Shakeel Mohamed

août 13, 2015

L’interrogatoire Under Warning du Chief Operating Officer (COO) de British American Investment (BAI), Seemadree Rajanah, qui pourrait durer plus longtemps que prévu au QG du Central CID, devrait déboucher sur la convocation pour audition des membres du Board de ce groupe. C’est ce qui découle des premières séances d’audition du “postman” Rajanah, qui ne fait qu’avancer que « toutes les avances par dizaines de millions ont été consenties sur des directives émanant du Board de BAI ».

  • Seemadree Rajanah, COO de BAI, qui dit opérer 380 comptes bancaires du groupe : « Je n’ai fait qu’exécuter les instructions émanant du Board de British American Investment »
  • Le Central CID pourrait entériner la décision de convoquer les membres du Board de BA Investment pour les confronter à la version du “postman” Seemadree Rajanah
août 7, 2015

It is high time that our society adopts a true concept of Mauritianism in the evaluation of our political system.

It is high time that our society adopts a true concept of Mauritianism in the evaluation of our political system. Here in Mauritius, history keeps repeating itself in so far as ethnics, caste, and religions are concerned with regards to nominations, promotions and positions at the helm of one’s political career. For instance, we have today four members of the Labour Party elected in our Parliament including Shakeel Mohamed, who is leading the Labour Party in Parliament due to his political experience as MP.

juillet 26, 2015

Notre invité de la semaine est Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Liberater et ministre des Services publics. Dans l’interview qu’il nous a accordée vendredi soir, il donne son point de vue — souvent assez particulier — sur les affaires qui ont agité le judiciaire et le milieu des avocats ces dernières semaines. Et d’autres questions d’actualité.  Ivan Collendavelloo parle également de son nouveau parti et de son rêve de devenir le leader du MMM.

Notre invité de la semaine est Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Liberater et ministre des Services publics. Dans l’interview qu’il nous a accordée vendredi soir, il donne son point de vue — souvent assez particulier — sur les affaires qui ont agité le judiciaire et le milieu des avocats ces dernières semaines. Et d’autres questions d’actualité.  Ivan Collendavelloo parle également de son nouveau parti et de son rêve de devenir le leader du MMM.

juin 5, 2015

L'élection d'Ameenah Gurib-Fakim par le Parlement pour occuper les fonctions de Présidente de la République, représente un « breath of fresh air », a déclaré le chef de file du PTr à l'Assemblée nationale, Shakeel Mohamed, qui a participé au vote hier.

L'élection d'Ameenah Gurib-Fakim par le Parlement pour occuper les fonctions de Présidente de la République, représente un « breath of fresh air », a déclaré le chef de file du PTr à l'Assemblée nationale, Shakeel Mohamed, qui a participé au vote hier.

mai 18, 2015

La nouvelle arrestation du leader du PTr vendredi dernier est « une vendetta politique » pour les membres du parti rouge, qui avaient réuni la presse au square Guy Rozemont samedi matin. Arvin Boolell ayant rendu son tablier de porte-parole, et étant par ailleurs absent de cette conférence de presse, c’est le président du parti, Patrick Assirvaden, ainsi que le chef de file du Labour au Parlement, Shakeel Mohamed, qui ont animé la réunion.

La nouvelle arrestation du leader du PTr vendredi dernier est « une vendetta politique » pour les membres du parti rouge, qui avaient réuni la presse au square Guy Rozemont samedi matin. Arvin Boolell ayant rendu son tablier de porte-parole, et étant par ailleurs absent de cette conférence de presse, c’est le président du parti, Patrick Assirvaden, ainsi que le chef de file du Labour au Parlement, Shakeel Mohamed, qui ont animé la réunion.

mai 17, 2015

Après un mouvement de dissension mardi dernier, les membres du PTr font aujourd’hui bloc derrière leur leader. Hormis Arvin Boolell qui s’est retiré en tant que porte-parole du parti et qui prend un temps de réflexion durant la campagne électorale, la majorité des membres influents du PTr étaient présents à la conférence tenue hier matin au Square Guy Rozemont. Même Yatin Varma qui s’est retiré de la politique active – qui se dit, «coincé entre sa loyauté envers Navin Ramgoolam et son amitié pour Arvin Boolell» – était présent. Un bloc travailliste pour dénoncer «la dérive totalitaire et la dictature qui se sont installées dans le pays.» Plus que jamais le moment est à l’unité de la grande famille PTr face à un gouvernement répressif, a affirmé le président des Rouges, Patrick Assirvaden, qui appelle également à l’unité de l’opposition «sur ce point commun» pour contrer la dictature installée dans le pays.

Après un mouvement de dissension mardi dernier, les membres du PTr font aujourd’hui bloc derrière leur leader. Hormis Arvin Boolell qui s’est retiré en tant que porte-parole du parti et qui prend un temps de réflexion durant la campagne électorale, la majorité des membres influents du PTr étaient présents à la conférence tenue hier matin au Square Guy Rozemont.

mai 13, 2015

Le leader du PTr, Navin Ramgoolam, s’est repositionné sur l’orbite politique hier après-midi en faisant un retour surprise à la réunion de l’exécutif du parti au square Guy Rozemont.

Le leader du PTr, Navin Ramgoolam, s’est repositionné sur l’orbite politique hier après-midi en faisant un retour surprise à la réunion de l’exécutif du parti au square Guy Rozemont. « J’ai décidé de revenir par passion pour mon pays, pour mon parti. L’unité de mon parti est importante. Je ne peux pas permettre qu’on fasse le jeu de Jugnauth consistant à “finir” le PTr », a-t-il lancé lors d’un point de presse.

mai 3, 2015

C’est Alan Ganoo, principal animateur du nouveau groupe dissident du MMM à l’Assemblée nationale, qui a émis l’idée de soumettre le Insurance (Amendment) Act à un vote en vue d’obtenir les trois quarts, ce qui, selon lui, servirait de protection au gouvernement si jamais une partie qui se sentirait lésée se mettait à faire un procès en inconstitutionnalité contre ce texte. Le gouvernement se s’est pas fait prier et c’est l’auteur du texte lui-même, Roshi Bhadain, qui a proposé de le mettre au vote lors de son passage en 3e lecture. Sur les 69 députés que compte le Parlement actuel et sur les 59 élus présents, 52 ont voté pour, dont 48 élus de la majorité, Alan Ganoo, Joe Lesjongard, Kavi Ramano et Raffick Sorefan, tandis que les députés du MMM, Paul Bérenger, Veda Baloomoody, Rajesh Bhagwan et Franco Quirin ainsi que les élus travaillistes Ezra Jhuboo, Ritish Ramful et Osman Mahomed se sont abstenus.

C’est Alan Ganoo, principal animateur du nouveau groupe dissident du MMM à l’Assemblée nationale, qui a émis l’idée de soumettre le Insurance (Amendment) Act à un vote en vue d’obtenir les trois quarts, ce qui, selon lui, servirait de protection au gouvernement si jamais une partie qui se sentirait lésée se mettait à faire un procès en inconstitutionnalité contre ce texte.

April 29, 2015

L'Insurance (Amendment) Bill, présenté par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain, a été adopté par l'Assemblée nationale sans aucune opposition. Au terme du décompte des voix réclamé par le ministre, 52 parlementaires, dont quatre démissionnaires du MMM, ont voté en faveur du texte de loi. Sept députés de l'opposition MMM et du PTr, dont Paul Bérenger, ont choisi de ne pas s'y opposer en raison des circonstances d'urgence, mais ont toutefois préféré s'abstenir.

L'Insurance (Amendment) Bill, présenté par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain, a été adopté par l'Assemblée nationale sans aucune opposition. Au terme du décompte des voix réclamé par le ministre, 52 parlementaires, dont quatre démissionnaires du MMM, ont voté en faveur du texte de loi.

April 10, 2015

Le Local Government (Amendment) Bill a été adopté par l'Assemblée nationale hier après-midi. Lors de sa présentation en deuxième lecture, le ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, a annoncé la tenue des élections municipales pour cette année, tout en soulignant que le texte de loi donne la possibilité désormais pour les présidents ou membres d’institutions financées par l’État d’être candidats et la conservation de son siège pour tout conseiller expulsé de son parti.

Le Local Government (Amendment) Bill a été adopté par l'Assemblée nationale hier après-midi.

April 7, 2015

De par l’urgence et la gravité de la situation qui s’est développée dans le sillage de l’écroulement de l’empire financier de Dawood Rawat, le leader de l’opposition, Paul Bérenger, par le truchement de la Private Notice Question (PNQ) du jour, a cherché et obtenu des garanties formelles du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, au sujet de la protection de l’emploi et des intérêts des clients de Bramer Banking Corporation Ltd et de BAI Co (Mtius) Ltd.

  • Lutchmeenaraidoo à Shakeel Mohamed : « BAI is a Ponzi Scheme planned and masterminded to steal poor people’s money »
  • Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 1 h du matin, Dawood Rawat avait proposé de vendre ses 500 compagnies pour Re 1 symbolique
  • Confirmation : aucune garantie de remboursement pour les investisseurs des Rs 21,6 milliards dans « Super Cash Back Gold » de la BAI
March 28, 2015

Le coup d’envoi des débats sur le budget pour les prochains dix-huit mois, soit de janvier à juin de cette année et pour 2015/2016, sera donné mardi avec l’intervention du député Reza Uteem au nom du MMM, principal parti d’opposition.

Le coup d’envoi des débats sur le budget pour les prochains dix-huit mois, soit de janvier à juin de cette année et pour 2015/2016, sera donné mardi avec l’intervention du député Reza Uteem au nom du MMM, principal parti d’opposition. Le ministre des Services financiers, de la Bonne Gouvernance et des Réformes des Institutions, Roshi Bhadain, lui donnera la réplique.

March 13, 2015

Où en est l’accord de non-double imposition avec l’Afrique du Sud ? C’est ce qu’a voulu savoir Shakeel Mohamed, chef de file du PTr au Parlement, en interrogeant le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain. Dans sa réponse, le ministre a rappelé qu’un accord de non-double imposition avec l’Afrique du Sud a été signé en 1996. Celui-ci a été revu en 2013, mais le nouvel accord n’est pas encore en vigueur.

Où en est l’accord de non-double imposition avec l’Afrique du Sud ? C’est ce qu’a voulu savoir Shakeel Mohamed, chef de file du PTr au Parlement, en interrogeant le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain. Dans sa réponse, le ministre a rappelé qu’un accord de non-double imposition avec l’Afrique du Sud a été signé en 1996. Celui-ci a été revu en 2013, mais le nouvel accord n’est pas encore en vigueur.

February 11, 2015
  • Les automobilistes verseront à ce fonds quelque Rs 1,8 milliard en 2015 contre Rs 400 millions l’année dernière
  • Appétit grandissant de la TVA avec une ponction de Rs 2,6 milliards des poches des usagers de la route cette année
  • Cabotage interîles : il faudra attendre avril pour un probable retour à la normale avec la mise en service d’un bateau de seconde main

La première séance du Question Time de la nouvelle Assemblée nationale s’est déroulée dans une ambiance bon enfant avec le Deputy Speaker, Adrien Duval, faisant ses débuts In The Chair en remplacement de Madam The Speaker, Maya Hanoomanjee.

La première séance du Question Time de la nouvelle Assemblée nationale s’est déroulée dans une ambiance bon enfant avec le Deputy Speaker, Adrien Duval, faisant ses débuts In The Chair en remplacement de Madam The Speaker, Maya Hanoomanjee. La principale information concerne la manne de Rs 7,2 milliards sur la prix des produits pétroliers, notamment pour le Build Mauritius Fund (Rs 1,8 milliard, la Taxe à la valeur ajoutée (Rs 2,6 milliards) et les droits d’accise (Rs 2,8 milliards).

February 7, 2015

À l’annonce de l’arrestation de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam par le CCID, décision a été prise par la direction du PTr de se réunir au quartier général du parti, au Square Guy Rozemont. Lors d’une réunion spéciale du Bureau politique, les anciens ministres Shakeel Mohamed et Arvin Boolell, ainsi que le président du PTr Patrick Assirvaden, ont évoqué « un jour sombre dans l’histoire du pays » et dénoncé « un complot planifié à l’avance».

À l’annonce de l’arrestation de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam par le CCID, décision a été prise par la direction du PTr de se réunir au quartier général du parti, au Square Guy Rozemont.

February 7, 2015

L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam a quitté la résidence familiale des Ramgoolam, rue Desforges, peu après 20 h hier sous forte escorte policière et sous les huées d’une foule bien organisée, plus nombreuse que les partisans travaillistes présents.

L’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam a quitté la résidence familiale des Ramgoolam, rue Desforges, peu après 20 h hier sous forte escorte policière et sous les huées d’une foule bien organisée, plus nombreuse que les partisans travaillistes présents. Il a fallu l’intervention de la Special Support Unit (SSU) soutenue par des éléments armés pour permettre à Navin Ramgoolam de quitter les lieux en toute sécurité.

February 6, 2015

Les derniers préparatifs sont actuellement bouclés en vue de la première « full-fledged » Question Time de l’Assemblée nationale issue des urnes après le scrutin du 10 décembre dernier. L’échéance pour la soumission des Parliamentary Questions par les députés de l’opposition et les backbenchers du gouvernement a expiré hier après-midi, le secrétariat de l’Assemblée nationale mettant la dernière touche à ce volet de l’agenda de la séance de mardi prochain.

  • Au menu, des interpellations sur la Roches-Noires Saga, l’effondrement de la route Terre-Rouge/Verdun, le fantôme de Jin Fei ou encore le suicide d’Anand Kumar Ramdony
  • Deux Maiden Speeches de Danielle Selvon et de Zouberr Joomaye pour le coup d’envoi des débats sur le discours-programme 2015/2019
  • La fin de ces premiers débats prévue pour le mardi 10 mars avec une moyenne de deux séances par semaine, de préférence les mardis et jeudis
January 25, 2015

Ce ne sera qu’une reprise protocolaire . La séance de mardi prochain à l’Assemblée nationale à un agenda qui  se résume en deux items, la prestation de serment du premier député de Port-Louis Est/Port-Louis Maritime et leader du groupe travailliste au sein de l’hémicycle, Shakeel Mohamed, qui sera suivie juste après de la lecture par le président de la République Kailash Purryag du Discours-Programme 2015-2020 de l’alliance MSM-PMSD-ML.

Ce ne sera qu’une reprise protocolaire . La séance de mardi prochain à l’Assemblée nationale à un agenda qui  se résume en deux items, la prestation de serment du premier député de Port-Louis Est/Port-Louis Maritime et leader du groupe travailliste au sein de l’hémicycle, Shakeel Mohamed, qui sera suivie juste après de la lecture par le président de la République Kailash Purryag du Discours-Programme 2015-2020 de l’alliance MSM-PMSD-ML.

décembre 30, 2014

Le nouveau gouvernement ayant une majorité de trois-quarts, le parti Lalit souhaite qu’un amendement constitutionnel soit proposé pour faire du kreol une langue officielle du Parlement. Il en a fait état hier dans une correspondance adressée au Leader of the House, sir Anerood Jugnauth, et à la Madam Speaker, Maya Hanoomanjee, avec copies à l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, au leader de l’opposition, Paul Bérenger, au chef de file du PTr, Shakeel Mohamed, ainsi qu'à la presse.

Le nouveau gouvernement ayant une majorité de trois-quarts, le parti Lalit souhaite qu’un amendement constitutionnel soit proposé pour faire du kreol une langue officielle du Parlement. Il en a fait état hier dans une correspondance adressée au Leader of the House, sir Anerood Jugnauth, et à la Madam Speaker, Maya Hanoomanjee, avec copies à l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, au leader de l’opposition, Paul Bérenger, au chef de file du PTr, Shakeel Mohamed, ainsi qu'à la presse.

décembre 28, 2014

C’était la grande rentrée lundi dernier pour les parlementaires issus des élections générales du 10 décembre 2014. A l’exception de Shakeel Mohamed, le leader du groupe travailliste qui est absent du pays, ils étaient tous présents pour la cérémonie de prestation de serment en tant que nouveaux élus, à commencer par les 24 ministres du nouveau gouvernement MSM/PMSD/ML et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, suivis des 44 autres parlementaires. La première décision de cette toute nouvelle Assemblée a été de désigner Maya Hanoomanjee comme la première Speaker et d’élire ensuite son adjoint Adrien Duval et Bobby Hureeram comme Deputy Chairperson of Committees. Place ensuite au concret et au début des hostilités avec la présentation de l’Additionnal Remuneration Bill, texte qui a donné lieu à quelques échanges qui sont restés corrects.

C’était la grande rentrée lundi dernier pour les parlementaires issus des élections générales du 10 décembre 2014. A l’exception de Shakeel Mohamed, le leader du groupe travailliste qui est absent du pays, ils étaient tous présents pour la cérémonie de prestation de serment en tant que nouveaux élus, à commencer par les 24 ministres du nouveau gouvernement MSM/PMSD/ML et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, suivis des 44 autres parlementaires.

décembre 21, 2014

Avec la cuisante défaite de l’alliance PTr-MMM aux élections du 10 décembre 2014 – où le PTr n’a réussi à faire élire que quatre députés alors que son ancien allié en compte treize – et plus particulièrement la défaite personnelle de Navin Ramgoolam, la première déclaration publique de ce dernier était très attendue. Après trois heures de discussions «franches» avec les membres de son Bureau politique qui «ont refusé sa demission à l’unanimité», l’ex-Premier ministre, redevenu plus terre à terre, assume.  La déroute de l’Alliance et de son parti. Pas seulement. Le peuple a rejeté le concept de la deuxième République et Paul Bérenger comme Premier ministre.  Et il inisiste humblement sur le caractère «over confident» de leur campagne, mal maîtrisée, et qui  a pu apparaître comme étant de l’arrogance.  Il ne minimise pas pour autant avec réalisme  le rejet de  l’usure du pouvoir , de sa personne et de sa vie privée. L’occasion pour le parti revoir ses structures, avec une refonte de son exécutif, jugé trop large, mais également, une refonte de la Constitution du Labour party. Ce qui sera chose faite, d’ici fin février, période à laquelle le PTr organisera son congrès annuel et nommera ses nouveaux dirigeants.

Avec la cuisante défaite de l’alliance PTr-MMM aux élections du 10 décembre 2014 – où le PTr n’a réussi à faire élire que quatre députés alors que son ancien allié en compte treize – et plus particulièrement la défaite personnelle de Navin Ramgoolam, la première déclaration publique de ce dernier était très attendue.

décembre 13, 2014

Le ministre du Travail et des Relations industrielles sortant peut se targuer d’être le seul ministre rouge à s’être fait élire lors des élections générales de 2014. Shakeel Mohamed, qui a pu tirer son épingle du jeu en se hissant en pole position dans la circonscription N° 3 avec 7 174 votes, retrouvera ainsi l’hémicycle auprès de trois néophytes du Parti travailliste qu’il aura certainement la responsabilité de prendre en charge et d’encadrer.

  • Après avoir obtenu une investiture sur le fil, l’ex-ministre du Travail se hisse en pole position avec un écart de plus de 1 200 voix sur son adversaire le plus proche et se place comme le seul ministre rouge réélu
  • « Il y a eu des erreurs stratégiques. Certaines personnes ont eu la mauvaise idée de faire une campagne de mauvais goût », dit-il
décembre 12, 2014

Ce sont les candidats de l’alliance PTr/MMM, soit Shakeel Mohamed et Adil Ameer Meea, qui sont arrivés en tête au No 3, où on a dénombré 16 249 votants, soit 70,31% des 23 112 électeurs inscrits. Anwar Husnoo, de l’Alliance Lepep, est le troisième élu de la circonscription. La fête était finalement dans le camp de l’Alliance Lepep qui, en dépit du fait qu’elle n’ait eu qu’un élu, célébrait sa victoire au niveau national.

Ce sont les candidats de l’alliance PTr/MMM, soit Shakeel Mohamed et Adil Ameer Meea, qui sont arrivés en tête au No 3, où on a dénombré 16 249 votants, soit 70,31% des 23 112 électeurs inscrits. Anwar Husnoo, de l’Alliance Lepep, est le troisième élu de la circonscription. La fête était finalement dans le camp de l’Alliance Lepep qui, en dépit du fait qu’elle n’ait eu qu’un élu, célébrait sa victoire au niveau national.

décembre 11, 2014

Le scrutin d'hier a été assez lent à démarrer dans les 12 centres de vote du No 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est). Mais à la fermeture des centres de vote, la circonscription a finalement enregistré un taux de participation de 70%, soit 16 243 votants sur un total de 23 112 électeurs.

Le scrutin d'hier a été assez lent à démarrer dans les 12 centres de vote du No 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est). Mais à la fermeture des centres de vote, la circonscription a finalement enregistré un taux de participation de 70%, soit 16 243 votants sur un total de 23 112 électeurs. Malheureusement, cette journée a été interrompue par des actes de violence dans cette circonscription.