Navin Ramgoolam

April 18, 2014

À la fin d’une rencontre de quelque 175 minutes à Clarisse House hier après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont affiché un grand optimisme quant à l’introduction d’une bonne réforme électorale. « Nous allons vers un accord sur la réforme électorale », a déclaré le Premier ministre peu après la rencontre.

À la fin d’une rencontre de quelque 175 minutes à Clarisse House hier après-midi, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont affiché un grand optimisme quant à l’introduction d’une bonne réforme électorale. « Nous allons vers un accord sur la réforme électorale », a déclaré le Premier ministre peu après la rencontre.

décembre 20, 2014

Dix jours après la cuisante défaite qu’a subie l’alliance Ptr-MMM contre l’Alliance Lepep le 10 décembre, il faut reconnaître que les dirigeants des deux partis – considérés jusqu’à la semaine dernière comme deux "puissances" – ont eu l’humilité de faire leurs meā culpā, meā culpā, meā maximā culpā.

Dix jours après la cuisante défaite qu’a subie l’alliance Ptr-MMM contre l’Alliance Lepep le 10 décembre, il faut reconnaître que les dirigeants des deux partis – considérés jusqu’à la semaine dernière comme deux "puissances" – ont eu l’humilité de faire leurs meā culpā, meā culpā, meā maximā culpā.

décembre 19, 2014

« Loin de nous décourager nous voulons déployer tous les efforts nécessaires pour donner un nouveau dynamisme au MMM », a fait comprendre le leader du MMM, Paul Bérenger au Mauricien ce matin.

« Loin de nous décourager nous voulons déployer tous les efforts nécessaires pour donner un nouveau dynamisme au MMM », a fait comprendre le leader du MMM, Paul Bérenger au Mauricien ce matin. Et ce, au lendemain de la réunion du bureau politique de son parti et à la veille de l’assemblée des délégués prévue à la municipalité de Quatre-Bornes (qui préparera demain l’assemblée spéciale du 8 février 2015).

décembre 18, 2014

Le Parti travailliste réunit demain pour la première fois son bureau politique depuis sa défaite aux élections générales du 10 décembre dernier.

Le Parti travailliste réunit demain pour la première fois son bureau politique depuis sa défaite aux élections générales du 10 décembre dernier.

décembre 18, 2014

Dans le cadre de l’installation du gouvernement de l’Alliance Lepep, les dirigeants de la Federation of Parastatal Bodies and other Unions (FPBOU) disent vouloir « enn gran kout balie » dans les corps para-étatiques du pays. Ils exigent davantage de transparence et de redevabilité à la MBC, à l’Irrigation Authority, la SICOM et la CNT, entre autres. Ils réclament aussi l’institution d’une Parastatal Bodies Service Commission.

Dans le cadre de l’installation du gouvernement de l’Alliance Lepep, les dirigeants de la Federation of Parastatal Bodies and other Unions (FPBOU) disent vouloir « enn gran kout balie » dans les corps para-étatiques du pays. Ils exigent davantage de transparence et de redevabilité à la MBC, à l’Irrigation Authority, la SICOM et la CNT, entre autres. Ils réclament aussi l’institution d’une Parastatal Bodies Service Commission.

décembre 18, 2014

Lorsque SAJ avait prononcé son discours d'adieu, empli d'émotion, à l'Assemblée nationale en septembre 2003, rien ne laissait présager que la destinée allait le prendre à contre-pied plus d'une décennie plus tard.

Lorsque SAJ avait prononcé son discours d'adieu, empli d'émotion, à l'Assemblée nationale en septembre 2003, rien ne laissait présager que la destinée allait le prendre à contre-pied plus d'une décennie plus tard.

décembre 18, 2014

Né le 12 mars 1968, le Ramgoolamisme est mort le 10 décembre 2014.
Le rejet massif du Parti Travailliste en général, et de Navin Ramgoolam en particulier, par la population est un symptôme qui dépasse celui d’un simple ras-le-bol.

Né le 12 mars 1968, le Ramgoolamisme est mort le 10 décembre 2014.
Le rejet massif du Parti Travailliste en général, et de Navin Ramgoolam en particulier, par la population est un symptôme qui dépasse celui d’un simple ras-le-bol.

décembre 18, 2014

Du crash du Gouvernement de Ramgoolam et de son allié le MMM, il n’y a eu que quelques rescapés. Le Parti Travailliste est décapité au Parlement suite à l’échec du candidat Navin Ramgoolam. Paul Bérenger, après avoir trahi et méconnu ses fonctions de Leader de l’Opposition lors de la précédente Législature, n’a plus de légitimité populaire pour les assumer sérieusement à nouveau.

Du crash du Gouvernement de Ramgoolam et de son allié le MMM, il n’y a eu que quelques rescapés. Le Parti Travailliste est décapité au Parlement suite à l’échec du candidat Navin Ramgoolam. Paul Bérenger, après avoir trahi et méconnu ses fonctions de Leader de l’Opposition lors de la précédente Législature, n’a plus de légitimité populaire pour les assumer sérieusement à nouveau.

décembre 18, 2014

Pour chasser Navin Ramgoolam du pouvoir, le peuple a porté son choix sur L’Alliance Lepep, qui savoure une victoire qui n’est peut-être pas totalement la sienne. Les élections de 2014 ont également permis aux électeurs de lancer un message fort : il n’est pas aussi dupe et docile qu’on veut bien le croire.

Pour chasser Navin Ramgoolam du pouvoir, le peuple a porté son choix sur L’Alliance Lepep, qui savoure une victoire qui n’est peut-être pas totalement la sienne. Les élections de 2014 ont également permis aux électeurs de lancer un message fort : il n’est pas aussi dupe et docile qu’on veut bien le croire.

décembre 18, 2014

Sir Bhinod Bacha, ancien bras droit de sir Anerood Jugnauth pendant les dix premières années du Prime Ministership de celui-ci dans les années 80 et 90, et reconverti depuis récemment en tant que Senior Adviser de Navin Ramgoolam au Prime Minister’s Office, n’aura d’autre choix en cette fin de semaine que de prendre la porte de sortie.

Sir Bhinod Bacha, ancien bras droit de sir Anerood Jugnauth pendant les dix premières années du Prime Ministership de celui-ci dans les années 80 et 90, et reconverti depuis récemment en tant que Senior Adviser de Navin Ramgoolam au Prime Minister’s Office, n’aura d’autre choix en cette fin de semaine que de prendre la porte de sortie. Malgré une première consigne servie formellement en début de semaine, sir Bhinod Bacha a tenté une campagne médiatique afin de redorer son blason.

décembre 17, 2014

Exprimant les attentes de la Confédération des travailleurs du secteur privé dans le cadre de l’installation du nouveau gouvernement MSM-PMSD-ML, Jane Ragoo, lors d’une rencontre avec la presse mardi, a affirmé que « nou lalit li res antie par rapor a bann amandman a la lwa du travay ». Elle a annoncé une intensification de la lutte syndicale sur le terrain.

Exprimant les attentes de la Confédération des travailleurs du secteur privé dans le cadre de l’installation du nouveau gouvernement MSM-PMSD-ML, Jane Ragoo, lors d’une rencontre avec la presse mardi, a affirmé que « nou lalit li res antie par rapor a bann amandman a la lwa du travay ». Elle a annoncé une intensification de la lutte syndicale sur le terrain.

décembre 17, 2014
  • Le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, précisera 
demain après-midi la position du GM sur la compensation salariale de Rs 400 à Rs 800
  • Le DPM Xavier-Luc Duval s’installe dans les bureaux évacués par son prédécesseur, Rashid Beebeejaun
  • Retour de Vishnu Lutchmeenaraidoo, 24 ans après, dans les locaux rénovés des Finances à l’hôtel du gouvernement
  • Première réunion du conseil des ministres présidée par sir Anerood Jugnauth après 11 ans, demain à partir de 11 heures
  • Prestation de serment des parlementaires au sein de l’hémicycle et élection du 11e Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, lundi matin
  • Mahen Jhugroo désigné Chief Whip de la majorité et Rajesh Bhagwan reconduit en tant que Whip de l’opposition

Huit jours après la proclamation des résultats des élections générales avec la victoire de l’Alliance Lepep, le nouveau gouvernement dirigé par sir Anerood Jugnauth entre effectivement en fonctions cet après-midi. Les 24 ministres ont prêté serment cet après-midi devant le président de la République, Kailash Purryag, lors de la Swearing-in ceremony à la State House et s’apprêtent à participer, dès demain à 11 heures, à leurs premières délibérations du conseil des ministres. Dans l’immédiat, c’est davantage le volet de l’intendance qui retient l’attention même si très vite les dossiers prioritaires au niveau de chaque ministère remonteront à la surface.

Huit jours après la proclamation des résultats des élections générales avec la victoire de l’Alliance Lepep, le nouveau gouvernement dirigé par sir Anerood Jugnauth entre effectivement en fonctions cet après-midi.

décembre 17, 2014

The election results came like a gust of wind last Thursday with Mauritius' opposition coalition- Alliance Lepep led by ex-president Anerood Jugnauth winning the majority vote. While the winds of change have roused celebration for the first ever woman President of the Republic of Mauritius- Professor Ameenah Gurib-Fakim, the winds also blew away any chances of more gender parity in Parliament.

The election results came like a gust of wind last Thursday with Mauritius' opposition coalition- Alliance Lepep led by ex-president Anerood Jugnauth winning the majority vote. While the winds of change have roused celebration for the first ever woman President of the Republic of Mauritius- Professor Ameenah Gurib-Fakim, the winds also blew away any chances of more gender parity in Parliament.

décembre 17, 2014

Le MMM a enregistré trois démissions en l’espace d’une semaine après sa défaite aux élections générales en alliance avec le Parti travailliste. Il s’agit de Jenny Motealoo, de Dhanraj Boodhoo et de Vinay Koonjul.

Le MMM a enregistré trois démissions en l’espace d’une semaine après sa défaite aux élections générales en alliance avec le Parti travailliste. Il s’agit de Jenny Motealoo, de Dhanraj Boodhoo et de Vinay Koonjul.

décembre 16, 2014

Navin Ramgoolam a fait sa première sortie officielle depuis sa défaite électorale du 10 décembre dernier à l’occasion de la cérémonie organisée devant le Samadhi de SSR au Jardin de Pamplemousses pour célébrer l’anniversaire de la mort de sir Seewoosagur Ramgoolam, disparu le 15 décembre 1995.

Navin Ramgoolam a fait sa première sortie officielle depuis sa défaite électorale du 10 décembre dernier à l’occasion de la cérémonie organisée devant le Samadhi de SSR au Jardin de Pamplemousses pour célébrer l’anniversaire de la mort de sir Seewoosagur Ramgoolam, disparu le 15 décembre 1995.

décembre 16, 2014

Le nouveau Cabinet, présidé par le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, prêtera serment devant le Président de la République, Kailash Purryag, à la State House, demain à 14 h. La répartition des portefeuilles ministériels entre les trois partenaires de l’Alliance Lepep s’établit comme suit : 17 au MSM, quatre au PMSD, qui avait souhaité en obtenir plus, et trois au ML. Pour l’instant, le portefeuille de Rodrigues reste avec le Premier ministre. Trois femmes, Leela Devi Dookun-Luchoomun, Aurore Perraud et Fazila Daureeawoo, siégeront au sein du conseil des ministres.

  • Étienne Sinatambou du MSM rafle le portefeuille des Affaires étrangères à Anil Gayan du ML, casé au ministère de la Santé
décembre 16, 2014

Le Mouvement Travayis Militant (MTM) est appelé à devenir la troisième force du pays. C’est l’avis de Vasant Bunwaree, qui a invité les « petits partis » à se rallier derrière lui.

Le Mouvement Travayis Militant (MTM) est appelé à devenir la troisième force du pays. C’est l’avis de Vasant Bunwaree, qui a invité les « petits partis » à se rallier derrière lui. Selon lui, les résultats des élections ont démontré qu’il a eu raison de s’opposer à l’alliance avec le MMM et au projet de la IIe République.

décembre 16, 2014

Réunissant la presse samedi dernier, c’est un Paul Bérenger lucide face aux raisons de la débâcle de l’Alliance PTr/MMM qui a analysé, dans notre rêve, le vote du mercredi 10 décembre, et parlé de l’avenir de son parti. Tout en confirmant la rupture de l’Alliance PTr/MMM, il a précisé que les mauves et rouges se séparaient « en gentlemen ».

Réunissant la presse samedi dernier, c’est un Paul Bérenger lucide face aux raisons de la débâcle de l’Alliance PTr/MMM qui a analysé, dans notre rêve, le vote du mercredi 10 décembre, et parlé de l’avenir de son parti. Tout en confirmant la rupture de l’Alliance PTr/MMM, il a précisé que les mauves et rouges se séparaient « en gentlemen ».

décembre 16, 2014

Un vrai tsunami politique. Avant un tsunami, il y a souvent un avertissement étrange. La mer se retire et laisse des bancs de sable à perte de vue semblable à une marée basse. Puis tout doucement une eau calme retourne ; très rapidement l’eau commence à monter. D’un coup les côtes sont dévastées sous des immenses vagues qui engloutissent tout sur son passage. C’est ce qui s’est passé pour les élections générales. Personne n’a prévu une telle victoire de l’Alliance Lepep. Quand les urnes se sont ouvertes, un tsunami a déferlé sur la classe politique stoïque et sclérosée. Certaines conséquences seront permanentes ; d’autres plus ponctuelles et temporaires. Mais quelles sont les causes de cette déroute de l’Alliance PTR/MMM ?

Un vrai tsunami politique. Avant un tsunami, il y a souvent un avertissement étrange. La mer se retire et laisse des bancs de sable à perte de vue semblable à une marée basse. Puis tout doucement une eau calme retourne ; très rapidement l’eau commence à monter. D’un coup les côtes sont dévastées sous des immenses vagues qui engloutissent tout sur son passage. C’est ce qui s’est passé pour les élections générales.

décembre 15, 2014

Moins d’une semaine après la défaite de l’Alliance PTr/MMM aux élections générales du 10 décembre dernier, le leader adjoint du MMM, Alan Ganoo, dans une interview accordée au Mauricien, reconnaît que « nous devons présenter nos excuses à notre électorat pour n’avoir pas écouté sa voix ». « Nous n’avons pas mesuré suffisamment l’impopularité de Navin Ramgoolam », dit-il. Selon lui, il incombe à Paul Bérenger et à la direction du MMM de venir avec une proposition afin de redonner confiance à son parti, à ses cadres et ses militants. Alan Ganoo se demande si en attendant le renouvellement des instances du MMM, il ne faudrait pas présenter un plan de reconstruction avec des propositions concrètes sur la direction que doit prendre le parti et pour faire son autocritique. Il considère que la fin de l’alliance PTr/MMM permettra aussi bien au MMM qu’au PTr de se reconstruire.

Moins d’une semaine après la défaite de l’Alliance PTr/MMM aux élections générales du 10 décembre dernier, le leader adjoint du MMM, Alan Ganoo, dans une interview accordée au Mauricien, reconnaît que « nous devons présenter nos excuses à notre électorat pour n’avoir pas écouté sa voix ». « Nous n’avons pas mesuré suffisamment l’impopularité de Navin Ramgoolam », dit-il.

décembre 14, 2014

C’est en début de soirée, hier, que Navin Ramgoolam a remis sa démission au président de la République, tirant ainsi sa révérence après neuf années au pouvoir. A ce stade, le leader des Rouges soutient «ne pas vouloir faire de blaming game». Le Bureau politique du PTr devra se rencontrer dans les prochains jours et le renouvellement du parti est prévu, comme à l’accoutumée, pour le mois de février, suivant le congrès annuel du Labour, dit-il.

C’est en début de soirée, hier, que Navin Ramgoolam a remis sa démission au président de la République, tirant ainsi sa révérence après neuf années au pouvoir. A ce stade, le leader des Rouges soutient «ne pas vouloir faire de blaming game». Le Bureau politique du PTr devra se rencontrer dans les prochains jours et le renouvellement du parti est prévu, comme à l’accoutumée, pour le mois de février, suivant le congrès annuel du Labour, dit-il.

décembre 14, 2014

Quelques jours après avoir digéré le choc subi par le résultat catastrophique des élections du 10 décembre qui n’ont envoyé que quatre députés au Parlement et aucun «best loser», et dans l’attente d’une réunion du PTr pour discuter de la situation, quelques voix se font déjà entendre sur le séisme qui a secoué la baraque rouge, à l’instar de l’ancien ministre du Travail et de l’Emploi Shakeel Mohamed, seul membre du gouvernement sortant à avoir été reconduit comme député et premier élu de Port-Louis Est/Port-Louis Maritime qui déclare sans ambages que ce qui est arrivé lors du dernier scrutin, «c’est une leçon bien méritée, il faut avoir l’honnêteté de l’admettre» et que «it’s finally a good kick up our backside».

Quelques jours après avoir digéré le choc subi par le résultat catastrophique des élections du 10 décembre qui n’ont envoyé que quatre députés au Parlement et aucun «best loser», et dans l’attente d’une réunion du PTr pour discuter de la situation, quelques voix se font déjà entendre sur le séisme qui a secoué la baraque rouge, à l’instar de l’ancien ministre du Travail et de l’Emploi Shakeel Mohamed, seul membre du gouvernement sortant &ag

décembre 14, 2014
  • Nouvelles retouches, hier soir, dans la répartition des responsabilités ministérielles avec le PMSD souhaitant avoir plus de quatre ministres au sein du nouveau gouvernement
  • Probable prestation de serment à la State House, au plus tard demain, des 24 nouveaux ministres de l’Alliance Lepep
  • Le Front Bench à six composé de sir Anerood, Xavier-Luc Duval Deputy Prime Minister, Showkutally Soodhun, vice-Premier ministre et Commerce/Logement et Ivan Collendavelloo, VPM et des Utilités publiques ou Santé, Pravind Jugnauth VPM et Infrastructures publiques et Vishnu Lutchmeenaraidoo aux Finances
  • Swearing-In des 69 parlementaires à l’ouverture de la nouvelle session de l’Assemblée nationale probablement jeudi, de même que l’élection de Maya Hanoomanjee en tant que Speaker

Avec la démission du gouvernement de Navin Ramgoolam effective à partir de 17h19, hier, le nouveau Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a été invité formellement par le président de la République, Kailash Purryag, à former son gouvernement. Les dernières informations disponibles indiquent que le leader de l’Alliance Lepep sera reçu officiellement à la State House, ce matin à 10h pour être installé en tant que Premier ministre. A la tête d’une confortable majorité de 51 parlementaires plus l’Attorney General en la personne de Ravi Yerrigadoo contre 18 parlementaires de l’opposition, sir Anerood fera son come-back au sein de l’hémicycle après l’avoir quitté il y a un peu plus de 11 ans pour assumer les fonctions de président de la République. Des tractations ont été initiées avec l’OPR en vue de bénéficier du soutien des deux députés de  ce parti pour faire adopter des amendements constitutionnels en vue d’augmenter le nombre de vice-Premiers ministres pour un Front Bench à six en vue de satisfaire les exigences des partenaires de l’Alliance Lepep.

Avec la démission du gouvernement de Navin Ramgoolam effective à partir de 17h19, hier, le nouveau Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a été invité formellement par le président de la République, Kailash Purryag, à former son gouvernement. Les dernières informations disponibles indiquent que le leader de l’Alliance Lepep sera reçu officiellement à la State House, ce matin à 10h pour être installé en tant que Premier ministre.

décembre 14, 2014

« Sanzman pe vini ! » Tel était le slogan de l’Alliance Lepep tout au long de la campagne électorale. Depuis la proclamation des résultats officiels dans la soirée de jeudi, des Top Guns à la tête de différentes institutions publiques et même parapubliques, et non des moindres, s’interrogent si cette vague de changement les affectera dans un avenir très proche. Ces questions sont demeurées sans réponse dans la mesure où le nouveau gouvernement, issu des urnes du 10 décembre, ne s’est pas encore installé. Il n’empêche que les plus futés politiquement ont préféré prendre les devants et ne pas attendre l’humiliation du couperet. Dan Callikan has already set the ball rolling at the head of the MBC. Serge Petit, Chief Executive Officer à la tête d’Airports of Mauritious Limited, était occupé à faire ses bagages en vue de son départ en fin de semaine. Mais d’autres n’ont pas le choix que d’attendre la sommation car ils occupent ces postes, comme le commissaire de police Dhun Iswur Rampersad, à la suite d’une longue carrière et qu’il n’est pas question de partir par la petite porte. Deux hauts fonctionnaires du PMO, Mmes Fong-Wen (SCE) et Bhanji, pourraient incessamment opter d’exercer leurs droits en vue de Leave Prior To Retirement. L’exercice de remplacement s’annonce de longue haleine vu le nombre de postes à remplir. Week-End fait un survol rapide des institutions et des départements, qui se trouvent actuellement dans l’œil du « siklonn Lepep » ou encore essuyant de plein fouet les déferlantes du tsunami électoral du 10 décembre.

« Sanzman pe vini ! » Tel était le slogan de l’Alliance Lepep tout au long de la campagne électorale. Depuis la proclamation des résultats officiels dans la soirée de jeudi, des Top Guns à la tête de différentes institutions publiques et même parapubliques, et non des moindres, s’interrogent si cette vague de changement les affectera dans un avenir très proche.