Turf

décembre 1, 2016

Le tirage au sort des montes a eu lieu en début de soirée à l’hôtel Ravanela Attitude à Balaclava. On peut dire que le plateau de jockeys présenté à l’occasion de ce week-end international est plutôt relevé avec des jockeys de la trempe de Jamie Spencer, Maxime Guyon, Mark Zahra, Brad Rawiller et autre Martin Harley.

Le tirage au sort des montes a eu lieu en début de soirée à l’hôtel Ravanela Attitude à Balaclava. On peut dire que le plateau de jockeys présenté à l’occasion de ce week-end international est plutôt relevé avec des jockeys de la trempe de Jamie Spencer, Maxime Guyon, Mark Zahra, Brad Rawiller et autre Martin Harley. De ce côté, on doit dire que le Mauritius Turf Club a travaillé dur pour trouver des cravaches capables de faire vibrer le vieux Champ de Mars.

novembre 25, 2016

C’est sous le patronage de Quantum Insurance, principal sponsor du MTC cette année, que se tiendra la dernière journée de la saison régulière, dont l’épreuve principale réunira les sprinters de la C3. Souvent à l’arrivée cette saison, Split The Breeze se voit offrir une belle occasion d’ouvrir son compteur sur notre turf, surtout en l’absence de ses récents vainqueurs que sont Charles Lytton et Prince Of Thieves.

C’est sous le patronage de Quantum Insurance, principal sponsor du MTC cette année, que se tiendra la dernière journée de la saison régulière, dont l’épreuve principale réunira les sprinters de la C3. Souvent à l’arrivée cette saison, Split The Breeze se voit offrir une belle occasion d’ouvrir son compteur sur notre turf, surtout en l’absence de ses récents vainqueurs que sont Charles Lytton et Prince Of Thieves.

décembre 3, 2016

La dernière épreuve principale de la saison 2016 devrait sourire à Scotsnog, qui a la chance d'être associé à Maxime Guyon. Le cheval de Gilbert Rousset a réalisé un retour en force et semble difficile à battre malgré qu'il soit quelque peu désavantagé au handicap. En effet, cette course est une épreuve où les handicapeurs ont établi un set weight qui favorise les chevaux se trouvant au plus haut de l'échelle des valeurs. Pourquoi Scotsnog ? Tout simplement parce qu'il est le plus maniable du lot. Il est capable d'imposer sa loi ou de suivre de près le leader et accélérer en fin de parcours.

La dernière épreuve principale de la saison 2016 devrait sourire à Scotsnog, qui a la chance d'être associé à Maxime Guyon. Le cheval de Gilbert Rousset a réalisé un retour en force et semble difficile à battre malgré qu'il soit quelque peu désavantagé au handicap. En effet, cette course est une épreuve où les handicapeurs ont établi un set weight qui favorise les chevaux se trouvant au plus haut de l'échelle des valeurs. Pourquoi Scotsnog ?

décembre 2, 2016

Tout ou presque a été dit sur la saison 2016 et de ce qui entoure ce week-end international. Si au niveau des chevaux on peut dire qu’il y a un certain manquement, on espère que grâce à la valeur des jockeys engagés, on aura droit à du beau spectacle. Cela dit, la course principale de ce samedi paraît bien taillée pour Candy Rock, qui pourrait permettre à Raj Ramdin de remporter une course principale, chose qui ne lui est pas arrivée depuis de nombreuses saisons. Mais rien n’est gagné et il devra se méfier de Top Jet, qu’on a trouvé dans une forme améliorée cette semaine.

Tout ou presque a été dit sur la saison 2016 et de ce qui entoure ce week-end international. Si au niveau des chevaux on peut dire qu’il y a un certain manquement, on espère que grâce à la valeur des jockeys engagés, on aura droit à du beau spectacle. Cela dit, la course principale de ce samedi paraît bien taillée pour Candy Rock, qui pourrait permettre à Raj Ramdin de remporter une course principale, chose qui ne lui est pas arrivée depuis de nombreuses saisons.

décembre 2, 2016

L’homme aux 2510 victoires. Brad Rawiller a tout remporté en Australie. Il a été sacré jockey champion et a aussi détenu le record du nombre de victoires au cours d’une saison. On comptabilise plus de 500 victoires de Groupe à son actif, dont pas moins de 21 en Groupe 1.  C’est un jockey qui s’est maintenu dans le top au cours des dernières saisons avec une centaine de victoires chaque saison et son meilleur score a été de 217 quand il a été sacré jockey champion lors de la saison 2007/08.

L’homme aux 2510 victoires. Brad Rawiller a tout remporté en Australie. Il a été sacré jockey champion et a aussi détenu le record du nombre de victoires au cours d’une saison.

décembre 2, 2016

Avec un total de 43 victoires et un strike rate de plus de 30%, Donavan Mansour, la cravache d’or 2016, n’a point usurpé sa participation à son premier week-end international au Champ de Mars. La science du pas, la grande connaissance de la piste et celle des forces en présence sont autant d’atouts dont dispose DonMan pour faire de cette première tentative un succès.

Avec un total de 43 victoires et un strike rate de plus de 30%, Donavan Mansour, la cravache d’or 2016, n’a point usurpé sa participation à son premier week-end international au Champ de Mars. La science du pas, la grande connaissance de la piste et celle des forces en présence sont autant d’atouts dont dispose DonMan pour faire de cette première tentative un succès.

décembre 2, 2016

La traditionnelle manche du championnat de la Fegentri se déroule au Champ de Mars chaque année. Ainsi, elles seront huit cavalières qui sont présentes pour disputer cette dernière course.

La traditionnelle manche du championnat de la Fegentri se déroule au Champ de Mars chaque année. Ainsi, elles seront huit cavalières qui sont présentes pour disputer cette dernière course. Au classement, c'est l'Autrichienne Hana Jurankova qui mène avec un total de 198 points. Mais cette dernière épreuve sera cruciale dans le sens où la deuxième, la Française Lara Le Geay, ne compte que neuf points de retard, comme cela avait été le cas l'année dernière.

décembre 2, 2016

À 48 heures du dénouement dans le Fegentri World Championship 2016, les huit meilleures Lady Riders ont répété leurs gammes ce matin au Champ de Mars. Un tour de chauffe sous le regard d’une poignée de turfistes habitués du training matinal. Le titre ne concerne que deux cavalières, l’Autrichienne Hana Jurankova et la Française Lara Le Geay, séparées par neuf points seulement.

À 48 heures du dénouement dans le Fegentri World Championship 2016, les huit meilleures Lady Riders ont répété leurs gammes ce matin au Champ de Mars. Un tour de chauffe sous le regard d’une poignée de turfistes habitués du training matinal. Le titre ne concerne que deux cavalières, l’Autrichienne Hana Jurankova et la Française Lara Le Geay, séparées par neuf points seulement.

décembre 2, 2016

La dernière journée régulière de la saison a été néfaste à pas moins de cinq jockeys qui se sont retrouvés avec une suspension. On retrouve ainsi Darryl Holland (2 journées+Rs 25 000 d’amende), Sunil Bussunt (3 journées), Palveer Mogun (3 journées), Dinesh Sooful et Pravesh Horil (1 journée chacun).

La dernière journée régulière de la saison a été néfaste à pas moins de cinq jockeys qui se sont retrouvés avec une suspension. On retrouve ainsi Darryl Holland (2 journées+Rs 25 000 d’amende), Sunil Bussunt (3 journées), Palveer Mogun (3 journées), Dinesh Sooful et Pravesh Horil (1 journée chacun).

décembre 2, 2016

Il avait tiré son épingle du jeu l’année dernière sur Evergreen pour terminer à la deuxième place du championnat remporté haut la main par le Français Thierry Jarnet. Ioritz Mendizabal, surnommé le Basque bondissant en raison de ses origines et de ses aptitudes sur les pistes, retrouvera pour la deuxième fois consécutive, l’hippodrome du Champ de Mars à l’occasion de ce concours international avec la ferme intention de faire vibrer la foule et de ramener un meilleur résultat.

Il avait tiré son épingle du jeu l’année dernière sur Evergreen pour terminer à la deuxième place du championnat remporté haut la main par le Français Thierry Jarnet. Ioritz Mendizabal, surnommé le Basque bondissant en raison de ses origines et de ses aptitudes sur les pistes, retrouvera pour la deuxième fois consécutive, l’hippodrome du Champ de Mars à l’occasion de ce concours international avec la ferme intention de faire vibrer la foule et de ramener un meilleur résultat.

décembre 2, 2016

Encore un inconnu à son arrivée chez nous à l'occasion de la quinzième journée, James Winks n'a pas tardé à trouver ses marques au Champ de Mars. Le jockey de Patrick Merven s'est adjugé 17 victoires sur 89 montes pour terminer à la cinquième place au classement général. Une performance jugée suffisante pour qu'un ticket lui soit accordé à l'occasion du week-end international. Il y défendra les couleurs australiennes aux côtés de Mark Zahra et Brad Rawiller, mais avec l'expérience comme plus.

Encore un inconnu à son arrivée chez nous à l'occasion de la quinzième journée, James Winks n'a pas tardé à trouver ses marques au Champ de Mars. Le jockey de Patrick Merven s'est adjugé 17 victoires sur 89 montes pour terminer à la cinquième place au classement général. Une performance jugée suffisante pour qu'un ticket lui soit accordé à l'occasion du week-end international.

décembre 2, 2016

À 36 ans, Jamie Spencer est un jockey qu'on ne présente plus. Il compte plus de 2 000 succès à son actif et a gagné un peu partout dans le monde. On dit qu'il possède un « quiet character » et un « quiet riding style ». Ce qui fait sa force, et il possède l'art de pouvoir tirer le maximum de ses montes. Il est considéré comme étant un excellent finisseur.

À 36 ans, Jamie Spencer est un jockey qu'on ne présente plus. Il compte plus de 2 000 succès à son actif et a gagné un peu partout dans le monde. On dit qu'il possède un « quiet character » et un « quiet riding style ». Ce qui fait sa force, et il possède l'art de pouvoir tirer le maximum de ses montes. Il est considéré comme étant un excellent finisseur.

décembre 2, 2016

Son nom a été plus d’un fois cité pour participer au Week-International au Champ de Mars. Il avait même été approché par une grosse cylindrée dans un passé récent après que cette dernière eut donné sa feuille de route au titulaire mais les négociations ne devaient pas aboutir. Mark Zahra sera enfin des nôtres ce week-end pour sa première expérience mauricienne.

Son nom a été plus d’un fois cité pour participer au Week-International au Champ de Mars. Il avait même été approché par une grosse cylindrée dans un passé récent après que cette dernière eut donné sa feuille de route au titulaire mais les négociations ne devaient pas aboutir. Mark Zahra sera enfin des nôtres ce week-end pour sa première expérience mauricienne.

décembre 2, 2016

Les turfistes mauriciens pourront apprécier pour la deuxième fois en trois ans les talents d’une cravache venue de la République d’Irlande au Champ de Mars. Ainsi, après Paul Mulrennan, le dauphin de l’édition 2014, il incombera au jeune Martin Harley de faire mieux, sinon aussi bien que son compatriote, qui, on le rappelle, avait signé deux victoires et avait ramené plusieurs accessits, insuffisant cependant pour disputer le titre à Maxime Guyon.

Les turfistes mauriciens pourront apprécier pour la deuxième fois en trois ans les talents d’une cravache venue de la République d’Irlande au Champ de Mars. Ainsi, après Paul Mulrennan, le dauphin de l’édition 2014, il incombera au jeune Martin Harley de faire mieux, sinon aussi bien que son compatriote, qui, on le rappelle, avait signé deux victoires et avait ramené plusieurs accessits, insuffisant cependant pour disputer le titre à Maxime Guyon.

décembre 2, 2016

Couronné en 2007 chez les Rising Stars, vainqueur avec l'équipe de France en 2012 en compagnie d'Olivier Peslier et Stéphane Pasquier et cravache d'or en 2014 grâce à trois victoires (Eagle Award, Yoda Man et Arabian Empire), le Français Maxime Guyon revient encore plus aguerri et devrait une fois de plus être le favori pour le titre.

Couronné en 2007 chez les Rising Stars, vainqueur avec l'équipe de France en 2012 en compagnie d'Olivier Peslier et Stéphane Pasquier et cravache d'or en 2014 grâce à trois victoires (Eagle Award, Yoda Man et Arabian Empire), le Français Maxime Guyon revient encore plus aguerri et devrait une fois de plus être le favori pour le titre.

décembre 2, 2016

Parachute Man, Cheval de l’Année 2016, veut franchir un autre palier. Il est parmi les 26 coursiers qui sont inscrits depuis hier dans le Sun Met, jusqu’à l’année dernière encore connue comme le J & B Met, la plus prestigieuse course au calendrier hippique sud-africain.

Parachute Man, Cheval de l’Année 2016, veut franchir un autre palier. Il est parmi les 26 coursiers qui sont inscrits depuis hier dans le Sun Met, jusqu’à l’année dernière encore connue comme le J & B Met, la plus prestigieuse course au calendrier hippique sud-africain. Actuellement en isolation au Champ de Mars, le coursier de Ricky Maingard devrait retourner dans son pays d’origine le 17 courant, direction Cape Town (Kenilworth) pour sa préparation finale.

décembre 2, 2016

Le jockey Pradeep Singh Chouhan continue la lignée des jockeys indiens venant exercer chez nous lors du meeting international et essaiera de mieux faire que les Trevor Patel, Sandesh Akhade, Dashrath Singh et autres Narredu.

Le jockey Pradeep Singh Chouhan continue la lignée des jockeys indiens venant exercer chez nous lors du meeting international et essaiera de mieux faire que les Trevor Patel, Sandesh Akhade, Dashrath Singh et autres Narredu.

décembre 2, 2016

Les Ti-Louis d’Or
— Éta Ti-Louis, kot to pé allé ? To kouma dire deux vitesses, sa bann l’auto qui péna frein-la.
— Hé boss, c’est l’heure des récompenses to pas koné toi. Time to enjoy…
— Ki été, toi ousi to pé alle rode to récompense ? Ki to pou gagné la ?
— Moi non. Moi je donne les récompenses…

Les Ti-Louis d’Or
— Éta Ti-Louis, kot to pé allé ? To kouma dire deux vitesses, sa bann l’auto qui péna frein-la.
— Hé boss, c’est l’heure des récompenses to pas koné toi. Time to enjoy…
— Ki été, toi ousi to pé alle rode to récompense ? Ki to pou gagné la ?
— Moi non. Moi je donne les récompenses…

décembre 2, 2016

Sean Madla Levey a la particularité d’être le tout premier jockey de couleur de l’histoire à briguer le Derby d’Epsom. C’était le 4 juin 2016 quand le natif d’Ewulwini au Swaziland, était en selle sur le coursier Humphrey Bogart dans la 237e édition de la plus prestigieuse des courses de plat en Grande Bretagne. Ce jour-là, le Swazilandais termina cinquième mais rentra tout souriant avec le sentiment d’avoir vécu une expérience exceptionnelle.

Sean Madla Levey a la particularité d’être le tout premier jockey de couleur de l’histoire à briguer le Derby d’Epsom. C’était le 4 juin 2016 quand le natif d’Ewulwini au Swaziland, était en selle sur le coursier Humphrey Bogart dans la 237e édition de la plus prestigieuse des courses de plat en Grande Bretagne. Ce jour-là, le Swazilandais termina cinquième mais rentra tout souriant avec le sentiment d’avoir vécu une expérience exceptionnelle.

décembre 2, 2016

Vintage Angel, Saarikh, Red Rain et Data Controller sont les chevaux que nous avions repérés la dernière fois. Vintage Angel s’était montré ardent dans la première montée et avait été repris pour courir détendu en avant-dernière position.

Vintage Angel, Saarikh, Red Rain et Data Controller sont les chevaux que nous avions repérés la dernière fois. Vintage Angel s’était montré ardent dans la première montée et avait été repris pour courir détendu en avant-dernière position. Il avait conclu plaisamment pour échouer à moins de 2L du favori, bien qu’il ait été contraint de changer de trajectoire dans la ligne d’arrivée.

décembre 1, 2016

Les turfistes mauriciens ont eu l’occasion de voir ce que vaut vraiment Bernard Fayd’herbe quand il est à son meilleur niveau. Sa première prestation au sein de l’ancienne écurie Hugues Maigrot est loin derrière nous. Ce petit fis de Harold « Tiger » Wright possède les courses dans son ADN et on n’a pas oublié certaines de ses montes pour le compte de Gilbert Rousset.

Les turfistes mauriciens ont eu l’occasion de voir ce que vaut vraiment Bernard Fayd’herbe quand il est à son meilleur niveau. Sa première prestation au sein de l’ancienne écurie Hugues Maigrot est loin derrière nous. Ce petit fis de Harold « Tiger » Wright possède les courses dans son ADN et on n’a pas oublié certaines de ses montes pour le compte de Gilbert Rousset.

décembre 1, 2016

Pour cette dernière journée de la saison régulière, ils sont trois entraîneurs à avoir dominé les débats, à savoir R. Gujadhur, Simon Jones et Patrick Merven. A la faveur des succès de Punters King et Unbridled Joy, le premier nommé a bouclé sa campagne 2016 avec un total de 54 victoires.

Pour cette dernière journée de la saison régulière, ils sont trois entraîneurs à avoir dominé les débats, à savoir R. Gujadhur, Simon Jones et Patrick Merven. A la faveur des succès de Punters King et Unbridled Joy, le premier nommé a bouclé sa campagne 2016 avec un total de 54 victoires.

décembre 1, 2016

Que serait un Week-end International sans la participation de Rye Joorawon? Le Mauricien, qui a fait vibrer toute une nation depuis qu’il est présent à cet événement incontournable du calendrier hippique mauricien, en sera à sa septième participation en sa capacité de jockey champion chez les Mauriciens, titre qu’il a décroché pour la dixième fois de sa carrière.

Que serait un Week-end International sans la participation de Rye Joorawon? Le Mauricien, qui a fait vibrer toute une nation depuis qu’il est présent à cet événement incontournable du calendrier hippique mauricien, en sera à sa septième participation en sa capacité de jockey champion chez les Mauriciens, titre qu’il a décroché pour la dixième fois de sa carrière.

décembre 1, 2016

Déjà dans le Top 5 pro de la saison régulière en 2015 (19 victoires et 71 placés en 176 montes), Swapneel Rama a définitivement franchi un palier supérieur cette saison. Sa troisième place teintée d’une belle régularité — 28 victoires et 87 placés en 196 montes — lui a permis d’être parmi nos deux ambassadeurs privilégiés dans l’International Jockeys’Week-End 2016.

Déjà dans le Top 5 pro de la saison régulière en 2015 (19 victoires et 71 placés en 176 montes), Swapneel Rama a définitivement franchi un palier supérieur cette saison. Sa troisième place teintée d’une belle régularité — 28 victoires et 87 placés en 196 montes — lui a permis d’être parmi nos deux ambassadeurs privilégiés dans l’International Jockeys’Week-End 2016.