Navin Ramgoolam

September 2, 2015
  • L’enveloppe au nom de Vikram Bhunjun contenant USD 9 700 et des coupures de Rs 1 000 et Rs 2 000 revient sur le tapis
  • Les enquêteurs du Central CID tentent d’élucider le mystère des changements dans le Cabinet Memo au conseil des ministres du 27 novembre 2009
  • L’ex-VPM Anil Bachoo attendu aux Casernes centrales, précédant ainsi l’ancien ministre Jeetah et le CEO de Betamax, Vikram Bhunjun

Après sa double inculpation provisoire dans la Betamax Saga le 24 juin dernier, l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam est attendu cet après-midi au QG du Central CID pour un “come-back” dans le cadre de cette enquête. Le principal sujet qui devra être abordé lors de la suite de cet interrogatoire “Under Warning” n’est nul autre que l’enveloppe portant l’inscription du nom de Vikram Bhunjun, Chief Executive Officer (CEO) du groupe Betamax, et contenant une somme de USD 9 700 et des coupures de banques de Rs 1 000 et de Rs 2 000.

Après sa double inculpation provisoire dans la Betamax Saga le 24 juin dernier, l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam est attendu cet après-midi au QG du Central CID pour un “come-back” dans le cadre de cette enquête.

September 2, 2015
  • Au 31 décembre l’ardoise du GM se montait à Rs 237,7 milliards, déjà au-delà de la barre des 60 % du PIB
  • D’ici décembre prochain, le Trésor Public aura à trouver Rs 45,8 milliards pour honorer des engagements par rapport à la dette locale
  • Des Outstanding Loans de Rs 15,6 milliards à des corps para-étatiques, dont Rs 2,7 milliards au CEB, Rs 1,9 milliard à la CWA et Rs 1,6 milliard à la WWMA
  • Le GM récolte des dividendes de seulement Rs 942,8 millions, soit Rs 500 millions de moins, avec des investissements de Rs 4 milliards ne rapportant même pas un sou

Au-delà de la série de scandales identifiés dans les différents ministères, le rapport de la Directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, pour l’exercice se terminant au 31 décembre dernier tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la dette publique.

Au-delà de la série de scandales identifiés dans les différents ministères, le rapport de la Directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, pour l’exercice se terminant au 31 décembre dernier tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la dette publique.

août 27, 2015

En cette fin de semaine, deux institutions de financement public, la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) et la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, sont sous les feux de l’actualité. Cela pour les mêmes raisons : des cost-cutting operations pour assurer un début de remise en ordre sur le plan de la viabilité financière.

  • Le rapport Jugurnath tente d’identifier des sources de financement pour combler le trou, présenté comme « l’héritage de Dan Callikan »
  • Air Mauritius : coup d’envoi de la « cost cutting operation » avec la confirmation de la fin de l’ère des privilèges des billets d’avion gratuits
September 2, 2015

En réponse à une interpellation parlementaire du Chief Whip Mahen Jhugroo, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a déposé sur la table de l’Assemblée nationale la liste des 30 Advisers ayant servi sous Navin Ramgoolam, au Prime Minister’s Office, au cours de ces deux derniers mandats dans la majorité, les salaires et autres “Fringe Benefits” accordés sous ces contrats crevant la barre des Rs 100 000, sans compter les voitures officielles mises à leur disposition.

En réponse à une interpellation parlementaire du Chief Whip Mahen Jhugroo, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a déposé sur la table de l’Assemblée nationale la liste des 30 Advisers ayant servi sous Navin Ramgoolam, au Prime Minister’s Office, au cours de ces deux derniers mandats dans la majorité, les salaires et autres “Fringe Benefits” accordés sous ces contrats crevant la barre des Rs 100 000, sans compter les voitures officielles mises à leur disposition.

September 1, 2015

Les plaidoiries des avocats de la défense et de la poursuite, dans le cadre du procès intenté au VPM et ministre des logements et des Terres Showkutally Soodhun pour diffusion de fausses nouvelles, se sont déroulées ce matin en Cour intermédiaire.

  • « Showkutally Soodhun et le Dr Joomaye se sont rencontrés par hasard et leur conversation était d'ordre privé », répond Me Raouf Gulbul
September 1, 2015

Les recoupements auprès du bureau du ministère des Infrastructures publiques à la mi-journée confirment que des consultations auront lieu cette semaine, en vue de fixer une date pour la réactivation des speed cameras placées sur des axes stratégiques à travers l’île.

Les recoupements auprès du bureau du ministère des Infrastructures publiques à la mi-journée confirment que des consultations auront lieu cette semaine, en vue de fixer une date pour la réactivation des speed cameras placées sur des axes stratégiques à travers l’île.

août 28, 2015

Where is the cut of Rs 10 per litre in the prices of petrol and diesel that you had promised lepep, Mr. the Deputy Prime Minister? With all due respect, do you still remember what you said during the electoral campaign last year? If you are having a problem in trying to work out what you said to lepep admirab, I believe that I should take you down memory lane where you would say to yourself, ‘did I really beat my chest and vow to cut the prices of petrol and diesel once l’alliance lepep is in government?’

Where is the cut of Rs 10 per litre in the prices of petrol and diesel that you had promised lepep, Mr. the Deputy Prime Minister? With all due respect, do you still remember what you said during the electoral campaign last year? If you are having a problem in trying to work out what you said to lepep admirab, I believe that I should take you down memory lane where you would say to yourself, ‘did I really beat my chest and vow to cut the prices of petrol and diesel once l’alliance lepep is in government?’

août 23, 2015

En dépit de l’annonce officielle par le ministre Roshi Bhadain de la destruction de la Biometric Data Bank à partir de demain et ce, jusqu’au 11 septembre, les militants anti-Biometric ID Card, dont Lalit, poursuivent la mobilisation jusqu’au bout. Ainsi, suite à une ultime initiative de Rajni Lallah de Lalit, le Data Protection Office a initié une enquête auprès de l’État civil pour s’assurer que le jugement du full bench de la Cour suprême, présidé par le Senior Puisne Judge, Eddy Balancy, et comprenant les juges Asraf Caunhye et Ah Foon Chui You Cheong, soit respecté par le Mauritius National Identity Card Scheme (MNICS). Entre-temps, la mobilisation se poursuit en vue de réclamer des amendements à la Pass Law votée sous le gouvernement de Navin Ramgoolam avec des contraintes imposées sur chaque citoyen par rapport à la nouvelle carte d’identité nationale. Dans l’immédiat, les trois issuance centres du MNICS resteront fermés avec aucune émission d’ID Cards prévue et la reprise des activités à partir du 14 septembre.

En dépit de l’annonce officielle par le ministre Roshi Bhadain de la destruction de la Biometric Data Bank à partir de demain et ce, jusqu’au 11 septembre, les militants anti-Biometric ID Card, dont Lalit, poursuivent la mobilisation jusqu’au bout.

août 23, 2015

Annoncé depuis des semaines comme devant être un des points forts de l’action gouvernementale de l’alliance Lepep, la publication du projet de sir Anerood Jugnauth pour relancer l’économie mauricienne a eu lieu hier. C’était d’abord la conclusion d’une opération de communication montée par le gouvernement autour du terme — galvaudé et impropre — “deuxième miracle économique”. Galvaudé parce que trop souvent utilisé pendant la campagne électorale. Impropre parce qu’on oublie que miracle veut dire « hasard heureux, extraordinaire et totalement inattendu ». Donc impossible à organiser, à comprimer dans un projet échelonné sur un certain nombre d’années. Opération de com ou pas, il était temps que le gouvernement prenne une initiative pour faire oublier ce qui a caractérisé son action depuis son élection : un manque de leadership. On avait de plus en plus le sentiment qu’en dépit du fait que la force de l’alliance Lepep reposait sur SAJ, il était en retrait au gouvernement, alors que certains ministres opéraient chacun dans son coin, avec quelques couacs retentissants, et ne fonctionnaient comme une équipe que dans le cadre de grandes opérations de com. Comme celle contre la BAI, qui se révèle, au fur et à mesure, comme un règlement de comptes hâtivement décidé dont personne n’avait pensé à mesurer les conséquences financières, sociales et politiques. Et dont la mauvaise gestion, reposant plus sur des pulsions que la réflexion, a sérieusement terni la réputation de Maurice en ce qu’il s’agit de la bonne gouvernance et du respect des procédures internationales.

Annoncé depuis des semaines comme devant être un des points forts de l’action gouvernementale de l’alliance Lepep, la publication du projet de sir Anerood Jugnauth pour relancer l’économie mauricienne a eu lieu hier. C’était d’abord la conclusion d’une opération de communication montée par le gouvernement autour du terme — galvaudé et impropre — “deuxième miracle économique”. Galvaudé parce que trop souvent utilisé pendant la campagne électorale.

août 21, 2015

Face aux accusations de vouloir provoquer les bleus par la présence remarquée de Joe Lesjongard et Alan Ganoo lors d’une site visit en début de semaine à Cité Bondié, Surinam, Showkutally Soodhun, ministre du Logement et des Terres, lors d’une conférence de presse hier, a rétorqué : « Xavier est mon meilleur ami et mon frère. Mon fils travaillait au Board Of Investment et Xavier-Luc Duval a reconnu ses compétences et l’a laissé en place, malgré le changement de gouvernement. Navin Ramgoolam voulait mettre mon fils à la porte mais Xavier a dit non. Jusqu’à ma mort je serai reconnaissant à Xavier Duval. Le PMSD est mon meilleur ami au gouvernement. »

Face aux accusations de vouloir provoquer les bleus par la présence remarquée de Joe Lesjongard et Alan Ganoo lors d’une site visit en début de semaine à Cité Bondié, Surinam, Showkutally Soodhun, ministre du Logement et des Terres, lors d’une conférence de presse hier, a rétorqué : « Xavier est mon meilleur ami et mon frère.

août 19, 2015

S’il y a une question en particulier qui préoccupe les Mauriciens depuis le début de l’année, surtout ceux de la classe moyenne et démunie, c’est bien l’emploi. Ils sont nombreux les jeunes Mauriciens au chômage, bien que très qualifiés.

S’il y a une question en particulier qui préoccupe les Mauriciens depuis le début de l’année, surtout ceux de la classe moyenne et démunie, c’est bien l’emploi. Ils sont nombreux les jeunes Mauriciens au chômage, bien que très qualifiés.

août 18, 2015

La demande d’extradition de l’ancienne partenaire de Navin Ramgoolam, Nandanee Soornack, logée par Maurice auprès des autorités judiciaires en Italie, revient à l’avant-plan en ce début de semaine. Une mission d’urgence menée par l’assistant commissaire de police, responsable du Central CID, Heman Jangi, sera dépêchée en Italie dans les heures qui suivent en vue de consultations à suivre par rapport au rapatriement de cette femme d’affaires, politiquement controversable, impliquée dans une série de délits criminels sous la Prevention of Corruption Act (POCA), dont le scandale des commissions de Rs 100 millions versées par Dufry sous le contrat alloué par Mauritius Duty Free Paradise Ltd.

  • Betamax : l’ancien VPM et ministre des Infrastructures publiques Anil Bachoo confronté aux allégations de l’ex-ministre Gowressoo et du PS à la retraite Rechad Hosany
août 9, 2015
  • C’est l’agence de promotion du tourisme mauricien auprès de  l’étranger qui a fait les frais des petits dîners entre amis dans de grands restaurants du ministre du Tourisme

Si l’affaire de la banderole de la fête Eid Ul Fitr est close, les hostilités entre les différentes composantes du pouvoir Lepep sont, elles, loin de s’être vraiment tues. Bien loin même. Les trois semaines d’intérim de Xavier Duval couronnées par un sondage de DCDM du groupe Harel – celui-là même qui avait donné son imprimatur au contrat Betamax –, qui place le ministre du Tourisme devant Sir Anerood Jugnauth comme le politicien le plus populaire, il semble que tout cela n’ait pas été au goût de ceux qui ont toujours déploré les méthodes du PMSD. Pour mettre un coup d’arrêt à cette belle entreprise de promotion du leader bleu, des factures de restaurant attribués au Premier ministre par intérim et ministre du Tourisme, XLD, payées par la MTPA,  ont subitement fuité dans la presse sur une affaire qui relève somme toute de la bonne gouvernance, de l’utilisation de l’argent des contribuables et de la transparence.

  • C’est l’agence de promotion du tourisme mauricien auprès de  l’étranger qui a fait les frais des petits dîners entre amis dans de grands restaurants du ministre du Tourisme
août 9, 2015

Notre invité de ce dimanche est Ram Seegobin, animateur du Parti Lalit et surtout observateur attentif de la politique locale. Dans cette interview réalisée vendredi matin, Ram Seegobin nous livre son analyse sur la situation politique et les questions d’actualité.

Notre invité de ce dimanche est Ram Seegobin, animateur du Parti Lalit et surtout observateur attentif de la politique locale. Dans cette interview réalisée vendredi matin, Ram Seegobin nous livre son analyse sur la situation politique et les questions d’actualité.

août 8, 2015

Cela fait quelques années que l’on parle de bonne gouvernance à Maurice. Comme tous les concepts nouveaux, il a fait l’objet de conférences, de séminaires, d’articles de presse et de déclarations documentées. Ce qui n’a pas empêché certains de le prêcher publiquement en faisant le contraire tous les jours. L’exemple le plus fameux est Navin Ramgoolam, qui tandis qu’il occupait le poste de Premier ministre, s’était prononcé en faveur du concept.

Cela fait quelques années que l’on parle de bonne gouvernance à Maurice. Comme tous les concepts nouveaux, il a fait l’objet de conférences, de séminaires, d’articles de presse et de déclarations documentées. Ce qui n’a pas empêché certains de le prêcher publiquement en faisant le contraire tous les jours. L’exemple le plus fameux est Navin Ramgoolam, qui tandis qu’il occupait le poste de Premier ministre, s’était prononcé en faveur du concept.

août 8, 2015

In order to support good governance and to establish an anti-fraud culture in Mauritius, leaders in the Public Service organisations must show an obligation to entrench effective canons and standards for defying fraud and corruption in their organisations.

In order to support good governance and to establish an anti-fraud culture in Mauritius, leaders in the Public Service organisations must show an obligation to entrench effective canons and standards for defying fraud and corruption in their organisations.

août 7, 2015

It is high time that our society adopts a true concept of Mauritianism in the evaluation of our political system.

It is high time that our society adopts a true concept of Mauritianism in the evaluation of our political system. Here in Mauritius, history keeps repeating itself in so far as ethnics, caste, and religions are concerned with regards to nominations, promotions and positions at the helm of one’s political career. For instance, we have today four members of the Labour Party elected in our Parliament including Shakeel Mohamed, who is leading the Labour Party in Parliament due to his political experience as MP.

août 7, 2015

Le procès intenté au VPM Showkutally Soodhun en Cour intermédiaire pour diffusion de fausses nouvelles s’est poursuivi hier avec le témoignage du chef inspecteur Shandan Raghoonundhun du CCID. Ce dernier a lu les deux Statements du VPM donnés à la police dans lesquelles il soutient qu’il n’a jamais déclaré que c’est Navin Ramgoolam qui a rencontré le Dr Krishan Malhotra, qui subséquemment a appelé le Chief Government Valuer pour une deuxième évaluation de la clinique.

Le procès intenté au VPM Showkutally Soodhun en Cour intermédiaire pour diffusion de fausses nouvelles s’est poursuivi hier avec le témoignage du chef inspecteur Shandan Raghoonundhun du CCID. Ce dernier a lu les deux Statements du VPM donnés à la police dans lesquelles il soutient qu’il n’a jamais déclaré que c’est Navin Ramgoolam qui a rencontré le Dr Krishan Malhotra, qui subséquemment a appelé le Chief Government Valuer pour une deuxième évaluation de la clinique.

août 7, 2015
  • Seemadree Rajanah au cœur du système de blanchiment de fonds, au moins Rs 6 milliards, que ce soit par le biais de deals à Maurice ou à l’étranger
  • Laina Rawat sort ses griffes : « This certain executive (Seemadree Rajanah) claims to be "a postman" for the (BAI) group when he in fact became COO of the group »

La convocation du Chief Operating Officer (COO) de la BAI Co (Mtius) Ltd, Seemadree Rajanah, qui a demandé officiellement sa mise à la retraite pour septembre prochain aux Special Administrators, marque un nouveau chapitre dans l’enquête du Central CID dans le cadre de l’opération Daylight Robbery avec l’écroulement de l’empire Rawat, évalué à Rs 35 milliards. Depuis hier, en présence de son conseil légal, Me Imteeaz Mamoojee, ce membre du Top Management du groupe BAI est encore à l’étape préliminaire en fournissant aux hommes de l’assistant commissaire de police Heman Jangi des explications sur ses attributions professionnelles et le mécanisme en place. Tout indique que la confrontation aux aspects délicats de la BAI Mega Financial Scam, en particulier les multiples épisodes de blanchiment d’un minimum de Rs 6 milliards, ne devra intervenir que vers la semaine prochaine. Entre-temps, Laina Rawat, craignant un Remake à la Rakesh Gooljaury dans la Navin’s Coffers Saga, s’est lancée dans une virulente attaque sur Facebook contre le Chief Operating Officer, qui a voulu se présenter en tant que « postman » dans ce méga scandale financier.

  • Seemadree Rajanah au cœur du système de blanchiment de fonds, au moins Rs 6 milliards, que ce soit par le biais de deals à Maurice ou à l’étranger
  • Laina Rawat sort ses griffes : « This certain executive (Seemadree Rajanah) claims to be "a postman" for the (BAI) group when he in fact became COO of the group »
août 5, 2015

Le procès intenté au vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, accusé d’avoir diffusé de fausses nouvelles dans l’affaire MedPoint, a repris aujourd’hui avec le témoignage de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam. Ce dernier, qui avait déposé une plainte le 14 juillet 2011 concernant des allégations du leader de l’opposition Paul Bérenger dans deux conférences de presse sur son éventuelle intervention dans la réévaluation de la clinique, avait déclaré que « M. Bérenger’s statement is false, malicious and unfounded ». L’ex-PM Navin Ramgoolam a été catégorique à la barre des témoins. « Les rumeurs selon lesquelles je suis intervenu et que j’ai donné des instructions pour la réévaluation de la clinique voudraient dire qu’un Premier ministre aurait abusé de son autorité et serait intervenu dans des affaires alors qu’il ne devrait pas ».

Le procès intenté au vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, accusé d’avoir diffusé de fausses nouvelles dans l’affaire MedPoint, a repris aujourd’hui avec le témoignage de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam.

août 5, 2015

La dernière séance d’interrogatoire hier, au QG du Central CID, de l’ancien Permanent Secretary au ministère du Commerce, Rechad Hosany, est venue relancer l’enquête sur le contrat jackpot de Rs 10 milliards à Betamax pour le compte de la State Trading Corporation (STC). L’ancien ministre du Commerce, Mahen Gowressoo, qui s’était présenté comme une « poupette » quant aux procédures d’allocation de cet important contrat en novembre 2009, pourrait faire partie des « Collateral Damage ». Ainsi, depuis la matinée, cet ancien ministre du Commerce de Navin Ramgoolam, ayant intégré le clan des « Vire Mam », est entendu de nouveau Under Warning par les éléments de l’assistant-commissaire de police Heman Jangi et dépendant des réponses fournies à des questions précises, il pourrait se retrouver en situation compromettante avec un risque d’inculpation provisoire de Conspiracy pour infraction aux dispositions de la Public Procurement Act.

La dernière séance d’interrogatoire hier, au QG du Central CID, de l’ancien Permanent Secretary au ministère du Commerce, Rechad Hosany, est venue relancer l’enquête sur le contrat jackpot de Rs 10 milliards à Betamax pour le compte de la State Trading Corporation (STC).

août 3, 2015

Lors d’un point de presse tenu samedi au Sun Trust Building, Pravind Jugnauth a commenté les différents événements survenus à Maurice durant son voyage en Angleterre où il a retenu les services l’avocate britannique Clare Montgomery, en vue de préparer son procès en appel dans l’affaire MedPoint. Le leader du MSM soutient que malgré les affirmations de Paul Bérenger, il n’y aura aucune élection générale avant la fin de l’année. « Nou ena konfians ek soutien la popilasion », soutient-il.

Lors d’un point de presse tenu samedi au Sun Trust Building, Pravind Jugnauth a commenté les différents événements survenus à Maurice durant son voyage en Angleterre où il a retenu les services l’avocate britannique Clare Montgomery, en vue de préparer son procès en appel dans l’affaire MedPoint. Le leader du MSM soutient que malgré les affirmations de Paul Bérenger, il n’y aura aucune élection générale avant la fin de l’année.

août 2, 2015

Paul Bérenger, leader de l'opposition et du MMM, parle de "risques immédiats de black-out intermittents". Le chef de l'opposition dit craindre tout mauvais choix stratégique pour l'avenir en matière de production d'énergie électrique. Aussi, en vue d'un "débat informé", il demande que le rapport d'expert de la Banque mondiale (BM) soit rendu public.

  • Revers de la MCIT aux Assises : "Pour une réforme en profondeur de la police"

Paul Bérenger, leader de l'opposition et du MMM, parle de "risques immédiats de black-out intermittents". Le chef de l'opposition dit craindre tout mauvais choix stratégique pour l'avenir en matière de production d'énergie électrique. Aussi, en vue d'un "débat informé", il demande que le rapport d'expert de la Banque mondiale (BM) soit rendu public.

août 2, 2015

Ce n'est pas demain que des organismes publics comme la State Investment Corporation vont s'assainir et devenir de véritables vitrines de la bonne gouvernance publique. La SIC, qui est une entité créée par Vishnu Lutchmeenaraidoo alors qu'il était ministre des Finances en 1983 est une nouvelle fois en proie à des turbulences dont la plus grave est l'incapacité à désigner le directeur de cet organisme malgré un appel de candidatures lancé depuis mars 2015 après la démission de l'ancien titulaire Iqbal Mallam Hasham nommé par Navin Ramgoolam et confronté à de multiples affaires politico-judiciaires.

  • Des questions aussi sur la découverte d'une fraude alléguée de Rs 20 millions aux EOI