Navin Ramgoolam

août 2, 2015

Paul Bérenger, leader de l'opposition et du MMM, parle de "risques immédiats de black-out intermittents". Le chef de l'opposition dit craindre tout mauvais choix stratégique pour l'avenir en matière de production d'énergie électrique. Aussi, en vue d'un "débat informé", il demande que le rapport d'expert de la Banque mondiale (BM) soit rendu public.

  • Revers de la MCIT aux Assises : "Pour une réforme en profondeur de la police"

Paul Bérenger, leader de l'opposition et du MMM, parle de "risques immédiats de black-out intermittents". Le chef de l'opposition dit craindre tout mauvais choix stratégique pour l'avenir en matière de production d'énergie électrique. Aussi, en vue d'un "débat informé", il demande que le rapport d'expert de la Banque mondiale (BM) soit rendu public.

août 2, 2015

Ce n'est pas demain que des organismes publics comme la State Investment Corporation vont s'assainir et devenir de véritables vitrines de la bonne gouvernance publique. La SIC, qui est une entité créée par Vishnu Lutchmeenaraidoo alors qu'il était ministre des Finances en 1983 est une nouvelle fois en proie à des turbulences dont la plus grave est l'incapacité à désigner le directeur de cet organisme malgré un appel de candidatures lancé depuis mars 2015 après la démission de l'ancien titulaire Iqbal Mallam Hasham nommé par Navin Ramgoolam et confronté à de multiples affaires politico-judiciaires.

  • Des questions aussi sur la découverte d'une fraude alléguée de Rs 20 millions aux EOI
août 2, 2015

Dépassant largement ses affinités politiques, la population, dans sa grande majorité, semble afficher, ces jours-ci, une mauvaise humeur et commence à avoir de réels doutes sur nombre de sujets touchant à l’avenir même du pays par rapport à la vision qu’elle s’en faisait tout juste hier, ou avant-hier ! Partout, dans nombre de domaines d’activités, c’est la grogne, l’attente des déclics précis sur le redémarrage éventuel de certains secteurs clés de notre économie. En panne, dans la plupart des cas, en raison même des chambardements politiques qu’aura connus le pays depuis plus d’une année déjà, et qui semblent perdurer...

Dépassant largement ses affinités politiques, la population, dans sa grande majorité, semble afficher, ces jours-ci, une mauvaise humeur et commence à avoir de réels doutes sur nombre de sujets touchant à l’avenir même du pays par rapport à la vision qu’elle s’en faisait tout juste hier, ou avant-hier !

juillet 29, 2015

La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a procédé ce matin à la signature du livre de condoléances ouvert au haut-commissariat indien au LIC Building à Port-Louis. Parmi les autres personnalités qui s’y sont rendues figurent le Premier ministre suppléant Xavier-Luc Duval et le leader de l’opposition Paul Bérenger. L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam était attendu au haut-commissariat dans l’après-midi. D’autre part, le VPM Showkutally Soodhun a été désigné par le gouvernement pour assister aux funérailles officielles de l’ancien président indien prévues pour demain.

La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a procédé ce matin à la signature du livre de condoléances ouvert au haut-commissariat indien au LIC Building à Port-Louis. Parmi les autres personnalités qui s’y sont rendues figurent le Premier ministre suppléant Xavier-Luc Duval et le leader de l’opposition Paul Bérenger. L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam était attendu au haut-commissariat dans l’après-midi.

juillet 29, 2015

Le Head of Department de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), Maoumar Pooloo, qui est à sa deuxième visite depuis le début de la semaine au QG du Central CID, devra procéder au décorticage des Toxic Loans de l’ordre de Rs 1,5 milliard octroyés à quatre groupes d’affaires.

Le Head of Department de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), Maoumar Pooloo, qui est à sa deuxième visite depuis le début de la semaine au QG du Central CID, devra procéder au décorticage des Toxic Loans de l’ordre de Rs 1,5 milliard octroyés à quatre groupes d’affaires.

juillet 26, 2015

On connaissait les comiques de l’ancien régime, on les a remplacé par des pense-petit qui approfondissent et perpétuent l’affligeante médiocrité qui caractérise trop souvent le débat politique à Maurice. Une banderole bleue a provoqué une inutile montée d’adrénaline de la part du tonitruant gardien de la maison Jugnauth sur fond de querelle de territoire et de chasse gardée clientéliste. Une nouvelle banderole de la discorde du PMSD, dirait-on. Mais quoi, le MSM ne savait-il pas ? Le banner et Facebook sont un mode d’expression privilégié par le PMSD. C’est plus facile et plus commode que de se soumettre aux questions de la presse et d’échanger démocratiquement avec les journalistes. À chacun son style.

On connaissait les comiques de l’ancien régime, on les a remplacé par des pense-petit qui approfondissent et perpétuent l’affligeante médiocrité qui caractérise trop souvent le débat politique à Maurice. Une banderole bleue a provoqué une inutile montée d’adrénaline de la part du tonitruant gardien de la maison Jugnauth sur fond de querelle de territoire et de chasse gardée clientéliste. Une nouvelle banderole de la discorde du PMSD, dirait-on.

juillet 26, 2015

Notre invité de la semaine est Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Liberater et ministre des Services publics. Dans l’interview qu’il nous a accordée vendredi soir, il donne son point de vue — souvent assez particulier — sur les affaires qui ont agité le judiciaire et le milieu des avocats ces dernières semaines. Et d’autres questions d’actualité.  Ivan Collendavelloo parle également de son nouveau parti et de son rêve de devenir le leader du MMM.

Notre invité de la semaine est Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Liberater et ministre des Services publics. Dans l’interview qu’il nous a accordée vendredi soir, il donne son point de vue — souvent assez particulier — sur les affaires qui ont agité le judiciaire et le milieu des avocats ces dernières semaines. Et d’autres questions d’actualité.  Ivan Collendavelloo parle également de son nouveau parti et de son rêve de devenir le leader du MMM.

juillet 26, 2015

“C’est très grave et choquant se qui se passe dans le pays. La population ne doit pas s’endormir et doit se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.” C’est ce qu’a déclaré le leader du PTr à l’issue de l’exécutif des rouges, vendredi dernier, au cours duquel la situation dans le pays a été passée en revue. Outre la signature d’un nouveau traité fiscal entre l’Inde et Maurice qui “mettra fin à notre offshore”, le récent jugement à l’encontre de Pravind Jugnauth dans l’affaire Medpoint ainsi que le bras de fer entre le DPP et l’ICAC ont été les principaux sujets abordés par Navin Ramgoolam. Critiquant le nouveau régime, il insiste: “Pas kapav dire même zafer ki avant. Seki pe arriver li choquant.”

“C’est très grave et choquant se qui se passe dans le pays. La population ne doit pas s’endormir et doit se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.” C’est ce qu’a déclaré le leader du PTr à l’issue de l’exécutif des rouges, vendredi dernier, au cours duquel la situation dans le pays a été passée en revue.

juillet 26, 2015

Avec le système cauchemardesque du permis à points aboli depuis le début de l’année, une nouvelle méthode de sanction accompagnée d’un barème d’amende modifié sera en vigueur à partir de minuit, ce soir. La principale information à retenir pour les automobilistes est que la disqualification du permis de conduire interviendra après 6 délits, en 24 mois, de la liste des 11 infractions de la First Schedule de la Road Traffic (Amendment) Act de 2015. En clair, les automobilistes devront scrupuleusement respecter onze commandements de la sécurité routière à compter du lundi 27 juillet 2015. En parallèle, après pratiquement huit mois au placard, les speed-cameras à travers l’île seront de nouveau opérationnelles, début septembre, sur la base des nouveaux amendements. Pour l’heure, six mobile cameras assurent la suppléance pour épingler les fous du volant. Entre-temps, le gouvernement de Lalyans Lepep a dévoilé une stratégie nationale de la sécurité routière (2015-2025) avec l’institution d’une commission nationale présidée par le Premier ministre. Principal objectif: réduire le taux d’accidents graves ou fatals à un niveau comparable à celui des pays les plus avancés (voir encart plus loin).

Avec le système cauchemardesque du permis à points aboli depuis le début de l’année, une nouvelle méthode de sanction accompagnée d’un barème d’amende modifié sera en vigueur à partir de minuit, ce soir. La principale information à retenir pour les automobilistes est que la disqualification du permis de conduire interviendra après 6 délits, en 24 mois, de la liste des 11 infractions de la First Schedule de la Road Traffic (Amendment) Act de 2015.

juillet 25, 2015

Le leader du MTM, Vasant Bunwaree, a confié lors d’un point de presse que l’ex-Président de la République, Kailash Purryag, avait effectué « 25 descentes » dans sa circonscription, soit au N°12.

Le leader du MTM, Vasant Bunwaree, a confié lors d’un point de presse que l’ex-Président de la République, Kailash Purryag, avait effectué « 25 descentes » dans sa circonscription, soit au N°12. « J’étais alors ministre.

juillet 25, 2015

Comme on s’y attendait, le leader du Mouvement Socialiste Militant et jeune Premier ministre en attente, Pravind Jugnauth, fait appel à la Cour suprême contre sa condamnation pour conflit d’intérêts dans l’affaire MedPoint. Il n’avait d’autre choix eu égard à ses très grandes ambitions nationales.

Comme on s’y attendait, le leader du Mouvement Socialiste Militant et jeune Premier ministre en attente, Pravind Jugnauth, fait appel à la Cour suprême contre sa condamnation pour conflit d’intérêts dans l’affaire MedPoint. Il n’avait d’autre choix eu égard à ses très grandes ambitions nationales.

juillet 25, 2015

Lors d’un point de presse au quartier général du Parti travailliste (PTr) au square Guy Rozemont hier, Navin Ramgoolam a qualifié de « très grave et choquant ce qui se passe dans le pays », évoquant notamment la condamnation de Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint et la polémique autour du Directeur des poursuites publiques (DPP). « La population ne doit pas s’endormir », a-t-il lancé.

Lors d’un point de presse au quartier général du Parti travailliste (PTr) au square Guy Rozemont hier, Navin Ramgoolam a qualifié de « très grave et choquant ce qui se passe dans le pays », évoquant notamment la condamnation de Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint et la polémique autour du Directeur des poursuites publiques (DPP). « La population ne doit pas s’endormir », a-t-il lancé.

juillet 23, 2015

L'ancien président de la République, Kailash Purryag, pourrait être convoqué formellement au Central CID pour audition. Ce déplacement est annoncé probablement pour demain. Cette décision fait suite à une série d'allégations formulées par l'Acharya Sonnu Jha lors de ses récents déplacements au QG du Central CID. Cet astrologue népalais, proche de Navin Ramgoolam, a consigné une série de dépositions avec des détails sur des promesses de State Lands faites par l'ancien président Purryag lors de ses contacts à la State House jusqu'à la fin de l'année dernière.
L'Acharya Sonnu Jha a également été entendu sur les fréquentations féminines des VVIPs sous l'ancien gouvernement travailliste, les liens avec Rakesh Gooljaury, patron de Fashin Style et les chèques émis à partir des comptes du parti Travailliste. La dernière séance d'audition de ce proche de Navin Ramgoolam au Central CID remonte à hier.

L'ancien président de la république, Kailash Purryag, pourrait être convoqué formellement au Central CID pour audition. Ce déplacement est annoncé probablement pour demain. Cette décision fait suite à une série d'allégations formulées par l'Acharya Sonnu Jha lors de ses récents déplacements au QG du Central CID.

juillet 23, 2015

L’acquisition en 2011 d’une propriété immobilière de haut standing à Floréal par Nandanee Soornack, très proche de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, continue à faire des vagues et est propulsée à l’avant-scène de la Navin’s Coffers Saga de l’opération Lakaz Lerwa Lion. Actuellement, le Central CID poursuit son enquête au sujet des dessous de l’exercice d’évaluation par le Valuation Office de cette transaction immobilière impliquant des VVIPs de l’ancien gouvernement travailliste. L’actuelle No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui a déjà été entendue Under Warning au sujet des zones d’ombre dans cette affaire, est attendue de nouveau dans cette enquête en cette fin de semaine. Ce dossier est un des sept qui ont été retenus pour être transmis en Italie en vue de soutenir la demande d’extradition de Nandanee Soornack. Il n’est pas à écarter que l’ex-PM Navin Ramgoolam soit de nouveau convoqué par les enquêteurs de la police pour consigner sa version des faits face à des allégations d’évaluation sur mesure du domaine Soornack à Floréal. De son côté, Didier Maingard de la Ville-Es-Offrans, l’ancien propriétaire, par le truchement de la société Blast Communication, donne sa version et soutient que « je n’ai fait de cadeau à personne ».

L’acquisition en 2011 d’une propriété immobilière de haut standing à Floréal par Nandanee Soornack, très proche de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, continue à faire des vagues et est propulsée à l’avant-scène de la Navin’s Coffers Saga de l’opération Lakaz Lerwa Lion.

juillet 22, 2015
  • L’ex-chairperson de la STC, Vimi Appadoo, confrontée aux pressions exercées sur les autres « board members » pour avaliser le contrat jackpot de Rs 10 milliards au groupe Bhunjun
  • L’ex-ministre Rajesh Jeetah et le CEO Vikram Bhunjun parmi les deux derniers protagonistes à être interrogés Under Caution par le Central CID

L’enquête du Central CID sur le contrat jackpot de Rs 10 milliards en faveur de Betamax, du groupe Bhunjun, aborde un dernier virage avant l’étape du “clearance” au niveau de l’Office of the Director of Public Prosecutions.

L’enquête du Central CID sur le contrat jackpot de Rs 10 milliards en faveur de Betamax, du groupe Bhunjun, aborde un dernier virage avant l’étape du “clearance” au niveau de l’Office of the Director of Public Prosecutions. Ainsi, depuis ce matin, les hommes de l’assistant-commissaire de police Heman Jangi tentent de confirmer un dernier axe majeur, soit les liens entre l’ancienne Chairperson de la State Trading Corporation (STC) Anuradha Appadoo, aussi connue sous le nom de Vimi Appadoo, et l’ancien ministre Rajesh Jeetah.

juillet 21, 2015

L’acquisition du domaine résidentiel des Maingard à Floréal par Nandanee Soornack au prix annoncé de Rs 30 millions à la fin de 2011 est devenue une pièce à conviction de premier plan dans le dossier à charges en vue de soutenir la demande d’extradition en Italie.

  • Probable réouverture du dossier de l’acquisition du bungalow de Roches-Noires au coût de Rs 45 millions par le Valuation Office en vue de confirmer d’éventuelles zones d’ombre
juillet 20, 2015
  • Roshnee Bissessur, la No 2 au Valuation Office, qui assurait la suppléance en tant que Chief Valuation Officer en 2011, interrogée Under Warning au Central CID depuis la mi-journée
  • Duty Free : l’ex-CEO de la SIC, Iqbal Mallam-Hasham devrait précéder Serge Petit, ex-CEO d’AML et membre du board d’ATOL et d’AML sous Ramgoolam, pour interrogatoire sur les commissions de Rs 100 M à Ramgoolam/Soornack

La résidence achetée par Nandanee Soornack à Floréal en 2011 au coût annoncé de Rs 30 millions retient l’attention du Central CID dans le cadre de l’enquête sur des délits de trafic d’influence contre l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. Depuis la mi-journée, la No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui avait assuré la suppléance au poste de Valuation Office à cette époque, est interrogée Under Warning au QG du Central CID. L’enquête du Central CID dans la Mauritius Duty Free Paradise Saga, avec des commissions de Rs 100 millions versées sur des comptes en banque en Suisse, a atteint un stade avancé. Les pièces à conviction compilées constituent l’ossature du dossier devant être transmis aux autorités en Italie pour l’extradition de Nandanee Soornack, soupçonnée d’être de connivence avec l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam dans cette affaire de commission représentant 4,2 % du chiffre d’affaires de la Mauritius Duty Free Paradise Ltd, calquée sur le modèle appliqué par Dawood Rawat sur les différentes entités du groupe BAI.

La résidence achetée par Nandanee Soornack à Floréal en 2011 au coût annoncé de Rs 30 millions retient l’attention du Central CID dans le cadre de l’enquête sur des délits de trafic d’influence contre l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. Depuis la mi-journée, la No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui avait assuré la suppléance au poste de Valuation Office à cette époque, est interrogée Under Warning au QG du Central CID.

juillet 19, 2015

La décision de l'Independent Commission against Corruption (ICAC) d'initier une further investigation dans la Sun Tan Hotels Saga, avec le Directeur des Poursuites Publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, dans le collimateur, a eu l'effet d'une bombe dans le judiciaire.

  • Le DPP : "The inescapable inference that the decision to refer, and the decision to open an enquiry were made for improper and oblique motives and not because there is a proper basis for them"
  • L'ICAC sur la piste de "potential offences in breach of sections 9 and 13 (2) of the POCA" contre Satyajit Boolell, DPP et directeur de Sun Tan Hotels Pty Ltd
juillet 17, 2015

The Lalyans Lepep was voted in massively by the people 7 months ago, and was again plebiscited 120-0 in the recent Municipals. This means the Labour Party was chucked out, along with its major historical challenger, the MMM. Twice in 7 months.

The Lalyans Lepep was voted in massively by the people 7 months ago, and was again plebiscited 120-0 in the recent Municipals. This means the Labour Party was chucked out, along with its major historical challenger, the MMM. Twice in 7 months.

juillet 15, 2015

L’Acharya Sonu Kumar Jha, l’astrologue de Navin Ramgoolam, qui a fait une demande pour un terrain à bail de l’Etat à La Vigie le 22 octobre 2014, a été de nouveau interrogé par le Central CID dans la matinée. Il a été appelé à donner des détails sur ses liens et sa proximité avec l’ancien président de la république, Kailash Purryag, et d’autres ministres de l’ancien gouvernement mené par Navin Ramgoolam.

L’Acharya Sonu Kumar Jha, l’astrologue de Navin Ramgoolam, qui a fait une demande pour un terrain à bail de l’Etat à La Vigie le 22 octobre 2014, a été de nouveau interrogé par le Central CID dans la matinée. Il a été appelé à donner des détails sur ses liens et sa proximité avec l’ancien président de la république, Kailash Purryag, et d’autres ministres de l’ancien gouvernement mené par Navin Ramgoolam.

juillet 13, 2015

Paul Bérenger a rappelé que l’accord entre Maurice et l’Inde a été conclu le 30 juin dernier et ratifié par le conseil des ministres le 3 juillet. Or le leader de l’Opposition estime qu’il est « incroyable » que le Premier ministre ne semble pas convaincu de la pertinence de cet accord surtout lorsqu’il déclare que « l’avenir dira si nous avons eu raison », en parlant de l’accord conclu avec l’Inde par le ministre Roshi Badhain.

Paul Bérenger a rappelé que l’accord entre Maurice et l’Inde a été conclu le 30 juin dernier et ratifié par le conseil des ministres le 3 juillet. Or le leader de l’Opposition estime qu’il est « incroyable » que le Premier ministre ne semble pas convaincu de la pertinence de cet accord surtout lorsqu’il déclare que « l’avenir dira si nous avons eu raison », en parlant de l’accord conclu avec l’Inde par le ministre Roshi Badhain.

juillet 10, 2015

Tout le ramdam autour de la condamnation de Pravind Jugnauth, est un tel boucan, que cela en devient une cacophonie. Mais c’est cela même l’esprit d’une république démocratique, à l’inverse d’une république dite bananière, où la pensée du peuple est étouffée, sous des monceaux de mensonges.

Tout le ramdam autour de la condamnation de Pravind Jugnauth, est un tel boucan, que cela en devient une cacophonie. Mais c’est cela même l’esprit d’une république démocratique, à l’inverse d’une république dite bananière, où la pensée du peuple est étouffée, sous des monceaux de mensonges.

juillet 9, 2015

L’ancien Chief Executive Officer de la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), Rajiv Beeharry Panray, âgé de 46 ans, qui était dans le collimateur des autorités pour des Toxic Banking Transactions de Rs 1,4 milliard, a passé la nuit d’hier à ce matin dans une cellule au poste de police de Vallée-Pitot. En cours de journée, son homme de loi, Me Hervé Duval (Jr), devra se battre devant le tribunal de Port-Louis en vue d’obtenir sa remise en liberté sous caution.

  • Quatre dossiers majeurs, dont ceux des hommes d’affaires Anil Joyram et Rakesh Gooljaury (Fashion Style), pour l’interrogatoire de ce proche de l’ex-PM Navin Ramgoolam au CCID
  • Accusation provisoire de « conspiracy to defraud the MPCB » d’un montant de Rs 1,4 milliard au cours de la période 2009-2014
juillet 5, 2015

A plus de 90 jours après l'écroulement de l'empire BAI, avec le Chairman Emeritus, Dawood Rawat, toujours en fuite en France, l'heure des comptes et des réclamations, suite au BAI Mega-Financial Scam avec plus de Rs 6 milliards détournées, a sonné.  En effet, dans les prochains jours, le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, prendra connaissance des Findings préliminaires du Cheque Trail initié par les consultants en Forensic Auditing de nTan Corporate Advisory Pte et devra décider s'il compte soumettre tous les détails au Central CID à des fins d'enquête criminelle.

  • Financial Footprint médiatique : Des réclamations de Rs 424 386 033 logées contre Media Metrix Ltd et Yukondale Ltd
  • Une ardoise de Rs 743 millions, dont Rs 294,5 millions dans des comptes chez Schroders au Guernsey, au nom du Chairman Emeritus, Dawood Rawat
  • Désignation cette semaine des repreneurs de Courts et de la clinique Apollo-Bramwell alors que le cas d'Iframac décidé à la mi-juillet