Navin Ramgoolam

juillet 27, 2014

Et si c’était tout le pays qui était passé en mode on and off? C’est une question qui mérite d’être posée au vu le rythme auquel l’Assemblée nationale se réunit. Un bref rappel de ce qui s’est passé depuis le début de l’année suffira pour établir que tel est effectivement le cas. C’est le 25 mars que les travaux ont démarré, une séance normale qui a été suivie de trois autres les 1, 8 et 15 avril, jour de l’ajournement des travaux pour cause, selon le Premier ministre, de concentration prioritaire sur la réforme électorale. Coup de théâtre, pourtant, le 12 mai avec le prorogation de l’Assemblée nationale toujours avec pour motif que l’urgence est la réforme électorale. Rappel du Parlement le 4 juillet pour examiner ce qui finalement ne sera qu’un mini-amendement qui vise à permettre aux candidats de se présenter à une élection générale sans être obligés de déclarer leur communauté. Les débats durent plus longtemps que prévu et au terme de deux séances, les 7 et 11 juillet, le texte est finalement adopté. Le Parlement est ensuite ajourné au 22 juillet pour repartir pour de longues vacances qui sont supposées prendre fin le 7 octobre prochain à un mois de la présentation du budget 2015. Résultat des courses, thème décidément d’actualité, c’est qu’il n’y a eu que huit séances depuis le début de l’année dont cinq seulement où il y a eu un Question Time permettant aux députés de poser des questions sur des sujets d’actualité.

Et si c’était tout le pays qui était passé en mode on and off? C’est une question qui mérite d’être posée au vu le rythme auquel l’Assemblée nationale se réunit. Un bref rappel de ce qui s’est passé depuis le début de l’année suffira pour établir que tel est effectivement le cas.

juillet 27, 2014

Le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Cehl Meah, a estimé, hier, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, que la population mauricienne mérite mieux en politique. Il n’arrive pas, a-t-il dit, à distinguer qui de Navin Ramgoolam ou de Paul Bérenger est le Premier ministre et qui est le leader de l’opposition du pays.

Le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Cehl Meah, a estimé, hier, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, que la population mauricienne mérite mieux en politique. Il n’arrive pas, a-t-il dit, à distinguer qui de Navin Ramgoolam ou de Paul Bérenger est le Premier ministre et qui est le leader de l’opposition du pays.

juillet 27, 2014

“Le scandale au Champ de Mars a duré trop longtemps. C’est un mal nécessaire. Il le fallait et le Premier ministre a été très bien avisé en décidant de nommer une commission d’enquête sur le Mauritius Turf Club”. Ce sont en ces termes que le président du PTr, Patrick Assirvaden, a salué les réponses du chef du gouvernement à l’Assemblée nationale mardi dernier. Lors de la conférence de presse des rouges hier qu’il animait conjointement avec le directeur de communication du parti Abdullah Hossen, Patrick Assirvaden, estimant que la commission d’enquête instituée viendra mettre de l’ordre dans l’industrie des courses qui brasse Rs 5,5 milliards annuellement, a souhaité la mise sur pied au plus vite d’une Turf Authoritypour veiller au bon fonctionnement du monde hippique.

“Le scandale au Champ de Mars a duré trop longtemps. C’est un mal nécessaire. Il le fallait et le Premier ministre a été très bien avisé en décidant de nommer une commission d’enquête sur le Mauritius Turf Club”. Ce sont en ces termes que le président du PTr, Patrick Assirvaden, a salué les réponses du chef du gouvernement à l’Assemblée nationale mardi dernier.

juillet 27, 2014

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth a affirmé que la Commission d’enquête instituée pour remettre sur les rails le club bicentenaire qu’est le Mauritius Turf Club (MTC), sous l’égide du bureau du Premier ministre, ne servira à rien. “Ce n’est qu’un eye wash”, a-t-il dit lors de sa conférence de presse hebdomadaire, hier, à Port-Louis. L’occasion pour le MSM de revenir à la charge contre le rapprochement du Premier ministre, Navin Ramgoolam, et du leader de l’Opposition, Paul Bérenger.

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth a affirmé que la Commission d’enquête instituée pour remettre sur les rails le club bicentenaire qu’est le Mauritius Turf Club (MTC), sous l’égide du bureau du Premier ministre, ne servira à rien. “Ce n’est qu’un eye wash”, a-t-il dit lors de sa conférence de presse hebdomadaire, hier, à Port-Louis.

juillet 27, 2014

Le Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam n'a pas fait dans la dentelle après avoir annoncé mardi dernier à l'Assemblée Nationale,  à la suite d'une question de Nita Deerpalsing,  son intention de mettre en place une commission d'enquête sur tous les aspects de l'organisation des courses à Maurice.

Le Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam n’a pas fait dans la dentelle après avoir annoncé mardi dernier à l’Assemblée Nationale,  à la suite d’une question de Nita Deerpalsing,  son intention de mettre en place une commission d’enquête sur tous les aspects de l’organisation des courses à Maurice. De la parole aux actes, le traditionnel conseil des ministres de vendredi a approuvé les attributions de cette commission.

juillet 27, 2014

“   Il n’y a à ce jour aucune alliance PTr-MMM mais la reprise des koz-kozé entre nos deux partis a permis d’accomplir plusieurs pas positifs” : propos de Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM. Le leader des mauves persiste par ailleurs à souhaiter de nouvelles élections générales “dans un délai raisonnable, avant la fin de l’année”. Ce qui, trouve-t-il, est “d’autant plus souhaitable pour la relance de l’économie”.

“   Il n’y a à ce jour aucune alliance PTr-MMM mais la reprise des koz-kozé entre nos deux partis a permis d’accomplir plusieurs pas positifs” : propos de Paul Bérenger, leader de l’opposition et du MMM. Le leader des mauves persiste par ailleurs à souhaiter de nouvelles élections générales “dans un délai raisonnable, avant la fin de l’année”. Ce qui, trouve-t-il, est “d’autant plus souhaitable pour la relance de l’économie”.

juillet 27, 2014

Comment échapper au feuilleton de la semaine puisque, depuis que l’alliance PTr-MMM est dans une de ses phases “on”, la MBC se fait un devoir de montrer les épisodes de la saga. D’ailleurs, Bérenger est tellement content d’être à la télévision qu’il s’en félicite, oubliant qu’en démocratie la télévision publique n’est pas au service du roi et de ses alliés en devenir.

Comment échapper au feuilleton de la semaine puisque, depuis que l’alliance PTr-MMM est dans une de ses phases “on”, la MBC se fait un devoir de montrer les épisodes de la saga. D’ailleurs, Bérenger est tellement content d’être à la télévision qu’il s’en félicite, oubliant qu’en démocratie la télévision publique n’est pas au service du roi et de ses alliés en devenir.

juillet 27, 2014

Une commission d’enquête, dont les attributions ont été vite annoncées vendredi à l’issue du conseil des ministres, est-elle nécessaire pour mettre de l’ordre dans l’industrie hippique? Une question à laquelle il existait une quasi-unanimité, à l’intérieur comme à l’extérieur du Mauritius Turf Club (MTC) et que finalement le Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam a, dans sa sagesse, pensé qu’il est impératif d’aller dans cette direction pour sauver ce qui peut être sauvé dans l’industrie hippique.

Une commission d’enquête, dont les attributions ont été vite annoncées vendredi à l’issue du conseil des ministres, est-elle nécessaire pour mettre de l’ordre dans l’industrie hippique?

juillet 27, 2014

Notre invité de la semaine est Sir Anerood Jugnauth, candidat au poste de Premier ministre sous la bannière du MSM aux prochaines élections. Dans l’interview qu’il nous a accordée, hier matin à sa résidence, il explique dans quelles conditions le Remake MSM-MMM a été conclu puis cassé. Il se livre ensuite à une analyse de la situation politique et affirme que contrairement à ce qu’affirment Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, il n’y aura pas de 60/0 aux prochaines élections. Le tout avec le langage direct qu’on lui connaît et quelques solides coups de bâton à ses adversaires…

Notre invité de la semaine est Sir Anerood Jugnauth, candidat au poste de Premier ministre sous la bannière du MSM aux prochaines élections. Dans l’interview qu’il nous a accordée, hier matin à sa résidence, il explique dans quelles conditions le Remake MSM-MMM a été conclu puis cassé. Il se livre ensuite à une analyse de la situation politique et affirme que contrairement à ce qu’affirment Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, il n’y aura pas de 60/0 aux prochaines élections.

juillet 27, 2014

Ainsi, le Premier ministre s’est réveillé. Enfin, pourrait-on ajouter. Après toutes les dénonciations de pratiques étranges au Champ de Mars, après tous les scandales révélés semaine après semaine, Navin Ramgoolam a fini par annoncer une commission d’enquête sur l’organisation des courses hippiques à Maurice. On ne sait pas si c’est le contexte des tractations politiques qui explique cette exceptionnelle et soudaine réactivité par rapport aux événements qui a fait que, trois jours après l’annonce de l’institution d’une commission d’enquête faite au Parlement, le Conseil des ministres décidait de lui octroyer de très larges attributions en vue faire la lumière sur la manière dont ce secteur a, ces dernières années, considérablement dérivé pour atteindre un tel niveau de suspicion et de méfiance. Le terme mafia n’est certainement pas trop fort pour décrire ce qui se passe au Champ de Mars.

Ainsi, le Premier ministre s’est réveillé. Enfin, pourrait-on ajouter. Après toutes les dénonciations de pratiques étranges au Champ de Mars, après tous les scandales révélés semaine après semaine, Navin Ramgoolam a fini par annoncer une commission d’enquête sur l’organisation des courses hippiques à Maurice.

juillet 26, 2014

Jamais l’industrie hippique ne se serait retrouvée dans une telle situation de précarité. Secoué comme jamais par des scandales à répétition cette année, le monde hippique au Champ de Mars, à bout de souffle, se voit injecter un sérum de survie avec l’entrée en scène de l’État pour une commission d’enquête qui fait l’unanimité autant du côté du gouvernement de Navin Ramgoolam que de celui des bancs de l’opposition.

Jamais l’industrie hippique ne se serait retrouvée dans une telle situation de précarité. Secoué comme jamais par des scandales à répétition cette année, le monde hippique au Champ de Mars, à bout de souffle, se voit injecter un sérum de survie avec l’entrée en scène de l’État pour une commission d’enquête qui fait l’unanimité autant du côté du gouvernement de Navin Ramgoolam que de celui des bancs de l’opposition.

juillet 26, 2014
  • L’expertise en matière d’organisation et de contrôle sur les courses hippiques, disponible à Hong Kong, sollicitée pour le « coup de balai » promis au Champ-de-Mars
  • Les noms du président de la « full-fledged Commission of Inquiry » et de ses assesseurs annoncés après les consultations d’usage
  • Des Forensic Auditors et des spécialistes étrangers encadreront les membres de la commission d’enquête
  • Le rôle et le Track Record par le Chief Stipendiary Steward, depuis sa nomination, ciblés spécifiquement dans les attributions définies hier

 
Les déclarations d’intention de mardi dernier à l’Assemblée nationale du Premier ministre, Navin Ramgoolam, en vue d’administrer un « véritable coup de balai » dans les tribunes du Mauritius Turf Club (MTC), ont été confirmées lors des délibérations du conseil des ministres d’hier. Les attributions de la « full-fledged Commission of Inquiry » sur l’organisation des courses de chevaux à Maurice ont été définies et rendues publiques. Des premiers contacts ont été établis en vue de procéder au choix de l’oiseau rare, qui sera appelé à présider cette commission d’enquête de même que ses plus proches collaborateurs.

Les déclarations d’intention de mardi dernier à l’Assemblée nationale du Premier ministre, Navin Ramgoolam, en vue d’administrer un « véritable coup de balai » dans les tribunes du Mauritius Turf Club (MTC), ont été confirmées lors des délibérations du conseil des ministres d’hier.

juillet 26, 2014

Le Dr Arun Samanta, Professeur de médecine et de chirurgie et de transplantation du foie, hépatologiste au New jersey Hospital and Medical School aux États-Unis a animé une conférence à l’Université de Maurice sur le traitement du cancer du foie. Son séjour à Maurice fait suite à une invitation du Premier ministre Navin Ramgoolam. Il s’est adressé hier au corps médical et aux étudiants en médecine après une visite à l’hôpital Victoria de Candos.

Le Dr Arun Samanta, Professeur de médecine et de chirurgie et de transplantation du foie, hépatologiste au New jersey Hospital and Medical School aux États-Unis a animé une conférence à l’Université de Maurice sur le traitement du cancer du foie. Son séjour à Maurice fait suite à une invitation du Premier ministre Navin Ramgoolam. Il s’est adressé hier au corps médical et aux étudiants en médecine après une visite à l’hôpital Victoria de Candos.

juillet 25, 2014

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui étaient les invités hier soir de la Mauritius Tamil Temples Federation lors d’une réception en marge de la conférence internationale sur la diaspora tamoule, ont adopté la même attitude par rapport à la réforme électorale, le dossier de CT Power et le Sri Lanka.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui étaient les invités hier soir de la Mauritius Tamil Temples Federation lors d’une réception en marge de la conférence internationale sur la diaspora tamoule, ont adopté la même attitude par rapport à la réforme électorale, le dossier de CT Power et le Sri Lanka.

juillet 24, 2014

Sur instructions du Prime Minister’s Office (PMO), le ministère des Finances a informé officiellement à la mi-journée le Mauritius Turf Club (MTC) des nouvelles conditions régissant l’organisation des courses hippiques à Maurice.

Sur instructions du Prime Minister’s Office (PMO), le ministère des Finances a informé officiellement à la mi-journée le Mauritius Turf Club (MTC) des nouvelles conditions régissant l’organisation des courses hippiques à Maurice.

juillet 24, 2014

The fact that a whole host of new political parties is coming into being heralds good news and bad.

The fact that a whole host of new political parties is coming into being heralds good news and bad.
The good news is that people are interested in matters “political”. Hurray!
The bad news takes a few paragraphs to explain.

juillet 24, 2014

«It is very obvious that public confi dence in the integrity of horse racing industry has been severely dented. This state of affairs warrants what french would say « un véritable remède de cheval»… After careful consideration, after having talked to some people who know, who have made suggestions to me, have given the opinion of what is happening, after careful consideration, I have decided to set up a Commision of Inquiry to look into all aspects of horse-racing in Mauritius. The commission will also consider the advisability of setting up a Turf Authority for overseeing the organisation of races in Mauritius». Telle est l’annonce faite au parlement, mardi dernier 22 juillet, par le Premier ministre Navin Ramgoolam.

«It is very obvious that public confi dence in the integrity of horse racing industry has been severely dented. This state of affairs warrants what french would say « un véritable remède de cheval»… After careful consideration, after having talked to some people who know, who have made suggestions to me, have given the opinion of what is happening, after careful consideration, I have decided to set up a Commision of Inquiry to look into all aspects of horse-racing in Mauritius.

juillet 24, 2014

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, se sont rencontrés pendant une heure à Clarisse House hier pour un échange de notes sur des questions entourant les prochains sommets auxquels doit participer le Premier ministre dans les prochaines semaines.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, se sont rencontrés pendant une heure à Clarisse House hier pour un échange de notes sur des questions entourant les prochains sommets auxquels doit participer le Premier ministre dans les prochaines semaines.

juillet 23, 2014

La politique étrangère et en particulier les sommets auxquels participera le chef du gouvernement ont fait l’objet d’un tête-à-tête entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger à la mi-journée à Clarisse House.

La politique étrangère et en particulier les sommets auxquels participera le chef du gouvernement ont fait l’objet d’un tête-à-tête entre le Premier ministre Navin Ramgoolam et le leader de l’opposition, Paul Bérenger à la mi-journée à Clarisse House.

juillet 23, 2014

Deux épisodes ne sont pas passés inaperçus au sein de l’hémicycle lors de la séance parlementaire, les travaux ayant été ajournés au 7 octobre. Deux ministres, en l'occurrence le vice-Premier ministre et ministre des Utilités publiques Rashid Beebeejaun et son collègue des Administrations régionales Hervé Aimée, se retrouvent en effet au centre de ces affaires, ce dernier ministre ayant eu un long entretien avec le Premier ministre, Navin Ramgoolam, au sein de l’hémicycle alors que les travaux parlementaires avaient déjà été bouclés.

Deux épisodes ne sont pas passés inaperçus au sein de l’hémicycle lors de la séance parlementaire, les travaux ayant été ajournés au 7 octobre.

juillet 23, 2014

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a procédé ce matin à l’ouverture de la première conférence internationale sur la diaspora tamoule. Cet événement, qui durera jusqu’à vendredi au MGI, voit la participation de 25 pays et quelque 150 délégués étrangers. Étaient présents plusieurs ministres et députés du gouvernement comme de l’opposition.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, a procédé ce matin à l’ouverture de la première conférence internationale sur la diaspora tamoule. Cet événement, qui durera jusqu’à vendredi au MGI, voit la participation de 25 pays et quelque 150 délégués étrangers. Étaient présents plusieurs ministres et députés du gouvernement comme de l’opposition.

juillet 23, 2014

Intervenant hier en début de soirée à Camp-Carol, Grand-Baie, lors d’un congrès du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Sir Anerood Jugnauth a laissé entendre que son parti fera partie d’une alliance des partis de l’opposition se trouvant hors de l’Assemblée Nationale et que cette alliance défendra un programme électoral commun. Il a dit sa conviction en un 60-0 en sa faveur. Pravind Jugnauth a pour sa part exprimé sa « frustration » de n’avoir pas eu l’occasion, hier à l’Assemblée Nationale, de poser des questions supplémentaires sur le projet de métro léger.

Intervenant hier en début de soirée à Camp-Carol, Grand-Baie, lors d’un congrès du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Sir Anerood Jugnauth a laissé entendre que son parti fera partie d’une alliance des partis de l’opposition se trouvant hors de l’Assemblée Nationale et que cette alliance défendra un programme électoral commun. Il a dit sa conviction en un 60-0 en sa faveur.

juillet 23, 2014

Les travaux parlementaires ont été ajournés au mardi 7 octobre. L’annonce a été faite hier soir par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, après l’adoption du Mauritius Cane Industry Authority (Amendment) Bill présenté par l’Attorney General et ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo, vers 21h45.

Les travaux parlementaires ont été ajournés au mardi 7 octobre. L’annonce a été faite hier soir par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, après l’adoption du Mauritius Cane Industry Authority (Amendment) Bill présenté par l’Attorney General et ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo, vers 21h45.

juillet 23, 2014

Maintenant que la Tour de Babel politique s’est calmée, que la poussée de fièvre connaît sa détumescence, revenons dans ce temps provisoire de silence aux choses sérieuses avant la nouvelle vague d’hystérie, de protubérances de la campagne électorale à venir et le retour des déjections infernales autour de l’éventuelle présentation d’un Projet de Loi sur la Réforme Electorale au cours de la prochaine mandature. Dans trois papiers parus dans Le Mauricien* tout ça était déjà prévu, les évènements ont confirmé ces analyses.

Maintenant que la Tour de Babel politique s’est calmée, que la poussée de fièvre connaît sa détumescence, revenons dans ce temps provisoire de silence aux choses sérieuses avant la nouvelle vague d’hystérie, de protubérances de la campagne électorale à venir et le retour des déjections infernales autour de l’éventuelle présentation d’un Projet de Loi sur la Réforme Electorale au cours de la prochaine mandature.