de la France, le Conseil de sécurité avait tenu une réunion extraordinaire le 20 août suite aux soupçons de l'utilisation par Bashar El-Assad du gaz neurotoxique contre son peuple.

Vu le rapport de forces qui prévaut sur le plan géopolitique au niveau global, il ne fait plus de doute que la situation en Syrie aujourd'hui représente une véritable poudrière non seulement pour la région du Proche-Orient - où croisent déjà des navires de guerre américains - mais pour la planète toute entière.

juin 27, 2013

Il y a 50 ans jour pour jour, le 26 juin 1963, un certain John F. Kennedy lançait son fameux “Ich bin ein Berliner” dans la ville allemande, alors coupée en deux.

Il y a 50 ans jour pour jour, le 26 juin 1963, un certain John F. Kennedy lançait son fameux “Ich bin ein Berliner” dans la ville allemande, alors coupée en deux. Un demi-siècle plus tard, Barack Obama aura tenu à lui rendre hommage, dans cette même ville, rappelant ainsi les années noires de la Guerre froide.

April 23, 2013

 
L'agence de presse Associated Press (AP) a annoncé mardi que son compte Twitter avait été piraté, après la publication d'un faux message annonçant que le président Barack Obama avait été blessé dans une série d'explosions à la Maison Blanche.
"Le compte Twitter de @AP a été piraté. Le tweet sur un attentat à la Maison Blanche est faux", affirme l'agence de presse dans un communiqué.

décembre 6, 2012

Après avoir prôné une politique quasi-similaire à celle de son prédécesseur républicain par rapport au problème du réchauffement climatique lors de son premier mandat, Barack Obama amorce manifestement un virage à 180° lors de son second mandat qui débute officiellement en janvier prochain.

Après avoir prôné une politique quasi-similaire à celle de son prédécesseur républicain par rapport au problème du réchauffement climatique lors de son premier mandat, Barack Obama amorce manifestement un virage à 180° lors de son second mandat qui débute officiellement en janvier prochain.

novembre 27, 2012

Certes, la situation au Proche-orient n'a point connu d'évolution significative sous le premier mandat de Barack Obama mais le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a dû, néanmoins, pousser un grand ouf de soulagement après la proclamation des résultats de la présidentielle américaine le 6 novembre dernier.

Certes, la situation au Proche-orient n'a point connu d'évolution significative sous le premier mandat de Barack Obama mais le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a dû, néanmoins, pousser un grand ouf de soulagement après la proclamation des résultats de la présidentielle américaine le 6 novembre dernier.

novembre 11, 2012

La liste de tous les candidats du Remake de 2000 pour les municipales du 9 décembre, de même que la distribution des investitures seront finalisées d'ici à mercredi, a expliqué, hier, Paul Bérenger, leader de l'opposition et du MMM lors d'une conférence de presse du Remake.

  • Répartition des investitures : 62 tickets au MMM et 28 au MSM
  • Me Rubina Jaddoo (P. Louis), Karen Foo Kune (BB/RH), Raj Gaya (QB), Fezal Hossenee (Vc/Ph) et Ananda Rajoo (Cpe) parmi les premiers noms officiellement annoncés hier
novembre 8, 2012

On annonçait le scrutin serré, il l’aura été… durant quelques heures. Il n’aura en effet pas fallu attendre très longtemps avant de connaître le nom du prochain locataire de la Maison Blanche.

On annonçait le scrutin serré, il l’aura été… durant quelques heures. Il n’aura en effet pas fallu attendre très longtemps avant de connaître le nom du prochain locataire de la Maison Blanche. Avec 303 grands électeurs, contre 206 à son rival, Barack Obama peut souffler.

novembre 6, 2012

C’est la présidentielle la plus suivie de l’année. Mais aussi plus que probablement la plus serrée, à en croire encore les derniers sondages publiés à quelques heures du scrutin.

C’est la présidentielle la plus suivie de l’année. Mais aussi plus que probablement la plus serrée, à en croire encore les derniers sondages publiés à quelques heures du scrutin. Les Américains sont en effet appelés aux urnes aujourd’hui pour décider qui, de Barack Obama ou de Mitt Romney, s’installera pour quatre ans à la Maison Blanche.

octobre 23, 2012

On les attendait sur des questions internationales, et uniquement sur celles-ci. Mais les deux candidats à la présidentielle américaine auront fréquemment dévié de cette logique durant leur dernière rencontre avant le scrutin du 6 novembre.

On les attendait sur des questions internationales, et uniquement sur celles-ci. Mais les deux candidats à la présidentielle américaine auront fréquemment dévié de cette logique durant leur dernière rencontre avant le scrutin du 6 novembre. Laissant, du coup, un arrière-goût de « pas assez », voire même l’étrange sensation, à plusieurs occasions, de s’être fait « voler » le débat.

juillet 10, 2012

Selon de nombreux observateurs, l'accession au pouvoir d'un candidat issu de la puissante organisation des Frères musulmans, longtemps interdite en Égypte, risque de modifier significativement la donne géopolitique au Proche-Orient.

Selon de nombreux observateurs, l'accession au pouvoir d'un candidat issu de la puissante organisation des Frères musulmans, longtemps interdite en Égypte, risque de modifier significativement la donne géopolitique au Proche-Orient.

juin 21, 2012

 En cette année électorale aux États-Unis, les grands changements dans l'équilibre du monde reviennent au centre du débat national ; le candidat républicain Mitt Romney, accusant Barack Obama de « gérer le déclin plutôt que de stimuler l'excellence ».

 En cette année électorale aux États-Unis, les grands changements dans l'équilibre du monde reviennent au centre du débat national ; le candidat républicain Mitt Romney, accusant Barack Obama de « gérer le déclin plutôt que de stimuler l'excellence ».

mai 30, 2012

Le président Barack Obama a remis mardi la plus haute récompense civile des Etats-Unis à Bob Dylan, qu'il a qualifié de "géant" et dont il s'est dit "vraiment un grand fan".

Le président Barack Obama a remis mardi la plus haute récompense civile des Etats-Unis à Bob Dylan, qu'il a qualifié de "géant" et dont il s'est dit "vraiment un grand fan".

April 8, 2012

Il fallait au Groupe Réfugiés Chagos (GRC) d'Olivier Bancoult, et à l'ONG Speak, 25 000 signatures, presque entièrement de citoyens mauriciens, afin de pouvoir adresser une pétition au président des États-Unis, Barack Obama, dans le cadre de la campagne pour sa réélection à la Maison Blanche en novembre prochain, pour qu'il tienne compte de la revendication des Chagossiens de revenir sur leurs terres natales.

Il fallait au Groupe Réfugiés Chagos (GRC) d'Olivier Bancoult, et à l'ONG Speak, 25 000 signatures, presque entièrement de citoyens mauriciens, afin de pouvoir adresser une pétition au président des États-Unis, Barack Obama, dans le cadre de la campagne pour sa réélection à la Maison Blanche en novembre prochain, pour qu'il tienne compte de la revendication des Chagossiens de revenir sur leurs terres natales.

April 4, 2012

« Jusqu’ici, les Anglais et les Américains se sont renvoyé la balle quant à leur responsabilité dans l’exil des Chagossiens.

« Jusqu’ici, les Anglais et les Américains se sont renvoyé la balle quant à leur responsabilité dans l’exil des Chagossiens. On espère que ce sera différent avec l’administration de Barack Obama » a déclaré ce matin Robin Mardemootoo, avoué de l’ONG Speak, soutenant la cause des Chagossiens depuis une quinzaine d’années. C’était lors d’une conférence de presse, au Centre du Groupe Réfugiés Chagos, ce matin, à Pointe-aux-Sables.

April 3, 2012

Le Groupe Réfugiés Chagos (GRC) et l’ONG SPEAK ont relevé le défi visant à réunir au moins 25 000 signatures au bas d’une pétition sur le site web de la Maison Blanche pour obtenir que le droit de retour des Chagossiens dans leur archipel natal soit porté à l’attention du président-candidat américain Barack Obama.

Le Groupe Réfugiés Chagos (GRC) et l’ONG SPEAK ont relevé le défi visant à réunir au moins 25 000 signatures au bas d’une pétition sur le site web de la Maison Blanche pour obtenir que le droit de retour des Chagossiens dans leur archipel natal soit porté à l’attention du président-candidat américain Barack Obama.

March 26, 2012

Les principaux animateurs du Groupe Réfugiés Chagos (GRC), dont le leader Olivier Bancoult, multiplient les initiatives en vue de pouvoir atteindre les 25 000 signatures pour que la pétition portant sur le droit de retour des Chagossiens dans leur archipel natal fasse partie des thèmes de la campagne présidentielle de Barack Obama aux États-Unis.

Les principaux animateurs du Groupe Réfugiés Chagos (GRC), dont le leader Olivier Bancoult, multiplient les initiatives en vue de pouvoir atteindre les 25 000 signatures pour que la pétition portant sur le droit de retour des Chagossiens dans leur archipel natal fasse partie des thèmes de la campagne présidentielle de Barack Obama aux États-Unis. Ils se disent conscients que la partie est serrée car le délai pour les 25 000 signatures expire le 4 avril.

March 26, 2012

Êtes-vous d'accord que le peuple chagossien a été injustement déraciné de sa terre natale? Êtes-vous d'accord que les Chagossiens ont perdu terres, maisons et sourires? Êtes-vous d'accord qu'ils ont le droit de demander réparation?

Êtes-vous d'accord que le peuple chagossien a été injustement déraciné de sa terre natale? Êtes-vous d'accord que les Chagossiens ont perdu terres, maisons et sourires? Êtes-vous d'accord qu'ils ont le droit de demander réparation?

March 2, 2012

En attendant le verdict de la Cour européenne des Droits de l’Homme au plus tard en juillet sur le droit de retour inaliénable dans l’archipel des Chagos, le Groupe Réfugiés Chagos, en collaboration avec l’Atelier des Droits de l’Homme SPEAK, lancera dès demain soir une initiative inédite impliquant la Maison Blanche dans le cadre de la campagne pour les élections présidentielles aux États-Unis.

En attendant le verdict de la Cour européenne des Droits de l’Homme au plus tard en juillet sur le droit de retour inaliénable dans l’archipel des Chagos, le Groupe Réfugiés Chagos, en collaboration avec l’Atelier des Droits de l’Homme SPEAK, lancera dès demain soir une initiative inédite impliquant la Maison Blanche dans le cadre de la campagne pour les élections présidentielles aux États-Unis.

February 9, 2012

Conséquence de la crise économique globale, les discours des dirigeants occidentaux, jadis triomphalistes, changent, ces jours-ci, de ton et d'orientation.

Conséquence de la crise économique globale, les discours des dirigeants occidentaux, jadis triomphalistes, changent, ces jours-ci, de ton et d'orientation. Les éloges d'une économie mondialisée comme moteur de la réussite et du progrès ont, manifestement, laissé la place à un sentiment plutôt anxiogène fondé sur les incertitudes économiques et sociales suscitées par l'actuel système de développement.