Scope

octobre 14, 2011

En prévision de l’affaire portée au Privy Council par le Blok 104 les 25 et 26 octobre, Ashok Subron souligne les retombées politiques d’un éventuel jugement qui rendrait caduque l’obligation faite aux citoyens de décliner une appartenance communale pour se porter candidat à la députation. L’idée d’une République constituée de citoyens ayant une identité multiple et indivisible est aussi évoquée. Mais la partie est loin d’être gagnée…

En prévision de l’affaire portée au Privy Council par le Blok 104 les 25 et 26 octobre, Ashok Subron souligne les retombées politiques d’un éventuel jugement qui rendrait caduque l’obligation faite aux citoyens de décliner une appartenance communale pour se porter candidat à la députation. L’idée d’une République constituée de citoyens ayant une identité multiple et indivisible est aussi évoquée. Mais la partie est loin d’être gagnée…

octobre 14, 2011

@font-face {
font-family: "Cambria";
}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 10pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }
Il est trop facile de blâmer les autres. Avant tout, il faut voir ce que moi je fais pour une île Maurice meilleure dont l’émergence dépend d’abord de soi, de chacun de nous. C’est nous qui bâtissons notre pays. Il est tel qu’il est “à cause de nous” ou “grâce à nous” ! Car nous avons tous le pouvoir et le devoir de changer notre pays et de le rendre meilleur.

Il est trop facile de blâmer les autres. Avant tout, il faut voir ce que moi je fais pour une île Maurice meilleure dont l’émergence dépend d’abord de soi, de chacun de nous. C’est nous qui bâtissons notre pays. Il est tel qu’il est “à cause de nous” ou “grâce à nous” ! Car nous avons tous le pouvoir et le devoir de changer notre pays et de le rendre meilleur. Pour construire une île Maurice meilleure :

octobre 14, 2011

@font-face {
font-family: "Arial";
}@font-face {
font-family: "Calibri";
}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 10pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }
Selon toute logique, Rodrigues devrait constituer une vraie couleur dans l’arc-en-ciel républicain de cet État qui aurait dû être connu sous la dénomination de “The Republic of Mauritius and Rodrigues”.

Selon toute logique, Rodrigues devrait constituer une vraie couleur dans l’arc-en-ciel républicain de cet État qui aurait dû être connu sous la dénomination de “The Republic of Mauritius and Rodrigues”. Mais force est de constater que, par la méchanceté des hommes, le peuple rodriguais prend de plus en plus ses distances des valeurs et réalités républicaines. Et pour cause.

octobre 14, 2011

N’est pire aveugle que celui qui refuse de voir ! Notre oligarchie politique, traduisant cet adage par lepep admirab, s’est sans doute dit que les Mauriciens resteront fidèles à leurs pistas

N’est pire aveugle que celui qui refuse de voir ! Notre oligarchie politique, traduisant cet adage par lepep admirab, s’est sans doute dit que les Mauriciens resteront fidèles à leurs pistas. Mais voilà, pour beaucoup, les portes de la crédulité se verrouillent, les assujettis supposément prédisposés ont compris la portée du mot “NON”.

octobre 14, 2011

L’histoire commence dans une cour d’école. Ou un jardin d’enfants. Ou un anniversaire. Ici ou là, qu’importe, au fond. Juste un de ces lieux où se retrouvent des enfants, et où finissent par s’enclencher, souvent, de curieux dialogues.

L’histoire commence dans une cour d’école. Ou un jardin d’enfants. Ou un anniversaire. Ici ou là, qu’importe, au fond. Juste un de ces lieux où se retrouvent des enfants, et où finissent par s’enclencher, souvent, de curieux dialogues.
- Comment tu t’appelles ?-
- Shenaz.
- Ah bon. Shenaz comment ?
- Patel.
- Ah… Tu es musulmane alors.
- Non.
- Ah ! Alors, tu es catholique !
- Non.
- Mais tu es quoi alors ?!

octobre 14, 2011

Kan nou pe get lemond zordi zour, nou obzerv enn kote, nou sistem ki anplas ki malgre pe gagn gro koudmin ek boukou sipor nou bann dirizan Later, li pe viv lagoni so bann dernie zour. Ek lot kote, nou pe trouv kouma plizier group dimounn partou lor Later ziska dan Moris, ape pran lari pou vinn zistema dir ek enn sel lavwa, ki zafer la napa bon ditou, bizin kraz sistem la ek vinn kree enn lot model net.

Kan nou pe get lemond zordi zour, nou obzerv enn kote, nou sistem ki anplas ki malgre pe gagn gro koudmin ek boukou sipor nou bann dirizan Later, li pe viv lagoni so bann dernie zour. Ek lot kote, nou pe trouv kouma plizier group dimounn partou lor Later ziska dan Moris, ape pran lari pou vinn zistema dir ek enn sel lavwa, ki zafer la napa bon ditou, bizin kraz sistem la ek vinn kree enn lot model net.

octobre 14, 2011

Est-il obligatoire de continuer à confier la gestion des villes à des politiciens davantage motivés par des intérêts partisans ? La question mérite d’être posée alors que dans différents quartiers, des citoyens se sont regroupés pour penser à leurs intérêts collectifs et à l’amélioration de leur environnement. Pourquoi ne pas aller au bout de la logique en prenant d’assaut les mairies pour les restituer aux citoyens ? Les prochaines élections municipales constituent une occasion à ne pas rater.

Est-il obligatoire de continuer à confier la gestion des villes à des politiciens davantage motivés par des intérêts partisans ? La question mérite d’être posée alors que dans différents quartiers, des citoyens se sont regroupés pour penser à leurs intérêts collectifs et à l’amélioration de leur environnement. Pourquoi ne pas aller au bout de la logique en prenant d’assaut les mairies pour les restituer aux citoyens ?

octobre 14, 2011

Les actions citoyennes se multiplient dans le pays. Dans plusieurs secteurs, des Mauriciens s’engagent et se battent pour que les choses changent, pour que notre société prenne un nouveau départ. On peut parler de courage, d’altruisme. Ou même d’utopie, pour les plus cyniques.

Les actions citoyennes se multiplient dans le pays. Dans plusieurs secteurs, des Mauriciens s’engagent et se battent pour que les choses changent, pour que notre société prenne un nouveau départ. On peut parler de courage, d’altruisme. Ou même d’utopie, pour les plus cyniques.
Mais qu’est-ce qui a décidé ces simples citoyens à se lancer dans la bataille ? Nous avons interrogé Jeff Lingaya, Philippe Forget, Nilen Vencadasmy et Kim Decotter pour tenter de comprendre leurs motivations.

octobre 14, 2011

Des regroupements citoyens manifestent une intention d’amener les Mauriciens à accéder vers l’égalité. Une idée en cohérence avec des valeurs républicaines. Ce qui implique une égalité face à l’emploi pour un salaire décent, notamment une meilleure qualité de vie.

Des regroupements citoyens manifestent une intention d’amener les Mauriciens à accéder vers l’égalité. Une idée en cohérence avec des valeurs républicaines. Ce qui implique une égalité face à l’emploi pour un salaire décent, notamment une meilleure qualité de vie. Car tous les citoyens d’une vraie république devraient être égaux. Constat dressé par le sociologue Jean-Claude Lau et par Jeet Golam de Transparency Mauritius.

octobre 13, 2011

Un cadre beau, propre, sain, confortable, agréable et doté de structures récréatives et pratiques est-il l’exclusivité des résidences de luxe ou des projets IRS ? Le designer Clyde Bastienne et l’architecte Gianni Pillay sont convaincus que le même concept peut être répliqué ailleurs, jusque dans les zones résidentielles les plus populaires. Afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et proposer un mieux-être qui profitera à l’ensemble de la société dans le respect de l’environnement.

Un cadre beau, propre, sain, confortable, agréable et doté de structures récréatives et pratiques est-il l’exclusivité des résidences de luxe ou des projets IRS ? Le designer Clyde Bastienne et l’architecte Gianni Pillay sont convaincus que le même concept peut être répliqué ailleurs, jusque dans les zones résidentielles les plus populaires.

octobre 13, 2011

En apportant leur aide aux plus vulnérables, ils ont répondu d’instinct à un appel naturel. Dans l’ombre, nombre de Mauriciens donnent ainsi un sens au mot solidarité. Ils y consacrent une partie de leur temps, accordent aux autres des moments d’écoute. Des gestes, petits ou grands qui, au final, sont comme des lueurs d’espoir dans le quotidien de ceux qui sont dans le besoin.

En apportant leur aide aux plus vulnérables, ils ont répondu d’instinct à un appel naturel. Dans l’ombre, nombre de Mauriciens donnent ainsi un sens au mot solidarité. Ils y consacrent une partie de leur temps, accordent aux autres des moments d’écoute. Des gestes, petits ou grands qui, au final, sont comme des lueurs d’espoir dans le quotidien de ceux qui sont dans le besoin.

octobre 13, 2011

On retiendra du West Side Story présenté au MGI la performance vocale de Sophie Némorin dans le rôle de Maria. Ce qui n’est pas étonnant car celle qui incarne la Juliette des temps modernes est aussi responsable des classes de chant au Conservatoire François Mitterrand.

On retiendra du West Side Story présenté au MGI la performance vocale de Sophie Némorin dans le rôle de Maria. Ce qui n’est pas étonnant car celle qui incarne la Juliette des temps modernes est aussi responsable des classes de chant au Conservatoire François Mitterrand. La présente comédie musicale a permis une rencontre intéressante entre le style lyrique et le jazz, mis en avant notamment par Linzy Bacbotte, qui incarnait Anita. Ces deux personnages sont des Portoricaines installées en Amérique.

octobre 13, 2011

Un jeu vif, joyeux, dynamique ou tendre, quand Olivier joue pour sa fille Eva : la session jazz de Magic Tree à l’IFM, samedi dernier, a été de très haute facture. Rythmique est l’adjectif qui décrit parfaitement la musique de Ker Ourio.

Un jeu vif, joyeux, dynamique ou tendre, quand Olivier joue pour sa fille Eva : la session jazz de Magic Tree à l’IFM, samedi dernier, a été de très haute facture. Rythmique est l’adjectif qui décrit parfaitement la musique de Ker Ourio. Les critiques du monde du jazz le comparent (trop souvent) au baron belge Toots Thielemans (référence mondiale de l’harmonica), mais le Réunionnais a su créer son univers et imposer son style.

octobre 13, 2011

Sur le plan de l’environnement également, on est en droit d’aspirer à une île Maurice nouvelle. À l’heure actuelle, nous affichons toujours du retard dans ce domaine par rapport à d’autres pays. “Maurice Île Durable” est un projet visionnaire, mais celui-ci ne saura atteindre ses aspirations si certains aspects ne sont pas pris en compte par les autorités. Selven Govinden de FreeART et Christine Sauzier de Mission Verte nous en parlent.

Sur le plan de l’environnement également, on est en droit d’aspirer à une île Maurice nouvelle. À l’heure actuelle, nous affichons toujours du retard dans ce domaine par rapport à d’autres pays. “Maurice Île Durable” est un projet visionnaire, mais celui-ci ne saura atteindre ses aspirations si certains aspects ne sont pas pris en compte par les autorités. Selven Govinden de FreeART et Christine Sauzier de Mission Verte nous en parlent.

octobre 13, 2011

L’association pARTage présente à partir de ce vendredi 14 octobre l’exposition collective Renaissance, dans la salle polyvalente de l’IFM à Rose-Hill. Elle sera marquée par des ateliers de gravures, qui auront lieu les samedis 22 et 29 octobre. Une conférence sur l’art contemporain est prévue le samedi 15 octobre, animée par Nathalie Gonthier de la FRAC (Réunion).

L’association pARTage présente à partir de ce vendredi 14 octobre l’exposition collective Renaissance, dans la salle polyvalente de l’IFM à Rose-Hill. Elle sera marquée par des ateliers de gravures, qui auront lieu les samedis 22 et 29 octobre. Une conférence sur l’art contemporain est prévue le samedi 15 octobre, animée par Nathalie Gonthier de la FRAC (Réunion).

octobre 13, 2011

Quelques mots posés sur du papier. Pour raconter, partager, s’exprimer, se libérer. Réunis par Zyad Peerbux (dont la Mauritius United du SSS Palma a récemment été consacrée championne de slam en France), quelques slameurs prennent l’espace pour dire.

Quelques mots posés sur du papier. Pour raconter, partager, s’exprimer, se libérer. Réunis par Zyad Peerbux (dont la Mauritius United du SSS Palma a récemment été consacrée championne de slam en France), quelques slameurs prennent l’espace pour dire.
Ma Définition Du Slam !
C’est ce type ou cette femme qui parle peu pour dire beaucoup.
Dans les centres culturels, sociaux, tu les croiseras partout.

octobre 13, 2011

Sa peinture transpire le mauricianisme. Plasticien engagé, Yanik Durhone fait de son art une arme pacifique pour faire exploser la réalité mauricienne à la face du monde. Raconter le quotidien d’ici à coups de feuilles de tôles rouillées, transformées en œuvres plastiques pour converger vers un art mauricien.

Sa peinture transpire le mauricianisme. Plasticien engagé, Yanik Durhone fait de son art une arme pacifique pour faire exploser la réalité mauricienne à la face du monde. Raconter le quotidien d’ici à coups de feuilles de tôles rouillées, transformées en œuvres plastiques pour converger vers un art mauricien.

octobre 12, 2011
octobre 7, 2011

Il en est à sa dixième année dans le mannequinat. Une carrière qui lui a fait vivre plusieurs expériences, notamment dans le domaine de la pub. Ambitieux, Pratyush Nobeen vise plus loin. Aujourd’hui, ce jeune homme de 27 ans est à la tête de Secret Models, un projet où il est associé au photographe Shamsheed Sobha.

Il en est à sa dixième année dans le mannequinat. Une carrière qui lui a fait vivre plusieurs expériences, notamment dans le domaine de la pub. Ambitieux, Pratyush Nobeen vise plus loin. Aujourd’hui, ce jeune homme de 27 ans est à la tête de Secret Models, un projet où il est associé au photographe Shamsheed Sobha.

octobre 7, 2011

Observée le 17 octobre, la Journée internationale du refus de la misère viendra nous rappeler la situation de ceux qui ont été exclus du développement. Pendant que les politiques se disputent et que de grands projets voient le jour ça et là, une partie de la population vit toujours dans des conditions de grande pauvreté. Scope vous en parle, à travers une visite rendue à une famille vivant dans la précarité.

Observée le 17 octobre, la Journée internationale du refus de la misère viendra nous rappeler la situation de ceux qui ont été exclus du développement. Pendant que les politiques se disputent et que de grands projets voient le jour ça et là, une partie de la population vit toujours dans des conditions de grande pauvreté. Scope vous en parle, à travers une visite rendue à une famille vivant dans la précarité.

octobre 7, 2011

Campagne d’information et de dépistage du VIH/Sida et du cancer du col de l’utérus. C’est ce que prévoit l’association Fam exampler dans le cadre du festival Reggae Donn Sa 6. Placée sous le thème “Diboute fam”, la campagne vise à aider les femmes à prendre conscience de leur valeur, cela avec le soutien des hommes. Diverses activités seront organisées du 8 octobre au 5 novembre.

Campagne d’information et de dépistage du VIH/Sida et du cancer du col de l’utérus. C’est ce que prévoit l’association Fam exampler dans le cadre du festival Reggae Donn Sa 6. Placée sous le thème “Diboute fam”, la campagne vise à aider les femmes à prendre conscience de leur valeur, cela avec le soutien des hommes. Diverses activités seront organisées du 8 octobre au 5 novembre.

octobre 7, 2011

De nouveaux champions émergent régulièrement sur la scène sportive mauricienne. Quel est le sentiment qui domine lorsque l’on devient un athlète reconnu et que ressent-on dans sa tête ? Richarno Colin, champion de boxe, Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln, cyclistes titrés, ainsi que Judex Lefou, champion mauricien que l’on ne présente plus, nous ont livré leurs impressions.

De nouveaux champions émergent régulièrement sur la scène sportive mauricienne. Quel est le sentiment qui domine lorsque l’on devient un athlète reconnu et que ressent-on dans sa tête ? Richarno Colin, champion de boxe, Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln, cyclistes titrés, ainsi que Judex Lefou, champion mauricien que l’on ne présente plus, nous ont livré leurs impressions.

octobre 7, 2011

Ce jeudi 6 octobre débute la cinquième année de l’Université Populaire de l’Île Maurice (UPIM). Elle aura pour thème : Quelle société pour une île durable ? Cette rentrée se passera à la librairie le Jardin d’Épicure à Ébène ce jeudi à 16h30. Joseph Cardella rappelle les principes de cette université, en attendant la première session de conférence-débat, le jeudi 13 octobre à 17h, à la salle du conseil de la mairie de Port-Louis.

Ce jeudi 6 octobre débute la cinquième année de l’Université Populaire de l’Île Maurice (UPIM). Elle aura pour thème : Quelle société pour une île durable ? Cette rentrée se passera à la librairie le Jardin d’Épicure à Ébène ce jeudi à 16h30.

octobre 6, 2011

À Maurice pour retrouver ses fans lors de la soirée Royal Mix Party 2, qui s’est tenue à Flic en Flac le week-end dernier, le DJ Mauricien Assad profite de son séjour pour travailler sur son deuxième album, prévu pour début 2012. 

À Maurice pour retrouver ses fans lors de la soirée Royal Mix Party 2, qui s’est tenue à Flic en Flac le week-end dernier, le DJ Mauricien Assad profite de son séjour pour travailler sur son deuxième album, prévu pour début 2012. À Cape Point, Cap Malheureux, où il est installé depuis plus d’une semaine, le DJ nous parle de ses prochaines collaborations et de ses projets.