Navin Ramgoolam

octobre 22, 2014

L’enquête de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) dans le scandale des contrats du Perimeter Fence du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport – d’une valeur de Rs 47 millions – mène au Mauritius Turf Club. Cette affaire, qui remonte à février 2013, le Premier ministre Navin Ramgoolam ayant donné l’alerte d’un « tsunami » sur les corps parapublics, débouche ces jours-ci sur un Restraining Order émis par la Cour suprême contre des avoirs d’un des trois suspects inculpés provisoirement, en l’occurrence Vishwadanand Seegobin Ramjus, dont deux chevaux enregistrés officiellement au Mauritius Turf Club, faisant partie des effectifs de l’écurie Mahess Ramdin.

L’enquête de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) dans le scandale des contrats du Perimeter Fence du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport – d’une valeur de Rs 47 millions – mène au Mauritius Turf Club.

octobre 20, 2014

Le Premier ministre Navin Ramgoolam s’est livré à une attaque en règle contre le leader de l’Alliance Lepep, Sir Anerood Jugnauth, dans un discours à la Doha Academy, à Eau-Coulée, hier matin. « Mo le kone ki sa mizilman ki pou vinn prezidan avek Anerood Jugnauth ki finn dirr ki ena insanite dan Coran ? » a-t-il lancé devant une assistance composée de parents d’élèves du collège Doha Academy, en présence de plusieurs ministres et parlementaires du PTr et du MMM.

Le Premier ministre Navin Ramgoolam s’est livré à une attaque en règle contre le leader de l’Alliance Lepep, Sir Anerood Jugnauth, dans un discours à la Doha Academy, à Eau-Coulée, hier matin. « Mo le kone ki sa mizilman ki pou vinn prezidan avek Anerood Jugnauth ki finn dirr ki ena insanite dan Coran ? » a-t-il lancé devant une assistance composée de parents d’élèves du collège Doha Academy, en présence de plusieurs ministres et parlementaires du PTr et du MMM.

octobre 19, 2014

Navin Ramgoolam, leader du PTr, appelle à des “élections corrections pires que celles de 1995”, quand la première alliance PTr-MMM avait déjà remporté un 60/0 face au MSM. Le leader de rouges demande particulièrement aux électeurs de Quartier-Militaire/Moka de voter de manière telle que le leader du MSM, Pravind Jugnauth, réalise le pire score d’un candidat de l’alliance de l’opposition. C’était hier après-midi à St-Pierre lors du lancement officiel de la campagne électorale du PTr-MMM au N°8 en présence du leader du MMM, Paul Bérenger, et des trois candidats probables rouge-mauve de la circonscription.

Navin Ramgoolam, leader du PTr, appelle à des “élections corrections pires que celles de 1995”, quand la première alliance PTr-MMM avait déjà remporté un 60/0 face au MSM. Le leader de rouges demande particulièrement aux électeurs de Quartier-Militaire/Moka de voter de manière telle que le leader du MSM, Pravind Jugnauth, réalise le pire score d’un candidat de l’alliance de l’opposition.

octobre 19, 2014
  • La publication des Writs of Elections fixant les dates du Nomination Day et du Polling Day pas avant le lundi 3 novembre
  •  Première réunion, hier, du Campaign Committee de l’alliance PTr-MMM et le manifeste électoral prêt pour aller sous presse
  •  Trois rendez-vous de Ramgoolam et de Bérenger avec les femmes le 9 novembre, les jeunes le 15 et les membres du       troisième âge le 22
  •  Sir Anerood Jugnauth, leader de l’Alliance Lepep, à  Nouvelle-France ce mardi et à Mahébourg le lundi 3
  •  Réunion de l’Electoral Supervisory Commission cette semaine avec à l’ordre du jour le choix des 21 Returning Officers en prévision du Nomination Day
  • La publication des Writs of Elections fixant les dates du Nomination Day et du Polling Day pas avant le lundi 3 novembre
  •  Première réunion, hier, du Campaign Committee de l’alliance PTr-MMM et le manifeste électoral prêt pour aller sous presse
  •  Trois rendez-vous de Ramgoolam et de Bérenger avec les femmes le 9 novembre, les jeunes le 15 et les membres du       troisième âge le 22
octobre 19, 2014
  • Financement assuré de New Delhi pour un montant de $ 600 millions, soit une ligne de crédits de $ 200 M à des intérêts inférieurs à 1% et des Buyers Crédits de $ 400 M à moins de 2%
  • Les $ 250 M (Rs 7,5 milliards) restants seront levés sur le marché local dans une stratégie visant à éponger les excès de liquidités dans le circuit bancaire
  • Les représentants d’Afcons (India) en partenariat avec la société espagnole Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarriles déjà à Maurice pour mettre au point les derniers détails du contrat
  • La cérémonie de signature des documents pour le Mauritius Light Rapid Transit Project de Rs 24,8 milliards prévue lors de la visite de la ministre indienne Sushma Swaraj au début de novembre
  • Le métro léger avec sa vingtaine d’arrêts entre Curepipe et Port-Louis en mode de surélévation au passage de Quatre-Bornes, Rose-Hill et La Butte principalement
  • Financement assuré de New Delhi pour un montant de $ 600 millions, soit une ligne de crédits de $ 200 M à des intérêts inférieurs à 1% et des Buyers Crédits de $ 400 M à moins de 2%
  • Les $ 250 M (Rs 7,5 milliards) restants seront levés sur le marché local dans une stratégie visant à éponger les excès de liquidités dans le circuit bancaire
April 18, 2014

À la fin d’une rencontre de quelque 175 minutes à Clarisse House hier après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont affiché un grand optimisme quant à l’introduction d’une bonne réforme électorale. « Nous allons vers un accord sur la réforme électorale », a déclaré le Premier ministre peu après la rencontre.

À la fin d’une rencontre de quelque 175 minutes à Clarisse House hier après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont affiché un grand optimisme quant à l’introduction d’une bonne réforme électorale. « Nous allons vers un accord sur la réforme électorale », a déclaré le Premier ministre peu après la rencontre.

octobre 23, 2014

Cette semaine, vêtue (comme d’habitude) de rouge, je suis montée sur les fronts. J’ai dû troquer mes talons hauts assortis à mon tailleur Prada et enfiler des baskets pour aller à la rencontre du peuple.

Cette semaine, vêtue (comme d’habitude) de rouge, je suis montée sur les fronts. J’ai dû troquer mes talons hauts assortis à mon tailleur Prada et enfiler des baskets pour aller à la rencontre du peuple. Grâce à mes grosses lunettes de soleil, je suis passée incognito et je n’ai eu droit à aucune remarque désobligeante de la part des sounouks. Sinon… Humm, zot ti pou kone kisannla mwa !

octobre 22, 2014

L'alliance PTr-MMM, qui a organisé un congrès conjoint dans une ambiance de campagne électorale, a dit « ouvrir les bras » aux partisans du PMSD et de Guimbeau. La réunion d'hier a d'ailleurs été marquée par la présence de maire de Curepipe, Mario Bienvenue, qui a été invité à monter sur l'estrade.

L'alliance PTr-MMM, qui a organisé un congrès conjoint dans une ambiance de campagne électorale, a dit « ouvrir les bras » aux partisans du PMSD et de Guimbeau. La réunion d'hier a d'ailleurs été marquée par la présence de maire de Curepipe, Mario Bienvenue, qui a été invité à monter sur l'estrade.

octobre 22, 2014

Virulente sortie de Pravind Jugnauth contre Navin Ramgoolam, qu’il accuse de « patauger dans le communalisme », faisant référence à l’intervention du Premier ministre dimanche dernier à la Doha Academy. Paul Bérenger, qu’il a taxé de « traître », et Rama Sithanen, qualifié de « vanpir », n’ont pas été épargnés. C’était lors d’un comité régional élargi hier au Barthosow Hall, à Nouvelle-France, où les trois candidats de l’Alliance Lepep – Mahen Seeruttun, Sandhya Boygah et Prem Koonjoo – ont officiellement été présentés.

Virulente sortie de Pravind Jugnauth contre Navin Ramgoolam, qu’il accuse de « patauger dans le communalisme », faisant référence à l’intervention du Premier ministre dimanche dernier à la Doha Academy. Paul Bérenger, qu’il a taxé de « traître », et Rama Sithanen, qualifié de « vanpir », n’ont pas été épargnés.

octobre 22, 2014

Le duo Bhakhsi-Ng Ping Cheung fait de la résistance à la TEC
En cette période de campagne électorale, la Tertiary Education Commission (TEC), sous la tutelle du ministre de l’Enseignement supérieur Rajesh Jeetah, qui a été une véritable mine de scandales, se signale de nouveau en faisant fi de décisions entérinées en haut lieu. Le tandem composé d’Ashok Kumar Bhakshi, directeur exécutif en sursis, et d’Éric Ng Ping Cheung, bénéficiant d’appui occulte, fait la pluie et le beau temps, avec des règlements de comptes contre des cadres qui ne se laissent nullement marcher sur les pieds.
 

Le duo Bhakhsi-Ng Ping Cheung fait de la résistance à la TEC

octobre 21, 2014

« Si PM pa ti donn mwa sa liberte la, pa ti pou kapav fer otan », devait affirmer Anil Bachoo, acclamé comme « le roi de l’Est » hier dans un centre communautaire de Riche-Mare. Le candidat a invité l’assistance présente à « vot blok » et a prôné « une campagne propre et disciplinée », en compagnie de ses deux colistiers, Dhiraj Khamajeet et Viren Ramchurn.

« Si PM pa ti donn mwa sa liberte la, pa ti pou kapav fer otan », devait affirmer Anil Bachoo, acclamé comme « le roi de l’Est » hier dans un centre communautaire de Riche-Mare. Le candidat a invité l’assistance présente à « vot blok » et a prôné « une campagne propre et disciplinée », en compagnie de ses deux colistiers, Dhiraj Khamajeet et Viren Ramchurn.

octobre 21, 2014

 Donner le coup d'envoi de la campagne sans que la date des élections ne soit connue, c'est mettre la charrue devant les boeufs. Certes, la ministre indienne des Affaires  étrangères, Sushma Swaraj, doit être reçue comme il se doit mais l'incapacité apparente du leader des Rouges de finaliser sa liste de candidats risque de retarder davantage l'annonce de la date des élections.

Donner le coup d'envoi de la campagne sans que la date des élections ne soit connue, c'est mettre la charrue devant les boeufs. Certes, la ministre indienne des Affaires  étrangères, Sushma Swaraj, doit être reçue comme il se doit mais l'incapacité apparente du leader des Rouges de finaliser sa liste de candidats risque de retarder davantage l'annonce de la date des élections.

octobre 21, 2014

Les deux leaders de l’alliance PTr/MMM seront en congrès à Bois-Chéri ce vendredi. Sur le terrain, c’est la grande mobilisation pour préparer cet événement et définir les stratégies de la campagne. Hier, les deux députés sortant de la circonscription, Pradeep Peetumber et Tassarajen Pillay Chedumbrum, ainsi que le candidat MMM Zouberr Joomye, ont animé une réunion à L’Escalier. Ce dernier s’est dit « très satisfait de la synergie » entre les activistes des deux partis.

Les deux leaders de l’alliance PTr/MMM seront en congrès à Bois-Chéri ce vendredi. Sur le terrain, c’est la grande mobilisation pour préparer cet événement et définir les stratégies de la campagne. Hier, les deux députés sortant de la circonscription, Pradeep Peetumber et Tassarajen Pillay Chedumbrum, ainsi que le candidat MMM Zouberr Joomye, ont animé une réunion à L’Escalier.

octobre 20, 2014

Manifeste PTr/MMM : Première mouture du document jeudi

La première version du manifeste électoral de l’alliance PTr/MMM devrait être présentée lors de la prochaine réunion du comité Sithanen, mercredi. À la fin de la semaine dernière, les quelque 60 documents élaborés par les différents sous-comités institués pour la rédaction du programme gouvernemental ont été discutés et intégrés dans un seul document qui devra faire l’objet de nouvelles discussions lors de la prochaine réunion.

Manifeste PTr/MMM : Première mouture du document jeudi

octobre 20, 2014

C’est à Saint-Pierre que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ont démarré samedi une tournée que les deux leaders comptent faire ensemble à travers le pays. Ils enchaîneront avec une réunion à la municipalité de Curepipe demain suivie d'une autre à Roche-Bois mercredi et d'une troisième à Bois-Chéri vendredi. A St-Pierre, les deux leaders ont présenté les trois candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Prospérité pour les prochaines élections, à savoir Suren Dayal, Ashok Jugnauth et  Sanjiven Permal. Ils en ont profité pour faire une sortie contre Pravind Jugnauth, candidat de l’Alliance Lepep, dans la circonscription et ont demandé que celui-ci enregistre « son plus mauvais score à Maurice ».

C’est à Saint-Pierre que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ont démarré samedi une tournée que les deux leaders comptent faire ensemble à travers le pays. Ils enchaîneront avec une réunion à la municipalité de Curepipe demain suivie d'une autre à Roche-Bois mercredi et d'une troisième à Bois-Chéri vendredi.

octobre 18, 2014

Les employés du transport en commun et les dirigeants de l’Union of Bus Industry Workers (UBIW), qui avaient placé de gros espoirs dans les négociations avec le Premier ministre, Navin Ramgoolam, dans le litige sur les salaires et les conditions de service, cachent difficilement leur « grosse déception ». En prenant connaissance des décisions entérinées par le conseil des ministres d’hier au sujet des employés du transport en commun, le négociateur de l’UBIW, Ashok Subron, a souligné que « la teneur des discussions avec le Premier ministre, mardi dernier, n’a pas été traduite dans les décisions ».

  • Les changements apportés par le Cabinet aux propositions du NRB sur le paiement de l’Increment font grincer des dents aux employés du transport en commun
  • Ashok Subron, négociateur syndical : « Des faucons au sein du Cabinet poussent à la confrontation et nous allons consulter l’exécutif du syndicat pour décider de la marche à suivre »
octobre 18, 2014

Le Premier ministre a, lors de sa rencontre avec le président de la République française François Hollande, demandé le réexamen de la question de droit de souveraineté sur l'île Tromelin. Il a aussi été question du transfèrement des ressortissants français emprisonnés à Maurice pour trafic de subutex.

Le Premier ministre a, lors de sa rencontre avec le président de la République française François Hollande, demandé le réexamen de la question de droit de souveraineté sur l'île Tromelin. Il a aussi été question du transfèrement des ressortissants français emprisonnés à Maurice pour trafic de subutex.

octobre 17, 2014

L’accord entre le PTr et le MMM, qui sera suivi, en cas de victoire aux prochaines élections générales, d’un partage de pouvoir entre le président de la République et le Premier ministre, est une démarche intéressante « académiquement parlant », estime Shafick Osman, Associate Professor (Géopolitique) à l’université des Mascareignes. Sur le risque d’une dictature à Maurice après la création d’une IIe République, il affirme que « c’est un arrangement électoral entre deux personnes qui veulent remporter les prochaines élections générales… Ce sera très difficile d’installer un système autoritaire à Maurice mais je ne suis pas sûr que ce soit une avancée démocratique ».

L’accord entre le PTr et le MMM, qui sera suivi, en cas de victoire aux prochaines élections générales, d’un partage de pouvoir entre le président de la République et le Premier ministre, est une démarche intéressante « académiquement parlant », estime Shafick Osman, Associate Professor (Géopolitique) à l’université des Mascareignes.

octobre 17, 2014

AU NO 13 : Les partisans de Pillay-Chedumbrum réagissent
Ayant eu vent qu’un groupe d’activistes du No 13 (Rivière-des-Anguilles/Souillac) est allé à la rencontre de Rama Sithanen lundi dernier, ceux proches de Pillay-Chedumbrum ont haussé le ton hier. Lors d’une réunion d’explications, ils ont voulu faire savoir au Premier ministre qu’ils étaient pleinement satisfaits de l’ancien ministre des TIC. « Nous ne sommes pas contre Rama Sithanen, mais nous préférons travailler avec des personnes qui connaissent déjà la circonscription », dit ainsi Atma, l’un d’eux. Il ajoute toutefois que les activistes sont « solidaires » avec le leader du parti et « confiants » qu’il fera le bon choix.

AU NO 13 : Les partisans de Pillay-Chedumbrum réagissent

octobre 17, 2014

Le leader de l’Alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth, a donné des indications sur le financement de l’augmentation de la pension de vieillesse à Rs 5 000, qui serait appliquée à son arrivée éventuelle au pouvoir, sans avoir à augmenter les taxes. Il a, entre autres, promis l’élimination des gaspillages notamment au sein de la fonction publique et des corps para-étatiques comme le démontre le rapport de l’Audit tous les ans, et d’éliminer « les nombreux postes de conseillers de ministres qui existent au sein du gouvernement sortant ». C’était hier, lors d’un congrès nocturne à Sawmill Lane, à Phœnix.

Le leader de l’Alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth, a donné des indications sur le financement de l’augmentation de la pension de vieillesse à Rs 5 000, qui serait appliquée à son arrivée éventuelle au pouvoir, sans avoir à augmenter les taxes.

octobre 16, 2014

Monsieur Ramgoolam,
Je sais que vous savez tout ce que j’ai écrit contre vous, vos gouvernements et le Parti Travailliste. Cette fois je m’adresse à vous personnellement. C’est un acte de défiance pour voir si vous oserez me répondre. Je le dis haut et fort : Je n’ai pas confiance en vous ! Je n’ai jamais eu confiance en vous ! Et je n’aurai jamais confiance en vous !... comme de nombreux citoyens de ce pays. Je m’adresse à vous directement parce que je suis un citoyen, un homme libre et un électeur qui a le droit de vous interpeller publiquement puisque vous sollicitez mon vote, comme vous sollicitez le vote de la Nation pour faire de vous le premier Président élu au suffrage universel pour sept trop longues années et un nombre trop important de pouvoirs, dont celui de dissoudre le Parlement à votre bon vouloir. Je n’ai pas confiance en vous et je ne vous donnerai pas mon vote.

Monsieur Ramgoolam,

octobre 16, 2014

Le centenaire de l’école d’agriculture en 1914, devenue faculté d’agriculture en 1993, a été célébré mardi à l’auditorium Octave Wiehe en présence du Premier ministre. Navin Ramgoolam a ainsi rendu hommage à tous ceux qui, à travers le temps et l’espace, ont contribué au succès de cette institution.

  • La faculté d’agriculture a été « le noyau autour duquel s’est construite l’Université »
  • Le Premier ministre souligne le rôle « crucial » du Mauritius Oceanography Institute et du Mauritius Research Institute
octobre 16, 2014

Les dernières spéculations au sujet de la date du scrutin ont été alimentées suite aux indications fournies par le Premier ministre Navin Ramgoolam lors du point de presse d’hier. Il ne faudra pas s’attendre à la publication des Writs of Elections avant le 3 novembre, fin de la visite officielle effectuée par la ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Sushma Swaraj, à partir du 1er novembre.

Les dernières spéculations au sujet de la date du scrutin ont été alimentées suite aux indications fournies par le Premier ministre Navin Ramgoolam lors du point de presse d’hier. Il ne faudra pas s’attendre à la publication des Writs of Elections avant le 3 novembre, fin de la visite officielle effectuée par la ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Sushma Swaraj, à partir du 1er novembre.

octobre 16, 2014

La publication du writ of elections ne sera pas avant la visite de la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, qui sera l’invitée d’honneur pour la commémoration de l’arrivée à Maurice des premiers travailleurs engagés indiens, le 2 novembre, a indiqué hier le Premier ministre. Navin Ramgoolam a annoncé que la liste des candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, le nom sous lequel elle sera désormais connue, a été finalisée pour douze circonscriptions lors de sa rencontre avec Paul Bérenger mardi.

  • Les candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité finalisés dans douze circonscriptions
  • Rassemblement des femmes le 9 novembre et des jeunes le 15 novembre