Reza Uteem

September 30, 2015

Le ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo, a annoncé hier l’introduction prochaine par le CEB d’un tarif préférentiel en faveur des foyers à faible consommation d’électricité, qui toucherait quelque 70 000 abonnés. Cette décision a été annoncée par le ministre lors du résumé des débats sur le texte de loi portant sur la création d’une Mauritius Renewable Energy Authority (MARENA), qui a été adopté avec amendements. Les travaux parlementaires ont pris fin vers 19 heures hier.

Le ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo, a annoncé hier l’introduction prochaine par le CEB d’un tarif préférentiel en faveur des foyers à faible consommation d’électricité, qui toucherait quelque 70 000 abonnés.

September 24, 2015

La fax machine attribuée au secrétariat du leader de l’opposition Paul Bérenger, à l’hôtel du gouvernement, plus précisément dans l’ancien Cabinet Room, est au centre des conversations. En effet, hier, la Confidential Secretary n’a pas été en mesure de transmettre par fax des documents à Paul Bérenger en raison d’un bug particulier et des techniciens ont été appelés à la rescousse.

La fax machine attribuée au secrétariat du leader de l’opposition Paul Bérenger, à l’hôtel du gouvernement, plus précisément dans l’ancien Cabinet Room, est au centre des conversations. En effet, hier, la Confidential Secretary n’a pas été en mesure de transmettre par fax des documents à Paul Bérenger en raison d’un bug particulier et des techniciens ont été appelés à la rescousse.

September 23, 2015
  •   Intervention du ministre Dayal, du député Abbas Mamode et des policiers pour éviter des échauffourées physiques entre d’un côté les députés du MMM Rajesh Bhagwan, Veda Baloomoody et Franco Quirin, et de l’autre le député Ravi Rutnah
  •  À la fin du Question Time, Ravi Rutnah rappelé à l’ordre par la Speaker, Maya Hanoomanjee, pour des « unparliamentary words » à l’encontre du leader de l’opposition Paul Bérenger lors de la PNQ
  •  Les députés du MMM n’ont pas apprécié les propos « moustas blan, ti rekin » du député de la majorité contre Paul Bérenger, qui l’avait traité de « ti roke » auparavant
  •  Sucre : le député Bhagwan demande au ministre Seeruttun de mettre en application la recommandation visant à répartir la part du Bagasse Transfer Price des IPPs aux petits planteurs
  •  Match Duval/Lesjongard sur les retombées de la Commission Justice et Vérité au sujet de la restitution des terres volées
  •  Le VPM Soodhun : « Le ministère se penche sur les 1 054 cas de squatting des terres de l’État recensés officiellement à juillet dernier »

Alors que rien ne le présageait durant toute la seconde tranche du Question Time hier après-midi, la tension est montée d’un cran au sein de l’hémicycle, qui aura vécu ses premières scènes d’échauffourées entre parlementaires des deux côtés de la Chambre.

Alors que rien ne le présageait durant toute la seconde tranche du Question Time hier après-midi, la tension est montée d’un cran au sein de l’hémicycle, qui aura vécu ses premières scènes d’échauffourées entre parlementaires des deux côtés de la Chambre.

September 20, 2015
  • De vifs échanges notés entre l’opposition et certains élus de la majorité
  • Un Freedom of Information Act annoncé juste après le refus catégorique du PM de répondre à une question de Rajesh       Bhagwan sur Air Mauritius
  • Ashit Gungah, acculé sur le refus de baisser les prix du carburant, se contente d’annoncer un comité pour se pencher sur le mécanisme de fixation des prix

Ça commence à chauffer dans l’hémicycle. La séance de mardi dernier à l’Assemblée nationale a, en effet, été marquée par de vifs échanges entre l’opposition et certains élus de la majorité nécessitant l’intervention énergique de la Speaker Maya Hanoomanjee. Si ces frictions ont émaillé le Question Time, l’ambiance aura été toute autre lors des débats sur la Mauritius Renewable Energy Authority pilotée par le ministre des Services publics Ivan Collendavelloo avec une intervention fort intéressante du leader de l’opposition qui a ainsi donné le ton quant à la qualité des arguments à suivre.

Ça commence à chauffer dans l’hémicycle. La séance de mardi dernier à l’Assemblée nationale a, en effet, été marquée par de vifs échanges entre l’opposition et certains élus de la majorité nécessitant l’intervention énergique de la Speaker Maya Hanoomanjee.

September 17, 2015

En l’absence du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui partira en mission officielle dimanche à New York et y sera jusqu’au début octobre, le Prime Minister’s Question Time des prochaines séances de l’Assemblée nationale pourrait perdre de son attrait. Ce qui ne devrait en aucune manière atténuer l’intérêt des autres tranches des travaux parlementaires.

En l’absence du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui partira en mission officielle dimanche à New York et y sera jusqu’au début octobre, le Prime Minister’s Question Time des prochaines séances de l’Assemblée nationale pourrait perdre de son attrait. Ce qui ne devrait en aucune manière atténuer l’intérêt des autres tranches des travaux parlementaires.

September 16, 2015
  • Industrie sucrière : le ministre Seeruttun veut boucler la récolte à la fin de cette année avec Rajesh Bhagwan évoquant les difficultés des petits planteurs
  •  Finances : le ministre Lutchmeenaraidoo croit en une baisse du chômage et parle d’une Bumper Year pour les FDI de plus de Rs 10 milliards
  •  Transport : le ministre Bodha fait état de la situation financière de la CNT avec des pertes depuis 2008
  •   Pauvreté : le ministre Roopun annonce la publication du plan Marshall pour la fin de l’année
  •  Ambiance : tensions et clashes électriques sur les détails de la visite du ministre Anil Gayan à Agalega

Les préoccupations socio-économiques ont dominé les échanges lors de la seconde tranche des travaux de l’assemblée nationale, consacrée aux Parliamentary Questions, hier.

Les préoccupations socio-économiques ont dominé les échanges lors de la seconde tranche des travaux de l’assemblée nationale, consacrée aux Parliamentary Questions, hier.

September 6, 2015

On aurait pu conclure à un non-événement! Il aurait pu l’être parce que les rentrées parlementaires sont toujours entourées d’une bonne dose de surenchères avec les uns qui se revendiquent d’attaque et les autres mettant an avant leur sérénité. La séance de rentrée de mardi aura été une séance comme une autre avec ses questions intéressées, ses réponses à minima, ses piques et ses bons mots. Mais, en terme d’ambiance pour ces travaux de rentrée, on aura quand même noté un changement de ton de part et d’autre avec des députés de la majorité démontrant une certaine audace et des ministres, à l’instar d’Ivan Collendavelloo, pas toujours intéressés à casser du sucre sur le dos gouvernement précédent. A moins que ce ne soit la prestation du jeune Adrien Duval intraitable à la présidence en l’absence de Maya Hanoomanjee qui ait donné le ton.

On aurait pu conclure à un non-événement! Il aurait pu l’être parce que les rentrées parlementaires sont toujours entourées d’une bonne dose de surenchères avec les uns qui se revendiquent d’attaque et les autres mettant an avant leur sérénité. La séance de rentrée de mardi aura été une séance comme une autre avec ses questions intéressées, ses réponses à minima, ses piques et ses bons mots.

September 5, 2015

Le comité interparlementaire sur les Chagos présidé par le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a condamné avec force hier le processus de consultations lancé par le Foreign and Commonwealth Office concernant les « soi-disant » consultations au sujet la « prétendue réinstallation » des Chagossiens aux Chagos.

Le comité interparlementaire sur les Chagos présidé par le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a condamné avec force hier le processus de consultations lancé par le Foreign and Commonwealth Office concernant les « soi-disant » consultations au sujet la « prétendue réinstallation » des Chagossiens aux Chagos.

September 2, 2015

La convention dans le cadre du Double Taxation Avoidance Agreement (DTAA) avec le gouvernement indien n’a pas encore été signée. C’est la réponse formulée par le ministre des Finances et du Développement économique, Vishnu Lutchmeenaraidoo, à une question parlementaire du député de l’opposition Reza Uteem.

La convention dans le cadre du Double Taxation Avoidance Agreement (DTAA) avec le gouvernement indien n’a pas encore été signée. C’est la réponse formulée par le ministre des Finances et du Développement économique, Vishnu Lutchmeenaraidoo, à une question parlementaire du député de l’opposition Reza Uteem. Le ministre des Finances a précisé que des discussions sont toujours en cours pour finaliser le protocole à travers des échanges de correspondances.

août 30, 2015

C'est la rentrée parlementaire ce mardi après trois mois de vacances. À l'agenda, aucun débat sur des projets de loi, si ce n'est la présentation de trois textes en première lecture seulement, tandis qu'à l'item Parliamentary Questions, c'est le même plat réchauffé qui nous est servi, les parlementaires de la majorité ciblant l'ancien gouvernement jusqu'à enfoncer des portes ouvertes comme sur le coût de la commission d'enquête sur les courses hippiques et les travaillistes, et l'opposition s'intéressant à des sujets d'actualité comme la gestion de l'affaire BAI, la prolifération des drogues synthétiques et le sort réservé par la police à l'avoué Pazhany Tandrayen.

  • Joe Lesjongard tient ses promesses : pas de questions certes sur les notes de restaurant payées par la MTPA pour le compte de XLD, mais une sur le comité interministériel qui a approuvé le deal Betamax et la BDO/DCDM Connection
août 29, 2015

Le porte-parole du MMM pour les questions économiques, Reza Uteem, a lors d’une conférence de presse tenue hier, qualifié les objectifs fixés par le Premier ministre dans sa Economic Mission Statement de samedi dernier « d’irréalistes et d’irréalisables ».

Le porte-parole du MMM pour les questions économiques, Reza Uteem, a lors d’une conférence de presse tenue hier, qualifié les objectifs fixés par le Premier ministre dans sa Economic Mission Statement de samedi dernier « d’irréalistes et d’irréalisables ».

juillet 1, 2015

Quelque 500 personnes ont participé hier après-midi à une Iftar party organisée par la Muslim Youth Federation à Bayt Ul Nur Hall, Macao Street, Cité Martial, à Plaine-Verte.

Quelque 500 personnes ont participé hier après-midi à une Iftar party organisée par la Muslim Youth Federation à Bayt Ul Nur Hall, Macao Street, Cité Martial, à Plaine-Verte.
Parmi les invités se trouvaient le Premier ministre adjoint, Xavier Luc Duval et le député de l’opposition Reza Uteem, l’ancien vice-président et un des membres fondateurs de la Muslim Youth Federation qui regroupe des associations de jeunesse à travers le pays.

juillet 1, 2015

Quelque 500 personnes ont participé hier après-midi à une Iftar party organisée par la Muslim Youth Federation à Bayt Ul Nur Hall, Macao Street, Cité Martial, à Plaine-Verte.

Quelque 500 personnes ont participé hier après-midi à une Iftar party organisée par la Muslim Youth Federation à Bayt Ul Nur Hall, Macao Street, Cité Martial, à Plaine-Verte.
Parmi les invités se trouvaient le Premier ministre adjoint, Xavier Luc Duval et le député de l’opposition Reza Uteem, l’ancien vice-président et un des membres fondateurs de la Muslim Youth Federation qui regroupe des associations de jeunesse à travers le pays.

juin 22, 2015

Reza Uteem, porte-parole économique du MMM, considère que le classement de Maurice sur la liste noire de l’Union européenne est pire que le contentieux opposant Maurice à l’Inde. Pour sa part Global Finance Mauritius, qui regroupe les institutions et les compagnies engagées dans les services financiers bancaires et non bancaires, les bureaux d’experts-comptables et de légistes à Maurice, soutient dans un communiqué diffusé vendredi que la liste noire des paradis fiscaux publiée par l’Union européenne et qui inclut Maurice est dépassée.

Reza Uteem, porte-parole économique du MMM, considère que le classement de Maurice sur la liste noire de l’Union européenne est pire que le contentieux opposant Maurice à l’Inde.

juin 12, 2015

Le leader de l’opposition et du MMM appelle les militants des cinq villes et les électeurs en général à tout faire pour faire reculer l’abstention lors des élections municipales de ce dimanche. Paul Bérenger, qui animait un point de presse en marge du dernier briefing avec les 120 candidats de son parti, a félicité tout le monde dont les autres partis politiques pour la façon dont s’est déroulée la campagne, mais non sans condamner « l’agression lâche contre Reza Uteem, le Lord-maire et la candidate Karamtally ».

Le leader de l’opposition et du MMM appelle les militants des cinq villes et les électeurs en général à tout faire pour faire reculer l’abstention lors des élections municipales de ce dimanche.

juin 11, 2015

Dans le cadre des municipales, le MMM a tenu un rassemblement à la municipalité de Vacoas/Phoenix hier soir. S’adressant à l’assistance, Paul Bérenger a pris pour cible ses adversaires d’hier et d’aujourd’hui, soit Navin Ramgoolam, Xavier-Luc Duval et le gouvernement de l’Alliance Lepep.

  • « Que ce soit avec la loi sur le financement des partis, la Declaration of Assets Act ou la réforme électorale, ce gouvernement refusera de les voter  ! »
  • « Ce n’est plus SAJ qui dirige le pays, mais Pravind Jugnauth, Prakash Maunthrooa et Roshi Bhadain »
juin 10, 2015

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a été des plus virulents contre le leader du MMM hier lors d’un rassemblement nocturne à Residence Vallijee. « Premye dimoun ki ti denons BAI ek Dawood Rawat ek ti dir se enn Ponzi Scheme, se Bérenger an 2013 ! Reza Uteem ti dir ki se enn danze pou lekonomi e ki bizin pran aksyon deswit. » Affirmant détenir des preuves selon lesquelles Paul Bérenger aurait accepté un financement de Rs 10 millions de la BAI aux dernières élections, Pravind Jugnauth a lancé un appel au leader des mauves afin que ce dernier réponde à sa question. « Le fe ki linn dir ki ena Ponzi Scheme, kifer linn aksepte kass BAI alor ki li kone zot pe kokin lepep ? »

Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a été des plus virulents contre le leader du MMM hier lors d’un rassemblement nocturne à Residence Vallijee. « Premye dimoun ki ti denons BAI ek Dawood Rawat ek ti dir se enn Ponzi Scheme, se Bérenger an 2013 !

mai 31, 2015

Vainqueur de sept élections municipales sur huit tenues à Port-Louis depuis sa première participation, en avril 1977, le Mouvement Militant Mauricien (MMM), tout affaibli et fragmenté qu’il soit après sa cuisante défaite aux générales, aurait néanmoins bien l’intention de reprendre à nouveau le contrôle du conseil municipal de la cité le 14 mars prochain.

Vainqueur de sept élections municipales sur huit tenues à Port-Louis depuis sa première participation, en avril 1977, le Mouvement Militant Mauricien (MMM), tout affaibli et fragmenté qu’il soit après sa cuisante défaite aux générales, aurait néanmoins bien l’intention de reprendre à nouveau le contrôle du conseil municipal de la cité le 14 mars prochain.

mai 30, 2015

« Je suis inquiet pour mon pays. Mauritius is in deep trouble », a déclaré Paul Berénger, hier soir, au centre municipal Emmanuel Anquetil à La Tour Koenig, lors du lancement de la campagne du MMM en prévision des prochaines élections municipales dans les arrondissements Nos 1, 2 et 3 de Port-Louis. Devant une assistance très réceptive, les orateurs du parti ont dénoncé les multiples erreurs commises par le gouvernement dans l’administration des affaires du pays depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2014.

« Je suis inquiet pour mon pays. Mauritius is in deep trouble », a déclaré Paul Berénger, hier soir, au centre municipal Emmanuel Anquetil à La Tour Koenig, lors du lancement de la campagne du MMM en prévision des prochaines élections municipales dans les arrondissements Nos 1, 2 et 3 de Port-Louis.

mai 26, 2015

L’affaire BAI a été le dénominateur commun des interventions des quatre principaux orateurs qui ont participé, hier soir, au lancement de la campagne électorale de l’Alliance Lepep à Port-Louis.

L’affaire BAI a été le dénominateur commun des interventions des quatre principaux orateurs qui ont participé, hier soir, au lancement de la campagne électorale de l’Alliance Lepep à Port-Louis. Pravind Jugnauth, Showkutally Soodhun, Ivan Collendavelloo et Xavier-Luc Duval ont successivement dénoncé ce qu’ils considèrent comme la campagne communale autour de l’affaire BAI, en prenant pour cible en particulier le député de la circonscription N° 2, Reza Uteem.

April 25, 2015
  • C’est ce que déclare le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, au leader de l’opposition, Paul Bérenger sur l’affaire Bramer/BAI
  •  Paul Bérenger obtient l’assurance que les détenteurs de polices d’assurance régulières de BAI (135 285) ne seront nullement pénalisés comme préconisé par les Conservators de PwC
  •  Lutchmeenaraidoo : « Garantie d’emploi pour le personnel de Bramer et de BAI Insurance mais aucune pour les employés des compagnies de BAI sous le contrôle de Sattar Hajee Abdoula »
  •  Reza Uteem, détenteur d’actions d’une valeur de Rs 350 000 chez Bramer, s’interroge sur la vente de cette banque à Re 1 symbolique à la National Commercial Bank

Le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo s’est appesanti sur le chemin parcouru pour sortir de la crise au vu de l’écroulement de l’empire Rawat avec des Assets surévalués à environ Rs 28 milliards et des Liabilities de l’ordre de Rs 16 milliards. C’est ce qu’il a indiqué en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Paul Bérenger, au sujet du Bramer/BAI Mega-Financial Scam, à l’Assemblée nationale hier après-midi.

Le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo s’est appesanti sur le chemin parcouru pour sortir de la crise au vu de l’écroulement de l’empire Rawat avec des Assets surévalués à environ Rs 28 milliards et des Liabilities de l’ordre de Rs 16 milliards. C’est ce qu’il a indiqué en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Paul Bérenger, au sujet du Bramer/BAI Mega-Financial Scam, à l’Assemblée nationale hier après-midi.

April 20, 2015

« Ni communalisme, ni vendetta politique », a affirmé samedi le leader du MSM Pravind Jugnauth en commentant le scandale de la BAI lors d'une conférence de presse au Sun Trust. Pour lui, « Ponzi ou pas, ce qui est certain, c'est qu'on volait l'argent du peuple pour acheter des biens à Maurice et à l'étranger ou pour le placer sur des comptes personnels, tou sala soutire par Navin Ramgoolam ». Et de rappeler que c'est le leader de l'opposition, Paul Bérenger, qui a été le premier à mettre en garde, au Parlement, contre ce qu'il avait qualifié de « Ponzi Scheme » en se référant à ce qui se passait à la BAI.

« Ni communalisme, ni vendetta politique », a affirmé samedi le leader du MSM Pravind Jugnauth en commentant le scandale de la BAI lors d'une conférence de presse au Sun Trust. Pour lui, « Ponzi ou pas, ce qui est certain, c'est qu'on volait l'argent du peuple pour acheter des biens à Maurice et à l'étranger ou pour le placer sur des comptes personnels, tou sala soutire par Navin Ramgoolam ».

April 19, 2015

L’affaire Bramer Bank/BAI ne relève en rien d’une “vendetta politique”. C’est ce qu’a soutenu le leader du MSM hier, lors d’une conférence de presse au Sun Trust, durant laquelle Pravind Jugnauth est revenu sur les actions prises par le gouvernement dans l’intérêt du peuple. S’attardant sur la polémique relative au terme Ponzi, utilisé pour qualifier cette affaire, Pravind Jugnauth, avançant que “pour nous, on était en train de voler l’argent du peuple”, rappelle que “c’est le leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui, à travers une PNQ en novembre 2013, a évoqué en premier le terme Ponzi”.

L’affaire Bramer Bank/BAI ne relève en rien d’une “vendetta politique”. C’est ce qu’a soutenu le leader du MSM hier, lors d’une conférence de presse au Sun Trust, durant laquelle Pravind Jugnauth est revenu sur les actions prises par le gouvernement dans l’intérêt du peuple.

April 17, 2015

Le Finance Bill, qui donnera aux mesures budgétaires son caractère légal, sera présenté à l’Assemblée nationale vendredi prochain, date à laquelle les travaux parlementaires ont été ajournés hier soir. On s’attend à ce que le texte de loi qui, comme à l’accoutumée, porte sur des amendements apportés à une longue liste de textes de loi, soit étudié par une réunion spéciale du conseil des ministres dans le courant de la semaine.

Le Finance Bill, qui donnera aux mesures budgétaires son caractère légal, sera présenté à l’Assemblée nationale vendredi prochain, date à laquelle les travaux parlementaires ont été ajournés hier soir. On s’attend à ce que le texte de loi qui, comme à l’accoutumée, porte sur des amendements apportés à une longue liste de textes de loi, soit étudié par une réunion spéciale du conseil des ministres dans le courant de la semaine.